Tous les articles de Sandra

Salade d’hiver

Salade-pommes-de-terre-saumon-fumé-1-bluette.fr

 

Depuis à peu près un an que je m’essaye à la photo culinaire j’ai réalisé (grâce à quelques superbes ratages…) qu’on pouvait classer les recettes en deux catégories. Les « sexys » : des plats (souvent des desserts d’ailleurs, allez comprendre :D) qui envoient du rêve et qui du coup sont très photogéniques.
Et puis les autres… qui sont bons, voire même très bons mais plus « rustiques » donc plus difficiles à photographier. Depuis, quand je bave devant une photo de soupe ou de purée, le ou la photographe devient instantanément mon idole ^^.
La salade de pommes de terre rentre sans surprise dans la deuxième catégorie, mais c’est tellement bon que j’ai quand même eu envie de m’y risquer :)

Des petites pommes de terre grillées et fondantes, encore chaudes, accompagnées de gros morceaux de saumon fumé, de pickles d’oignon rouges et de lamelles de pommes vertes pour la touche acidulée = le parfait réconfort d’hiver !  Et c’est aussi une bonne manière de se réhabituer aux salades qui ne vont pas tarder à redevenir nécessaires de saison.

 

Salade-pommes-de-terre-saumon-fumé-2-bluette.fr

 

[foodiepress]

Précisions :

  • Les pommes de terre grenailles (il ne s’agit pas d’une variété mais du calibre) sont minuscules et ont souvent une peau très fine, elles sont parfaites pour cette recette. Si vous n’en trouvez pas vous pouvez utiliser des pommes de terre plus grosses, adaptez simplement le temps de cuisson.
  • La cuisson au four sur du gros sel apporte un goût particulier à cette salade (et sale très peu contrairement à ce qu’on pourrait croire), mais vous pouvez tout à fait les faire cuire à l’eau. Dans ce cas, épluchez-les après cuisson et sautez l’étape du bouillon, elles seront déjà humides.
  • Vous pouvez garder le gros sel de cuisson et le réutiliser de la même manière. Essayez de cuire vos pommes de terre pour les purées de cette façon, c’est juste mille fois meilleur ! (Probablement parce que l’indice glycémique monte en flèche… Pourquoi ce qui est bon fait TOUJOURS grossir, hein ?).
  • Si vous avez la patience, grillez les pommes de terre côté chair après cuisson, franchement ça vaut le coup !
  • Vous pouvez remplacer le saumon par du hareng fumé, ce sera tout aussi bon (et moins cher). Pour une version vegan, essayez cette recette de « saumon » fumé de carottes.
  • Si vous en avez, ajoutez quelques graines de moutarde à votre vinaigrette, pas essentiel mais ça ajoute un petit quelque chose.
  • Si vous n’utilisez pas tous les pickles d’oignons, vous pouvez les conserver quelques jours au frigo. Essayez-les dans une salade de chou rouge ou une tortilla espagnole, miam !

 

Salade-pommes-de-terre-saumon-fumé-3-bluette.fr

Salade-pommes-de-terre-saumon-fumé-4-bluette.fr

publié par sandra 3

Tableaux vivants

Tableau-vivant-1 ©Bluette

 

Aujourd’hui pas de recette, c’est vendredi light DIY !

J’adore les fleurs, je pense que vous l’aurez remarqué… En discutant avec ma fleuriste préférée (je parle beaucoup avec la dame notamment parce qu’elle essaye de m’apprendre les noms des fleurs pour que j’arrête de lui demander « les perroquets », « celles qui ressemblent à du corail » ou « les boules rouges ». À ce jour c’est un échec…) je me suis dit qu’on pourrait créer des tableaux éphémères avec ces beautés. Des natures mortes (que cette expression est moche)… vivantes.
Ou Still Life comme disent les anglophones, c’est à dire « nature immobile ». Beaucoup plus poétique.

Oui, encadrer des fleurs ! On vit entourés d’objets (et de plantes) qu’on ne voit plus. Et le simple fait de les disposer dans un cadre les rend subitement « précieux » (un peu comme quand on encadre le dessin futuriste de la petite dernière ^^).

Autre point positif, c’est une idée déco qui ne coûte vraiment pas cher. Il suffit de récupérer des cadres dans le grenier de votre grand-mère, voire sur les trottoirs le jour des encombrants (oui je fais les poubelles…). Sinon on en trouve plein dans les vide-greniers ou sur le Boncoin. Ça peut aussi être une bonne manière de donner une seconde vie au tableau moche que Tatie Danièle vous a offert pour Noël ;)
Quant aux fleurs, pas besoin d’acheter des bouquets gigantesques et hors de prix, une simple branche de mimosa fera très bien l’affaire. Et… ça vous fera un prétexte parfait pour vous faire offrir des fleurs. Bah oui, ces tableaux fanent :)

Il vous faut :

  • Un mur pour y appuyer le cadre.
  • Une table, une console ou une commode de 25 cm de profondeur minimum (sinon le cadre va tomber…).
  • Un cadre donc.
  • Un ou plusieurs contenant (s) : vase, bouteille, bocal, théière…
  • Des fleurs ou une plante.
  • Éventuellement quelques accessoires : galets, coquillages, bougies, fruits…

Quant à la réalisation, on ne fait pas plus simple. Inclinez votre cadre pour qu’il soit bien stable (sinon le chat va rendre tout ça encore plus vivant…). Glissez les fleurs, un ou deux accessoires et admirez !
Je vous ai fait quelques photos d’inspiration avec des ambiances très différentes. Quel que soit le style de votre déco vous pouvez créer un « tableau » qui s’harmonise avec l’ensemble. Et en changer régulièrement.

Comme au musée

Tableau-vivant-5b-©Bluette.jpg

Ou comment transformer votre coupe de fruits en œuvre d’art :D
D’ailleurs, astuce 5 fruits et légumes par jour, les enfants adorent manger « les fruits du tableau ». Je dis ça…
Pour ne pas tomber dans le kitsch, il vaut mieux utiliser un cadre assez fin et moderne plutôt que doré à grosses moulures.
 

Guinguette

Tableau-vivant-2 ©Bluette.jpg

Si vous rêvez (comme moi) de vivre dans une cabane à la campagne, celui-ci est fait pour vous !
Enroulez une guirlande en fil de cuivre autour de votre cadre (mais pas sur la totalité sinon vous obtiendrez plutôt un effet « miroir de star »…). Un lierre grimpant dans un pot en zinc, une bougie un peu vieillie et hop, bienvenue sur les bords de Marne.
Pour parfaire le tableau il faudrait d’ailleurs rajouter un verre de bon vin rouge ;)

 

 

 

Esprit japonisant

Tableau-vivant-6 ©Bluette.jpg

Pas besoin de faire des mise en scène très compliquées, la simplicité zen c’est chouette aussi. J’ai utilisé des cubes en bois que mon frère m’avait fabriqués pour une expo, mais des petites boites en carton pourraient tout à fait convenir. La « fleur » blanche à droite est un coquillage complètement dingue ramené des Philippines.

 

 

 

Maison de famille

Tableau-vivant-3b-©Bluette.jpg

Le cadre met aussi très bien en valeur les bouquets tout simples cueillis au fond d’un jardin (bon celui-ci vient en fait de chez le fleuriste puisque le jardin est pour l’instant un rêve lointain par chez moi…).
N’hésitez pas à laisser les feuilles qui tombent, c’est aussi ça qui fait vivre le tableau.

 

 

 

Cabinet de curiosités

Tableau-vivant-7 ©Bluette.jpg

Si vous ne voulez pas changer votre composition tous les 10 jours vous pouvez utiliser des plantes séchées : eucalyptus, chardon, monnaie du Pape… qui resteront parfaites pendant des mois, si ce n’est des années.
Le chardon bleu disposé dans un cadre plus petit prend des allures de fleur diabolique. Parfait dans une déco inspirée des cabinets de curiosités !
En arrière-plan un pâtisson (beaucoup trop beau pour être mangé) que j’ai fait sécher.

 

 

 

Retour de forêt

Tableau-vivant-4 ©Bluette.jpg

Vous pouvez aussi cueillir de simples branches de feuillage fleuri en forêt, par exemple de la clématite <3
Si votre cadre a tendance à glisser (ça peut arriver sur les supports très lisses) vous pouvez nouer autour un pan de foulard qui maintiendra tout ça en place.

Alors vous êtes plutôt guinguette, cabinet de curiosités ou mimosa tout simple ? Les possibilités sont infinies, d’autant que l’hiver n’est pas forcément la saison la plus riche en fleurs…

Si vous réalisez ces petits « tableaux », montrez-les nous (utilisez le #shareasquare pour qu’on les retrouve), on est curieuses ;)

Pour finir, un peu de magie : la lumière fait évoluer les tableaux tout au long de la journée, pensez à les regarder :)

Tableau-vivant-8-©Bluette.jpg

 

Bon week-end (mais si, on y est presque) !

 

publié par sandra 3

Tatin poires et safran

Tatin-poires-safran-1-©Bluette

 

Merci tout plein pour vos retours sur les cartes de vœux et affiches tropicales, c’était chouette de voir sur les réseaux sociaux que vous les aviez utilisées :)

Je commence l’année par une recette toute simple mais qui m’a sauvée plus d’une fois…
« Tu ramènes le dessert ? » Oui, mais quoi ? Entre celle qui n’aime pas la frangipane, celui qui déteste le chocolat (oui ça existe, je vous jure)… faire plaisir à tout le monde c’est parfois un bon gros casse-tête.
Quand ça se passe comme ça, je n’ai pas trouvé mieux que la tarte Tatin ! Assez rapide (surtout si vous ne faites pas la pâte), très facile et surtout HY-PER bon. Pas de découpe artistique des fruits sinon ils fondent littéralement à la cuisson (la tarte à la compote, bof). On pèle, on coupe en 4 et voilà ! Même ceux qui n’aiment pas les tartes aux fruits « parce que c’est toujours trop acide » apprécient. Et puis c’est plus pratique à transporter dans le métro qu’un layer cake ^^

J’en fais toutes sortes de variantes pour changer un peu (à force on s’en lasse de la recette « tous-terrains »…). Voici donc la dernière version en date et probablement ma préférée : poires, safran et pistaches. Tiède et épicée, de quoi vous réchauffer ce weekend :)

 

Tatin-poires-safran-2-©Bluette

 

 

[foodiepress]

Tatin-poires-safran-3-©Bluette

Il vous faut des poires qui restent fermes à la cuisson. J’aime bien les conférences mais les comices sont parfaites aussi. Si elles sont très grosses, coupez-les en 6 au lieu de 4 pour qu’elles aient le temps de cuire.
Vous pouvez utiliser de la pâte sablée à la place de la pâte feuilletée si vous préférez (mais le feuilletage caramélisé <3).

 

Tatin-poires-safran-4-©Bluette

publié par sandra 3