Tous les articles de Sandra

Vases recyclés

Recycled-collection-Les-Vases-Unea-©Bluette

 

Un peu de douceur fleurie aujourd’hui. Je vous ai préparé un DIY tout simple pour transformer bouteilles et bocaux de récup en une chouette collection de vases. J’adore répartir les bouquets dans plusieurs contenant différents, on peut en mettre dans toutes les pièces et en groupe je trouve ça vraiment beau. Je n’achète jamais de vases, notamment parce que ceux qui me plaisent sont chers (60 euros pour un objet que le chat peut fracasser sur le sol à tout moment, bon…). Bouteilles d’huile et de rhum font très bien le boulot !

Pour leur donner un air de famille malgré leurs formes variées je les ai habillées de liège. C’est rapide (comptez une demi-heure à une heure en fonction du nombre de bouteilles que vous utilisez) et vraiment pas cher (environ 5 euros pour une dizaine de vases). C’est aussi très facile ! Le plus compliqué est en fait de réussir à enlever les étiquettes (d’ailleurs messieurs les industriels, vous ne pourriez pas utiliser des colles moins violentes ? Ça simplifierait grandement le recyclage…). La méthode la plus efficace consiste à faire tremper les bouteilles dans de l’eau très chaude puis gratter l’étiquette avec le dos d’un couteau. Pour enlever les dernières traces de colle le dissolvant pour vernis à ongle fonctionne très bien.

Une fois habillées on peut aussi utiliser ces bouteilles comme carafes. Attention quand même à ne pas les faire tremper ou pire, les mettre au lave-vaisselle. Le liège ne craint ni l’eau ni la chaleur, ce n’est pas le cas de la colle… Utilisez plutôt un goupillon (pas franchement glamour comme ustensile, mais bien pratique).

 

Recycled-collection-Les-Vases-6a-©Bluette

Recycled-collection-Les-Vases-7-©Bluette

 

Il vous faut :

  • des bouteilles et bocaux dont vous aurez retiré les étiquettes
  • une ou deux feuilles de liège adhésif d’1 mm d’épaisseur (ici ou ici)
  • du kraft
  • du bristol (idéalement quadrillé)
  • un marqueur à pointe fine
  • un scalpel ou un cutter bien affûté
  • une règle
  • du scotch
  • un support de découpe (pour protéger votre table)


Commencez par habiller vos bouteilles avec des bandes de kraft de différentes tailles que vous fixerez avec du scotch. Quand le positionnement vous convient coupez ces bandes et reportez leurs formes sur du papier bristol (servez-vous du quadrillage pour vérifier que vos gabarits sont bien droits). Ajoutez 1 cm dans la longueur puis découpez les « patrons ». Dessinez leur contour sur la feuille de liège avec le marqueur puis découpez au cutter. Retirez le film protecteur et collez le liège sur la bouteille. Au niveau du raccord les deux extrémités se superposent, c’est normal. Avec le cutter coupez les deux épaisseurs bien au milieu de la superposition. Décollez et enlevez les deux petits morceaux excédentaires. Recollez les extrémités et hop une finition bord à bord presque invisible !

Comme d’habitude si je ne suis pas claire n’hésitez pas à me poser des questions :)

 

Recycled-collection-Les-Vases-4©Bluette

Recycled-collection-Les-Vases-6-©Bluette

publié par sandra 3

 

Chaussons aux pommes et cheddar

Chausson pommes et cheddar-1-©Bluette

Feuilletage + cheddar, vous vous attendez surement à ce que je vous prépare l’apéro…
Et bien non, ces petits chaussons sont sucrés ! L’Apple-Cheddar Pie est un dessert américain qui m’a toujours intriguée. Dans la recette originale le fromage râpé est dans la pâte. Mais ce jour-là je n’avais pas le temps de la faire moi-même (et puis je préfère la pâte feuilletée), j’ai donc simplement mis le cheddar à l’intérieur du chausson. Verdict ? C’est drôlement bon ! On ne sent pas réellement le fromage, il apporte juste une touche salée / fumée qui se marie très (très) bien avec la pomme. Autant vous dire qu’ils n’ont pas fait long feu les petits…

Pour l’anecdote street style, j’ai pris ces photos enroulée dans une écharpe de la taille d’une couette (en gros) avec un bonnet enfoncé jusqu’aux yeux. Je voulais à tout prix photographier ces petites douceurs devant le mur de briques voisin (pour l’esprit café new-yorkais, tout ça). Par deux degrés. L’idée de génie.
J’ai donc tout à fait mérité de manger cinq de ces chaussons à moi toute seule. Tout à fait.

 

Chausson pommes et cheddar-2-©Bluette

Précisions :

  • Si vous n’avez pas de vergeoise, remplacez le mélange de sucres par de la cassonade.
  • Vous aurez besoin de deux grosses pommes ou trois moyennes.
  • Utilisez si possible du cheddar affiné (autrement appelé « vieux »). S’il est blanc il ne contient pas de colorant et c’est encore mieux !
  • Ces chaussons sont tous petits, ils contiennent donc assez peu de garniture. Si vous êtes très gourmand(e)s vous pouvez en faire quatre d’un diamètre de 10-12 cm avec la même quantité de pâte (rajoutez une pomme aux 2-3 prévues dans la recette et tout plein de cheddar).
  • Pour une version vegan, utilisez une pâte feuilletée à base de margarine (l’huile de coco a un goût trop fort pour cette recette) et essayez donc le cheddar végétal de Marie Laforêt. Vous pouvez dorer la pâte avec de la confiture d’abricot légèrement chauffée (n’en mettez pas trop pour que l’abricot ne cache pas le goût des pommes).

 

Chausson pommes et cheddar-3-©Bluette

Chausson pommes et cheddar-4-©Bluette

publié par sandra 3

Poésie à croquer sur Instagram

Aujourd’hui pas de recette mais un petit tour du monde des comptes Instagram de chefs que je trouve particulièrement inspirants. La liste est loin d’être exhaustive (je pourrais écrire encore au moins dix articles du même genre) mais ceux-ci créent des plats si beaux que ça en deviendrait presque poétique.
Certains ont des dizaines de milliers d’abonnés donc il est fort probable que vous les ayez déjà croisés, mais j’espère que vous ferez quand même quelques découvertes.

Désolée si à cause de moi vous crevez de faim dès 10h du matin ;)

 

@bobech

Bon, forcément on commence par un danois (#shareundanois ^^) : le monsieur, en plus de cuisiner des plats d’une rare délicatesse (qui eut cru que le chou-fleur pouvait être aussi beau ?), a un vrai talent pour le photo-reportage.

bobech-Instagram

 

 

@chefcicioni

Une chef (ou cheffe ?) italienne raw et vegan qui rend spiruline, semoule fermentée et fromage végétal drôlement appétissants !

chefcicioni-Instagram

 

 

@chefjasonhoward

Londonien, originaire de la Barbade, il cuisine des plats inspirés des caraïbes incroyablement colorés. Le gravlax de saumon au chou rouge me fait juste rêver (d’ailleurs je l’ai mis deux fois, tiens)

chefjasonhoward-Instagram

 

 

@le.sorcier

Un chef japonais qui mêle technique française et japonaise. C’est tellement magique (il porte bien son surnom) que je crois que je serais incapable de manger ces merveilles…

le.sorcier-Instagram

 

 

 

@chef_wuttisak

On fini par mon chouchou : un chef thaïlandais que je suis depuis des lustres (au moins^^). Ai-je besoin de vous faire l’éloge de cette raviole fumée à table en feuilles de… quelque chose ? Ou de cet œuf au plat?
Tout a l’air simple (mais ne l’est surement pas) et en même temps merveilleusement bon. ❤

chef_wuttisak-Instagram

 

Bon je vous laisse, il faut que j’aille tenter de « dresser » artistiquement ma salade pour le déjeuner (3 heures ne seront pas de trop ^^).

publié par sandra 3