Food

Araku x Coline : for coffee lovers

[ en partenariat avec Araku ]

Je suis HYPER heureuse d’écrire cet article aujourd’hui !

Pourquoi ? Parce qu’on va parler de café et que le café, vous le savez, c’est une de mes passions dans la vie. C’est mon petit rituel tous les matins depuis des années, ce petit moment à moi qui me permet d’attaquer mes journées sans avoir envie d’étrangler toutes les personnes que je croise (hein ? moi ? excessive ? Jamais ! ), l’odeur que j’adore sentir le matin dans ma cuisine mais aussi, de temps en temps, ce petit plaisir que je m’offre à la fin d’un repas.

C’est pourquoi je suis plus que ravie aujourd’hui de collaborer avec Araku et de vous présenter ce nouveau projet hyper chouette !

Araku Coffee, si vous n’en avez jamais entendu parler, c’est une marque de cafés hyper engagée. Des cafés d’exception, entièrement bio et surtout éthiques de la graine de caféier à la tasse.

Le café Araku c’est du très (très très) bon café, 100% pur arabica, torréfiés par un expert caféologue (tu ne savais pas que ce métier existait ? moi non plus) (toi aussi tu as envie de devenir caféologue maintenant ? moi aussi) qui s’assure de la qualité des cafés tout au long de la chaîne. J’ai eu la chance de pouvoir tous les goûter et…comment vous dire ? C’est comme si un univers tout nouveau s’était ouvert à moi ! J’ai découvert que le café n’avait pas qu’une seule saveur (en France c’est souvent « saveur un peu brûlé oups on s’est endormi sur la machine à torréfier ») !

Leur café est cultivé en biodynamie (c’est genre encore plus mieux que bio), produit et récolté à la main dans la Vallée d’Araku à l’est de l’Inde. La biodynamie si vous n’en avez jamais entendu parler c’est un système de culture extrêmement sain et plein de bon sens (et dieu sait qu’on en a besoin ! ), où l’homme et la nature travaillent main dans la main (enfin main dans la racine), qui respecte les écosystèmes et tout le cycle du vivant.

Et enfin, last but vraiment not least, la marque s’inscrit dans une démarche au delà du faitrade auquel on est habitué depuis quelques années. Araku c’est une seule et même équipe, qui part des fermiers en passant par les experts qui torréfient les cafés jusqu’aux équipes qui commercialisent. Araku a été imaginé et créé par ses propres fermiers, à l’origine du retour de la culture du café dans la vallée d’Araku (une culture qui avait disparue), les fermiers sont tous propriétaires de leurs parcelles, totalement indépendants mais néanmoins réunis au sein d’une coopérative. En bref c’est un circuit direct, pas d’intermédiaires, pas de sous-traitants, rien d’obscur, du respect d’un bout à l’autre de la chaîne et une transparence absolue.

Autant vous dire que c’est le type de démarches qui me parlent à 8000% !


Pour la première étape de notre collaboration la première chose qu’on a eu envie de faire ensemble ce sont de jolis coffrets, avec du (très) bon café, une pointe de gourmandise – parce que toi même tu sais : la bouffe c’est la vie – et de très beaux objets.

J’ai donc sélectionné mes produits favoris pour pouvoir créer 2 coffrets. Un grand avec que de la balle 8000 dedans que j’ai pensé comme le kit absolu pour les fans de café (je sais qu’on n’a pas l’impression vu qu’il fait encore 45° mais hé, c’est bientôt Noël… JDCJDR) et un plus petit pour les budgets un peu moins élevés mais qui fait quand même vachement plaisir !

 

Dans le grand coffret vous retrouverez :

  • 1 boîte « Coline x Araku » contenant mon blend favori, le Signature (moulu)
  • 1 cafetière italienne avec de la dégaine
  • 1 tasse en verre Kinto
  • 1 cuillère doseuse en cuivre
  • 1 tablette de chocolat noir aux grains de café (vegan friendly)

Dans le petit coffret vous retrouverez :

  •  1 boîte « Coline x Araku » contenant mon blend favori, le Signature (moulu)
  • 1 cuillère doseuse en bois
  • 1 tablette de chocolat noir aux grains de café (vegan friendly)

Les coffrets seront disponibles, en boutique et sur le site, à partir de vendredi aux prix de 35€ pour le petite coffret et 95€ pour le grand !


Et enfin pour accompagner ce joli projet quoi de mieux qu’un super événement ?

(rien, on est d’accord)

Si vous avez envie de passer un chouette moment ce samedi (le 20 octobre) je vous donne rendez-vous à la boutique Araku au 14 rue de Bretagne dans le 3ème arrondissement ! Camille, l’équipe Araku et moi-même nous vous accueillerons de 13h30 à 16h30 pour faire plein d’activités trop cool !

Au programme :

  • Comment recycler son pot Araku
  • Comment réutiliser son marc de café
  • Dégustation blind test de café Araku
  • Vegan Latte Art

Autant vous dire que suis excitation 8000 ! J’adore les occasions de se rencontrer et de passer un moment ensemble de la vraie vie et ce sera sans aucun doute mon dernier déplacement à Paris avant un looooong moment donc je compte bien en profiter !


J’espère que ce projet vous emballe autant que moi et que votre coeur de coffee lover bat la chamade ! (et si vous êtes plutôt thé ou jus d’orange on vous en veut pas hein, promis !)

 

Ma tarte ricotta de cajou et courgettes

J’ai eu envie d’adapter la fameuse tarte ricotta-courgettes en version végétalienne et, quasi à l’insu de mon plein gré, j’ai pondu une tarte qui déboîte ! #lamodestie Et comme je suis toujours si sympa, voici la recette ! 😀

 


INGRÉDIENTS

— Pâte :

  • 200 g de farine
  • 40 ml d’huile d’olive
  • 90 ml d’eau
  • 1 cuillère à soupe d’herbes de Provence
  • 1 cuillère à café de sel

— Tarte :

  • 250g de noix de cajou
  • 1 gousse d’ail
  • sel
  • 2 ou 3 courgettes
  • une poignée de pignons de pin

PRÉPARATION

— Pour la pâte : 

  • Mélanger la farine, les herbes de Provence et le sel dans un saladier
  • Ajouter l’huile et l’eau et pétrir jusqu’à obtenir une boule de pâte (ne pas hésiter à ajouter un peu d’eau si elle semble trop sèche)

— Pour la tarte :

  • Faire tremper les noix de cajou dans un grand volume d’eau pendant au moins 1h
  • Une fois le temps de trempage écoulé égoutter les noix de cajou et les rincer à l’eau claire
  • À l’aide d’un blender ou d’un robot mixeur mixer les noix de cajou, la gousse d’ail et saler – il ne doit plus y avoir de morceaux de cajou. Remiser au frais.
  • Laver et découper les courgettes en rondelles assez fines
  • Les placer dans une passoire et saler généreusement pour aider les courgettes à dégorger – laisser reposer une trentaine de minutes en remuant de temps en temps
  • Etaler la pâte au rouleau et la placer dans un moule à tarte
  • Piquer le fond avec une fourchette et faire cuire à blanc une quinzaine de minutes
  • Une fois la pâte précuite étaler généreusement la ricotta de cajou sur le fond
  • Presser les courgettes dans un linge pour extraire le plus de liquide possible
  • Placer les courgettes sur la ricotta de cajou en n’hésitant pas à empiler les couches
  • Parsemer de pignons de pins
  • Enfourner 20 à 30 minutes à 180°C

— Notes :

  • Cette tarte fonctionne aussi très bien avec une pâte feuilletée !
  • Pour la ricotta de cajou n’hésitez pas à varier les plaisirs ! Vous pouvez y ajouter des herbes aromatiques, de l’échalotte, des épices… Ou même en faire avec autre chose, comme des amandes !
  • Je n’ai pas encore testé mais je suis quasi sûre que le tout saupoudré de parmesan végétal – la recette ici – doit être divin !

Bon’ ap’ ! 🙌🏼

FOODVORIS #4 – Vegan + supermarché + healthy demain

Le retour des favoris qui se mangent ! 🎉
Avec cette fois-ci une petite variante puisque tout vient d’un supermarché tout en étant vegan friendly tout en étant pas healthy pour un sou.
De quoi se mettre bien pendant les vacances, en somme !

♥ LOVE SUR VOUS ♥

JE PORTE

• Robe Eple&Melk

• Collier « Joseph » Monsieur Paris

DANS CETTE VIDÉO

• Curly Donuts

• Gaspacho Tomate Menthe Basilic / Alvalle

• La frite Belge / McCain

• Délice Chocolat Végétal / Andros

• Green Ice Tea Citron vert & Menthe / Lipton

• Thé glacé thé blanc pêche et romarin / Honest

• Dragibus