Produits pour la vie

tattoo_produitpourlavie

publié par camille


Ce matin, j’étais d’humeur coquette : j’ai voulu me mettre en jupette. Comme dans la pub Dim, je me voyais déjà virevolter, croupe apparente, dans les rues de Paris et enjamber une péniche du bout de mes
talons aiguillesQuand soudain, alors que j’enfilais mon collant : tout a basculé. Une petite accroche quasi invisible s’est transformée en faille apocalyptique au milieu de ma jambe : le traître a filé.
Aaaaaaaaaaah s*** de collant de m*** ! (afin de préserver l’harmonie et le bien-être de l’humanité, les mots ci-dessus ont été censurés).

Je l’avais payé environ 10 euros (
en me disant : “je ne prends pas le premier prix pour qu’il dure”, sotte que j’étais !), je l’ai mis une fois.
Comme dans “Un jour sans fin”, cet épisode se reproduit à l’identique plusieurs fois par mois depuis que je suis en âge de porter des vêtements féminins.

Un gouffre financier… Et écologique !
Vous allez me dire : détend-toi Mireille, tu peux mettre des collants épais comme un sac de jute ou enfiler un pantalon.
Certes. Mais en raisonnant de cette façon, en s’avouant vaincues au premier bas filé, on serait encore habillées en corset et jupon. Et en plus, le problème ne se cantonne pas aux vêtements : combien de sèche-cheveux, mixers, aspirateurs et autres objets du quotidien avons-nous dû mettre à la benne au bout de 2 ou 3 ans à peine ?

Deux mots peuvent expliquer cette malédiction : l’obsolescence programmée. Derrière ces termes techniques et pompeux, un concept vicieux : la durée de vie de certains objets est délibérément réduite par les fabricants. Pourquoi ? D’une part, en choisissant des matières premières de moindre qualité, ils sont capables de baisser le prix de vente pour attirer le chaland. Et avant tout (pas con le bourdon) en rétrécissant la durabilité des objets, les industriels nous obligent à les racheter.

Le principe a connu son essor dans les années 50, quand le modèle consumériste s’est imposé : forcément, dans une société basée sur la croissance, il faut que les entreprises produisent et que les consommateurs consomment. C’est bête comme chou (mais pas très choupinou).

Pourtant, des ingénieurs super intelligents avaient inventé des collants quasi infilables et des ampoules centenaires (j’imagine la conversation, dans un open space en bois des années 30 : “Bobby ! J’ai trouvé le procédé pour rendre les collants incassables !” – “Steven, you’re fired ! Met TOUT DE SUITE ce papier dans le broyeur de documents”).

L’obsolescence peut être esthétique, en d’autres termes “OMG… c’est tellement 2008” ; logicielle, lorsque l’installation d’un nouveau programme rend obsolète un ancien appareil ; ou technique, c’est à dire que les fonctionnalités de l’appareil ne sont plus assurées et que la réparation est impossible.

Et le pire, c’est que dans bien des cas, un appareil entier est condamné à mort juste à cause d’un mini-composant cassé…

citation-garanti-a-vie-2

La planète, elle, se prend une triple fessée : la fabrication, la destruction et la refabrication…
Les pays industrialisés produisent entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets électriques et électroniques chaque année (c’est beaucoup, oui) : seulement un quart sont collectés et traités. Le reste est acheminé vers les pays d’Afrique de l’Ouest, notamment au Ghana, dans des décharges à ciel ouvert catastrophiques pour l’environnement et la santé des habitants.

C’est à partir de ce constat qu’une Londonienne, Tara Button, a créé une boutique de produits garantis à vie (ou qui durent très très longtemps) : Buymeonce. Elle a répertorié des marques de mode, déco et équipements de cuisine qui proposent des objets durables, fabriqués à partir de matériaux de qualité par des artisans et des entreprises passionnés.

Son crédo ? Il est préférable d’investir dans des objets basiques et robustes qui coûtent un peu plus cher mais traversent les années sans broncher.

Alors OUI, il faut l’admettre : à l’achat, ça fait mal aux bourses (le porte-monnaie) et tout le monde ne peut pas se le permettre. Mais l’idée est de ne jamais racheter le produit en question puisqu’on est censés mourir avant lui (bon, je schématise un peu, personne ne doit se faire hara-kiri s’il casse son manche de parapluie).

Et surtout, Buymeonce fait bien plus que nous proposer d’acheter des cuit-vapeur : c’est une véritable mission de société que s’est donnée son instigatrice. Sur le site, en plus de conseils pour prendre soin de ses affaires afin d’augmenter leur durée de vie, elle incite chacun à participer en partageant ses mésaventures avec un objet qui s’est cassé trop tôt. A long terme, elle veut regrouper tous ces témoignages et s’en servir pour faire pression sur les industriels.  

patagonia

Côté marques, on retrouve, entre autres, Patagonia. C’est pour moi l’un des meilleurs exemples d’entreprises viables et durables (c’est quand même la seule à faire une pub pour une veste avec pour slogan : “n’achetez pas cette veste”).

Ils ont lancé un programme de réparation et recyclage nommé Worn Wear : 45 employés à temps-plein réparent 40 000 vêtements par an et les recyclent quand ils sont hors d’usage. En parallèle, un truck parcourt l’Europe pour un Worn Wear Tour où des vêtements de second-main reconditionnés sont vendus à partir de 5€. Et enfin, la marque met à disposition 40 tutos gratuits pour remettre soi-même sur pied ses sapes abîmées.

 

repair-2

Parmi les élus également : Doc Martens qui propose une gamme For Life réparée et remplacée à vie, les beaux sabots Swedish Hasbeens, les collants Wolford (pour arrêter la malédiction du filage intempestif).
 doc-2

D’autres marques ne sont pas encore référencées sur le site mais sont engagées dans des démarches similaires : Eastpak garantit ses produits 30 ans, Btwin de Décathlon s’engage à remplacer “éternellement” la plupart des composants de ses vélos, Seb et Rowenta proposent des appareils presque 100% réparables. Les couteaux suisses Victorinox et le matériel de puériculture Babymoov sont garantis à vie (en “condition normale d’utilisation” : les chauffe-biberon avec des légos fondus au fond ne sont pas pris en charge).

eastpak-2

Des designers français planchent même sur une nouvelle machine à laver, L’Increvable, conçue pour durer 50 ans. Toutes les pièces sont en kit donc facilement réparables et remplaçables, la façade est interchangeable au gré de ses envies.

Si ces produits éternels ne sont pas accessibles à tous, on peut malgré tout se poser quelques question simples avant de se jeter corps et âme sur un article :

  • Est-ce que quelqu’un de mon entourage pourrait me prêter / me donner ce produit ou est-il disponible en bon état sur des plateformes de seconde-main : Leboncoin, Emmaüs, Vinted, Vestiaire Collective ?
  • Le prix est-il beaucoup plus bas que la moyenne des autres produits du même type ? Si c’est le cas, il y a souvent un loup…
  • Le produit est-il démontable ? Si oui, il sera plus facile à réparer donc pourra durer plus longtemps
  • Quelle est la garantie de ce produit ? En l’absence d’information claire sur la durée de vie du produit, une garantie longue est un moyen d’acheter durable
  • L’article comporte-t-il des fioritures dont je risque de me lasser rapidement ? Par exemple, s’il est écrit “Happy new year 2017” sur un pull, il y a fort à parier qu’on ne le portera pas longtemps… (ça marche aussi avec “vote Hillary” ou “j’ai 22 ans et je suis trop swag”)

Et vous, avez-vous eu des déboires avec des objets du quotidien ? Ou des exemples de produits qui sont vos amis pour la vie ?

80 commentaires sur Produits pour la vie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ah l’obsolescence programmée ! J’ai franchement l’impression que c’est de pire en pire… Quand j’étais petite, j’avais justement remarqué ça au niveau des jeux vidéos. Il fallait acheter la nouvelle console pour pouvoir jouer aux nouveaux jeux. Pas juste.

    Et maintenant, ça continue. Heureusement qu’il existe des solutions, comme tu les cites !

  2. Hello, même déboire pour ces foutus collants ! j’en ai marre surtout quand j’entends ma grand mère me dire que ces collants duraient plusieurs années, bref…
    Sinon dans le même mouvement j’ai découvert il y a peu de temps car il monte en flèche : Idriss Aberkane je vous recommande déjà vivement ces conférences en accès sur youtube qui propose une autre économie. En plus il est drôle et plutôt belle gueule…

  3. Super article ! Je cherchais justement des produits garantie à vie. On peut aussi citer la (future) machine à laver l’Increvable.

    Par contre, je me méfie toujours des « garantie à vie dans des conditions d’utilisation normales » parce qu’on a tendance à ne pas utiliser nos objets de façon normale. Je prends l’exemple d’un pote qui a acheté des tournevis garantie et réparable à vie (je ne sais plus la marque) or il en a cassé un en ouvrant un pot de peinture (tout le monde fait ça en vrai). Et bim ! il restait de la peinture dessus donc impossibilité de le réparer ! Donc oui au durable mais attention aux marques qui tentent de nous pigeonner !

    Julie de Écolorée.com

    1. Oui, l’Increvable j’en parle justement dans l’article :-). Elle n’est pas encore sortie, j’espère que les créateurs pourront aller au bout de ce super projet !
      Dans un registre similaire, Google va sortir un téléphone en kit en 2017 : http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/05/21/google-veut-commercialiser-son-smartphone-en-kit-des-2017_4923634_1656994.html
      Bon… C’est Google. Mais pourquoi pas. Par contre ils ont l’air de se réjouir de sa durée de vie de… 5 ans ! Wouhooouuu, incroyable ! Il y a encore du progrès à faire………….

      1. Bonsoir!
        Sans aller jusqu’au concept de bloc interchangeables que Google propose pour faire hype, niveau smartphone, il existe déjà des alternatives durables et avec u e politique transparente et éthique qui plus est : Fairphone. :-)
        C’est une start-up néerlandaise, j’ai acheté leur tout premier modèle à l’époque où ce n’était qu’une campagne Kickstarter, notamment pour leur principes à l’inverse de la consommation à outrance et de l’obsolescence programmée : l’idée est que chaque pièce du telephone est facilement accessible et changeable, on peut acheter tous les composants à bas prix sur leur site (ou ailleurs, tout est standard), et changer soi même, ou les contacter si on n’est pas très bricoleurs.
        La nouvelle version a rendu les réparations encore plus simple je crois niveau accessibilité des pièces. Ils proposent également des tutoriels en ligne pour expliquer comment faire, et des mises à jour régulières de l’OS pour pouvoir suivre l’évolution des applications (comme par ex whatsapp ou facebook, qui régulièrement sont mises à jour pour les nouveaux OS seulement) ou la possibilité d’installer son propre OS (si on est bon programmeur il s’entend…) si ca nous chante.
        A côté de ça, ils sont aussi assez transparents sur leurs dépenses, la répartition des coûts et ils ont une politique durable et environnementale assez chouette je trouve :-)
        Si jamais ça peut aider certains!

      2. Mea culpa, j’ai lu en diagonale et je n’ai pas vu la référence. Ah j’avais lu que Google n’allait finalement pas le sortir car c’est trop compliqué à mettre en place… Mais effectivement ça serait cool :)
        Julie de Écolorée.com

  4. Ton article m’a fait rire, mais il est vraiment criant de vérité !
    Depuis quelques année, j’ai commencé à acheter des trucs plus chers, de meilleure qualité, que je pourrai porter longteeeeemps. Et ça a changé ma vie :D

  5. Mais j’aime TROP tes articles!! (Coline aussi hein, n’oublions pas que je suis sur ton blog hein)
    Je me demandais exactement la même chose pour mes casseroles… oui mes casseroles… j’ai pas un gros budget et pourtant j’ai tellement pas envie d’acheter une vieille poêle tefal toute fine qui va me durer 6 mois… donc je patiente et je vais m’acheter quelque chose de qualité! Et qui sait je passerait ma marmite à mes petits enfants (avec leurs conneries d’obsolescence, ça s’est perdu la transmission intergénérationnelle).

    Autre registre qui n’a un peu RIEN à voir, mais qui reste dans le rapport « pas de gâchis », cette année je ne couperai pas d’arbre pour noël (un peu contre mes principes), mais je loue mon sapin en pot sur http://treezmas.com/ ! ils me livrent et ils viennent le récup, c’est pas trop cool??? Bon cher mais bon, impossible de garder un sapin en pot dans mon petit apart :)

    1. Super cette idée de location de sapin ! Merci pour l’info ! Et surtout merci pour ton adorable commentaire : ça me fait TRES plaisir :-D

    2. Bonjour, pour les casseroles et poeles je me permets de te conseiller la marque Greenpan. Les produits sont durables, à base de revetement minéral et sont de tres bonne qualité. Certes, ils ont un cout mais ca en vaut la peine !

  6. Moi j’ai arrêté d’acheter mes collants chez Calzedonia depuis que j’ai été « contrainte » d’acheter une paire plus chère lorsque je me suis retrouvée en plein Limoges en janvier pour l’anniversaire d’une amie et que j’avais oublié d’emporter des collants. Eh bien je peux dire que je vois et sens clairement la différence de qualité entre les Woolford et les Calzedonia. Par ailleurs, nous venons de nous « débarrasser » d’une machine à laver qui avait 50 ans et qui malgré tous les défauts qu’on pouvait lui trouver, notamment le fait de s’ouvrir par le haut (non compatible dans notre cuisine) et de grincer en mode essorage, elle fonctionnait encore très bien et n’abimait pas le linge du tout. Du coup j’ai investis dans une Miele d’occasion, pour la « modique » somme de 450€ (1000€ en neuf, argh!), mais dont j’ai eu de très bons échos. J’espère donc la garder très longtemps. Deutsche qualität, comme dirait l’autre ;)

    1. 50 ans la machine ! Elle a eu une belle vie : c’est un peu la Jeanne Calmant de l’électroménager non ;-) ?!!
      Espérons que la Miele sera une digne remplaçante…

  7. Oui j’ai un gros déboire avec mon iphone 4 j’y ai pensé avec cette phrase « logicielle, lorsque l’installation d’un nouveau programme rend obsolète un ancien appareil ; ou technique, c’est à dire que les fonctionnalités de l’appareil ne sont plus assurées et que la réparation est impossible. » et oui l’iphone 4 est dorénavant obsolète plus de mise à jour possible, ni de téléchargement de nouvelles application et aucune réparation assurer par apple… Génial, je serais donc forcer de changer un jour alors qu’il fonctionne très bien depuis 7 ans maintenant, j’espère encore qu’on restera amis pour longtemps malgré tout! Sinon d’en ma vie en générale, oui je suis pour acheter plus cher pour une garantie à vie. Je fonctionne comme ça avec les vêtements et les chaussures, j’en achète peu et de moins en moins du coup puisqu’ils restent en bon état :)
    Encore un super article Camille ♥
    Bonne journée
    Marion

    1. Merci pour ton commentaire Marion !
      Apple… C’est horrible parce que j’adore leurs produits mais PUNAISE que leurs pratiques sont inacceptables ! Aussi bien du point de vue de l’obsolescence programmée que tout ce qui concerne les conditions de travail dans leurs usines chinoises : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/10/23/apple-critique-pour-des-conditions-de-travail-miserables-chez-un-de-ses-sous-traitants-chinois_4795520_3216.html
      Pas très 21ème siècle……….

      1. Coucou les filles ! Pour rebondir un peu sur les iPhones et leurs mises à jour, pour avoir eu un smartphone Nokia et plusieurs iPhones, ceux d’Apple peuvent être mis à jour plus longtemps que les Nokia (pour l’autre marque phare Samsung, je ne sais pas !), du style dès que Nokia sort 2 mises à jour logiciel, le modèle ancien n’est plus compatible, alors que pour Apple on attend un peu plus longtemps avant que son modèle devient obsolète … Bon, maigre consolation mais c’est toujours ça de gagner ! :)

        1. Merci pour cette info un peu rassurante : ça fait des lustres que je suis fidèle aux produits Apple donc je ne me rends plus compte de ce qui se passe ailleurs !
          Bonne journée, bises

  8. La terrible malédiction du collant… Quand ça ne s’accroche pas dans la petite écharpe de la chaise en rotin de mamie, ça se file au niveau du talon. Je me suis mise en quête de collants solides à prix abordables et les ai trouvés chez Calzedonia, en particulier dans leur gamme « Total Shaper ». Je les utilise pour danser, avec des chaussures à talons, et quand ceux que j’achetais avant ne tenaient qu’une soirée, j’ai pu remettre ceux de chez Calzedonia plusieurs fois. Seul bémol : il me semble qu’ils sont fabriqués en Chine.

    Merci pour cet article drôle et très intéressant :). Je trouve dommage que cette notion d’obsolescence programmée ne soit pas plus mise en avant… Néanmoins, petit à petit quelques initiatives fleurissent. Je pense notamment à ces boutiques qui proposent d’apprendre à réparer ses appareils ménagers soit disant « en fin de vie », ou d’autres qui reprennent ces mêmes appareils, les réparent, et les revendent à moindre coût.

    1. La chaise en rotin de chez Mamie… C’est EXACTEMENT ça :-D ! Mon deuxième favori : le scratch de la poussette Yoyo…
      Je n’ai jamais testé les Calzedonia : merci du tuyau !

  9. J’adOre ton article à ce sujet qui m’intéresse beaucoup et ta façon d’écrire. Ce qui m’intrigue le plus et m’énerve là dedans c’est CE passage au fait de fabriquer pour tenir et l’inverse. En tant que designer/ingénieur ca doit être si frustrant, j’aimerai pas bosser avec cette mentalité et ses obligations/ cahiers de charge de merde! Merci Coline ;-)

  10. je conseille le blog « Fabriqué en Utopie », que tu connais peut être.
    Une famille qui a décidé de changer sa façon de consommer, notamment : réparer, acheter d’occas, emprunter pour ne plus rien acheter qui ne soit pas fabriqué en France, Passionnant et plein d’idées.

    Sinon, moi ce qui me rend dingue ce sont les produits de technologie, Ipad au bout du roul après 2 ans, Iphone au bout de 3. Qui coutent un bras avec une durée de vie super courte pour être sur que tu achète le modèle plus récent, mon apple store fait la moue à l’idée de réparer mon Iphone 5 (ça va encore le 5 je suis pas cromagnon non ?)

    1. Ah c’est marrant, j’ai découvert ce blog tout récemment ! C’est une mine en effet : je crois que j’ai passé une bonne heure à farfouiller dans les archives la semaine dernière :-) !
      Apple, c’est le dilemme de ma vie : j’aime beaucoup leurs produits, mais j’enrage face à leurs pratiques ! C’est dingue de se dire que l’Iphone 5 est déjà relégué au rang de « vieux téléphone »… Parfois, ça donnerait presque envie de faire ça >>> http://www.lefigaro.fr/mode-homme/2015/02/05/30007-20150205ARTFIG00180-ces-hommes-qui-abandonnent-le-smartphone.php

  11. Hello Coline !!! Merci pour cet article ma belle !! Pour les collants j’ai trouvé le saint graal, ceux de chez ZARA !! Ils sont increvables, coûtent 10€ …. MAIS sont increvables !! Pas comme mon feu, lave vaisselle, acheté il y a 2 ans et 1 jour ( j’extrapole légèrement légèrementtttt) et qui n’est plus… il nous a quitté lâchement sans crier garde. Je l’ai remplacé car visiblement la pièce qu’il fallait changer coûtait le prix d’un nouvel appareil…… Gros bisous ma belle coline ainsi qu’à ta princesse 😘😘😘

  12. Pour les collants, le compromis c’est de m’acheter les 40 den qui durent plus longtemps (je recommende les DIM par example) qui donnent encore l’air transparent. Si non ca va filer vite, je les porte 1-2 fois au maximum :(, oui, c’est ennervant, mais c’est la vie :)

    Une idee « eco » peut etre, J’ai vu il y a quelquetemps une dame qu ramasse les collant usees et en cree de l’art.

    1. Oui les 40 den ça tient plus longtemps : mais moi j’aime les 25 den :-O ! Les Wolford ont l’air pas mal : affaire à suivre.
      Si tu retrouves le nom de cette femme qui récupère les collants, je suis preneuse.

  13. J’adore tes articles Camille, ils sont tous tellement bien construits avec la dose d’humour qu’il faut! Merci pour toutes ces initiatives et marques sur lesquelles je vais me pencher plus attentivement!

  14. Dès les premières lignes de ton article, je me suis vue dans un miroir… Moi et les collants c’est une réelle catastrophe !! Surtout que j’ai les ongles longs, alors quand ce n’est pas mon chien qui me monte dessus, la table mal poncée, il suffit que l’un de mes doigts ai une petite accroche pour que ma journée (enfin, mon collant tout neuf) soit ruiné. Ceux de Calzedonia me tiennent miraculeusement un peu plus longtemps, mais ça reste des coups de chance …

    1. D’autres commentaires mentionnent la marque Calzedonia : visiblement la qualité n’est pas si désastreuse. Il faut que je teste… Pour le moment mon Wolford a l’air de tenir à peu près la route !

  15. Merci Camille pour ce super article ! Rigolo mais sur un sujet plutôt grave… tellement d’accord avec tout ce que tu dis. Ma marque La Révolution Textile propose depuis sa création en 2014 un service de réparation gratuite en cas de démaillage/accroc,… de son modèle. Qui est rendu possible car les 2 usines de tricotage avec lesquelles je travaille sont pour l’une à Roanne et l’autre à Porto. Patagonia est mon modèle absolu et Yvon Chouinard mon dieu ;-) Il faut se battre contre ce fléau qu’est l’obsolescence programmée ! Encore bravo :)

    1. Merci pour ton commentaire Myriam <3 ! Je suis une grande fan de ta marque, la Révolution Textile ! Et tu viens d'achever de me convaincre : je ne savais pas que tu proposais un service de réparation gratuit.
      J'ai lu le bouquin d'Yvon Chouinard et je suis aussi très admirative. Il est vraiment précurseur dans sa capacité à concilier business et développement durable. Une icône :-) !

  16. J’ai récupéré des affaires de mon arrière grand-mère, un sèche-cheveux et une machine à laver, au design certes plus que vintage, mais qui ont entre 20 et 30 ans bien tassés, et qui sont totalement increvables. Le très vieux c’est vraiment costaud !
    Sinon j’ai vu que Sloggi avait conçu des sous vêtements à longue durée de vie, dans la gamme Evernew. A tester !

    1. Pareil, de mon côté j’ai récupéré un presse-orange Seb et une balance vintage Terraillon de ma grand-mère : INCREVABLES :-) !

      1. Oui, les anciens produits sont plus costauds, j’en achète, pour ma part, chez le Caps de ma ville, ainsi j’ai une casserolle avec une épaisseur increvable et un manche en métal, pas en plastique!!

  17. J’ai trouvé les collants qui durent 3 ans au moins : les Wolford (alors, ça pique un peu à l’achat, mais purée, ils sont solides et t’as pas besoin d’être hyper docile avec eux chaque fois que tu vas au toilettes).
    Au départ, c’est ma mère qui m’a prêté une paire (que je ne lui est pas rendue) et quand je vois à quel points ils sont increvables ! J’en rachète !

  18. Ton article est vraiment super, Camille (comme toujours) !
    Et oui … l’obsolescence programmée est un véritable scandale et un mépris pour les consommateurs et la planète !
    On doit être vigilant et résister aux sirènes de l’hyper consommation.
    Merci :)

  19. Merci beaucoup pour ce super article. Et merci de m’avoir fait découvrir le site buymeonce!
    Je peux d’ailleurs recommander le mixer bamix qu’ils vendent sur leur site. Il est assez cher, mais la qualité est extra. Et tu peux sans problème racheter des pièces sur leur site internet (en tout cas en Suisse,). Je précise que je ne travaille pas pour eux…je suis juste une utilisatrice convaincue ;-)
    Sinon j’ai récemment commandé une paires de bottes la Gardiane. Là aussi, ce n’est pas bon marché, mais vu la super qualité je pense que je pourrai sans problème les transmettre à ma fille d’ici une vingtaine d’années…
    Et niveau mauvaise expérience, j’ai acheté 2 fois une machine à café (pas à capsules) qui a cessé de fonctionner juste avant la fin de la garantie. Depuis j’utilise une cafetière italienne, c’est increvable et le café est bon….

    1. Merci pour ton témoignage et tes recommandations de produits ! Je n’ai jamais testé La Gardianne mais je suis sur le point de m’acheter une paire de Red Wing pour femmes : ce sont des chaussures conçues à la base pour des chantiers… Ca devrait tenir le coup ;-) !
      Et la cafetière italienne, c’est clair que ça traverse les années sans ciller !

  20. Encore un très bon article ! Merci Camille. Je continue à me marrer face à mon écran en lisant ta métaphore d’Hara-Kiri. Toujours un plaisir de te lire :)
    Y compris l’article précédant sur les marques éthiques que j’ai beaucoup apprécié même si je ne l’ai pas commenté. On est bien d’accord qu’on (du moins les ingénieurs) a les connaissances pour créer des collants qui ne filent pas ou des ampoules centenaires mais comme tu le dis, ça fait moins de ventes. Du coup, j’ai moi aussi choisi de privilégier la qualité à la quantité.

  21. Bonjour,
    Merci pour cette article ! Ça fait un moment que je te suis mais c’est la première fois que je réagi à un article. L’obsolescence programmé, le drame absolu pour moi !! Et je pense notamment aux téléphones portables… j’en ai tellement marre de racheter tous les 3 ans un nouvel appareil (et pourtant je suis soigneuse) que j’économise pour m’offrir un Fair Phone. A ma connaissance c’est les seuls à fabriquer un téléphone en respectant autant que possible (même si c’est pas parfait) la planète et l’humain, il est reparable et « upgradable » sois même. Un gros coup à l’achat (enfin pas beaucoup plus qu’un appareil de la pomme) mais pensé pour durer et être totalement compatible avec ce qui nous tombe sous la main (chargeur etc).
    Sinon les collants je les recycle quand ils craquent mais je vais voir cette marque dont tu parles !
    Merci pour le partage !!

    1. Oui j’ai entendu parler du Fairphone ! Je ne connais qu’une personne qui a testé l’ancienne version et qui n’était pas 100% emballé côté fonctionnalités mais il semblerait que le nouveau modèle soit bien plus performant.
      Je suis preneuse d’un retour sur expérience quand tu l’auras testé :-) !

  22. Le collant wolford il n’y a pas mieux. Cher à l’achat il est rapidement rentabilise. J’ai dû le mettre 50 fois depuis 1 an. Rien a signaler

  23. Unseul bémol, le prix des réparations en France (je dis en France, car vivant une partie de l’année en Afrique, là bas tu peux tout réparer!!), beaucoup plus cher que de racheter du neuf!!!

  24. Super article , je me demande s’il n y aurait pas des boutiques en France qui vendraient des articles durables ? Le site buymeonce à l air très bien mais des boutiques en France ça permettrait de voir les produits, les essayer …et ça pourrait marcher. Si vous en connaissez, merci de partager les adresses.

  25. Merci pour cet article, pourtant c’est un sujet qui me fout en rage ^^
    Minimaliste depuis un moment je fais extrêmement attention à ce que j’achète (le Bon Coin est mon meilleur ami!) mais c’est quand même super dur de trouver des choses de qualité et qui durent.
    Avant les lave vaisselles duraient 20 ans, les frigos plus encore. Ça me rend malade qu’on se dise « Oh cool on a de la chance la machine ne nous a pas lâché après 5ans ! Youhou trop chouette! -_-‘ « 

  26. Salut,

    article super intéressant, merci beaucoup !

    Saurais-tu quel est le modèle du sac Eastpack que tu as mis en photo?
    <3

  27. Merci pour ton super article! Pour les collants je recommande swedish socks à qui on peut envoyer nos collants filés, ils les utilisent pour en faire de nouveaux et hop la petite réduction qui fait plaisir pour la prochaine commande :)
    Bon dimanche!

  28. J’ai souri en lisant ton article, j’ai peu d’appareils électroniques, mais quand je pense ne serait-ce qu’à mon iPhone (dont la durabilité de la batterie finie par ne plus dépasser les 6 mois – scandale), ou à mon lisseur (j’en suis au 3eme en … 2 ans) je me dis que l’obsolescence programmée est tout sauf un mythe…
    Notre société est devenue consumériste, et c’est triste de voir à quel point les industriels profite de ce crédo pour se faire du business sur notre pomme et sur celle de la planète ! Super article comme d’habitude en tout cas :) merci de remettre en avant régulièrement ces faits auxquels on fini par ne plus penser, et merci de nous faire découvrir de vraies solutions accessible :)
    Belle journée

  29. Bonjour Camille, j’aime bcp cet article, c’est super de mettre en lumière ces marques. Je savais pour Eastpak mais pas pour les autres… C’est intéressant. Je me permets de glisser au passage que, dans ton visuel EASTPAK tu as oublié le A et rajouté un C ; )

    1. Ah mais oui, bien vu ! En fait je l’avais mal écrit dans l’article au départ et je l’air corrigé dans le texte… En oubliant le visuel :-/
      Mon cerveau m’a fait défaut ^^ !
      Merci pour ton commentaire !

  30. Coucou Camille,
    Encore une fois ton article est super, tu pointes un très grand problème dans notre société tout en y ajoutant une petite touche d’humour qui nous donne le sourire au coin des lèvres. Merci pour toutes ces bonnes adresses (et alléluia enfin une marque de collant digne de ce nom !)

    A très vite,

    Aurore / Au’riginalité du blog http://auriginalite.com

  31. L’obsolescence programmée est un sujet qui me laisse pantoise également :p A ce sujet, j’avais vu lors de mes cours d’écologie en environnement le principe de l’économie de la fonctionnalité. En gros, plutôt que d’acheter un produit, la société loue ses services. Du coup, elle a tout intérêt à ce que son produit dure le plus longtemps possible, pour limiter les coûts de fabrication, de recyclage, etc. Il y a plein d’exemples d’applications (c’est déjà le cas pour les imprimantes dans les sociétés par exemple) et le concept peut aller loin : plus de voiture achetée, mais des voitures inusables, un smartphone pour la vie…Avec tous les questionnements qui se posent derrière : quid si si le produit est abîmé ? Est-ce à la société ou au « locataire » de l’objet de payer…Et puis, ça revient à questionner l’essence même de notre société de consommation qui consiste à produire plus qu’on ne consomme, et donc à nous inciter à consommer même si ce n’est pas nécessaire. Créer le besoin de nouveauté encore et toujours. L’obsolescence de pensée est selon moi la plus dure à combattre :)
    Bref, je m’arrête là mais sujet super intéressant !