Déco

Ecouter ses plantes

Il y a quelques mois je partageais avec vous mes conseils spécial « serial-plant killers ». Des conseils simples et à la portée de tout le monde qui, je l’espère, ont pu sauver quelques plantes !

Je reviens aujourd’hui avec un autre conseil, très important, que j’ai compris au fil du temps (ainsi qu’au fil des décès et autres funérailles de moult de mes plantes vertes) : pour avoir de jolies plantes, en bonne santé et qui poussent bien il faut… LES ECOUTER. Ou plutôt les observer… Parce qu’on est d’accord, aux dernières nouvelles les plantes ne parlent pas…mais elles communiquent, à leur manière, et nous donne souvent des informations capitales et très utiles quant à leur état et leurs besoins.

LE BOUT DES FEUILLES BRUNIT

Qui n’a jamais vu le bout des feuilles de ses plantes vertes devenir brunâtre et sécher comme un slip sous le soleil de juillet ?

(très chouette image, Coline, on adore…)

[ très bon exemple : mon bananier ]

Quand les feuilles sèchent et brunissent, votre plante vous parle et vous dit « yo coco, je manque d’eau ! » (ou « s’cuse Martine » ou « hey Francesca » ou…. bref vous avez compris). A chaque fois que vous arrosez votre plante les racines vont boire l’eau qu’elles reçoivent et faire en sorte – ou tout du moins de leur mieux – pour que ce précieux breuvage et tous les minéraux & co se diffusent…des racines jusqu’aux pointes !

On a vu dans cet article comment bien prendre soin de ses plantes et quand les arroser, mais parfois, par peur de noyer ses plantes on a la main un peu trop légère et la plante, je vous le donne en mille, ne reçoit pas assez d’eau. Si on constate un brunissement des feuilles on n’hésite donc pas à augmenter un peu les doses !

Autre cas de figure possible, et très courant dans nos intérieurs : l’air est trop sec ! Les plantes ont besoin d’eau mais aussi d’humidité. Vaporiser de l’eau sur ses plantes à l’aide d’un brumisateur peut leur faire le plus grand bien et surtout éviter que les feuilles ne brunissent ! La brumisation c’est vraiment le truc que je ne faisais jamais avant mais qui est maintenant totalement rentré dans ma « routine plantes ».

Pour ce faire vous pouvez utiliser des brumisateurs spécialement conçus pour les plantes vertes mais sachez qu’une vieux vapo classique, même s’il sera moins précis, fera aussi l’affaire ! Pour certaines plantes il est aussi conseillé de déposer le pot sur une petite couche de billes d’argiles et de laisser de l’eau dans la coupelle. En s’évaporant l’eau va créer un petit micro-climat bien humide autour de la plante et y a moyen qu’elle soit contente.

Et pour les feuilles qui ont souffert, malheureusement pas d’issue positive possible, elles ne reverdiront pas… (c’est comme les fourches, quand L’Oréal te dit qu’il va les réparer, cherche pas, ils te mentent) Vous pouvez couper les parties abimées (ou toute la feuille) et essayer de mieux faire les prochaines fois !

MA SUCCULENTE EST TOUTE MOLASSE

Les succulentes ou plantes grasses sont des petites merveilles qui demandent souvent très peu d’entretien et d’attention. Mais le mythe de la plante increvable qu’on n’a jamais besoin d’arroser…reste un mythe (déso les gars). Toutes les plantes ont besoin d’eau, même quand il s’agit de ne leur en donner qu’une fois tous les 6 mois.

Un moyen hyper simple de savoir si vos succulentes ont besoin d’eau est tout simplement de tâter leurs feuilles ! L’eau étant stockée dans les feuilles, lorsque la plante est contente et bien hydratée, ces dernières sont donc bien fermes et bien pleines. En gros le réservoir est plein. Par contre si la plante commence à crever de soif, ses feuilles deviennent alors mollassonnes, voir flétries et un peu rabougries. Le réservoir est vide, il faut le remplir à nouveau !

[ à droite une plante grasse bien contente et bien hydratée… à gauche un sedum burrito un peu au bout du rouleau ]

Le truc fonctionne évidemment dans l’autre sens : si vous vous demandez si votre succulente à besoin d’eau, tâtez les feuilles : si elles sont encore bien fermes vous avez votre réponse.

Cette astuce m’a vraiment beaucoup aidée puisque, bizarrement, les plantes grasses étaient souvent ce que j’avais le plus de mal à maintenir en vie. Soit j’arrosais trop, soit j’arrosais trop peu… Avec cette astuce elles sont (presque) toujours en forme et elles ont recommencé à grandir dans la joie et la bonne humeur

LES FEUILLES FONT LA GUEULE

Vous avez sûrement déjà vu une plante verte avec les feuilles en mode dépression… La feuille molle, qui pointe vers le bas, les tiges qui se courbent… Ici encore, votre plante manque d’eau et elle vous envoie un message très clair en mode MAYDAY MAYDAY !

[pas de plante en dépression au moment de la rédaction… Du coup contre exemple : regardez comme celle-ci est happy ! ]

Evidemment, once again, la solution c’est l’arrosage !  Le mieux, bien entendu, est de ne pas attendre d’en arriver à ce stade mais c’est un super indicateur de soif chez nos vertes amies ! Ça peut aussi, sur le long terme et si on fait un peu gaffe, nous permettre de mieux faire. N’hésitez pas à noter vos arrosages et les moments où vous constatez que votre plante tire la gueule… Sur le long terme ça peut vous donner une idée bien plus précise de ses besoins en eau et vous éviter d’éventuelles déconvenues.

C’est d’ailleurs assez fascinant de voir comme les plantes reprennent littéralement vie lorsqu’on les arrose ! Faites le test un jour, prenez une photo de votre plante-dépressive avant arrosage et prenez le même cliché quelques heures plus tard… It’s a kind of magic.

 

Ma collection de déco

*vidéo réalisée en partenariat avec Etsy*

Je suis SUREXCITATION 8000 de vous dévoiler enfin ce projet ultra cool sur lequel je travaille maintenant depuis quelques mois !

♥ LOVE SUR VOUS ♥

✘ JE PORTE ✘

• Casquette de 2nde main

• Gilet La Redoute

• Tee-shirt Maison Scotch (ancienne co.)

• Bagues Unode50 et Aglaïa

• BO Marine Mistake

 

 

✘ DANS CETTE VIDÉO ✘

Macramé Mamasista

Suspension pour plantes Mamasista

• Broderies Claudia Comélade
bleue 
jaune 
ocre 

• Coussins Georgette
terracotta 
bleu givré 
moutarde 
le trio 

Vase Muryel Tomme

Affiche Léa Lafleur

Carnet Léa Lafleur

Cartes Léa Lafleur

Déco au naturel

Entre mon récent déménagement et l’aménagement/déco de la chambre du bébé qui commence à m’obséder, je suis à nouveau à DONF dans la déco. Mais genre plus à donf on ne fait pas. Et après une petite retombée en mode « gaaaah jpp de me demander si ma tirelire-chat serait mieux à côté du canapé ou plutôt sur les escaliers » me revoilà à nouveau en pleine crise déco !

Alors ok on n’a pas encore terminé de vider tous nos cartons (ahem…), certaines pièces de la maison (celles tout au fond où tu ne fous pas les pieds #techniquedelautruche) sont encore dans un état proche de l’Ohio, on n’a pas encore accroché le moindre cadre (j’appelle ça le syndrome du mur tout neuf dans lequel tu n’oses planter un clou, une punaise ou apposer la moindre boulette de patafix) mais en découvrant la collection Cyrillus j’ai littéralement fondu.

Je suis fan de l’univers très bohème-chic (ouais laisse-moi faire genre je sais de quoi je parle) et surtout des jolies matières. Du bois, du velours, du coton (certifié Oeko Tex sviouplaît !), de l’herbier, du rotin… Typiquement tout ce dont j’ai envie !

Lampe avec abat-jour en bambou

Que je poserais bien absolument n’importe où tellement elle est jolie.

Fauteuil en chêne en velours

Dans mon ancien salon je n’avais pas la place pour un joli fauteuil (hormis mon rocking chair mais il appartient officiellement à Pompon, c’est à peine si on ose s’assoir dessus)… Du coup depuis le déménagement j’ai une wishlist fauteuil longue comme mes deux bras.

Miroir en rotin

Parce qu’on aime toujours les miroirs en rotin. TOUJOURS.

Etagère en laiton brossé

J’ai beaucoup de mal à cacher mon amour pour tout ce qui est doré en ce moment… Je verrais bien cette petite étagère dans la chambre du bébé chat avec des trucs mignons et inutiles posés dessus.

Panier en herbier tressé

Possiblement ma pièce favorite ! J’ai une passion-panier depuis des années, pour mettre des plantes, pour mettre du linge sale, pour mettre des plaids, pour mettre mon chien et celui-ci collerait parfaitement dans la chambre du bébé pour ranger les sans aucun doute 853 peluches qu’on recevra à sa naissance.

Miroir à pompons

Pareil. Chambre du bébé chat. Tu le sens le fil conducteur ?

Boutis matelassé

Jamais compris à quoi servait les boutis si ce n’est à faire joli mais ça me semble déjà être une bien bonne utilité !

Commode en bois

Oh god, toute la collection de meubles « Bilboquet » est à tomber… J’ai une grosse préférence pour cette commode mais tous, absolument TOUS les meubles sont canons avec leur dégaine vintage et leurs coloris qui déboîtent !