We need you

*en partenariat avec The Body Shop*

Il y a 5 ans l’Union Européenne interdisait les tests sur les animaux dans le milieu cosmétique. Une bien bonne nouvelle que nous avons fêté la semaine dernière avec la team The Body Shop, ma Pastel adorée et plein d’autres personnes !

Pour l’occasion nous nous sommes tous retrouvés  à Bruxelles, dans un endroit démentiel, où on a eu la chance de pouvoir écouter des personnes passionnantes et hyper engagées, nous parler de l’évolution des tests sur les animaux, des alternatives possibles et de la campagne menée par The Body Shop et Cruelty Free International depuis l’années dernière : Forever Against Animal Testing.

 

Vous vous en souvenez sûrement puisque depuis presque 1 an je vous en parle assez régulièrement mais pour les retardataires cette campagne a pour but de réunir 8 millions de signature, d’envoyer le tout à l’ONU et de demander l’interdiction totale et complète et dans le monde entier des tests sur les animaux.

Car si l’ Union Européenne a fait un joli pas en avant il y a 5 ans, les choses ne sont pas aussi simples et les tests sur les animaux, la souffrance animale totalement inutile pour que l’on puisse simplement utiliser des produits comme du shampooing ou du rouge à lèvres, reste toujours d’actualité à bien des niveaux.

Dans cet article où j’interviewais la directrice de Cruelty Free International on parlait, par exemple, de REACH, ce plan qui peut obliger les marques à tester sur les animaux (même en Europe)(!) lorsque les autorités considèrent que les tests alternatifs ne sont pas assez probants.

Exemple :

Marque X : « regardez on vous prouve par A+B que ce produit est inoffensif pour la santé de l’humain sans tester sur les animaux, c’est génial, non ? »

REACH : « NON c’est nul. Testez moi tout ça sur une souris sinon on ne valide pas votre nouvel ingrédient magique qui fait disparaître les rides »

Ce qui signifie que si l’Europe a fait de vrais efforts et qu’on peut s’en féliciter, les tests sont loin d’être totalement abolis.

D’autant plus que grâce à la fondatrice de XCellR8 (un laboratoire spécialisé dans les tests de sécurité 100% cruelty free), Carol Treasure, on a aussi appris que même lorsque des animaux n’étaient pas utilisés pour réaliser des tests, des ingrédients d’origine animale pouvaient entrer en jeu. Autrement dit l’utilisation de cellules ou de sang prélevés sur des animaux, ce qui signifie en d’autres termes, encore et toujours des animaux exploités et flingués pour qu’on puisse avoir les sourcils bien dessinés ou la barbe bien rasée.

Juste WTF quand on sait que les alternatives totalement exemptes de cruauté sont PLUS FIABLES et MOINS ONÉREUSES (et ouais j’ai mis en majuscules et en gras parce que l’idée que le plus sûr pour la santé de l’homme c’est de brûler les yeux et la peau des lapins…comment te dire ?).

En bref, voilà pourquoi énormément de marques vendues en France ou en Europe ne sont toujours pas cruelty free (bien que certaines s’acharnent à essayer de faire croire le contraire…)(ce qui a le don de me rendre ouf)(mais passons…), voilà aussi pourquoi cette campagne me tient énormément à coeur et que ces 8 millions de signatures, si je pouvais, j’irai les chercher moi-même.

À l’heure où j’écris ces lignes nous avons quasiment atteint les 5 millions de signatures. C’est énorme. C’est génial. Et j’ai envie de dire merci et d’envoyer un câlin virtuel à toutes celles et ceux parmi vous qui l’ont déjà signée.

Mais ce n’est pas assez et il faut continuer à se bouger pour atteindre les 8 millions avant le mois d’août et espérer faire entendre notre voix et voir les tests sur les animaux officiellement et mondialement bannis.

Signer une pétition ça prend 10 secondes et ça peut changer un peu le monde alors je compte sur vous, si vous ne l’avez pas encore signée, pour laisser votre griffe juste ici !

N’hésitez pas à la partager tout autour de vous, auprès de vos proches, sur vos réseaux sociaux, que vous ayez 2 abonnés comme 1 million, chaque signature compte !

🐭🦊🐻🐷🐮🦁🐯🐰🐼🐵🐸🐤🐒🦆🐙🐍🦈🐌🐛🦋🦄

Merci pour eux !

8 commentaires sur We need you

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’ai signé la pétition! Je trouve ça vraiment génial que tu sensibilises ceux qui te lise à ça. Grâce à toi j’ai appris pleins de choses sur ce genre de sujets.

  2. Hello Coline,
    Est-ce que tu pourrais nous en dire plus sur REACH ? Pour moi, REACH est un règlement qui s’applique à toutes les substances quelles soient utilisées en cosmétique mais aussi en pharma et autre indutries chimiques (peintures, solvants…). La réglementation cosmétique n’etant qu’une petite sous-partie de REACH, je pense qu’il faudrait également une prise de conscience des autres industries pour que REACH évolue. J’espère profondément que l’indudrie cosmétique permettra d’entammer un process global (dans le monde et dans les différents secteurs) car malheureusement si la cosmétique gagne son combat, il restera d’autre combat (notamment au niveau pharmaceutique).
    Merci pour ta façon de communiquer sur ce sujet car on comprend les rééls enjeux, ce n’est pas juste « les tests sur animaux c’est mal ! » …
    Et la pétition compte maintenant une signature de plus :)
    Au plaisir de te lire a nouveau,
    Anne-Sophie

    1. Oui c’est tout à fait ça, REACH s’occupe de toutes les substances chimiques, les valide (ou non), que ce soit en cosméto, dans l’agro-alimentaire, en pharma etc. Et malheureusement bien que les test alternatifs aient fait leur preuves depuis bien longtemps, ce plan continue à mettre des bâtons dans les roues et à parfois refuser ces tests, ne les jugeant pas assez sécurisés pour les humains. L’autre point intéressant aussi c’est que la réglementation européenne interdisant les tests sur les animaux ne s’applique qu’au domaine cosmétique, et donc pas aux substances liées aux autres industries. Du coup certains ingrédients issus de ces même industries peuvent être utilisés en cosmétique. Ce qui rend tout le truc du cruelty free vraiment flou et obscur puisqu’une marque peut clamer ne pas faire de tests sur les animaux pour ses propres produits et propres ingrédients mais en utiliser qui proviennent de l’agro-alimentaire ou de la pharma (et qui ont donc été testé…). BREF, tout ça pour dire qu’une réelle interdiction, mondiale et globale serait tellement bienvenue ^^

  3. J’ai signé parce que la cause est juste mais GROS NAZES The Body Shop qui n’oublie pas de récupérer des leads (adresses emails) dans le formulaire pour leur newsletter business (pour inciter 2 jours plus tard à l’achat). Oui, le but d’une entreprise c’est de faire du profit mais quand on fait du CSR on évite de mélanger tout et de prendre les consommateurs pour des cons.

  4. Il y a 27 ans ma corres anglaise me faisait découvrir Body shop et me sensibilisais à la cause animale
    27 ans après je ne comprends pas qu’on puisse encore pratiquer les tests sur animaux mais ce que je comprends encore moins c’est que Body shop ne porte aucun label bio (soyons juste il doit y avoir 3 produits bio sur plusieurs centaines)
    J’adore les lapinous mais ça m’insupporte encore plus qu’on foute de la merde dans mes cosmétiques
    et l’explication que j’ai reçu il y a qqs années m’a laissée penser qu’on nous prenait pour des cons
    oups 3 vulgarités dans un com on sent que ça me titille depuis très longtemps le sujet body shop…
    Bonne continuation