#COCOETHICOOTD – N.6 – California edition

On se retrouve en direct de la merveilleuse sunny californie !

Non c’est faux.

Mais laissez moi y croire l’espace d’un article.

Soyez pas vache.

Au programme de ce #cocoethicootd, du beau, de l’éthique, de la nouvelle matière de foufou et du seconde main !

Tee-shirt d’allaitement Tajine Banane : J’étais ravie de pouvoir enfin tester les t-shirts d’allaitement de Tajine Banane ! Déjà conquise par le sweat et le tee à manches 3/4, je dois avouer que la version tee-shirt s’est trouvée teeeeellement bienvenue quand le soleil a recommencé à pointer le bout de sa trogne. Ce tee-shirt est génial parce qu’il est créé avec amour à La Rochelle, fabriqué au Portugal et certifié Oeko-Tex. Must have d’allaitement absolu !

• Levi’s 501 : Je vous en ai parlé dans ma dernière vidéo favoris, je suis amour pour ce jean ! Payé 20€ sur Vinted, délavé et ramolli juste comme il faut, bien court comme je les aime. Alors c’est vrai qu’acheter un jean d’occasion, sans pouvoir l’essayer, ça peut sembler un peu quitte ou double… Mais ici le gros avantage c’est que je connais ma taille chez Levi’s et je connais aussi les modèles qui me vont. Du coup le shopping de Levi’s d’occasion c’est les doigts dans le nez !

Sac Angela Roi : À la fin de ma grossesse j’ai sombré dans les bas fonds de Netlflix et j’ai dévoré, affalée sur mon canapé, la première saison de Yummy Mummies , une téléréalité qui suit la grossesse de 4 australiennes et…mon dieu… Je ne sais pas si c’est à voir pour l’aspect psycho-sociologique du truc ou si c’est à fuir mais toujours est-il que (et oui je sais vous vous demandez pourquoi je m’étale sur cette vieille émission alors que je suis censée vous parler de ce sac…)(wait and see) j’ai découvert grâce à cette émission le concept du « push present ». Le push present ce n’est ni plus ni moins le cadeau que reçoit une femme après avoir accouché. Alors dans Yummy Mummies les nanas reçoivent des bijoux avec un prix à 7 ou 8 chiffres (une bricole, quoi…) ou carrément un Range Rover. Neuf.

Moi à la maternité mon mec m’a ramené une choucroute.

Du coup je me suis offert ce sac comme push present de moi à moi.

Voilà. Tout ça pour ça.

Et donc les sacs Angela Roi sont vraiment (VRAIMENT) mes favoris de tous les sacs de la véganie ! De la qualité du simili aux finitions en passant par les coloris et les formes, je les aime à peu près tous. Ils ne sont pas donnés, on s’en doute, mais j’en ai un autre que j’ai porté quasi non stop pendant un an et le truc n’a pas-bou-gé.

Boucles d’oreilles Patine : Je suis en adoration devant ces BO ! Déjà parce qu’elles sont canons mais surtout parce que, once again, Patine a frappé fort ! Au départ tu peux te dire ouais ben super l’éco-responsabilité avec de la BO en plastique dégueulasse… Et puis d’un coup tu lis « bio acétate – coton – bois – plastifiant naturel maïs – sans phtalate – made in Italie » ben tu remballes ta rage et tu applaudis.

J’espère que cette nouvelle édition de #cocoethicootd vous a plu ! Je retourne à mon soleil Lorrain…enfin…mes nuages…enfin…ma pluie. Enfin…vous avez compris.

|veste Levi’s (ancienne co.) – tee-shirt Tajine Banane – jean Levi’s 501 (2nde main) – Converse (ancienne co.) sac Angela Roi – BO Patine – Collier « Joseph » Monsieur Paris|

COCOETHICOOTD N.5 – Allaitement edit

 

 

[Ça c’est moi quand on me parle de vêtements d’allaitement. AH. AH. AH.]

Je vous racontais dans le dernier épisode que je ne m’étais pas ruée sur les vêtements d’allaitement. Parce que clairement ce n’est pas vraiment un besoin que je ressens mais aussi (et surtout, j’avoue) parce que merde tout est moche.

C’est quoi le délire des types ?? On vient de passer 9 mois en galère à plus savoir quoi se foutre sur le dos, à hésiter tous les matins entre hmmm plutôt pyjama ou plutôt pyjama aujourd’hui ? Ou oh tiens je pourrais aussi enfiler ce merveilleux sac poubelle format 50L ! Et le corps juste après l’accouchement…euh viens on n’en parle même pas, mais en plus de tout ça si on veut vraiment allier confort et praticité pour allaiter on doit se coltiner le même top vilain dispo en 4 coloris + 1 imprimé un peu nul ?!

NO WAY les gars.

Bon, et plus sérieusement au delà de ça je trouve que les vêtements d’allaitement ne sont pas une vraie, vraaaaie nécessité. Personnellement la plupart du temps je porte soit une chemise que je déboutonne allègrement pour nourrir mon petit gras (non j’ai pas inversé de lettres)(le type fait 7 kilos à 3 mois, je vous jure qu’il n’est que grassouillerie), soit un combo débardeur et pull/sweat : je remonte le sweat, je baisse le débardeur et hop, à la soupe tout le monde ! Et quand on a besoin d’un peu d’intimité on a toujours un lange qui traîne ou un petit coin un peu isolé dans lequel on peut se caler.

NÉANMOINS quand j’ai découvert et enfilé les pièces Tajine Banane, d’un coup d’un seul mon univers a changé. En ce bas monde il existe donc des vêtements prévus spécialement pour faciliter la vie des femmes qui allaitent, qui soient jolis, quali et éthiques ? Et quand tu ajoutes à l’équation l’histoire de la marque qui est juste ❤️😭, comment vous dire que je suis séduite à vie ? en vous disant que je suis séduite. À VIE.

En clair ce sweat est devenu mon meilleur ami et il passe à la machine dans les 24h qui suivent l’état « ok trop de taches de vomi c’est chaud » (soit dit en passant c’est con hein, si j’étais plutôt du genre à m’habiller tout en blanc ou en beige j’aurais l’air vachement moins sale). Et franchement ce système de zip (si vous regardez bien vous verrez deux zips sur les côtés du sweat) est juste génial et tellement pratique ! Alors oui, en soi ce n’est pas indispensable mais qu’est-ce que ça fait du bien !

Mais bon.

La mauvaise nouvelle…

C’est qu’il est épuisé.

*la foule au loin* « ah ben c’est bien la peine de nous faire rêver avec son putain de sweat qui a changé sa vie et celle des ses boobs vu qu’on peut même pas mettre la main dessus franchement merci pas merci hein »

MAIS LA BONNE NOUVELLE C’EST QUE J’EN AI UN À VOUS FAIRE GAGNER ! 

*la foule toujours* « ouais bon elle aime bien en faire des caisses et les ascenseurs émotionnels on peut pas lui en vouloir… »

Ali, la créatrice, en garde précieusement un dans chaque taille pour l’une d’entre vous !

*la foule encore* « Merci Aliiiiiiii »

Je vous donne donc rendez-vous sur mon compte Instagram pour tenter votre chance !

| sweat TajineBanane – jean Zara (ancienne co.) – baskets Good Guys x Galeries Lafayette – bagues Atelier B et achetée en Jordanie – casquette sans marque (2nde main) |

#COCOETHICOOTD – N.4 – The post partum edit

Aaaaah s’habiller après une grossesse… Quelle joie !

C’est faux.

Si le corps change durant la grossesse je trouve le dit changement bien plus facile à appréhender que le changement brutal du 10h22 : tu es enceinte – 10h23 : ah, ça y est, tu n’es plus enceinte.

Allez.

Salut !

Pendant 9 mois les choses sont progressives, tu as le temps de te retourner (enfin jusqu’à un certain stade), le temps d’adapter ta garde robe et, comme vous le savez, dans mon cas j’ai continué à porter mes vêtements « normaux » pendant longtemps.

Mais l’after grossesse… au secours.

Sans même parler de kilos en trop, le simple fait d’allaiter déjà, ça complique les choses : les 3/4 de mes chemises ne me vont plus. Ou alors déboutonnées jusqu’au nombril et bon… Bif bof. J’oublie aussi toutes les robes sans boutons sur l’avant. Les combinaisons on n’en parle même pas. Du côté des pantalons laisse tomber j’ai supporté de continuer à porter mes jeans de grossesse 2 semaines avant de me ruer dans le premier H&M que j’ai croisé pour acheter un jean à ma taille – qui est encore resté trop petit pendant 10 jours et qui maintenant commence à être trop grand à la taille mais pas aux jambes. Ni-ckel merci la vie – Côté pulls pas trop de soucis vu que je suis adepte du pull ample mais par exemple un pull trop long ou trop épais c’est un peu relou quand tu dois déballer tes seins 8 fois par jour. T’as assez galéré, t’as pas envie d’étouffer ton enfant dans un pull Acne.

Et j’ai l’impression que dans la globalité tu oscilles toujours entre « ah j’ai envie d’être sur mon 31, allez je fais un effort ! » et « lance-moi donc ce jogging plein de lait caillé, va, ça fera très bien l’affaire ».

Sans compter que tous ces détails mis à part il faut surtout avoir LE TEMPS de s’habiller !  Ces 2 derniers moi je ne compte plus le nombre de journées que j’ai passées en pyjama jusqu’à midi parce que pas le temps ou quand tu as le temps tu préfères aller faire pipi et te brosser les dents ou, typiquement à l’heure où j’écris ces lignes, j’ai un rendez-vous dans exactement 45 minutes, j’ai mis mon fils en écharpe le temps de me maquiller mais évidemment je me suis dit « allez, je reste en pyjama le temps de » et forcément il s’est endormi et maintenant je n’ai plus envie de le déranger et je vais donc avoir quelque chose comme 17 secondes pour enfiler une tenue digne de ce nom quand je pourrais passer le flambeau (le flambeau étant ici le bébé hashtag métaphore yakoi).

Pour résumer, on fait comme on peut. Et c’est déjà vachement bien.

Malgré tout j’ai quand même réussi à vous pondre un petit #cocoethicootd avec ce sweat Phipps que j’ai pris en taille L parce que définitivement le S j’oublie jusqu’à ce que mes seins ne servent plus de frigidaire – mais le M aurait fait l’affaire. Sauf que le M était épuisé et que je voulais vraiment ce sweat – ne juge pas les obsessions de la femme qui vient d’accoucher, merci –  donc le L me semblait une sage option pour être à l’aise et surtout caser tout ce que j’ai à caser. hashtag on est bien même si oui objectivement c’est trop grand mais osefPhipps une marque éthique j’ai découverte via Manifeste 001 (THE eshop vegan à connaître si tu aimes t’habiller en noir et blanc et les belles marques), dont le reste des collections me laisse somme toute un peu pantoise mais ce sweat et moi on était vraiment fait pour s’entendre !

On ajoute à ça un autre achat dont je suis plus que ravie, ce legging en simili vegan Jean Louis Mahé. On savait qu’ils faisaient des sacs canons… Et bien maintenant ils font aussi des fringues ! *danse de la joie* Le truc est une dinguerie absolue, confortable au possible, taille haute (ça fait effet gaine et ça on aime) et avec une matière des plus réussies ! Et fabriqué en France. What else.

Et pour finir les chaussures qui ne me quittent plus, mes Molly Glitter de Dr. Martens parce qu’être habillée – un peu– comme un sac ok, mais uniquement avec des paillettes aux pieds.

En bref une tenue de combat quasi parfaite. Au détail près que, ahahah, le noir et les bébés c’est de loin la pire équation possible. Mais…who cares ?

 

| sweat Phipps – legging en simili-cuir Jean Louis MahéDr. Martens modèle Molly Glitter |