Archives du mot-clé Boots Ann Demeulemeester

Mango case part 2

claudine tote-3

Quand j’ai annoncé, toute triomphante, que Mango était passé du côté « presque-vert-de-la-force » j’ai du faire face à quelques déconvenues. Mango est labellisé « Made in Green » depuis 2010, ça a l’air tout beau tout parfait en mode « on respecte l’écologie, on respecte votre santé et on respecte nos travailleurs ». Sauf que (point qui m’avait complètement échappé, my bad les gars, je le reconnais), en 2013, Mango est impliqué dans l’affaire du Rana Plazza.

Ah.

Bim, grosse contradiction dans ta face, où est le vrai, où est le faux, bonjour qui êtes-vous.

Je décide donc d’envoyer un mail au service client de la marque, en mode Columbo:

Bonjour,
Propriétaire d’un blog mode et de plus en plus touchée par la mode « éthique » j’ai été agréablement surprise de découvrir que les collections Mango étaient labellisées Made in Green depuis 2010.
Mais après quelques recherches j’ai découvert que le label avait été obtenu antérieurement au drame du Rana Plazza où Mango faisait, de toute évidence, confectionner une partie de ses collections.
 A ce jour j’aimerais donc avoir quelques éclaircissements quant à ce qu’implique ce label.
Quelles sont exactement les engagements écologiques et humains qu’à du prendre Mango pour obtenir ce label? Comment expliquer que malgré ce label la production de Mango ai continué au Bangladesh, dans des conditions manifestement déplorables?
J’espère sincèrement que vous pourrez éclaircir ces zones d’ombres.
Cordialement.
(On essaie de mettre les formes, vous noterez…)

Réponse de Mango une semaine plus tard:

« Nous avons bien reçu votre mail et nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à MANGO.
A ce sujet, nous aimerions vous informer que MANGO a obtenu la certification « Empresa con más Futuro 2010-RSC », delivrée par le CRF Institute, qui attribue l’intégration des différents aspects de la responsabilité sociale des entreprises et le développement durable de la politique d’organisation.De plus, MANGO possède la certification « Made in Green », octroyée par l’Institut Technologique Textile (AITEX), dans laquelle il est garanti que tous nos vêtements et compléments ne contiennent aucune substance chimique nuisible à la santé et que ceux-ci ont été fabriqués dans des centres de production respectant l’environnement ainsi que les droits de l’Homme et des Travailleurs.Nous vous invitons à visiter notre page Internet www.mango.com, entrez dans la section « En savoir plus sur MANGO », en bas de page, et cliquez sur « L’Entreprise ».

Nous espérons que cette réponse vous sera utile. »

 

Alors « utile » n’est pas vraiment le premier terme qui me saute à l’esprit puisque Mango ne m’apprend rien que je ne sache déjà et j’ai, bizarrement, la vague impression que mes questions les plus importantes sont totalement évincées (le Rana quoi? Kécécé? Un plat de pâtes italien? Une maladie tropicale??).

On m’apporte aussi d’autres informations, comme les relevés de NPE réalisés par Greenpeace en 2012 et qui dévoilaient 60% d’échantillons contaminés (merci Alexandre :)).

MAIS, en 2013, Mango apparaît sur le podium Detox de Greenpeace toujours et assure que les espagnols ont pris des engagements « crédibles et ambitieux ».

MAIS-ENCORE, ça ne semble malheureusement englober que la partie « écologique » et cela laisse donc à penser que le penchant humain de l’affaire est laissé un peu de côté. Dans quelle mesure? Difficile à savoir. Je compte écrire à nouveau à Mango pour essayer d’obtenir des (vrais) réponses à mes questions mais à vrai dire je n’ai pas énormément d’espoir que ça porte ses fruits…

Ce qui me laisse donc dans un blougiboulga assez indigeste et difficilement lisible. La mode éthique (ou l’éthiqu-isation de la mode) est un vaste sujet, compliqué à manier et à comprendre (tout du moins pour moi, à l’heure actuelle… Mais on y travaille!). Pour autant je pense qu’il y a eu de vrais engagements de la part de Mango. Engagements qu’il ne faut peut-être pas prendre aussi sérieusement que ce qu’il y paraît mais j’aime laisser le bénéfice du doute.

Quoi qu’il en soit je crois qu’en matière de mode green je vais me concentrer sur des marques plus transparentes. Puisque, oui, effectivement, la partie « L’Entreprise » de Mango est bien fournie mais, seriously, tout est en anglais?! Je suis loin d’être une quiche en anglais mais de là à me farcir 50 pages de détails techniques, un xanax dans une main et google trad dans l’autre… Pour moi c’est un manque de transparence et ça révèle que ces informations ne sont pas à la portée du grand public.

Dans le genre très transparent d’ailleurs (et histoire de finir sur une note positive ;)) j’ai découvert Post Diem (merci Alix!) qui en plus de proposer des sapes ultra-supra-canon (cf le petit pull que je portais dans ma dernière vidéo) offre une transparence totale sur leur mode de production et ce pour chaque article! Là je dis oui, voooooiiilàààà les gars, braaaaavooo!

Bref, je m’arrête là pour aujourd’hui! Pardon my pâté mais je trouvais ça important de vous tenir au courant et de vous faire un petit update sur la situation :)

Bisous!

 
claudine tote-1 Foulard Only (ancienne co)
Veste Mango (vue ici)
Top Pull&Bear (ancienne co)
Jean All Saints (vu ici)
Boots Ann Demeulemeester (vues ici)
Sac Aridza Bross (vu ici)
Montre Sekonda et bracelet Orélia
Bagues achetées en bijouterie
Colliers Edor / Adeline Affre x Punky B / Ashiana
Vernis #Envious Estée Lauderclaudine tote-6 claudine tote-2 claudine tote-7 claudine tote-4

Destin

prise de vue sans titre-2344-3 Un petit look qui fleure bon le printemps avec une pièce que je n’avais pas portée depuis à peu près la nuit des temps: ma veste en jean!

J’avoue que j’aime assez croire au destin en matière de mode. Moi qui suis attachée à très peu de choses dans mon dressing, qui ai le tri très (très très) facile, je n’avais pas porté cette veste depuis au moins 2 ans. Et pourtant, à chaque raid dans mon armoire (oui chez moi ça s’apparente à un raid, j’enfile mes rangos, mon treillis, je m’étale #creep de la Naked 1 sur les joues…) elle est restée là, sur son cintre, alors que ses copines d’à côté mettaient les voiles.

Quand on sait que j’ai une sainte horreur des vêtements qui ne sont jamais portés, qu’ils soient parfaits ou pas, son destin, à cette petite, relève quasi du miracle!

Je me plaît donc à imaginer que c’est une force supérieure et surnaturelle qui a infiltré mon esprit, m’empêchant durant toutes ces années de me débarrasser d’elle.

La veste en jean au destin exceptionnelle.

Si un éditeur veut me signer pour cette sublime histoire, je suis là, hein! ;-)

prise de vue sans titre-2311-1 Veste H&M (ancienne co)

Top Cozete

Jupe Vero Moda

Boots Ann Demeulemeester (vues ici)

Sac Yvonne Koné (vu ici)

Collier Edor / Boutique Minimaliste / Free People

Bagues vintageprise de vue sans titre-2378-4 prise de vue sans titre-2382-5 prise de vue sans titre-2328-2 prise de vue sans titre-2392-6

Sky

IMG_0262-9_2Reprise du cours normal des programmes après ces deux jours intenses et forts en émotions!

Un maxi merci pour tous vos messages, je vous promet de faire durer No Impact aussi longtemps que possible! Je vais d’ailleurs essayer de revenir sur un sujet…épineux, dira-t’on, d’ici la fin de la semaine.

En attendant un petit look tout bleu, une couleur qui me met en joie (quand on est ultra mono-maniaque-chrome comme moi, n’importe quelle couleur autre que le noir et le gris est la bienvenue…) et qui, allez savoir pourquoi me fait penser au printemps (peut-être la couleur du ciel?)(sans dec’??).

D’ailleurs autant vous dire que vu la douceur qui règne en ce moment je n’avais qu’une envie, virer pull, collants et boots, remonter les manches de ma chemise et enfiler une paire de sandalettes! Enfin, chaque chose en son temps, je me tape déjà une broncho-rhyno-rhumite, faudrait penser à pas mourir avant qu’il fasse au moins 20°!

Passez une très belle journée!

IMG_0254-8 Chemise Mango (vue ici)

Pull Asos

Jupe Only (vue ici)

Boots Ann Demeulemeester (vues ici)

Sac Yvonne Koné (vu ici)IMG_0275-11 IMG_0272-10 IMG_0330-12