Guess who’s back ?

📷Julian Benini

Et oui. C’est lui. Le seul. L’unique. Le merveilleux.

LE SOLEIL.

Après ma dépression saisonnière qui a duré à peu près 18 mois (le temps de l’hiver en Lorraine, en somme…) les premiers jours de vrai printemps qui sent même un peu l’été si tu fais un peu gaffe aux détails, ont eu un effet complètement ouf sur moi.

Je me souviens du premier jour où je me suis rendue compte que, ça y est, il y avait à nouveau un intérêt à m’épiler les tibias ou qu’on pouvait, en s’y prenant bien, faire 3 lessives dans la journée et les avoir toutes sèches, pliées et rangées avant 21h ou encore que les 6 plants de fraisiers que j’avais jeté dans mon potager l’année dernière s’étaient multipliés par 12 (littéralement), ou que je pouvais très officiellement ressortir mon salon de jardin et manger dehors, même le soir…

J’étais dans une espèce d’état proche de l’Ohio, un grand sourire béat sur la gueule et une vraie émotion qui me prenait à la gorge.

Ceci est donc officiellement mon tout premier look estival (même si oui, je sais, on est techniquement toujours au printemps mais je m’en tape, quand on dépasse les 25° c’est l’été et c’est tout).

J’espère que vous êtes drôlement ému.e.s.

Signé Coline, qui aime toujours autant parler de la météo


Veste Levi’s – Robe Numéro Sept – Boots Dr. Martens

sac Melie Bianco – Lunettes Ray Ban – Collier Vanessa Mooney


N’achetez pas cette merde

L’autre jour je terminais mon repas de midi et, juste avant de débarrasser la table et d’aller me servir un bol de mousse au chocolat, j’ai versé de l’eau dans le verre qui était en face moi.

L’eau du robinet que je mets maintenant dans une cruche Flaska et que je bois en faisant surtout très attention à ne pas respirer en même temps pour ne pas sentir son goût de vieille flaque chlorée au fond d’un évier.

Cette cruche je l’ai achetée parce que je suis une grosse victime du marketing. Et en me servant ce verre d’eau, l’autre jour, et en le buvant, j’y pensais. Je me répétais en boucle : t’es vraiment une grosse victime Coline, c’est quand même pas possible… La moindre merde marketée tu te jettes dessus en pensant que ça va changer ta vie.

Et puis j’ai reposé mon verre d’eau dégueulasse et je me suis rendue compte que non, je n’étais pas une victime du marketing. Qu’en réalité j’étais une victime du « GREEN MARKETING » *insérer musique dramatique à base d’instruments à cordes frottées*. Ce qui est un peu différent même si au fond le résultat est le même. Les marketeux te pondent des trucs, des innovations, des nouveautés, des trucs inédits tout en te disant que ça va rendre ta vie 200 fois plus belle et surtout 4 fois plus longue, que tu vas péter le feu toute la journée tout en réduisant tes déchets tout en sauvant les ours polaires tout en offrant du travail à des personnes en cours de réinsertion sociale tout en permettant à tes enfants de devenir des adultes heureux et accomplis… et toi tu achètes.

Et par toi je veux dire moi.

Un des exemples les plus récents c’est ces espèces de granules à base de super-aliments que j’ai payé un rein. Ça s’appelle « Energie Mix – Acérola, Maca, Guarana – Superfood en biogranules – riches en vitamines C, Fibres – Vegan – Bio – Sans Gluten – Made in France ».

Le tout vendu 22 balles.

22 putain de balles.

Et en plus c’est dégueulasse.

Un autre exemple, c’est donc ma fameuse cruche Flaska. Un jour j’ai croisé cette cruche dans mon magasin bio, elle m’a intriguée, je me suis dit que ça ne pouvait qu’être une super cruche magique pour qu’elle soit vendue chez La Vie Claire, je suis allée sur Google parce que y avait quand même pas masse d’informations sur le carton et là…

J’ai découvert que cette cruche promettait de restructurer l’eau qui sort de ton robinet (et par ton robinet j’entends mon robinet). Inspirée par le travail du dr. Emuto (tu ne sais pas qui c’est ? moi non plus), elle dynamise l’eau toute pourrie et toute cassée du robinet pour lui rendre sa structure originelle, la dynamiser et la revitaliser.

En gros ce qu’ils te promettent c’est de mettre de l’eau pleine de merde avec un gout de chiottes dans ta cruche Flaska et que 5 minutes après ce soit de l’eau de source pure et fraîche comme la rosée du matin.

Et moi je l’ai achetée. La cruche Flaska. Parce que je suis con.

Alors mon eau est peut-être revitalisée et pure et dynamisée mais elle est surtout toujours aussi dégueulasse.

Pourtant ça avait l’air plein de promesses ! En vrai le boulot de Masaru Emoto je le connais, notamment pour son travail assez fascinant sur les réactions de l’eau, et les différents aspects qu’elle prend en étant gelée, en fonction de la musique à laquelle elle est confrontée. Vous trouverez assez facilement des images sur internet mais, en gros, quand tu congèles de l’eau en lui faisant écouter du Mozart les cristaux sont genre sublimissimes de grâce et de beauté et quand tu réitères l’expérience avec du grindcore les cristaux sont tout pétés et laids.

Il fait ensuite le lien avec le fait que nous, êtres humains, soyons composés à 70% d’eau et…et bref. C’est un peu barré mais super intéressant.

Pour en revenir à ma cruche de merde, je vous plante le contexte d’être humain ayant besoin de consommer de l’eau dans le but de survivre dans lequel ma famille et moi vivons :

  1. je refuse radicalement d’acheter des bouteilles d’eau
  2. j’ai été élevée à la Volvic, l’eau la plus douce qui soit
  3. donc forcément l’eau du robinet je trouve ça ignoble sauf chez ma tante qui vit en Alsace mais c’est quand même à 3h de chez moi c’est pas pratique
  4. fort heureusement j’ai un frigo qui dispense de l’eau ET la filtre
  5. mais ce con a un débit si lent que clairement ça nous gonfle de rester 10 minutes le front collé contre l’inox à attendre que la cruche se remplisse
  6. ça fait à peu près 6 ans (littéralement) qu’on se dit, avec mon mec, qu’on devrait installer un filtre pour toute l’eau de toute la maison pour régler ce petit tracas
  7. ça fait  à peu près 6 ans qu’on passe 8h par semaine à remplir la putain de cruche à notre putain de frigo lent comme la mort
  8. et je vous raconte même pas quand on a des invités, limite on s’engueule pour savoir qui va remplir la cruche pendant le repas

Le contexte étant concrètement posé je pense que vous comprenez maintenant POURQUOI j’ai acheté une cruche à 50 balles qui me promettait que juste en mettant l’eau pourrie dedans et en attendant 5 minutes (littéralement c’est ce qu’ils annoncent. 5 minutes) l’eau allait devenir super cool.

En vrai tout le truc de restructuration de l’eau, moi je m’en foutais un peu. Je voulais juste boire de l’eau avec un BON GOÛT parce que j’en bois quand même facile 2 litres par jour et que ça me semblait un bien maigre investissement pour pouvoir jouir en toute quiétude d’une eau agréable en bouche 5 minutes seulement après sa sortie des canalisations.

J’utilise quand même cette cruche, parce que sérieux, 50 balles la cruche autant vous dire que je vais sûrement pas m’en servir comme vase, mais après moult et moult tests et comparaisons, définitivement, NON mon eau du robinet ne se transforme pas en eau de source en passant 5 minutes ou 5h dans cette cruche magique mon cul.

Voilà. Vous savez tout. Je suis une victime du green marketing. Ce marketing qui te fait croire que tu fais du bien à la planète et à toi-même, qui se place au dessus du marketing de base en mode 2 acheté le 3ème offert.

Et c’est marrant parce que lorsqu’il s’agit de trucs bio/écolo/vegan/je ne sais quoi qui touche à cette mouvance, je vois souvent les gens dire « ouais mais tout ça c’est pour faire vendre ! ».

Comme si le « green » n’avait pour unique but que de faire du bien aux gens et à la planète, était totalement désintéressé, et surtout pas là pour faire vivre une entreprise et des gens et pour faire du profit (aka comme toutes les entreprises du monde en fait…).

Mais pourtant je pense que j’ai mis du temps à réaliser que dans mon magasin bio, tout était aussi pensé pour me faire consommer, me donner envie de tester cette nouveauté qui, super cool, va me filer de l’énergie à revendre et en plus planter un arbre si j’achète un lot de 2, et que si mon gentil vendeur m’offrait souvent un petit quelque chose genre allez, les choux de Bruxelles c’est cadeau c’était bien entendu pour être sympa mais surtout pour que je me dise « ben quand même je vais sûrement pas aller faire mes courses ailleurs moi j’aime bien qu’on m’offre des choux de Bruxelles ».

Après mes récents fiasco (les super granules restants le truc qui me traumatise le plus parce que, vraiment, je ne SAIS PAS quoi en faire) j’ai décidé qu’il était grand temps que ça cesse. Depuis plusieurs semaines maintenant je vais faire mes courses la tête haute, ma volonté en bandoulière, bien décidée à ne plus être une victime et à ne plus tomber dans tous les panneaux que je croise.

Et à l’heure où j’écris ces lignes je pense pouvoir dire que je m’en sors comme une cheffe.

Enfin sauf si on compte les espèces des tranches de faux-mage que j’ai achetées hier en me disant wah super cool du fromage végane goût cheddar ça doit être si bon et ça ne coûte que 4€ le paquet de 6 tranches ça va c’est pas cher du tout  je vais en prendre 2 quelle bonne idée……………….

 

New In – 42

 


Photo Julian Benini


Pour mon anniversaire, Julian m’a offert une de ses photos (« une de ses photos » dans le sens « c’est sa photo qu’il a faite un jour avec son appareil » pas dans le sens « joyeux anniversaire Coline voici un portrait de moi ») que j’adore, encadrée et tout et c’était vraiment un des plus chouettes cadeaux du monde alors merci Julian !


Bouquet Bergamotte – Flower Club


Bergamotte a lancé très récemment un super concept : le Flower Club ! Il s’agit d’un abonnement super personnalisable qui permet de recevoir de jolies fleurs directement chez soi.

On peut s’abonner pour 3 mois ou 6 mois ou 1 an (ou même en illimité si on aime très très très très fort les fleurs), choisir quel type de bouquet (plutôt imposant ou plutôt mignon) on veut recevoir et à quelle fréquence (ça va de 1 fois à 4 fois par mois) et en tant que grande fan de fleur j’ai trouvé le concept supra mega trop chouette !

Et encore plus cool ? Le même principe existe avec les plantes vertes, le Jungle Club ! Bon, là il y a moins d’options de personnalisation mais l’idée reste la même, on souscrit pour la durée de son choix et, tous les mois, on reçoit une jolie plante vert directement chez soi !

 

Ces deux paires de boucles d’oreilles, sorties tout droit de la nouvelle collection Salomé Charly. Je n’en peux officiellement plus de tant de talents et de beauté.


Boucles d’oreilles Olnor / Salomé Charly



Boucles d’oreilles Quarsa / Salomé Charly



Carte personnalisable / Mapiful


Je vous en ai parlé dans mes favoris de mars mais je trouvais que la vidéo ne rendait pas justice à cette si jolie carte Mapiful. Pour info j’ai opté pour un format 50×70 et pour le style « nautical » et le code »COLINESHIP » vous offre toujours les frais de port si jamais vous aviez envie de passer commande !


Soutien-gorge New Look + culotte Monki


En ce moment je suis super team culotte haute et j’ai totalement fondu devant ce modèle rouge orné de petits coeurs. Kitsch 8000, on est d’accord, mais aux dernières nouvelles porter une culotte qui hurle « je suis tombée dans une faille spatio-temporelle où la vie n’est qu’un éternel 14 février » n’a jamais tué personne.


Pompon, chat perso


Bon ok, pas nouveau du tout la mère Pompon mais j’adore la prendre en photo et, à priori, des photos de chat trop mignon qui dort ça fait toujours plaisir.

(NON MAIS REGARDEZ-MOI CETTE PETITE TRUFFE !!!!)

(Tiens, est-ce qu’on dit truffe pour un chat ?) Si vous êtes du genre amour pour le duo beauté x huiles essentielles je vous ai trouvé THE encyclopédie sur le sujet !

Mon Atelier Beauté est un joli et gros pavé écrit par une aromathérapeute et qui contient pas moins de 100 recettes à faire soi-même. Alors il ferait sans aucun doute un excellent cale-porte mais il serait bien dommage de ne pas exploiter ses plus de 300 pages sur le sujet de la peau, des huiles essentielles et de la beauté.

Dans cette petite bible de la beauté DIY et naturelle vous trouverez plein d’infos basiques sur la peau, les huiles essentielles, comment fonctionne tout ce petit monde mais surtout des tas de recettes hyper détaillées. Du déo en passant par la crème hydratante pour le visage, sans oublier les masques ou les simples toniques, tous les soins y passent et les fiches sont vraiment super !


Mon Atelier Beauté aux Huiles Essentielles