12 ASTUCES GREEN POUR UN NOËL QUI NE FOUT PAS LES BOULES

Article réalisé en partenariat avec les magasins bio Naturalia ♡ Pour en savoir plus à propos des partenariats Go Green cliquez ici !

A force de voir les fast-food se déguiser en coffeeshop bio, à force d’entendre les actrices à gros égo clamer des discours écolo, on a à peu près tous fini par s’y mettre, un peu.
Toute l’année, on s’efforce de consommer de façon plus responsable, de trier nos déchets, de troquer la Fiat Punto contre un ticket de métro…

Quand soudain, patatra. Ou plutôt jingle bells. Noël déboule et nous fait perdre la boule. La féérie ambiante nous fait céder au chant des six rennes : montagnes de cadeaux en plastique, orgies de foie-gras, fausse neige en spray, foisonnement d’emballages scintillants. Le soir de la fête, on en prend plein les mirettes… Et le lendemain, c’est la gueule de bois (pas issu de forêt durable, heum heum). Ventre tendu et paillettes collées dans les pattes d’oies, on prend conscience de toute cette démesure qui pollue et fait grimper les températures. Et qui dit réchauffement climatique, dit fonte des pôles : adios Santa Claus…

Remballez cette mine déconfite, je vais vous enlever une épine du pied : j’ai rassemblé mes meilleures astuces et mes produits Naturalia favoris pour un réveillon plus respectueux de l’environnement MAIS pas du tout barbant.

Qu’on soit clairs : Noël n’est pas la fête de la modération. Même avec toutes les bonnes intentions du monde, les statistiques sont formelles : la plupart d’entre nous vont s’enfiler des petits sablés à la cannelle, boire des breuvages alcoolisés, reprendre une deuxième part de bûche et se coucher à l’heure des clubbers. Et comme les contes n’existent pas, le jour d’après, on risque fort de ressembler à Dame Ginette plutôt qu’à la Fée Clochette : un teint couleur neige boueuse, des cheveux en paille, l’estomac en friche.

Voici quelques astuces bio et naturelles pour profiter pleinement de la démesure du réveillon en minimisant le retour de bâton.

Bien préparer sa peau

Le bon geste : préparer le visage avant le maquillage avec un masque à l’argile suivi d’une bonne hydratation en ajoutant un noisette de gel d’aloe vera à sa crème habituelle. Ensuite, pour dorloter les lèvres et les mains, Melvita a sorti un kit spécial Noël enrichi à l’huile d’argan. Et pour le contour des yeux, on peut opter pour l’Illuminating Eye Cream de Lavera qui lisse le regard.

Dorloter sa crinière

Rien de tel pour faire briller sa chevelure de mille feux qu’un bain d’huiles : l’huile végétale d’amande, l’huile d’argan (fidèle compagnon !) ou simplement l’huile d’olive première pression à froid sont à appliquer pendant au moins deux heures pour un maximum d’efficacité. Ensuite, on peut se laver les cheveux avec un shampoing ayurvédique : la marque Khadi, dispo dans les Naturalia Vegan, nourrit en profondeur et fait voyager en Inde rien qu’avec son odeur ! Et pour éviter les frisottis façon noeud de paquet cadeau, on peut peaufiner le tout avec le soin sans-rinçage “belle crinière” de Karethic. 

Blinder sa flore intestinale

Pour se préparer à ce grand marathon culinaire, les plantes seront d’excellentes alliées : le chardon-marie, le romarin et l’artichaut, sous forme de tisane ou de compléments alimentaires, ont des vertus digestives. Le jus d’aloe vera est aussi reconnu pour renforcer et assainir ce qui se passe sous le nombril.  

Avant tout malentendu, je tiens à préciser que je ne parle pas ici d’une assiette d’ascète avec 3 bâtonnets de carotte et une poignée de graines germées. Non : Noël, c’est le moment de finir avec le bouton du pantalon ouvert. L’essentiel est de le faire en bonne et due forme… C’est à dire en choisissant, dans la mesure du possible, des produits bio, fabriqués près de chez nous, qui limitent un maximum la souffrance animale (sans faire de prêchi-prêcha, rappelons quand même qu’on est là pour fêter la nativité, hein).

Vous trouverez chez Naturalia une sélection de produits bio, végétariens, de saison, VRAIMENT bons : de quoi impressionner les fins gourmets et démonter les éternels argument type “le bio, c’est chiant”… Et pour couronner le tout, ils sont livrés chez vous : le truc idéal pour vous éviter de courir partout !

Privilégier les produits bio, de saison

Déjà que le Père-Noël alourdit le bilan carbone du 25 décembre en rappliquant de Laponie, mieux vaut limiter les trajets des fruits et légumes… Ca tombe bien, notre petit pays offre une variété de délicieux produits bio en cette saison.
Côté légumes, on a les la betterave, les courges, carottes, choux, endives, navets, panais, pomme de terres, topinambours.
Côté fruits, ce sont les châtaignes, clémentines, mandarines, noix, oranges, pamplemousses, poires et pommes.

Tenter un menu vegan

Au risque de dresser les poils sur le caillou de Papi Gilou, pourquoi ne pas remplacer le sacro-saint combo foie-gras / dinde / bûche par un menu végétalien ? Naturalia a lancé 3 magasins exclusivement vegan vraiment chouettes, avec notamment le délicieux joie-gras de la marque Jay & Joy !
Pour le plat principal, voici quelques idées qui feront fondre même les plus carnassiers : courges farcies aux champignons et aux châtaignes, butternut rôtie aux épices.
Et il faut absolument que je vous partage ma recette du carrot cake vegan de Noël : tous ceux qui l’ont goûté en sont mordus.

Eviter le gaspillage alimentaire

Bien sûr, on va beaucoup manger. Bien sûr, on va cuisiner pour un régiment. Bien sûr, il y aura des restes. Partant de ce principe, l’idée pour éviter le gaspillage alimentaire est de proposer à chaque convive d’apporter des contenants vides. En fin de soirée, c’est le grand partage : tout le monde repart avec son christmas doggy bag !

Si vous aviez l’habitude de concurrencer le jardin de votre voisin avec des guirlandes lumineuses multicolores, un traîneau animé et de la neige en billes de polystyrène… Désolée, mais il va falloir mettre un terme à cette passion. Les matières synthétiques, la neige artificielle, les sapins en plastique, les bougies à la paraffine, s’ils sont un bel hommage au Père-Noël, sont les ennemis de Mère-Nature.
Place aux matériaux récup, bruts, et autres merveilles ramassées dans la forêt.

Bien choisir son sapin

A première vue, le sapin ne semble pas être un sujet épineux (hinhin) : c’est une plante, tout ce qu’il y a de plus naturel. Oui, sauf qu’il faut rester vigilants sur certains points, notamment la provenance et le mode de culture. Pour être certains de ne pas se planter, Naturalia propose des sapins cultivés au coeur des Pyrénées et – label rare dans le domaine – 100% bios. Autrement dit : 0 résidus chimiques, recyclables et même… comestibles (vous prendrez bien un peu de sapin grillé pour l’apéro ?).

Privilégier les matériaux réutilisables

La vaisselle jetable, aussi pratique soit-elle, est une catastrophe écologique : si vous le pouvez, utilisez votre vaisselle habituelle et des serviettes en tissus à la place de celles en papier. Et pour les boules de Noël, celles en carton ou en tissus tiendront bien plus longtemps que celles en verre.

Accueillir les dons de la nature

Les pommes de pin, glands, branches de sapin, écorces d’orange et autres feuilles mortes feront de magnifiques éléments de déco !

Créer une ambiance détente

Pour entretenir la flamme du réveillon sans générer de pollution, il est préférable de choisir des bougies en cire végétale, le plus souvent dérivées du soja, qui ne contiennent pas de pétrole. Les diffuseurs d’huiles essentielles que l’on peut trouver chez Naturalia sont aussi une bonne option pour créer une atmosphère relaxante dans la maison.

Le Père-Noël, on le voit arriver, avec ses gros grelots et sa hotte pleine à craquer. Il dégaine en moyenne 3,6 cadeaux par enfant en France, parfois 15 ou 20 (quand vous ne voyez plus votre enfant sous la montagne de paquets, ça commence à être mauvais signe). En plus, ce sont souvent des objets en plastique ou des jeux high tech.
Et chez les adultes non plus, les cadeaux ne sont pas toujours très réglos.

Voici donc quelques pistes pour chérir familles et amis avec des présents eco-friendly.

Emballer proprement

La plupart des papiers cadeaux ne sont pas recyclables. Pour un truc qui va servir ½ journée, pardonnez-moi l’expression, mais c’est quand même un peu couillon.
La solution : le papier kraft naturel biodégradable et largement recyclé, un papier journal avec un beau ruban en tissus, ou alors le must… Le furoshiki : un tissu ou un foulard noué et réutilisable à l’infini.

Opter pour des cadeaux sobres

Pour les enfants, privilégiez les jouets sains (sans PVC, en bambou ou en bois éco-labellisé) et les objets robustes qui ne nécessitent pas de piles ou batteries pour fonctionner.
Pour les adultes : des plantes, des livres, comme celui sur l’Appel gourmand de la forêt (c’est prometteur), des produits utiles type sacs à vrac, du chocolat pour les gourmands, des produits de beauté bio comme le coffret Melvita à créer soi-même en magasin, des cosmétiques zéro déchets comme ceux de Lamazuna vendus chez Naturalia.

Passer du côté immatériel de la force

Les “bons pour”, ça marche toujours : offrez un massage, un concert, un théâtre, une séance de fabrication de bière, un resto, des heures de babysitting pour les parents (définitivement l’un de mes préférés, je confesse).

Allez, en route pour des fêtes qui limitent le réchauffement climatique : chaque effort compte pour qu’il ne fasse pas trop hotte (pardon, je n’ai pas pu m’en empêcher…).

GET READY WITH ME CHIT CHAT MAKEUP STORY TIME DE 2012

Tout est dans le titre, on mixe un GRWM avec un chit chat makeup, le tout version 2012 sur 20 minutes à l’arrache et voalaaa ! 😀

♥ LOVE SUR VOUS ♥

✘ SOINS ✘

• Gel nettoyant doux Evercalm / REN

• Contour des yeux The Morning Miracle / Ho Karan

• Serum Hyaluronic 200 / Evolve

• Smart Anti-Oxydant Fluid / Madara

✘ MAKEUP ✘

• Primer Skin Perfecting / Murad

• Fond de teint Cover Expert / By Terry

• Baume teinté Rouge Framboise / Weleda

• Anti-cernes Shape Tape #Light Medium / Tarte

• Palette Brow Spectrum BR020 + BR030 / Zoeva

• Recourbe-cils Sephora

• Palette Coca Blend / Zoeva

— Fards Delicate Acidity + Warm Note

• Mascara Velvet Noir Major Volume / Marc Jacobs

• Matchstix #Espresso / Fenty Beauty

• Pinceau Pro Contour Kabuki / Sephora

• Blush Dual Intensity #Panic / Nars

• Pinceau N94E / The Body Shop

• Enlumineur Master Mixer / RMS

J’ai écouté : L’Art de la Guerre 2

La semaine dernière, sur Twitter, un tweet de Sophie Marie Larrouy qui parle de sa chaîne Youtube et d’un projet sur le feu. Je clique, je m’abonne (parce que j’adore SML et que c’est une vachement bonne raison pour s’abonner) et je tombe sur une vidéo intitulée « L’Art de la Guerre 2 – Chapitre 6« .

Une mise en image et en paroles d’un chapitre de son livre, L’Art de la Guerre 2. Je clique. La vidéo dure 7 minutes et 44 secondes et je plonge directement. J’apprends que le livre est disponible en audio book, lu par l’auteure.

OMG.

Lu par l’auteure !

Mes doigts se précipitent sur mon téléphone, j’achète l’audio book, je lance la lecture. Durée annoncée : 4 heures et quelques miettes de minutes.

4 heures et quelques miettes de minutes plus tard je suis conquise au delà du possible.

L’Art de la Guerre 2 je l’ai vécu comme la lecture d’un journal intime. À différents âges, 4 ans chez sa grand-mère, à l’adolescence avec ses copines à sécher les cours, à la majorité à chercher sa place dans la société, dans la vie de jeune adulte à essuyer les revers de la vie, Sophie Marie nous raconte sa vie et surtout, ses émotions. Le résumé dit : « 2500 après  Sun Tzu, SML écrit la suite du premier best-seller de l’histoire. Parce que nos guerres ont changé. Parce qu’on a plutôt en mémoire des galères de couples que des souvenirs de batailles en rase campagne. Parce que l’odeur des sapinettes accrochées au rétro nous est plus familière que celle des bivouacs militaires. Parce qu’il est beaucoup plus dur d’aimer les gens que d’être fâché tour le temps. »

L’histoire de SML est semblable à bien des histoires, rien ne s’y passe réellement de plus ou de moins, entre les questions d’enfant, les tristesses d’adolescence, désillusions, chagrin d’amour, histoires de sexe, histoires de vie. Mais sa façon de la raconter et sa sensibilité, sa vision des choses ont rendu ces 4 heures d’écoute absolument formidables. Ce livre parle de la guerre quotidienne de la vie, celle que l’on mène sans même s’en rendre compte, du chemin que l’on parcours pour essayer de « se trouver ». Comme une série, à peine commencé, on a envie de connaître la suite. Tout simplement parce que ça nous parle de la vie et qu’à un moment ou un autre, on s’y retrouve forcément et qu’il est toujours rassurant et un peu doux de savoir que, non, nous ne sommes pas seuls. Ce bouquin raconte que nous traversons tous des épreuves similaires et c’est ce qui le rend merveilleux. Oserai-je le terme « authentique » ? Allez, yolo, ce bouquin est authentique !

Quant à la version audio, je n’aurais jamais cru pouvoir adhérer, moi qui suis une inconditionnelle du livre papier, dont j’aime tourner et corner les pages pour finir par les empiler dans ma chambre ou dans ma bibliothèque… Et pourtant ici c’est un match total, mes oreilles ont dévoré ces 4 heures de lecture et à la fin j’étais prête à signer pour un deuxième tour. Ce bouquin est un condensé de punchlines sur la vie, tellement vraies que tu as envie de te les faire tatouer tout partout sur le corps pour ne jamais oublier. On a littéralement l’impression d’être dans son salon avec SML, autour d’un verre de rouge, lumières tamisées et le chat sur les genoux, à l’écouter nous raconter son histoire.

C’est drôle, c’est profond et triste. C’est la vie, et Sophie-Marie la raconte à la perfection.


L’Art de la Guerre 2 de Sophie-Marie Larrouy disponible en version papier ou en audio book *


*Apparemment le premier livre audio est offert sur Audible mais comme je suis une brêle je n’ai pas trouvé comment ça fonctionnait… (ahem) Mais si vous êtes plus doué que moi… Sachez-le ;)

Enfin concernant les livres audio je suis preneuse de vos recommandations si jamais vous en avez écouté certains et qu’ils ont fait fondre votre coeur ! J’ai jeté une oreille à Quand Sort la Recluse (de Vargas, que je lis actuellement tous les soirs du fond de mon lit) mais l’extrait m’a fait totalement bader (aka mais d’où sort donc cette grosse voix rauque de mec qui boit du whisky on the rocks tous les soirs en fumant 36 paquets de gitanes ??), et du coup je ne me suis pas penchée à nouveau sur la question des livres audio…