#nofilter

On se retrouve aujourd’hui pour parler apparence, réseaux sociaux et d’à quel point ces derniers modifient notre perception de la réalité.

♥ LOVE SUR VOUS ♥

 

 

La vidéo de Gaby

Vous aimerez aussi

    59 commentaires sur #nofilter

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. CC et merci merci merci! De loin mais de très très loin je préfère regarder tes vidéos « pourlingues » parce que là c’est la vraie vie! La je m’y retrouve j’ai 33 ans 5 enfants un job a plein temps je dois avoir 6min32 le matin pour me maquiller comme toutes les mamans. Tu nous fais du bien Dr Coline

    2. Salut Coline,

      Merci pour cette vidéo très utile car oui, nous ne sommes pas parfaites comme les filtres artificiels d’Internet !

      Tu as raison en évoquant l’usage de ces filtres, car perso, on a beau essayer de ressembler au look make-up de la nana sur son blog, on n’y arrive jamais.
      J’ai des cernes bleus, depuis la naissance. Avec la peau claire.
      J’ai utilisé des tas d’anticernes, ça ne fait que les atténuer. Depuis je fais avec parce que je ne peux rien contre ça.
      Ce sont autant Internet que les gens extérieurs qui te font donner la sensation que tu n’es pas comme tout le monde (j’exagère mais c’est un peu ce sentiment qui apparaît à force) : « t’es pas fatiguée ? » « tu dois couver un truc, toi » « ohlala, tes cernes !!!! »

      Alors oui, les filtres qui améliorent l’apparence virtuelle de la peau, c’est un piège. Parc e qu’on tombe toutes dedans au moins une fois.
      Et c’est très bien que tu en parles.
      Parce que la perfection n’existe pas :)

      Bises

    3. C’est la première fois que je poste un commentaire ici.. j’ai fini ta vidéo avec quasiment les larmes aux yeux. Depuis mon premier enfant il y a 8 ans, je commande tous les ans des maillots de bain… et je n’en ai jamais acheté ! Le contraste entre la photo du modèle sur le site et la réalité de sa propre image dans le miroir est trop difficile à affronter. Alors oui j’ai eu plusieurs enfants, j’ai des hanches un peu larges, un peu de ventre et une poitrine qui porte les marques de mes allaitements… mais cet été, grâce à ta video, c’est décidé je m’offre un maillot 2 pièces dont je rêve depuis 10 ans. Merci.

    4. Hello Coline,
      C’est un sujet hyper complexe, que les hommes ne peuvent pas comprendre en effet.
      Instagram c’est vraiment le mal : même les comptes « body positive » sont remplis de nanas qui, sous prétexte de libérer le corps de la femme, se foutent à poil pour mieux montrer l’étendue de leur perfection. Je pense notamment à cette prof de yoga qui poste des photos N&B absolument sublimes de son corps, absolument sublime. « You are beautiful exactly the way you are » : c’est tellement hypocrite quand tu corresponds pile poil aux canons de beauté de ton époque.
      Je me rappelle avoir fait une mini série de photos pour faire une pub pour un événement sur instagram. J’étais en short et sur l’une des photos, je ne voyais QUE ma cellulite. J’ai hésité pendant 10 000 ans à l’utiliser, demandant à mes proches si ce n’était pas trop immonde (sic…). Mes potes garçons m’ont regardée comme si je débarquais d’une autre planète « non mais t’as rien hein ». Bah j’ai quand même filtré pour flouter la peau… Quand j’y repense, je trouve ça absurde, mais j’ai quand même une partie de moi qui ne veut pas que les gens sachent que j’ai de la cellulite.
      Et on est tellement habituéES à réifier le corps des femmes qu’il nous semble complètement naturel de commenter le physique de celles qui nous entourent. Combien de fois me suis-je retrouvée à commenter la beauté d’une telle ou d’une telle lors d’une conversation avec des ami(e)s voire mon mec… Jamais on ne fait ça pour un homme !

      Bref, je crois que mon prochain livre sera Beauté Fatale de Mona Chollet. Depuis le temps que j’y pense…

      En tout cas, merci pour ces vidéos féministes, ça fait toujours du bien ! Et désolée pour le commentaire bordel !

      1. Beauté Fatale devrait être mis dans toutes les mains des jeunes filles (et des jeunes hommes, ça ferait pas de mal non plus) au début de notre adolescence!
        Qu’est-ce qu’on peut être dur avec nous même! Et surtout quel gaspillage d’énergie/de temps/d’argent pour parfaire notre apparence et correspondre à des canons de beauté totalement inatteignables.

    5. Merci Coline pour cette vidéo, je rejoins entièrement tes propos! Et tu sais ce qui me fait encore plus plaisir? C’est de lire les commentaires de tes lectrices sous la vidéo YouTube qui, pour une fois (et je ne parle pas de tes vidéos en particulier mais des youtubeuses en général), sont intelligents, drôles, pleins de bon sens, de confiance en soi et pas des « t’es trop belle » « t’es magnifique » « je t’admire » … Ces commentaires encouragent grandement les gens à justement utiliser des filtres, du maquillage à outrance! Arrêtons d’encenser des gens qu’on ne connaît pas, apprenons à les apprécier pour autre chose que leur physique et arrêtons de nous comparer! Gros bisous Coline et big up à toutes les lectrices dans les commentaires!!

        1. Coline, j’ai commencé à suivre tes vidéos il y a peut-être une dizaine d’années, ou moins, je ne sais plus, le temps passe tellement vite… j’ai tout de suite beaucoup aimé ta spontanéité et ton naturel. C’était les prémices des youtubeuses beauté et c’était réellement un bonheur de découvrir cette communauté faite de jeunes femmes qui nous ressemblait et qui partageait des conseils beauté un peu comme l’aurait fait notre meilleure copine. Puis ce milieu a commencé à changer et j’ai pu constaté combien beaucoup de youtubeuses que je suivais au départ se sont professionnalisées, ont perdu en spontanéité et en naturel, devenant de plus en plus inaccessibles, nous présentant une réalité rêvée, lissée, parfaite… ce sont devenues des influenceuses travaillant au services des marques qui ont depuis longtemps compris le potentiel marketing des réseaux sociaux. Aujourd’hui tu es une des rares personnes qui a évolué dans le bon sens, qui continue à se poser des questions, a essayer de travailler à un monde meilleur. C’est la première fois que je poste un commentaire mais je voulais te remercier pour la personne que tu es.

        2. Je ne vais pas être originale mais MERCI de dénoncer tout ça ! Je suis totalement ignorante face à tout ça et j’ai l’impression de débarquer d’une autre planète… Des filtres vidéos… Ben ça alors. Faut dire que je suis principalement des comptes « bio écolo zéro déchet ». Les nanas ont donc des tâches, des pores, des boutons.. je ne savais pas que tous ces filtres existaient. Maintenant je comprends mieux certaines choses (les quelques comptes beauté que je vais voir à l’occasion..). On vit dans un monde complètement dingue.. c’est la folie ! Heureusement que certaines personnes comme toi révèlent l’envers du décor. Merci pour ce que tu fais

    6. Tellement d’accord avec toi notamment sur le côté « normalité », sur les photos H&M et le label bio, c’est vrai qu’on se marche sur la tête ! Moi je n’en peux plus de ses photos parfaites qui ne me font pas rêver… je ne suis plus grand monde sur Instagram (sauf les copines et quelques comptes vintage de cinéma ou des photos de nature :) là, au moins, c’est plus « naturel ».
      pour les vidéos « pourlingues », eh bien je dois faire partie des rares qui aiment ça : j’ai pas envie d’un truc qui sonne faux (voire creux!), pour le « faux », on a le cinéma, le creux, la téléréalité, pour la vraie vie, j’aimerai voir ça sur les réseaux sociaux, mais tout est devenu biaisé et quel dommage ! Et je ne parlerai pas de la chirurgie, qui a accentué les choses, je croise souvent des armées de fille en ville (j’habite une grande ville, pas Paris! ) qui se ressemblent de plus en plus au niveau du visage et que dire du maquillage… bref…. continue d’être aussi vraie que possible ! Merci !

    7. Hello Coline! Merci pour cette vidéo. Tu viens de mettre le doigt sur la raison pour laquelle personnellement je n’ose absolument pas poster de photos ( et encore moins videos/ story face cam) de moi si ma page “pro/publique” 😫 car ne connaissant pas “ les ficelles “ et me comparant à toutes ces nanas qui passent si bien à l’écran je me sens “non instagramable” et pas assez “lisse”. C’est dommage et comme tu dis c’est toxique. Avoir de l’admiration pour les autres me pousse à me dévaloriser et je ne pense pas être la seule. Évidemment je n’etais pas totalement dupe et je pourrais moi aussi la jouer “filtrée” à mon niveau ( c’est à dire m’ajouter des oreilles de panda et du blush virtuel) mais sans façon! C’est un de mes prochains challenges: m’accepter face cam sans filtre, ta video va m’aider à relever le defi! Merci!

    8. Bravo et MERCI aussi Coline !

      Juste, combien de fois dis tu « putain » dans ta video ? Au secours !! :)

      Adèle

    9. Ma fille de 13 ans qui est objectivement très jolie parle d’elle-même régulièrement en utilisant le mot « dégueulasse ». Elle se trouve dégueulasse parce qu’une partie d’elle croit sincèrement que PERSONNE à part elle n’a de poils, de règles qui débordent, d’odeur sous les aisselles, de pieds qui sentent en fin de journée …elle pense que la normalité c’est une peau parfaite, des cheveux parfaits et surtout un corps maitrisé sans odeurs ni fluide. Je suis affligée de voir tant de beauté et d’intelligence souffrir pour atteindre un objectif aussi impossible qu’inexistante… ta vidéo sous un air un peu léger aborde un thème extrêmement important pas seulement pour nous adultes qui pouvons avoir une forme de recul par rapport à tout ça mais pour nos jeunes filles qui grandissent avec ces images qui les amènent un jour à nommer leur corps si parfait et si beau de « dégueulasse ». En devenant mère je pensais devoir protéger ma fille de beaucoup de choses, mais je n’avais jamais imaginé devoir la protéger contre des images…je n’avais jamais imaginé l’impact immense d’Instagram sur une adolescente… et je n’ai pas les outils, les mots pour lui parler. Lui dire tu es magnifique comme tu es, de la bouche de sa mère, ça glisse sur elle. Ce soir je regarderai ta vidéo avec elle, et j’inviterai ses copines. Elles vont râler. Mais je pense qu’elles vont comprendre…au moins un peu. Alors merci !

      1. Oui c’est fou… En ce qui me concerne je pense que j’en suis consciente parce que c’est mon boulot et que, encore une fois, je connais toutes les ficelles mais quand on est un peu extérieur à tout ça c’est difficile de comprendre l’ampleur de l’impact que ça peut avoir sur des petits ados en pleine construction.
        C’est un sujet un peu à part (mais pas totalement non plus) mais je te conseille à 200% les vidéos du Roi des Rats (https://www.youtube.com/user/FRDeath360) sur les dangers d’internet, des RS etc. pour les enfants/ados. Je pense que c’est totalement des vidéos que tu peux regarder avec ta fille et je compte moi-même les regarder avec la mienne quand elle aura un téléphone et donc accès à tout ça !

    10. Bien Coline !!!!!!!Tu es trop forte pour exprimer tout haut, ce que nous pensons tout bas !Des années que je te suis et toujours aussi fière de le faire !Belle journée à toi !

      1. Ha Ha Ha trop drôle comme d’hab Coline , t’a vidéo =madeleine de Proust du soir , une fois les enfants couchés ; c’est rassurant pour nous toutes de voir un visage sans filtre et sans maquillage , alors Mille Merci ! ( et c’est aussi pour ça que je te suis régulièrement) , et aussi hier soir mon mec m’a dit : ce qui est important chez une fille c’est son attitude et surtout son sourire , c’est ça qui rend les filles jolies ! Allez les filles ! La Banane !

    11. Salut Coline,

      Merci pour ce beau message, vrai, sincère, réaliste et décomplexant.

      J’ai eu cette expérience du « oh t’as l’air crevée » à cause de mes cernes bleus-violets que j’ai depuis l’enfance. Avec ma peau claire, ça tranche encore plus.
      Résultat, j’ai cumulé les « cache-misères » avec des anticernes de toutes marques, qui me desséchaient la peau.
      Depuis, j’ai « mûri », j’ai appris à assumer, à m’entretenir, et je vis avec mon corps d’ancienne grande sportive qui a de la cellulite sur les cuisses et les fesses depuis quelques années.
      Oui, je n’ai plus 20 ans, j’en ai 37, sans enfants, heureuse en couple et des cheveux blancs sans complexes.

      Bises

      1. C’est ça aussi, réussir à accepter qu’on n’a plus 20 ans. En ce qui me concerne je me dis souvent que même si oui j’ai des ridules sous les yeux, des cheveux blancs et clairement je suis moins en forme (à tous les niveaux) qu’il y a 10 ans, je me sens tellement mieux dans mes pompes ! Le filtre des RS peut aussi avoir tendance à nous faire un peu perdre de vue ce qui compte vraiment, à savoir : PAS la « beauté », qui reste quelque chose d’éphémère quand tout le reste, l’amour, les relations humains, la vie sont là pour durer.

    12. Tes videos font tellement de bien… merci d’etre aussi sincère et authentique… genre nous dans la vraie vie 😂 c’est ça qui me donne envie de te suivre, de suivre tes conseils et tes idées qui collent vraiment à ce qu’on vit tous les jours… merci Coline tu fais du bien….

    13. MERCI pour cette vidéo qui est un vrai plaidoyer et dont le thème me parle à un point que je n’avais pas mesuré.
      Je ne sais pas si c’est du fait de ma deuxième maternité (ma fille a 4 mois), le fait d’avoir dû reprendre le boulot super vite et de rentrer dans cette course folle qu’est le quotidien avec deux jeunes enfants mais j’en suis au même stade que celui que tu décris. J’ai envie de dire FUCK : fuck à ces images de femmes parfaites 6 semaines après avoir mis au monde leur lardon qui mettent une pression tellement énorme sur NOS épaules, fuck à ma chef qui m’a dit qu’il me restait «10 jours pour reprendre possession de mon corps » et rentrer dans un uniforme pour une cérémonie à laquelle elle ne voulait pas aller, fuck à ce collègue qui m’a reproché ma maternité parce que j’ai laissé tomber le service, fuck à cet autre collègue qui m’a demandé si j’avais repris le sport (en mode « ma grande va falloir raffermir tout ça »… et j’en oublie).
      Je n’ai plus envie de faire d’efforts pour d’autres êtres que pour moi, mon amoureux et nos enfants (parce que j’aime quand mon garçon de 5 ans et demi me regarde et me dit qu’il me trouve belle quand j’ai du rouge à lèvres ).
      Depuis quelques temps, il m’arrive d’épiler mon duvet de moustache devant lui. Ça donne l’occasion de discussions : les filles ça peut avoir des poils et elles ne les enlèvent que si elles en ont envie et même poilue, ben une fille c’est une fille et elle a le droit de garder ses poils, d’être mal coiffée ou pas maquillée.
      Je me dis qu’il faut que nous gonzesses, on fasse cette démarche pour nous-mêmes. Ce cercle vicieux dont tu parles existe et on l’entretient certainement un peu malgré nous.
      Alors moi aussi, depuis quelques semaines, certains jours, je viens au travail sans maquillage, pas toujours super apprêtée parce que j’ai le droit de ne pas avoir envie, j’ai l droit d’être fatiguée et surtout, j’ai le droit de me trouver belle comme je suis.
      Merci à toi Coline, vraiment, parce que le changement viendra de nous.
      Et excuses moi, j’ai lâché du gros mot !!!

    14. Un grand merci pour ta vidéo Coline ! Si seulement plus de youtubeuse pouvait penser comme toi ! Personnellement, j’ai arrêté depuis un bail de me martyriser les cheveux et je me maquille très peu, et je me sens mais tellement 1000 fois mieux comme ça (et non je ne suis pas une vieille fille célibataire vivant avec ses chats) ! Beaucoup préfèrent d’ailleurs leur femme au naturel. J’ai une fille également et j’ai exactement les même craintes que toi pour son avenir…
      Et oui on a des cernes, un grain de peau pas très uniforme, etc. comme 98% des personnes sur cette planète ! Et ça s’appelle la vie tout simplement :)
      Vraiment, je te trouve très belle au naturel, tu n’as pas besoin de filtres, de camoufleur en tout genre.
      Bref, allé je m’arrête là :) Merci encore !

    15. Ta vidéo sonne tellement juste ! Oui elle est brouillon, mais c’est comme quand on débat en soirée, nos idées sont là mais pas toujours dans l’ordre. Merci pour cette vidéo qui nous aide à sortir de cet idéal inaccessible et finalement si peu intéressant… Et pour le coup, je suis heureuse de voir ton visage sans make-up depuis quelques temps, pcq je te suis depuis de nombreuses années, et je me suis toujours dit : « non mais la meuf, elle se maquille mais en fait, elle est déjà parfaite à la base » (comprends « parfaite »= conforme à nos standards ultraphotoshopé.) Mais en fait non ! Tu as des cernes (comme moi snifff) (tu es donc humaine). Et de voir enfin des visages imparfaits, mais non moins désagréables à regarder, m’aide à accepter mon visage si imparfait. A un moment, si je me fais la réflexion « toujours aussi belle cette Coline », pourquoi MOI je pourrais pas accepter ces cernes que je me traine depuis mes 4 ans !

    16. Quelle vidéo passionnante!!!! JE suis très fâchée (oui, bon, c’est gentil comme terme, ça me fou en rogne quoi!) que l’on impose en permanence aux femmes d’avoir l’air jeune, bronzée, d’avoir la peau lisse… J’ai fait de gros progrès pour accepter de sortir sans maquillage et accepter ma peau telle qu’elle est (pas si mal en vrai!) et oui, mes rides, mes légères rougeurs… Vraiment, quand je vois mon mec, il n’en fou royal d’avoir un bouton ou des rides, JAMAIS il n’a fait une remarque là dessus (contrairement à mes amies qui ont passé la quarantaine…)
      Bref, on ne va pas vers la décrépitude, on avance, on embellit (si si), on va avoir la peau de plus en plus douce (qui n’a jamais adoré la peau de sa grand-mère…?) et je rêve qu’on s’assume enfin, TOUTES! On se rendrait un énorme service…
      Belle journée à toi Coline!!! :-))

    17. Hello Coline,
      Merci pour cette vidéo!
      Je pense que tout est déjà dit. Mais si tu as l’occasion : Mona Chollet a écrit un super essai « Beauté Fatale : Les nouveaux visages d’une aliénation féminine »… Ca vaut le coup, et ça correspond à certains de tes propos.
      Et si ça peut te donner un peu de ‘baume au coeur’ : je te suis depuis toutes ces années car j’ai la sensation que tu es vraie, et que tu essaies de te montrer telle que tu es -vraiment- sur tous les réseaux. Y’a pas de mal à vouloir être belle, ou à rendre les choses plus agréables visuellement. Tant qu’on n’oublie pas que tout cela est conditionné par notre société… Et que notre singularité est plus importante que notre image. Tu es singulière, c’est pourquoi j’aime ton travail. Voilà! :-)
      Merci pour tout ce que tu fais, et une belle continuation à toi.

    18. Je ne poste jamais de commentaires habituellement mais là, merci pour cette vidéo cash et tellement vraie!
      Arrêtons de nous mettre la pression et vivons telle qu’on est ! 😊
      Merci Coline !

    19. Merci Coline pour cette vidéo. Je suis tout à fait d’accord avec toi : depuis que certaines marques de vêtements ne retouchent plus leurs photos et que certaines vont même jusqu’à prendre comme modèle des femmes plus rondes que la taille mannequin, je me réjouis. Je pense notamment à Princesse Tam Tam : quelle joie de voir de la chair dépasser de la taille élastique de la culotte, quelle joie de voir un peu de capitons ! Non seulement ça permet de voir un peu plus de « vrais corps » mais en plus, ça fonctionne commercialement : face à une photo retouchée d’un mannequin au corps parfait, je me disais « ok, donc si je suis pas gaulée comme elle, je vais ressembler à une paupiette de veau, donc je n’achète pas ce vêtement ». Maintenant, de voir des vêtements portés sur des « vrais corps » je peux me dire : « ha ben tiens moi j’ai un peu les mêmes formes que cette nana, en fait c’est pas mal du tout ». Je peux mieux me rendre compte de ce que donne le vêtement réellement. Et puis je pense à mon adolescence, quand je me regardais dans le miroir, un magazine féminin dans les mains, afin de me comparer : je réalisais avec tristesse que non, mon corps n’était pas comme celui de la dame du magazine. Toutes ces séances de comparaison (de tortures en fait !) m’ont offert une petite année d’anorexie, de nombreux régimes draconiens, des millions d’insultes de moi-même à mon corps, des complexes à n’en plus finir… Je me dis que si quand j’avais 16 ans il y avait eu plus de filles de la vraie vie dans les magazines, je me serais peut-être aimée davantage. Heureusement, il n’est jamais trop tard pour ça !

    20. Hello ! :)

      Ma question est : pourquoi pas (hu) jamais de filtre et de maquillage sur les réseaux sociaux ?

      J’ai uniquement Facebook pour des raisons professionnelles et j’ai beaucoup de mal avec Instagram à cause de l’embellissement artificiel excessif systématique que j’y trouve (et pas uniquement des visages et des corps…).

      Dans ma vie je suis quasi tous les jours démaquillée, je me maquille seulement quand j’en ai envie. Mes ami-e-s idem (la plupart de mes amies filles ne se maquillent jamais, ma meilleure pote mais au pire/mieux du khôl, elle ne touche pas à son teint et elle me trouve plus jolie sans maquillage que maquillée…). Dans ma famille les femmes ne se maquillent pas, sauf pour les grandes occasions (et encore !). Du coup ce qui nous interroge, ce sont les filtres Snapshat, les jeunes filles qui modifient leur visage ou leur corps via leur téléphone ou Internet. Pas parce que c’est mal, juste parce qu’on a peur que cela s’accompagne d’une dénégation de la réalité, qui est celle-ci : un visage n’est pas forcément beau (et je ne crois pas qu’il soit forcément fait pour ça…), on a des boutons, des points noirs, des cernes, des rougeurs… Et c’est comme ça. C’est la VIE. Et on vieillit, en plus ! (Tu as parlé de tout ça, je me répète.)

      Je n’ai jamais eu de problèmes avec mes petits copains non plus car j’en ai trouvés des « qui se questionnaient » sur le féminisme et les contraintes imposées aux femmes par la société… Et eux-mêmes. Bref, j’étais une déesse au naturel à leurs yeux. Pourtant, scoop : je suis, si j’en crois les canons actuels, moche. Oui, objectivement moche ! Et je ne suis pas malheureuse pour autant. La beauté n’est pas qu’une question de pores de la peau, et allons plus loin : l’apparence n’est pas ce qui compte dans une vie, et ça ne sera jamais le cas.

      Si tu es dans cette vidéo comme tu es IRL, tu fais partie d’une minorité numérique car moi je te trouve parfaite ;)

      Bonne soirée et merci pour ce coup de gueule bienveillant !

    21. Bonjour Coline,
      Même si je suis entièrement d’accord avec tes propos et surtout sur le fait qu’on est très belle avec ou sans maquillage et qu’il est important de s’aimer telle que l’on est, j’aimerai apporter une autre lumière sur le rôle des médias sociaux et de l’utilisation qu’on en fait. Pour ma part, quand je vais sur Instagram, c’est pour me détendre, y voir de jolies photos et pas nécessairement pour y retrouver « la vraie vie ». La vraie vie avec des hommes et des femmes de toutes les grandeurs, de toutes les couleurs et de toutes les formes, elle est autour de moi tous les jours. Sur instagram, j’apprécie d’y trouver de l’esthétisme même si il n’est pas vrai ou réel. Si un filtre rend la photo plus jolie et plus esthétique, je trouverai cela dommage de ne pas le mettre. Bien sûr le problème surgit quand celle/celui qui regarde la photo se compare à ce qu’il voit. Je pense donc qu’il est important, surtout pour les plus jeunes, de développer notre esprit critique et de comprendre que ce qu’on voit n’est pas la réalité mais juste une belle image qu’on peut apprécier pour ce qu’elle est, juste une belle image bien travaillée. Tout comme on sait quand on lit un livre ou qu’on regarde un film, que ce qu’on lit, voit n’est pas réel.
      Allez, sur ce, va un peu me camoufler tes cernes s’il te plait ! 😜😜😜

      1. Entièrement d’accord. Je crois que l’esprit critique est à developper (comme face à la publicité, à la presse….) Tout est â voir sous l’angle sous lequel il est présenté. Je sors en toute confiance sans maquillage avec ma peau pas lisse, ma cellulite et je ne m’empeche pas en ouvrant Instagram de me dire « wouah Coline est trop jolie avec sa peau toute belle » Et cette pétillance, parce que la personnalité va avec, me fais du bien. Parce que aussi moi je vais bien, je m’aime et suis entourée de bcp de bienveillance. Oui à l’esprit critique ! Oui à la confiance en soi ! Et oui à l’acceptation de la manipulation par les médias ! J’aime la peau lisse et les « putains ». Et je m’attache finalement plus au contenu qu’au contenant eheh !!

    22. Alors merci. Même ma fille de 15 ans n’en peut plus des filtres et en bonne féministe en graine qu’elle est , s’insurge de cette manipulation constante de l’image qui nourrit le culte de la perfection et le malaise chez les ados ….
      Mais aussi, pour avoir croisé une influenceuse de ma ville, Strasbourg , en vrai, de près, je me suis dit qu’il fallait grave assumer irl de ne pas « ressembler «  à son image des réseaux. Car loin de moi l’idee De dire qu’elle était moche, mais d’une, les 14 produits de make up ,c’est finalement pas si cool à la ville qu’en photo, et de deux, elle ressemblait bien plus à la fille lambda que son image insta magnifique et lisse. Perso je ne poste que rarement des photos de moi, et même si je ne choisit pas la plus moche, elle sont sans filtre car j’ai trop peur qu’en me croisant dans la vie les gens se disent «  ah bah tiens, merci les filtres, en fait elle est moche !!! «  Disons que si tout le monde s’assumait comme il est, on aurait tous « plus rien à prouver à personne » et peut être qu’on s’aimerait toutes/tous comme on est pour de vrai…bref….bonne nuit :)

      1. Bonjour Coline,

        Je suis ton blog assez souvent mais je me permets de laisser un petit commentaire pour la première fois. J’ai vingt-cinq ans, et j’ai moi aussi été victime de ce discours bien rodé et asceptisé dont les médias/internet/whatever nous abreuvent en permanence. Ça a provoqué chez moi le fait de ne plus pouvoir me supporter dans la glace (littéralement) et de me trouver monstrueuse de la pré-adolescence au début de l’âge adulte. Je devais toujours avoir une apparence « parfaite » à mes yeux à la surface, mais au fond j’etais dans un mal-être incommensurable. Depuis pas mal d’annees maintenant, j’ai appris à me détacher de tout ça, et surtout je suis devenue féministe (et oui :)) ! Et ça aide et ça renforce tellemeńt. Ce que je ne comprends pas sur Instagram c’est ce culte constant de l’apparence, comme si le corps des femmes était une surface lisse et figée dont rien ne devrait dépasser … Et surtout destiné à être jugé en permanence. Mais nous sommes tellement plus que des physiques … Ça vit, a l’intérieur, ça bouillonne. Se plaire à soi et plaire aux autres, certes c’est agreable, mais j’ai l’impression que la société ne nous cantonne qu’a ce rôle. …. Même au ciné, pour donner un exemple. Avec le blockbuster « wonder woman » qualifié de féministe par les médias alors que les mecs passent leur temps à répéter à l’heroine qu’elle est belle, mais ça revient au moins une dizaine de fois dans le film :O !

        Alors merci beaucoup pour tes vidéos que je trouve toujours super, et qui permettent de clarifier un peu les choses dans le petit monde clos d’internet, souvent « fake ». Et merci pour cette approche différente du blog beauté, qui je l’espère fera bouger les choses à l’avenir :).

        Voilà voilà, je crois que j’ai dû faire un roman … Je te souhaite une bonne continuation en tout cas !! :)

    23. Coline, bravo. Ça fait 10 ans que je suis ton blog et ton évolution mérite un big up. Du sens, de l’éthique, de la responsabilité sociale pour faire changer les médias sociaux qui se sclérosent de l’intérieur. Oui à la vraie vie, non au culte de soi, non aux bloggeuses preformatées, oui à l’instant authentique.

    24. Chouette réflexion, merci, tu es vraiment inspirante.

      J’a l’impression qu’un des problèmes et donc solution, c’est qu’on sur valorise le beau, le joli. Alors clairement que se maquiller, passer des heures et des tonnes de fric dans son apparence ça l’améliore généralement assez nettement… donc ne plus le faire c’est accepter d’être moins jolie, moins belle selon les critères actuels. Pas de se dire faussement « mais on est belle même sans » car en fait c’est justement ça le truc, ces produits et tout te rendent réellement plus belle dans ton regard et le regard des autres.
      Par contre, on peut arrêter de penser que c’est important d’être beau ou belle selon ces critères, ou peut arrêter de sur-valoriser la beauté et de dévaloriser ce qui nous semble moins joli. Après tout pourquoi il faudrait absolument être le plus beau ou la plus belle possible? Pourquoi juge t on, les autres et soi-même, sur un critère de joliesse (surtout les femmes, ce qui bien sur contribue à la maintenir dans une position inférieure de dominées qui ne sont jamais assez bien)? Moi je dis arrêtons de survaloriser la beauté, sachons la reconnaitre quand elle est là sans se comparer et sans s’en sentir inférieure, comme on peut reconnaitre le talent musical au autre, arrêtons aussi, en faisant trop d’efforts pour modifier notre apparence, de justifier qu’il faut valoriser toujours ce qui est esthétiquement beau. La beauté n’ est qu’une chose parmi les milliers qui composent un être humain, c’est une loterie qui ne dépend pas de nous mais de la génétique, pas besoin d’en rajouter :-) En assumant qu’on refuse de se rendre plus jolie parce qu’en fait ce n’est pas si important. On sait qu’on pourrait paraitre plus jolie mais consciemment on ne le fait pas parce que c’est pas important en fait.
      Et aussi se rendre joli par transformation excessive et par refus de notre apparence de base, c’est exercer une certaine violence et un certain jugement dur envers soi-même. Et ça, ça se voit à ceux qui y sont sensibles.

      Par contre je différencierais le joli du soin, et je crois que prendre soin de soi c’est par contre important parce que ça montre qu’on est important à nos propres yeux : être propre, avoir des vêtements propres, ne pas se négliger, mais pas dans l’idée de paraitre et de transformer, dans l’idée respecter la personne qu’on est, de l’honorer, pas pour la transformer en quelque chose qu’elle n’est pas, mais pour en prendre soin tout simplement. S’aimer soi-même passe par le soin de soi, le soin de son corps, le soin de son environnement direct (les objets qu’on utilise, les lieux qu’on habite), et pas par la transformation de notre apparence :) La ligne être les deux peut prendre du temps à trouver, mais il y en une, j’en suis sûre, en prenant soin de soi, on valorise ce qu’on est, on se respecte, on s’aime et c’est ça qui est important :) pas d’être joli! En plus cette attitude face à soi-même, s’aimer, prendre soin, c’est quelque chose qui transparait, qui ne nous rend pas « joli » selon les critères esthétiques actuels, mais c’est quelque chose qui émane de nous, comme une énergie tranquille de respect de soi, d’amour de soi, d’estime tranquille et douce. Et ça c’est très beau aux yeux de ceux qui savent le voir :)

    25. Merci 🙏! Je vais avoir 30 ans, ça doit faire une dizaine d’années que je suis la plupart du temps non maquillée. J’ai tenu le coup car je reçois encore à l’occasion «  tu devrais t’arranger un peu » . Oui oui « m’arranger », genre je tombe en miettes quoi😂. Alors ça ne va absolument pas changer ta vie hin mais là j’ai envie de le dire quand même: je te trouve belle Coline comme tu es là dans cette vidéo. Merci pour tes idées, tes valeurs, ton ouverture et ton non jugement. ✌🏻❤️

    26. C’est la première fois que j’écris un commentaire, même si je te suis depuis de loooongues années, mais là j’en ressens le besoin: je crois que tu ne sauras jamais vraiment à quel point tu décomplexes et à quel point ça nous fait du bien (en tout cas à moi).
      Quand sont apparues toutes ces images de femmes partageant un peu de leur quotidien, montrant leur tenue, leur déco, etc. j’ai accroché. Mais au fur et à mesure, on a commencé à parler de ces personnes en terme « d’influenceuses » et j’avoue avoir été interpelée. Ca m’a fait réfléchir et prendre du recul. Et j’ai réalisé que la plupart (pas toutes, évidemment) ne constituaient qu’une nouvelle forme de publicité destinée à t’influencer pour acheter (quand elles, sont rémunérées ou te présentent des fringues au prix de ton loyer mensuel reçues en cadeau), et clairement tu ne fais rien acheter sur les réseaux sociaux si tu ne vends pas du rêve. Là où c’est vicieux, c’est que la pub, tu sais que c’est un métier avec des gens du marketing qui font des réunions, te sortent des sondages, te créent des modes alors que l’influenceuse, tu crois encore que c’est une copine virtuelle qui te partage ses secrets alors qu’elle-même s’est professionnalisée.
      Mon parcours est différent de celles qui n’osent pas se montrer sans maquillage dans la rue: moi, le maquillage je n’ai jamais aimé donc je n’en ai jamais mis. J’ai beau avoir la peau blanche comme un cul avec de la belle cerne violette de toute bôôôté, j’ai très peu eu de commentaires (fatigue, malade). Les gens ont toujours été habitués à voir cette tronche de cake :) Mais figure-toi que je me culpabilisais toute seule parce que partout où mes yeux sans mascara se posaient je ne voyais que des femmes maquillées, comme si j’étais une feignasse. Je croyais vraiment MOI ne pas être la norme, alors merci de redire que jusqu’à preuve du contraire aucune fille n’est sortie du ventre de sa mère avec un tube d’anticernes. (Ou alors on a loupé une publi scientifique inédite..). Libre à chacune d’y ajouter ce qu’elle veut, mais notre base commune c’est une peau avec des pores, des carnations différentes et changeantes, plus ou moins hydratée et ridée, avec du poil dessus.
      Je comprends les mamans qui s’inquiètent pour leur fille. Moi je m’inquiète pour mon fils de 4 ans et je t’avoue que je veille à lui faire prendre conscience que la beauté n’est rien en elle-même, elle est mouvante et subjective, autant la sienne que celle des autres, que le respect, la gentillesse et l’intelligence c’est tellement mieux. Pas envie qu’il passe à côté de gens géniaux en ne s’arrêtant qu’au physique.
      Bref, du bravo, des applaudissements, une ola rien que pour toi (et plein de petits coeurs!)

    27. ah Coline!!! merci!
      Je suis devenue maman il y a 5 semaines de jumelles qui viennent d’avoir 6 mois (nous avons donc adopté) alors disons que ma tête et bien elle est pas top top…et aujourd’hui j’ai posté un article sur mon blog avec des photos et je m’expose, sans filtre et oui je suis fatiguée et en fait c’est comme ça!

      La nuit passée je me suis levée 7 fois et je crois que même avec beaucoup de maquillage, je ne pourrais pas cacher ma fatigue, mes boutons etc….
      A mes yeux, le plus important c’est se reconnaître.
      Perso, j’ai 44 ans et je ne me mets pas la pression…a quoi bon?

      Et comme toi, les gens savent que je suis dans les biberons, les pampers et tout ça et donc tout le monde est compréhensif et gentil. Et s’ils ne l’étaient pas, je pense que cela ne me toucherait pas du tout.
      Vis un jour de ma vie de maman de bébés jumelles et tu comprendras!

      L’image de soi que l’on veut donner aux autres, au final, c’est notre choix. Et si on l’assume, alors tout va bien!

    28. Rassurez vous les filles, tout ce stress sur l’apparence disparaît peu à peu avec un truc magique : l’âge. Effectivement à 25 ans je n’aurai pas traversé la rue pour aller chercher du pain en face de chez moi sans être maquillée, à présent je peux aller faire du shopping tout le samedi « brut de pomme », c’est un des avantages de l’âge, on fini par s’en foutre et s’assumer, ce qui ne veut pas dire qu’on fini en jachère, non non non, on remet simplement les choses à sa place. Quant à la nocivité d’instagram, comme dirait Coluche, y’a un truc qui s’appelle un bouton ON et OFF, allez courage fuyez ! Si ça vous rend malheureuse, n’y allez pas, je compare ça aux revues de déco que j’achetais à une époque : que des piaules splendides avec le moindre bibelot au prix de mon four, vous savez quoi ? Ben j’en ai plus acheté. Efficacité radicale. Très bon week end à toutes les filles avec tous vos défauts qui vous rendent sublimes. Ce qui est craquant chez Laeticia Casta, c’est bien son petit défaut dentaire au milieu de tant de splendeur non ? et ben voilà !

    29. Etant d’une autre époque (je suis de la génération des « top models ») les Naomi, Stephanie, Christie, Cindy et leurs copines faisaient drôlement rêver (et pas que les mecs) MAIS elles étaient une poignée, inaccessibles, parfaites et quelque part c’était quasiment motivant parce qu’inconsciemment leur « périmètre » était assez clairement défini : le magazine dans des séries mode qui font rêver, parfois le clip, voire le cameo dans un film et basta ! Aujourd’hui c’est bien différent, la « beauté » parfaite est partout et surtout censée être à la portée de n’importe qui pour peu qu’on s’en donne la peine ! C’est un quotidien culpabilisant dévalorisant et finalement plutôt déprimant. J’ai des filles à la maison qui ont pu parfois se laisser aller à se « caker » le museau dans le but d’atteindre le teint filtré dont on veut nous faire croire qu’il est la norme. En vieillissant on pense se libérer de ce diktat un peu ridicule, mais il y en a toujours un autre pour s’infiltrer dans les micro-failles de la confiance en soi ! Par rapport à telle actrice c’est pas possible je suis super ridée !! Merde elle a mon âge elle balance son selfie no make-up du matin et je suis bien moins bien qu’elle quand je sors le grand jeu ! Toutes ces considérations vont pour moi bien au-delà du féminisme, c’est le travail de sape quotidien d’une société qui alimente la peur, une peur qui nous empêche de réfléchir et pas qu’à notre teint !
      Merci et bravo d’avoir abordé le sujet dans ce discours authentique et spontané, je souhaite qu’il ait un effet révélateur et libérateur pour toutes celles qui se laissent (trop) affecter par cette vision étroite et cheap de la beauté.

    30. bonjour Coline,
      et bravo, bravo, bravo pour cette video !
      Je crois que c’est la 1ère fois que je poste un commentaire, bien que je te suive depuis des années… (6-7 ans ?).
      J’adore la direction que prend ton blog, et cette video devrait être montrée à tous les élèves de collège ! et de lycée.
      Il est super important que les jeunes puissent faire la différence entre internet et la réalité (dit la nana qui va avoir 50 ans cette année…).
      Continue à montrer le réalisme de la vie, et à être aussi positive ! Tu nous fais du bien.
      Merci, merci et merci.
      Sylvie.

    31. Coucou! Parfois je regarde vos vidéos même si, malgré tout, je ressens parfois un trop gros décalage de génération (et je dis moins souvent p….. que toi 😂), j’ai 57 ans. Et bien pas cette fois-ci ! Ça a été tellement un soulagement d’écouter ton ressenti ET de le partager. Utiliser des filtres – quels qu’ils soient – c’est se mentir à soi-même et au bout d’un moment, c’est complètement con et totalement stérile. Alors merci pour cette vidéo. PS : je me suis demandée si tu ne devrais pas t’attacher tes mains qui virevoltent sans cesse sur et autour de ton visage, de tes cheveux… 😂 un vrai papillon !

    32. Juste merci pour cette vidéo! ça fait tellement de bien d’entendre tout haut ce qu’on pense et de savoir qu’on vit toutes les mêmes choses… Cette pression qu’ont les femmes de devoir toujours être au top, de devoir toujours se montrer sous leur meilleur jour au risque d’être jugée comme « négligée ». Et tout le lot de complexes qui en découlent… Apprenons à nous aimer et nous accepter telles que l’on est comme tu le dis si bien et arrêtons de nous juger, de nous dévaloriser sans cesse. Soyons bienveillantes envers nous mêmes et les autres. Soyons solidaires, sincèrement <3 Encore merci!!

    33. Bonjour Coline, et quelle merveille cette vidéo.
      Je vais faire un peu ma vieille (peau ?). J’ai quasi 38 ans, et je trouve que notre rapport à l’image change aussi avec l’âge.
      A 30 ans je suivais chaque blog beauté assidument, me ruinant en cosmétique, et retouchant mois aussi mes photos (FB par exemple)
      Mais au fur à mesure des années, un bébé qui est venu dans ma vie, je me suis détachée de tout ça.
      Je ne dis pas qu’il ne faut pas mener un combat pour nos filles et les aider à s’accepter en montrant l’exemple, mais peut-être aussi qu’il faut-il simplement que jeunesse se passe…
      Un dessin de Penelope Bagieu très parlant : https://www.instagram.com/p/BwWitz_hwgx/
      Belle journée

    34. J’ai enfin trouvé le temps de regarder ta vidéo. Et une fois de plus, MERCI Coline, mais vraiment merci pour cette vidéo. Je trouve cela tellement dommage que les réseaux sociaux soient aussi formatés depuis quelque temps. Les nanas semblent toujours parfaites, sans aucun défaut & c’est vraiment complexant. Leurs photos sont censées représenter la réalité, or c’est loin d’être le cas. Et on peut vite se sentir mal dans sa peau alors que deux secondes avant de voir ces photos, on se sentait bien.
      Comme toi, j’ai été ravie quand j’ai constaté que certaines marques arrêtaient de retoucher leurs mannequins & de choisir des nanas répondant à un standard de beauté pour présenter leurs créations. Puis, j’ai réalisé que finalement, cela devrait être la norme, qu’on n’aurait pas dû attendre 2019 pour en arriver là. Alors j’espère que les mentalités changeront rapidement & durablement, car ce n’est vraiment pas évident d’apprendre à s’accepter, à s’aimer (je vais avoir 32 ans & je n’y suis pas encore parvenue…). Mais quand je vois que de plus en plus tôt, les filles font attention à leur silhouette, à leur apparence … je trouve cela affligeant. Je me souviens qu’à 11-12 ans, je me moquais tellement de mes fringues. Et c’est tellement plus simple finalement ..
      Bref, merci pour ta sincérité Coline, cela fait vraiment du bien.

    35. Salut Coline,
      Tu as mis le doigt sur un de mes gros problème actuellement c’est-à-dire faire comprendre à mes filles parce que j’en ai trois de 15 ans que ce qu’elle voit sur les réseaux sociaux sur Internet ne correspond pas à la réalité. Mais à longueur de journée il se trouve qu’elles se regardent, s’évaluent, critiquent leur visage, leurs petits défauts leurs cernes, cellulite, pilosité, grosseur de cuisse, ventres qu’elles n’ont pas, soit dit en passant… Or, je veux bien que ce soit des adolescentes Et qu’il soit normal à cet âge de se regarder de très près… Mais je trouve que cela prend des proportions démesurées quant à la comparaison avec cette perfection virtuelle qu’elles adulent et aimeraient tant atteindre… Donc, je leur montrerai ta video, en espérant que ta notoriété fera qu’elles t’ecouteront. Je ne suis pas contre le maquillage, il existe depuis la nuit des temps…. par contre, comme toi, j’aimerais que les gens s’aiment comme ils sont et qu’on arrête de nous dicter comment nous devrions être ou paraître… bonne journée à toi

    36. Ma politique personnelle en la matière : je veux qu’on me reconnaisse. Je n’ai pas envie qu’on me dise ouh la la, t’as l’air fatiguée alors que c’est juste ma gueule normale.
      Alors de temps en temps je met de l’anticerne, franchement c’est sympa, mais bon, pour moi c’est juste du plus, pour me faire plaisir. Pas pour me prendre la tête à être obligée de le faire tout les jours, obligé de me démaquiller à fond pour enlever tout ça …
      Je met presque tout les jours du rouge à lèvre parceque c’est fun, ça pimp, et ça part vite.

      Aussi on en parle des maquillages foirés ?
      Ces filles au teints platré, farineux, orange .. (ça m’est peut-être arrivé, surement d’ailleurs, comme tout le monde),.
      Franchement, ce donner tout ce mal pour risquer de ressembler à un masque vénissien, tout ce temps perdu, çane vaut pas la peine en ce qui me concerne.

      Aussi ça dépend comment on est entouré. Dans mon entourage c’est vrai les femmes sont belles. Et elles ne sont pas maquillées, ou peu. et féminine. Mais le maquillage : ce n’est pas obligatoire.

    37. j’y pense, mon commentaire, ce n’était pas pour critiquer les filles qui se maquillent. Allez-y, pas de souci, vous faites bien ce que vous voulez.
      L’objectif de mon commentaire c’est plutôt de dire :

      hey regardez, en fait il existe une tout autre réalité où les filles ne se maquillent pas ou peu et se sentent bien. Donc si jamais le coeur vous en dit, vous pouvez aussi faire ça.

      Allez, bisous

    38. Cela me fait penser à une ancienne « amie » à moi qui fait des super vidéos makeups avec plein de filtres et des lumières de ouf et qui a fait une rhinoplastie et un traitement contre l’acnée (Roacutane)… Quand je vois ses vidéos maintenant alors que je la voyais en réel (et je la trouvais jolie au naturel), cela me fait quand même bien marrer de donner une espèce d’image de perfection qui n’est en fait qu’un leurre.
      Et je trouve cela bien dommage et j’apprécie d’autant plus ton naturel et ton franc parler, car tu donnes une image de la femme qui est réelle et non cet idéal débile de perfection.
      J’ai 46 balais et des jumelles de 10 ans (prématurées que j’ai allaitées pendant 6 mois) et maintenant je m’assume au naturel et ce qui me fait plaisir, c’est que mes filles et mon amoureux me disent que je suis belle et ça vaut tout l’or du monde.
      CQFD (moi aussi je suis la reine de la rime!)