Mode et éthique : petit bilan

À l’heure où je commence à rédiger cet article il fait 8 degrés et il pleut des cordes depuis à peu près 6 jours… Donc ne vous étonnez pas, je suis comme vous, je me noie sous le temps pourri mais j’ai profité d’une très belle journée il y a quelques temps pour immortaliser ce nouveau #cocoethicootd !

Depuis début 2018 j’ai entamé un virage dans ma consommation de fringues. Je vous parle de mes trouvailles avec les #cocoethicootd, mais aussi de comment « éthiquiser » sa garde-robe facilement et sans y laisser un rein, comment habiller son marmot en mode plus green avec le seconde main, comment se saper en étant enceinte sans tomber dans les bas fonds de la fast fashion et consommer à outrance pour une si courte période

Bref, c’est un peu mon cheval de bataille e surtout un sujet qui me passionne.

Et même si je continue parfois à craquer chez les démons de la fast fashion je dois reconnaître que je suis plutôt contente de mon parcours. Quand je regarde quelques années en arrière je m’étrangle légèrement en repensant aux TONNES de fringues que je consommais chaque mois. Notamment à cause des différents partenariats que j’entretenais depuis des années avec des marques de vêtements ou des shop multi-marques qui me permettaient, chaque mois, de passer des commandes complètement délirantes. Mais aussi parce que j’étais dans un mode de consommation clairement compulsif. J’organisais régulièrement des « virées shopping », j’étais du genre à aller faire les magasins le premier jour des soldes et à revenir avec sensiblement tout et n’importe quoi, j’avais un dressing géant qui débordait de fringues que je n’aimais qu’à moitié, qui étaient de qualité vraiment discutable et qui provenaient pour beaucoup d’enseignes vraiment bof.

Je suis loin d’être irréprochable (en même temps pour espérer m’approcher de l’irréprochabilité faudrait déjà que j’essaie d’y parvenir, ahah) mais je me sens mieux dans mon armoire et plus en accord avec certaines valeurs qui me sont chères.

Bon, loin de moi l’idée de vouloir m’auto-balancer des gerbes de fleurs mais je suis d’avis qu’il est toujours bon de regarder parfois un peu en arrière pour se souvenir d’où on vient, du chemin parcouru et se dire peut-être « ah ben c’est quand même cool ».

Aujourd’hui j’ai toujours une graaaande passion pour les fringues. Dans mes rêves les plus fous je deviens parfois minimaliste adepte de la capsule wardrobe et je possède genre 12 fringues. Mais en réalité j’aime les vêtements et j’aime en consommer (et si tu es comme moi, je t’assure que c’est pas la fin du monde et non nous ne sommes pas des monstres qui brûleront en enfer ou dévorés par des bébés chats)(quel est le pire ? Vous avez 2h).

Pour rendre ma consommation plus planète-sympa je me base donc principalement sur trois axes :

  • les marques (plus) éthiques
  •  le seconde main
  • et porter mes fringues

Le premier axe est de loin le moins abordable mais d’un autre côté le plus facile. Les marques qui s’engagent fleurissent de tous les côtés (et c’est quand même super cool !) et travaillant moi-même à rendre ma propre marque de prêt à porter de plus en plus « éthique » c’est vraiment un milieu qui me passionne autant qu’il me fascine.

CHEMISE NUMÉRO 7

Ici c’est notre petite fierté. Cette chemise est quasi entièrement française (du tissage du tissu jusqu’à la confection en passant par le développement). Elle est en coton 100% bio et certifié GOTS (tissu, teinture…tout est earth-friendly). Et enfin, si on la débarrasse de ses boutons, elle est entièrement compostable. Autrement dit c’est une pièce qui peut potentiellement ne nécessiter aucune ressource supplémentaire pour terminer sa vie tranquillou et qui, si on n’en veut plus peut retourner à la terre oklm.

C’est un peu la même idée que la gamme Cradle to Cradle dont je vous avais parlé il y a quelques mois…mais en plus simple (aka tu peux l’enterrer au fond de ton jardin si le coeur t’en dit).


Ensuite acheter de seconde main était déjà un réflexe que j’avais pour la déco, l’ameublement, les trucs comme la vaisselle, les livres et j’en passe, et ce depuis loooongtemps #passionemmaüsTMTC. Mais côté mode, mis à part quelques achats de ci de là dans des friperies que je croisais lors de voyages, je n’étais vraiment pas une grande adepte. Le « style vintage » n’étant clairement pas quelque chose qui me parle, je me sentais bloquée et surtout pas du tout attirée.

Et puis… Vinted est arrivé. Et là j’ai compris tout l’intérêt et toute la magie de l’achat de seconde main. Ca prend un peu des plombes (mais perso je rentabilise à donf les moult siestes que je fais avec mon fils…où lui dort, mais moi non)(comme d’habitude, en somme…) mais finalement une fois qu’on a ciblé un peu ce que l’on cherche ou ce dont on a envie grâce aux filtres, aux marques etc. c’est pas si pire que de naviguer sur un eshop Zara qui dégueule de choix. On trouve de TOUT, de toutes les marques, de toutes les tailles, de tous les prix, on peut vraiment (mais genre vraaaaaaiment) faire des affaires de dingue et trouver des merveilles.

Je pense potentiellement vous faire un petit haul de mes dernières trouvailles… Ça pourrait vous donner un bel aperçu de ce que l’on peut y trouver, et à quels prix !

SHORT LEVI’S

J’adore Levi’s. C’est vraiment une des enseignes dans laquelle je rentre systématiquement quand j’en croise une. Mais bon, les jeans à 100 balles, les étiquettes souvent en cuir, l’impact écologique assez catastrophique qu’on connait du denim classique, l’éthique qui doit pas être géniale du côté des conditions de fabrication et tutti quanti… autant de facteurs qui font que j’essaie maintenant de me tourner vers le seconde main.

Et c’est, jusqu’à maintenant, un franc succès ! Quand je pense que j’ai payé ce short 20€, qu’il est dans un état irréprochable (oui pour moi un short un peu déglingué et délavé c’est « irréprochable »… Chacun ses critères hein, don’t judge me) et que cet achat a permis de donner une seconde vie à une fringue qui a quand même nécessité des tas de litres d’eau, de ressources et sans aucun doute de produits chimiques… Peut-on faire plus satisfaisant et planète-friendly ? J’en doute.


Et enfin porter mes fringues, ultime axe auquel je m’attèle depuis maintenant un moment. Parce que, non, acheter un truc chez Zara ou H&M ou Primark n’est pas le pire que l’on puisse faire. Le pire c’est définitivement d’acheter chez ces enseignes…et de ne pas porter ce que l’on y a acheté.

J’en ai souvent parlé mais on ne peut pas associer obligatoirement fast fashion et qualité de mierda. J’ai certaines pièces de fast fashion depuis des années, je les ai portées, portées et re-portées et elles sont nickel.

Donc oui, la fast fashion, si on peut on évite mais si on ne peut (ou si on ne veut) pas, le mieux que l’on puisse faire (et ce qui importe vraiment au final) c’est de choisir le plus consciencieusement possible, d’aimer et de prendre soin.

CEINTURE HARLEY DAVIDSON – BASKETS GOOD GUYS X GALERIES LAFAYETTE

Cette ceinture je l’ai achetée quelques mois avant de décider de ne plus acheter de cuir et de trucs qui viennent des animaux. Je ne l’ai pas portée pendant longtemps… Parce que je ne me sentais pas à l’aise et surtout, je pense que j’étais à la recherche d’une sorte de « pureté » un peu con, qui fait que je m’interdisais de sortir avec ce genre de trucs sur le dos…

Avec le recul et les années j’ai bien revu ma copie et maintenant je n’ai plus aucun problème à porter les quelques trucs en cuir qu’il me reste (bon sauf l’ultime veste en cuir que je possède encore parce que l’odeur m’écoeure totalement) et que j’ai depuis longtemps. Pareil pour la laine, j’ai changé de point de vue cet hiver et si je n’en achète toujours pas neuve j’ai décidé que l’acheter d’occasion était ok pour moi (principalement parce que le synthétique c’est quand même caca et souvent de mauvaise qualité et que la laine reste une valeur sûre, chaude et à priori de qualitey).

Donc porter, porter, porter encore, rentabiliser, aimer et prendre soin. C’est un des piliers de « l’éthiquisation » de ma garde-robe.


Voilà pour ce petit bilan totalement imprévu ! Bon lundi et surtout… BON ÉPISODE 5 DE GAME OF THRONES ! (bah quoi ?)

 

|chemise Numéro 7 – short Levi’s – ceinture Harley Davidson – baskets Good Guys x Galeries Lafayette – BO « N7 » Salomé Charly (non commercialisées) et Fashionology – bagues ancienne et Bodhicitta |

33 commentaires sur Mode et éthique : petit bilan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Coucou Coline. Voilà des années que je te suis, que je te lis, sans jamais commenter. Mais voilà, en lisant ton article ce matin dans le tram, (article très bien au demeurant comme tant d’autres) je m’interroge. Pour ma part, ma consommation de vêtements est très mesurée et, sans être toujours éthique, est bien souvent rentabilisé jusqu’à usure complète ou revente. Mais justement, c’est sur ce point que je voulais revenir. Ne penses tu pas que l’achat/revente (type vinted) est une incitation à la fast fashion pour certaines personnes. Le fait que ce soit si simple de revendre ses vêtements aujourd’hui, est ce que ça ne crée pas un comportement de « je l’achète, au pire je le revendrai » et donc est ce que celà peut être considéré comme une mode éthique dans ce cas?

    1. Je pense que oui, il y a un côté « pousse à la conso » car c’est souvent peu cher et ce côté « si ça va pas je revends » pousse sûrement à se poser moins de questions… Néanmoins je n’en démords pas, ces trucs qui ont été produits, même s’ils changent de proprios tous les 2 mois ce sera toujours mieux et moins impactant que des fringues neuves qui sortent d’un magasin. On peut voir ça comme de l’économie circulaire au final, non ?

  2. C’est un peu grâce à toi et Héloise du blog EasyBlush que j’ai commencé à me questionner sur l’industrie textile et ma consommation de la mode. Et puis j’ai vu The True Cost sur Netflix et c’est là que j’ai eu la vraie prise de conscience. Maintenant j’essaie d’acheter différemment mais c’est fou comme c’est compliqué de passer ce cap et de revoir complètement notre rapport aux fringues. J’ai fait ma première commande Vinted récemment, je me tourne vers les plus petites marques, je troque avec les copines, mais parfois, il m’arrive encore d’aller à HetM ou Zara. La où je vois bien que ça a changé, c’est que je ne prend plus AUCUN plaisir à parcourir les allées. Je repars 99% du temps sans rien acheté. Je pense aux conditions humaines dans lesquelles les vêtements sont produits et je me pose bien davantage la question « Est-ce que tu en as VRAIMENT besoin? ».

    =>Petite question… Niveau sous vêtements, tu vas vers quoi? (Comme marques)

    Merci en tout cas pour ton bel engagement. Je ne travaille plus le lundi, et le café-Coline est devenu mon rituel ^^

    1. C’est marrant je vis un peu la même chose que toi ! Avant je pouvais ressortir de chez Zara avec 5 ou 10 trucs dans mon sac (euh que j’avais payé hein, je précise 😅) et maintenant quand j’y vais déjà je suis à moitié blasée, je trouve ça cher (surtout Zara !) quand je connais les conditions de fabrication et quand je ressors avec un truc c’est genre bien. Pour les sous-vêtements je suis pas trop branchée sur la question et j’ai un peu les même vieux slips depuis des plombes 😂 L’auteure de Happy Green parle de lingerie éthique dans ce post : https://happygreen.me/2017/02/20/lingerie-ethique-8-marques-a-decouvrir/ (et dans d’autres aussi il me semble…il faut chercher !), si ça peut t’aider 😊

  3. Hello,

    Comme toi j’ai entamé une transition vers des vêtements plus éthiques. Même si on galère tous à l’appel d’un enieme vêtement dont on a strictement pas besoin, j’essaye de ne pas acheter plus que j’ai besoin et je tri mon armoire à chaque changement de saison.
    Mais ma partie préféré c’est quand même découvrir des nouveaux créateurs, soutenir des petites entreprises et faire de jolies découvertes ! (J’en parle sur mon blog)
    Sur ce, je vais sur Vinted, bonne journée ;)

  4. Merci pour cet article qui donne envie de trier son dressing pour faire le point sur les choses que l’on porte exclusivement :)
    (Et accessoirement de commander toutes les choses de ta marque hahah!)

  5. Coucou Coline,
    J’adore ces longs articles où tu nous parle de consommation éthique avec de l’honnêteté et ta touche d’humour un peu WTF 😊
    Perso c’est vinted pour les fringues depuis environ un an (Avec quelques loupés mais ça fait tout de suite moins mal au cœur) et des marques éthiques pour les chaussures. Ça me coûte moins cher et je me dis que ça fait un grand bien à la planète.
    Bonne journée sous le soleil (en espérant qu’il j se fasse pas la malle)

  6. Le seconde main, c’est La vie. Et j’avoue que du coup, quand je retourne sur La Redoute ou que j’entre dans une boutique de fringues…. je suis dégoûtée par les prix. Je me dis cash « attends, il doit y avoir l’équivalent à 10 balles sur Vinted »….. et la recherche géographique est tellement cool, que je ne regarde plus QUE ce qu’il y a autour de chez moi, pour éviter de filer du fric à Mondial Relay, utiliser des camions sur 800 bornes, et payer aussi cher de livraison que de produit. (et MR, faut le dire, c’est juste ultra pourri, ils trouvent tjr un moyen de ne pas te livrer au bon point …)
    Pour les productions éthiques, j’avoue n’avoir pour le moment pas réussi à passer le cap psychologique de payer 60€ un t-shirt en coton. Même bio. Même français. Un jour peut être ?

  7. Cette chemise numéro 7 est un petit bijoux, elle est juste canon !

    Je suis tellement d’accord avec toi, Vinted a changé ma life je crois (rien que ça ;) j’essaye en ce qui me concerne et aussi parce que c’est mon style de consommer que des vêtements plutôt classiques et de ce fait très versatiles donc il m’en faut assez peu.

    Merci pour ce belle article, tellement d’amour pour ton contenu <3

    à bientôt !

    http://www.bluevalentine.me

  8. J’adore !!!! C’est exactement cela. Je me suis vraiment retrouvée dans toutes ces paroles . vinted a fait une arrivée bouleversante dans ma vie. Je suis une consommatrice compulsive. Juste cet hiver j’ai acheté sur vinted environ 25 blousons en cuir et c’est qu’un exemple . Il faut vraiment que je freine mais c’est maladif !!! J’aime mes placards ;)

    1. Ah oui quand même 😂 Bon après moi je soutiens toujours les achats de seconde main ! Mieux ça que d’acheter neuf, je ne reviendrai jamais (enfin je pense… ahah !) là dessus !

  9. Les photos sont superbes! et cette chemise..! 😍
    Quand j’ai commencé à trier mon dressing il y a quelques années, j’ai essayé d’être stricte mais après mûre réflexion j’ai changé d’avis sur certaines choses comme la laine de seconde main ou encore certaines pièces en cuir que j’ai déjà (et qui n’ont pas d’odeur de ouf!^^). J’ai une ceinture en cuir qui appartenait à mon grand père et je la porte tout le temps. J’ai un GROS faible pour les baskets et même si je regarde toujours la composition, c’est parfois difficile de savoir. Je ne cherche pas la perfection mais lorsque tu entreprends ce genre de démarche les gens t’attendent au tournant.. ^_^.

    Bisous

    1. « les gens t’attendent au tournant »… Oooooh oui ! Mais en même temps j’ai appris à m’en détacher parce que, au fond, c’est le « problème » des gens et pas le mien 😅

  10. J’aime beaucoup ce genre d’articles, et merci à toi du partage de ton expérience. C’est un process à réaliser sur plusieurs mois ou années je pense, mais c’est vrai que c’est très important.

    Laura

  11. Hello Coline, j’adore ton blog!
    Mais atention! Le cytise (les belles fleurs jaunes là) c’est ultra toxique! Désolée, en plus tu le sais peut etre deja mais j’ai pas put m’empecher ce commentaire qui n’a du coup pas grand chose à voir avec ton article mais je me suis intoxiquée quand j’etais gamine et j’aurai put y passer… bref, j’arrete ici pour la botanique. merci pour ton blog et ta bonne humeur!

  12. Coucou Coline :) je suis moi même utilisatrice occasionnelle de Vinted (plus souvent en tant que vendeuse mais parfois j’achète) et même si environnementalement parlant « on s’y retrouve », je pense qu’il y a un petit effet pervers a tout ça : ça réduit la valeur des vêtements. Je m’explique : si on peut tout avoir a un prix dérisoire sur Vinted, on pense forcément que le prix de vente en magasin est « trop cher » mais bien souvent ce prix « trop cher » n’est même pas suffisant pour rémunérer un minimum les gens qui fabrique ces vêtements (kikoo les 23€/mois en Ethiopie) du coup tout ça me laisse un peu perplexe.
    Je sais pas si ce que je dis est très clair ^^

    1. Ah oui je vois totalement ce que tu veux dire… C’est vrai que Vinted reste un truc un peu « moit-moit ». C’est top d’un côté pour tout ce que je cite dans l’article mais de l’autre effectivement, pourquoi acheter un truc à 30€ quand tu peux avoir la quasi même chose à 2 balles sur Vinted… Après maybe le fait que ce soit d’occasion permet aux gens de faire la différence ? Je ne sais pas… 🤔

  13. Bonjour Coline,
    Merci pour tes articles que je lis depuis des années avec toujours autant d’intérêt (et je le pense vraiment, hein…)! Je ne commente vraiment pas souvent, mais aujourd’hui j’avais une petite requête… Je cherche des sites ou des marques qui feraient du linge de lit dans une démarche éthique, et après avoir fouillé sur ton blog, je n’ai pas trouvé d’article sur ce sujet. Mais je suis peut-être passée à côté?
    Bises,
    Flore

    1. Aïe, alors là je n’ai aucune piste 🤔Quoi que je pense éventuellement à des marques françaises comme Linvosges par exemple ? C’est made in France mais après pour le reste je n’en sais pas plus… Conditions de fabrication ? Matières utilisées ? C’est un sujet à creuser !

  14. J’essaie moi aussi d’adopter la mode éthique, mais c’est vraiment l’étape la plus compliquée pour moi. Je porte mes vêtements pendant très longtemps, il est rare que j’achète quelque chose et que je le porte peu (mais du coup j’accumule ahah), c’est déjà un bon début. J’essaie de plus en plus d’acheter en friperie, ou du moins de seconde main. Mais j’ai par contre du mal à ne plus acheter du tout dans les magasins de fast fashion, et à mettre plus cher pour des produits éthiques; je sais que la transition va être un peu délicate !

  15. Je suis également dans cette mouvance mais la grosse difficulté de l’achat d’occasions en ligne c’est qu’à l’arrivée ça ne va pas forcément. J’ai fait 4 achats sur Vinted et seulement 1 m’allait bien (2 étaient trop petits, 1 me grossissait de ouf).

    T’as un truc pour ne pas te faire avoir ?

    1. Arf… La chance ? Bon après j’achète souvent des trucs assez simples où je suis sûre de ne pas trop me planter du côté du « ça me va »… Mais c’est vrai que c’est un des inconvénients car si ça ne va pas ben tu te retrouves avec le truc sur les bras 😑

  16. Merci Coline pour ce retour qui a du sens et deculpabilise ! Par contre, bordel ! J’ai accouché il y a 2 mois et je suis loin d’être aussi superbe hein ! 😘

  17. Bonjour Coline.

    Comme je te comprend. A la naissance de ma fille, j’ai créé ma marque de chapeaux pour enfants avec l’envie de déclencher une réelle prise de conscience et une envie de mieux consommer, en incarnant une dynamique intègre où se mêlent savoir-faire, fabrication française, protection de l’environnement et modernité.

    Je me bats tous les jours pour faire connaitre et surtout comprendre nos engagements. Je suis tellement fière de pouvoir proposer des produits presque 100% fait en france (conception, confection et tissus français) et bio. Des valeurs si importants quant on touche à la tête de nos petits.

    Rêveurs et optimistes, nous avons envie d’y croire. Nous sommes persuadés que changer notre façon de produire est le petit supplément d’âme pour
    consommer mode, éthique et juste. Nous croyons à la qualité et au savoir-faire des ateliers français.
    Nous voulons prendre soin de la Terre et de ses ressources.
    Ensemble, nous pouvons créer un vestiaire éco-friendly porteur de sens.
    Ensemble…

    Si le coeur t’en dit, viens découvrir nos produits et parles en autour de toi. C’est grâce à des personnes comme toi que nous pourrons défendre nos valeurs !!

    Ensemble tout est possible. Ne reste qu’à oser…
    Bises
    Morgane

  18. Le décor parfait pour faire des photos ! Elles sont si belles ces fleurs ! J’adore tes photos aussi et puis… Ta chemiiiiise ! Si j’avais les ronds pour me la payer je l’aurais surement acheté car non seulement elle est éthique mais en plus elle est sublime. J’adore ta marque et je la suis depuis le début. Je craquerais un jour, c’est sur ! 😊