Voyages

Copenhague, mes bonnes adresses

Aaaaaaaah Copenhague…

Son ambiance chaleureuse (même quand il fait -3, oui oui), son architecture, ses petites rues, ses couleurs, ses cafés, ses habitants vachement sympas et ce sentiment que, à Copenhague, rien de mauvais ne peut vous arriver… C’était mon troisième séjour et pourtant je ne m’en lasse toujours pas. Je suis officiellement amoureuse de cette ville.

Je reviens donc vous en parler car, non, on ne parle jamais trop de Copenhague.

Cette fois-ci je suis partie en amoureux, mon chéri ayant décidé que, ouais, 3 jours à Copenhague ça nous ferait vachement de bien. Et comme souvent je ne peux pas le contredire… ;)

Nous avons séjourné à l’hôtel Alexandra, dans la suite Verner Panton (une merveille, mais je vous en reparlerai dans la partie #2 !) et nous avons passé 3 jours à flâner dans les rues, à se réchauffer dans quasi tous les cafés qu’on croisait, à s’extasier shopping-ement parlant, à bien manger, à prendre des photos et à profiter de cette petite parenthèse hors du temps.

Mais arrêtons le mode pâmoison 8000 et passons dans le vif du sujet !


SE RENDRE À COPENHAGUE


Nous avons voyagé en avion (on avait bien pensé au bateau ou au vélo mais bon… Un peu long), avec Luxair. Départ de l’aéroport de Luxembourg, un de mes aéroports favoris du monde. Proche de chez moi, toujours très calme et pourtant il dessert pléthore de destinations. Alors certes ce n’est pas la compagnie la moins chère mais le service est T.O.P ! Dans tous les cas une amie à moi a réservé un vol pour Copenhague peu de temps après mon retour et a payé 60€/personne (aller-retour). Donc à priori pas besoin d’hypothéquer sa maison pour aller faire un tour du côté de Copenhague. Avec un peu de bol vous aurez même une escale pour dire bonjour à Swann…(comprenne qui pourra)(lolilol)


OÙ DORMIR


Nous avons séjourné à l’hôtel Alexandra. Un hôtel assez emblématique à Copenhague, au design et à la décoration typiquement danoise. J’avais déjà séjourné là-bas lors de mon premier séjour, il y a plusieurs années et je persiste et signe : cet hôtel est génial ! Mais comme mentionné plus haut je reviendrai sur l’hôtel (et plus particulièrement la chambre…OMG) dans le second post.

Si vous avez un peu de budget je vous conseille donc vivement l’hôtel Alexandra mais dans ma « wishlist » d’hôtels à visiter (oui j’ai une wishlist d’hôtels… #nocomment) il y a aussi les hôtels du groupe Brochner et notamment le SP34 ! Bon, les tarifs sont hyper élevés mais gaaaargl (= OMG j’ai trop envie d’y aller !). Dans un genre plus abordable, le Best Western City Hotel me semble tout à fait correct (et est très bien noté sur Tripadvisor) ou encore le WakeUp, dont les chambres ne sont pas folichonnes mais le reste de l’hôtel est plutôt très joli !

Et évidemment il y a pas mal de Airbnb ! Comme celui-ci, celui là ou encore celui-ci (ou même celui-là, un peu plus cher mais *.*).


COPENHAGUE EN HIVER


Mes deux premiers séjours dans la ville s’étaient déroulés en automne. La première fois j’avais d’ailleurs été étonnée de la douceur de la météo ! Soleil, petite veste, bonheur. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Copenhague ce n’est pas la Sibérie. Bon, ok, quand on est arrivé il neigeait, certes, mais pour moi qui vit dans le grand Est autant vous dire que ce n’est pas très dépaysant. Lors de notre séjour les températures tournaient autour des 0° à -3°. Ce qui en soi était tout à fait supportable. Le souci majeur ça a été le vent. Le vent du nord, quoi. Froid, très froid. Très très froid.

C’est vrai que passer plus d’1/2h dehors était un peu compliqué, sauf le dernier jour lorsque le soleil a pointé le bout de son nez. Personnellement j’avais un grand manteau et, en dessous, ma doudoune Patagonia ultra tech’ de la mort qui tue et qui tient trop chaud + une grande écharpe + des gants + toujours un couvre-chef. On a donc navigué d’endroits chauffés en endroit chauffés, conservant les longues balades pour une prochaine fois.

Je pense qu’on aurait pu un peu mieux s’équiper mais les températures ne m’ont pas traumatisées pour autant. Dans tous les cas pour y avoir été à d’autres périodes, si vous avez l’occasion d’y aller en été, au printemps ou en automne…j’ai envie de dire préférez ces saisons à l’hiver. ;)



Moi, quand j’ai froid.

| Chapeau Maradji – écharpe et manteau Mango|

Moi, quand j’ai froid, bis.

| Sac Fjallraven – Baskets Esprit |


QUE FAIRE À COPENHAGUE


En hiver… Boire des cafés…boire des cafés et…boire des cafés ! ;)

Plus sérieusement, à Copenhague il y a plein de choses à faire et à voir ! La ville en elle-même est un petit ravissement et le simple fait de déambuler dans les rues est un réel plaisir.

Vous pouvez, par exemple, faire un tour en bateau, visiter des musées (je vous reparle de celui du design dans le prochain post !), aller voir la Petite Sirène, jeter un oeil à l’Opéra de Copenhague, louer un vélo et sillonner la ville, visiter les différents quartiers de la ville, vous trouver un petit concert (petite astuce : le Hard Rock Café ! Il y a un concert tous les dimanches…et un autre jour que j’ai oublié…ahem…;)). Vous rendre à midi au Palais d’Amalienborg pour assister à la relève de la Garde Royale ou encore aller faire un tour au jardin botanique.

JARDIN BOTANIQUE – Øster Farimagsgade 2B, 1353 København K – http://botanik.snm.ku.dk/


SHOPPING À COPENHAGUE


 

ILLUMS BOLIGHUSAmagertorv 10 // Parmi les must-see de Copenhague il y a définitivement Illums Bolighus, cette sorte de Galleries Lafayettes à la danoise. Mode, bijoux, déco, ameublement, beauté, luminaires… Le genre de magasin dans lequel tu pleures des larmes de sang (oui, je sais, ça fait pas rêver comme ça mais je vous jure que c’est top ! Ne serait-ce que pour le plaisir des yeux ^^)

WOOD WOOD – Grønnegade 1 // Une de mes adresses favorites. Boutique de la marque, on y trouve la collection en cours mais aussi une petite sélection d’autres marques, du parfum, des livres, un peu de déco et des accessoires. C’est très hipster/concept store mais j’a-dooore !

OSV SEC HNDPeder Hvitfeldts strœde 4 // Un petit dépôt-vente sur lequel je suis tombée totalement par hasard. La boutique est assez petite, il n’y a pas énormément de choix mais la sélection est très chouette !

HAY – Østergade 61 // Une des marques de déco emblématique du Danemark. HAY c’est encore ce genre de boutique dans laquelle tu as envie de tout acheter. À voir au moins pour la papeterie, les petits accessoires etc. puisque, on est bien d’accord, une table de salle à manger ou un lot de 4 chaises, c’est un peu rik-rak pour caler ça dans sa valise.

NORR – Pilestræde 36 // Une grande boutique multi-marque à l’ambiance légèrement gypsy. C’est là-bas que j’ai trouvé mon pyjama Love Stories, mes jolies chaussettes et ma combinaison Gestuz. On y trouve aussi de la beauté, quelques livres, des bijoux.

 

 




MANGER ET BOIRE À COPENHAGUE


CAFE NORDEN – Østergade 61 // Aller à Copenhague sans passer par le café Norden c’est un peu comme se faire un sandwich sans pain. Le cadre est magnifique, la carte riche. Je ne sais plus s’il y a des options véganes car je n’ai rien mangé mais pour boire un verre (ou regarder votre chéri manger une crêpe)(ou la manger avec lui, hein, c’est comme vous voulez) c’est très agréable. Ne repartez pas sans avoir goûté le limonade maison !

HALIFAX –Vesterbrogade 72 // Halifax est un petit restaurant spécialisé dans le burger. Vous choisissez votre base et ensuite la sauce, le type de burger, si vous voulez plutôt des frites ou des patates douces etc. Ça déboîte et l’option végane est totalement possible en demandant à enlever le fromage

BABETTE – Bredgade 78 // J’ai beaucoup aimé cet endroit, un mix entre un hôtel, un restaurant et un café. J’ai mangé un panini à l’avocat (initialement avec du fromage que j’ai simplement demandé à faire enlever) bien gras et bien réconfortant. Miam. Le gros plus : tout est bio et local.

42 RAWPilestræde 32 // Bon, là je vais vous parler d’un truc que je n’ai pas testé…à mon grand regret ! 42 RAW est un tout petit restaurant qui était blin-dé à chaque fois que nous sommes passés devant mais pour avoir croisé une ou deux assiettes et lu pas mal de revues ultra positives à son propos je ne saurais que vous conseiller, si vous avez la chance de trouver de la place (et que vous passez par Copenhague, hein, aussi) d’aller manger là-bas ! Cuisine 100% végane, beaucoup de produits bio  et une carte qui fait littéralement baver !

ROYAL SMUSHI CAFÉ – Amagertorv 6 // Un petit café/salon de thé ravissant, perdu au fond d’une ruelle, au calme. Le cadre est hyper joli, la carte sympathique (pas d’options réellement véganes mais du lait végétal si on a envie d’un latte).

ESPRESSO HOUSE –Kongens Nytorv 24 // Il s’agit d’une chaîne assez sympathique pour boire un café ou grignoter un petit truc (je n’ai rien mangé donc je ne sais pas s’il y a des options végé/véganes). La déco est sympa, on dirait un joli Starbucks mais quand nous y sommes allés le service était assez long.

GURUJernbanegade 3 // OMG… Best restaurant indien e-ver ! Situé à 200m de notre hôtel nous y avons dîné l’avant dernier soir. J’ai commencé par des samosas et j’ai enchaîné avec un Kabli Channa (pois chiche et pommes de terre, le tout baignant dans une sauce qui arrachait un peu la gueule), du riz et du pain pita à l’ail. Hyper copieux, hyper bon. Restaurant bondé donc pensez à réserver (on peut le faire en ligne en 2 minutes ^^) mais ça vaut vraiment le détour !

• THE LIVING ROOM –Larsbjørnsstræde 17 // Pour petit-déjeuner. Pas d’options végétalienne mais il y a du lait de soja pour le latte et ça c’est génial (d’ailleurs j’ai pu avoir du lait de soja à chaque fois que j’ai été boire un café, le truc semble parfaitement intégré là-bas !). Et comme vous le savez, mon leitmotiv dans la vie c’est #butfirstcoffee ! Cadre sympathique, serveur adorable. Quand nous y sommes allés (un dimanche matin vers 10h) c’était quasiment vide.

• LÊLÊ STREET KITCHEN –Vesterbrogade 56 // Le premier soir, un peu éreintés nous avons dîné à l’hôtel. La salle du petit-déjeuner se transforme en restaurant vietnamien quand les fans de tartines se font la malle. J’ai mangé des nems aux légumes et ce qui dans mes souvenirs était un grand bol plein de bouillons, de légumes et de trucs sympas. Le cadre ne fait clairement pas rêver mais c’était délicieux !

Moi, quand j’ai froid, ter, et que je bois un latte.CAFE NORDEN

HALIFAX

| Bonnet MM6 Martin Margiela – pull Won Hundred | BABETTE 

Mon voyage en Andalousie

andalousie-6Comme on dit chez moi : mieux vaut tard que jamais !

Bon, en réalité j’attendais que le temps devienne biiiiiien pourri, bien gris et froid pour vous balancer un peu de soleil ! (salut l’excuse bidon…😬)

Penchons-nous donc sur ce merveilleux voyage en Andalousie…

Nous sommes partis avec Nouvelles Frontières en auto-tour ! C’est à dire que l’agence s’est occupée de réserver l’avion, les hébergements et la location de la voiture et nous avons géré tout le reste (donc en gros, ce qu’on allait faire une fois sur place).

Je suis déjà partie en voyage organisé, je suis déjà partie en voyage pas du tout organisé (aka organisé par mes soins ;)) et ici on avait un petit entre-deux qui s’annonçait plutôt prometteur.

Mon point de vue sur la question c’est que je n’ai PAS aimé le principe de l’auto-tour. Ou tout du moins celui-ci. Parce que premièrement on est parti avec une compagnie aérienne que je n’ai pas trouvée géniale (Air Europa), où tout était payant dans l’avion (genre ils ne te filent même pas un pauvre verre d’eau), on avait le droit à uniquement un bagage cabine (ça on l’aura compris, au final ce n’était pas si terrible mais bon…quand même… Ça allait pour une semaine au soleil mais c’est tout) et alors autant te dire que si tu fais plus d’1m80, tu ne rentres même pas, physiquement, dans l’avion #moinsdeplacec’estpossibleoupas.

Une fois arrivés à Malaga, on a récupéré notre voiture de location auprès d’une agence, à priori locale. Bon. Pas de soucis.

Puis direction l’hôtel… Alors là, je vais pas tout vous faire dans le détail parce qu’on en a quand même fait 4 durant le séjour mais les hôtels c’était juste…l’angoisse. Vieux, murs en papier, sombres, bruyants, voire quasi vétuste pour celui de Séville avé des trous dans la moquette etc. Bon. Par dessus le marché, nous nous sommes retrouvés deux fois en périphérie de la ville (à Cordoue et Séville), obligés de prendre un taxi car c’était totalement inenvisageable de se rendre aux centres historiques/centre-villes à pied.

Dernier point qui m’a un peu chafouinée, le départ et le retour de la voiture de location. Alors que toutes les compagnies classiques se trouvaient au même endroit, que le parcours était clairement indiqué, nous nous sommes retrouvés à 4h du matin, à tourner autour de l’aéroport, un plan plein de flèches et d’indications entre les mains, à tenter de trouver où déposer cette p*ta*n de bagnole. Autant vous dire que quand tu as très peu dormi, que tu es dans une ville que tu ne connais pas et que tu as un avion à prendre… bon. Niveau stress on a rarement vu pire. 😂

Mais passon à la partie merveilleuse de ce voyage…

Et je ne peux que commencer par vous conseiller de regarder ma vidéo sur l’Andalousie, histoire de vous mettre dans l’ambiance…

 

malaga

Malaga était notre « point de chute ». Arrivés assez tard nous sommes allés faire un tour vers le centre-ville, à la recherche de La Casa Invisible, un petit café végane qui avait l’air de vendre du rêve. Une fois sur place malheureusement c’était totalement full, on a donc fait demi-tour pour finir par dîner sur le pouce dans un endroit sans intérêt. Le dernier jour nous sommes aussi arrivés assez tard à Malaga et nous nous sommes contentés d’aller dîner sur le port chez Toro, sur le Muelle Uno. Chouette adresse, super service, très bonne bouffe, vue très agréable.

Si vous passez par Malaga avec un peu de temps libre vous pourrez, par exemple, aller au Musée Picasso, visiter la Cathédrale de l’Incarnation, visiter le quartier Antequera ou encore faire un tour au marché Atarazanas le dimanche.

 

grenade
andalousie-1-8

ALHAMBRA

À Grenade nous avions évidemment prévu de visiter… l’Alhambra !

Côté pratique nous avions réservé nos billets pour l’Alhambra avant de partir. Il est indispensable de réserver à l’avance pour pouvoir visiter les Palais Nasrides car les visites par jour sont limitées (sans aucun doute histoire d’éviter d’avoir 300 000 personnes qui piétinent cette merveille de l’histoire et de l’architecture chaque jour… Bon. On ne peut pas leur en vouloir ;)) et évidemment plus tard on s’y prend et moins on a de chance d’avoir de places. Sachez que l’horaire indiqué sur votre billet (et que vous pouvez choisir sans souci, il y a des entrées toutes les 30 minutes) est l’horaire à respecter pour visiter les Palais Nasrides ! Vous pouvez donc vous rendre à l’Alhambra plus tôt, sans aucun souci.

L’Alhambra c’était gros bonheur dans la face. Je pense que je n’ai pas besoin de vous dire à quel point c’est in-dis-pen-sable d’y aller si vous passez un jour par Grenade.

andalousie-1 andalousie-1-9 andalousie-1-5 andalousie-1-3

 

 

CAPILLE REAL

La chapelle royale de Grenade où reposent Isabelle de Castille et Ferdinand II d’Aragon, entre autres. On s’en doute c’est un très bel endroit, très très (très très) richement décoré (mais vous verrez ça plus tard…on a vu, je pense le must en la matière…). Si mes souvenirs sont bons les tombes ont été pillées il y a fort longtemps mais c’est un sentiment très étrange de se retrouver sous terre, de regarder par une petite porte vitrée et de voir ces sarcophages où reposaient Isabelle et Ferdi (ouais, je l’appelle Ferdi) L’entrée est payante, les photos sont interdites.

PANCHO TOUR

Le deuxième jour nous avons commencé par une visite guidée du quartier de l’Albaicin avec un organisme appelé Pancho Tours. C’est un système de tours « gratuits » (à savoir que ce n’est pas réellement gratuit, la participation est juste libre et donnée à la fin de la visite). Au départ on s’attendait à un truc un peu « alternatif », en très petit groupe, et finalement nous nous sommes retrouvés au milieu d’une petite vingtaine de personnes. Si au départ j’ai été un peu déçue, au bout de près de 2h30 je n’avais aucun regret. Le guide parlait anglais donc j’avais parfois un peu de mal à tout suivre mais cette visite du quartier était très intéressante ! Je pense que sans ce tour nous n’aurions pas forcément pu découvrir aussi bien ce magnifique quartier et son histoire.

andalousie-2 andalousie-1-15 andalousie-3 andalousie-1-13andalousie-1-14

BASILIQUE SAN JUAN DE DIOS

Nous avons ensuite visité la Basilique San Juan de Dios et là les gars… Je ne sais quoi dire de cet endroit si ce n’est « wow ». Un wow entre l’émerveillement le plus complet et un léger sentiment de malaise. La Basilique n’est pas immense mais le retable (mes confuses si ce n’est pas le nom exact) est absolument incroyable, entièrement doré, tellement chargé que tu ne sais même plus où donner de la tête. On peut mettre 1 euro dans une petite machine pour qu’il s’illumine. C’est con mais c’est encore plus impressionnant avec la lumière… Même si ça fait un peu chéro les 2 minutes d’électricité… Comme dit je ne sais pas si j’ai réellement apprécié cet endroit. Je suis bien consciente que c’est le style qui veut ça mais tout cet or, ces riches décors…c’était un peu too much pour moi. Ça reste évidemment (de mon point de vue) à voir.andalousie-9

FLAMENCO BABY !

C’est aussi à Grenade que nous sommes allés voir notre tout premier spectacle de Flamenco. Ça a été un peu compliqué au départ car c’est toujours délicat de trouver quelque chose d’assez « authentique », sans que ça coûte une blinde et, par dessus le marché, au vu de notre agenda nous n’avions pas forcément envie de voir un spectacle à 22h…

Nous sommes finalement allés à la Casa Del Arte Flamenco qui proposait un spectacle à 19h. Petite salle, micro scène défoncée par les talons des danseurs, décor sobre, des chaises pour le public. Basta.

Alors je n’avais certes aucun point de comparaison mais j’ai absolument a-do-ré cette heure passée là-bas ! Il y avait un chanteur, un guitariste et deux danseurs (une femme et un homme) et pfiiiooou… C’était d’une intensité assez dingue. La danseuse était (enfin je crois) excellente, le mec était tout bonnement incroyable, le chanteur empli d’émotion et le guitariste tout bonnement merveilleux.

Il existe peut-être des adresses plus confidentielles ou plus « authentiques » mais moi en tous cas, je vous conseille celle-ci les yeux fermés !

andalousie-1-12 andalousie-1-11 andalousie-1-10 andalousie-1-2

cordoue

MEZQUITA

Nous n’avions qu’une journée à Cordoue. Nous avons donc commencé par nous balader dans les petites rues du centre historique et nous sommes, évidemment, allés visiter la Mezquita.

Alors là les gars… J’ai rarement été aussi émue par un amoncellement de pierres. La Mezquita (ou Mosquée-Cathédrale) est un ancien temple romain qui devint une église, puis une mosquée avant d’être récupérée par les catholiques pour être transformée en cathédrale. De prime abord on se demande un peu à quoi ça va bien pouvoir ressembler… Et bien pour moi ça ressemblait au temple (oui je sais on a dit mosquée-cathédrale) de la tolérance. Bien au delà de la beauté estomaquante des lieux et même si aujourd’hui  ce n’est plus qu’une église, voir ces deux religions cohabiter et se marier, presque fusionner en un seul bâtiment avait quelque chose d’extrêmement émouvant. À voir absolument, c’est définitivement mon coup de coeur !

andalousie-3-3 andalousie-3-4 andalousie-3-5 andalousie-8andalousie-3-7
andalousie-3-8
andalousie-3-9 andalousie-3-10 andalousie-3-13

andalousie-3-14

andalousie-10

seville

CATHÉDRALE NOTRE DAME DU SIÈGE

À Séville nous avons commencé par visiter la Cathédrale Notre Dame du siège. Bon, une Cathédrale de plus, de l’or partout, too much too much pour moi vous l’aurez compris, je suis bien plus sensible à l’architecture Mudejare. Malgré tout c’était intéressant de se retrouver face au tombeau de Cristophe Colomb.

PANCHO TOUR AGAIN

Le lendemain nous avons décidé de faire un second Pancho Tour. Le tour cette fois-ci portait sur les légendes de Séville. Coup de bol nous étions un tout petit groupe, le guide était génial (un italien, Daniel de son prénom… Si vous avez l’occasion de le croiser saluez-le de ma part !) et alors ces deux heures au travers de l’ancien quartier juif de Séville, ponctué de tas de petites légendes et autres anecdotes…c’était gé-nial ! J’aurais bien envie de vous raconter 2/3 trucs mais je ne voudrais surtout pas vous spoiler le tour, si jamais vous étiez amenés à le faire un jour… Dans tous les cas si l’occasion se présente à vous, foncez ! (pour info, le système était différent que celui de Grenade, le tour coûtait 8€).

CASA DE PILATOS

La légende dit que l’architecte a voulu reproduire la demeure de Ponce Pilate à Jerusalem…  Alors je ne sais pas si c’est réussi ou non mais personnellement j’ai a-do-ré cet endroit, c’était, une fois de plus, d’une beauté à couper le souffle. L’entrée coûte 10€ mais mais sachez que le mercredi, à partir de 15h, les visites sont gratuites pour les ressortissants européens (sur présentation d’une pièce d’identité).

andalousie-4-5 andalousie-4-6 andalousie-5andalousie-4-7

andalousie-11

ALCAZAR

Et un endroit merveilleux de plus, un ! Ici aussi il est conseillé d’acheter ses billets à l’avance (juste ici, par exemple), surtout si vous souhaitez visiter les Appartement Royaux ! Les entrées étant limitées à un petit nombre de visiteurs chaque demi-heure, ça a vite fait d’être pris d’assaut. Sachez que la visite est encadrée par un membre de la sécurité, que vous devez laisser vos sacs et compagnie dans une casier et que les photos sont interdites. Personnellement je n’ai pas été émerveillée par ce que j’y ai vu (un peu eu une impression de mix des genres, de choses posées de ci de là sans qu’on ne comprenne vraiment pourquoi, bref pas forcément émue par l’endroit) mais l’audio-guide est intéressant et ça reste un peu impressionnant de se balader dans ces appartements où la famille royale d’Espagne réside toujours aujourd’hui quand elle passe par Séville.

Quant à l’Alcazar…bon… À voir. Absolument ! Les jardins sont tout bonnement incroyables et l’architecture… ❤️

andalousie-4-27 andalousie-7 andalousie-4-17 andalousie-4-14 andalousie-4-15 andalousie-4-19 andalousie-4-20 andalousie-4-18 andalousie-4-30 andalousie-4-29 andalousie-4-25 andalousie-4-24

RONDA

ronda-1

Et enfin, le dernier jour nous sommes passés par Ronda. Une petite ville coupée en deux, magnifique, typique. Là-bas nous nous sommes contentés de nous balader et d’apprécier la vue mais c’était déjà amplement suffisant.

manger

Vous m’avez beaucoup poser la question : est-il facile de manger végétalien en Andalousie. La réponse, de mon point de vue est : ça va, on a vu pire. Ils ont déjà systématiquement des options végétariennes, les tapas sont aussi vos amies puisqu’on peut facilement en trouver des végétaliennes. Dans tous les cas j’ai pris le parti de ne pas me prendre le chou outre mesure, par exemple j’ai mangé plusieurs fois une spécialité andalouse qui s’appelle « Patatas Bravas », des pommes de terre sautées avec une sauce à la tomate légèrement (ou très) épicée. Je soupçonne une ou deux fois la sauce d’avoir contenu de la crème mais bon…

andalousie-4-1

Pour les bonnes adresses je vous conseille définitivement :

  • Paprika  à Grenade -Cuesta de Abarqueros, 3 / Un resto végétalien de OUF. La cuisine est ouverte sur la salle, ça sent bon à se damner, la nourriture était tout simplement exceptionnelle et les proprios hyper sympas.
  • Bar Estrella à Séville -Calle Estrella, 3 / Tellement cool qu’on y a été deux fois. Ruez-vous sur les tapas !
  • Restaurante Tetería AlhambraPlaceta sillería, 7, 18010 Grenade / On s’est jeté sur ce resto en sortant de notre spectacle de Flamenco… Personnellement sans trop y croire… Et bien les gars, le truc ne paye pas de mine mais c’était p*tain de trop bon ! Cuisine arabe/méditéranéenne exclusivement, pas d’alcool mais une limonade maison à la menthe à se rouler par terre, des falafels de dingue, un houmous délicieux.