Lessive green : plus douce, la mousse

Lessive green


Approchez, approchez, mes petites dames…! Vous aussi, gente demoiselle, avec votre caddie ! Aujourd’hui en exclusivité et sous vos yeux ébahis, je vous présente une lessive révolutionnaire, une lessive miraculeuse, une lessive qui fait des merveilles : j’ai nommé, le… savon de Marseille !

Là, vous me répondez : “Un savon pour laver mes haillons ? Quelle idée ! Ensuite, vous me vendrez une valise sans poignées ?!”
A première vue, l’idée paraît incongrue. Depuis les années 50, les lessives industrielles ont envahi nos logis : les ménagères en tablier étaient alors sommées de rendre impeccable le bleu de travail de Monsieur et d’avoir les torchons les plus blancs du lotissement. Pour cela, évidemment, il était nécessaire d’adopter des produits à base de détergent de synthèse, le linear-alkylbenzène-sulfonate (à garder en tête pour un scrabble).
Depuis, les consommateurs du monde entier utilisent quotidiennement des produits ménagers qui “lavent plus blanc que blanc”.

Et pendant que les équipes marketing cherchent le prochain slogan pour se faire mousser, l’environnement écume.
Si toutes les lessives contiennent des tensioactifs, utilisés pour leur pouvoir moussant et dégraissant, les versions industrielles sont composées de molécules issues de la pétrochimie (benzène, hydrocarbures tirés du kérosène ou d’alcools gras sulfatés… 100% tendresse et bienveillance). Des acides chimiques et parfums de synthèses viennent compléter la douce liste des ingrédients.
Bien entendu, la plupart de ces produits ne sont pas ou peu biodégradables. Certains sont particulièrement toxiques et libèrent des métaux lourds dans l’environnement : une fois ingurgités par les poissons et autres animaux, ils se retrouvent dans nos assiettes. Ils sont également réputés pour être particulièrement allergènes et peuvent provoquer des irritations cutanées.

Et c’est maintenant que notre savon de Marseille refait son apparition : composé de 72% d’huile végétale (olive, coprah, noix de coco, palme, colza…), il est hypoallergénique (donc non irritant, même pour les tout petits humains), bactéricide et 100% biodégradable.
Vous l’aurez deviné, il va servir de base pour la recette de lessive green que je vous propose aujourd’hui.

 

Photos produits

La recette est super économique pour tordre le cou, encore une fois, aux remarques lâchées pendant le gigot du dimanche : “vous, les Parisiens bobos, vous pouvez vous permettre d’être écolo”. Pour 11,50€ je peux faire 7 bidons de lessives, soit 1,60€ le bidon.
Autre bonne nouvelle : c’est TRÈS FACILE à faire, vraiment. La seule compétence exigée : savoir fouetter (les ingrédients, pas son amant). Le jour où je me suis lancée, une voix a résonné dans ma tête “mais pourquoi tu ne l’as-tu pas fait AVANT” ?!

ingrédients

  • 2 litres d’eau chaude
  • 1 litre d’eau froide
  • 100g de savon de Marseille en paillettes ou râpé
    Pour celles qui utilisent des couches lavables : préférez le Marius Fabre sans glycérine ajoutée car cela imperméabilise les couches et les rend moins absorbantes (ce qui n’est évidemment pas souhaitable… pour éviter de rendre vivante l’expression “avoir de la merde jusqu’au cou”). 
  • 100g de bicarbonate de soude
    Il enlève les taches et supprime les mauvaises odeurs.
  • Optionnel : 8 à 10 gouttes d’huile essentielle (lavande, fleur d’oranger…)

ustensiles

  • Une râpe (et un peu d’huile de coude) : vaut uniquement si le savon est entier
  • Un fouet (manuel ou, encore mieux, électrique)
  • Un grand saladier ou un seau
  • Un ancien bidon de lessive ou n’importe quel grand bocal/bouteille en verre
  • Un entonnoir

Etapes

  • Râper le savon et le mettre dans un grand récipient
  • Faire bouillir 2 litres d’eau, puis hors du feu, verser petit à petit sur les copeaux de savon tout en mélangeant pour qu’ils fondent
  • Ajouter le bicarbonate de soude et mélanger vivement au fouet 
  • Ajouter les huiles essentielles
  • Laisser reposer 24h : la lessive va gélifier en refroidissant, puis verser 1 litre d’eau froide et mélanger à nouveau pour la rendre liquide. 
  • Utiliser en dosant comme une lessive classique non concentrée
  • Vous pouvez ajouter ½ tasse de vinaigre blanc comme adoucissant lors du cycle de rinçage : en plus d’assouplir le linge, il sert d’anti-calcaire et évite l’entartrage de la machine (et donc la sur-consommation d’électricité). Ne vous inquiétez pas, vos vêtements ne sentiront pas la sauce de salade niçoise : l’odeur part immédiatement.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Voici en bonus quelques conseils pour prendre soin de ses vêtements sans encrasser l’environnement.

Les produits naturels peuvent supprimer les taches avec panache :

  • Le bicarbonate de soude (sauf pour la laine et la soie) : dans un vaporisateur, préparer un mélange avec 4 cuillères à soupe de bicarbonate pour 1 litre d’eau : asperger, laisser agir quelques heures puis laver en machine.  
  • Le vinaigre blanc : le mélanger avec du jus de citron et quelques gouttes d’huile essentielle, le mettre directement sur la tache, laisser agir et laver en machine.
  • La terre de sommières : mettre une bonne couche de Terre de Sommières sur la tache, laisser agir une après-midi, enlever la terre en secouant et laver en machine.

Sueur, vomi du chat, fientes de bébé… Ces techniques sont efficaces pour toutes sortes de réjouissances olfactives :

  • Le vinaigre blanc : vaporiser du vinaigre blanc sur les zones à l’endroit où l’odeur est incrustée, laisser agir quelques minutes avant de laver les vêtements à 40°.
  • Les huiles essentielles : ajouter un gant de toilette imbibé de 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles dans le tambour plein du lave-linge ou diluer ces gouttes avec un peu de vinaigre dans le bac à assouplissant.

Voici quelques alternatives aux produits de synthèse pour pavaner dans les soirées d’Eddy Barclay :

  • Le bicarbonate de soude, le seul, l’unique, le fabuleux, encore lui. Il porte d’ailleurs très mal son nom : on devrait appeler petite poudre blanche magique (enfin… attention aux confusions, au risque de se retrouver avec tout le showbiz à la maison) : pour blanchir le linge, il suffit de délayer 300g de bicarbonate dans la dernière eau de rinçage.
    Pour augmenter l’efficacité du bicarbonate de soude : mélanger 180g à 4 litres d’eau et laisser tremper le linge toute une nuit avant de le mettre en machine.
  • Le soleil : laisser sécher son linge quelques heures en sirotant un jus de coco et… Bingo : la grisaille s’est fait la malle, le linge a repris sa couleur virginale.

Pour un linge “normalement sale”, il est inutile d’utiliser une eau trop chaude : on estime qu’à 60° C, 80 % de l’énergie de la machine à laver sert à chauffer l’eau. Ces dernières années, les lave-linges sont devenus plus performants et un lavage à 30° est amplement suffisant.
Bien sûr, cette règle ne s’applique pas si vous vous êtes roulé dans le goudron et la boue au préalable.

Le sèche-linge est très énergivore et peut représenter près de 15% de la consommation électrique d’une maison (hors chauffage) : un séchoir dans un endroit pas trop humide ou le soleil feront parfaitement le travail.

Au pays de la lessive green, le fer s’est évaporé ! A la place, des techniques toutes simples permettent de défroisser le linge :

  • Étendre les vêtements dès leur sortie de la machine, ils sècheront avec moins de plis.
  • Utiliser la technique de la presse, c’est à dire plier ses vêtements en les étirant un peu et en les empilant les uns sur les autres : ils vont se défroisser grâce au poids qu’ils exercent les uns sur les autres.
    Après une heure ou deux, il suffit de les étendre normalement sur le séchoir.

Voilà, j’attends vos réactions !

97 commentaires sur Lessive green : plus douce, la mousse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’aurais difficilement pu trouver un article aussi complet alors un grand MERCI !
    J’ai toutes les informations dont j’ai besoin

    Très bonne journée ;-)

  2. Super d’interpeller les « petites dames » en début d’article. Et les « petits monsieurs », ils font jamais la lessive ? C’est bien d’être écolo, c’est encore mieux quand on peut éviter de véhiculer des stéréotypes sexistes ;)

    1. Attention aussi à vous, à trop vouloir être féministe on en devient aussi sexiste à l égard des hommes! Et n oubliez pas aussi d abandonner la galanterie, de payer l addition et de gérer l entretien de la voiture ;) ahahah ! Sans rire, c était juste une entrée en matière, l article est très bien et très drôle! Merci de ne voir que l aspect positif ( pour une fois!)

    2. Hello Noal,
      Il ne fallait pas le comprendre comme ça : simplement, on est sur un blog qui est lu majoritairement par des lectrices donc c’est un peu comme si j’avais dit « salut les filles » en début d’article. Comme celui-ci parle de lessive, la tentation de faire un raccourci est grande mais n’a pas lieu d’être ;-)

    3. C’est bien d’être féministe, c’est encore mieux quand on arrive à le concilier avec la politesse. Camille propose un article détaillé, rempli d’infos utiles, c’est gratuit, c’est cadeau. Ça lui a certainement demandé du temps et de l’investissement. Je pense qu’un « merci » s’impose, avant toute remarque négative. Même si la remarque en question est potentiellement justifiée.

  3. Cet article est parfait ! Nous, on utilise le savon en copeaux de chez Marius Fabre depuis plusieurs années : toutes les allergies ont disparues ! On en est très contents ! Au départ c’est assez déstabilisant parce que ça ne sent pas la lessive industrielle (question d’habitude) mais avec quelques gouttes d’huile essentielle on peut apporter une délicate petite odeur ;)

  4. Je fais ma lessive depuis plus d’un an …
    A la maison on s’est habitué à la non-odeur du linge mais au début l’Homme et les Nains ont eu du mal, genre si ça sent pas « Journée au grand air » ou « Fleurs blanches magnifiques » c’est pas propre !!!
    Comme détachant et raviveur de blanc, ya aussi le percarbonate de soude qu’il faut diluer dans une eau à 40° … Aucune tâche n’y résiste et le linge ressort plus blanc que blanc :D

    1. Hahaha, j’ai exactement le même modèle : il est persuadé que si ça ne sent pas la fleur des champs, ça veut dire que c’est encore sale ;-). Et j’ai encore du boulot d’argumentation sur le savon liquide et le produit vaisselle maison… Mais l’idée fait son chemin !
      Merci pour l’astuce du percarbonate de soude : je vais tester ça sur les bodies blanc du petit ^^!

  5. Bonjour 😊
    C’est un article ultra complet et j’ai appris plein de choses !
    En lisant l’article je me demandais la différence entre le savon de Marseille vert et blanc. Je vais aller faire mes petites recherches. Merci en tout cas! J’étais déjà convaincue mais alors là encore plus 😊

    1. La composition ! Le savon de Marseille blanc ne suit pas la « vraie » recette, souvent ça veut dire qu’il y a de l’huile de palme et de l’huile de coprah donc pas si green… il faut faire attention à ce qu’il soit composé d’huile d’olive !

      1. Attention, le savon de marseille vert à taché mes habits clair ! C’est certain que le savon de marseille blanc est moins green mais c’est toujours mieux que la lessive industrielle avec sa composition et ses emballages plastiques :) J’espère quand même trouver une solution plus écolo qui ne tachera pas mes habits!

  6. Bonjour, merci pour ces conseils précieux.
    Je pense faire l’acquisition du bicarbonate :)

    Est-ce qu’en dehors de la recette « home-made », aurais-tu des marques Green de lessives efficaces et sympa avec la nature ?
    Actuellement, j’utilise Apta Ecologic (marque repère de chez Intermarché) avec des tensions actifs d’origine naturelle.

    Merci.

  7. Cet article tombe à pic ! Monsieur a râpé du savon de Marseille hier soir, et on a prévu de faire de la lessive ce week-end étant enfin arrivés à la fin du bidon de lessive (verte quand même !).
    Dernièrement nous avons fait l’acquisition de boules en caoutchouc qui permettent de mettre moins de lessive a priori :) Je n’ai pas assez de recul pour juger de son efficacité.

  8. Super top ton article! Merci
    Mais dis moi, puis je me servir de cette lessive pour les affaires de mon fils de 10 mois (je pense surtout au bicarbonate…)? Bonne journée!

    1. Pour ma part, cela fait 10 ans que j’ai banni la lessive pour la remplacer par du savon de Marseille. Je l’ai fait précisément quand mes enfants sont nés: dans ta lessive il suffit de bannir les huiles essentielles (qui peuvent être dangereuses pour les enfants). Du coup ça te fait une lessive sans allergène, et c’est bien plus doux pour la peau des enfants que tout ce qu’on peut te vendre dans le commerce.

  9. J’ai rarement vu un article sur la fabrication d’une lessive aussi bien écrit !! Bon bin du coup plus d’excuse, c’est obligé je m’y met.

  10. Ahhh mais merci Coline justement je suis en phase de faire moi même mes produits ménagers alors va tombe à pic !
    Question, on trouve du savon de Marseille en paillettes dans le commerce, est ce que cest valide pour la recette ou est ce que ce n’est pas du vrai savon de Marseille du coup à fuir ?

    Merci :)

    1. Moi j’ai utilisé du savon de marseille en paillettes de chez Marius Fabre qui est du vrai de vrai : tu peux le commander sur le site de la marque ou l’acheter dans un magasin bio

  11. merci pour cet article qui donne envie de… tout laver… non, quand même pas ; ) mais d »étendre le linge dehors dès que possible !!! OUIII
    Juste une question, plus ça va et plus j’utilise le bicarbonate mais sais- tu où on peut en trouver en plus grosse quantité que les petits formats type « poivrière » vendus en grandes surfaces ??? Est ce qu’on peut en trouver en petit seau, petit bocal dans des magasins de bricolage ? Je n’en trouve pas autour de moi ?
    Merci et surtout : « CON-TI-NUUUUUE »
    zulilou

    1. Bonjour, dans les magasins bio ils les vendent en 3kg et bien moins chères que dans les magasins de bricolage ou c’est hors de prix.

    2. Je trouve le bicarbonate en sachet de 500g dans mon magasin bio; j’en ai vu aussi dans mon magasin de bricolage. Par contre ce n’est pas du bicarbonate alimentaire: il ne faut pas s’en servir en cuisine (il est moins pur que celui vendu au rayon sel).

  12. Depuis quelques temps j’ai envie de passer aux produits faits maison, pour le nettoyage et pour mes crèmes. J’attends de finir le reste de lessive et de produits ménagers qu’il me reste et GOGREEN ! Je me suis déjà achetée du vinaigre blanc et du bicarbonate… prochaine étape : le choix des huiles essentielles, car j’aime quand la lessive et les produits sentent bon après nettoyage !
    Merci pour cette recette !
    Petite question : quid de l’adoucissant ?

    1. Merci beaucoup Nicole :-) ! Pour l’adoucissant, tu peux ajouter ½ tasse de vinaigre blanc lors du cycle de rinçage : en plus d’assouplir le linge, il sert d’anti-calcaire et évite l’entartrage de la machine

  13. Encore un article parfait Camille, je t’adore 🌿 Rien a dire de plus, voilà le green c’est simple quand on nous dit clairement comment faire ☺️ Donc des que j’ai fini mon bidon de lessive (eco quand même faut pas deconner) je me lance dans la lessive maison c’est DÉ-CI-DÉ! Un petit pas de plus ❤️

    1. Mais t’es VRAIMENT trop chouette Marion ! Ca me fait très très plaisir… Et d’ailleurs, c’est l’occasion de te dire que ta boutique en ligne est super cool ! Vive le vert <3

  14. Wow merci beaucoup! Cet article tombe à pic et surtout, toutes ces astuces pourdétacher naturellement vont mètre très utile ! J’ai tout ce qu’il faut à la maison en plus! Merci beaucoup 😊

  15. Cet article est top ! Mais j’ai déjà entendu que le savon de Marseille peu encrasser les machines à laver ou boucher les tuyauteries, quand est il vraiment ?

    1. Bonjour Astrid,

      Il faut prendre soin de choisir un savon sans glycérine ajoutée, car c’est ça qui encrasse les canalisations. Après même en utilisant ce type de savon sans glycérine ajoutée, il faut nettoyer sa machine en la faisant tourner à vide avec de l’acide citrique sur un cycle chaud assez régulièrement (1 fois par mois mais tu peux un peu espacer en pratique)

    2. Merci ^^! J’ai déjà lu ça mais rien à signaler de mon côté : normalement, si tu utilises du savon de Marseille (et pas du Dove ou autre savon à base de produits chimiques), le problème ne se pose pas.

  16. Bonjour et merci pour cet article !
    Je suis allé immédiatement me renseigner pour acheter des paillettes de savon de Marseille mais j’ai pu voir un peu partout qu’il vaut mieux prendre du savon de Marseille à l’huile d’olive sans huile de palme. Or dans 80% des savonneries qui créent les savons de Marseille traditionnels, il est spécifié dans la composition qu’il y a eu ajout d’huiles végétales (dont huile de palme donc). Faut-il donc préférer le savon de Marius Fabre par exemple, garanti sans huile de palme ? Cela n’aura-t-il pas un impact différent sur les vêtements ?
    Merci beaucoup pour votre réponse ! :)

    1. Merci pour ton commentaire :-)
      Personnellement j’utilise du savon de la marque Marius Fabre pour ma recette donc je le recommande à 100% : le résultat est nickel !

  17. Merci beaucoup Camille pour cette recette! Et je me pose la question pour le liquide vaisselle, est-ce-que cette recette peut faire l’affaire pour laver sa vaisselle à la main?

  18. Hello,
    Je connais cette recette pour la lessive et je l’employais avant mais pkus maintenant car je trouve que le savon se ‘re’solidifie et du coup a la fin du programme lorsque je sirtais le linge hors de la machine j’avais des morceaux de savon a moitie fondu sur mes habits.. Pas terrible!

  19. Ça me donne bien envie de me lancer! Je trouve les lessives industrielles chères, pas toujours très efficaces et ces odeurs… même les « sensitive » « sans odeur » sentent tellement fort.
    Merci pour cette recette, je sais quoi faire de mon dimanche pluvieux….

    1. C’est vrai, les odeurs de lessive sont très fortes, sans parler des assouplissants…Je suis toujours étonnée, quand je fais la bise à quelqu’un , qu’il accepte de sentir aussi fort ces trucs chimiques. Sans doute les gens les associent à l’odeur de propre ??
      Depuis longtemps j’achète de la lessive bio liquide « ecodoo » qui sent très discrètement la pêche mais dont l’odeur s’estompe vite. L’odeur que j’adore, c’est celle du linge qui a séché dehors au soleil !

  20. Génial ! Justement je viens de trouver sur une brocante des savons de Marseille anciens. Il paraît qu’ils ne sont plus aujourd’hui ce qu’ils étaient !!!! J’avais l’intention de les râper, c’est juste la recette qu’il me fallait. Merci et beau Week-end !
    Mireille de Fashionespadrilles

  21. Super article, je testerai la recette de lessive dès que j’aurai fini mon bidon. J’ai une petite question sur les techniques pour ne pas repasser : si j’ai bien compris, il faut les plier dès la sortie de la machine, alors qu’ils sont encore mouillés ? J’ai peur qu’au bout de quelques heures comme ça ils sentent un peu le renfermé, non ?

    1. Merci :-) ! En fait je me suis peut être mal exprimée : moi je les étale les uns sur les autres, bien à plat, puis je les étends

  22. Coucou ! super article vraiment , moi qui suis déja une adepte du savon de marseille Marius Fabre ( lors de vacances a Salon de Provence j’ai visité la fabrique ) , j’achete donc leur produit depuis plusieurs années , à Botanic , et surtout le savon noir a l’huile d’olive en pot , je le melange avec de l’eau dans un bidon vide et je fait mon produit menager a tous faire sol , cuisine , anti tache, bain de pieds et gommage avec gros sel ( super , pieds tous doux ) , nettoyage de mon canapé en cuir , en plus il est nourri . Du coup je me dit que je pourrais peu etre fabriquer un bidon de lessive avec , mais je ne sais pas commment doser cela pour arriver a ton résultat , avec des coppeaux de savon ! si je peux éviter de faire un achat suplémentaire ( un pot de savon noir ça me dure des mois , trés économique ) pourrais tu m’aider pour le dosage , j’ai peur que que cela mousse trop ! merci d’avance .

    1. Coucou ! Merci pour toutes tes astuces :-D
      Pour la recette de lessive au savon noir, je ne l’ai jamais expérimentée donc je préfère ne pas te raconter de bêtises, mais j’ai trouvé une recette qui a l’air très bien sur le site de la droguerie-eco qui est réalisée avec la version en pot :
      Dissoudre 1 part de savon noir liquide dans 3 parts d’eau bien chaude dans un flaçon etiqueté. Incorporer ensuite en fonction de la dureté de votre eau 1/4 part de soude en cristaux. Vous pouvez rajouter aussi 1/2 part de percarbonate de soude pour renforcer le pouvoir détachant de votre lessive maison avec une dizaine de gouttes d’huile essentielle. Bien mélangez. Pour une lessive machine de 5 kilos, utilisez un verre de cette lessive préparée.

  23. Merci pour ces bonnes informations , je pense que je vais me lancer dans cette démarche plus Green et économique !

    Ceci dit , tu nous confirmes que cette lessive est efficace aussi pour le linge de tous les jours ? Parce que tu parles des couches lavables , mais personnellement , moi je n’en porte pas ( encore ??!) …. les jeans , les sweat-shirts , bref , les vêtements de tous les jours ?

    D’avance merci et bravo pour ton engagement Green !

    1. Oui oui bien sûr, je l’utilise pour la lessive de tous les jours ! Je peux te dire que si ça marche pour les couches, le linge normal c’est du gâteau ;-)

  24. Quand je suis devenue maman, j’ai soudain eu peur des lessives classiques sur les vêtements (et donc la peau) de mon bébé, et c’est là que j’ai commencé à acheter des paillettes de savon de Marseille bio… Une révélation !
    Encore plus simple que ta recette, il faut juste mélanger les paillettes et de l’eau chaude ! Le paquet d’1 kg dure une éternité (normal, il faut 45 g pour faire 1 litre de lessive), c’est hyper économique et je l’ai adopté pour mon linge aussi. Comme toi, je me suis demandée pourquoi je n’avais pas fait ça avant !
    Ma recherche actuelle concerne les produits vaisselle, je n’y comprends rien avec les agents ioniques et que sais-je… un petit article ? :)

  25. Coucou coline.
    C’est une drôle de coïncidence je viens de réaliser mon premier de bidon de lessive ! Et j’en suis fière. Cela fait partie de mes premières étapes pour diminuer les perturbateurs endocriniens qui m’entoure. Merci pour ce chouette article. 😉

  26. Bonjour, je suis sur d’autres groupes zd et il y a beaucoup de discussion sur le savon de marseille avec huile de palme qui fait polémique. Et vous qu’en pensez vous?

  27. J’ai essayé plusieurs recettes et j’ai deux remarques à faire :
    – le vrai savon de Marseille à l’huile d’olive (et pas les copeaux de savon aux huiles végétales) est ce qui lave le mieux, c’est juste un peu plus chiant à faire fondre
    – même en remélangeant à froid ou en rajoutant de l’eau chaude, cette lessive maison a tendance à se resolidifier dans le bidon … c’est pénible, j’ai fini par en revenir à la lessive bio en vrac du Biocoop. Mais je suis preneuse d’astuces …

    1. dans ma recette, il n’y a que 20g de savon par litre d’eau, et ça ne se solidifie pas. Il faut faire attention au choix du savon: s’il n’est pas de bonne qualité, il contient un additif qui « l’oblige » à se solidifier …

  28. Super ! Une fois la lessive faite, quelle quantité doit on mettre n machine pour une machine de linge sale classique ? Merci :)

    1. Exactement la même quantité qu’une lessive non concentrée donc 3-4 bouchons en fonction de la charge de la machine :-)

  29. Bonjour! merci beaucoup pour cet article! j’avais juste une petite question concernant la conservation de la lessive, combien de temps on peu garder ce mélange? Thanks!

    1. Merci :-) ! La lessive ne périme pas mais peut avoir tendance à se solidifier un peu donc il ne faut pas hésiter à la rallonger avec un peu d’eau et la secouer fortement si c’est le cas

  30. Bonjour
    Je fabrique mes savons et me demandais si je pouvais récupérer des chutes, les fameux restes qui squattent le porte savon mais qui sont inutilisables…
    Sinon y a t-il une recette de savon à froid à préférer ?

    1. Personnellement je n’utiliserais pas de savon saponifié à froid pour la lessive car, même s’ils sont très vertueux, leur prix est quand même très élevé. Il me semble qu’ils ont surtout l’avantage d’être très hydratants pour un contact cosmétique avec la peau mais dans une lessive je ne suis pas sûre que ça ait vraiment un intérêt. Sinon je pense que les chutes de savon ne posent aucun problème, pourvu qu’elles soient réduites en copeaux !
      Bonne soirée

  31. Merci Camille pour ce super article!
    J’ai une question concernant la composition du savon de Marseille Marius Fabre. Je vois que le savon destiné à la lessive est composé d’huile de palme alors que celui destiné à la toilette est à l’huile d’olive. Du coup je me demandais pourquoi cette différence de compo: celui a l’huile d’olive est-il moins bien pour faire la lessive ou est-ce juste une question de coût (huile de palme moins chère que huile d’olive)?
    J’avoue que ça m’embête un peu d’utiliser un savon avec de l’huile de palme sachant que je n’en consomme plus du tout depuis plusieurs années.
    Sinon aurais-tu une recette naturelle pour réaliser un dupe de la crème à récurer au citron? Ça serait super si tu pouvais faire un article dessus!

    Bonne journée!

    1. Hello Tifenn, non au contraire, j’aurais tendance à préconiser le savon à l’huile d’olive pour la lessive : celui de Marius Fabre est garantit sans huile de palme. La seule chose c’est qu’il n’existe pas en copeaux donc il faut le râper soi-même.
      Bonne journée :-)

  32. Merci Camille pour cet article ! Je me suis empressée d’aller acheter du savon de Marseille, et j’ai préparé mon mélange, j’ai hate d’être à demain pour tester ma première lessive !

  33. Coucou, ton article est vraiment très intéressant, et bourrés de bons conseils :)

    Moi aussi je suis du genre à utiliser des recettes naturelles, ou de grands mères pour détacher ou nettoyer. Car selon moi, c’est un geste important pour l’environnement, et parfois bien plus efficace que des produits chimiques!
    Bises

    Mathilda
    http://lesmatinscotons.fr

  34. Merci pour vos recettes que l’on a oublié et qui sont saines et pour notre santé et celle de l’environnement. Comme vous dites si bien comment j’ai fait pour ne pas le faire avant !!

  35. Merci pour la recette ! Mais, moi, j’ai déjà essayé plusieurs fois, avec plusieurs recettes dans la même veine, et mon linge ne sent vraiment pas très bon après avoir été lavé ! Je ne compare bien sûr pas aux senteurs bien chimiques des lessives standard mais aux lessives de magasins bio, qui permettent seulement au linge d’avoir une odeur agréable. Quand j’utilise une lessive home made pendant plusieurs semaines de suite, mes vêtements, mon serviettes, … commencent à avoir une odeur de pas propre : ( Et donc je reprends une lessive industrielle. Mais ça m’énerve ! Alors je me dis que tu aurais peut-être une idée ? Petite précision : j’ai un bébé de 7 mois, donc je préfère ne pas utiliser d’huile essentielle… Merci !!

    1. Normalement le vinaigre fait un bon travail d’absorbeur d’odeurs quand on le met dans le bac adoucissant pendant le cycle de rinçage : tu as essayé ?

  36. Topissime cet article Camille, mille mercis pour ces Recettes faciles et l’humour en bonus 😊 C’est parti pour de la lessive home made ! Avant de faire des bêtises, as-tu déjà testé cette lessive sur du fragile (laine, soie) ?

    1. Coucou Sandrine, merci pour ton commentaire :-) !
      Pour la laine et la soie, il vaut mieux ne pas mettre de bicarbonate : généralement je lave ce genre de textiles à la main avec du savon de marseille uniquement.
      Bonne journée !

  37. Pour celles qui trouvent que la lessive au savon de Marseille est grumeleuse ou se resolidifie, moi je mélange à 40/60 avec du savon noir liquide. Ça rends le melange moins visqueuw et cest tout aussi efficace. Et dans tous les cas, On shake un coup le bidon avant utilisation et hop pb réglé ! J’utilise cette recette depuis 2 ans pour tout notre lige y compris celui de bb et ses couches lavables et c’est parfait!

    Merci pour cet article très bien fait!

  38. Merci pour cet article.
    Perso je n’utilise que du vinaigre blanc, bicarbonate (les 2 ensemble dans les toilettes ça décrasse tout!) et la pierre blanche (je pourrai la vendre tellement je ne lui trouve que des qualités).
    J’ai juste un gros bémol pour la lessive au savon de marseille, j’ai essayé et ça m’a coûté une machine à laver. :-( (
    Et j’ai vu dans des forums que je n’étais pas la seule..
    Attention donc..

  39. Excellent article, et qui tombe à pic, merci merci !! Petite question sur le bicarbonate : tu dis que pour l’appliquer sur une tache, il faut éviter les linges délicats comme la soie, mais est-ce que dilué dans la recette que tu donnes, le produit lessive peut quand même convenir pour les linges délicats ? Est-ce que j’ai bien compris et que c’est juste que pur, sur une tache, ça fait bobo au linge délicat, ou est-ce que dans la vie bicarbonate et linge délicat ne sont pas copains ?

    1. De mon côté, je lave les matières délicates à la main avec du savon de Marseille uniquement. Bonne journée :-)

  40. bonjour Coline

    3 /4 petites choses en plus : la terre de sommiere ça fonctionne très très bien, mais uniquement sur les taches grasses.
    et pour les taches pénibles, savon au fiel de boeuf. Lui est carrément magique aussi, on le trouve en droguerie.
    Et pour désodoriser des textiles, que ce soit des vêtements ou un canapé, un pur tips d’habilleuse de théâtre, c’est la vodka. Tu mets dans un vaporisateur 2 à 3 volumes de vodka (oui, oui, celle qui se boit, ceci dit pour faire ça autant la prendre bon marché) pour 7 à 8 volumes d’eau. Tu refermes, tu secoues, et tu vaporises, et pouf, magique. Ou tu renouvelles l’opération pchit-pchit jusqu’au « oh mais ça marche ce truc… « et non, tu ne pue pas le sac à vin, la vodka s’évapore et juste ça ne sent plus rien, disparition de l’odeur de transpi ou de pipi de chat….
    Et pour les baskets qui puent (2 skateurs vivent chez moi et comme dire…), acheter en pharmacie de l’acide borique. ça coute rien ou presque, ça ressemble à du talc, et en en saupoudrant régulièrement dans les chaussures, re magie !
    voilà :)

  41. Merci beaucoup ! Je me languis d’essayer tout ça en rentrant. Je sais que ces infos sont faciles à trouver sur internet mais c’est encore mieux quand c’est toi qui l’explique.
    J’ai découvert ton travail au cours de mon voyage en Amérique du Sud qui se termine hélas dans 1 semaine. Mais grâce à toi je me prenais un peu de doses de féminité et d’astuces en tout genre ! Nécessaire pour ces 6 mois d’auberge en dortoir avec un choix vestimentaire assez restreint et comme seul allier maquillage : mon rimel :) en tout cas merci merci merci et surtout ne t’arrête pas.

  42. Je confirme !
    Je ne fais ma lessive que comme cela depuis 1 an, et j’en suis ravie
    C’est hyper économique… et sain…
    Par contre, je ne rajoute plus d’huile essentielle, car l’odeur ne reste pas une fois le linge lavée

    Idem, je n’achète plus d’adoucissant, j’utilise uniquement du vinaigre blanc.

    J’adore les petites pointes d’humour de ton article

  43. Je sens que je vais me servir de tout ça une fois emménagée dans mon appart ! Écologique, économique…. PARFAIT ! (ça rime pas mais ça devrait!)
    Milles mercis !!!

  44. Euh, j’ai testé cette recette en remplaçant le bicarbonate par le percarbonate de soude… ça a fait une mousse de malade…. c’était une bêtise?
    je pensais que le percarbonate avait à peu près les mêmes effets, donc je ne me suis pas posé de questions… Vous vous y connaissez? Ca peut marcher quand même?

    Merci!

  45. On n’utilise pas de lessive maison mais on utilise du vinaigre blanc avec quelques gouttes d’huiles essentielles pour faire l’assouplissant. Très efficace. On choisit les parfums qui nous plaisent. On a essayé lavande et citron jaune. Il s’avère que citron jaune c’est vraiment sympa !