Shampooing et cheveux gras

27/03/14

Shampooing et cheveux gras

Hey toi le cheveu gras là-bas, keskyaaaa?!

Je suis allée chez le coiffeur cette semaine… (oui, sur les photos, au vu de ma magnifique nuque longue (limite je pouvais me faire des couettes) et de la choucroute que je me paye à l’arrière, c’était AVANT d’y aller…)

Et alors, je sais, j’en ai déjà parlé mais…je déteste aller chez le coiffeur!

Déjà parce qu’une coupe courte c’est beaucoup plus délicat qu’un carré ou des cheveux longs où on se contente de demander un petit effilage et un rafraichissement… A CHAQUE FOIS que j’y vais (et surtout depuis ma retouche foirée) je m’imagine ressortir de là totalement défigurée, le cheveu chafouin et l’âme en peine. Et si vous me suivez depuis quelques années vous aurez compris que mes cheveux C’EST MA VIE!

En plus de ça mon coiffeur s’est barré au Canada (ah ben sympa mec, merci, hein…)(non je déconne ça va)(je te pardonne)(t’as de la chance que ton adorable collègue n’ai pas loupé son coup!)(bref)(…)(bisous!). Je me suis donc retrouvée, après 3 mois sans avoir touché à ma tignasse, à remettre ma vie ma coupe entre les mains d’une parfaite inconnue. Stress + 450.

Unique avantage: j’ai décidé de tenter quelque chose d’un poil plus long. Mais vraiment un poil (ou deux)(ou une petite touffe si tu préfère…) où simplement mes oreilles ne seraient pas dégagées (la grande aventure, quoi…)(Raiponce, here i come!). Du coup ça a  pris 20 minutes montre en main et quelques coups de ciseaux. Stress – 50.

Mais le sujet que j’avais vraiment envie d’aborder aujourd’hui (après cette interminable et passionnante introduction) c’est le cas du shampooing!

Vous le savez, je ne me lave les cheveux qu’avec des trucs bio à base de mousse toute douce, d’huiles essentielles qui font du bien et de tout un tas de trucs bizarres comme du coco-glucoside. En plus de ça, depuis 1 an, je n’ai pas vu l’ombre d’un masque  ou d’un  après-shampooing. Mes cheveux se portent ultra bien, ils sont doux mais avec une vraie texture, ils sont brillants et en plus ils sont sympas il se coiffent quasi tous seuls. J’ai trop de la chance. Je sais.

Sauf qu’à chaque fois que je vais chez le coiffeur je me retrouve avec un double nettoyage du poil crânien réalisés avec des shampooings pleins de vilainetés et de silicones qui me graissent la choucroute et m’aplatissent la tignasse. Résultat des courses: shampooing à 11h du mat’ -> cheveux en dépression à 15h. Et le pire dans tout ça c’est que ça dure au moins une semaine avant que je ne retrouve mes tifs originels.

C’est alors que je me suis rendue compte que toutes ces femmes avec leurs cheveux gras, toutes celles qui se plaignent de devoir se laver les cheveux tous les jours, toutes celles qui rêveraient d’avoir le cheveu rêche et sec, toutes celles qui sont au bord de la banqueroute à force de vider 8 flacons de shampooings par semaine… A toutes ces femmes dont j’ai, à une époque, fait partie, j’ai envie de dire: arrêtez les silicones! Non mais sérieusement, je défie celles qui font face à ce problème de tenter durant au moins 1 mois…

Quant à moi je pense que la prochaine fois où j’ai rendez-vous chez le coiffeur je vais débarquer avec mon shampooing! ;-)

PS: Un très chouette article d’Antigone qui raconte comment elle a arrêté de se laver les cheveux!

PS2: J’utilise un shampooing Desert Essence au citron et tea tree et un Lavera à la pomme tout bête.

Shampooing et cheveux gras Gilet See U Soon (vu ici)

Blouse By Monshowroom

Jean Denim&Supply

Boots Acne (vues ici)

Sac Aridza Bross (vu ici)

Headband Adéli et collier Edor
Shampooing et cheveux gras Shampooing et cheveux gras

Influence

13/02/14

Influence Un mardi midi, je déjeune avec mon frère avant d’aller immortaliser mon petit look du jour, quand soudain il me regarde et me dit: « on dirait une nonne! »

Maindieu, la délicatesse de la gent masculine…

Je me regarde 2 minutes dans un miroir. Ouais ben, effectivement, entre le total look noir et blanc et le foulard dans les cheveux, on me donnerait presque le bon Dieu sans confession!

Je me dis alors que j’ai forcément été influencée par la série que je regarde en ce moment: American Horror Story (saison 2) et les bonnes soeurs qui traînent un peu partout. Excellentissime série, bien que complètement glauque.

D’ailleurs régulièrement quand j’envoie un nouvel épisode je me demande « POURQUOI? ». Pourquoi est-ce que je m’inflige une série totalement dramatique, où il ne se passe JAMAIS un truc sympa du genre « ah ouais, coooooool, je suis contente qu’il arrive ça à ce personnage que j’aime tant! ». Non. Que dalle. La lose. Va mourir. En enfer, de préférence.

LE PIRE étant que, toute optimiste que je suis, j’imagine toujours qu’il va se passer un truc cool et positif. Et c’est pareil pour toutes les séries drama que je regarde, Walking Dead en tête puisque ça reste, et de loin, la série où les personnages vivent le plus d’aventures merdiques en mode « putain, ma vie est à chiiiieeeer! » (déjà ça démarre mal, la terre envahie par les zombies… Tu pars pas avec les même chances dans la vie…). J’ai donc régulièrement envie de les rejoindre et de leur dire « mais merde les gars, qu’est-ce que vous faites, là? Vous voyez pas que c’est la merde absolue? Sérieux, tirez-vous une balle et qu’on n’en parle plus! ».

Bref, faudrait que je pense à recommencer à mater One Tree Hill, ça me ferait du bien, tiens! ;)

Influence Foulard et écharpe COS 

Manteau BB Dakota 

Gilet Sandro

Blouse Best Mountain

Jean Freeman T Porter

Boots Acne

Sac « Furoshiki » The Link

Bague Coline x Gemmyo et boucles d’oreilles Aoko SuInfluence Influence Influence Influence

Pink & blue

4/02/14

Pink & blue

Ma fille me demande souvent quelle est ma couleur favorite. En règle générale je lui répond « le NOIR » (avé les yeux injectés de sang et les dents de vampire….) mais définitivement, pour elle qui aime les couleurs à la folie, la réponse ne convient pas. Je me ramasse donc régulièrement (oui, parce que la question est récurrente…tout comme mon nombre favoris…)(???)(elle c’est le 7… voilà voilà…)(ou encore le petit poney que je préfère)(…)(ma vie est un enfer) des représailles à base de « mais c’est pas joli le noir! » « mais c’est pas une couleur ça! ».

Oui, les enfants sont impitoyables de nos jours.

Du coup j’ai appris à faire des efforts et je lui répond maintenant que ma couleur favorite, c’est le bleu (ce qui n’est pas faux mais tellement vrai non plus…)(oui, quand tu es parent il faut aussi savoir arranger la réalité, surtout quand il s’agit de sujets (très!) délicats comme celui-ci…).

Ca passe un poil mieux mais du haut de son très jeune âge elle pense encore que le bleu c’est pour les garçons. Donc elle aime pas trop. Forcément.

Alors j’argumente en lui démontrant par A + B x la racine carré de mon jean, le tout divisé par la longueur de mes cheveux qu’être une fille n’est pas égal à porter du rose et des jupes à froufrous (dingue comme nous sommes ra-di-ca-le-ment différentes sur le point « mode »). Et en règle générale elle n’adhère pas du tout à ma théorie, me rétorquant que sa copine Ludmilla elle porte des robes avec des paillettes tous les jours et que sa mère lui a fait des mèches (???????) parce que c’est une fille et que c’est normal (double ??????? x WTF x woscours).

C’est alors que je sors mon argument implacable: Je me plante face à elle, en jean et en baskets, habillée en noir de la tête aux pieds, les cheveux en friche et l’haleine pas fraîche (=tu me croise dans une ruelle un peu sombre un dimanche de novembre -> tu me prends pour un mec et/ou tu appelle les flics) et je lui dit « regarde-moi, tu trouves que je ressemble à un garçon? » Et là… l’amour inconditionnel prend le dessus sur tout le reste et elle me dit: « ben non ». Je termine avec un petit « tu trouves que je suis moche? » ce à quoi elle répond « non maman tu es la plus belle personne qui puisse exister sur terre, ta beauté me transcende tel un nouvel épisode de Dora l’Exploratrice » (oh ça va, si on peut même plus ramasser 2/3 compliments pas du tout objectifs de la part de ses enfants, A QUOI CA SERT, hein?) et le problème est réglé.

Bon, évidemment, le lendemain elle a tout oublié et on réitère ce petit jeu très régulièrement mais j’aime à penser que de façon un peu plus profonde, ce petit manège se grave quelque part et lui permettra d’être « une fille comme elle veut » et non pas « une fille comme on a envie qu’elle soit ».

(Et tout ceci m’a donc été inspiré par la couleur de mon écharpe… Allez comprendre ;))

Passez une belle journée, que vous soyez habillés en rose, en bleu ou en noir de la tête aux pieds!

Pink & blue Manteau Maje (ancienne co)(vu ici)

Gilet Object Collectors Item

Sweat American Vintage

Slim Pepe Jeans

Boots Acne (vues ici)

Foulard American Vintage

Montre Sekonda 

Pink & bluePink & blue Pink & blue
Pink & blue