Le reste

2015, le bilan !

J’avais envie de faire un bilan de l’année qui vient de s’écouler (do you remember, la nostalgie du 31 décembre -> 1er janvier? ;)) et surtout de le poster avant que le mois de janvier ne soit terminé (parce que sinon, après, je trouve que ça fait tache)(ou meuf ultra à la bourre même pas foutue d’écrire un post un peu complet en 31 jours…). Ce sont des articles que j’adore lire (mon favori cette année? Celui de Juliette!) et qui, je trouve, peuvent aussi permettre de faire le point.

Aloooooors…. 2015 en chiffres:

leblog bilan

  • J’ai continué à mettre à jour ce blog mais avec, il me semble, un peu moins de régularité que les années précédentes où j’ai eu, pendant très longtemps, un rythme de 5 posts par semaine, voire parfois 6. Les looks ont pris un peu moins de place avec une moyenne de 7 looks par mois et mon rythme de publication de vidéos est officiellement passé à au moins 3 par mois. La moyenne générale étant de 2 par semaine.
  • Entre le 1er janvier et le 31 décembre 2015 il y a eu près de 13 millions de pages vues et 11 millions de visites. Dingo!

Le post le plus lu en 2015 a été un post…de 2012! Mon « Tuto-tifs, 3 coiffures pour cheveux courts«  (j’avoue que je ne m’y attendais pas, à celle là!) a reçu près de 60 000 visites. Vient ensuite ce post avec 26 000 visites qui est loin d’être mon look le plus réussi de l’année mais je pense que le mot clé « enceinte » a fait son petit effet… Ahem… Et celui-ci qui, une fois de plus, fait un peu partie de la catégorie « wtf du look » avec 22 000 visites… Bon. Ok. 😂article le plus lu 2015 Coline

  • Mon look favori est définitivement celui-ci, qui résume parfaitement ce que j’ai le plus aimé porter en 2015: des jeans, des choses simples, assez monochromes et le confort avant tout!
    COLINE_15-06-15_2_WEB-7

.

  • Et le pire selon moi, celui là! 😱 Cette espèce de robe par dessus mon pantalon en cuir qui plissait au delà du réel ce jour là, les Docs qui ne sont définitivement pas mon truc et ce trop plein de bleu… Mauvaises associations, mauvaises proportions… Bref, mauvais look!

 

coline-jan-1-1

  • Share A Square, lancé en octobre, a rencontré un joli succès avec plus de 170 000 visites! Même si ça me demande plus de travail qu’auparavant je le vis vraiment comme un gros renouveau! Ça me permet d’aborder rapidement tout un tas de sujets que je ne pourrais décemment pas caser sur le blog! D’ailleurs depuis son lancement il y a déjà eu 70 articles postés, traitant sensiblement de tout et n’importe quoi!SHASQ 170K visites
  • J’ai aussi pu constater que les pages Lookbook étaient pas mal consultées avec respectivement plus de 110 000 visites pour l’année 2015, 42 000 pour 2014 et 32 000 pour 2013. Moi qui avait l’impression que personne ne les consultait jamais (en même temps si je regardais mes stats, aussi…), ça a été une bonne surprise!lookbook 2015 Coline
  • Côté commentaire, les articles qui ont déclenché le plus de réactions sont mon Haul Lunettes de Soleil, Néo, Gentils et Positifs et Le Jour d’Après.

.

YOUTUBE BILAN

  • Du côté de Youtube vous avez été 89 172 à vous abonner…et 18 067 à vous barrer (ben alors les gars! 😜)abonnements eppcoline
  • Mes trois vidéos les plus visionnées sont ce haul, le premier #AskColine et mes favoris du mois d’avril (??)
  • En 2015 j’ai enregistré plus de 7 millions de vues et, attention, plus de 42 millions de minutes de visionnage! 😱
  • La vidéo la plus likée est ma Danse de Noël 2015 avec plus de 7000 pouces bleus et celle qui vous a le plus énervé a été « Cheveux courts / Mes coiffures du moment »  (ou 1 commentaire sur 3 me disait « NON MAIS C’EST UNE BLAGUE? QUI SORT DE CHEZ SOI COIFFÉ COMME ÇA?! » 😂) avec 390 pouces rouges.POUCES ROUGES
  • Mes deux vidéos les plus partagées ont été Gentils et Positifs avec près de 200 partages et… la Danse de Noël 2015!
  • Dans le top des vidéos commentées on trouve mon Haul Lunettes de Soleil, Gentils et Positifs, la Danse de Noël once again et enfin ma vidéo sur mon voyage aux USA.

.

PRO BILAN

  • En 2015 j’ai continué à galérer à expliquer aux gens ce que je fais dans la vie. Je ne me suis toujours pas résolue à répondre un truc du genre « boulangère » ou « avocate », un truc que tout le monde conçoit. La meilleure parade que j’ai trouvée restant « rédactrice web et vidéaste » (<- salut les termes pompeux mais en même temps c’est pas moi c’est l’URSSAF!) que je développe parfois en « j’écris des trucs sur internet et je fais des vidéos » pour ceux qui ne comprennent vraiment pas.
  • Le 1er janvier 2015 j’ai changé de statut social, passant de profession libérale (le PIRE statut du monde 😱) à SARL (la SARL est-elle un statut social? Dieu seul le sait…) et j’ai aussi changé de comptable ce qui a excessivement simplifié ma vie… Mais pas au point que tout cela devienne limpide pour moi. En 2016 je continuerai sans aucun doute à être à la bourre dans ma compta et à ne pas comprendre 1 mot sur 3 lorsque mon comptable me parle.
  • J’ai continué à travailler avec de super marques!

*J’ai créé une pochette en collaboration avec Delphine de Maradji

*fait mon premier takeover sur Instagram avec IKKS

*réalisé 4 vidéos pour Bourjois et son Volume Glamour Effet Push Up

*tourné une mini-websérie hilarante avec Les 3 Suisses

*imaginé 3 looks pour Missguided

*travaillé avec Birchbox sur une édition green de leur box beauté

*participé à l’opé La Vérité sur les Filles avec Twingo qui avait fait un assez bad buzz mais qui m’avait permis de vous rencontrer ❤️ !collaborations 2015 Coline

  • 2015 a clairement été l’année de la galère niveau organisation! Dès le 1er janvier j’ai eu l’impression d’être submergée… Impression qui, en 2016, n’est toujours pas passée… Bon. Réussir à mieux m’organiser et surtout à lâcher un peu prise quand je ne m’en sors plus fait définitivement partie de ce que je dois acquérir cette année!
  • J’ai pas mal ramé avec mon matériel vidéo. Je suis passée d’un Canon 600D à un Sony A7s et à l’heure actuelle je ne suis toujours pas certaine d’avoir fait le bon choix. J’ai eu des soucis d’objectifs, de retour, mon micro a rendu l’âme, j’ai eu des problèmes de disque dur, mon logiciel de montage a planté environ 90 fois en 365 jours, j’ai parfois mis  » jours pour uploader une seule et unique vidéo… Bref, vive la technologie! 😂
  • Heureusement, Julian est entré dans ma vie en 2015! Grâce à lui je n’ai plus du tout à m’occuper de toute la partie édition des photos que je gérais seule depuis des années et qui me faisait parfois ramer comme pas possible! Depuis le mois de mai je n’ai plus qu’à poser, clic clac, et hop, mon boulot vis à vis des photos est terminé! 🎉
  • Grâce à Share A Square j’ai donné du travail a 3 personnes, Sandrine, Charlène et Sandra. Même si elles ne sont pas embauchées au sens propre (doit-on vraiment parler des charges sociales? NON) je dois avouer que l’idée de donner du travail à trois nanas aussi chouettes me met particulièrement en joie!

.

PERSO BILAN

Capture d’écran 2016-01-26 à 07.47.352015 a été une année riche en émotions, positives comme négatives. Avec le recul je la vois un peu comme une année charnière qui m’a permise d’en apprendre beaucoup sur moi-même, sur mes défauts et mes qualités, qui m’a aussi permise de beaucoup me remettre en question et, au final, d’être, peut-être, une version un peu meilleure de moi-même et surtout d’avancer dans ma vie. Bon alors évidemment ici les choses ne changeront pas et ce blog ne deviendra jamais un journal de ma vie personnelle et privée mais j’avais quand même envie d’aborder cette partie, rapidement. L’image lisse et parfaite que renvoient très souvent les blogs/vidéos/réseaux sociaux n’est pas une mauvaise chose en soi (je veux dire, qui a envie que tous les 2 jours je vienne vous raconter que mon chat a vomi sur le tapis, que j’ai mes règles, que j’ai un bouton bionique sur le front, que j’ai rayé les jantes de ma bagnole ou que c’est tellement le bordel dans mon bureau que je ne peux pas mettre un pied devant l’autre? PERSONNE) mais je pense qu’il est bon, parfois, de rappeler un peu que derrière tout ça, les belles images et les mots, nous ne sommes que des êtres humains avec toutes les difficultés que ça inclue. N’oubliez jamais que personne n’a une vie parfaite, que nous avons tous des soucis (à différents degrés évidemment mais un souci reste un souci) et que tout ça ne reste qu’un média, sur lequel on préfère évidemment partager du positif plutôt que du négatif (tiens, par exemple, cette photo de moi au Grand Canyon elle vous dit sûrement « aaaaah c’est beau le Grand Canyon et si paisiiiiible… la la la pâquerettes et coquelicots » Alors qu’en vrai il faisait 12 degrés, on se caillait le cul et 10 minutes plus tôt on était coincés au bord de la route, seuls, sous une pluie de grêle… Alors bon, OUI on était un Grand Canyon et c’est un bol monstrueux MAIS tout n’était pas aussi parfait que ce que cette photo laisse entendre… 😉).

.

BILAN

Une chose est très nette, en 2015 j’ai beaucoup plus aimé faire des vidéos! Je n’ai pas pour autant délaissé ce blog mais je pense que ça s’est ressenti niveau contenu et investissement  puisque si j’y pense rapidement j’ai passé beaucoup plus d’heures et de journées entières à filmer et monter des vidéos qu’à écrire des articles. Je pense d’ailleurs que vous l’avez ressenti puisque pour la première fois depuis longtemps les visites sur le blog ont baissées (alors que sur Youtube les vues et les abonnements sont en augmentation constante) par rapport à l’année précédente.

L' »exercice » du look est de loin ce qui m’a le moins amusée. Pour compenser j’essaie d’avoir toujours un petit truc à raconter à côté (qui souvent n’a pas le moindre rapport…) mais ce n’est pas un exercice évident et l’idée de poster un look sans rien écrire m’a toujours dérangée. Je pense que quand on fait la même chose depuis des années il est normal de rencontrer quelques difficultés, d’être confronté à un peu de lassitude. Share A Square représente bien, je crois, mon envie d’évolution et de changement. Même si les fringues et la « mode » feront toujours partie de ce blog je pense que les choses vont continuer à évoluer par ici.

C’est d’ailleurs là que vous entrez en action! Evidemment ce blog reste mon espace et j’y fais bien ce que je veux mais j’ai aussi envie qu’il continue à vous plaire, à vous amuser, à vous inspirer, à vous faire découvrir des choses… Alors n’hésitez pas à me donner votre point de vue, à me dire ce qui vous manque, ce que vous trouvez « too much », les sujets que vous aimeriez voir abordés, le nombre de posts que vous aimeriez avoir par semaine… Bref, tout ce qui vous passe par la tête! Evidemment je ne pourrais jamais satisfaire tout le monde, celles qui ne voudraient que des posts Go Green, celles qui voudraient que je ne m’habille qu’avec des vêtements à moins de 10€ ou que je poste 8 fois par jour… Les gars ça va être un peu compliqué mais votre avis est important donc…n’hésitez pas à le donner!

Pour conclure ce long article 2015 a, une fois de plus, été une merveilleuse année, aussi bien personnellement que professionnellement, malgré les embuches et les encombres. Je continue toujours à me dire que j’ai une chance folle d’être là où je suis, je continue aussi à me demander pourquoi et je continue surtout à me dire que j’ai envie que ça continue! Alors une fois de plus, merci à vous pour votre soutien, merci à ceux qui débarquent seulement et se disent « tiens c’est sympa ici », merci à ceux qui me suivent depuis le tout début (quand on me dit ça j’ai toujours l’impression qu’on me fait une vanne… Ça semble tellement surréaliste!), merci à ceux qui me permettent de m’améliorer en tant qu’être humain, ceux qui ne sont pas toujours d’accord avec moi et qui me permettent de me poser des questions… En bref MERCI D’ÊTRE LÀ!

❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️

 

 

J’ai testé pour vous…

sensibilisation sécurité routière

… un stage de deux jours de sensibilisation à la sécurité routière (autrement appelé « vas-y donne moi 4 points keskya!)

Comme personne n’a semblé s’opposer à cet article… J’ai pris ça pour un « ouais vas y Coline! » (il faut parfois savoir simplifier les messages que l’on nous envoie)

La semaine dernière j’ai donc passé 2 jours dans une salle, comme à l’école, entourée de 12 personnes souhaitant récupérer des points sur leur permis et 2 « animateurs ».

Je ne vais pas vous mentir, j’y suis clairement allée à reculons. Déjà ça me faisait perdre deux journées de travail (et quand on sait à quel point je galère niveau organisation, 2 jours c’est énorme), ensuite ça commençait à 8h30, ce qui signifiait qu’avant le levé du soleil je devais être prête, maquillée, coiffée et habillée, mon thé chaud et infusé à la main, prête à partir. Quand on a l’habitude d’emmener son gosse à l’école à moitié en pyjama et de ne prendre le temps de se préparer que vers 9/10h, ça fait un petit choc (oui, même quand on se lève à 6h du mat’). Et enfin mon égo en prenait un sacré coup. Aïe.

Je pense que beaucoup ont une image de ce genre de stages comme la réunion de la lie de l’humanité et s’imaginent passer 2 jours en compagnie de tous les poivrots/délinquants de la route/cas sociaux du coin et surtout qu’on va nous faire la morale et nous traiter comme des criminels, dangers publiques, inconscients, idiots du village, enfant de 10 ans. En partant avec cette idée (débile au possible et pleine de préjugés), c’est un peu compliqué de s’y rendre en sautillant et en chantant la Marseillaise… Mais j’avais été totalement formatée en influencée par les échos que j’avais eu de ces stages (et d’ailleurs toutes les personnes à qui j’ai dit que je participais à ce stage m’ont sensiblement dit la même chose « oh putain tu vas passer 2 jours avec des alcoolos… »).

Et bien les amis, une fois de plus, la vie m’a surprise! Et une fois de plus j’ai envie de dire merci la vie et merci l’humanité!

Nous étions donc encadrés par un psychologue et un mec mi-moniteur d’auto école, mi-formateur et mi-j’anime-des-stages-sur-la-sécurité-routière. Dès les premières minutes j’ai immédiatement compris qu’ils n’étaient pas là pour nous rabaisser ou pour nous faire la morale. Ils ont raconté leur histoire, se sont présenté, nous ont même fait part des problèmes que, eux, rencontraient sur la route et nous ont expliqué qu’ici personne n’était là pour porter un jugement de valeur et qu’en gros on allait essayer de passer 2 jours ensemble de la façon la plus positive et constructive possible (enfin ça ils ne l’ont pas dit mais c’est ce que j’ai entendu ;)).

Alors je ne vais pas vous raconter en détail le contenu de ces 14h passés ensemble, de un tout le monde s’en fout et de deux ce serait extrêmement long mais dès la première heure, lorsque chacun a commencé à se présenter et à raconter « son histoire avec la route » j’ai commencé à apprécier ce stage et à me dire que, mince, ça allait être hyper intéressant et enrichissant. Je me suis rendue compte que certains étaient loin d’être des délinquants, que finalement ils étaient un peu comme moi (mon problème? le régulateur à 134 au lieu de 130 ou 95 au lieu de 90), que d’autres par contre, avaient un problème un peu plus sérieux mais qu’au final personne n’était une brute épaisse de la route ou un fou dangereux. Un des animateurs nous a même raconté qu’un jour une petite mamie était venue passer ce stage parce qu’elle avait perdu 1 point… UN POINT. Elle le vivait tellement mal et se sentait tellement hors la loi qu’elle s’était sentie obligée de passer 2 jours à écouter des mecs parler de la sécurité routière. Pour faire clair j’étais entourée…d’être humains.

Nous nous sommes présentés chacun notre tour, expliquant pourquoi nous étions là, partageant nos défauts de la route avec les autres, nous avons étudié des statistiques, nous avons fait des exercices en groupe, regardé des vidéos (et pas des trucs en mode « tiiiiiens, regarde les gens morts dans leur voiture », hein), fait un petit exercice rigolo pour tester nos réflexes, nous avons pu débattre et nous exprimer sur un sujet qui, finalement, nous concerne quasiment tous et ces deux jours sont passées à une vitesse folle. Tellement qu’arrivée à la fin j’avais presque envie que ça continue (la meuf qui va bien…). Parce qu’au delà de l’aspect sécurité routière, j’ai trouvé que c’était une belle leçon de vie, un moyen (pour ceux qui y sont ouverts) de faire une petite introspection, de se remettre en question et pas uniquement sur notre conduite.

Un des stagiaires racontait, par exemple, que lui roulait en excès de vitesse pour gagner 5 minutes le matin et pouvoir boire un café avec ses collègues, avoir un petit moment de détente avant d’attaquer sa journée. Et doucement mais sûrement le psy qui nous accompagnait a réussi a creuser un peu plus profondément, à savoir que ces 5 minutes étaient en fait liées au travail puisqu’il devait (grosso merdo) préparer leur journée (en buvant un café entre collègues, certes, MAIS pour parler boulot), ce qui était donc directement lié à l’envie de ce jeune homme de bien faire son travail et surtout de le garder. Et évidemment de le garder… pour avoir de l’argent.

Ce qui a amené à une réflexion très intéressante sur le « sens de la vie » et surtout notre propre projet de vie. Le sens de tout ça, l’intérêt de mettre sa vie en danger et celle d’autrui pour gagner 5 minutes et, au fond du fond, un aspect financier? De quoi a-t’on réellement besoin pour vivre heureux? D’argent et du dernier iPhone ou de quelque chose de plus profond et spirituel? Est-ce que ça en vaut la peine? Comment réagirons-nous à la fin de notre vie, quand nous regarderons en arrière et que nous verrons notre vie passée à courir partout, à travailler, bien souvent pour peu de reconnaissance et quelques biens matériels accumulés? C’est con dit comme ça mais j’ai trouvé ça tellement juste. Evidemment il ne s’agit pas de refaire le monde après 2 jours de stage sur la sécurité routière mais je ne m’attendais pas une seule seconde à ce que les choses soient prises sous cet angle et j’ai trouvé ça…tellement positif!

Une autre réflexion que j’ai trouvée très enrichissante et positive a été celle que j’appellerais « la prise de conscience et le changement ».

Le psy nous expliquait que tout partait du « consommateur satisfait ». Consommateur de la route, consommateur de la vie, du commerce, peu importe. Tant que ce consommateur était, donc, satisfait, le changement était inenvisageable. Pourquoi opérer des changements, se faire violence quand les choses nous conviennent ainsi? Mais un jour il se peut que ce consommateur commence à relever des inconvénients (dans le cas présent, par exemple, il en a ras la couenne de se prendre amendes, de devoir faire des stages pour pouvoir conserver son permis de conduire). Ce qui entraîne alors une prise de conscience puis, éventuellement, une intention. Intention de changer, intention de faire des efforts. Puis une préparation à ces changements et enfin une action (je SUIS le changement, hell yeah!). Suite à ce cheminement ce consommateur peut être confronté à des rechutes, recommencer à griller des stops par exemple, si on reste dans le thème de la sécurité routière. MAIS en ayant déjà effectué le travail de prise de conscience, il n’aura qu’à reprendre à la partie « préparation », jusqu’à réussir à arriver au stade du maintien et enfin…de la résolution, autrement dit du réel changement.

En gros un processus normal et surtout humain!

Je suis souvent attristée par l’esprit de compétition et la glorification du parfait dans notre société alors entendre un discours si ouvert et tolérant, distillé dans un environnement où je ne pensais JAMAIS l’entendre… Et bien je crois que ça a renforcé ma foi en l’humanité (ouais, rien que ça…).

Alors évidemment je doute que ce stage révolutionne la vie des ces jeunes et de ces moins jeunes mais je le vois comme une petite graine plantée, qui restera peut-être sous la terre des années, des décennies durant mais qui, un jour peut-être, va germer. Et ça c’est cool!

Pour conclure j’ai passé 2 journées extrêmement chouettes, à écouter parler des gens passionnants et plein de bonnes intentions, je n’ai ressenti aucun jugement, aucune violence et même si j’imagine facilement que tous les stages du genre ne se passent pas de la même manière j’ai absolument a-do-ré celui-ci.

 

coline160116Chemise Vero Moda

Rouge à lèvres #401 / Giorgio Armani

Collier Free PeopleColine 150116-4 Coline 150116-3