Cette brosse à dents sauve le monde

Un dimanche matin ensoleillé de septembre, entre mon café et mes tartines je zone tranquillement sur Facebook quand soudain, je tombe sur ça :

Une petite vidéo promotionnelle pour une marque de brosses à dents en bambou qui nous explique que chacune de leur brosse à dents vendue contribue à diminuer les 12 000 tonnes de déchets par an que constituent les brosses à dent.

Une brosse à dents en bambou c’est chouette, c’est compostable, c’est sans chimie, le bambou ça pousse bien, ça demande peu d’eau, pas d’engrais ou de pesticides.

C’est formidable.

C’est formidable mais je n’en PEUX PLUS de ce genre de messages. J’en ai assez souvent parlé sur les réseaux sociaux et alors que ce matin là je m’apprêtais à en faire une story instagram je me suis dit hé tant qu’à faire autant écrire un article – hashtag je tire mon inspiration de tous bords, admirable n’est-ce pas -, que le truc reste gravé dans la roche jusqu’à ce que le monde explose.

LES PETITS PAS

Je suis la première à aimer les petits pas. Les petits pas, les petits gestes, les petites pensées du quotidien, c’est bien c’est très bien. Prendre des décisions simples comme arrêter l’eau en bouteille, se tourner vers plus de vrac, acheter de seconde main, utiliser des cotons réutilisables, j’en passe et des meilleurs, sont des gestes qui m’ont toujours semblé à la portée de tous, économiques, intelligents et utiles.

Aujourd’hui plus que jamais il me semble primordial d’éveiller les consciences, de dire haut et fort que non on ne peut plus vivre « comme avant » et on doit arrêter de nourrir excessivement l’individualisme dont nous sommes tous un peu victimes. Mais qui ne s’est jamais demandé « à quoi bon ? ». À quoi bon se féliciter de ne sortir se poubelle que toutes les 2 semaines quand, sur le pallier d’à côté le voisin laisse dégueuler la sienne tous les 7 jours ? À quoi bon se tourner vers des marques de mode plus respectueuses de l’environnement quand on voit des personnes sortir de chez Primark avec 3 sacs géants remplis de fringues produites dans des conditions à gerber à tous les niveaux ? À quoi bon manger bio puisque de toute façon on va tous crever d’un cancer à cause des nano-particules à cause de ceux qui roulent au diesel et n’aiment pas faire du vélo ?

À quoi bon faire des efforts quand on nous répète constamment qu’on n’en fait pas assez ?

N’en déplaise à certains, je reste persuadée que bien que l’intérêt premier de la conscience écologique soit tourné vers la planète et une envie de « sauver », il n’en reste pas moins quelque chose d’assez égocentré, au travers du quel on se réjouit de « faire mieux ». Derrière beaucoup de gestes je pense qu’il se cache ce besoin de se déculpabiliser.

Et ce n’est pas un mal en soi. Loin de là. La culpabilité on en a assez parlé par ici, c’est de la merde. Ni plus ni moins. Quelle qu’en soit l’origine, la source, les fondements, c’est une émotion toxique. Et agir pour se débarrasser de cette culpabilité (quelle qu’elle soit et quelle qu’en soit la source, ça marche pour tout) est une action réellement positive.

Mais en matière d’écologie on a passé il y a longtemps le stade du « on nous prendrait pas pour des cons, là, à tout hasard ? ».

CULPABILITÉ JE CRIE TON NOM

Je me sens plutôt bien placée pour aborder la question de la sur-culpabilisation pour la simple et bonne raison que je parle d’écologie et de trucs « green » depuis des années, je suis des tas de blogs, comptes instagram, de pages facebook liés à ce sujet et s’il y a bien une chose que je ne supporte plus c’est d’être constamment confrontée à la SUR-culpabilisation des individus.

Quels que soient tes efforts on arrive toujours et de façon quasi systémique à te remettre le nez dans ton caca pour te dire « euh ouais mais pardon mais en fait tu fais ça c’est pas du tout écolo, t’es un mytho écolo, t’as le malheur de continuer à respirer et pis alors super l’utilisation d’internet plus polluant tu meurs et oh ben génial tu manges plus de viande mais et le cuir alors ? Et les produits laitiers tu y penses ? Comment ça tu manges du SOJA ?! DÉFORESTATIIIIIIION ! T’es au courant que ton tee-shirt a été fabriqué dans des conditions dégueulasses ? Tu te soucies de l’environnement ? Et les humains alors, HEIN LES HUMAINS ?? Le véganisme/écologie/zéro déchet, quelle mode de merde que tout le monde va zapper dans 3 mois comme les horribles baskets Balenciaga… COMMENT ÇA TU AS ENCORE L’EAU COURANTE ET L’ÉLECTRICITÉ CHEZ TOI MAIS TU TE FOUS DE NOTRE GUEULE OU COMMENT ÇA SE PASSE ??? »

Et ça vaut sur internet comme dans la vie de tous les jours. Tout. Le. Putain. De. Temps.

Alors bien entendu il ne faut surtout pas laisser de côté le biais psychologique qui pousse quasi inexorablement une grande partie des gens à réagir négativement face à quelqu’un qui fait les choses différemment d’eux, ou qui fait à priori « plus d’efforts ». Ça nous ramène à nos imperfections, on le vit mal, on est fâché, on s’en prend aux autres. Classique et humain.

Mais au delà de ça j’aimerais qu’on s’arrête une minute sur le cas de la SOCIÉTÉ. Oui en majuscule et en gras.

LA PAILLE ET LA POUTRE

On n’a jamais vécu dans une société qui prend autant la planète pour une poubelle mais de l’autre côté on n’a jamais vécu dans une société aussi culpabilisante.

Cette pub pour la brosse à dent en bambou est un exemple parfait. De même que, cet été, l’histoire des pailles en plastique. De même que les véhicules individuels. De même que 1 million d’autres trucs avec lesquels on nous rabat les oreilles depuis des années en nous disant que c’est pas bien on est vraiment méchants et on pense qu’à nous.

Quand à côté de ça les filets de pêche abandonnés représentent 46% du plastique dans les océans contre 0,03% pour les pailles.

Quand à côté de ça 100 entreprises dans le monde seraient responsables de 70% des gaz à effet de serre.

Quand à côté de ça des marques comme Burberry brûlent pour plus de 30 millions d’euros de trench-coat mon cul et de sacs à mains.

Quand à côté de ça 60 des plus gros bateaux de transport polluent autant que toutes les voitures du monde.

Mais non. Toi on vient te faire chier parce que tu as une Senseo et qu’hier, dans ton jean Zara, tu as pris une paille chez Mc Do pour boire ton Sprite.

On te fait croire que si la planète est devenue une déchetterie et qu’on va tous mourir c’est de ta faute à toi pauvre citoyen lambda, c’est de ta faute parce que putain t’es relou en fait, si tu achètes cette brosse à dent en bambou tu peux sauver le monde… SAUVER LE MONDE ! Tu ne sais pas lire ou tu ne sais pas lire ? Et, toi, tu ne le fais pas. Vieille raclure d’égoïste, va.

BIS REPETITA

Alors attention hein, je ne reviendrai jamais, ô grand jamais sur l’importance des petits pas et des actions individuelles. Parce que chaque action positive effectuée en ce bas monde nous permet de nous sentir de meilleurs humains et donc d’être de meilleurs humains tout court. Et ça, ça n’a pas de prix. Mais aussi parce que les industries suivent les consommateurs (oui, nous vivons toujours dans une société capitaliste, déso pas déco, c’est pas prêt de changer faut faire avec hein). Si ces dernières années tout le monde se met à jouer dans la cour de l’éthique ce n’est pas pour rien. C’est parce que les individus, les consommateurs (et donc leur pognon *insérer un clip de Abba*) ont envoyé des messages, encore et encore et encore et encore et encore…

Et en ce qui me concerne je n’arrêterai jamais de prôner les petites actions et de les saluer, qu’elles soient faites par des individus ou par des multi-nationales, mais il me semble qu’il est temps de comprendre que les actions d’envergure viendront des grands. Des entreprises, des gouvernements, des lobbys, j’en passe et des pire.

Alors la prochaine fois que l’on verra quelqu’un faire un effort, même si ce n’est que votre grand-mère qui comprend enfin que les bouteilles en plastique il faut les mettre dans le bac de recyclage et pas dans la poubelle, soutenons-le au lieu de lui dire que ce n’est pas assez.

Et saluons toutes les initiatives quelles qu’elles soient, sans hiérarchie, sans « ça ça sert à rien ! C’est ça qui faut qu’on fait ! ». Et n’hésitons pas aussi à dire aux marques qu’elles nous font royalement chier avec leurs messages de merde à la sauce « cette brosse à dents sauve le monde ».

☮️

134 commentaires sur Cette brosse à dents sauve le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je suis d’autant plus d’accord avec toi que ce type de brosse à dents à tendance à vite moisir si tu l’utilise Comme moi lors d’un voyage en pays humide (genre asie).

    Je te remercie en tous cas de m’avoir permis d’amorcer une vie vers le zero dechet, c’est suite à un de tes posts que j’ai decouvert les sachets en tissus pour le vrac et là : le doigt dans l’engrenage lol.

    Allez, je m’en vais prendre mon starbucks (nan mais j’ai une paille en inox, alors je pollue qu’à moitié)

  2. OMG Coline en mode vénère, j’adore 😍😍
    Surtout quand c’est pour dire tout plein de choses sur lesquelles je suis d’accord à 1000% 😘
    L’un de mes proverbes préférés est « le mieux est l’ennemi du bien », aka personne n’est parfait et à force de viser la perfection on peut facilement finir par faire pleins de choses finalement pas si bien… Depuis quelques temps je me sensibilise à plein de questions et je me sens complètement dépassée, alors je souffle un coup et je fais mon petit quelque chose à moi, que je sais faire et qui est déjà quelque chose ☺️
    Et en ce moment, mon coup de gueule à moi c’est : je vais probablement devoir acheter une voiture dans pas trop trop longtemps, mais pourquoi on trouve aussi peu de voitures électriques (100% ou partiellement), et pourquoi ça coûte aussi cher ? Alors que dans ma ville, 50% des bus sont 100% électriques ? 🤔
    Bref, on ne peut pas tout faire, ce serait bien que les « grands » s’y mettent aussi, et si j’achète une voiture essence, ça me fera chier, mais encore une fois, on ne peut pas tout faire…
    Re-bref, spread the love and keep it up Coline 😘😘

    1. Voilà, typiquement tu culpabilises alors qu’il n’y a pas lieu ! 😅Déjà tout le monde ne peut pas se permettre de se passer de véhicule individuel. Ceux qui peuvent tout faire en transports en commun ou à vélo ont toute mon admiration mais il faut être conscient que certaines vies, certaines situations, certains lieux d’habitation ne le permettent PAS. Point barre.
      Ensuite les bagnoles électriques pour moi c’est un peu, une fois de plus, le truc qu’on te vend pour te déculpabiliser ET pour se faire du pognon, comme une solution miracle alors que…ben bof. Je t’invite à lire cet article : https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/et-si-la-voiture-electrique-etait-un-desastre-ecologique_575450 (il n’est pas dispo en entier si tu n’es pas abonné mais le début est déjà très intéressant).
      Là où les grands devraient se bouger c’est en nous sortant enfin des moteurs qui fonctionnent autrement qu’à base de pétrole (et on ne me fera jamais avaler qu’ils ne l’ont pas trouvée, la solution des moteurs clean). Sauf que tant qu’il y aura du pétrole et pas d’autre ressource à exploiter et dont ils pourront tirer profit…ça n’arrivera pas. C’est une fois de plus une volonté des industriels uniquement dirigée par le profit et la politique qui retombe sur les consommateurs qui se saignent pour une bagnole électrique en pensant bien faire.

      1. Arf, alors je me suis mal exprimée…
        J’entends parfaitement qu’on ne puisse pas se passer d’un véhicule personnel, pour l’instant je n’en ai pas, mais plutôt par défaut. C’est vrai que je considère la voiture électrique comme une solution « plus clean » possible, parce que c’est la plus connue, et je ne m’étais jamais posé la question du fait qu’elle puisse malgré tout poser pleins de problèmes. Du coup ce que je voulais dire, c’est que même si on a envie de faire ça pour « faire moins de dégâts », que c’est une solution qu’on considère en accord avec ses moyens et ses envies, ben en fait ça coûte une blinde donc ça ne reste accessible qu’à une minorité et je trouve ça dommage. Parce que les gens qui aimeraient faire ce pas-là, individuellement (moi, par exemple, mais je vais aller lire ton article, je vais peut-être changer d’avis ^^’), vont en fait se heurter au problème très concret du coût.
        Dans mon com, je ne parlais des transports en commun que pour dire que si la ville a les moyens d’avoir 50% des bus électriques, c’est que ce n’est pas quelques chose qui doit coûter si cher à produire (mais encore une fois, ma conclusion est peut-être tronquée ?), donc pourquoi est-ce que pour nous, particuliers, c’est cher ?
        Bref, désolée si j’ai donné l’impression de culpabiliser, c’était vraiment pas le but ^^’

        PS : et quand bien même ça ne coûterait pas un rein de se payer une voiture électrique, ça ne veut pas dire que je jugerais les gens qui ont des voitures à essence, parce qu’outre le prix de la voiture, je suis bien consciente que ça impacte pleins d’autres choses, comme par exemple l’entretient ou ce genre de choses).

      2. Hey alors je m’incruste un peu dans la conversation 😅 mais je tenais juste à ajouter que oui des moteurs qui fonctionnent différemment sans pétrole ça existe ! Pour ma part on a choisi d’investir dans une voiture SOLAIRE (oui oui tu as bien lu j’ai bien dit solaire) de chez https://sonomotors.com/
        Cette start-up allemande commercialise des petites voitures solaires dont le concept m’a tout de suite séduite ! Alors oui j’ai bien conscience que tout le monde ne peut pas débourser 12000 euros dans une voiture surtout qu’il faut avoir confiance parce que le solaire chez les voitures n’a pas encore fait ses preuves mais pour ceux qui peuvent ta daaaaaam ! Je trouve que ça fait toujours un bien fou de voir des marques et entreprises qui essaient de bouger les choses. Parce que je suis d’accord avec toi, je ne pense pas que la solution se trouve dans la culpabilité mais plutôt dans la positivité des petits (et des plus grands) changements.
        Enfin bref merci pour ce que tu fais j’aime toujours voir tes découvertes et tes coup de coeur, je te suis depuis un moment et c’est mon premier commentaire alors j’en profite pour te souhaiter bonne chance pour le reste de ta grossesse ;)
        PS : Je ne suis pas payé par la marque ni rien pour cette petite pub 😂 j’ai juste acheté une voiture chez eux et j’aime leur idée c’est tout !

  3. Très bon article, vrai. Il fait écho au reportage Cash Investigation d’hier soir : les industriels culpabilisent les consommateurs mais ne se remettent jamais en question… c’est affligeant !

  4. Merci pour ton message Coline ! Ca fait du bien d’entendre ce type de discours …. Chaque initiative est positive, utile, peu importe son impact plus ou moins grand, aussi petite soit elle.
    Comme tu le dis si bien, nous avons tous un rôle à jouer, l’effet papillon n’est-ce pas ? Mais les plus gros effets tarderont à venir, malheureusement, s’ils arrivent un jour ….
    Enfin, jusque là, chacun peu se mobiliser alors : Bravo ! Bravo à tous ces petits gestes du quotidien, bravo à chacun-e d’entre nous de faire ce petit effort pour manger plus sain, consommer mieux, trier, limiter ses déchets, nettoyer une plage ou ramasser une cannette dans un parc, etc. Bravo et merci :) On fait tous ce qu’on peut du mieux qu’on peut.

  5. Merci pour cet article qui résonne fort dans mon être qui essaye de faire des efforts mais qui a souvent l’impression de ne pas en voir le bout !! Belle journée Coline

  6. Ton article tombe à pic et résonne avec le Cash Investigation d’hier soir. Les lobbys qui culpabilisent le consommateur parce que c’est lui qui pollue en jetant ses déchets partout, pour surtout ne pas avoir à remettre en question la filière des emballages… ça m’a donné envie de pleurer de rage. Alors de plus en plus, je partage ton avis, notre moyen d’action ce n’est plus tellement nos bulletins de vote, c’est de modifier notre façon de consommer.
    Et je ne peux m’empêcher de penser à la marque Kufu qui dernièrement s’en est pris plein la face parce qu’elle a osé faire une sorte de partenariat avec Enjoy Phoenix et que « olala mais Enjoy Phoenix c’est la surconsommation, c’est un mauvais exemple nianiania ». Je ne sais pas, mais si ça peut éveiller les consciences de jeunes filles et jeunes femmes… il me semble qu’au stade où on est, tout est bon à prendre. Mais peut être suis-je trop naïve…

    1. Yes, du peu que j’en ai vu (je me suis endormie comme une loque vers… 21h38 je pense ? 😂) c’est exactement ça et ça fait bien écho à ce que j’essaie de dire dans cet article ! C’est facile d’attendre des gens qu’ils soient irréprochables quand on leur refourgue de la merde à longueur de journée, qu’on ne les éduque pas une seule seconde à bien consommer, à bien jeter, à bien trier, à bien penser… Et où on vit quand même dans une société où celui qui fait différemment est quasi toujours moqué et montré du doigt !

      Et oh je n’ai pas vu cette histoire avec Marie et Kufu… Mais ça ne m’étonne pas 🙄C’est clair que ça doit vachement la motiver à s’engager, Marie, quand elle se prend des shit storms à chaque pas qu’elle essaie de faire… Que les gens sont cons 😑

  7. J’ai eu peur en lisant ton titre !!! Mais me voilà complètement rassurée après lecture de ton article! Merci de faire ce genre de discours sur ton blog, avec un vrai point de vue politique derrière même si ce n’est pas dit ainsi, cela change des autres blogs ou magazines.

  8. Un bel article (comme toujours j’ai presque envie de dire)! La magie de la culpabilisation… Plus tu culpabilises les gens, plus ils consomment… Ben oui ils sont frustrés.. Et dans notre société quand on est frustré on consomme. . Donc la culpabilisation c’est cool… (ou pas hein) en tout cas tu fais un travail très intéressant. Coeur coeur sur toi comme on dit.

  9. Mon passage préféré « C’est ça qui faut qu’on fait ! » !
    Moi ma brosse à dents en bambou elle sauve la planète, la nuit pendant que je dors, elle va ramasser les filets de pêche et elle pousse les bateaux qui polluent et elle écrit des messages dans le sable.

  10. J adore cette article! Je m y retrouve totalement! Je suis vg depuis 11 ans et combien de fois ai je entendu « mais pourquoi t es pas vegan? Tu portes des chaussures en cuir? Mais en fait tu vas pas au bout du truc, c est maaaaal »!!!!! Flûte et re flûte. Non je ne suis pas parfaite mais je suis comme le colibri, je fais ma part et j augmente mes efforts d année en année. Et de toutes façons « un bon vegan est un vegan mort » 😜 je suis comme toi j encourage toute initiative allant dans le sens du respect, de la planète et des gens, sans culpabiliser parce que c est jamais assez… La pédagogie positive, y a que ça de vrai haha (je suis prof de piano, c est ce que je pratique aussi dans mes cours, la pédagogie bienveillante, si si ça existe!). Merci Coline, ne change rien, tu fais du bien!!!!💗💖😘

  11. On est malheureusement sur internet et toi plus que personne d’autre tu dois t’en prendre plein la tronche puisque tu es exposée.
    J’ai juste peur qu’avec ton message, que les fameuses personnes qui disent « non mais ho ça sert à rien ce que tu fais puisque H&M brûlent tellement de vêtements » se sentent appuyées même si quand on lit bien non ce n’est pas le message que tu renvoies, mais beaucoup de personnes attendent toutes les opportunités pour rejeter la faute sur les autres et enfin pouvoir courir dévaliser H&M.
    Evidemment ce qu’on fait c’est kedal par rapport à la montagne qui nous attend mais aucun des grands de ce monde ne bougera, c’est comme ça, aucun état ne changera. On a pas vraiment le choix que de faire des changements individuels sinon bon ben tant pis on meurt c’était cool la planète mais tant pis.
    Cette marque de brosse à dent l’a compris, on est obligé de se débrouiller nous-même, avec le zéro déchet par exemple (évidemment zéro déchet à la maison veut pas dire qu’on est parfait, mais ça donne des idées aux marchants à qui on casse les pieds tous les dimanches et c’est déja ça)… c’est juste du marketing culpabilisateur pas terrible je suis d’accord…
    Les changements individuels motivent d’autres personne à en faire autant, je pense à la youtubeuse Kate Arnell (eco boost) qui écrit des courriers aux marques et leur trouve une alternative et parfois ils changent.
    Je comprends le message que tu as voulu passer, je le ressens au quotidien dans mon entourage parce que ho mon dieu je ne suis que végétarienne et pas vegan donc je suis contradictoire ALORS QU’ILS S’EMPIFFRENT DE COTE DE BOEUF (hum pardon…)…. et quand je pense à ton exposition je me dis que ça doit être 100 fois pire. Il faut juste ne pas faire gaffe à ces personnes… c’est pas de la culpabilisation c’est plus le choc de la prise de conscience de « HOMYGAD JE NIQUE MA PLANETE I DIDNT KNOW! » et les marquent surfent sur la vague même si elles sont écolo (je ne sais pas pourquoi les gens disent que c’est pas bien qu’une marque écolo fasse en sorte de gagner de l’argent…. )
    Bref je m’égare! désolé pour le pavé de la mort! Bise Coline

    1. Si on lit en biais et qu’on ne retient que ce qu’un mot sur 10 il y a un risque, oui 😅Mais comme à chaque sujet abordé ici ou ailleurs et dans tous les cas je ne prends pas la responsabilité de la façon dont sont interprétés mes propos ☺️

      Dans tous les cas le sujet ce n’est pas « moi » ou ce que je me prends dans la tronche (tu sais au bout d’un moment quand les gens font des dramas parce que tu manges des chips ou que tu as ramassé 4 coquillages en vacances tu es OBLIGÉ de prendre du recul et tu finis par t’en balek 😂) mais vraiment la culpabilisation globale des individus qui me semble être totalement contre-productive.

      À force de dire aux gens qu’ils font mal les choses ou qu’ils ne font pas assez ben…les gens en question ont de fortes chances de se décourager et de se dire « j’en fais pas assez ? Ben tant pis, je vais juste arrêter de me faire chier en fait ». C’est une réaction totalement humaine au final…

      Et pour l’équation marque écolo x argent ah ben ça c’est parce que dans l’inconscient collectif si tu es écolo ou « engagé » tu ne PEUX pas regrouper ça avec l’argent. Parce que l’argent et en gagner, c’est mal. 😂 (très caricaturé mais je te jure que dans les grandes lignes c’est ça !)

      1. ok j’ai regardé le replay de cash investigation et je comprends mieux… ça me désole…. allé on se sert les coudes avec nos actions individuelles et on croise les doigts pour que le reste suive, il faut rester positif sinon c’est plus drôle…..

  12. Salut Coline !

    Je suis en grosse réflexion sur le sujet en ce moment.
    La part du particulier / la part des grosses entreprises… Qui est vraiment responsable ?..

    D’après moi c’est un peu con comme débat. Je m’explique.

    Nombreuses sont mes connaissances (#c’estlafauteauxméchantesentreprises #c’estpasmafaute #recyclerçasertàrien) qui justement ont pris l’habitude de se déculpabiliser complétement en refilant la responsabilité aux entreprises en tout genre sans trop se poser de question.

    Mais au fond, c’est quoi ces entreprises si polluantes ?

    C’est tellement agréable de se dire que la part du consommateur et minimal comparé à celle des industriels qu’on oublie que ces industries c’est notre bouffe, nos vêtements, nos bananes qui arrivent de l’autre bout du monde… notre argent en fait.

    > 100 entreprises dans le monde seraient responsables de 70% des gaz à effet de serre : quelles sont ces entreprises ? Est-ce que tu consommerais pas leurs produits par hasard ?

    > les filets de pêche abandonnés représentent 46% du plastique dans les océans contre 0,03% pour les pailles : qui consomme les poissons en question à ton avis ? Est-ce vraiment « les filets de pêche » sont les responsables de cette pollution ou alors ton panné ce midi ?

    > 60 des plus gros bateaux de transport polluent autant que toutes les voitures du monde : qu’Est-ce qu’ils peuvent bien transporter ces bateaux à ton avis ? Tes jeans ? Tes bananes ? (#pasmafaute #lafauteauxgrosbateauxméchants)

    Donc OK je ne suis pas non plus pour remettre toute la responsabilité sur les particuliers. Mais sans oublier de nous rappeler que les entreprises fonctionnent avec notre argent et NOTRE MODE DE CONSOMATION.

    Il n’y a pas une frontière si étanche entre les industries polluante et nous. En fait je ne pense pas qu’il y en ai du tout.

    1. Je suis entièrement d’accord avec toi et c’est pourquoi j’insiste sur l’importance des gestes à hauteur d’individus et l’importance d’une prise de conscience collective ✊🏼
      Mais à côté de ça ça me semble être un problème teeeeellement plus vaste et qui va tellement au delà du simple acte de consommation. Je pense de plus en plus que pour être sensible à l’écologie et à l’éthique en général il faut, en quelque sorte, être privilégié (je pense d’ailleurs que le sale terme limite insultant de bobo vient directement de là). Ce serait très long à développer en commentaire mais dans les grandes lignes il me semble que tout passe par l’éducation. Alors ce n’est en aucun cas une vérité absolue (etc’est vraiment un exemple bateau) mais je pense que des familles avec des parents qui bossent comme des perdus toute la journée, voient à peine leurs gosses, se saignent pour pouvoir les nourrir et les habiller convenablement, n’ont même pas de thunes pour partir en camping l’été et vivent clairement dans la précarité…les histoires d’écologie etc. ça leur passe à 8000 au dessus de la tête. Tout simplement parce qu’il faut du temps de réflexion disponible pour penser à tout ça, que même si les gestes sont « simples » ça demande un investissement et certaines personnes…n’ont juste pas le courage.

      En bref les gens ne sont pas éduqués à ces questions et à ces problématiques, et je crois vraiment qu’on ne peut en AUCUN CAS ne pas reprocher ça à la société dans laquelle on vit et aux pauvres valeurs qu’elle nous inculque.

      1. Je suis totalement d’accord avec le commentaire de Sarah.
        Pardon mais les gens qui ont ce discours de c’est pas moi ce sont les gros industriels, c’est clairement pour se déculpabiliser de faire quelque chose de mal. Quitte à avoir un comportement pas écolo autant l’assumer non ?

        Tu parles du fait que pour etre sensible à l’écologie il faut etre privilégié. Le problème c’est que beaucoup de gens se disant sensible à l’écologie, on un comportement totalement contradictoire. A un moment, lorsque tu surconsommes (même des produits green , qui a besoin de 5 vestes neuves quand bien même elles sont « écolo »), que tu prends l’avion fréquemment (c’est la réalité, le bilan carbone explose avec l’avion et c’est pas ta petite brosse à dent la c’est sur qui va rattraper le coup), que tu consommes du plastique à tout va (bouteille, contenant en tout genre) , que tu manges des produits bourrés de pesticides, que tu ne peux pas vivre sans tomate pendant quelques mois ni te priver d’aliments provenant de l’autre bout de la planète et j’en passe… comment veux tu que les industriels (qui ont ) la tête des etres humains je le rappelle , suivent ?

        Ce mouvement justement de tendre à faire bouger les choses à titre individuelle en adoptant un comportement VRAIMENT écolo, a pour idée de faire changer la production.

        A titre d’exemple, l’huile de palme. Tu penses que les marques ont décidé par conscience écologique du jour au lendemain de faire la promotion du sans huile de palem? non elles ont remarqué notamment que cela avait une importance pour le consommateur.

        Moi j’en ai marre des gens qui n’assument pas. L’industrie c’est comme la main invisible du marché c’est ca? un truc abominable dont on est pas responsable et sur qui on rejette toutes les responsabilités ? hélàs non, c’est moi et nous tous avec nos propres contradictions. Mais c’est en les assumant et se culpabilisant que l’on peut se remettre en question et toujours essayer de faire mieux.

        En disant qu’il y a toujours pire donc ca n’est pas grave, on ne s’améliore pas et c’est bien dommage.

        Pour finir les petits pas c’est bien. Mais le rapport brundtland par ex c’était en 87. Peut on dire que depuis 30 ans nous n’avons pas compromis les générations futures par notre mode de développement. Non.

        Et pour reprendre certains de tes exemples mais pardon mais clairement tu n’est pas à la place des gens qui sont les premières victimes des désatres écolo, alors c’est un peu facile à dire (et c’est pas une critique, on est tous pareil mais toi tu prends ca comme un argument pour pas changer). Quoique tu en dises ton jean zara est fabriqués dans des conditions qui violents les droits humains et sans compter le fait que leur composition est dégeulasse. Ta paille c’est du plastique qui se perfore dans les tortues.

        Et le temps que t’as pris à écrire cet article tu aurais pu le prendre pour justement envoyer un vrai message positif aux gens plutot que de proner le c’est pas grave.

        Acheter une paille en acier, ca prend deux secones et au final c’est écolo.
        Acheter une gourde pareil.
        Acheter en dépot vente, pareil.
        Considérer que oui le café ca peut etre consommer de manière exceptionnelle vu les conditions de cette culture et que plutot que prendre ta capsule, tu peux acheter des grains, les moudres et faire ton café pour au final que ca coute moins (et donc en te disant que tu peux peut etre du coup privilégier une marque qui n’exploite pas la misère humaine.

        Et ca c’est pour tex exemples, mais laver au vinaigre blanc c’est plus économique et bien mieux pour la santé.
        Faire ses repas plutot qu’acheter le sandwich sous plastique, pareil.

        on peut blamer les lobbies, le gouvernement, l’industrie tout en se disant que ca passe aussi par nous.
        Tu expliques que les gens se déculpabilisent en adoptant des gestes écolo…. C’est franchement triste de penser ca. Et au pire, si c’est le début de bons gestes, c’est si mal que ca? Moi en adoptant, à titre individuel, ces gestes, je me dis surtout que j’aurais fait le max (je parle en termes d’actions individuelles pas collectives). Si tu appelles ca se déculpabiliser ok. Moi j’appelle ca se battre quand tout le monde raconte aprtout que ca sert à riren car il y aura toujours un plus grand qui écrasera tout. Mais avec ce genre d’attitude, aucune avancée ne serait jamais possible car il y a presque toujorus un plus gros, un plus fort qui peut anéantir des efforts.

        bref c’est décousu (et surement rempli de fautes de frappe / fautes tout court) mais tout ce que je constate c’est que j’en ai marre des gens qui laissent penser que être écolo c’est difficile et que ca demande des sacrifices alors que non. par contre ca demande clairement un peu de volonté et donc de ne pas toujours regarder ailleurs pour moduler son comportement. c’est un travail sur soi et quand tu l’adoptes vraiment tu peux faire partie d’une vraie communauté qui ne va pas te juger pour tes défauts ou tes incohérences mais qui va t’expliquer que oui personne n’est parfait mais on va essayer de tendre vers cet objectif.
        (regardons l’histoire aussi, elle donne raison au fait que parfois il faut aller contre l’Etat et qu’on ne peut pas attendre le changement forcément de sa part, sinon c’est aller droit dans le mur – donc si les citoyens ne se soulèvent pas, qui le fera)

        plutot que de se déculpabiliser, essayons d’etre fier de ce que l’on fait. ca ne peut que nous faire devenir de meilleures personnes.

        1. Merci pour ton long commentaire (pas di décousu que ça, on sent juste la passion ☺️) ! Je ne vais pas pouvoir répondre à tous les points…point par point mais j’ai quand même l’impression que tu as pris le message de cet article un peu de travers mais comme on dit entre ce que je pense, ce que je dis, ce que tu comprends, ce que tu interprètes…c’est toujours un peu compliqué ahah ! 😅
          Je tiens juste à dire que parlant régulièrement d’écologie et de consommation «  » »responsable » » », mon message ne peut pas être uniquement de déculpabiliser les gens et de dire « c’est pas de votre faute ». Cet article est juste un article parmi tant d’autres qui exprime un certain ras le bol et qui veut amener à une réflexion. Tout ce que tu cites dans ton commentaire il me semble que j’en parle et que nous sommes plutôt sur la même longueur d’ondes 😊

        2. Bonjour Laure !

          « on peut blamer les lobbies, le gouvernement, l’industrie tout en se disant que ça passe aussi par nous. »

          C’est vraiment un sentiment que je partage !
          Je pense que le temps presse, et j’avoue ne plus avoir beaucoup de patience avec les « oh mais c’est pas ma faute ».

          Ça me soulage de voir que je ne suis pas la seule à être assez agacée par ce genre d’article qui conforte la masse dans le « c’est pas notre faute » alors que si… De voir tous les commentaires des lectrices si soulagées ça me fait mal au cœur.

          Si tout le monde se pardonne tous les gestes cités dans cet article on est pas prêt de revoir des coquelicots au bord des route.

          Et c’est dommage !

          Moi et ma gourde en inox on t’embrasse ! Et merci d’avoir pris le temps d’écrire ce commentaire !

          VIVE LES COQUELICOTS !

          1. Je ne sais pas si je l ai mal interprété et je je remets pas en cause pe fait que chacun fait des efforts et c’est bien mais quand effectivement les commentaires vont tous dans le sens de youpi merci de nous déculpabiliser et qu’au final ça s’arrête là c’est un peu dommage. À croire que les gens ont juste besoin d’entendre que ils sont humains et imparfaits pour ne pas tendre à l être….

            Et en vrai ça m attriste éhormément . Jai l’impression qu’après des avancées aujourd’hui des que l’on veut justement faire un truc bien ou demander aux gens de réfléchir à leur consommation, on va te répondre que ça sert à rien car les grandes industries font rien. Alors que pour moi chaque petit pas est essentiel et malheureusement parfois tu as besoin de culpabiliser (je préfère le mot alarmer voire toucher à l’empathie d’une personne) pour la faire réagir. Et si ce message touche tous les gens à titre personnel cest déjà une grande victoire.

            Et d’ailleurs je me permets de dire que ce message culpabilisant il existe également dans les défenseurs de la cause animale. Cest par des images chocs que l on est
            Obligée malheureusement de passer pour essayer de toucher des gens. Culpabiliser c’est bien ressentir une gêne par rapport à son mode de Vie pouvant nous amener à changer.

            quabd tu décides de devenir vegan tu pousses aussi ton raisonnement aussi loin. Tu de dis pas que tu vas pas le faire ou manger une tranche de saucisson et cest pas grave car de toute façon l industrie est trop forte.

            Enfin je dirais que il faut voir en termes de petits impacts. Un peu comme si tu receuillais un animal de la spa. Tu pourras jamais tous les accueillir et lemprobleme cest pas à toi de le gérer mais il faut aller à so. Origine . Il n’empêche que faire ce petit pas c’est toujours une vie de gagné. La c’est pareil.

            Moi je me dis aujourdhui par exemple en France il y a largement de quoi tous se vêtir normalement. Imaginons que 80% des gens arrêtent d’acheter, prennent soin de l’êtes affaires et passent par la seconde main. On ne pourrait hier l’impact.

            Bref je comprends que ton idée n’est pas d i citer à stagner mais de dire que cest la faute aux industries mais ça n’est pas hyper clair dans le sens on on peut dire claire ment : ne culpabiliser pas h24 car forcément votre impact est minime finalement mais par contre quand vous sentez que votre geste est pas ecolo , réfléchissez à ce que vous pourriez faire à la Place. Et en vrai à ne sera pas un calavaire, ou un poids lourds. Un mode de vie plus ecolo cest pas
            Plus compliqué, ce sont des habitudes à prendre (et ouinpar contre ça coûte plus cher mais en vrai par ex niveau légumes par ex, vous mangez un truc avec des nutriments et pas
            Un truc qui vous détruit la santé… ) .

            Mais bon ce qui me rend folle (Et je ne te mets pas dedans coline même si je peux être en désaccord sur certains points), ce sont ces gens qui surconsomment des fringues, prennent l’avion une semaine sur deux, passent leur vie à manger dans des emballages plastiques, surconsomment aussi des produits de beauté (outrée l’emballage plastique ces produits se retrouvent dans l’océan ) Et qui donc font la promotion de ce mode de vie et vont relayer ton article en disant : merci je peux continuer à faire tout ça. Par ce que la clairement c’est pas la brosse à dent qui sauvera la planète. Tu peux pas dire cest la faute dès industrie mais avoir un job rémunérée par ces industrie via les partenariats etc. Et t’en laver les mains ensuite. Quant tu as le
            Luxe de pouvoir agir avec conscience , tu peux le faire.

            Désolée pour la
            Longueur mais ce sujet mê isn’t à cœur et je pense vraiment que ça urge et e m’en désole pour notre génération et surtout la suivante. Et comme en ce moment ça bouge plus , il ne faut pas lâcher. (

      2. Salut Coline, je me permets d’intervenir.
        Je valide ce que tu écris plus haut.
        Pour ma part, je viens d’un milieu assez modeste.
        J’ai été élevée à la campagne, bien profonde et bien reculée, avec des valeurs qui m’ont permis, aujourd’hui, adulte de 34 ans de me poser des questions sur l’avenir et ma façon de consommer.
        Alors, certes, lorsque j’ai commencé à travailler à 18ans, à gagner de l’argent, à vivre en ville , j’ai dévalisé les H&M, je me suis gavée chez McDo,maquillage chez sephora, rien à foutre de jeter 1/3 des courses à la poubelle, je voulais moi aussi ma part du « bonheur » dont se delectaient depuis des années mes copains issus de milieu plus aisés, les stars des magazines, les pubs et autres séries télé.
        Le bonheur. Et oui, finalement mon bonheur c’était de consommer, ça me rassurait, j’avais besoin de ça pour exister, pour me construire, me procurer ces « objets », c’était vital.
        J’avais tellement manqué étant gamine q’enfin, je pouvais obtenir ma part du gâteau.
        Et puis, un jour, tu te lèves (c’est un peu synthétisé mais ça aura duré 10 ans et une fin de contrat chez Zara qui m’aura ouvert les yeux)et tu comprends que t’es pas plus heureux ainsi, tu culpabilises de cette surconsommation. On ne parle même pas d’écologie ici.
        Juste que si on ramène mon cas à un pays vaste comme la Chine par exemple qui a eu sa part du gâteau, du « bonheur » il y a peu finalement, allez leur dire qu’il faut aujourd’hui qu’ils arrêtent de surconsommer parce que notre planète se meurt…
        En effet, c’est une question d’éducation mais c’est aussi un peu plus compliqué que ça.
        je suis peut-être hors sujet mais je souhaitais apporter cette vision.
        Bonne journée

        1. Non non tu n’es pas du tout hors sujet, loin de là ! Ce que tu partages ici est aussi une réalité, et une réalité façonnée par la société. Je ne sais plus qui disait en commentaire « c’est pas compliqué d’avoir une cafetière manuelle, de moudre son grain, pourquoi les gens ont des senseo ? » et je trouve ça un peu trop facile de juste dire que c’est parce qu’ils s’en foutent…
          « Avoir une Senseo » c’est, comme toi quand tu as commencé à avoir les moyens de t’offrir des choses, se glisser dans un moule social dont on nous abreuve à longueur de vie et dans lequel on VEUT rentrer. Avoir une Senseo, socialement et pour certaines personnes, c’est important. Comme avoir une grosse voiture ou des vêtements qui coûtent un bras ou n’importe quoi d’autre.

          À aucun moment on ne peut retirer cette responsabilité à la société qui ne valorise jamais les valeurs simples, la vie simple, la déconsommation etc. Donc milieu social + éducation + société… le beau tableau ! Et alors oui les petits gestes sont faciles mais… pas pour tout le monde ! C’est encore une fois une des conséquences de l’individualisme où on se retrouve à avoir un mal fou à comprendre que certaines personnes vivent les choses différemment, ont des vies différentes, des émotions, des sensibilités, des priorités différentes.

      3. Bonjour,
        Je l’ai partagé cet article qui parle de la quantité de brosses à dents jetées et aussi celui des mégots jetés….
        Et j’ai été choqué par les photos de Gaël Turine « rivières blessées » au festival de photojournalisme de Perpignan.
        C’est vrai que je culpabilise un max.. sans parler de la « crise » humanitaire »…
        Par contre, petit salaire, factures trop lourdes, enfants à élever, précarité… ça ne veut pas dire qu’on ne s’intéresse pas aux petits gestes écologiques.
        Je pense plutôt que les gens qui sont habitués à compter font plus attention que ceux qui jettent l’argent par les fenêtres.

      4. Je suis 100% d’accord. Et cet exemple n’est pas si « bateau ». C’est la triste réalité. Pour sortir de sa zone de confort, il faut être dans une zone confortable, et ça n’est pas le cas de tout le monde.

  13. C’est sacrément bien dit et bien écrit ! Bravo pour ce billet !

    Perso, je n’en puis plus du marketing qui, sous prétexte d’« éthique » et de « green » et de machin, ne fait en fin de compte que chercher à te refourguer un énième produit dont tu n’as pas franchement besoin, ce qui semble être le cas pour la brosse à dents dont tu parles. (Perso, ma brosse à dent premier prix de chez Super U me convient très bien.)

    Si un discours soit-disant écolo cache en réalité une injonction à un achat quelconque, j’estime que c’est biaisé et intéressé : dans ce cas, l’émetteur ou l’émettrice de ce message peut cordialement aller se faire cuire le cul (sans huile de palme).

    Après, si c’est bénévole / au profit d’une asso ou d’une ONG, c’est autre chose. Mais, bizarrement, les démarches altruistes et sincèrement concernées se font rares, dans la blogo- et instasphère…

  14. Merci pour cet article qui traduit tellement bien ce que je pense.
    Je partage l’idée que plein de petits gestes à notre échelle, c’est déjà bien. Un peu par-ci + un peu par-là et ainsi de suite, au final ça peut faire son petit effet, non ? Quelle frustration quand dans mon entourage proche j’entends que ça ne sert à rien, ce qu’il faudrait vraiment c’est que les industriels fassent eux quelque chose. Oui, ok mais alors ça veut dire qu’on doit rien faire pour essayer que ça change ???
    Bref, tout ça pour dire : MERCI COLINE !!

  15. Aaah merci d’exprimer toutes ces choses que j’ai sur le coeur ! Parfait ! Tu me fais ma journée ! Vive les petits gestes sans culpabilisation et à bas tous les géants par qui le changement doit être fait en priorité! 🌻🌼🌺🌷

  16. Amen 🙏

    Cet article fait un bien fou!! Je ne sais pas si avec le temps qui passe tu en as plus que ras le bol des réactions des gens cons et de ce genre de marketing, ou si c’est les hormones de grossesse..!! Ou les deux! Mais en tout cas, merci de faire de genre d’article. Le fond et la forme : PARFAIT!!

    Mais en parlons de gros cons : je suis retombée sur l’interview du créateur du site cacommenceparmoi.org sur facebook.. laisse tomber les commentaires de merde en dessous..

  17. Merci pour cet article qui tombe à pique ! Hier encore après un post sur les couches lavables une maman m’a fait remarqué que la HNI était bien plus zéro déchet 🙄 Quand est ce que les gens se mettront à applaudir les bonnes actions plutôt que de pointer du doigt le moindre faux pas ?

    1. Je ne sais pas ce qu’est la HNI mais j’imagine, pour en avoir entendu parler, que c’est cette méthode où les enfants ne portent pas de couches ? Tu aurais dû répondre « attends, je vais plutôt jeter mon bébé dans le canal, comme ça je suis sûre qu’il ne polluera pas avec ses rejets de CO2 » 😂
      Plus sérieusement je trouve que donner des alternatives c’est bien mais…tout dépend de comment c’est fait. Et malheureusement c’est souvent sur le ton du jugement et ça… 🖕🏼🖕🏼🖕🏼

  18. MERCI ça fait du bien de lire une prise de position comme ça, dans une société qui ne jure que par les « colibris » et les initiatives individuelles… Et les marques aiment bien en rajouter sur le dos des consommateurs/trices au lieu de se remettre en question !

  19. Bonjour Coline, c’est la première fois que je poste un commentaire malgré que cela fait des années que je suis ton blog ! Aujourd’hui je me lance, et c’est sûrement grâce à ton post qui fait écho en moi, que je trouve très juste et important. Surtout toi qui es beaucoup lue sur internet, merci pour ce « coup de gueule » !
    Je suis tout à fait d’accord. Arrêtons de culpabiliser et les grands doivent arrêter de faire culpabiliser les « consomm’acteurs’ ». En revanche là où je pense que chaque citoyen a tout de même une petite responsabilité et par conséquent un petit pouvoir, un moyen d’agir c’est par le vote ! et oui la politique. Peut-être que si depuis des décennies nous nous étions davantage intéressés à ces enjeux écologiques, des votes auraient peut-être pu – d’abord à petite échelle (mairie…) – empêcher que des choses se produisent et qu’on laisse des lobbys s’installer. Choses qui aujourd’hui restent très difficiles à changer ( face à des oppositions fortes). Les actualités récentes l’illustrent bien.

    Alors comme les « grands  » maîtrisent et décident, nous nous sentons impuissants et avons l’impression de devoir toujours lutter: lutter contre l’achat d’emballage, contre telle alimentation, contre l’achat de produits nécessitant beaucoup d’électricité. A mon échelle ne pas laver ma voiture avec de l’eau potable me donne l’impression d’opter pour un acte écolo, je ne peux pas non plus vivre en surconsommant, en m’en foutant et en ne pensant pas du tout à la quantité d’eau potable qui part aussi dans mes chiottes ! Je ne le fais pas parce que je n’ai pas envie et ce n’est pas une priorité pour moi de laver ma voiture avec cette eau et tant pis si certains le font, d’autres non.
    Beaucoup de gens vivent dans le luxe car on leur a donné un moment donné ou on leur donne l’espoir: toujours avoir sa voiture qui brille lavée tous les 15 jours, avoir deux tablettes utilisées dans le mois en plus de deux pc portables et d’un smartphone …

    Comme le montre ton article selon les jours on est dans le « les petits pas sont biens, on fait à notre échelle et de notre mieux » ou dans le « je suis trop petite ça sert à rien c’est la faute des grands » (je schématise). Justement, les marques jouent sur cette ambivalence qui est : en effet ce n’est pas faux il vaut mieux mon sac en tissu plutôt que de prendre des 10aines de sacs en plastique pour les courses.

    Quand tu parles d’éducation je suis d’accord ! Ce sentiment de toujours lutter quand on se rend dans un magasin et bien pour certains c’est très complexe car ça demande de l’énergie et des préoccupations qui, pour eux sont orientés ailleurs ( travail, enfants, logement). On n’a pas le temps, on n’a pas l’argent on ne va pas passer 2 h à regarder au dos de l’emballage (provenance de France, suremballage ou non, qualités nutri, pesticides…).
    L’exemple de la nourriture discount avec des sur-emballages ( by the way : même en bio il y a parfois des sur-emballages inutiles) et des qualités nutritionnelles limites inexistantes illustre bien cela. Même dans les magasins biologiques je lis les étiquettes donc j’interroge TOUS les magasins.

    Un point qui rend de l’optimisme c’est que dans la société à qui on reproche tout cela, l’école tout de même semble sensibiliser les jeunes à ces problèmes environnementaux.

    Enfin, ton article m’a donné envie de m’exprimer pleinement sur ce sujet. Je vois que je ne suis pas la seule alors je t’en remercie  take care ! ;)

  20. MERCI !!!!!!! cette pub elle me gonfle depuis des semaines sérieux! Oui je tri, composte, achète vrac, bio … Oui j ai encore du mal à acheter des fringues éthique … mais je fais ma part merde !!!!

  21. Je vais partager cet article, car j’en ai aussi ras le bol de passer :
    1/ Pour la relou qui fait pas-ci, ne mange pas ça, se prend trop la tête (aka ton paragraphe sur les gens vexés de se voir pointer leurs propres incohérences).
    2/ Pour l’imparfaite qui trie mais qui prend l’avion (sacrilège !!!) et qui achète du bio emballé en grande surface parce qu’elle refuse de payer le prix X3 en magasin spé pour des trucs qui viennent de Colombie.

    Chaque petit pas est important et je me dis que si tout le monde changeait ses habitudes de, disons, 25%, ce serait énorme en terme de retombées. Après, je m’interroge sur la façon de changer la façon de faire des industriels mais je sèche,. Je me dis que quand la planète sera foutue, ces gens réagiront (peut-être…ou nous laisseront crever, cachés dans leur bunker à 100 000 dollars).

    Bref, cet article est vraiment chouette, merci de mettre ta visibilité à profit pour de chouettes discours/débats.

  22. Big up à notre coline boostée aux hormones « arrêtez de nous faire ch***! »
    T’as bien raison et on t’adore aussi pour ça !

  23. Salut Coline! Merci beaucoup pour cet article excellentissime! Je pense que tu ôtes les mots de la bouche à beaucoup de lecteurs/trices avec tes constats. Personnellement je suis aussi dans ce mode totalement outré (mon entourage a le plaisir d’en profiter haha), notamment depuis mon visionnaire de la vidéo de Nicolas Hulot sur le « jour de dépassement », dont j’avais trouvé que vraiment, c’était l’incarnation parfaite de l’archi-hypocrisie des gouvernements actuels. Le mec, un ministre quand-même (donc payé pour agir, et profitant en plus de tous les avantages du statut, retraite à vie et services à vie pour ne serait-ce que 6 mois passés dans un ministère, financés par le contribuable of course) te regarde droit dans le yeux et ose te dire « C’est maintenant à VOUS de vous relever les manches et de faire plus d’efforts pour l’écologie, sans tout attendre de l’Etat ». Franchement j’ai cru que j’allais m’étouffer. Vive la clairvoyance des consommateurs et les porte-paroles comme toi, informés et mesurés!

  24. Énorme ! J’adore ! C’est totalement ça … Je m’intéresse de plus en plus à ces sujets : minimalisme, zéro déchet, bio, etc…
    mais il arrive parfois que je me dise « je ne serai jamais autant au top que X ou Y personnes parce que ci par que là »
    bah en fait, t’as totalement raison. Si chacun en fait un petit peu, comme il peu, ça ira déjà beaucoup mieux !
    Et puis fuck culpabilité, voilà.

  25. Merci merci pour ce coup de gueule déculpabilisant. J’ai parfois du mal a avoir ce recul la et ne pas m’en vouloir d’acheter dans les marques de mass market ou de racheter des brosses a dents en plastiques.
    Comme toujours tes articles sont super, francs et font du bien.
    Merci d’être humaine ❤

  26. Hello Coline,

    Merci pour cet article. Je suis française mais je vis en amérique et même si ce pays est l’un des plus pollueur au monde (c’est un fait) il y a quand une part non négligeable qu’on ne montre pas (toutes les iniatives mises en place) et contrairement à la France on se culpabilise pas du tout on est plutôt heureux de voir que chacun fait comme il peut.

    Je me souviens que la denrière fois que j’échangeais sur un blog sur l’achat d’une brosse à dents électrique (boo c’est le mal) une personne m’a laissé un commentaire en disait que c’était pas très responsable ou citoyen …

    En fait, la brosse à dent électrique m’évite bien des soucis dentaires (saignements et j’en passe) et puis shit je me dis que je mange bio et local j’achète des vêtements et je les termine tous alors je peux bien me permettre une brosse à dent électrique ou whatever ?

    Merci

    1. Oui j’ai eu ça aussi un jour… Et je trouve cet exemple tellement représentatif de ce que j’essaie de dénoncer dans cet article… On parle d’un brosse à dents les gars, wouhou ! 😂

  27. Bien écrit cet article , ça résume bien tous les dilemmes et questionnements que je me pose sur ce sujet…. Pour ma part j’ai jamais fait autant de « petits pas  » et je me sens chaque jour plus inutile , c’est paradoxal et dommage mais bon… Comme tu dis pour la brosse à dent mes gestes ne sauveront pas la planète 😯

  28. Merci !! L’écologie ça fonctionnera quand des décisions politiques qui ne feront pas plaisir aux grands groupes et à des catégories entières de professionnels seront prises. Quand on dira « Ouais, vous gagnerez moins d’argent cette année. C’est comme ça. » Quand on dira aux grandes entreprises que la concurrence des Chinois c’est pas une excuse pour polluer et qu’il faut gérer leurs déchets à leurs frais. Et qu’il n’y aura pas de recours pour échapper à cette responsabilité. Les gens font ce qu’ils peuvent individuellement, et même si je fais partie de ceux qui font leur part au maximum, parfois je comprends ceux qui disent « fuck l’écologie, est-ce que quelqu’un impose quelque chose à Total, Dassault, ou LVMH ? » et qui trient leurs déchets au petit bonheur.
    Bref, on est d’accord quoi ;-)) Re-merci pour cet article.

    Roxane

  29. Coline, c’est tellement vrai !
    Je pense aux pubs culpabilisantes, à l’industrie qui exploite de plus en plus pour le profit .. Mais c’est aussi fatiguant de se battre avec des générations à qui on a appris que « le lait, c’est indispensable pour les os ». Dans mon cercle familiale proche, je suis sans cesse questionnée sur mon végétarisme et ma façon d’essayer de « mieux consommer » :
     » Le bio, c’est pas du vrai bio donc tu payes plus cher pour rien »
     » Manger les animaux ça fait partie de l’Histoire de l’Homme, c’est dans nos gènes »
    Et le pire du pire, celui pour lequel je garde rarement mon sang froid :
     » t’es végétarienne? ah oui c’est bien à la mode en ce moment »

    La dernière fois, par ironie, ont m’a même dit que j’étais pas une vraie écolo parce que j’achète du papier toilette alors qu’une feuille d’un arbre suffirait (??????????????)
    Malheureusement, je pense qu’il y a des personnes plus touchées que d’autres par les sujets de la condition animale, de l’écologie… et on a beau faire des efforts ce n’est jamais assez pour certains et inutiles pour d’autres, et franchement, comme toi, je suis fatiguée des reproches, des jugements et de la culpabilisation.
    J’ai envie de dire qu’on fait de notre mieux, on fait ce qu’on peut !
    Merci pour cet article :)

  30. Nan mais juste MERCI pour article que je trouve si juste et qui résonne énormément en moi !!
    Ras le pompon de la surculpabilisation !!
    Un article d’utilité publique qui devrait être lu par le plus grand nombre !

  31. Salut! Moi je l’ai acheté cette brosse à dent (a day by day). Non pas à cause de cette pub, que je n’avais d’ailleurs pas vu à ce jour, mais plutôt à cause d’un sentiment de… comment dire? D’inutilité totale? Je n’ai pas l’âge de travailler dans un job cool pour aider le plus possible la planète, je n’ai pas l’âge de gagner des sous, je n’ai pas l’âge d’avoir des enfants et de leur enseigner à vivre le mieux possible dans le bien de tous et de la planète. Qu’est ce que je pouvais faire? Eh bien, acheter une foutue brosse à dent qui m’a arraché des grimaces aux premières utilisations (parce que bois contre bouche ça fait des frissons t’as vu? Mais maintenant ça le fait plus *ouf*). Eeeh oué! Et tu as raison, les petites actions comme celle-ci ne font pas vraiment du bien à la planète, même si on essaye de nous en convaincre. Mais elle font du bien à la tête! Est ce que c’est normal d’avoir l’impression d’être dépassée par toute la merde que l’on accumule innocemment tout en sachant que lorsqu’on l’aura sur les bras on pourra plus rien faire? Est ce que c’est normal qu’à 18 ans, je sois si pessimiste sur le fait que les « adultes » puissent enfin comprendre que nos moyens de faire sont dépassés? HS? Même en étant blonde (trololol l’auto dérision) je peux dire que non. Donc ces petits gestes (acheter une brosse à dent en bambou, faire ses courses en vrac même si ca coute une blinde pour un étudiant etc.) sont là pour me dire que : au moins si je meurs à cause d’une surpollution, j’aurai les mains propres! Pas parce que j’aurai sauvé le monde ou que j’aurai été irréprochable! Juste parce que au fond j’y aurais cru un peu…
    Et oui c’est bête de culpabiliser le « petit peuple » sur nos achats parce qu’on aide pas la planète alors qu’à côté les grosses industries polluent 10 fois plus. Et oui je comprend ce que tu veux dire. Mais pour notre petite tête est ce que c’est pas si mal? Je sais pas en vrai… J’ai envie d’assommer lesdites grosses entreprises à coup de… je sais pas quoi mais un truc mou pour que le supplice soit plus long (mouhahaha). Et la voix du peuple elle marche pas dans ces cas là? On a pas le droit de dire qu’on en a marre de se faire pigeonner?
    Bref je m’arrête là parce que c’est le bazar dans ma tête et que j’ai l’impression que ma tirade ne mène rien ^^ mais toujours est-il que je suis très d’accord avec toi sur ce que tu as dit tout en mettant la nuance que même si on nous prend pour des pigeons à nous culpabiliser comme ça, on aura toujours la possibilité de pousser très fort sur nos petites actions pour qu’elles deviennent de grosses montagnes! Je sais pas si le comparatif est très juste mais euuuh tant pis!

    Voilà c’est tout pour moi! Grosse bises! <3

  32. Bravo de réussir à vous défaire de votre culpabilité. Malgré mon grand âge (41 ans), je n’y parviens toujours pas.
    Très beau coup de gueule. Bravo et merci.

  33. Amen Coline!
    Oui aux petits pas mais n’oublions pas les poids lourds de ce combat! Gouvernements et industries ont un rôle de premier ordre.

  34. Bravo et merci pour cet article qui vient vraiment du cœur. Tout est très vrai, bien dit, sans jugement encore une fois, mais surtout honnête et franc. Ça fait du bien!

  35. D’accord avec tout !
    Et en plus de culpabiliser on apprend à nos enfants à culpabiliser … et on culpabilise de les faire culpabiliser … Pfff !

  36. Bravo pour cet article qui vient du fond du cœur et des tripes et qui dit tout fort ce qui a tendance à être étouffé par une minorité tapageuse! Je suis partisane des petits gestes qui deviennent grands au fur et à mesure, mais aussi de la tolérance; et les gens en manquent cruellement, que ce soit du côté des zéro-déchets-écolos ou des méchants-pollueurs-bouhouh! Le problème principal selon moi (et ça n’engage que moi) c’est que les industries et les politiques ont réussi jusqu’a présent à faire en sorte que les consommateurs/citoyens se montent la tête entre eux à tel point qu’ils perdent de vue le véritable ennemi! Gageons qu’un jour nous serons suffisamment nombreux à avoir envie de nous unir pour une belle cause!

  37. Mereeeerci Coline pour ce message que je partage tant! Je me suis lancée dans la démarche zéro déchets il y a un an. Après les moqueries de mes proches du début maintenant ils en sont à guetter mes faits et gestes pr me montrer que moi aussi je fais pas que des choses bien. Alors je ne le prends pas mal parce que je les aime et au fond il apprécient ma démarche mais ça fait du bien de lire un article qui retranscrit parfaitement ce que je pense 😉
    Et oui les pubs nous prennent pr des imbéciles, heureusement qu’il y a des entreprises souvent pme qui ont de beaux projets sur lesquels ont peu s’appuyer. Je crois en l’action individuelle qui modifiera les actions collectives. Belle soirée!

  38. J’adore!! Quel ton! Je t’es complètement visualisée en mode venèèère. Surtout tu as raison dans tes propos qui sont bienveillants envers tes lecteurs.

  39. Bonjour Coline tout-à-fait d’accord avec toi ! Cette pub n’a aucun sens elle surfe sur le green washing visiblement et la culpabilisation des consommateurs. Les ficelles sont tellement grosses qu’on a vraiment l’impression qu’on se fout de notre trombine. Ce n’est qu’un produit de consommation de plus. Par ma part je l’ai signalé au modérateur FB …. une goutte d’eau dans un océan de plastique bien sûr !) bonne journée et à la prochaine

  40. Merci pour cet article. Moi aussi (j’avoue), J’ai la tendance à culpabiliser les autres et me culpabiliser moi. Je lutte contre. Mais derrière les petits gestes il ne faut pas oublier de faire la pression sur les grosses entreprises et le gouvernement. Si on trie toutes nos bouteilles plastiques mais après les entreprises ne suivent pas elles-mêmes leurs projets de tri et recyclage ça ne sert effectivement à rien. Tu as sans doute vu le dernier Cash investigation sur plastique. Tout le geste conscient et écolo est bon mais globalement il faut penser en profondeur et réduire la consommation, exiger les programmes auprès des acteurs politiques. Toutes les luttes sont liées.

  41. Bonjour Coline,
    afin de faire moins de déchets, je voudrais acheter un composteur. Je crois que tu en as un, pourrais-tu m’en recommander un en particulier, il y a tellement de bacs différents, je suis perdue… Merci !

  42. Ce que tu dénonces dans cet article fulgurant (n’ayons pas peur des mots), me fait penser au « charity bizness »: je parle de ces ONG avec « douleur » ou « sans frontières » dans leur nom, qui te harcèlent pendant des années dès que tu as eu le malheur de leur faire une fois un chèque et qui ont passé ton numéro à tous les membres de leur club des donneurs de leçons.
    Genre le mec au téléphone qui te fait pleurer parce qu’un enfant au bout du monde à besoin d’être opéré… Comme si c’était aux individus aux moyens limités comme moi de régler la misère du monde que les états et les industriels ont crée !!! Triste :-/

    En dehors de ça, ce que tu m’apprends sur Burberrys est tout simplement écoeurant et en dit long sur le cynisme et l’irresponsabilité des groupes de luxe.

    Une raison de boycott de plus …

  43. Coline, un énorme MERCI pour cet article salutaire !
    En tant que blogueuse écolo fervente militante des « changements joyeux », je suis réellement fatiguée de lire de plus en plus de commentaires de gens qui s’accusent les uns les autres d’être responsables du réchauffement climatique – pendant que les multinationales, les politiques et tout le secteur financier pouffent grassement de rire dans leur dos. Un tout petit geste, même si ça a une importance individuelle primordiale (la prise de conscience qui en entraîne une autre et tout le toutim) ne reste qu’une goutte d’eau par rapport à toutes les saloperies que nous apportent les fameuses 100 multinationales que tu cites. Je crois donc qu’il faut changer pour soi, pour remettre notre environnement de vie ainsi que nous-mêmes au centre, avant de décider d’agir d’une manière ou d’une aute et ça peut effectivement se faire en votant pour des personnes qui se préoccupent un peu plus de l’environnement (je ne sais pas si ça arrivera un jour, mais bon – je suis une grande naïve, je crois encore en un truc qui s’appelle l’espoir !). Parce que la protection de l’environnement est politique ! Tant que personne au sommet de l’état n’aura les couilles de dire merde aux lobbys, de prôner l’éducation des enfants et la transmission des bons comportements, d’interdir la spéculation financière (qui pollue un MAX), de débuter un changement de la société en profondeur, on arrivera pas à grand chose. En attendant, le seul truc que l’on puisse faire, c’est transmettre cette envie de faire des petits pas – pour qu’un jour, peut-être, le monde politique prenne ses responsabilités (et on voit que le monde de l’entreprise commence, à force, à se tourner vers le responsable et le durable, même si c’est lent. C’est positif, ça prouve que le changement est un peu là quand même).
    Pfiou…et ne parlons pas de ces gens qui ne font que de l’ouvrir bien grande (et qui ne font au demeurant pas grand chose pour changer effectivement) en disant « oui mais tu prends l’avion, t’es pas vraiment écolo ». J’oscille entre le « oh TA GUEULE » et « file au lac ». Je pars aux US/Canada à la fin de l’année et j’avais commencé à culpabiliser pour 2 pauvres vols longs courriers…avant de me dire que dans mon taf, on réserve des vols pour le bout de monde pour une simple réunion et ce, à tour de bras. Alors pourquoi me rendrais-je malade ? De plus, ce voyage va m’apporter ouverture d’esprit, découvertes et repos. C’est AUSSI utile dans la démarche, quoi qu’on ait envie d’en penser.
    « Ouai mais bientôt, il va falloir devenir extrême, on va vers le chaos total, arrêtez de faire des enfants, c’est irresponsable et bla bla bla ». Mais QUI sait vers quoi on va ? Quelqu’un aurait-il découvert la boule de cristal sans nous avoir informés ? On est humains, on va tous mourir et la crise écologique nous met face à notre propre finitude, ce que certains ne supportent pas et voudraient qu’on meure…maintenant ? Tu suis la logique pourrie jusqu’à l’os ? :D C’est ridicule !
    Cependant, je crois qu’il ne faut pas oublier que chaque achat est un vote, sans se foutre la rate au court-bouillon. Si achète un truc pourri, c’est pas grave – il faut juste y penser et peut-être que dans 1 jour, 6 mois ou 10 ans on fera mieux. Fin de l’histoire.
    Cet article m’a fait me remettre en question aussi, et ça c’est bien. Je suis passionnée par la nature, j’encourage à la simplicité de toutes mes forces, je fais des heures et des heures de recherches pour chaque article…mais il y a des jours où je me sens seule, comme si je chuchotais un petit « ouh ouh » dans un Stade de France vidé de son public :) Et…ça me fatigue, donc j’ai envie de me fâcher (voilà, voilà, je suis aussi humaine, c’est ainsi :P ). Et plus généralement, ce sont tous ces gens qui s’en foutent vraiment et qui ne se sentent absolument pas concernés (genre « comment ? La planète Terre en danger ? Pas au courant ! Moi je m’en fous, j’ai à manger dans mon frigo, je suis bien au chaud, alors les autres, ils n’avaient qu’à naître dans un meilleur pays ! » pfff *fatigue*) qui me gonflent – mais bon, un jour, une sage m’a dit « Inutile de te battre pour des gens qui ne veulent pas être sauvés ».
    Donc ton article va me rappeler de toujours rester sur mes gardes, de faire attention à ne jamais passer du mauvais côté de la barrière. Et je t’en remercie pronfondément.
    Désolée pour le roman, mais il fallait que ça sorte. Je t’envoie amour, courage, chance et te souhaite bon courage pour la fin de ta grossesse !

  44. Alors moi cette brosse à dents je l’ai essayée (ou une autre marque mais en bambou), et elle arrache la gueule. Littéralement. Après j’étais en sang. Alors elle sauve peut-être la planète mais je vais rester avec ma brosse en plastique et mes dents afin de pouvoir continuer à me nourrir. Bio. Le plus souvent.

  45. Juste merci. Primo, cette injustice dans la balance est terrible. Par exemple, avec mon mec on aime bien pêcher. C’est chouette, on mange bien, le poisson à eu sa vie je le mange comme un mérou le ferait, je trouve ça fair play. C’est beau d’être sur le bateau, on respecte les mailles (âge/taille) et depuis deux ans on ne pêche plus de bar (aka on le relâche) parce que c’est interdit dans la manche because espèce en danger. 1/ C’est triste, on est content de participer à ce qu’ils continuent à exister. On est heureux d’avoir vu des bébés cette année et de se dire que ces côtes d’albâtre les préservent. 2/ C’est encore plus triste qu’on voit quand on y va la nuit les chaluts racler le fond assez près des côtes, en sachant qu’eux ont le droit de les garder, bébés ou non (les mailles légales ne sont meme pas les mêmes…), de toute façon ce qu’il choppent meurt obligatoirement. Ils détruisent l’écosystème et comme tu le soulignes « un peu plus loin » on électrise carrément la flotte. Et à coté de ces milliers de poissons tués sans tri aucun c’est nous avec nos 15 poissons par an qui devront faire l’effort pour préserver cette espèce. Et on le fait. C’est tout le point de ma réflexion personnelle; j’ai été végétarienne, et puis j’ai fait des carences (ok ca se complète avec des gélules etc mais perso si jai mes règles je perds tellement de fer que la meilleure solution reste la viande, même si j’aime pas vraiment ça.) Et puis je me suis dit, ca ne me dérange pas, en soi, qu’on mange encore de la viande si c’est ponctuel et que l’animal n’a pas souffert toute sa vie comme ces pauvres vaches laitières et ces poules en cage. Qu’il n’est pas « né pour être mangé. » Je regarde pas mal de trucs vegans,j’aime beaucoup ta position à ce propos et je vais essayer une recette/un produit/un resto dont j’entends parler et je trouve ça chouette. Je mange donc assez fréquemment des plats sans lait ou oeuf, mais si tu as des poules dans ton jardin et qu’elles te donnent des oeufs, je trouve ça normal de les manger. Si tu as 50 chèvres dans un champ et que quand elles mettent bas tu prends un peu de leur lait pour faire des petits fromages que tu vends le reste de l’année, ça me convient aussi. J’ai conscience de ne pas être une consommatrice parfaite mais je considère que si mon mode de consommation s’adapte à l’environnement plutôt que l’inverse, ou en tout cas qu’il essaie, je suis bien avec ma conscience. Je ne suis pas Monsanto, je ne participe pas au lobbies, je fais de mon mieux mais c’est frustrant de se sentir obligé de culpabiliser constamment quand les actions néfastes pour l’environnement/le respect des êtres qui le constituent ne sont pas causées par le citoyen lambda, aka moi. Forcément, on est responsable si on achète du poulet de batterie ou qu’on mange un mc do, parce qu’on constitue une clientèle donc une cible, mais à quel point cela compte t il dans la balance ? Au final c’est à chacun de faire de son mieux en fonction de ses valeurs, en appréciant l’effort qu’autrui est prêt à faire quand nous ne le sommes pas, et à essayer de progresser dans le meilleur sens ensemble pour participer à une amélioration du système. Juste, être conscient de ça, c’est déjà énorme.

  46. Merci Coline pour tes articles qui d’étendent bien le slip à chaque fois :p ! Je me sens complètement en accord avec toi, perso j’utilise des brosse à dent en bamboo depuis quelques temps mais j’ai pas l’impression de « sauver  » la planète à chaque fois que je me lave les dents 😂😂, si c’était si facile ça se saurait ( comme dirait ma mamie 😀 )! Quand je vois ce genre de message marketing moi aussi j’ai les poiles qui se dressent 😅, d’un côté je me dis que ça perd tout son sens de voir défiler ça sur ton file facebook comme n’importe quelle autre pub et de l’autre je me dis que c’est justement c’est bien les choses avances parce que ce genre d’alternative commence à passer pour quelques choses de moins farfelues réserver à quelques hippies extrémistes (TMTC comme disent les jeunes 😆 ): paradoxe féminin dirait mon mec 😃. Brefff j’ai pas ta plume et j’adooore quand je te lis et que toi tu trouves les mots de ce qu’il y a dans ma tête 😆.
    Tout ça pour te remercier de partager toutes ces choses avec nous, je commente très peu mais te suis depuis des années ( j’ose plus compter 😆 ), tu m’as fait me remettre en question sur plein de choses tout en m’apportant des solutions simples à plein petites problématique du quotidien. … olalala c’est presque une déclaration d’amour tout ça aha..
    Charlotte (28 ans Et fan depuis le premier article lu 😉 )
    Ps: Félicitations pour ta grossesse 😊

  47. Merci pour ton article! Cela représente ma pensée sur le sujet. Encore merci pour ta façon de parler, d’écrire ; tu me fais rire même sur un sujet plutôt « triste ». Bon week-end!

  48. Merci pour ce post. Cela fait un moment déjà que j’en ai moi aussi ma claque de voir toutes ces vidéos culpabilisantes (dont la dernière « en quoi les stylos BIC polluent grave la planète »). Ces pseudos journalistes (ou je ne sais qui) qui font ces vidéos s’amusent à lister nos objets du quotidiens pour nous dire ce qu’on doit faire pour sauver la planète (pensée unique?!?).

    Je fais de mon mieux pour réduire mes déchets (je favorise toujours le vrac mais désolée j’aime m’acheter certains produits de beauté et certains aliments emballés) mais quand je vois le peu d’effort de la part de ma commune, mes gestes ne sont pas encouragés: dans mon immeuble, il n’y a que 2 poubelles jaunes qui sont ramassées toutes les 2 semaines (pour une 30 aine d’appartements!!!) ca fait 1 semaine que j’amasse mes déchets recyclables dans ma cuisine. Pas de composteurs (je limite au max mes déchets alimentaires, je récupère même les coquilles d’oeufs), aucune sensibilisation/éducation aux gestes « propres ». Vivant dans un quartier populaire, ce n’est pas la priorité pour beaucoup de personnes (et je vois dans mes poubelles).

    Tant que les communes n’auront pas une vraie politique de réduction des déchets (comme dans certaines villes), ca ne fonctionnera pas.

    Il faut également admettre que c’est réservé aux personnes qui ont le temps. Quand on n’y a pas accès facilement, cela demande beaucoup de temps: et je l’ai bien constaté entre plusieurs périodes de travail (travail type 7h/jours, 12h/jour et aujourd’hui sans emploi).

    Merci Coline, bonne soirée :)

  49. Et bien soit tu as vu l’émission de Cash investigation mardi soir, soit tu réagis au « world clean up day » du 15/09, soit tout simplement la vue de cette brosse à dent bambou t’a inspiré ce post ;) Quoi qu’il en soit, PARFAIT !
    Beau décodage de ce foutage de gueule sur l’écologie et notre part « IMMENSE » de ce qu’il arrive à notre planète.

    Il reste néanmoins à retenir que les « petits pas » et « montrer l’exemple » ,sur ce en quoi on croit, restent les mots d’ordre pour avancer.

  50. Je pense que malheureusement notre vie n’est pas ecologique et qu’´un des facteurs des dégâts est la surpopulation mais en même temps nous ne sommes pas prêt à arreter de vivre ou de donner la vie et tant mieux😋 donc je trouve que tolerance er humilité sont pas mal et nous scientifiquement nous seons toujours dans de petits gestes car pas d’accord pour faire les gestes radicaux (cela s’app La pilsion de vie qui est innée et par nature egoiste) donc pourquoi pas au moins des petits gestes?

  51. Oh mais Coline, merci, c’est si juste et si bien écrit. J’avais exactement le même débat avec des personnes chères hier, je vais leur faire lire ton article je crois :)

  52. Merci Coline pour tes posts déculpabilisants ! Ca fait du bien! J’ai l’impression qu’on est dans une société où les gens sont de plus en plus en compétition pour tout est n’importe quoi. Tes posts et tes vidéos bienveillantes font que je continues à te suivre alors que je suis loin d’être végan, que je ne mange pas de tofu…. Mais j’adore pourtant regarder tes vidéos lire tes articles…. Il me font du bien et j’aime lire tes idées et tes idéaux. Alors tout ça pour dire que je dois te laisser un commentaire tout les 5ans , ça doit faire 8-10 ans que je lis ton blog mais là un MERCI était nécessaire

  53. MERCI! Meilleur article du monde. Tu résumes extrêmement bien ma pensée, je suis 100% derrière toi, je suis PLUS CAPABLE de la culpabilisation tellement que moi aussi j’utilise des majuscules t’as vu.
    Putain Coline, merci, ça fait du bien.
    Coeur coeur coeur

  54. Bonjour. Bravo pour l article c’est une merveille.T Est il possible de publier tes sources au niveau des chiffres présentés? Je suis prof de svt en collège et je pense qu’ils vont m être très utiles. Merci d avance

  55. Merci Coline pour cet article, une fois de plus tellement juste, humain, drôle et bien écrit…
    Ca fait du bien les personnes comme toi qui ont un cerveau et qui ne se contentent pas d’appliquer un peu naïvement (dans un sens ou dans l’autre) ce qu’on leur dit de faire
    <3
    ps : et bon courage avec tous les gens qui doivent te prendre la tête à longueur de journée sur tes choix, tes messages (et même sur ta grossesse j'ai cru comprendre…)

  56. J’en ai fait pleins des petits pas cette année, j’en suis fière et je remercie certaines personnes de mon entourage de me soutenir et me féliciter plutôt que de me dire que c’est pas assez. Et en retour, je les explique à ceux qui ne les comprennent pas.
    Alors merci pour ton article Coline !
    Bise, Mathy.

  57. « Personne n’est allé faire les courses de façon responsable pour mettre un terme à l’esclavage ! Personne n’est sorti de chez lui pour acheter de bons produits afin que les femmes obtiennent le droit de vote ! Tout cela dépasse le niveau des consommateurs. Il va falloir s’organiser pour la transformation, c’est la seule façon de combattre.  » extrait d’un article qui loin de minimiser les efforts des simples consommateurs, explique comment le capitalisme (et non l’humain) détruit la planète : https://usbeketrica.com/article/changer-de-systeme-ne-passera-pas-par-votre-caddie
    Je suis tombée sur la même pub de brosse à dents sur insta peu de temps après lu ton post… Ils sont partout, ils nous observent… XD

  58. J’aime beaucoup ton style d’écriture. Merci pour l’article et de nous faire réaliser ce qu’il en est vraiment! J’utilise ces brosses à dent pour également faire un effort mais je ne savais pas pour les filets de pêche…

  59. Bonjour Coline,

    Merci pour cet article !
    Même prise de conscience lorsque j’ai vu le clash investigation de France 2 il y a quelques semaines !
    Ne baissons cependant pas les bras :)