Dans tes oreilles – Règles, féminisme et véganisme

(oui, je sais, j’ai l’amour du risque avec un titre pareil…)

Si vous avez lu cet article vous savez que j’a-dore les podcasts ! Cet été je n’en ai pas écouté des masses (chez moi le podcast se marie surtout aux trajets en voiture et en train) mais avec la rentrée (et le retours des trajets en voiture et en train… CQFD) je me suis remise à cette petite passion et il y a 3 épisodes (et un petit « bonus »), en particulier, dont je voulais vous parler.

#1 – L’Émifion n°32 sur le slutshaming

L’épisode date un peu mais je me suis retrouvée à écouter cette Émifion il y a quelques jours, forcément attirée par le titre ET la présence de ma bonne-amie-adorée, Marion Séclin.

Alors je ne sais pas pour vous mais en ce qui me concerne, quand je voyais passer le terme « slutshaming » je me trouvais toujours tantôt pantoise, tantôt interloquée. Littéralement traduit, le terme me parlait, bien entendu : slut = pute/salope/insérer ici un terme ultra vulgaire pour parler d’une femme – et shaming = ce qui inspire la honte ? ce dont il faut être honteux ? Bref, un sombre mix entre la honte et l’humiliation (#onadore). Mais le concept m’échappait un peu et si je comprenais bien qu’il s’agissait d’humilier une femme, les fondements restaient flous.

Et bien grâce à cet épisode, le slutshaming n’a plus le moindre secret pour moi et après avoir passé 1h40 à écouter les filles aborder ce sujet en long, en large et en travers, raconter leurs histoires personnelles et se questionner à propos du slutshaming, c’est un tout nouveau jour qui s’est révélé à moi (#elleavulalumière)

Je peux donc dire aujourd’hui, en ayant compris à peu près tous les tenants et aboutissants que le slutshaming est un comportement qui vise à stigmatiser, clupabiliser et j’en passe, une femme dont l’aspect ou les actes sont jugés provocants ou sexuellement trop ouverts. En clair, juger le nombre de partenaires sexuels d’une femme ou ses pratiques sexuelles dans leur globalité, juger ses tenues, juger son maquillage, j’en passe et des meilleurs.

HASHTAG PAS COOL HASHTAG MAIS POURQUOI HASHTAG PFFFF

Sans vouloir écrire une thèse à ce sujet, écouter ce podcast m’a permis de comprendre bien des choses. Et si aujourd’hui je ne suis pas certaine de faire parfois preuve de slutshaming, je suis quasi certaine que, par le passé, j’ai forcément dû slushamer une femme. Sans parler du fait, violent, qu’une fois de plus j’ai bien saisi que l’inégalité et l’injustice sont belle et bien présentes – un homme qui couche avec moult partenaires = BG, apollon, la classe, trop bon coup. Une femme qui couche avec moult partenaires : une salope.

Comme dit dans la description de ce podcast, je pense qu’il est d’utilité publique. Mais vraiment.

 

#2 – Génération XX – Axelle Tessandier

Vous connaissez mon inconditionnel amour pour ce podcast qui ne reçoit que des femmes entrepreneures. Si je ne loupe jamais aucun épisode, je dois bien avouer que l’épisode où Siam reçoit Axelle Tessandier m’a particulièrement marquée et inspirée. Dans cet épisode Axelle parle de son parcours, plutôt atypique, de ses engagements, de l’importance de la résilience à ses yeux, du fait d’écouter son instinct aussi, de se lancer et j’en passe.

J’ai vraiment adoré l’écouter raconter son histoire pendant 1h, son énergie, son honnêteté…et sa vison des choses !

Je n’en dit pas plus et vous conseille vivement d’écouter cet épisode, hyper inspirant à bien des niveaux !

 

#3 – L’Émifion #27 – Les règles avec Jack Parker

Jack Parker c’est ma découverte de la rentrée ! Je suis tombée sur certains de ses tweets au moment de la fameuse question « doit-on mettre en place un congé menstruel pour les femmes ? », et une fois le doigt dans l’engrenage Jack Parker, je n’ai plus pu m’arrêter !

Jack Parker est l’auteur du blog Passion Menstrues mais aussi d’un livre dont vous avez peut-être entendu parler « Le Grand Mystère des Règles ». Jack est une militante des règles, les tampax en bandoulière, la cup sur la tête, elle parle des règles avec honnêteté, totalement décomplexée et… bordel ça fait du bien ! Durant près de 2h Jack, Navie et Sophie-Marie nous racontent leurs règles, comment elles les vivent, leurs histoires mignonnes ou un peu honteuses, le tout accompagné d’un petit abécédaire qui explique, par exemple, ce que sont les syndromes pré-menstruels (SPM ou PMS si on la joue à l’english), de dysménorrhée, l’endométriose mais aussi de sexualité.

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous savez que les règles sont un sujet qui me tient particulièrement à coeur (et qui me donne souvent envie de fracturer des tibias… ne nous mentons pas…) et, ici encore, ce podcast me semble d’utilité publique !

#4 – Omni to Veggie 

 

Comme je suis un peu chelou et que je vis un peu parfois par procuration, c’est une immense fierté que j’ai ressenti lorsque ma copine Esther a lancé son programme Omni to Veggie !

De quoi qu’est-ce qu’il s’agit ? D’un programme complet composé de plus de 5h de contenu audio, d’un ebook de recette et d’un guide pour se pencher sur la question du véganisme.

Ce que j’aime avec Esther, et ce que j’ai parfaitement retrouvé dans son programme, c’est qu’elle est factuelle…et assez peu émotionnelle. Alors personnellement je n’ai pas le moindre souci avec le véganisme abordé d’un point de vue très émotionnel car, on ne va pas se la cacher, c’est un sujet qui déclenche pléthore d’émotions. Mais mes un peu plus d’un an en tant qu’adhérente aux idées du véganisme m’ont appris qu’aborder le sujet sous un angle émotionnel n’est pas toujours le meilleur biais pour communiquer et faire passer le réel message. Et surtout j’aime intensément entendre parler des faits, souvent assez irréfutables.

Si on ajoute à ça qu’Esther est, depuis toujours, une source d’information d’une immense fiabilité, qui cherche toujours à se renseigner et à en apprendre plus, qui n’a pas peur de « ne pas savoir » ou d’avoir des doutes, je crois sincèrement que c’est, de loin, une des meilleurs introduction au véganisme que vous pourrez trouver sur le world wide web. Les épisodes sont divisés en 6 parties où elle aborde, à chaque fois, un sujet spécifique comme les carences, une introduction fort bien ficelée qui traite aussi de la peur des mots, a fortiori de la peur du mot « végane », quoi et comment manger végétalien, des conseils pour répondre aux questions et faire respecter son choix, comment débuter sa transition etc.

Le programme est payant, ce qui en rebutera sûrement certains, mais personnellement je ne peux que vous conseiller, si c’est dans vos moyens et que vous avez envie d’un contenu objectif, limpide et agréable à écouter, de vous jeter à l’eau ! Et n’hésitez pas à regarder la vidéo ci-dessus où Esther vous parle du programme en détails !

Vous aimerez aussi

    26 commentaires sur Dans tes oreilles – Règles, féminisme et véganisme

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. Belle selection (j’adore génération xx aussi), je ne connais pas Esther mais ce qu’elle dit sur la nourriture=tampon émotionnel mais oui!!! j’arrête pas de le dire et je le dis toujours aux copines qui « font » régime et qui disent que ça ne fonctionne pas, c’est pour ça! la dimension émotionnelle de la bouffe! merci pour la découverte ;)

    2. Merci pour cet article ! J’aime beaucoup les Emifions de Madmoizelle, et j’ai écouté les deux que tu nous présentes dans ton article. Comme toi je trouve que c’est d’utilité publique ! J’ai appris des choses en écoutant l’Emifion sur les règles et j’ai très envie de lire le livre de Jack Parker. C’est encore un sujet tabou et je suis étonnée d’en apprendre encore – non pas que je sois madame jesaistout – sur mes règles alors que ça fait plus de sept ans que je vis avec. Je trouve que nous ne sommes pas assez informées – et informés – sur ce sujet et qu’au collège et même au lycée, il devrait y avoir plus de cours dédié aux règles, au corps et à l’éducation sexuelle. A part nous apprendre à les cacher, on ne nous en dit pas d’avantage.
      Je vais écouter le podcast sur les femmes entrepreneurs aussi, il me donne bien envie ! Depuis le temps que tu en parles ! ;)
      Bonne journée ! :)

    3. Bonjour Coline!
      Je note avec soin le podcast sur l’entrepreneuse et j’espère, qu’un jour nous t’entendrons ;D – Oui, tu as ta place! –
      À bientôt, bonne journée ❤

    4. Bonjour Coline,
      Super article pour ce lundi matin. Je sais ce que je vais écouter quand je vais faire ma couture!
      Merci :)
      Bonne journée

    5. Hello
      Je suis plutôt d’accord avec l’ensemble du podcast sur le slutshaming MAIS MAIS j’ai un peu tiqué sur le passage sur le short à l’école. Ma fille va dans un collège publique, dans une ZEP ( je précise pour dire que ce n’est pas un collège bourgeois privé) le short est interdit pour éviter les dérives du levi’s qui laisse dépasser la fesse. Et je veux pas faire ma vieille conne mais je trouve ça normal. Je bosse à côté d’un collège à Strasbourg, collège public également et je vois des gamines sortir le soir la fesse à l’air. Alors oui, tu as le droit de t’habiller comme tu veux, mais à la plage ….y’a des tenues adéquates pour des endroits adéquats, et ça n’a rien de slutshaming…du moins pour moi. Voilààà !
      Bonne journée.

      1. Je suis entièrement d’accord avec toi à propos du short… Après je pense que les filles parlaient de femmes adultes et non pas d’adolescentes (je l’ai écouté il y a déjà 2 semaines donc je n’ai plus tout en tête ^^), dans le sens où si une femme de 30 ans a envie de sorti avec un short ras le cul, elle devrait pouvoir le faire sans qu’on la traite de pute. Je pense que ça n’enlève rien au fait que, oui, il faut aussi savoir adapter sa tenue aux événements/endroits mais simplement que, dans la « vie de tous les jours » on devrait pouvoir simplement s’habiller comme on le souhaite 😊

    6. Je commente rarement sur les blogs, mais ton article est vraiment très intéressant. Cela me donne de belles idées de nouveaux podcast à écouter ! Je suis actuellement en création d’entreprise et cela me confronte à des peurs ou des marqueurs de confiance que je ne pensais pas avoir ou que je n’avais jamais cherché, le témoignage de cette femme est édifiant et surtout fait avec beaucoup d’honnêteté !

    7. Salut Coline !

      J’ai écouté le podcast sur le slutshaming et je dois avouer que j’ai été sidérée. Je pensais tomber sur quelque chose d’au moins aussi qualitatif que la poudre…et bien loupé. Le ton peut vite agacer mais ce n’est pas le pire. Les animatrices confondent trop de concepts féministes c’est in véritable foutoir…le slutshaming est quelque chose de bien particulier. Et surtout elles mettent du slutshaming là où il n’y en a pas. Le coup du préservatif, j’ai juste carrément buggé. Homme ou femme ça craint de prendre sa table basse en photo avec un sachet de capote ouvert et de le publier sur insta. Il viendrait à personne l’idée d’imposer cela à une personne que l’on recevrait chez nous…ça c’est juste de l’éducation et du respect qui s’applique à tous et à toutes.

      Heureusement que Marion Seclin était là pour relever le niveau parce que là…on rend vraiment pas hommage à cette grande cause qu’est le féminisme. C’est limite ridicule alors que le féminisme est très sérieux, avec un contenu théorique solide.

      1. Ah mince, dommage qu’il ne t’ai pas plu 😔 Je t’avoue que je ne me souviens plus de l’histoire du préservatif mais c’est vrai que dans la globalité (on l’a compris je pense ^^) j’ai trouvé ça top ! Après je pense que les filles ne se placent pas en master du féminisme et que même si ça peut partir un peu en lattes parfois ça a le mérite de parler d’un sujet…dont on entend peu parler, non ? Bref, je n’essaie pas de te convaincre que l’épisode est génial, si si, regarde 😂 mais en toute franchise je pense que tout le monde devrait pouvoir aborder le sujet du féminisme sans pour autant partir sur du contenu théorique, comme si c’était une science ou des maths… Je ne sais pas si je suis claire (il est encore un peu tôt) 😅

        1. Pour prendre la « défense » de l’Emifion que j’aime bcp, déjà c’est pas du tout le même principe que La Poudre ; là c’est vraiment deux copines qui parlent de sexualité, un peu comme des «  » » »grandes soeurs » » » », pour essayer de décomplexer et sensibiliser les auditeurs/trices (c’est diffusé sur Madmoizelle, donc ça s’adresse principalement à des personnes autour de 20 ans), en parlant avec leur expérience, sans pour autant avoir la vocation d’être parole d’evangile. Tout ça sur un ton décontracté. J’aime bcp la Poudre, mais déjà c’est bcp plus produit, et pour ma part j’aime que l’Emifion soit plus détendue. Parfois c’est agréable d’écouter parler de ces sujets et d’apprendre un peu ! En tout cas pour ma part, j’ai pas mal appris, sur le féminisme et sur pleins de choses, mais je comprends tout de même que ça puisse rebuter.

          Et pour l’histoire du préservatif, si je me souviens bien, Navie n’avait pas du tout mis la photo d’un préservatif ouvert sur le net (et pour le coup, même si elle l’avait fait, bon, bah, elle fait bien ce qu’elle veut en même temps, c’est pas « grave » à mon sens), c’était derrière elle, dans une storie, et elle ne l’a remarqué que lorsqu’une abonnée lui a dit, c’est tout de même bien différent non ?

        2. Assez d’accord avec Coline dans le sens où l’émifion c’est de la « vulgarisation » de sujets assez sérieux et c’est avant tout leur avis , d’où l’utilité des invités! Après on aime ou on aime pas, bon le coup de la capote présente sur une photo.. ce n’était pas une capote usagée non plus hein, effectivement ça peut en mettre certains mal à l’aise, si ce n’est pas fait de façon ostentatoire pour moi ce n’est pas trop un problème. Si ça m’arrivait chez un/une ami(e) cela me ferait surtout rire , après ça ne me viendrait pas à l’idée de laisser traîner ça non :p

    8. J’adore ta sélection. Je suis aussi une grande fan de « Génération XX », nouvellement fan de « Chiffon » que tu dois aussi certainement connaître! J’ai adore l’épisode avec Axelle T. J’avais un peu peur que ça parle beaucoup de politique mais en fait pas du tout… après l’episode de Mathilde L. je crois que c’est un des plus inspirant/encourageant que j’ai écouté…

      1. J’ai découvert Chiffon il y a peu et il y a des épisodes très chouettes, yes ! Je confirme pour Mathilde qui est SI inspirante ! J’adore cette fille 💙

    9. Bonjour Coline, jai decouvert ce que sont «les podcasts» grace à Esther justement, le format est top, et ses contenues aussi!
      Je cherchais justement de nouvelles idees, comment dire que ton article tombe à pique! 👌

    10. (je suis une lectrice de l’ombre depuis trèèès longtemps, mais j’ai récemment décidé de laisser plus régulièrement une petite trace de mon passage sur les blogs que j’affectionne particulièrement)
      J’ai découvert les podcasts il y a peu (pour accompagner mes trajets en bus ;)) alors je garde ceux-ci sous le coude car ils me plaisent bien ! Quant à Esther, j’aime aussi beaucoup son style et ces vidéos si qualitatives, mais malheureusement mon budget d’étudiante ne me permet pas vraiment de débourser cette somme (et pourtant, depuis que j’ai visionné What the health, l’idée de tirer vers le véganisme se fait de plus en plus présente dans mon esprit !)
      Belle fin de journée ♡

      1. (Ben c’est vachement gentil ça 💙 ) Je comprends bien pour le programme d’Esther ! Sinon, loin du sujet du véganisme, elle a aussi lancé un podcast sur le développement personnel qui est vraiment chouette ! Une façon d’avoir encore un peu plus d’Esther dans les oreilles ! 😀

    11. Je me suis mise aux podcasts depuis peu de temps, mais J’ADORE ! Je les écoute lorsque je pars courir, ça me permet de m’évader totalement et de rentrer plus inspirer que jamais (surtout avec les podcasts Génération XX, que j’aime particulièrement). En tout cas merci pour le partage, de chouettes découvertes, très intéressée par le programme d’Esther.
      A bientôt,

    12. J’adore également l’émifion (rien que pour le nom ahah), je n’ai pas encore écouté ces deux là mais étant une lectrice plutôt assidue de Madmoizelle , j’ai déjà une petite idée sur la question du slutshaming ;)

      J’écouterai ces podcasts à l’occasion ;)

    13. C’est drôle Que tu ai accroché sur l’episode de génération XX avec Axelle Tessandier, j’ai eu le même coup de cœur quand je l’ai écouté. Elle m’a scotché.
      J’ai notamment été marquée par la phrase « Quand tu innoves vraiment, personne ne t’applaudit. Sinon c’est que tu étais dans une file d’attente ».
      Bisous et bonne journée :)

    14. J’adore Génération XX, j’ai découvert ce podcast grâce à toi quand tu as partagé l’épisode où Mathilde Lacombe intervenait. Et effectivement, Axelle Tessandier aussi est une véritable source d’inspiration.
      Je rejoins les autres commentaires et j’espère aussi qu’un jour il y aura une interview de toi dans cette belle émission car tu es également une source d’inspiration.

    15. L’émifion sur les règles : alléluia !! J’ai gloussé, éclaté de rire, été horrifiée (la pince de philateliste quoi), pensé à ma puberté et à d’autres moments de ma sexualité, me suis posé des questions et même appris quelques trucs. Et j’ai partagé le lien à 3 de mes amies (celles que je connais depuis le collège)
      Donc MERCI pour la partage.
      Love et un bisou