L’architecture

coline_lesbains_web-19

đŸ“·Â Julian Benini

La semaine derniĂšre j’ai eu la chance de passer la journĂ©e dans un endroit merveilleux : Les Bains Municipaux de Strasbourg. J’ai cru comprendre sur Instagram que certains connaissaient cet endroit mais pour moi, ça a Ă©tĂ© une dĂ©couverte totale.

Cet endroit a plus de 100 ans et est restĂ© totalement dans son jus, des petits Ă©criteaux peints Ă  la main, aux marbres, en passant par les cabines de change et les douchettes… OMG… Une merveille.

J’adore, mais vraiment, me retrouver dans ce genre d’endroits, chargĂ©s d’histoire, avec une Ăąme rĂ©elle et quasi palpable, une vĂ©ritable authenticitĂ©. Et je ressens toujours une sorte de fiertĂ© Ă©trange pour l’espĂšce humaine. Je me dis waouh, on a fait ça, nous les Hommes, on a travaillĂ© pendant des jours, des semaines, des mois, parfois plus longtemps encore, on a dĂ©gainĂ© tout ce qu’on sait faire de mieux, de plus joli et raffinĂ© et si longtemps aprĂšs, c’est toujours aussi beau.

Mais ĂȘtre face Ă  tant de gĂ©nie et de beautĂ© m’amĂšne toujours Ă  me dire que depuis un moment, on s’est quand mĂȘme bien relĂąchĂ© sur les efforts, niveau architecture, beautĂ© et compagnie…Non ? Si je compare, bĂȘtement, cet endroit merveilleux avec une autre architecture contemporaine comme le Centre Pompidou de Metz… Je ne peux jamais m’empĂȘcher de ressentir un peu de tristesse. Si je ne doute pas une seule seconde que cet endroit soit une sorte de prouesse technique et que de brillants architectes aient travaillĂ© d’arrache-pied pour en faire quelque chose d’attractif… SĂ©rieusement, c’est quand mĂȘme un peu nul, non ? (sens de la rĂ©partie : zĂ©ro)(merci au revoir)

Ce sentiment de « merde, pourquoi ? » me frappe d’autant plus aprĂšs ma semaine en Andalousie (et oui, promis, je travaille sur mon article… ^^) oĂč tout ce que j’ai vu Ă©tait d’une beautĂ© Ă  couper le souffle. Les MosquĂ©es, les Basiliques, les petites rues, les sols, les portes… Sans que ça ai constamment Ă©tĂ© Ă  mon goĂ»t (par exemple la quasi dĂ©cadence de certaines basiliques…bon… J’ai toujours un peu de mal) je n’ai jamais pu dire : « c’est de la merde » ou « c’est vraiment profondĂ©ment laid ».

Alors loin de moi l’idĂ©e de vous pondre un article dĂ©pressif en ce mercredi post Toussaint  mais je ne comprends pas pourquoi de nos jours, avec tous les moyens mis Ă  notre disposition, on se sent obligĂ©s de construire des trucs pas trĂšs jolis, un peu random et qui vont dĂ©finitivement mal vieillir. Dans 100 ans, nos petits-enfants regarderont-ils le Centre Pompidou en se disant « ah la vache, nos aĂŻeux ils savaient construire des trucs qui envoient du bois ! Biiiim ! » J’ai comme un doute… Et ça s’applique Ă  quasiment tout en matiĂšre d’architecture, comme si le bĂ©ton, les plaques de BA13, les grues et BricomarchĂ© avaient cassĂ© la crĂ©ativitĂ© humaine et son goĂ»t pour l’effort.

Ce sentiment de constructions un peu bĂąclĂ©es me suit depuis de nombreuses annĂ©es et je me demande vraiment si je suis la seule Ă  ressentir ça, s’il y a des personnes qui, reprenons l’exemple du centre Pompidou, regardent cet endroit et le trouve merveilleux. Celui-ci ou n’importe quelle autre construction contemporaine mi-carrĂ©, mi-flou, mi-on ne sait pas trop quoi. Je me dis parfois que je manque peut-ĂȘtre d’Ă©ducation sur le sujet mais…aaaarf…quand mĂȘme, sans vouloir faire la meuf qui a le melon et qui se noie dans sa prĂ©tention, j’ai quand mĂȘme le sentiment d’avoir raison.

L’architecture, les gars, c’est plus ce que c’Ă©tait !

coline_lesbains_web-3 coline_lesbains_web-8 Combinaison Mango

Baskets Good Guys Don’t Wear Leather

Bague Hellescoline_lesbains_web-5 coline_lesbains_web-15 coline_lesbains_web-9 coline_lesbains_web-4coline_lesbains_web-21coline_lesbains_web-17 coline_lesbains_web-12

90 commentaires sur L’architecture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Super ça change comme décors !
    C’est vrai que de nos jours, on est loin des beautĂ©s architecturales de l’Ă©poque.
    Mais maintenant il faut aller vite, la population s’agrandit plus vite qu’Ă  l’Ă©poque, il y a moins de temps et d’argent pour construire…
    Alors on vit de plĂątre, de prĂ©fabriquĂ©, de bois tout juste bien coupĂ©….

  2. Coucou Coline,

    Je partage Ă  300% ton sentiment! Aujourd’hui, certes, on construit vite et beaucoup mais c’est moche!!!! ça c’est dit :-)
    Strasbourgeoise, je vois les anciennes bĂątisses qui ont une histoire et qui passent le temps, les annĂ©es et les siĂšcles et Ă  cĂŽtĂ©, il y a les constructions de ces 30 – 40 derniĂšres annĂ©es comme le Conseil DĂ©partemental, le Conseil de l’Europe, les centres commerciaux, les nouveaux immeubles… OMG, ils sont juste sans charme, sans Ăąme, sans intĂ©rĂȘt et vieillissent mal trĂšs mal!!! Je ne suis pas une experte en architecture, je sais juste qu’Ă  priori la pierre de taille et le grĂ© sont sans doute un chouia plus complexes Ă  travailler et plus cher que les matĂ©riaux actuels mais n’empĂȘche….
    Merci en tout cas pour ces belles photos prises dans un endroit mythique de ma ville :-)
    Bonne journée,
    Olivia

  3. Totalement d’accord avec toi, l’architecture d’aujourd’hui est glaciale, sans relief (Ă  quelques exceptions prĂšs tout de mĂȘme, heureusement). Moi qui suis fan d’art nouveau, je regrette ces lignes mĂ©lodieuses et directement inspirĂ©es de la nature. Aujourd’hui, l’architecture se rĂ©sume Ă  « appel d’offre » et « prouesse technique », mais le charme n’est plus vraiment au rendez-vous, et la longĂ©vitĂ© du bĂątiment non plus d’ailleurs…

  4. Comme tu as raison! J’ai eu cette mĂȘme impression Ă  Marseille semaine derniĂšre (exception du Mucem #merciRicciotti…)
    Ça me rappelle les bains de Budapest, lieux magiques!

  5. Tout Ă  fait d’accord, je me dit la mĂȘme chose depuis bien longtemps aussi ! Mais oui, je pense que c’est surtout une histoire de temps et surtout d’argent… Mais effectivement, quand on voit mĂȘme la Fondation Vuitton ou le Muceum .. De l’intĂ©rieur c’est assez sympa mais d’extĂ©rieur.. Le Muceum est juste un Ă©norme carrĂ©, qui ne s’accorde pas avec le phare et la cathĂ©drale (Ă  mon humble avis hein !). Et on pourrait en citer Ă©normĂ©ment, vu que toutes les constructions qu’on fait dorĂ©navant ne sont pas comparables avec celles d’il y plusieurs centaines d’annĂ©es …

  6. Salut Coline. Je commente trĂšs rarement d’habitude, mais lĂ  c’Ă©tait nĂ©cessaire.
    J’estime que tu as tort. Il y a des constructions contemporaines remarquables et que je trouve personnellement magnifiques. J’aime le centre Pompidou, le centre Pompidou Metz, la Philharmonie de Paris et le projet Grand Louvre avec la Pyramide de Pei (inaugurĂ© en 89 je crois) est tout simplement remarquable.
    L’impression du « c’Ă©tait mieux avant », il faut s’en mĂ©fier comme de la peste car c’est un sentiment rĂ©actionnaire (et trĂšs naturel) devant ce Ă  quoi on n’est pas habituĂ©.
    Il se trouve que le goĂ»t n’a rien de naturel, c’est une construction sociale. Il se construit petit Ă  petit au grĂ© de nos expĂ©riences de vie. Il est aussi trĂšs dĂ©pendant de l’endroit oĂč on vit. Ce qui est globalement reconnu comme beau ici, n’est pas ce qui est globalement reconnu comme beau ailleurs. Il n’y a rien de plus subjectif que le beau et il faut vraiment se mĂ©fier des jugements de valeur. Libre Ă  chacun de juger, mais il faut juste avoir conscience que ce faisant on ne dĂ©tient pas la VĂ©ritĂ©.

    1. « Il n’y a rien de plus subjectif que le beau », oui, on est entiĂšrement d’accord ! ^^ C’est vrai que, comme on dit, les goĂ»ts et les couleurs… Mais malgrĂ© tout, es essayant d’ĂȘtre la plus objective possible, je ne peux m’empĂȘcher de voir plus de beautĂ© et plus d’implication dans des Ă©difices plus anciens… Bref, vague question ^^

      1. Ce que l’on voyait d’avantage dans les Ă©difices anciens Ă©tait l’artisanat, sous diffĂ©rentes formes (travail du bois, de la cĂ©ramique, des textiles…). C’est ce qui moi me fascine le plus. Ça s’est perdu pendant de nombreuses annĂ©es, mais c’est en train de revenir … espĂ©rons le!

      2. Bonjour Coline,

        Ă©tant architecte moi-mĂȘme ça me fait forcĂ©ment rĂ©agir un article comme celui-ci.
        Cependant, j’arrive Ă  comprendre ce que tu veux dire dans ton article et pense qu’il est possible de concilier qualitĂ© de construction et de matĂ©riaux, architecture contextuelle, esthĂ©tique contemporaine sans tomber dans la nostalgie du passĂ©.
        Je te propose de t’envoyer une sĂ©lection de bĂątiments contemporains qui m’Ă©meuvent tout autant que certains bĂątiments historiques qui j’espĂšre te plairont.
        Dis moi si cela peut t’intĂ©resser je le ferai avec grand plaisir !

    2. En effet je partage tout Ă  fait ton point de vue. J’invite Coline Ă  lire quelques livres sur le sujet ou Ă  se documenter, Ă  dĂ©couvrir des architectes: Le Corbusier pour commencer, Mies Van der Rohe.
      Coline, tu sais trĂšs bien que face Ă  un dĂ©filĂ© d’un crĂ©ateur comme Dries Van Noten, il y a toutes sortes de rĂ©actions ?…. Ouvre-toi, tu es trop jeune pour le « c’Ă©tait mieux avant! ».
      Bises,
      Naima.

  7. Mmmm, je nuancerais tes propos en te rĂ©pondant qu’on ne peut pas vouloir le dernier cri en matiĂšre de technologie (mĂ©decine, informatique, tĂ©lĂ©phonie, bagnoles, etc) et demander aux architectes de faire des bĂątiments comme il y a 100 ans. Cela vaut aussi pour l’art contemporain : les artistes actuels ne font plus de l’impressionnisme…. Tout Ă©volue et c’est tant mieux ! Ce n’est que mon avis, bien sĂ»r (pas taper sur la tĂȘte, merci)

  8. Alors pour une fois que je « masterise » un peu le sujet, je vais y aller de mon commentaire.
    En architecture, on a souvent tendance Ă  se dire « c’Ă©tait mieux avant » par exemple Ă  Paris en s’enthousiasmant sur de l’Haussmannien et en crachant sur les batiments modernes. Il ne faut pas oublier plusieurs choses :
    – le coĂ»t : on ne peut plus construire comme avant principalement pour des raisons de budget. Les jolis petits balcons en fer forgĂ©? Bah ça coute un bras, idem pour toutes les matiĂšres premiĂšres. Aujourd’hui les constructeurs (que ce soit individuel, ou le secteur public ou privĂ©) sont tenus par un cahier des charges prĂ©cis et donc le job est de faire le mieux possible avec le budget. Ca pousse aussi Ă  l’inventivitĂ© et ça c’est cool
    – les nouvelles normes : aujourd’hui construire implique de respecter tout un tas de normes (accessibilitĂ©, incendie, Ă©cologie etc). On peut en trouver certaines absurdes, mais l’idĂ©e gĂ©nĂ©rale est de permettre Ă  tout le monde de profiter d’un bĂątiment en tout sĂ©curitĂ©.
    – le temps: il faut souvent du temps pour qu’un bĂątiment soit acceptĂ©. Les propositions architecturales tranchent volontairement avec ce qui se faisait avant. Un exemple classique est le centre pompidou Ă  Paris. Tout le monde hurlait quand il est sorti de terre, aujourd’hui il parfaitement acceptĂ©.

    Et il y a des choses trĂšs jolies qui se font aujourd’hui, avec des partis pris trĂšs intĂ©ressant. Ce n’est pas aussi mignon et dĂ©licat (avec autant de dĂ©tail) mais ce sont de vrais propositions. Le vrai pb selon moi est qu’aujourd’hui on construit pour 10 ans et pas pour 100 ans…

    1. Aaaah merci pour ces infos, que je n prends pas DU TOUT en compte dans mon point de vue ^^ MĂȘme si je t’avoue que pour moi Pompidou Paris ou Metz ou ailleurs, ça ne reste dĂ©finitivement pas Ă  mon goĂ»t ^^

    2. Merci merci merci pour ce petit replacement de contexte, qui fait du bien. Et surtout gardons Ă  l’oeil, que nous sommes dans une dĂ©cennie bien soucieuse et conscience des trĂ©sors d’architecture que l’histoire nous a laissĂ© pour encore espĂ©rons-le quelques siĂšcles, et si Metz rĂ©ussit Ă  s’inscrire au Patrimoine de l’Unesco alors nous pourrons en ĂȘtre encore plus respectueux. Et enfin quant au projet Pompidou, arfff… il ne me dĂ©plaĂźt pas mon cher voisin, au contraire, il apporte enfin quelques courbes dans mon champ de vision qui manquent dĂ©finitivement Ă  ses chers voisins austĂšres Ă  angles un peu trop droits et saillants du quartier de l’AmphitĂ©Ăątre. Au dĂ©but il surprend, mais Ă  y venir et y revenir, maintenant je l’aime bien, et prendre de la hauteur dans cet Ă©difice ne me dĂ©plait pas.
      Et en effet, on ne peut pas plaire Ă  tout le monde, heureusement.

  9. TrĂšs chĂšre Coline,
    tu as des architectes parmi tes lecteurs qui vont bondir en lisant tes propos. Et je ne fais pas exception Ă  la rĂšgle. « Comme si le bĂ©ton, les plaques de BA13, les grues et BricomarchĂ© avaient cassĂ© la crĂ©ativitĂ© humaine et son goĂ»t pour l’effort. » En France le lobby du bĂ©ton (coucou Lafarge!) est trĂšs prĂ©sent, voilĂ  pourquoi impossible de faire autrement. Aux USA c’est le mĂ©tal, chacun son lobby. Le BA13, il n’y a quasiment pas d’alternative, lĂ  encore lobby (coucou Saint Gobain!). Aucune entreprise de BTP ne se fournit chez BricomarchĂ©. Bref tous ces lobbys sont ceux qui influent sur la crĂ©ation des normes qui rĂ©gissent la conception architecturale et la construction. La France est l’un des pays qui a le plus de normes (dont beaucoup sont ridicules) et cela surprend toujours nos confrĂšres Ă©trangers. Alors, non les architectes français n’ont pas arrĂȘtĂ© de faire des efforts, au contraire ils se tuent Ă  la tĂąche pour faire du mieux qu’ils peuvent en navigant comme ils peuvent entre les normes, les certifications, les impĂ©ratifs financiers des promoteurs, les rĂšgles d’urbanisme. On n’a plus aucune libertĂ© justement. Si tu trouves les bĂątiments moches, c’est au cadre rĂ©glementaire qu’il faut s’en prendre. Notre profession est Ă  peine reconnue et surtout critiquĂ©e en France (contrairement Ă  d’autres pays tels qu’en Scandinavie oĂč l’architecture fait partie de la culture et personne ne se verrait construire sa maison en faisant appel Ă  un maçon plutĂŽt qu’un archi). Les architectes sont en plein dĂ©sarroi. Je vais Ă©voquer l’aspect social deux minutes quant Ă  y ĂȘtre. On fait 6 ans d’Ă©tudes pour terminer comme de la chair Ă  canon (=stagiaire) dans des agences qui nous considĂšrent comme inexpĂ©rimentĂ©s pendant 10 ans. Les bĂątiments comme le Centre Pompidou de Metz subissent eux aussi le cadre rĂ©glementaire, mais sont aussi en parti « conçus » par une armĂ©e de stagiaires qui change tous les 6 mois et il n’y a plus aucun historique du projet Ă  la fin. Un projet tel que celui-ci met des annĂ©es Ă  se faire (du concours Ă  la rĂ©ception des travaux). Bref, je vais m’arrĂȘter lĂ  dans la justification du pourquoi l’architecture contemporaine est moche. Sache simplement que les architectes français sont les premiers Ă  le dĂ©plorer et se battent comme ils peuvent pour changer ça Ă  leur petite Ă©chelle et tentent de faire Ă©voluer le cadre rĂ©glementaire, mais se battre contre les politiques, les lobbys et le manque d’information de la population n’est pas chose facile.

    1. Merci pour ton commentaire ! Je t’avoue que je ne connaissais pas du tout l’existence de ces lobbys et ça me rend un peu tristoune d’apprendre tout ça :( C’est encore un autre dĂ©bat mais cette « normalisation » (j’ai comme un doute sur l’existence rĂ©elle de ce mot ^^) est tellement dommage…

    2. c’est marrant ça! Et les architectes ça leur plait de construire des studios style boite en ferraille au dernier Ă©tage d’un immeuble (genre, tu as 35 degrĂ©s l’Ă©tĂ©), avec une mince cloison fragile entre 2 studios…genre l’insonorisation est telle qu’on entend son voisin respirer… presque…Tel est l’appart que je me suis tapĂ©e Ă©tant Ă©tudiante….
      Alors ouais, votre boulot doit ĂȘtre sympa pour ceux qui en ont les moyens, par exemple….

  10. Difficile pour une étudiante en architecture complÚtement passionnée de ne pas réagir à un tel post ahah
    Pour rĂ©pondre clairement Ă  ta question, oui, je fais partie des personnes qui regardent Beaubourg Ă©merveillĂ©s en me disant, whao, ils ont rĂ©ussi Ă  faire ça. Pourquoi ? Parce qu’au-delĂ  de l’architecture esthĂ©tique, c’Ă©tait un parti pris, une sorte d’engagement politique. Pas besoin de faire beau pour faire fonctionnel, est-ce que l’architecture doit ĂȘtre quelque chose de lisse, de parfait, ou alors est-ce que c’est tuyaux techniques lĂ , au final, ce n’est pas ça l’architecture, aussi ? On dĂ©mocratisait l’accĂšs Ă  l’art avec Beaubourg, et le bĂątiment lui-mĂȘme prenait position : l’architecture ce n’est pas une affaire d’Ă©lite, il n’y a pas que les beaux immeubles Haussmannien dans la vie. C’est tout ça et bien d’autres choses qui me font aimer Beaubourg et son architecture.
    Alors je suis d’accord pour dire qu’effectivement le goĂ»t de « l’effort » de construire se perd, mais en mĂȘme temps cela va avec les avancĂ©es techniques d’aujourd’hui …
    Je pense que c’est surtout une affaire de goĂ»t, car personnellement je peux Ă©prouver autant d’Ă©motion dans un lieu comme celui que tu nous montres aujourd’hui que fasse Ă  quelque chose de trĂšs contemporain. Mais les deux n’ont rien Ă  voir : dans ce que tu montres on est dans le faste, la monumentalitĂ©, presque la prĂ©tention. Dans une architecture contemporaine, par exemple l’Ă©glise d’Ibaraki de Tadao Ando (pour illustrer avec quelque chose d’assez opposĂ©), on est dans la vĂ©ritĂ© du matĂ©riau brut, du jeu de la lumiĂšre naturelle, de l’Ă©motion pure. Est-ce que l’une est mieux ou moins bien que l’autre ? C’est Ă  la sensibilitĂ© de chacun de juger.
    L’architecture est une constante Ă©volution, liĂ©e Ă  l’Ă©poque, aux besoins des gens, aux avancĂ©es techniques – mais dire que les architectes font « moins bien » aujourd’hui, c’est dommage, et faussĂ©. Si on construisait comme il y a 100 ans, oĂč serait le tĂ©moignage de notre Ă©poque ? Pareillement, si les impressionnistes n’avaient pas remis en question la reprĂ©sentation en peinture, on en serait oĂč aujourd’hui ? On aurait jamais connu Picasso aprĂšs cela :p.
    En tout cas, pour revenir aux images, je ne connaissais pas ce lieu et l’ambiance des photos est superbe – ça donne envie de s’y perdre !

    – Audrey M.
    http://www.audreymarianne.com

  11. Terrain glissant Coline … Je crois que les fanas d’architecture vont bondir face Ă  leur Ă©cran ^^’.

    Il me semble que c’est une question de goĂ»t mais pas que : Ă  quoi bon (re)faire Ă©ternellement l’architecture passĂ©e ? Il me semble qu’il y a aujourd’hui nombre de bĂątiments qui s’approprient ou mettent en Ɠuvres de nouvelles techniques et de nouveaux matĂ©riaux. Sans compter qu’aujourd’hui construire quelque chose d’aussi ambitieux serait un scandale…par exemple j’ai du mal Ă  imaginer la Sagrada Familiaconstruite en France, je pense que ça ferait vraiment polĂ©mique…

    Peut ĂȘtre que tu n’as tout simplement pas encore eu ta rĂ©vĂ©lation bĂ©ton ? :) Personnellement la mienne a eu lieu en visitant le couvent de la Tourette du Corbusier, j’ai Ă©tĂ© vraiment subjuguĂ©e par la beautĂ© de son intĂ©rieur et son intelligence. Puis j’ai visitĂ© l’Ă©glise du Havre de Perret : pareil la beautĂ© des reflets vitraux sur le bĂ©ton waoouh !
    Je suis Ă©galement fan du Centre Pompidou (non mais c’est pas sublime cette architecture retournĂ©e ? comme si on avait dit : et si on faisait un bĂątiment rĂ©versible !!). Ou encore la fondation Louis Vuitton que je trouve sublimement aĂ©rienne.
    AprĂšs je suis aussi une accro Ă  l’Andalousie et Ă  son architecture, ou je trouve le musĂ©e des Confluences de Lyon ratĂ© … Mais mĂ©fiance avec le « c’Ă©tait mieux avant ».

    Patience Coline ta révélation béton ne devrait plus tarder ! ;)

  12. Oh quand mĂȘme, Coline, Frank Gehry et la fondation LV, le Guggenheim de Bilbao, le Wall Dysney Concert Hall de L.A, c’est sublime….
    L’architecture contemporaine c’est un peu comme l’art contemporain, il faut prendre le temps de la dĂ©couvrir, l’apprivoiser et y ĂȘtre -un peu- Ă©duquĂ©. Je te recommande vivement les visites guidĂ©es architecturales que proposent ces musĂ©es !
    Et puis aprÚs, les goûts et les couleurs, tout ça, tout ça ;)

  13. Bonjour,

    Pour ma part, je trouve le mucem remarquable de créativité et de beauté et je ne me lasse jamais de le regarder et le visiter car il est différent à chaque heure,

    Bonne journée à toutes et tous !

    Isa.

  14. Coucou Coline,
    Je suis architecte d’intĂ©rieur et partage complĂštement ton opinion! C’est pour ça que j’ai choisi ce mĂ©tier plutĂŽt que d’ĂȘtre architecte. Au lieu de construire de nouveaux lieux, je prĂ©fĂšre m’insĂ©rer dans un bĂątiment existant, chargĂ© d’une histoire, pouvoir m’inspirer de ça est tellement plus enrichissant.
    Malheureusement aujourd’hui, on prĂ©fĂšre souvent raser un bĂątiment pour en reconstruire un nouveau car ça coĂ»te moins cher… tristesse.
    Mais heureusement, il y a quand mĂȘme quelques architectes qui font de trĂ©s belles choses … Ă  mon sens, car tout ceci est subjectif :-)
    (Voici quelques uns de mes coups de coeurs architecture/architecture intĂ©rieur Studio mumbaĂŻ qui construit surtout en Inde de magnifiques projets, Axel Vervoordt, Roman and Williams, Commune design, Studio KO … )

  15. Je ne vais pas joindre le dĂ©bat sur l’architecture car je pense que le beau est de toute façon complĂštement subjectif.

    Je dirais juste: T’es pas en jean?!!

    :)

  16. Je partage entiĂšrement ton avis. Je ressens la mĂȘme chose.
    En me baladant en Hollande, oĂč les pignons des maisons sont tout Ă  fait raffinĂ©s, j’ai fini par en conclure que si on ne fait plus ces choses, c’est parce que c’est inutile, ça coĂ»te de l’argent et maintenant, le beau n’a plus aucune place. Seule la rentabilitĂ© et l’efficacitĂ© comptent. Au final, on a en effet des bĂątiments sans Ăąme, en placo, sans dĂ©cors, parce que ça ne sert Ă  rien. C’est d’une tristesse inouĂŻe.

    Sinon, ces photos sont superbes et tu es ultra-Ă©lĂ©gante. J’adore cette tenue!

  17. Oui les goĂ»ts et les couleurs. Mais rabaisser les architectures contemporaines Ă  quelque chose de nul, n’est vraiment pas une analyse intĂ©ressante. J’ai l’impression d’ĂȘtre au cafĂ© du commerce et d’entendre 2 vieux qui Ă©changent sur le sujet dans le genre « Sont pas aidĂ©s les constructeurs aujourd’hui, t’as vu le bois, le fait rapide, c’Ă©tait quelque chose avant quand on construisait des cathĂ©drales pas vrai Roger?! Ah oui on y savait faire! »
    Le corbusier, ProuvĂ©, Nouvel, des gĂ©nies de l’architecture contemporaine qui ont sublimĂ© l’aire urbaine avec leurs crĂ©ations et heureusement que l’on a Ă©voluĂ© vers des rĂ©alisations contemporaines qui peuvent se frotter Ă  l’ancien. Sinon, quelle tristesse! Ces mĂ©langes de verre, de bois tout en Ă©tant en harmonie avec la nature, c’est aussi cela la crĂ©ation contemporaine. C’est de l’art qui s’Ă©rige dans nos villes et que l’on prend plaisir Ă  regarder. Quel intĂ©rĂȘt Ă  reproduire ce qui a dĂ©jĂ  Ă©tĂ© fait? Je trouve triste venant de quelqu’un de jeune, de lire que l’architecture c’Ă©tait mieux avant.

    1. Je pense qu’il est important de prendre un peu de distance vis Ă  vis de mes propos ;). Je reconnais moi-mĂȘme avoir une bien pauvre argumentation sur le sujet et, finalement, tout ça ne rĂ©sume que mes goĂ»ts personnels. L’art contemporain, l’architecture contemporaine, non, ce n’est pas mon truc, dĂ©finitivement… Cet article n’avait pas pour but d’aborder le sujet en profondeur (car on l’aura compris, je n’y connais rien et ne suis lĂ©gitime en rien) mais simplement de partager un point de vue personnel qui peut, comme n’importe quel point de vue, ĂȘtre Ă  cĂŽtĂ© de la plaque :)

      1. Oui biensur quand on aime pas c’est difficile de pouvoir aller plus loin sur le sujet, mais c’est intĂ©ressant en tout cas d’en dĂ©battre et d’ailleurs chacun ici Ă  son point de vue. Merci pour ta franchise en tout cas :)) et dĂ©solĂ©e pour mon manque de recul parfois je me laisse emporter par mes passions :)

  18. L’endroit Ă  l’air gĂ©nial et les photos sont superbes comme toujours. Je suis complĂštement d’accord avec toi, d’autant plus depuis que je vis en Italie oĂč au niveau architecturale il y a du niveau aussi. Je trouve ça tellement dommage et quand j’en parle aux gens, on me dit, « oui mais ça prend du temps », comme si la terre allait s’arrĂȘter de tourner prochainement. C’est tellement dommage !

  19. Encore un article magnifique Coline. Je te suis depuis des annĂ©es maintenant, Tu as toujours su que te renouveler et me surprendre sur des articles, sujets, auxquels je ne m’entends pas. Photos sublimes, avec une vraie Ăąme. Et je suis tout Ă  fait d’accord avec toi quand au fait que l’architecture actuelle est complĂštement dĂ©nuĂ©e de sens et de charme !

  20. Bonjour ma belle Coline,
    effectivement je « comprends » ton point de vue sur certains aspects de l’architecture contemporaine (on ne parle pas de moderne mais de contemporaine en Architecture dite « ressente »..moderne faisant rĂ©fĂ©rence au mouvement moderne fin 19eme dĂ©but 20Ăšme siĂšcle-je prĂ©cise car les 3/4 de la population qualifie de moderne tout et rien… et surtout la dĂ©co de valĂ©rie Damidot..et moi çà me fend le coeur!!! :( ).
    tout n’est pas parfait, ok, car dans tout mĂ©tier, certains sont moins bons que d’autres il faut bien l’avouer…. mais pleins de paramĂštres entre en actions.
    J’entends beaucoup de gens, de par mon mĂ©tier, dĂ©nigrer beaucoup ce qui se fait depuis une 30/40aine d’annĂ©es, dĂšs lors que le visuel sort de leur zone de confort. et je comprends qu’en tant que « novice », cela puisse poser des questions voir perturber.
    comme tout, on s’adapte/s’adaptera (l’impressionnisme (citĂ© plus haut) a suscitĂ© un soulĂšvement Ă  l’Ă©poque, car la reprĂ©sentation Ă©tait « hors des normes »..dĂ©sormais on se pĂąme devant un tableau de Monet.. WTF !!)
    Je plussoie mes précédent(e)s collÚgues sur leur réflexions, quant au coût et aux normes exigés désormais pour la réalisation des édifices de plus ou moins grandes ampleurs.
    On s’extasie devant le travail d’une CathĂ©drale, d’un palais, ..certes, mais on faisait avec ce qu’on avait (matĂ©riaux lourds, assemblage pĂ©rilleux..( c’est de part l’expĂ©rience de ces constructions que les innovations se sont crĂ©Ă©es pour aller vers le plus lĂ©ger possible )et surtout un cout exorbitant!!)mais les prioritĂ©s n’Ă©taient pas les mĂȘmes.. il fallait symboliser la puissance ( ici religieuse, mais la mĂȘme pour noblesse etc..)..
    les temps ont changĂ©, les modes aussi soyons honnĂȘtes. comme la mode vestimentaire, nous nous sommes dirigĂ©s vers des choses plus Ă©purĂ©es plus lĂ©gĂšres…..et un besoin d’efficacitĂ©..etc..
    Si tu n’aimes pas l’architecture contemporaine, vas faire un tour au musĂ©e du Louvre de Lens qui est un bijoux pour ma part et je pense que tu changeras d’avis. Le bĂątiment s’intĂšgre parfaitement Ă  son environnement, renvoie en filigrane le reflet des vieilles maisons des mines qui lui font face (on n’oublie pas de valoriser le patrimoine mais on ne le copie pas!)… il est d’une lĂ©gĂšretĂ© incommensurable… et la salle d’expo principale est d’une lecture impeccable. de part le traitement des sols, on avance physiquement dans l’histoire.. bref.. l’architecture du lieu met plus en avant les Ɠuvres exposĂ©es ..que le Louvre Paris qui est en soit une Ɠuvre Ă  part entiĂšre et qui se suffit Ă  lui mĂȘme.

    MalgrĂ© cela, je me pose souvent cette question: comment peut-on dĂ©tester des rĂ©alisations comme la reconstruction du Havre par Perret, ou le centre pompidou Paris ou Metz, adorer Versailles et autres et baver devant un pavillon que j’appellerai « à sa mĂšmĂšre » des annĂ©es 80 Ă  2000, construit pas X constructeur, avec sa petite allĂ©e et sa petite haie de buis dans un lotissement totalement impersonnel!!??Car soyons honnĂȘte, un pourcentage Ă©levĂ© de la population cherche l’accĂšs Ă  ce type de propriĂ©tĂ©.
    C’est bien cela que je trouve totalement dĂ©nuĂ© de sens!!!

    L’architecture par des Architectes ( et non des constructeurs/ou maitre d’oeuvre du dimanche bien souvent non qualifiĂ©s dont la culture architecturale se rĂ©sume Ă  celui d’un bulot mal cuit!) ne se rĂ©sume pas Ă  pondre un plan Ă  la va vite, mais fait appel Ă  une vraie rĂ©flexion sur les espaces, leur enchainement, les points de vue qu’il gĂ©nĂšre…quand on cherche Ă  aller plus loin que le simple constat d’un bĂ©ton/ verre/placo, on comprend ce qu’est l’essence mĂȘme de l’architecture.

    J’adore mon mĂ©tier, pardon, j’en ai Ă©crit une tartine…. je te conseille vraiment de continuer Ă  explorer de jolis endroits, anciens, car cela est essentiel et de te pencher sur des choses plus « rĂ©centes » tout aussi bien travaillĂ©es et qualitatives .. je suis persuadĂ©e que tu nous reviendras avec un oeil neuf!!

    des bizz

      1. De rien, j’ai tentĂ© d’apporter ma « pierre Ă  l’Ă©difice » (jeux de mots d’archi #completementpourri)!
        Effectivement il faut peut-ĂȘtre se « perdre » pour arriver jusqu’Ă  Lens, mais çà vaut le coup..et (je pense Ă  ta fille), pour les enfants, la « lecture » des Ɠuvres/ la mise en parallĂšle des diffĂ©rentes civilisations selon une mĂȘme Ă©poque est, je trouve, plutĂŽt bien fichue!!

        1. oh fait…. quand mĂȘme…. le sujet principal on ne l’a que peu abordĂ© mais….. canon comme toujours et la photo 4… non mais… pfioooouuu!!!(stp ne nous abandonne pas pour partir Ă  los angeles et vivre de ton nouveau mĂ©tier de modĂšle!!!! stp..)

  21. Bonjour Coline,
    En tant qu’historienne, je me permets d’ajouter mon point de vue.
    Sur l’architecture « chargĂ©e d’histoire », il ne faut pas oublier de tenir compte, en plus des critĂšres techniques exprimĂ©s plus hauts:
    – le contexte historique: souvent les bĂątiments les plus majestueux et rĂ©alisĂ©s avec les matĂ©riaux les plus nobles sont les fruits d’une volontĂ© de mettre en scĂšne le pouvoir d’un Etat puissant ou de l’Eglise. Donc, pas du tout la mĂȘme dĂ©marche qu’aujourd’hui;
    – le temps: les magnifiques basiliques d’Andalousie ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©es sur plusieurs siĂšcles, chaque Ă©poque y a rajoutĂ© sa pĂąte: c’est ce qui rend les lieux magiques, chargĂ©s d’histoire, mais ils n’Ă©taient pas du tout tels quels Ă  l’Ă©poque de leurs contemporains;
    – le contexte « architectural » ou technique de l’Ă©poque: on ne demande plus aujourd’hui Ă  des corporations de marbriers et de tailleurs de pierre de travailler sur des chantiers aussi fins qu’au moyen-Ăąge (saufs exception) car il y a des impĂ©ratifs de coĂ»ts et de dĂ©lais de construction (illimitĂ©s au moyen Ăąge par exemple, car on ne construisait pas le monument pour ĂȘtre inaugurĂ© rapidement, mais pour montrer la grandeur de l’Eglise par exemple, tant pis si doit prendre 300 ans.). Et ces artisans n’avaient certainement pas de garantie de salaire et de sĂ©curitĂ© sur ces chantiers :p

  22. Bonjour,

    TrÚs jolie série de photographies, bravo !

    Quant au dĂ©bat, eh bien… J’ai toujours pensĂ© la mĂȘme chose que toi, mais plutĂŽt en regrettant particuliĂšrement les matĂ©riaux nobles, notamment dans les constructions individuelles ! Effectivement, l’Ă©volution de l’architecture, c’est bien normal que cela se fasse aussi dans le rejet dans un premier temps, mais alors, rejeter des matĂ©riaux qui durent des centaines d’annĂ©es et qui ne prennent pas une ride ou si peu (pierre/brique/marbre, bois, mĂ©tal), c’est lĂ  qu’on se trompe je crois… Je sais, ça coĂ»te une blinde et tout le monde ne peut se le permettre, mais comment faisaient-ils quand c’Ă©tait la norme ? MĂȘme les constructions de Le Corbusier en ont pris un coup (la villa Savoye prenait l’eau en raison du toit en bĂ©ton mal conçu il me semble).

    Le rĂ©sultat, c’est une sĂ©rie de quartiers emplis de maisons en enduit, avec fenĂȘtres PVC etc.. Et lĂ , on assomme notre patrimoine au moment mĂȘme oĂč on l’Ă©rige et je trouve cela plus prĂ©gnant que certaines constructions d’envergure qui peuvent dĂ©tonner dans un horizon habituel (et qui elles, je l’espĂšrent, sont constituĂ©es de matĂ©riaux faits pour durer).

    Mais bon, imaginons la scĂšne dans quelques dĂ©cennies : ce ne seront peut-ĂȘtre pas ces maisons qui resteront debout, malgrĂ© la quantitĂ© de bĂ©ton et de produits chimiques qui les composent.

  23. Le shooting est magnifique ! Quel lieu !!!
    Et j’ai beaucoup aimĂ© lire les commentaires qui permettent de pondĂ©rer les propos et de nous instruire !
    Merci aux architectes ;)

  24. Bonjour Coline, personnellement je trouve qu’il y a de trĂšs belles constructions modernes comme le musĂ©e Guggenheim de New York oĂč celui de Bilbao, les constructions de Jean ProuvĂ© Ă©galement et beaucoup d’autres! Mais comme tu le prĂ©cises dans l’article, c’est avant tout une question de goĂ»t 😊 belle journĂ©e!

  25. Je suis d’accord avec toi, ce lieu est absolument magnifique. Mais peut-ĂȘtre pouvons-nous nous poser la question de la pertinence de faire la mĂȘme chose aujourd’hui ?
    Dans l’architecture, on voit parfois au fil de son histoire, des mouvements « nĂ©o-trucs » qui reprennent les codes anciens avec la technologie du moment. Et honnĂȘtement, ça n’a ni le mĂȘme charme, ni le mĂȘme intĂ©rĂȘt. On est sur de la copie qui n’est pas du tout chargĂ©e de la mĂȘme Ăąme que le mouvement originel.
    Alors, est-ce qu’un bĂątiment qui imiterait ce style serait aussi intĂ©ressant/bouleversant ? A mes yeux, ce ne serait pas le cas, aussi bonne l’imitation du style soit-elle. Je prĂ©fĂšre sincĂšrement voir de nouveaux bĂątiments qui rĂ©pondent Ă  de nouvelles problĂ©matiques, avec de nouvelles techniques et technologies. Des bĂątiments d’aujourd’hui. Et tant pis si parfois, esthĂ©tiquement, ça n’est pas au gout de tous. (et c’est bien normal).

    1. Oui, je suis assez d’accord avec toi ! Mais si on prend, par exemple, de simples maisons, mĂȘme lĂ  je trouve ça triste, la tournure que ça a pris… Quand je vois la maison de mon papa qui doit dater de 1900 et quelques, qui n’est pas du tout un chĂąteau ou une maison de maĂźtre et qui a pourtant 100 fois plus de cachet que les baraques prĂ©fabriquĂ©es qui poussent partout… AprĂšs je suis consciente que c’est une affaire de goĂ»ts ! En terme de maisons mon mec, par exemple, a-dore les constructions hyper moderne…alors que moi… Bon… ;)

      1. Bonjour Coline,

        Juste une petite prĂ©cision en passant par la… Les maisons qui poussent par-ci par-lĂ  et sans grande qualitĂ© architecturales sont rĂ©alisĂ©es Ă  90% par des constructeurs de maisons individuelles et NON par des Architectes !!!
        Les constructeurs bossent avec des modĂšles Ă©tudiĂ©s pour minimiser les coĂ»ts Ă  la diffĂ©rence d’un architecte qui fait du sur-mesure.
        Les maisons qui remplissent nos villages ne sont pas de l’ARCHITECTURE mais de bĂȘtes constructions !

      2. Hello Coline !

        Juste une petite chose concernant les maisons individuelles : je vais faire construire une maison qui ressemblera sans nul doute Ă  ce que tu dĂ©cris comme Ă©tant « sans cachet », et crois-moi, ce n’est pas de gaĂźtĂ© de coeur que je vais le faire.

        Non, ça ne sera pas du tout, mais alors pas du tout, la maison de mes rĂȘves, on en sera trĂšs trĂšs loin. C’est d’autant plus navrant que je vais la payer ultra cher pour ce que c’est (220 000 boules sur 25 ans, pour 95 mÂČ, et avoir une maison rectangulaire de plaind-pied, sans aucun charme, ça fait mal !)
        Mais je n’ai pas les moyens de m’offrir une belle bĂątisse ancienne bourrĂ©e de charme (Ă  retaper en plus!) dans mon secteur, et crois-moi, j’en suis la premiĂšre dĂ©solĂ©e.

        Il faut remettre les choses dans leur contexte, non seulement du point de vue crĂ©atif, vis-Ă -vis de l’Ă©poque, comme d’autres te l’ont dit en commentaires plus haut, mais aussi au niveau financier !
        Il faut bien se loger, et pour 100 000 € de moins qu’un appartement de mĂȘme surface en ville, si je peux avoir un bout de terrain oĂč faire pousser mes lĂ©gumes, et surtout du CALME (j’en peux plus de mes voisins!), et bien je prends, et tant pis si ma baraque est moche !

  26. 100% d’accord, je me suis toujours fait la mĂȘme rĂ©flexion, mais bon, les gens te disent qu’il faut vivre avec son temps… n’empĂȘche qu’on est loin de rĂ©aliser ce qui se faisait avant, tellement de merveilles!
    merci pour cet article..
    bises
    flo

  27. Je suis Ă©galement un peu heurtĂ©e par ce discours trĂšs dur sur l’architecture contemporaine, qui me parait largement participer de l’a-priori… AprĂšs, c’est effectivement le point de vue d’une partie non nĂ©gligeable de la population. ProblĂšme d' »éducation » des la population ? Ce terme est quelque peu rĂ©ducteur je trouve vis-Ă -vis des « non-Ă©duquĂ©s » : il faudrait atteindre Ă  un degrĂ© supĂ©rieur d’Ă©ducation pour percevoir toute la beautĂ© du Centre Pompidou ? En mĂȘme temps le goĂ»t est effectivement une question d’Ă©ducation et de culture. J’ai entendu plusieurs fois, Ă  propos de Picasse « mon gosse de 5 ans dessine mieux que ça !  » (Picasso avait un dessin acadĂ©mique magistral) et, Ă  l’Ă©poque oĂč il oeuvrait, son oeuvre Ă©tait clairement moins bien accueillie que maintenant.
    Bref, juger l’archi contemporaine est beaucoup plus complexe que ça. Je plussoie toutes les commentaires ci-dessus qui tentent de l’expliquer. En ajoutant que pour ma part, je suis une grande fan d’architecture contempo, mais de celle de qualitĂ© bien sĂ»r (c’est peut-ĂȘtre lĂ  le fond du problĂšme, ne pas tout mettre dans le mĂȘme panier). Et je regrette en effet que bien souvent, les bĂątiments vieillissent mal. En ceci, les processus sont trĂšs comparables Ă  ceux qui frappent la mode : je pense aux fringues qui boulochent plus qu’il y a 20 ans : Ă©conomie profit bonjour !
    J’espĂšre ne pas avoir Ă©tĂ© trop agressive, ce que je suis parfois quand un sujet me tiens Ă  cƓur. Car j’adore ton blog, sous quasi tous ses aspects.
    Ton article a au moins le mérite de susciter des échanges sur le sujet.
    Belle journée !
    Emilie.

    1. Oui c’est un peu ça qui me chafouine aussi, le fait que ça vieillisse pas toujours trĂšs bien alors que des Ă©difices qui ont des centaines d’annĂ©es restent des merveilles absolues ^^ Dans tous les cas, je le redis, je n’y connais rien en archi, ce n’est que le partage d’un sentiment rĂ©current chez moi et je trouvais que le cadre des photos se prĂȘtait Ă  aborder le sujet :) Et je suis ravie d’en apprendre plus sur tout ça, les commentaires sont hyper enrichissants !

    2. Je fais partie des ‘non Ă©duquĂ©s’, qui apprĂ©cient tout particuliĂšrement ta condescendance Ă  notre Ă©gard…
      Comme dit plus haut, il s’agit surtout d’une histoire de goĂ»t, et beaucoup de bĂątiments, mĂȘme si on s’acharnait Ă  « m’Ă©duquer », seront toujours pour moi une pure pollution visuelle!

  28. Je commente rarement mais aprĂšs lecture de l’article (qui contient soit dit en passant de trĂšs belles photos dans un lieu chargĂ© d’histoire que j’ai dĂ©jĂ  eu l’occasion de cĂŽtoyer Ă©galement !) ET des commentaires, je ne peux m’empĂȘcher de laisser mon ressenti..
    Autant j’adore tes articles trĂšs divers, Ă©couter tes vidĂ©os intĂ©ressantes sur le vĂ©ganisme par exemple (alors que je ne suis pas du tout dans cette dĂ©marche). J’aime lorsqu’on donne Ă  rĂ©flĂ©chir. Mais lĂ  je dois avouer que certaines de tes rĂ©flexions dans cet article m’ont interloquĂ©es. Je suis de formation historienne donc les bĂątiments, l’architecture, l’art sont autant d’aspects qui m’attirent et j’adore l’ancien (que ce soit antique ou renaissance, haussmanien). Pourtant, je suis choquĂ©e quand je lis que ce que font les architectes maintenant est « nul », que le centre Pompidou est horrible etc..MĂȘme si l’on est pas obligĂ©e d’aimer, je ne pense pas qu’on puisse juger le travail d’architectes actuels de cette maniĂšre. C’en est presque insultant. alors certes, les mĂ©thodes de construction diffĂšrent beaucoup du Moyen-Age mais si ça se trouve dans 2 dĂ©cennies, les gens trouveront peut-ĂȘtre beaucoup de charme et d’histoire dans nos bĂątiments actuels!!

    VoilĂ  ..je pense qu’il faut faire preuve peut ĂȘtre d’une plus grande ouverture d’esprit ?

    Bonne continuation Ă  toi

    1. Je suis sĂ»rement un peu maladroite dans cet article mais loin de moi l’idĂ©e d’ĂȘtre insultante ;) Il faut aussi prendre un peu de recul, ce n’est qu’un sentiment personnel que je partage, avec mes mots, sĂ»rement maladroits eux aussi mais comme ça a Ă©tĂ© dit, c’est une affaire de goĂ»t, au final… Je me rends compte qu’en fait, tout simplement, je ne suis pas sensible Ă  l’architecture moderne :)

  29. Moi je le trouve pas mal ce centre Pompidou de Metz! haha Mon papa est architecte (il fait surtout des chalets et maisons individuelles), je devrais lui demander son avis sur le sujet tiens! Je nuancerais pour ma part: comme toi j’aime les bĂątiments anciens qui vieillissent si bien (je partage aussi ton avis sur l’Andalousie, l’architecture est merveilleuse lĂ  bas avec ses influences europĂ©ennes et orientales Ă  la fois) et je suis fan de chĂąteaux et de citĂ©s mĂ©diĂ©vales… Sans oublier les immeubles haussmaniens de Paris (que serait notre capitale sans eux!) Par contre, paradoxalement j’adore aussi les gratte-ciels faits de verres et d’acier, je trouve ça trĂšs beau, incroyable et ça me fascine… j’aime aussi l’architecture contemporaine car elle est souvent originale et crĂ©ative (bon, je parle des projets un minimum recherchĂ©s, pas de barres d’immeubles et de zones commerciales qui sont hyper moches, on est d’accord). Et je trouve que Londres par exemple qui mĂȘle totalement l’ancien et le moderne, est une ville magnifique, les gratte ciels ne gĂąchent pas la vue, au contraire, ils la complĂštent. Il y a des bĂątiments modernes qui me font sortir des « waouuuuh » autant que du patrimoine bĂąti ancien! Ce n’est juste pas la mĂȘme beautĂ©, et peut ĂȘtre que ces bĂątiments dĂ©but XXĂšme qu’on aime tant de nos jours ont fait hurler les gens au moment de leur construction.

    AprĂšs je pense que ça dĂ©pend vraiment des endroits car quand il y a des rĂšgles strictes d’urbanisme ça conserve le charme des lieux, je pense notamment aux stations de ski de Savoie oĂč je vis, certaines sont prĂ©servĂ©es avec des petits chalets, j’adore, mais je n’aime pas du tout les grandes barres d’immeubles des annĂ©es 60-70-80 qui dĂ©naturent totalement le paysage montagnard dans les grandes stations. On est en train de revenir Ă  des constructions avec beaucoup de pierre et de bois et c’est pour le mieux!

    Je pense que ça n’est pas gĂȘnant qu’architecture moderne et plus ancienne cohabitent, ça montre l’histoire et les influences des lieux, mais c’est vraiment Ă  Ă©tudier pour que ça reste harmonieux! :) Sinon, ils ont l’air trĂšs jolis ces bains de Strasbourg!

  30. Bonjour Coline !
    Tu viens de crĂ©er un sacrĂ© dĂ©bat avec cet article…
    Mes poils se sont hĂ©rissĂ©s Ă  la lecture ! Tant de raccourcis et de prĂ©jugĂ©s… toutefois il y a du vrai dans tes propos sur l’architecture contemporaine.
    Sans reprendre les arguments déjà défendus dans les commentaires pour pondérer tes propos, je rajouterai des petits éléments :
    – Il faut bien notĂ© que ce qui reste en architecture ancienne aujourd’hui, est essentiellement de l’architecture « remarquable » (cathĂ©drale, chĂąteau) qui Ă©tait le symbole d’une valeur, d’une richesse, d’une puissance et que l’architecte dite « ordinaire » est trĂšs peu conservĂ©e… Construite pour des besoins immĂ©diats, sans rĂ©flexion sur la pĂ©rennitĂ© de sa construction et dĂ©truite au cours des siĂšcle car dite sans intĂ©rĂȘt. L’architecture ancienne conservĂ©e est donc la plus qualitative, mais pas du tout la plus reprĂ©sentative de ce qui se faisait en gĂ©nĂ©ral Ă  l’Ă©poque.

    – Cette distinction entre architecture remarquable et architecture ordinaire doit se faire encore aujourd’hui.
    Le manque de logements aujourd’hui en France (notamment) fait pousser des immeubles mal conçus et/ou mal rĂ©alisĂ©s souvent sans architecte, tout comme une tripotĂ©e de banlieues pavillonnaires sans saveur, ni qualitĂ©. Toute cette « architecture » rĂ©pond Ă  un besoin immĂ©diat et n’est pas construite dans l’objectif de survivre au(x) siĂšcle(s).
    L’architecture remarquable contemporaine est un autre dĂ©bat.
    Que l’on trouve beau ou non un bĂątiment comme Pompidou Ă  Metz on ne peut lui enlever sa prouesse architecturale, la volontĂ© d’en faire un objet fort, iconique considĂ©rĂ© comme un marqueur dans la Ville. Mais au-delĂ  de la forme de l’objet, l’architecture se juge aussi sur le parcours de l’usager. Tout comme lorsque tu as Ă©tĂ© aux bains municipaux, l’expĂ©rience que tu retires de l’architecture en fait sa qualitĂ©… rares sont les bĂątiments contemporains qui allient parfaitement ces deux aspects mais quand cela arrive c’est si beau… Je te conseille de regarder des images des thermes de Valls de Peter Zumthor (en espĂ©rant que cela puisse te rĂ©concilier un peu avec l’architecture contemporaine).

    AprĂšs l’expĂ©rience et l’histoire nous fait dire, qu’il faudra juger Ă©galement de la qualitĂ© architecturale des bĂątiment contemporains une fois qu’ils auront subis l’Ă©preuve du temps… La nouveautĂ© est souvent dĂ©criĂ©e.
    Qui aurait imaginĂ© il y a 20 ans encore qu’une ville tout de bĂ©ton comme le Havre aurait eu un label « Patrimoine mondial de l’UNESCO ». Je rejoins d’ailleurs parfaitement un commentaire sur la beautĂ© de l’Ă©glise Saint-Joseph d’Auguste Perret au Havre (qui est un de mes chocs architecturaux des derniĂšres annĂ©es <3).

    Je m'arrĂȘte lĂ  pour aujourd'hui. :)
    Bonne journée !
    PS : trĂšs jolie tenue !

  31. Je comprends ce que tu veux dire et je pense que c’est surtout l’artisanat mis en valeur dans les architectures anciennes qui te manque – Ă  juste titre – dans les constructions rĂ©centes.
    Et encore, il faut voir de quelles « rĂ©centes » on parle parce que les annĂ©es 60 Ă  80 ont Ă©tĂ© un peu terribles au niveau architectural : pour le coup, zĂ©ro parti pris, ni de l’ancien, ni du moderne ! (je parle des immeubles d’habitation)
    Je me suis fait la mĂȘme rĂ©flexion que toi l’autre jour en prenant connaissance d’un projet de rĂ©novation de la gare de ma ville : un immense bĂątiment de verre, aux formes arrondies, qui ne s’insĂšre pas du tout (Ă  mon avis) dans le contexte des immeubles voisins. Je me suis demandĂ©e : mais pourquoi ?! Et puis je me suis mise dans la situation inverse : qu’aurais-je pensĂ© si j’avais dĂ©couvert un projet art-dĂ©co comme les jolis bĂątiments bourgeois de ma ville ? Eh bien j’aurais pensĂ© que omg, c’est un peu bizarre de reproduire un vieux style (magnifique certes) d’il y a presque un siĂšcle… Du coup, j’ai acceptĂ© le projet, je l’ai regardĂ© avec mes yeux de 2016. Je ne dis pas qu’il est Ă  mon goĂ»t mais il est Ă  mon Ă©poque et c’est dĂ©jĂ  bien.

  32. Hey Coline, je viens de lire ton article et Ă©tant strasbourgeoise je suis plutĂŽt fiĂšre que des blogueuses s’intĂ©ressent finalement Ă  l’architecture de quelques uns de nos endroits « merveilleux » comme tu as si bien pu le dire, dommage que tu ne fais pas de meet-up ou ce genre de chose je pense que ça pourrait ĂȘtre une bonne chose,
    bonne journée,
    Zina.

  33. tu sais coline, si tout devait ĂȘtre en marbre…. et qui sait si l’extraction n’a pas Ă©tĂ© exercĂ©e par des forçats…?
    2Ăšme point sur lequel je te rejoins: le fait que nos architectures modernes sont dĂ©plorables…: quand c’est gris, que c’est moche et tout, et quand on voit du bĂ©ton noirci partout en ville, signe de la pollution automobile……ben c’est dĂ©primant….mais ya pas que le bĂ©ton qui peut etre moche…. bref je rĂȘve d’Ă©covillages/hameaux partout au lieu de villes grises, puantes, polluĂ©es, de barres d’immeubles horribles, de bĂątiments dĂ©labrĂ©s etc….des constructions Ă©cologiques…ça se fait pas mal…..(des trucs gĂ©omĂ©triques, avec du bois; …..ou des maisons en enduit terre et isolation de l’intĂ©rieur des murs en paille…..)….

  34. Hello hello!

    Superbe lieu, super look, super coiffure. D’oĂč ma question (idiote!): avec quoi t’attaches-tu les cheveux? Barrette? Elastique?!

    Bonne journée!

  35. Coucou Coline !
    Pour commencer : love x 10 000 pour les bains municipaux de ma trĂšs belle ville de Strasbourg !
    Ensuite, je ne partage pas tout Ă  fait ton avis sur l’architecture actuelle.. Personnellement, j’aime bien l’architecture du Centre Pompidou Ă  Metz et si on regarde l’architecture de musĂ©es rĂ©cemment crĂ©Ă©s (ou intĂ©grĂ©s Ă  des bĂątiments prĂ©existants), je pense notamment aux bĂątiments trĂšs rĂ©ussis du Louvre-Lens, du MuCEM (qui s’intĂšgre Ă  la perfection dans son espace et qui a participĂ© en grande partie Ă  la rĂ©habilitation d’une partie du port de Marseille) ou encore la fondation Louis Vuitton Ă  Boulogne Billancourt que je n’ai pas encore vue en vrai.
    As-tu Ă©galement visitĂ© la trĂšs belle extension de la bibliothĂšque de Copenhague juste au bord des quais (le diamant noire) ? J’ai passĂ© un trĂšs bon moment Ă  siroter un cafĂ© au bord de l’eau et Ă  visiter le bĂątiment, je le trouve fabuleux !
    Sinon, je pense aussi aux nouveaux Ă©co-quartiers qui fleurissent un peu partout dans les villes avec beaucoup de bois, de verre. Pour rester dans la rĂ©gion je pense notamment au quartier Danube actuellement en cours de construction ou le quartier Ă  Vauban Ă  Freiburg-im-Breisgau juste de l’autre cĂŽtĂ© du Rhin :
    https://www.vauban.de/fr/

    VoilĂ  quelques exemples qui montrent que l’architecture a encore de beaux jours devant elle ;)
    Et vive Strasbourg !!

  36. Coucou Coline !
    Je vais commencer par le positif : toi et ta tenue ĂȘtes magnifiques ! La sĂ©rie de photos est parfaite, c’est trĂšs beau et c’est vrai que le cadre y est pour quelque chose. Je te suis depuis longtemps et j’apprĂ©cie tout ce que tu fais. Etant architecte, c’est vrai que ce sujet ne m’a pas laissĂ© de marbre (attention jeu de mots !) C’est d’ailleurs un peu blessant parce qu’on a souvent l’impression que ce sont les architectes sui sont mis en cause comme les seuls responsables alors qu’en rĂ©alitĂ©…..
    J’ai vu les commentaires de confrĂšres et en fait je voudrais juste ajouter quelque chose : c’est vrai que c’est avant tout une histoire de budget (de temps de construction aussi mais ça revient Ă  un problĂšme de budget dans le fond), donc comparer un bĂątiment moderne Ă  un bĂątiment du type des bains municipaux de Strasbourg c’est comme comparer une sape H&M Ă  un vĂȘtement d’il y a 100 ans. A l’Ă©poque c’Ă©tait fait pour durer, on avait moins de choses mais elles Ă©taient plus durables. Aujourd’hui, c’est fait pour satisfaire un besoin immĂ©diat et on ne pense pas Ă  la suite. Mais ce n’est pas que le cas en architecture…je le dĂ©plore autant que toi et je rĂȘverais de pouvoir employer des matĂ©riaux aussi nobles qu’Ă  l’Ă©poque mais plus aucun client n’est prĂȘt Ă  les payer ! Tout comme la majoritĂ© des gens prĂ©fĂšrent acheter chez H&M et jeter 1 an plus tard, quand la mode sera passĂ©e….et personnellement, je travaille avec des particuliers et j’ai pu travailler Ă©galement avec des collectivitĂ©s, et bien figure toi que j’essaie de dire aux gens qu’il vaudrait peut-ĂȘtre mieux dĂ©penser un peu plus au dĂ©but pour que cela dure plus longtemps….mais on ne m’Ă©coute que trop rarement. Bref, je suis aussi triste que toi de cette situation mais je ne vois pas trop comment on s’en sortira. Mais pour terminer sur une note positive, je pense qu’on peut quand mĂȘme trouver du beau dans l’architecture moderne !!! Enfin j’ai envie d’y croire, sinon tu me fais trop mal :)
    Bisous Ă  toi jolie Coline

  37. Hello chĂšre Coline,

    Je te suis depuis des annĂ©es mais commente rarement, comme beaucoup de celles qui se sont manifestĂ©es en-dessous de cet article…

    Je n’ai pas encore lu tous les commentaires, seulement une bonne moitiĂ©, mais c’Ă©tait suffisant pour voir que ton article gĂ©nĂšre des tas de rĂ©actions. Je suis allĂ©e voir les commentaires en espĂ©rant trouver des lecteurs qui, comme moi, souhaiteraient partager leur sentiment vis-Ă -vis de l’architecture contemporaine, peut-ĂȘtre te suggĂ©rer des crĂ©ations qui pourraient provoquer (ou pas! Tu as le droit!) un petit dĂ©clic ou un autre regard. Bon, je suis contente de voir que c’est le cas !

    Mais du coup je voudrais en profiter pour te dire quelque chose. Je me dis qu’Ă  la vue de tous ces commentaires passionnĂ©s, tu as dĂ» ĂȘtre un peu déçue, genre « Olala, le moindre sujet abordĂ© peut ĂȘtre sujet Ă  dĂ©bat et on me prĂȘte des intentions que je n’ai pas »… (enfin j’en sais rien, je me mets juste Ă  ta place ^^). Alors moi je voudrais te dire que je trouve ça super justement, que tu sortes un peu des sujets de conversation habituels des blogs mode, mĂȘme comme ça juste en passant. Que juste une petite phrase soit montĂ©e en Ă©pingle et amĂšne le dĂ©bat. Certes, ca doit ĂȘtre un peu pĂ©nible pour toi, mais au final je trouve que ça gĂ©nĂšre une discussion vraiment intĂ©ressante dans les commentaires ! Comme pour le veganisme, par exemple (bon, mais lĂ  je ne suis pas objective car je suis trop heureuse que tu te sois mise Ă  parler de ça sur ta chaĂźne). Donc MERCI de prendre le risque de parler de sujet avec lesquels tu n’es pas tres familiĂšre ou auxquels tu ne nous as pas habituĂ©s, moi je trouve ça trĂšs positif et ca montre toute ta richesse en tant que blogueuse ! Pour moi c’est ca qui fait la diffĂ©rence qui fait que j’aime beaucoup te suivre ;)

    Bonne soirée !

  38. Salut Coline. Moi je suis pas architecte, mais j’aime le cote tres graphique, un peu cathĂ©drale, et brut (voir brutal) des oeuvres d’architecture moderne. Le Tate moderne, a Londres, par exemple, ca me coupe le souffle a chaque fois. Ca m’inspire beaucoup plus d’emotions que par exemple, visiter une piece d’un chateau, serait-ce Versailles. Par exemple, j’ai vraiment beaucoup aime certains quartiers staliniens de Varsovie recemment, c’est gris, certes, mais je trouve une certaine grace dans ces paysages tres urbains, tres mineraux. Et les batiments qu’on peut construire maintenant peuvent etre beaucoup plus grands, j’aime aussi cette sensation d’espace immense emprisonnĂ© dans un endroit.
    Chacun ses gouts.

  39. Bah euh mince, Ă  part les passionnĂ©s d’architecture que tu as un petit peu titillĂ©, tout le monde a aimĂ© ton shooting…sauf moi… Je ne doute pas de la beautĂ© des bains mais je n’ai pas du tout accrochĂ© avec le lieu/ta tenue…J’ai trouvĂ© le rendu trĂšs froid et un peu tristounet. C’est peut ĂȘtre ce qui a plu Ă  la majoritĂ©, comme quoi hein ;)

    Bises !

  40. Personnellement j’accroche difficilement avec le contemporain. Non pas que je trouve tout moche (parce qu’on croise de jolies rĂ©ussites), mais dans l’ensemble je suis beaucoup plus sensible au bĂąti plus ancien. Je ne sais pas… Je trouve que ces bĂątiments ont un caractĂšre, ils racontent quelque chose en particulier. Chose que j’ai du mal Ă  ressentir devant certains « blocs carrĂ©s ».
    ^^
    TrÚs jolie série de photos !

  41. wow ! je crois que c’est la plus belle sĂ©rie de photos que j’ai vu de toi depuis que je te suis !
    La lumiĂšre et le cadrage sont juste sublime…Balaise ton photographe ! Tes aieux ne se diront peut-ĂȘtre pas que le centre Pompidou est une pure merveille architectural mais que pour le coup, grand mamie, elle envoyait du bois !

    (la deuxiĂšme et troisiĂšme sont Ă  encadrer)

    Des bises

  42. Hello Coline !

    Déjà le décor est effectivement splendide et la tenue /photos sont trÚs belles aussi.

    Je suis ton blog depuis plusieurs annĂ©es dĂ©jĂ , et Ă©tant Ă©tudiante en architecture j’avoue avoir Ă©tĂ© un peu déçue par ton article alors que je suis en gĂ©nĂ©ral trĂšs intĂ©ressĂ©e par tout ce que tu publies.
    Comme le disent beaucoup de commentaires prĂ©cĂ©dents, on ne peut pas comparer l’architecture d’ il y a 100 ans Ă  celle d’aujourd’hui, le contexte est Ă©videment totalement diffĂ©rent.
    Le petit truc qui m’a chafouinĂ© (oui j’aime bien les expressions dĂ©suĂštes) c’est que le discours que tu as Ă©noncĂ© je l’entend trĂšs souvent. Il y a sans doute un manque de communication et de relation directe entre l’architecte et le grand public. Il est vrai qu’en France la profession et les normes sont trĂšs restrictives. Mais cela n’empĂȘche pas l’architecture de se renouveler sans cesse.
    Je comprend totalement que tu n’aimes pas le Louvre Metz, il s’agit lĂ  d’un goĂ»t purement personnel. Mais je trouve cela vraiment dommage de gĂ©nĂ©raliser Ă  l’architecture d’aujourd’hui en gĂ©nĂ©ral. Les formes dĂ©coulent en gĂ©nĂ©ral de vraies volontĂ©s, pour lier l’utilisation Ă  la ville et au programme demandĂ©. L’architecture japonaise par exemple est un exemple en terme de dĂ©tails incroyables encore aujourd’hui. Le travail de l’artisanat y est trĂšs fort.
    De plus, tu trouveras surement un bĂątiment « contemporain » qui te plairait je pense. On peut difficilement comparer par exemple une Zaha Hadid (formes trĂšs libres) Ă  Tadao Ando (travail sur le bĂ©ton et la lumiĂšre) ou Kengo Kuma. Le Louvre Lens situĂ© plus haut est un des chefs d’oeuvres de ces derniĂšres annĂ©es pour ne citer que lui. La fondation Cartier, dans la mĂȘme veine tout en transparence, est un trĂšs beau musĂ©e. Les ouvrages de Zumthor jouant avec la lumiĂšre, la couleur utilisĂ© par Luis Barragan…

    Je comprend ton point de vue et ton pessimisme, mais on se sent forcĂ©ment un peu meurtri d’entendre que notre future profession ne rĂ©pond pas aux attentes du public auquel elle est destinĂ©e.
    Je suis navrĂ©e de faire un pavĂ© et d’ajouter aux nombreux commentaires mais c’est un sujet que je trouve infiniment passionnant. :) Evidemment la part de subjectivitĂ© est grande dans tout domaine oĂč « le beau » entre en jeu ;)

  43. Je ne prends que trÚs rarement le temps de lire les commentaires sous un article de blog, mais là, je savais que les réactions seraient potentiellement intéressantes, et je ne me suis pas trompée !
    Je me suis delectĂ©e des rĂ©actions passionnĂ©es des pro-architecture contemporaine et j’ai appris plein de trucs !
    Moi qui ait un regard « non Ă©duqué » (je reprends l’expression de plusieur-e-s ont utilisĂ©, mĂȘme si elle m’a un peu heurtĂ©e), j’ai eu l’occasion d’ĂȘtre fascinĂ©e (voir Ă©mue) par certaines rĂ©alisations contemporaines (Harpa Ă  Reykjavik est mon dernier coup de coeur en date).
    J’ajouterai mon grain de sel avec cette rĂ©flexion : j’ai une passion pour la brique rouge (ouais, chacun ses passions hein !) qui caractĂ©rise les logements ouvriers du nord, ou de l’Angleterre. J’ai beau avoir des connaissances quasi-nulles en architecture, je pense que lors de la construction on a pensĂ© « vite » plutĂŽt que « beau ». Et pourtant je trouve beaucoup de beautĂ© dans les corons, (marche aussi pour certains immeubles du queens Ă  NY ou de Manchester).

    DĂ©solĂ©e pour la tartine, mais mĂȘme en y connaissant pas grand chose, j’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© ce dĂ©bat !

  44. EntiĂšrement d’accord avec toi sur ce sujet ;) Je me suis retrouvĂ©e dans tes propos Ă  100%
 C’est Ă  se demander si l’homme serait capable de recrĂ©er de pareilles beautĂ©s de nos jours! ^^ »

  45. Ces photos sont trĂšs belles, la lumiĂšre des Bains Muncipaux de Strasbourg ce jour-lĂ  est vraiment magnifique. J’aime beaucoup ta tenue, symbole de l’Ă©lĂ©gance! (Et en plus ça a l’air confortable!!). Le dĂ©bat sur l’architecture est super intĂ©ressant, ayant habitĂ© quelques mois dans un studio pourri d’une rĂ©sidence ultra-moderne, et ayant eu l’avis d’un architecte sur le sujet, je peux l’affirmer: le mĂ©tier d’architecte est indispensable!!
    TrĂšs sympa en tout cas de te lire et d’aborder de nouveaux sujets interessants

  46. Je ne suis pas d’accord avec toi, certains architectes contemporains (je pense par exemple Ă  l’amĂ©ricain Frank Gehry avec Ă  Paris la Fondation Louis Vuitton ou encore Jean Nouvel avec la Philarmonie ou l’institut du monde arabe) font un travail Ă  mon sens extrĂȘmement talentueux ! Mais je comprends ton sentiment vis-Ă -vis d’autres constructions dĂ©routantes et qui vieilliront mal… Passe une bonne journĂ©e :)

  47. Et non l’architecture c’est plus ce que c’Ă©tait… Mais tout Ă©volue, regardons la mode par exemple, les dĂ©tails des robes du XVIIIe siĂšcle n’existent plus… La mode Ă  changĂ© et malheureusement des savoirs faire ont disparu. En architecture c’est un peu la mĂȘme chose…
    En tant qu’architecte je pense que malheureusement beaucoup d’entre nous manquent de culture architecturale, qui nous empĂȘche de regarder les bĂątiments et surtout de les comprendre. Est-on vraiment capable d’apprĂ©cier l’architecture alors que nos rĂ©fĂ©rences sont les maisons des promoteurs et que nous sommes nourris au sol en enrobĂ©s? Aujourd’hui plusieurs problĂšmes se posent… Un manque de moyen mais aussi et surtout ce mĂȘme manque de culture architecturale de la part de ceux qui nous font travailler… « Pourquoi mettre un sol en pierre alors que l’enrobĂ© est beaucoup moins cher? » C’est une question rĂ©currente… Beaucoup ne se rendent pas compte que la qualitĂ© d’un espace passe par la lumiĂšre mais aussi les matĂ©riaux qui le compose… Et de jolis matĂ©riaux parfois ça coute plus cher… Alors il faut faire des choix. Etre architecte aujourd’hui c’est un mĂ©tier de combat, de dĂ©bat, on essaye de faire des choses avec les moyens que l’on veut bien nous donner… mais l’espoir demeure quand les « nons-professionnels » comme toi se posent des questions…

  48. Je plussoie Ă  cet article!!
    Je pense la mĂȘme chose, et moi aussi, j’ai bien la sensation que j’ai raison.
    Je pense la mĂȘme chose pour l’art aussi, on aura beau m’expliquer le processus crĂ©atif d’un tableau blanc, je pense en mon for intĂ©rieur qu’on se fout de ma gueule quand un tel tableau est exposĂ©, et quand on en apprend que le prix peut ĂȘtre Ă©norme. MĂȘme chose quand je vois certaines des installations « artistiques » dans les musĂ©es d’art moderne.
    L’architecture, comme toute autre autre forme d’art, est le tĂ©moin de son Ă©poque…. Donc du coup, ben ça en dit quand mĂȘme long, trĂšs long…
    Je viens de poster un article sur les ChĂąteaux de la Loire:
    http://www.my-mixed-up-world.fr/2016/11/des-chateaux-un-peu-d-histoire-et-des-couleurs-d-automne.html
    j’adore tout ce qui est historique, parce qu’on y trouve tout de mĂȘme des choses qu’on ne voit plus aujourd’hui, y a pas Ă  tortiller, oui c’est sĂ»r on ne construit plus des chĂąteaux aujourd’hui, y a plus de roi. Mais c’est pour dire.

    Tu es superbe sur les photos !

  49. En tant qu’architecte et strasbourgeoise, mon petit coeur saigne Ă  la lecture de ce billet de blog. Non Coline, tu ne peux pas me faire ça ! pas toi ! pas Ă  moi ! En survolant les commentaires, je crois que tout ce que je voulais dire Ă  Ă©tĂ© dit. Merci les potos. Sans le bĂ©ton, nous n’aurions jamais pu construire l’Ă©glise de Bagsvaerd, lieu poĂ©tique sans Ă©gale. Par ailleurs j’insisterai sur l’idĂ©e que « avant » reprĂ©sente plusieurs millĂ©naires (« nan mais depuis Gizeh, on sait plus faire de belles pyramides quoi »), et « maintenant » quelques dizaines d’annĂ©es. Ne survit du passĂ© que ce que les hommes ont jugĂ©s bon de ne pas dĂ©truire. Si tu repasses Ă  Strasbourg, passe voir la mĂ©diathĂšque Malraux, la rampe du musĂ©e Tomi Hungerer, la place du chĂąteau Ă  cotĂ© de la cathĂ©drale, la BNU, et encore plein d’autres lieux magnifiques. Dans 500 ans, le reste aura disparu et on dira que vraiment, en 2016, les architectes envoyaient du pĂątĂ©. La ville est un palimpseste.

  50. Bonjour! Cet endroit a en effet l’air d’un autre temps! Mais personne n’a raison. Sans rentrer dans les histoires de matĂ©riaux utilisĂ©s mais en ce concentrant sur le style architectural uniquement, on ne peut juste pas comparer un style mi-grec antique mi-nĂ©obyzantin Ă  l’architecture contemporaine qui se veut un brin futuriste. Je trouve le Guggenheim de Bilbao absolument magnifique aussi, et pourtant on est plus dans le bĂ©ton que dans le marbre de Carare et les dorures. J’ai envie de dire que c’est une question de goĂ»t, tout simplement. Mais aussi le style architectural Ă©volue, et c’est bien. Si on Ă©tait restĂ© dans ce style lĂ  partout en Europe, on trouverait sĂ»rement cela merveilleux de croiser un centre Pompidou au dĂ©tour d’un coin de rue. Parce que ça serait dĂ©paysant. Tout comme quand on visite l’Alhambra ou l’Acropole. On est dĂ©paysĂ© et on est aussi Ă©mu par l’Histoire, le vĂ©cu, le ressenti que cela procure. L’architecture contemporaine est devenue omniprĂ©sente dans nos paysages quotidiens, on l’a juste intĂ©grĂ© dans notre catalogue d’image. La preuve en est qu’on l’a intĂ©grĂ© dans nos intĂ©rieurs, la mode Ă©tant Ă  Ă©purĂ©, au Scandinave, aux formes simples et gĂ©omĂ©triques du mid-century style. Alors oui, parfois, un shoot d’histoire, de baroque, de rococo et de matiĂšres nobles nous sortent de cette recherche quotidienne du rangĂ© et de l’Ă©purĂ©, et ça provoque des Ă©motions, comme ce que tu as vĂ©cu en Andalousie et dans ces bains municipaux. Et cette raretĂ© Ă  croiser des endroits comme cela ne les rend que plus beaux et Ă©mouvants. Bonne journĂ©e :)

  51. L’architecture contemporaine a toujours eu ses dĂ©tracteurs : les Pavillons de Baltard comme la tour Eiffel furent fustigĂ©s au moment mĂȘme de leur construction par exemple. Mais lĂ  oĂč je vous rejoins, Coline, c’est sur l’idĂ©e d’une autre Ă©thique de la construction, qui valorise mieux les artisanats et apprĂ©cie le temps long. Certaines de vos lectrices ont laissĂ© des messages trĂšs pertinents (lobby, normes etc.) donc je n’en rajouterai pas ! L’architecture, la ville, concernent le plus nombre au quotidien : ne pas rester indiffĂ©rent et faire entendre son opinion est crucial !
    Voici quelque chose qui pourra peut-ĂȘtre vous intĂ©resser (ça peut aussi faire l’effet d’un somnifĂšre…!) : http://www.lumieresdelaville.net/2015/11/30/ara-pacis/

  52. Heu hellooo?
    Personnellement, j’adore cette architecture datĂ©e et d’autant que strasbourgeoise d’origine, les bains de la Victoire sont un de mes endroits prĂ©fĂ©rĂ©s…
    MAIS
    pitiĂ©, ça date. C’est aussi beau justement parce que ça date, qu’au delĂ  de la beautĂ© du lieu, une bonne part de sa magie vient du voyage dans le temps qu’il nous offre.
    Mais nul doute qu’Ă  l’Ă©poque, devait y avoir des gens pour trouver que c’Ă©tait affreusement vulgaire ce nouveau style, comme la tour Eiffel a longtemps horrifiĂ© le parisien. Le temps, ça met de la patine sur tout. Qui dit que dans 100 ans, on cĂ©lĂšbrera le style bĂ©ton armĂ© avec le mĂȘme snobisme que certains aujourd’hui voue un culte Ă  la dĂ©co annĂ©e 50 façon mad men (la table en formica, pitiĂ© quoi)?

    Et pis quel sens ça aurait de construire aujourd’hui ce qu’on construisait hier? L’histoire a avancĂ© depuis, les conditions ne sont plus les mĂȘmes, ni les demandes, ni les impĂ©ratifs.

    Pardon, mais pour moi, c’est exactement le mĂȘme discours que ceux qui disent « Ahlala, ce Picasso hein, un gamin tĂ©traplĂ©gique de 5 ans pourrait faire mieux. LĂ©onard De Vinci, ha ça lui, il savait peindre. Pas comme tous ces feignasses d’aujourd’hui qui te barbouillent une toile en moins d’une heure » alors qu’on sait qu’y a eu tout un cheminement dans l’histoire de la reprĂ©sentation et de l’art qui explique pourquoi on passe de l’un Ă  l’autre, et pourquoi c’est juste normal que Picasso peigne pas comme De Vinci.
    Ce qui n’empĂȘche pas d’admirer le talent et le savoir faire des deux.
    Mais les mettre en regard pour en conclure que c’Ă©tait mieux avant, pardon, mais c’est un peu faire son rĂ©ac’ de l’architecture (limite sa Christine Boutin de l’urbanisme j’ai envie de dire). On peut cĂ©lĂ©brer la splendeur du temps passĂ© sans cracher sur le prĂ©sent, non?

    https://boulettejuillet.wordpress.com/

  53. Tu n’es pas la seule ! Je sais bien qu’il y a les goĂ»ts et les couleurs.. n’empĂȘche, tous arguments compris, tout est bien plus laid qu’avant (architecture, arts, littĂ©rature..). Épouse d’architecte, en fauteuil roulant (je dis ça pour les normes), aimant le « sublime », je m’interroge beaucoup sur le sujet. Je reviens de Florence hier, alors tu parles (en plus je me retrouve avec moins 15°C du climat de la Toscane Ă  la neige de Lorraine)..
    Bref. Je sais qu’il y a des normes et que les immobiliers ont pris le pouvoir sur « le merdique rapport qualitĂ©/prix sans qualité ». N’empĂȘche. S’en donne t-on la peine ? Est-ce qu’on ne ferait pas « bouffer » au monde que la norme actuelle est la seule Ă  accepter ?
    Il n’est plus possible de rĂ©aliser de telles merveilles car il n’y a plus d’artisans pour le faire, tout bĂȘtement. Ces petits mĂ©tiers tellement spĂ©cifiques n’existent plus, malgrĂ© le regain, beaucoup ont disparu. L’argent, je pense qu’on peut en trouver. Ce centre Pompidou-Metz en a coĂ»tĂ© une blinde, on prend des architectes qui n’ont pas la mĂȘme culture visuelle / artistique / architecturale que l’on pourrait -peut-ĂȘtre avoir- et donc qui ne s’intĂšgrent pas dans nos visuels. Ce bĂątiment a dĂ©jĂ  eu des problĂšmes dĂ» Ă  sa toiture.. il ne supporterait pas beaucoup le poids de la neige.. Ă©videmment en Lorraine (!).. (les toitures pentues.. font autant parties du patrimoine de la rĂ©gion que d’un niveau pratique)!. Je pourrai en parler des heures.. je pourrai m’Ă©nerver des heures..

    Alors pour rĂ©sumer, je ne citerai qu’un trĂšs grand sage de mon entourage :
    « Ce n’Ă©tait pas mieux avant mais c’est pire maintenant ! »

    Et nous avons le mĂȘme Ăąge. Et j’aime assez ĂȘtre vieux-jeu. Passer pour une mamie aux goĂ»ts douteux.

  54. Hello Coline!
    Sur le principe, en grande amoureuse de l’architecture ancienne, je suis assez d’accord avec toi sur le fond.
    Sauf pour le centre Pompidou de Metz que je trouve plutĂŽt splendide!
    En fait j’ai l’impression que les « bĂątisseurs d’antan » ne faisaient pas de diffĂ©rence entre bĂątiments utilitaires et bĂątiments « dĂ©coratifs » alors qu’aujourd’hui, dĂšs qu’un bĂątiment doit ĂȘtre utile (usine, administration…) on oublie totalement son impact visuel sur son environnement… Et c’est trĂšs dommage.
    AprĂšs, on ne me fera pas dire que le Palais des sciences de Valencia ou le musĂ©es des confluences de Lyon sont moins beau qu’un bĂątiment plus ancien sous prĂ©texte qu’il sont contemporains.
    En fait, je soupçonne que dĂšs lors qu’ils en ont la possibilitĂ© financiĂšre, les architectes d’aujourd’hui sont encore capables de nous faire de fort jolis bĂątiments! Le soucis, c’est qu’on ne leur en laisse pas souvent le budget ^^