Kenya

Le Kenya: son et mouvement

Comme je n’ai pas le temps en ce moment de m’occuper de mes derniers pour sur le Kenya (et que je suis hypeeeeeer frustrée!) je me suis dit que c’était le moment de poster ces vidéos.

Pour celles qui ne les auraient pas encore vues, tout est là!

Elles retracent notre parcours au Kenya et vous pourrez y découvrir une grande partie des endroits dont je vous ai déjà parlé dans mes articles.

Enjoy!

(réalisation et montage par Tania)

Ol Pejeta & Sweetwaters

J’ai réalisé ce voyage grâce à We Like Travel et les offices du tourisme kenyanes, en France et sur place (merci à eux <3). Je ne suis  donc pas en mesure de vous conseiller sur d’éventuelles agences avec lesquelles partir au Kenya puisque tout a été organisé par eux.

De retour pour la suite de mon voyage au Kenya! Aujourd’hui je vous montre un autre endroit que j’ai adoré: Ol Pejeta et Sweetwaters, le super « camp » dans lequel nous avons passé deux nuits!

Mais avant ça, il y a une information plutôt intéressante que j’aimerais partager avec vous…

kenya_concours

 

Jusqu’au 26 juin, l’office du tourisme du Kenya vous propose de remporter un safari de 10 jours au Kenya, tous frais payés! Au programme: des safaris à la pelle (Amboseli, Taita Hills, Tsavo…) et trois jours à Mombasa pour profiter de l’océan Indien!

Le concours se déroule sur la page Facebook du Kenya et est ouvert à toute personne majeure, résidant en France.

Pour tenter votre chance il suffit de répondre à 4 petites questions très simples (et un indice est proposé à chaque fois, trop faciiiiile ;-)), juste ici!

Bonne chance! Je croise tous mes doigts pour que ce soit l’une d’entre vous qui gaaaaagne!

——————————————————–

Revenons à nos impalas…

A peine arrivés à Sweetwaters nous sommes tombés sur un petit groupe d’éléphants et un petit éléphanteau. Très rapidement, un des éléphants du groupe a pris le petit à part et l’a emmené hors de notre vue (je crois que c’est systématique chez les éléphants, ils protègent leurs bébés comme des oufs) mais les autres se sont rapprochés de nous (= j’étais contente. Mais j’ai cru qu’ils allaient nous bouffer. Mais j’étais contente. Mais j’ai cru qu’ils allaient nous bouf… BREF.).  Un comité d’accueil qui en dit long sur ce qui nous attendait durant ces 2 jours sur place…

Ce que j’ai le plus aimé? Le cadre magnifique de Sweetwaters, perdu en pleine nature et cerné par les animaux. Il y avait un point d’eau, à quelques mètres à peine du camp (séparé par un fossé et une petite barrière, ne flippez pas! ;-)) et toute la journée on pouvait voir défiler des impalas (parfois ils passaient même de l’autre côté… J’en ai croisé un, un soir, il était super sympa, on a bu une bière et taillé le bout de gras ensemble…), des rhinoceros, des zèbres, des facochères et j’en passe. Un soir nous avons même pu voir un groupe d’éléphants qui venez boire un coup (sûrement un pot de départ ou un truc dans le genre…). C’était dingue. Ils étaient là, à quoi? 4 mètres de nous? Nous étions seulement séparés par ce ridicule fossé et cette minuscule barrière (bon à savoir: les éléphants ont excessivement peur des trous. Au vu de leur taille/corpulence, ils ont vite fait de rester coincés et évitent donc comme la peste le moindre petit nid de poule. Ou presque.) et eux, ils vivaient leur vie. Nor-mal.

Les multiples safaris que nous avons faits avec une mention spéciale pour les lionnes que nous avons failli ne jamais croiser, ces oiseaux incroyables avec leur traîne quasi deux fois plus longues que leurs corps, les petits chacals tellement mignons, le léopard qui n’a pas daigné bouger d’un iota (pas plus mal en même temps… A choisir je préfère me faire piétiner par un éléphant…), ce zèbre trop marrant qui faisait un peu chier tout le monde et qui a soudainement décidé de se rouler par terre (oui, raconté comme ça l’intérêt frôle le niveau de la mer, mais en vrai c’était tellement cool!).

Nous avons aussi fait un safari de nuit. Initialement ce type de safari est surtout proposé pour faire du lion tracking: on se blottit sous de grosses couvertures et on cherche les lions, ou plutôt les lionnes en train de chasser! Malheureusement à cause de la saison des pluies le hors piste était un peu dangereux, nous n’avons donc pas pu voir des lionnes/lions en plein repas. Par contre nous avons croisé des tas de girafes (dont une qui est restée pendant quasi 10 minutes à 3 mètres de nous, en sortant par le toit de la jeep et en lui tendant une poignée de feuille je suis quasi sûre qu’on aurait pu lui gratter la tête!), des éléphants, des chiens sauvages (hyper drôles,les chiens sauvages! Ils ressemblent à de vrais chiens, vaguement croisés avec des hyènes, se déplacent en meute et se chamaillent pour jouer!), une chouette, des tas d’impalas et de zèbres.

Je recommande vraiment le safari de nuit si on a l’occasion de le faire! Même sans les lions (et malgré la fatigue) j’ai trouvé ça hyper chouette! L’ambiance dans la brousse est totalement différente de la journée, les animaux semblent se comporter autrement et on croise surtout des espèces qu’on ne voit pas le jour!

Bref, ces deux jours à Sweetwaters étaient magiques. Tout était parfait de A à Z, des animaux par centaines, cette espèce d’impression de communion avec la nature quasi permanente, les gens tellement gentils… Le jour où j’irais à nouveau au Kenya, je reviendrais sans aucun doute à Sweetwaters!
IMG_4355_2IMG_4289 IMG_4359
olpej2
IMG_4117IMG_4375 IMG_4383 IMG_4385
IMG_3927IMG_4249 IMG_4248 olpej1
IMG_4067 IMG_4086 IMG_4141 IMG_4143 IMG_4327IMG_4116
IMG_4163 IMG_3942IMG_4169 IMG_4118 IMG_4062 IMG_4039 IMG_4017 IMG_4001 IMG_3998

IMG_3931 IMG_3932 IMG_3938 IMG_3991 IMG_3950 IMG_3943

 

 

 

 

 

 

Nakuru: mon premier vrai safari

J’ai réalisé ce voyage grâce à We Like Travel et les offices du tourisme kenyanes, en France et sur place (merci à eux <3). Je ne suis  donc pas en mesure de vous conseiller sur d’éventuelles agences avec lesquelles partir au Kenya puisque tout a été organisé par eux.


Je continue mon petit récit de voyage…

Après notre safari en bateau nous avons passé la nuit dans un des endroits qui m’a le plus touchée: le Loldia Lodge.

Nous sommes arrivés devant cette grande bâtisse, perdue au milieu de nulle part, de la nature, des animaux, presque coupée du monde à cause des pluies de saison (c’est là qu’avoir un bon chauffeur peut s’avérer d’une grande aide et surtout éviter de rester embourber au milieu des hippopotames – bonsoooooir-).

Une des premières choses qui m’a marqué, au Kenya, c’est la générosité de la nature. Bêtement – et sûrement pré-formatée par le Roi Lion de Disney et ses plaines arides- je m’attendais à découvrir un pays très sec, peut-être un peu semblable à la Jordanie finalement… De grandes étendues de sable ou de terre craquelée, parsemés de quelques arbres et herbes hautes, histoire de. Mais ce que nous avons vu du Kenya (donc, le centre et le sud du pays) n’a été qu’une suite de paysages verts et fleuris, de couleurs et de vie.

Le Loldia Lodge reste, de ce point de vue, un de mes meilleurs souvenirs; des arbres qui semblent avoir été plantés avant même que la planète ne se mette à tourner, de l’herbe tellement verte qu’il te prend soudain l’envie délirante d’en couper des tranches pour aller les coller dans ton jardin, des fleurs de toutes les formes, de toutes les couleurs. De la vie.

Nous avons passé la soirée en compagnie de la propriétaire des lieux, Heather, une femme parfaitement fascinante et incroyable qui nous a donné, à tous, l’impression d’être… chez nous. Oui, voilà. C’est ça, le truc. C’est un endroit où tu te sens immédiatement accueilli, à bras ouverts et où tu as envie de rester…jusqu’à la fin de ta vie, grosso merdo.

loldia_lodge_banIMG_3570-3 IMG_3559-1 IMG_3529-6 IMG_3548-9 IMG_3507-2 IMG_3512-3 IMG_3549-10 IMG_3551-11 IMG_3505-1 IMG_3521-4 IMG_3539-8 IMG_3564-2 IMG_3553-12 IMG_3565-14 IMG_3535-7 IMG_3528-5

 

Je continue avec le premier vrai safari. Celui où, assis dans ta jeep, tu en prends plein la face.

lac_nakuru_ban

IMG_3603-1 Pour ça nous nous sommes rendus au parc national du Lac Nakuru où nous avons pu observer, en vrac, des oiseaux (et un aigle! J’ai une passion pour les aigles, même tout petits comme celui qui suit, je les trouve parfaitement sublimes et majestueux), des rhinoceros qui faisaient leur sieste tranquillou sous un arbre, des buffles – ceux là aussi, je les adore! Je trouve qu’ils ont une bouille hyper expressive avec leurs yeux ultra ridés – des flamands roses, des zèbres, des girafes, des cobs, des singes – mwooooon mais le bébé sur le dos de sa maman!!! J’ai cru mourir! – un lézard parfaitement fascinant avec le corps bleu et la tête orange (Charlotte, j’ai pensé à toi, forcément…), et j’en passe…

Voilà, il  n’y a pas forcément grand chose à ajouter, je pense que les images parlent d’elles-même, de la bête sauvage à perte de vue, du paysage magnifique, un ciel tellement bleu que ça te pique les yeux…

Perfection, je crie ton nom.
IMG_3617-3 IMG_3621-4 IMG_3632-6 IMG_3728-21 nakuru1IMG_3739-22 IMG_3659-10 IMG_3656-9 IMG_3649-8 IMG_3801-29 IMG_3851-33 nakuru2IMG_3846-32 IMG_3858-36 IMG_3829-30 IMG_3856-35 IMG_3855-34 IMG_3798-28 nakuru3IMG_3795-27 IMG_3792-26 IMG_3763-25 IMG_3715-18 IMG_3714-17 IMG_3711-16 IMG_3751-24 IMG_3720-19 IMG_3670-14 IMG_3667-12 IMG_3628-5 IMG_3635-7