Meteor

29/07/13

Meteor J’adore mon chien. On en a déjà parlé, d’ailleurs

Mais parfois, si je n’avais pas ce neurone magique qui me sépare d’un psychopathe…je crois que je pourrais l’attraper, lui tordre le cou et le jeter dans une benne de recyclage.

Il y a deux semaines, je suis tranquillement dans la salle de bain en train de récurer la baignoire quand ma fille débarque telle une furie en hurlant « Moooaaamaaaaaan!!! Jax a mangé tes luneeeeeeettes!!!!!!! »

Dans ce genre de situations et au vu du peu d’info que j’obtiens par l’annonce de ma progéniture je m’imagine déjà qu’il s’agit de mes lunettes de vues, celles qui me sauvent de la migraine et m’ont, très accessoirement, coûté un bras et la moitié d’une jambe (une moitié trop bronzée, si possible, merci).

Je me lève d’un seul homme et je braille « QUEWA?! QUE LUNETTES?!?!!! HEIN??? OU CAAAAAA????? ». L’enfant m’annonce, la queue entre les jambes qu’il s’agit de mes lunettes de soleil.

(Vous avez déjà remarqué l’incroyable propension qu’on les enfants à se sentir coupable de TOUT? Surtout quand ils n’ont rien fait, en fait. Parce que quand il s’agit de dessiner une fresque de 70 centimètres sur le mur du salon, là, y a plus personne…)

Le drame.

Non parce qu’il y a un truc qu’il faut savoir avec moi c’est que des lunettes de soleil j’en ai une petite collection MAIS je porte TOUT-LE-TEMPS-LES-MEME. Mais je continue régulièrement à en acheter de nouvelles. Mais je porte tout le temps les même. Mais je continue régulièrement à en ach…

Bref.

Depuis 2 ans je chérissais mes Wayfarer, c’était comme une histoire d’amour sans fin, elles me suivaient partout, avaient vue le monde sur le bout de mon nez, enduré les plus mauvais traitements, elles étaient toujours blindées de traces de doigts et rayées mais je les aimait inconditionnellement, elles et moi c’était pour la vie, tu vois…….Jusqu’à ce que je les oublie au Kenya.

(no comment)(merci)

Deuxième chose importante, mes lunettes de soleil c’est toute ma vie. Quelle que soit la saison je ne sors jamais, ô grand jamais, sans mes lunettes de soleil. Car contrairement à ce que dit la légende urbaine, les yeux bruns peuvent être aussi sensibles à la lumière que les autres. Ahaaaah! Oui Madame. C’est donc ainsi que, en plein mois de novembre, sous la pluie, tu peux me voir passer au volant de ma voiture avec une écharpe, un bonnet, une doudoune et des lunettes de soleil.

Donc, forcément, quand j’ai retrouvé mon enfo*ré de clébard adorable chien en train de dévorer consciencieusement (ah oui, parce qu’il bouffe tout et n’importe quoi MAIS il s’applique! C’est toujours ça de pris, il a le goût de l’effort…) mes lunettes favorites dans le gazon… Le neurone salvateur a failli dérailler.

Mais rassurez-vous, le petit bâtard bandit est toujours en vie.

Et mes lunettes sont parties à la poubelle.

Et j’ai du racheter les lunettes de soleil. Lunettes de soleil que je n’avais achetée que quelques mois auparavant (après avoir fait don de feu mes Wayfarer au Kenya). Exactement les même, évidemment, sinon ça aurait mis en péril tout mon équilibre psychologique (le neurone, tout ça…).

Voilà. J’avais besoin de dédier un post à mes lunettes. Qu’elles reposent en paix au milieu des épluchures de légumes et du marc de café.

Amen.

Meteor

Tee-shirt Vila

Short Just Jeans

Sandales Minelli (vues ici)

Foulard Pieces

Sac Whistles (vu ici)

Colliers Boutique Minimaliste 

Bracelet Malababa, Adeline Affre et Soft Gold Studio

Et bien évidemment: Lunettes « Meteor » Ray Ban!Meteor MeteorMeteor

Red

22/07/13

Red Vous vous souvenez de Mademoiselle Assortie?

Et bien aujourd’hui, une fois de plus, j’ai pensé à elle. On est quand même pas loin de l’ultra combo là, non?

J’ai bien tenté de casser un peu le délire avec un sac noir et un rouge à lèvres ORANGE mais pas de bol, si le sac, lui, ressort parfaitement dans sa couleur d’origine, le rouge à lèvres hurle juste J’AI ASSORTI MA BOUCHE A MES GODASSES OUAAAAIS!

Ah que voulez-vous, ça me prend parfois. Je me dis que si je m’habille tout en noir, pourquoi pas tout en rouge, hein? Non mais c’est vrai, ça… L’un dans l’autre…

Dans tous les cas je pense que j’ai au moins le mérite de pouvoir servir de feu rouge sur un chantier BTP. Sait-on jamais, une panne est si vite arrivée…

Bisous et bon lundi!

Red Red Robe 2Two

Ballerines Repetto (coloris Flamme)(vues ici)

Sac Whistles (vu ici)

Foulard Zara (ancienne co)Red Red

Fail

17/07/13

Fail

Bonjour, nous sommes mercredi et ceci est ma tenue de la lose.

Je développe:

- Le foulard dans les cheveux -> J’avais oublié que les coupes très courtes demandaient autant d’entretien… Moi qui, à une époque, ne mettais jamais l’ombre d’un doigt de pied chez un coiffeur, je me retrouve aujourd’hui à devoir y aller tous les mois. Et forcément, c’est pas dans mes habitudes.

Non parce que mettre du frontline combo à mon chien tous les mois: ok. M’épiler les sourcils toutes les dix jours: ok. Sortir les poubelles tous les mardi: ok. Checker le niveau d’huile de ma voiture tous les 6 mois: ok.

Mais le rendez-vous chez le coiffeur toutes les quatre semaines, y a encore un blocage, ce n’est pas rentré dans ma routine. Du coup je me retrouve avec les cheveux trop longs, difficiles à coiffer, la mèche qui me tombe dans les yeux, des cheveux qui passent au dessus des oreilles, etc. Hashtag relou.

Cause à effet, j’ai renoué (ahahah!)(pardon) avec un vieil amour: les foulards dans les cheveux.

Ca fait tout tenir en place toute la journée, ça fait genre ouais moi je suis comme çaaa tu vooois, je prends soins de moooa, je passe 20 minutes tous les matins à nouer un foulard autour de ma tête, il m’a fallu des années d’expérience pour y arriver, et ouaaaais. Alors qu’en réalité j’ai juste la flemme d’appeler mon coiffeur et une fois sur deux j’ai les cheveux gras. Voilà voilà.

- La combi-pantalon -> Alors là, c’est du jamais vu les gars! J’ai découvert il y a quelques jours que j’avais les jambes…bicolores! Mais genre, vraiment. A force de passer la moitié de ma vie dans ma voiture mes cuisses ont pris des sacrés couleurs. Et alors je ne voudrais pas me la jouer nana qui se plaint, hein… Je veux dire, bon, oui ok, c’est plus sympa que des jambons couleur doliprane 500 mais ce qui aurait été cool c’est que le reste suive le même parcours.

Sauf que non. J’ai donc les cuisses ultra bronzées et les tibias couleur de base. Trop la classe.

Alors je tente désespérément de rattraper le coup à grands renforts d’auto-bronzant sur les mollets et de gommages au gravier sur les cuisses mais’est pas gagné, moi j’vous l’dit…

Et en attendant je ruse pour cacher la misère avec des robes longues, des combinaisons, des collants.

Voilà. Vous savez tout.

Bisous bigoûts!

Fail Combinaison Topshop

Sandales Minelli (vues ici)

Foulard Alyson Fox pour &Other Stories

Sac Whistles (vu ici)

Ceinture Warehouse

Rouge à lèvres « Lasting Finish by Kate Moss » #020 Rimmel
Fail
Fail