Le Syndrome Prémenstruel, mais qu’est-ce que c’est ?

Le retour de mon sujet favori de toute la vie : LES RÈGLES !

Aujourd’hui on parle d’un mal encore trop méconnu mais qui fait pourtant des ravages sur son passage : le syndrome prémenstruel.

Accrochez-vous à vos slips de règles, c’est parti !

♥ LOVE SUR VOUS ♥

 

 

SUR LE MÊME THÈME

J’AI TESTÉ LES SERVIETTES LAVABLES

SYNDROME DU CHOC TOXIQUE, TAMPONS ET TUTTI QUANTI

J’AI TESTÉ LA CULOTTE DE RÈGLES

TOUT SUR LA COUPE MENSTRUELLE

Vous aimerez aussi

    23 commentaires sur Le Syndrome Prémenstruel, mais qu’est-ce que c’est ?

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Bonjour !
      C’est bien que tu en parles !
      Pour ma part, j ai remarqué qu’avant mes règles j étais très très angoissée .. au point de prendre des anxiolytiques.. j en avais parlé à 2 médecins qui en gros m’ont dit mouai bon que vous soyez un peu plus sensible ok mais bon quand même … en gros on ne me prenait pas au sérieux … et depuis 1 an je vais voir une psychiatre parce trop angoissée !! Et merci à elle qui m’a dit mais bien sûr que ça existe ! C’est le syndrome prémenstruel … c’est physiologique !! Elle m’a conseillé de marquer sur un carnet quand mes angoisses arrivaient et quand elles partaient et c est toujours pareil 4 a 5 jours avant les règles je suis hyper angoissée et dès que mes règles arrivent ! Je redeviens normale !!! Le fait de le savoir maintenant et que quelqu’un me dise non vous n’etes Pas folle !!! Ça existe !!! Y en a maintenant que je le sais ,… même si c est un peu handicapant je ne prends plus de médoc pour me calmer pendant cette période !! Merci donc d en parler parceque si je n’etais Pas tomber sur une personne qui me dise oui le syndrome prémenstruel peut vous pourrir la vie … je continuerai à me demander ce qui se passe chez moi qui ne tourne pas rond ?!! Alors qu’en fait tout va bien ! J n’ai juste pas de chance ! Il faut faire avec !! J’espere Que ça aidera plusieurs femmes en en parlant, parceque beaucoup de personnes ne connaissent pas ça ! Et même chez les médecins on associe ça à des trucs de bonnes femmes !!! Faites du shopping ça ira mieux ! Alors que c’est un vrai mal physique et psychologique !
      Belle journée !!

    2. Merci Coline. Je me suis réveillée avec l’envie de me mettre la tête dans le four, je suis à J-2… et c’est toujours comme ça. Une dépression éclair qui me tombe dessus quelques jours avant les règles. Donc je ne m’inquiète pas de mes idées noires, je sais que ça va passer comme par magie à J+1.
      Bref J’ai regardé ta vidéo ce matin et ça m’a rappelé pourquoi même mon adorable chat a l’air de vouloir spécialement me taper sur les nerfs ce matin…
      des bisous

    3. Bon alors moi je n’ai jamais eu de PMS… par contre je suis invivable le 2ème jour de mes règles. Oui, c’est très précis. Mon mari le sait tout de suite : « oh, c’est Day 2 ? – Oui » (le mari part se faire tout petit et ramène du chocolat de ses courses).

    4. Moi pendant des années, j’étais juste un peu « sur les nerfs » quelques jours avant, mais là, j’ai 50 ans, et je peux vous dire que ça ne s’améliore pas du tout. Ca commence une semaine avant et je suis en plus du reste, déprimée ces jours là. J’en ai parlé à ma gynéco mais bon, elle ne m’a pas donné de conseil particulier. C’est vrai que personne ne s’y intéresse et pourtant, c’est franchement dur à vivre et on a beau le savoir, on n’y peut rien. J’essaierai le magnésium….

    5. Salut Coline!
      Merci pour cette vidéo cool et interessante!
      On a l’impression d’avancer enfin en en parlant!
      Pour une prochaine sur le meme thème, et comme je sais que tu as aussi une pré ado à la maison, ce serait chouette de savoir comment tu abordes ce sujet avec elle. Par exemple, je commence à y réfléchir pour ma fille, mais quel contraceptif lui conseiller, et meme quelle protection pour rentrer au mieux dans cet univers impitoyable de la féminité sans etre dégouttée à vie:))
      Bises!

    6. Merci pour ta vidéo ! Pour moi c’est tout nouveau ! J’ai 33ans et depuis quelques mois je suis devenue une autre personne à l’approche de mes règles.
      Ça m’a pris pas mal de temps avant de comprendre que ce que je vivais était un SPM. Et je suis d’accord on ne trouve pratiquement pas de littérature sur le sujet ni de pistes de solution. En gros c’est démerde-toi !
      J’ai commencé le magnésium depuis 2 semaines donc on verra si ça allège un peu le truc ..

      Bon courage à toutes !!

    7. Super d’informer sur ce sujet ! J’ai mis du temps à réaliser que mes passages à vide réguliers, ma remise en question de tout, mon envie de rien, avaient toujours lieu la semaine précédant mes règles. Si j’avais vu une vidéo comme la tienne avant, j’aurais gagné du temps ! Car c’est très déstabilisant ! Maintenant j’essaie de me ménager à l’avance, moins cuisiner, éviter si possible ce qui va me stresser ou gérer des conflits avec les enfants (la veille il m’arrive de n’avoir aucune patience avec eux, de crier 🙁). J’ai vu pour ma part que passer du temps au grand air et manger léger améliorait la traversée. J’ignorais l’existence d’études portant sur le calcium magnésium, vegan depuis 3 ans j’ai probablement réduit mon apport en calcium même si je suis en forme par ailleurs. Et c’est vrai que mon spm est allé en s’intensifiant ces dernières années. Sur ce je vais m’acheter de la Courmayeur et du tahin

    8. Dans les symptômes courants, il y a aussi les fringales, notamment pour le sucre, voire les crises de boulimie (il y a une raison physiologique que j’ai oubliée).
      Et les seins, non seulement douloureux, mais aussi gonflés, mal au ventre (du coup, avant et pendant !) et des impatiences dans les jambes…

      1. Merci pour ta vidéo. On n’en parle pas assez et pour ma part, ça me bien pourri bien la vie. J’ai tendance à être fatiguée, détestable avec les gens, en recherche de conflit permanent et donc obligée de m’excuser pour mon comportement. Et je te ne parle pas de l’acné ou encore de ma poitrine qui me fait souffrir, mais ça aussi ce sont de vrais problèmes… J’ai fini par en parler à ma sage femme qui m’a écoutée et prescrit de l’onagre. Pour l’instant je n’en ai pris que pendant un cycle mais ça a été assez bénéfique… Et puis deuxième solution : parler ! J’ai expliqué longuement à mon amoureux mes soucis. J’essaye d’en parler à mes amis les plus proches aussi… En tout cas, bon courage à toute,

          1. Je prends 3 gélules par jour à partir du 15e jour. Pour la pilule je ne sais pas du tout… D’ailleurs depuis que j’ai arrêté la pilule mes symptômes se sont bien amoindris !

    9. Bonjour,

      Je vous laisse imaginer le mal être que l’on éprouve en période de ménopause. J’ai vu une gynéco, une généraliste… pareil, ça passera…. il faut faire avec…. je ne veux pas prendre de DHEA car ce médicament n’est pas très sûr concernant les effets à longs termes. Mais je dirai que la période de ménopause ressemble au syndrome prémenstruel (ou à l’état de grossesse) sur plusieurs années !

    10. Salut à toutes,

      Merci Coline d’en avoir parlé avec autant d’humour, de justesse et de faits !

      Il y a quelques années, j’en avais entendu parlé avec l’idée que c’était effectivement une auto-construction émotionnelle et qu’il y avait quelques symptômes physique, mais rien de grave !
      Comme beaucoup de femmes, j’étais sous contraceptif avec un ou deux boutons et des seins selon les cycles qui prenait jusqu’à une taille de bonnet en plus ! (sachant que je suis un petit B, limite A, c’était très perturbant !). Je subissais avec fatalisme !
      Je me suis davantage intéressée à la question quand d’autres symptômes sont apparus : fringales irrépressibles le soir, rétention d’eau et surtout chute d’estime de moi même ( physique et morale).
      Quand j’ai compris l’origine, cela a été un soulagement de me dire que non, je n’étais pas folle ! Alors j’ai appris à voir venir ses symptômes, à essayer de les accepter et surtout j’en ai parlé à mon compagnon. Compréhensif, il est même devenu sans le savoir vigilent ! Il me permet aussi de dédramatiser en plaisantant notamment quand il me retrouve le soir fourrée dans un placard !

      C’est très important il me semble d’en parler pour faire disparaître les idées reçues liés au SPM mais aussi de communiquer avec la personne qui partage notre vie, parce qu’il n’y a pas de tabou et que cela l’impacte tout autant que nous !

      Belle journée à vous toutes et prenez la parole !

    11. Je souffre depuis des années .. avant .. pendant pis pour rigoler APRES… je ne peu prendre aucuns médicaments ( allergique .. trop d’laballe !) …MAIS j’ai commencé à vapoter du CBD … (cannabis sans THC ) et miracle !!!!plus rien !!je le prends désormais en huile car c’est plus concentré … ca va faire 4 mois que je n’ai rien dis à propos de mes ovaires …. le soucis .. le prix de l’huile qui n’ai pas à la portée de tous malheureusement .

    12. Je te remercie de faire passer le message, car ayant vécu longtemps en pays anglo-saxons, tout le monde sait de quoi il s’agit et je trouve déplorable qu’on n’ait aucune information à ce sujet en tant que femme ou même jeune femme et ado, car j’ai vraiment souffert de ma vie de douleurs, prise de poids, fatigue, irritabilité, fringales et chez moi ces symptômes étaient extrêmement lourds (à devoir rester au lit à souffrir comme un chien et comme toi j’avais envie de me jeter sur un train et le vide intersidéral je connais) et j’ai dû passer à du Nurofem à certains moments tellement je souffrais alors que des fois je ne ressens rien… Je suis d’accord avec toi, le stress est vraiment un déclencheur et avec des jumelles de 10 ans et la tête dans le guidon en permanence, le sport ce n’est juste pas possible et je souffre en silence.
      Pourquoi ce sujet est-il aussi tabou? Toutes les femmes ont leurs règles! Et tout le monde s’en fout, parce que oui, tout le monde s’en branle les femmes. Si c’était pour les hommes ont aurait déjà trouvé la solution depuis longtemps.
      Et je suis d’accord avec le terme hystérie, WTF???
      En tout cas bravo, parce que moi j’en parle avec humour, je les appelle les ketchupies ou la semaine ketchup ou ragnagnas histoire de dédramatiser le sujet parce que comment dire… Ou alors Tata Jeannette a débarqué, comme les anglais…

    13. Merci pour cette vidéo Coline ! Sur le sujet, je conseille de lire le Livre de Miranda Gray « Lune rouge: Les forces du cycle féminin ». Ce livre est incroyable, il a changé mon rapport aux règles et m’aide a mieux comprendre mes réactions et mes sentiments selon les moments de mon cycle, je ne culpabilise plus d’être comme je suis avant mes règles et je suis beaucoup plus bienveillante avec moi-même. J’aurais aimé le lire dès mon adolescence, toutes les femmes devrait l’avoir entre les mains et les hommes aussi car ainsi ils auraient les clés pour anticiper, comprendre et mieux soutenir les femmes qui partagent leur vie.

    14. Salut Coline

      et merci pour cet article!
      C’est invraisemblable que ce sujet n’intéresse personne. J’ai mis des mots sur mes maux depuis longtemps. Mon mari sait tout! heureusement. Mais les médecins s’en tapent le coquillard! Il n’y aucune prise au sérieux de ce syndromes, qui pourtant me met parfois dans des états de désespoirs incroyables!
      Je m’interdis de prendre des décisions importantes durant cette période. Et mon mari sait qu’il faut retirer 80% de gravité à tout ce que dis…
      Bref tout ça sans aucun soutien… si ce n’est la proposition d’,anti dépresseur sur cette période… bof bof…

    15. Merci à toi pour cette vidéo ! Tellement vrai ce passage grisé, de « tout est vide de sens »…
      Je souffre moi-même de TDPM, et avant de pouvoir mettre un mot sur cet état de « grâce » mensuel, je passais pour un cyclothymique/bipolaire/schyzo… au choix, auprès de ma/mon gynéco (oui, parce-que j’ai changé trois fois).
      J’ai eu droit à des « ho, mais c’est comme ça, c’est votre tempérament », « ça va passer, serrez les dents »…
      Oui, bien sûr, c’est dans mon tempérament de vouloir me jeter d’un pont chaque mois.

      C’est dingue de se dire qu’en 2019, on passe encore pour cinglée en subissant ces « aléas » liés à nos hormones.

      On m’a récemment conseillé d’arrêter le sucre, le gras, le gluten, le vin en phase lutéale. Mais également de prendre de l’huile d’onagre…
      Bref, wait and see…

      Dans tous les cas, merci ! Je me sens moins seule.

      1. Arrêter le sucre, le gras, le gluten, le vin ?! Je n’en reviens pas…
        Moi aussi j’ai souffert pendant des décennies (du SPM et des règles) et j’avais si bien intégré le message des professionnels de santé (en gros, c’est normal !) que j’avais complètement cessé d’en parler pour me dire et me convaincre que je suis juste un peu plus sensible que les autres…

    16. Tu avais tes règles quand tu as fait la vidéo ?? :D Plus sérieusement, merci pour tes vidéos, elles sont d’utilité publique. Quand j’entends ces phrases autour de nos rgles et de nos grossesses ma réponse est souvent « tu as un utérus ?? Non, alors merci de la fermer  »
      Merci Coline. Belle journée à toi et ta famille

    17. Merci,
      J’ai envoyé le lien à mon mari,
      Mes enfants pourraient aussi la regarder, parce qu’à la maison j’en ai 3 qui râlent après moi,
      Pour moi c’est deux trois jours, et surtout grosse acnée, à 40 ans LOL, mais deux trois jours ou objets qui trainent, désordre me font littéralement hurler.