Déco

La chambre

Un article déco, ça faisait longtemps, non ?

Ça m’a pris comme une envie de pisser, un jeudi matin, alors que je regardais ma chambre – quasi presque pas loin – impeccablement rangée * et j’ai eu envie de faire des photos et de faire un article. Parce que ma chambre est une des pièces que je préfère – surtout depuis que j’y passe à nouveau l’intégralité de mes nuits preeeeesque sans être réveillée – et que je la trouve tellement jolie.

J’espère que cette petite visite vous plaira et vous inspirera ! J’essaie de tout vous lister et de trouver des liens mais il y a beaucoup de choses que j’ai depuis des années et, au choix, dont j’ai oublié la provenance ou qui ne sont plus en vente depuis moult temps.

 

*alors je vais vous rassurer tout de suite, NON ce n’est absolument pas comme ça tout le temps. Pour les besoins de ce shooting j’ai par exemple du planquer une boîte de tampons qui traînait là depuis facilement 1 mois (wtf), mon pyjamas qui traînait au pied du lit, de l’huile végétale et un pot de beurre de karité sur ma table de nuit + mes boules quiès + la commande du volet + le babyphone + la télécommande de la télé. Se sont fait virer comme des malpropres aussi, mes tenues des trois derniers jours entassées sur le coffre. Voilà. C’était juste pour qu’on soit sur la même longueur d’onde hein.

Commode Maisons du Monde – tabouret Maisons du Monde – miroir ancien –  miroir sur pied Normann Copenhagen – carte de Copenhague réalisée par une de mes lectrices il y a des années ❤️ – main en bois HAY – boîte main DOIY – décoration murale en macramé Mamasistaa – « C » en bois ? – pot bleu à pieds Marion Marty

Meuble à tiroirs Casa – vase blanc et vert Muryel Tomme – bougie Bastide – vase en verre Maisons du Monde

Draps Ikéa – masque de nuit Love Stories Intimates

Lampe Madam Stolz – rondin de bois récupéré devant chez moi – patères gouttes Normann Copenhagen -Boîte en métal doré Fundamental Berlin

Mes bijoux Salomé Charly ❣️

Tapis La Redoute

Parfum Mojave Ghost Byredo – baume à lèvres Oden – crème pour les mains Typology

Lunettes de vue Chloé – table de nuit La Redoute (que je ne vous conseille pas du tout, elles s’abîment et se rayent hyper vite)

Etagère en métal Ikéa – miroir Made

Suspension Tine K Home – papier peint Murals Wallpaper – cadre de lit ? – lampe blanche Madam Stolz – lampe verte Maisons du Monde – cache pot en ciment Juliment

Coussins Georgette x Coline – coffre ancien

Meilleure bougie à l’ambre du monde Bastide

Main en bois HAY – carreau d’azulejo acheté en Andalousie – petit bol ? – porte-clé ananas A La – boîte en bois ? – boîte main DOIY

Dr. Martens – Stella McCartney – Converse – Vans – Good Guys x Galeries Lafayette – Nike x Carhartt

Bits and bobs #2

Pas de vidéo en ce joli jeudi mais un petit post déco parce que du beau pour les yeux ça fait toujours du bien.

Et oui je pars du principe que ma déco est belle pour les yeux, call me Coco le melon.

C’est la deuxième édition de Bits & Bobs (et non pas Bite et Boobs, hein, merci) et si vous voulez jeter un oeil à la première, c’est par ici !

|Etagère ancienne – cactus en porcelaine Bloogmingville – panneau en bois acheté à un artisan sur un obscur rassemblement de voitures US à Amnéville |

J’ai mis du temps à apprécier ce petit coin… Au départ cette étagère s’est retrouvée ici un peu par dépit – et aussi parce qu’il fallait bien ranger tous ces livres quelque part – mais depuis que je lui ai collé quelques plantes – en plus ou moins bon état… ahem…– et surtout ce joli panneau en bois, je suis toujours envahie d’un petit sentiment de satisfaction quand je la regarde.

| Pot en porcelaine blanche ancien – Boîte ronde H&M Home – Vaporisateur – Plante Ludisia Discolor – coupelle chat Maisons du Monde – bagues Poupée Rousse (ici et ) et Aglaïa |

Ma cuisine, définitivement une des pièces dans laquelle je me sens le mieux et dont la déco et les détails sont les plus aboutis. Même si #irl vous verrez souvent du vieux riz mal lavé collé aux cuillères en bois et 3/4 cartons de pizzas et des miettes sur le plan de travail.

| Meuble acheté chez Casa moult time ago – petit vase Muryel Tomme – grand vase Maisons du Monde – papier peint Murals Wallpaper |

Encore un coin dont je me suis occupée il y a peu ! Avant ici on trouvait une boîte à bijoux fort mal organisée (aka tout en tas et en vrac) et une moooontagne de boîtes de bijoux empilées les unes sur les autres. Un petit rangement et un tri plus tard, tadam (oui on dirait c’est la transformation du siècle alors que bon, non, hein, je le sais bien…)(LAISSEZ-MOI ME RÉJOUIR DES PETITES VICTOIRES DE LA VIE MERDE).

| Desserte vintage – Super poisson chantant vintage – bougie PF Candle – diffuseur de parfum Durance |

Je vous ai déjà raconté l’histoire de Desmond, le poisson texan qui avait atterri au fin fond des vosges ?
L’année dernière je suis allée passer quelques jours à Gerardmer pour les MotorDays. Evidemment, lucky me, j’étais en cloque et j’ai donc du laisser ma mobylette à la maison pour m’y rendre en voiture… #sopascool Du coup l’événement avait un peu un goût d’amer bière mais heureusement je n’étais pas toute seule (ouais sinon clairement je pense que je serais restée chez moi… Surtout qu’on a du se taper la navette de l’enfer, prise d’assaut par tous les piétons et sur-blindée, tous les soirs pour regagner notre maison quand les motos mettaient à peu près 4 minutes 27 à rentrer).

Et c’est lors d’une petite balade samedicale (comment ça ça ne se dit pas ?) qu’on est tombées sur une espèce de stand de marché aux puces clandestin, au coin d’une grande place. Alors je vous passe tous les détails sur la glauquitude des personnes qui tenaient ce stand (qui ne le tenaient même pas, d’ailleurs, le truc était à l’abandon sur le trottoir et moi j’étais là euh wouhou je voudrais acheter un truc) pour passer directement au meilleur : Desmond le poisson chantant. Je rêvais depuis des années de ce poisson ultra kitsch qui doit être dans toutes les cabanes au fin fond des bois du Kentucky.

5€ plus tard (j’ai même pas essayé de négocier) je repartais visiter le magasin d’usine de Linvosges, mon poisson sous le bras.

(et là tu te dis, putain la vie de Coline c’est quand même la baffe laser tellement elle est folle !)

(I KNOW)

Bref.

Depuis il trône dans l’entrée et de temps en temps quand des gens de passage l’allument ça fait toujours mon petit bonheur.

| Pot « rustik » House Doctor | | globe Maisons du Monde – bougie Diptyque |

Mon dernier coup de coeur en matière de bougie, la Narguilé de Diptyque. C’est une bougie initialement prévue pour marcher en combo avec l’autre petite nouvelle, celle au Lys, mais j’ai tellement adoré l’odeur que je la fais brûler seule. C’est un mélange de miel, de tabac et d’épices et mama, ça sent tellement bon !

| buffet Maisons du Monde – globe Maisons du Monde – horloge Made – bougie Diptyque |

| Coussins Lorena Canals |

Et je termine avec ce coussin, que vous avez déjà du voir sur Instagram mais dont la texture me rend totalement cinglée et qui va si bien avec le bleu de mon canapé. Les petits plaisirs de la vie, quoi.

Ecouter ses plantes

Il y a quelques mois je partageais avec vous mes conseils spécial « serial-plant killers ». Des conseils simples et à la portée de tout le monde qui, je l’espère, ont pu sauver quelques plantes !

Je reviens aujourd’hui avec un autre conseil, très important, que j’ai compris au fil du temps (ainsi qu’au fil des décès et autres funérailles de moult de mes plantes vertes) : pour avoir de jolies plantes, en bonne santé et qui poussent bien il faut… LES ECOUTER. Ou plutôt les observer… Parce qu’on est d’accord, aux dernières nouvelles les plantes ne parlent pas…mais elles communiquent, à leur manière, et nous donne souvent des informations capitales et très utiles quant à leur état et leurs besoins.

LE BOUT DES FEUILLES BRUNIT

Qui n’a jamais vu le bout des feuilles de ses plantes vertes devenir brunâtre et sécher comme un slip sous le soleil de juillet ?

(très chouette image, Coline, on adore…)

[ très bon exemple : mon bananier ]

Quand les feuilles sèchent et brunissent, votre plante vous parle et vous dit « yo coco, je manque d’eau ! » (ou « s’cuse Martine » ou « hey Francesca » ou…. bref vous avez compris). A chaque fois que vous arrosez votre plante les racines vont boire l’eau qu’elles reçoivent et faire en sorte – ou tout du moins de leur mieux – pour que ce précieux breuvage et tous les minéraux & co se diffusent…des racines jusqu’aux pointes !

On a vu dans cet article comment bien prendre soin de ses plantes et quand les arroser, mais parfois, par peur de noyer ses plantes on a la main un peu trop légère et la plante, je vous le donne en mille, ne reçoit pas assez d’eau. Si on constate un brunissement des feuilles on n’hésite donc pas à augmenter un peu les doses !

Autre cas de figure possible, et très courant dans nos intérieurs : l’air est trop sec ! Les plantes ont besoin d’eau mais aussi d’humidité. Vaporiser de l’eau sur ses plantes à l’aide d’un brumisateur peut leur faire le plus grand bien et surtout éviter que les feuilles ne brunissent ! La brumisation c’est vraiment le truc que je ne faisais jamais avant mais qui est maintenant totalement rentré dans ma « routine plantes ».

Pour ce faire vous pouvez utiliser des brumisateurs spécialement conçus pour les plantes vertes mais sachez qu’une vieux vapo classique, même s’il sera moins précis, fera aussi l’affaire ! Pour certaines plantes il est aussi conseillé de déposer le pot sur une petite couche de billes d’argiles et de laisser de l’eau dans la coupelle. En s’évaporant l’eau va créer un petit micro-climat bien humide autour de la plante et y a moyen qu’elle soit contente.

Et pour les feuilles qui ont souffert, malheureusement pas d’issue positive possible, elles ne reverdiront pas… (c’est comme les fourches, quand L’Oréal te dit qu’il va les réparer, cherche pas, ils te mentent) Vous pouvez couper les parties abimées (ou toute la feuille) et essayer de mieux faire les prochaines fois !

MA SUCCULENTE EST TOUTE MOLASSE

Les succulentes ou plantes grasses sont des petites merveilles qui demandent souvent très peu d’entretien et d’attention. Mais le mythe de la plante increvable qu’on n’a jamais besoin d’arroser…reste un mythe (déso les gars). Toutes les plantes ont besoin d’eau, même quand il s’agit de ne leur en donner qu’une fois tous les 6 mois.

Un moyen hyper simple de savoir si vos succulentes ont besoin d’eau est tout simplement de tâter leurs feuilles ! L’eau étant stockée dans les feuilles, lorsque la plante est contente et bien hydratée, ces dernières sont donc bien fermes et bien pleines. En gros le réservoir est plein. Par contre si la plante commence à crever de soif, ses feuilles deviennent alors mollassonnes, voir flétries et un peu rabougries. Le réservoir est vide, il faut le remplir à nouveau !

[ à droite une plante grasse bien contente et bien hydratée… à gauche un sedum burrito un peu au bout du rouleau ]

Le truc fonctionne évidemment dans l’autre sens : si vous vous demandez si votre succulente à besoin d’eau, tâtez les feuilles : si elles sont encore bien fermes vous avez votre réponse.

Cette astuce m’a vraiment beaucoup aidée puisque, bizarrement, les plantes grasses étaient souvent ce que j’avais le plus de mal à maintenir en vie. Soit j’arrosais trop, soit j’arrosais trop peu… Avec cette astuce elles sont (presque) toujours en forme et elles ont recommencé à grandir dans la joie et la bonne humeur

LES FEUILLES FONT LA GUEULE

Vous avez sûrement déjà vu une plante verte avec les feuilles en mode dépression… La feuille molle, qui pointe vers le bas, les tiges qui se courbent… Ici encore, votre plante manque d’eau et elle vous envoie un message très clair en mode MAYDAY MAYDAY !

[pas de plante en dépression au moment de la rédaction… Du coup contre exemple : regardez comme celle-ci est happy ! ]

Evidemment, once again, la solution c’est l’arrosage !  Le mieux, bien entendu, est de ne pas attendre d’en arriver à ce stade mais c’est un super indicateur de soif chez nos vertes amies ! Ça peut aussi, sur le long terme et si on fait un peu gaffe, nous permettre de mieux faire. N’hésitez pas à noter vos arrosages et les moments où vous constatez que votre plante tire la gueule… Sur le long terme ça peut vous donner une idée bien plus précise de ses besoins en eau et vous éviter d’éventuelles déconvenues.

C’est d’ailleurs assez fascinant de voir comme les plantes reprennent littéralement vie lorsqu’on les arrose ! Faites le test un jour, prenez une photo de votre plante-dépressive avant arrosage et prenez le même cliché quelques heures plus tard… It’s a kind of magic.