5 conseils pour une armoire plus éthique

Ça commence à faire quelques années que je parle de mode éthique et que je m’y intéresse, et ce qui m’a toujours frappé c’est l’assimilation quasi directe de « mode éthique » avec « ce n’est pas accessible ».

C’est un peu comme quand tu dis que tu es vegan et que les gens pensent que tu es sous-alimenté parce que tu n’as le droit de manger que des cailloux et de l’herbe.

Ou quand tu dis essayer de cultiver ta conscience écolo et que les gens hallucinent que tu aies encore de l’électricité chez toi.

Un ramassis de bullshit et un gros condensé de clichés qui nous fait penser que s’habiller de façon éthique nécessite forcément de souffrir, de se prendre la tête et surtout d’avoir le salaire de Macron .

Aujourd’hui je vous propose donc de nous assoir sur les clichés et de découvrir 5 façons de rendre son armoire plus éthique, à la cool et quand on n’a pas un gros budget !

1. AIMER/PORTER/SOIGNER

C’est, à mon sens, la base de tout. Aimer ses vêtements, les porter et en prendre soin. Et ce peu importe la marque ! À l’heure de la fast fashion et de la mode jetable on perd facilement de vue qu’un vêtement est censé durer des années et des années et que si la qualité de base n’est pas totalement miteuse (aka tu sais ces tee-shirts que tu laves une fois et qui ressortent en ayant l’air de s’être fait bouffés par une armé de mites enragées ?) beaucoup de vêtements, bien entretenus, peuvent nous suivre pendant très longtemps.

J’ai d’ailleurs pas mal de trucs de chez Zara ou H&M ou de marques pas forcément assimilées à du « super quali » qui se portent extrêmement bien après des années et des années de bon et loyaux services.

Et une fois qu’on aime et qu’on porte ses sapes, un bon entretien reste la clé d’une relation à la « ils vécurent heureux et eurent pléthore d’enfants » 

1. Laver le moins possible les vêtements ! Je ne sais pas vraiment comment ça fonctionne chez les autres mais chez moi on ne lave un vêtement que s’il est taché ou s’il sent le rat crevé (bon, en vrai on attend pas d’atteindre ce stade mais c’était pour le style). S’il a simplement été porté et qu’il s’en sort bien à la fin de la journée, il est plié et rangé.

S’il sent un peu mauvais on tente de l’aérer un peu. S’il a juste une petite tache on essaie de l’enlever à la main plutôt que de mettre tout le package dans la machine.

2. Si un vêtement a besoin d’être lavé (parce oui, ça arrive…et en vrai personne ne vous en voudra si vous finissez par laver votre tee-shirt porté pendant 6 jours et qui sent fort le choux de Bruxelles), on jette un oeil à l’étiquette avant de le balancer dans le tambour !

3. Essayer de favoriser les détergents doux, si possible bio/éco-reponsables parce que c’est quand même plus sympa pour la planète (btw, vous pouvez retrouver une recette de lessive maison juste ici…. JDCJDR).

4. Laver à basse température. Une fois de plus c’est moins agressif pour les fibres et plus sympa pour la planète.

5. Trier son linge. Evidemment. Personnellement j’ai un panier pour le blanc, un pour le foncé/couleurs, un pour les draps/serviettes/etc. et un pour les pulls. Le premier permet d’éviter que le blanc ne grisonne en étant lavé avec des couleurs foncées (ou que vos slips immaculés ressortent rose bonbon, aussi.), le second c’est la lessive fourre-tout, les 3ème c’est le linge que je lave à température un peu plus haute et le dernier c’est le délicat, toujours lavé à froid

6. Faire sécher le mieux possible pour éviter les déformations : les pulls à plat et les vestes sur cintres par exemple. Laisser sécher à l’air plutôt qu’en sèche-linge

7. Et bien entendu bien ranger ses vêtements ! Certains vêtements se porteront mieux si on les plie (comme les pulls) et d’autres si on les suspend (comme les robes ou les blouses/chemises). On essaie d’éviter les armoires qui débordent et les piles de sapes supra-comprimées.

2. ACHETER MOINS ET MIEUX CHOISIR

Ok. Encore une fois à l’heure de la fast fashion c’est parfois la croix et la bannière mais…ce n’est pas impossible pour autant !

Pour acheter moins mon premier conseil est déjà de ne plus mettre les pieds dans les magasins hors besoin vital du genre vous venez de flinguer votre dernière paire de chaussures et vous marchez maintenant pieds nus dans la rue. Bon ok, c’est un peu l’extrême limite – j’espère que vous avez tous le générique dans la tête – mais vous voyez l’idée : éviter les magasins et, si c’est un habitude qu’on a, arrêter de faire des virées shopping dans le simple but d’acheter des trucs.

De même pour les boutiques en ligne, essayer d’éviter les sessions de navigation « juste pour jeter un oeil »…(lol).

Ensuite, mieux choisir ses vêtements c’est aussi bien se connaître. Savoir ce qui nous va ou non, connaître ses goûts réels (et pas ceux influencés par ce que l’on voit dans les magasines ou sur le net). Moi par exemple j’ai fini par accepter que la façon dont je me sentais le mieux et le plus moi-même c’était habillée le plus simplement possible : le combo jean-converse-sweat-shirt c’est mon dada.

Alors évidemment ça ne m’empêche pas d’avoir des pièces fortes dans ma garde-robe, de les adorer et, même si je les porte moins souvent, de les garder précieusement, mais j’essaie toujours d’y réfléchir à 2 fois avant d’acheter une pièce forte, très colorée ou imprimée parce que je sais que : petit 1, ce n’est pas ce que je porte le plus souvent et, petit 2, j’en possède déjà chez moi qui sont très bien.

3. ACHETER DE SECONDE-MAIN

Certains diront que déjà bien trop de vêtements ont été produits sur cette planète et qu’il faut simplement cesser d’en produire. J’aurais envie de répondre pas faux mon pote mais bon courage.

Néanmoins s’il y a une absolue vérité en matière de mode et de consommation éthique c’est bien qu’acheter de seconde main est un des gestes les plus engagés que l’on puisse faire. Et à mon sens encore plus que d’acheter neuf chez une marque estampillée comme éthique.

Je sais que beaucoup de personnes sont réticentes à l’idée d’acheter des vêtements ayant déjà été portés par d’autres mais dites-vous que quand vous achetez une petite robe en ligne ou en magasin, 90% du temps, il y a déjà eu une autre personne à l’intérieur + entre un vêtement déjà porté donc potentiellement un peu cracra et un vêtement qui sort d’usine blindé de pétro-chimie et qui file le cancer de la peau… Bon…😬

En vrai il suffit juste de laver les vêtements. (merci Coline)

Acheter de seconde main c’est vraiment chouette parce que ça évite le gaspillage en donnant une seconde vie à des vêtements qui auraient peut-être fini à la poubelle, ça permet de faire des économies… et je trouve que ça permet aussi de ne pas être dans un achat trop impulsif : fouiller dans une friperie, en vrai ou en ligne, ça demande du temps et, surtout en ligne, je trouve qu’on n’a pas vraiment tendance à y aller en mode « tiens voyons ce qu’il y a de nouveau ». En gros on va plutôt y aller si on cherche quelque chose de particulier et ça c’est plutôt une bonne chose !

— QUELQUES ADRESSES SUR LE NET

Vide Dressing – choix énorme et gamme de prix trèèès large

Vestiaire Collective – plutôt axé moyen à très haut de gamme

Vinted – plutôt axé petits prix

Tictail – On y trouve beaucoup de produits neufs mais aussi beaucoup de vide-dressings et dépôts-vente

Label Emmaüs – la boutique en ligne d’Emmaüs

Il existe évidemment des vingtaines d’autres friperies et dépôt-vente en ligne et si je préfère vous parler des sites que j’ai déjà pu tester (et approuver), de votre côté n’hésitez pas à fouiller sur le web et à partager vos découvertes ici !

4. ACHETER CHEZ DES MARQUES ÉTHIQUES

Et enfin, quand on a le budget qui suit on peut évidemment éthiquiser sa garde-robe en achetant chez des marques dites éthiques.

Alors le terme est vague, j’en ai déjà parlé de tas de fois, une marque dite éthique peut regrouper tout un tas de critères et c’est à chacun de définir ce qui est éthique à ses yeux. Exemple : pour certaines personnes acheter un pull en laine biologique provenant d’un petit élevage familial du Larzac sera un achat super éthique alors que pour moi ce ne le sera pas du tout.

Mais encore une fois, l’achat chez une marque éthique ne me semble pas une fin en soi et la règle du acheter moins mais mieux s’applique aussi aux marques éthiques. En gros rien ne sert d’acheter un truc qui ne vous transcende pas juste parce qu’il y a marqué « bio made in France éthique vas y on plante un arbre si tu achète ce pull » sur l’étiquette.

Pour info je suis sur un petit « annuaire » de la mode éthique depuis…euh depuis un moment ! J’essayerai de fignoler ça et de vous le mettre en ligne dans les semaines qui viennent !

5. NE PAS S’AUTO-FLAGELLER

Mon conseil préféré de la vie que je colle partout et à toutes les sauces toi-même tu sais.  Mais en réalité on vit tellement à l’ère de la sur-culpabilisation qu’il me semble toujours utile de rappeler des choses simples comme : personne n’est parfait, les gars.

Si vous êtes dans une démarche d’éthiquisation de votre armoire et de prise de conscience c’est déjà formidable et, sans l’ombre d’un doute, c’est un effort que ne fournissent pas la majeure partie des gens. Alors félicitez-vous ! Et surtout soyez indulgents si un jour de moral dans les chaussettes vous décidez de vous offrir un jean pas bio-éthique-made in France dont vous n’avez pas besoin.

Comme on dit dans le Kentucky « Done is better than perfect ».

 

56 commentaires sur 5 conseils pour une armoire plus éthique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Coline, j’aimerai beaucoup acheter en friperie mais les tailles 50 ne courent pas les rues malheureusement (pas faute d’avoir cherché). Le seule avantage de ma grande taille c’est que je ne fais pas les magasins non plus car beaucoup n’affichent pas la gamme xl qu’il faut exclusivement commander sur internet, il ne faut pas montrer de gros porter les collections en magasins ? Je ne sais pas. J’achète donc moins parce que parfois trouver un truc qui me plaît, qui soit bien taillé et à ma taille c’est pas facile + ça doit coller à ma règle du « OK en as tu vraiment besoin ? » ou au « si dans 1 mois tu recroises ce truc et que tu es tjs à fond les ballons et qu’il est tjs là a t’attendre alors c’est le destin ni plus ni moins ».

  2. Bonjour Coline,
    Premier commentaire sur votre blog alors que je vous suis depuis des années…merci pour cette article qui est d’une grande bienveillance. J’essaie de limiter mes achats neufs ou d’occasion mais je rechute régulièrement. A force je vais finir par y arriver ! En tout cas grâce à vous j’ai découvert des marques tels que Studio Cossac et c’est deja un bon début. Bonne journée.

  3. Merci pour ce chouette article
    Il me parle beaucoup je fais rarement des virées shopping je réfléchis d’abord à mes besoins et garde longtemps mes pièces et si je chine aussi des pièces de marques de seconde main
    Concernant les kids j’achète sur http://www.tydressing.fr pour mon budget mais surtout pour l’ethique

  4. Vinted est devenu mon fournisseur officiel. Comme je connais mes goûts et mon corps je ne me trompes presque pas. Ça fait deux ans et je m’en regale d’habits et de mode tout en ne contribuant pas trop à la consommation exc drive.
    Merci Coline pour tes conseils!!

  5. Super article !

    Je l’approuve en tout point d’autant plus que j’essaye de me sensibiliser un maximum à cette question même si mes vieux travers refont surface de temps en temps.

    D’ailleurs ça me fait penser qu’il serait temps que je fasse le ménage dans mes placards…

  6. Bonjour Coline, je tenais simplement à te remercier pour tes bons conseils. Comme je te suis depuis un bon moment j’ai déjà commencé mon ethiquisation de garde robe ainsi qu’une désintoxication au shopping et… Ça fait un bien fou ! Même si y’ a déjà eu du craquage je ne perds pas espoir vu le gros progrès ! Alors encore un tout gros merci 😘💖 Belle journée à toi 😉

  7. Ça me rappelle un peu ton dernier article sur ce qu’il faut privilégier en terme d’alimentation. Toujours ce petit débat intérieur du « qu’est ce qui est mieux pour entrer dans ce que JE considère comme éthique ? » . Pour ma part je teste plusieurs choses : je consomme moins de vêtements, j’achète d’occasion, même si ça me demande beaucoup de temps pour trouver ce que je veux. Du coup, quand j’achète c’est souvent par réel besoin. Et puis, si j’ai envie de craquer, je privilégie un max les petits créateurs français. J’aime avoir des pièces que j’ai conscienment choisie. C’est un plaisir de les porter. Limite, elles ont leur petite histoire 😂. L’éthique c’est aussi remettre de la valeur au « matériel ». Merci pour cet article !

  8. Chouette article ! De mon côté, j’ai tout simplement décidé de me coudre mes propres vêtements selon mes besoins (ou parfois par coup de cœur j’avoue)… Alors pour l’instant je dois acheter un jean et une paire de chaussures de temps en temps mais j’ai nettement diminué ma consommation de fringues, et ça j’adore !

  9. Ça fait des années que j’achète en seconde main , ça concerne à peu près 80% des morceaux de ma garde robe aujourd’hui, j’ai même réussi à dégoter des jolis pièces d’une certaine marque « numéro 7 » pour mon plus grand bonheur ^^

  10. Merci pour cette petite lecture matinale. Des sujets qui reviennent souvent mais qui permettent de refaire le point régulièrement 😊 Plutôt chouette comment tu fais évoluer ton blog, léger et intéressant, et tes petites pointes d’humour, vraiment sympa 😁. Bonne journée

  11. Parfait, vrai, logique … j’adhere!
    Ce que j’aime dans la pratique de l’achat d’occasion
    C’est de ne pas payer plein pot. Cette impression que si je l’achete Neuf je me fais rouler !
    Bref … ça n’engage que moi ;-)
    Merci pour tes articles si vrais et bien écrits !

  12. Hello! Super article effectivement. J’essaye de m’appliquer le point 5 au maximum, mais c’est dur, j’ai la culpabilisation facile :(.
    Par exemple, je n’ai pas encore franchi le pas du point 4, j’en ai envie mais je n’y arrive pas. Je sais que c’est nul (d’autant que j’achète que des bouquins de seconde lecture), mais les vêtements j’ai toujours un blocage.

    Rien à voir par contre pour la suite : je ne sais pas si ce sont les hormones ou quoi mais j’ai l’impression que le ton des articles changent, en mode plus punchy, plus franc, plus brut de décoffrage. J’aime beaucoup ça, c’est comme si on t’entendait le dire quand on le lit (comme ta vidéo sur la bouteille maraboutée et l’article associé).

  13. « À l’heure de la fast fashion et de la mode jetable on perd facilement de vue qu’un vêtement est censé durer des années et des années »
    Ce qui me fait penser à mon père que je vois dans des polo et t-shirts qu’il portait déjà quand j’avais 5 ans – Photos à l’appui.
    35 ans plus tard, le polo est toujours nickel (le paternel aussi), et mon père ne voit pas pourquoi il le jetterai puisque la fringue lui va encore.
    D’ailleurs, si ça ne va plus, ce n’est pas jeté mais transformé en chiffons !

    Cette conscience là, les parents l’ont pour tout : de la fringue 80′ au robot moulinex orange et marron, si ça marche, ils gardent.

    Ça me fait toujours marrer quand je vais chez eux, l’impression d’avoir sauté dans une faille spatiotemporelle. Mais en fin de compte, c’est eux qui ont raison. Et je suis admirative.

  14. Super article, j’essaie d’acheter de plus en plus d’occasion. Il y a tellement de vêtements et accessoires disponible en occas’. Les prix sont très intéressant et on y trouve souvent du presque neuf.
    Et j’en profite pour te demander : y aura t’il une nouvelle collection Numero Sept à venir bientôt ? :)

    1. On travaille dessus !🤗 Ça a été un peu « sport » ces derniers mois, entre mon déménagement, ma grossesse, Delphine qui est aussi bien occupée… 😅

  15. Au top cet article !! Vraiment
    Et tout est vrai :)
    Concernant le lavage, il faut vraiment que je me penche la dessus. Ma pratique est mieux avec la lessive maison, mais je suis toujours dans « 2j pas plus et au sale sinon on va me penser cracra », et je dois me détacher du « on va me penser »!!!!
    Merci Coline

    1. Ah oui je peux comprendre qu’on n’ai pas envie d’être habillé de la même façon pendant 6 jours 😅 Mais ce dont je parle dans mon article c’est plutôt porter un truc et le ranger s’il n’est pas sale… Comme s’il était propre, en somme et pas forcément pour le reporter absolument les jours suivants !

  16. Super article, je valide à 200% ! Pour acheter mieux, il faut acheter moins (question de budget) et pour acheter moins il faut acheter mieux (question de durabilité) ! C’est le cercle vertueux d’une mode plus responsable !

    Sinon pour celles et ceux qui veulent soutenir les efforts des marques éthiques, et en attendant que Coline sorte son annuaire, j’ai développé un outil (gratuit pour tout le monde, les marques et les utilisateurs) qui permet de trouver les marques de mode responsable qui correspondent à ce que l’on cherche en fonction de ses critères (vegan, budget, équitable, fibres textiles, pays de fabrication etc…) ! C’est le Générateur de Marqu’IZ : https://www.iznowgood.com/generateur-de-marquiz/

    C’est cadeau, c’est fait maison (et ça a pris beaucoooup de temps) ! Alors autant que ça serve !!

  17. Très bon article. Plein de bon sens. J’aime bien le conseil:lavez le vêtement avant de le porter une première fois. Je suis toujours estomaquée de voir des personnes qui achètent un vêtement et qui le portent tout de suite !

    1. J’avoue j’ai fait ça pendant longtemps… Jusqu’au jour où j’ai fait une ALLERGIE à un gilet (acheté sur un obscur site type Wishtrend) 😳Ça m’a traumatisée 😂

  18. Merci et bravo pour ce chouette billet, je te rejoins à 100 pour cent ! En ce qui me concerne, il a fallu une restriction budgétaire forcée pour que je me penche sérieusement sur la question il y a quelques années. En fait, je trouve qu’il en va pour les fringues comme pour la nourriture ou la réduction des déchets : a première vue, on pourrait penser que donner du sens a sa consommation demande des moyens financiers. En réalité, plus on va au fond des choses, pplus on se rend compte du contraire ! depuis quelques temps, j’ai ajouté un 6ème point a la liste : j’ai acheté une machine a coudre (d’occase of course) et je rafistole/ recycle les vieilles choses : un jupe trop grande en top, un vieux drap en mouchoirs, j’ai ajouté des chutes de tissu wax a une veste tristounette. .. bref, sans être une experte, je suis quand même très fière de moi (suite du point n 5!). passez une belle journée!

    1. Mais ouiiii ! Je ne sais vraiment pas d’où sort le cliché du type qui fait attention à sa consommation et qui peut le faire parce qu’il est blindé ! Manger autrement, s’habiller autrement, consommer autrement ça permet juste de faire des économies parce qu’on revient à une idée de BON SENS. Quand je vois les affaires que je fais en achetant d’occasion (tout et n’importe quoi dans mon cas, des fringues, de la vaisselle, des meubles etc.) je me dis que certains n’ont vraiment rien compris 😅

  19. merci Coline, ce genre d’article fait vraiment plaisir. Les «vides dressings» organisés dans chaque «grande » ville sont aussi un super moyen alternatif pour repenser sa garde robe.

  20. alors, quant à ranger son linge MÊME déjà porté, il paraît que c’est précisément ça qui attire les mites… (l’odeur et les peaux mortes que l’humain laisse dessus). Donc fausse bonne idée??
    Moi ma seule et unique méthode devient celle de ne plus rien acheter (ou alors uniquement de 2nde main), de ne porter que ce que j’ai (j’ai laaaargement assez) et de revendre ce que je ne porte décidément plus…

    1. Coucou🤗 Ce qui attire les mites, c’est un vêtement porté rangé et plus porté! Par exemple, un pull porté l’hiver dernier, rangé pas lavé, et qui va passé deux saisons sur son étagère. Si tu portes tes vêtements régulièrement, et que tu les laves en fin de saison avant de les stocker, peu de chances qu’ils se fassent manger😊 L’HE de cèdre est un excellent répulsif👌🏻

    2. haha j’ai pensé la même chose et pour le coup car j’en ai fait les frais. Je rangeais mes vêtements déjà portés dans l’armoire et j’ai eu des trous dans beaucoup beaucoup de mes vêtements et c’est très dur de se débarrasser des mites! Du coup il faut juste ranger les vêtements déjà portés dans un autre lieu ou dans une housse ;)

  21. Coucou Coline !!
    Merci pour cet article. De mon côté, je me suis mis au seconde main depuis peu et j’aime beaucoup !! Ca réduit considérablement mes dépenses et comme je porte surtout des basiques, il y a souvent de quoi faire sur vinted :) J’essaie de faire éthique pour les chaussures (marre de mettre 35€ dans un paire qui tient un mois…) afin d’avoir une jolie qualité (sans cruauté humaine et animale) et aussi du confort.
    En fait, ça relève du bon sens tout ça… Si on avait tous la même optique que toi (et les lecteurs/trices de ton blog), je pense que le monde tournerait beaucoup plus rond ;)
    Belle journée froide ensoleillée en Lorraine

  22. Merci pour cet article qui je l’espère, pourra en influencer plus d’un! Pour ma part je suis une grande fan des habits de seconde main qui participent à l’économie circulaire ♥ Et fièrement je peux dire que cela fait maintenant plus d’un an que je n’ai plus acheté d’habits non éthique ou qui n’était pas du seconde main… C’était dur mais plus jamais je ne retourne en arrière :)

    Bisous & bonne journée.

  23. Super article qui tombe à pic! J’ai jamais été dans la surconsommation et j’ai toujours adoré chiner dans les brocantes mais j’ai récemment décidé de ne plus acheter du neuf (ou en tout cas, le moins possible) et quand c’est le cas de privilégier la qualité! Pour me motiver et m’instruire, j’essaie de m’inscrire à des ateliers ou des conférences sur la mode ethique et la semaine derniere, l’un des intervants a dit un truc tellement mais telleeement juste sur la seconde main! Que quand on va à
    à l’hotel, on est trop content de dormir dans un beau lit tout propre mais qu’on oublie souvent que les draps ont été lavés plusieurs fois et ont vu passés bien des culs avant le notre! Et ca ne nous gène pas le moins du monde donc pourquoi êtee dérangé à l’idée de porter des vêtements de seconde main :). Ca rejoint ce que tu as dit et je trouve que c’est un argument de choc! Tu dois surement connaitre mais j’ai justement découvert à une conférence le site Wedressfair et Clothparency (appli de decryptage d’etiquettes) ! Merci pour le partage et tes conseils toujours bienveillants!

    1. J’adore l’image…c’est tellement vrai ! Et ça vaut pour tout au final, pas que la mode. Merci pour les recommandations, je ne connais pas ni le site ni l’appli… *fonce sur l’App Store* 😁

  24. Un autre conseil qu’on peut donner : apprendre à coudre ses vêtements ou demander à des couturières de vous les faire. Il y a des tas de petites marques sur Insta qui en.sont encore au stade où la créatrice coud elle-même ses modèles. On sait comment c’est fait, on soutient une initiative qu’on aime. Bref, c’est cool !

  25. Non mais merci !! Merci pour cette article, et pour le précédent ! Tu réponds à toutes mes questions, tout en me deculpabilisant 😁

    J’en profite pour conseiller 2 friperies en ligne : Fripes and love (sur insta + site) qui propose beaucoup de trop belles robes à partir de 5€.
    Et aussi Friperie look vintage qui a un magasin sur Lyon, mais aussi un site internet avec aussi possibilité d’acheter en ligne. Elles créent aussi des collections capsules à partie de tissus revalorisés. Trop bien quoi !

  26. Coyou Coline ! MERCI!! tout est dit dans ton article. Ça fait un moment que j’essaie de pratiquer des achats vestimentaires « responsable » j’ai trié donné ma garde robe et maintenant que me retrouve quasi à poil…eh bien je lis les étiquettes de savoir d’où viens ce haut car franchement parfois même le pays on le connais pas ! Au plaisir de te suivre :)

  27. Merci pour cet article déculpabilisant !!! J’ai découvert Vinted cet hiver, à la fois en tant que vendeuse et en tant qu’acheteuse ! Et clairement, cela m’a fait réfléchir sur ma façon d’acheter… J’achète beaucoup moins, quasiment tout est de seconde main. Mais je sais que j’ai encore quelques progrès à faire, pour apprendre à ne plus dégainer la carte bleue à la moindre envie…
    Au moins mon placard s’est vidé et je donne une seconde vie à mes vêtements. Même quand il s’agit de « fast fashion »… Première étape avant de doucement passer vers une consommation beaucoup plus raisonnée et éthique…

    1. Mais oui c’est génial que ce genre de sites et applis se développent ! Surtout que même dans la fast fashion il y a encore des pièces de bonne qualité qui ne méritent pas d’être mises à la benne ! 😊

      1. Puis tant qu’à être dans une démarche écologique, autant ne pas jeter ce qui existe déjà pour produire la même chose en plus « écologique »… Bref encore merci pour cet article ! 😊

  28. Hello Coline,
    merci pour cet article ! Perso, j’adore faire du lèche-vitrine en ligne… et ne rien acheter au final ! Ex-shoppeuse compulsive, je n’achète plus grand chose en boutique ou en ligne, et je ne mets plus un pied chez Zara, H&M et autres marques peu recommandables. Mais j’adore regarder les nouvelles collections et m’en inspirer ensuite. Bref, j’essaie de consommer raisonnable en fonction de mes besoins et plus de mes envies. Ce qui fait que lorsque je craque pour un joli manteau quali ou un beau chemisier un peu cher, je suis mille fois plus heureuse qu’avant. Du coup, j’ai évidemment envie de prendre soin du vêtement pour qu’il reste longtemps dans ma penderie. J’ai encore du boulot parce que je trouve nos placards encore trop pleins et qu’il m’arrive encore d’acheter de la m****. Mais je sens que je suis sur la bonne voie… J’attends ton annuaire des marques éthiques avec impatience ! Belle journée :-)

  29. Bonjour Coline !

    Merci pour cet article complet et super utile ! D’ailleurs j’ai hâte de découvrir ton annuaire de mode éthique car c’est quelque chose à laquelle j’aimerais plus m’intéresser.

    Je sais que je vais passer pour une noob de la lessive mais laver à basse température c’est bien 20/30° ?

    Bonne continuation à toi, j’aime énormément ce que tu fais et ta personnalité. C’est toujours une joie de découvrir tes vidéos et tes articles ! ♥

  30. Oui et puis il y a le fait maison ! Soit on est au taquet et on fait nos propres vêtements (pull, jupe, écharpe..). Soit on a une mamie, une copine, un voisin qui adore coudre ou tricoter qui se fera un plaisir de nous faire plaisir :)

  31. Hello Coline!
    Pour ma part, je fais un mix de tout ça… donc ma garde robe c’est un peu du neuf éthique (vraiiiiment pas beaucoup pour l’instant), pas mal de vinted (je tente d’acheter des trucs qui vont me durer, sauf coup de coeur que je m’autorise parce que bon ça va hein!!), un peu de fast fashion de ma vie d’avant de « je m’en fou zara c’est trop merveilleux » et je l’avoue de « ho merde je dors chez toi ce soir il me faut un t-shirt » (vis ma vie de jamais chez moi haha).
    Et aussi je consomme tellement moinnnns de vêtements, plus ça va, plus ça me soûle de stocker une fringue pour la mettre une fois tous les 1000 ans.
    Et ausssiiiii il faut rafistoler!! bon je triche, ma mère est couturière. Donc tous mes pantalons, pull,… peu importe, même de fast fashion, je tente de les faire durer jusqu’à la mooooort de la mort quoi.
    Bref, merci pour cet article trop cool qui va en inspirer plus d’un à faire un effort de ce côté là qui est siiii important!

  32. Coucou Coline,
    Il y a déjà quelque temps que je passe sur le blog, sans jamais laisser de commentaire.
    Mais cette fois-ci je tiens à manifester mon soutien pour le travail accompli.
    Bravo surtout pour les trois derniers posts, dont « la brosse à dents qui sauve le monde » !
    J’apprécie le ton, la lucidité et le recul par rapport à ce qu’on veut nous vendre.
    Je ne demande pas de réponse, mais vraiment continuez comme ça dans la tolérance qui est une qualité dont le monde manque le plus en ce moment.

  33. Cet article fait du bien ! Déjà, parce qu’il rassure quand on « débute » dans le processus mais aussi parce que je partage à 100% ton avis et que franchement, ça fait un bien fou de voir écrit « non, on ne lave pas systématiquement ses vêtements quand on les a portés 1 journée ».
    J’ai 3 gosses à la maison, je ne te raconte même pas la galère pour faire comprendre à des ado qu’un jean ne se lave pas plusieurs fois par semaine…

    Et comme toi, je favorise l’achat seconde main. Je continue à acheter de temps en temps chez H&M pour des basiques qui durent (j’y ai acheté il y a quelques années et récemment, des articles de la gamme TREND ou PREMIUM QUALITY et ça tient !) mais j’ai surtout le réflexe de vérifier sur des sites d’occasions si les articles que je cherche ne sont pas en vente (plutôt que de les acheter neufs).

    Idem, je fais retoucher des fringues ou réparer des chaussures au lieu de les jeter. Soit pour les remettre, soit pour les revendre.
    C’est assez simple.

    Et pour tous ceux qui me répondent « ça me gène que des gens aient porté les vêtements avant moi », je leur réponds « quand tu vas manger au restaurant, tu crois qu’ils les cassent les assiettes ??? » et généralement, ça fait changer d’avis assez vite.
    Loin de moi l’idée de faire la morale mais j’en ai marre de passer pour une babloche en sarouel quand je dis que je mange bio, que je veux limiter mes déchets et que je veux consommer mieux… ;)

    Bref, merci encore pour cet article très juste, qui ne fait pas culpabiliser et qui est VRAI !

    Bises,

    Manon

    1. Mais on a tellement le même problème avec notre fille ! Régulièrement je ressors la moitié de ses fringues du panier à linge en mode wtf tu te fous de ma gueule, tu l’as porté une demie journée il est propre comme un sous neuf ! On va dire que ça fait partie de l’apprentissage de la vie ahah ! 😅 Et pour le reste je te rejoins à 100%, évidemment 🙌🏼

  34. J’ai bien aimé ce nouveau verbe que je ne connaissais pas : éthiquiser ! Pourquoi pas, c’est l’avenir après tout !
    J’essaye aussi de rendre plus éthique mon armoire en vidant (déjà) ce que je ne met pas (parce que faire profiter à d’autre, surtout dans le besoin, me parait être la meilleure des démarche dans ce cas), en achetant (ou récupérant) de l’occasion (depuis que je suis née donc j’ai l’habitude et ne suis pas morte d’avoir porté les affaires des autres !) et en achetant éthique dès que j’ai besoin d’un truc si je ne le trouve pas d’occasion (ou si je le prend forcément neuf comme les chaussures et sous-vêtements).
    Du coup, j’apprécie vraiment ce que j’ai et le budget fringues/chaussures est très très peu élevé (je n’ai jamais beaucoup consommé de toute façon). Longue vie à l’éthiquisation de la vie !!!!

  35. Salut Coline !
    ça faisait un bout de temps que je n’étais pas passée par ici, je rattrape mon retard ;)
    J’en profite pour te parler d’une astuce afin d’éliminer les odeurs des vêtements, ce sont des costumières d’une maison d’opéra qui me l’ont filée : il suffit de mélanger moitié vodka moitié eau dans un vapo et avec ça tu fébrèzes ta fringue, et tadaaaa c’est LA MAGIE, plus d’odeur!
    Nul besoin d’une vodka chère, une de base c’est très bien, il faut juste qu’elle soit nature (bref sans arôme)
    Voilà tu sais tout! Belle soirée!