Les tests sur les animaux en cosmétique

Comme promis je reviens vous parler des tests sur les animaux dans le domaine cosmétique!
Depuis 2013 et la « fameuse » loi Européenne beaucoup pensent que l’ère du test sur les animaux (et moi la première il y a encore peu de temps…) est révolue !

Malheureusement les choses sont un peu plus plus complexes qu’il n’y paraît.

Dans cette vidéo je tente donc de vous donner toutes les infos pour comprendre ce qu’il en est réellement des tests sur les animaux mais aussi comment savoir si une marque est vraiment cruelty free…ou non ^^

♥ LOVE ♥

♥ LIENS INTÉRESSANTS ♥

Cosmétiques : la vérité sur les tests animaux
— Article hyper complet rédigé par une ingénieure agromone diplômée en biochimie dans le secteur cosmétique

Union européenne, tests sur les animaux, REACH…on veut des explications !
— Très bon article, très complet aussi sur la réglementation REACH

Le moteur de recherche de la PETA :

Une trèèèèès longue liste de marques cruelty free

Un très bon résumé de tous les labels existants :

Cruelty Free Kitty
Un blog US génial qui ne parle que de cosmétiques cruelty free, propose régulièrement des listes mises à jour des marques CF ou non, des guides du meilleur fond de teint, de la meilleure façon de s’épiler en mode CF, etc.


| VIDÉO PRÉCÉDENTE |

75 commentaires sur Les tests sur les animaux en cosmétique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci Coline pour cette vidéo très intéressante !
    Il y a juste un petit passage que je n’ai pas trop compris : si la réglementation REACH oblige à tester sur les animaux au-delà d’une tonne de production, comment se fait-il que Body Shop soit cruelty free ? Dans mon esprit c’est quand même une marque qui produit beaucoup donc j’aurais tendance à penser qu’elle dépasse la tonne de production… Est-ce que cela voudrait dire que seule les petites marques produisant peu peuvent être totalement cruelty free ?
    Merci par avance pour ta réponse et bon dimanche !

    Anna

  2. Bonjour Coline,

    Dans les liens à recommander, je rajouterai le livre d’Audrey Jougla « Profession: animal de laboratoire »… car malheureusement, les tests ne se limitent pas à la cosmétique.

    Bon dimanche !

    Elodie

  3. Bravo coline!
    Super vidéo. Très claire pour nous permettre de faire nos choix en conscience.
    Je découvre grâce à toi la réglementation REACH et je file me documenter sur ce texte.
    Encore bravo et merci de mettre tes recherches à notre disposition et de nous les rendre accessibles.
    Bon dimanche à tous

  4. Hello !
    Merci pour ta vidéo ! :). Je m’interesse depuis peu aux cosmétiques CF et c’est vrai que c’est difficile de s’y retrouver… Les marques aiment assez perdre les potentiels clients, et la loi n’est pas toujours très claire.
    De plus, pour beaucoup, les tests sur les animaux sont une « normalité » et je passe limite pour un « bobo » quand je parle de ce sujet. Je laisse les gens faire leurs choix bien évidemment, mais si on pouvait arreter de consommer du L’Oreal, de l’Occitane, etc… Je pense que ça ferait du bien au monde.

    Enfin bon !
    Encore merci et bonne journée !
    Océane

  5. Je suis tellement contente que tu fasses ce genre de vidéo ! Quand on sait le nombre de gens qui te regardent j’espère que ça va faire son petit bonhomme de chemin dans le cerveau d’un plus grand nombre de personnes :)
    Personnellement je boycotte aussi les marques qui testent en Chine (Léa Nature par exemple) et j’essaye au maximum d’utiliser de petites marques qui n’appartiennent pas à de grands groupes dans la mesure où sinon j’ai toujours l’impression que la marque va verser une partie de mon argent au groupe qui lui va l’utiliser pour faire encore plus de mal aux animaux. Mais bon, je n’ai pas jeté ma palette Urban Decay pour autant non plus.
    MERCI ! J’ai hâte de voir plus de vidéo comme ça (même si j’aime aussi celles qui sont plus légères, t’as raison il faut de tout ;) )

  6. Coucou Coline,

    Merci beaucoup pour cette vidéo qui éclaircit bien des choses concernant cet éternel sujet sur les cosmétiques testés « comment-sur qui-sur quoi… » ;)

    Je suis également extrêmement sensible à ce thème si délicat soit-il. Même quand on est ultra prudents et attentifs, c’est un peu comme l’alimentation, les marques indiquent ce qu’elles veulent sur les étiquettes… C’est fort dommage parce que si elles étaient vraiment aussi attentives aux besoins de leurs client(e)s, elles gagneraient beaucoup (estime et bénéfice).

    Merci beaucoup pour cette loooooooongue liste de marques « cruelty-free ». Ca permet de ne pas trouver le prétexte du « je ne savais pas » ou du « tant pis, chez moi, ya que ça qui me va ».
    Et je me suis rendue compte aussi que les prix ne sont pas plus élevés qu’ailleurs. Et ça cloue le bec à ceux qui croient le contraire !

    Bises, la belle !

  7. Bonjour Coline ,
    Merci pour cette vidéo très intéressante et très complète surtout au niveau de la documentation et des références.
    Finalement cette vidéo me conforte dans mon choix de me diriger petit à petit vers tout ce qui est naturel et bio en cosmétique et soin , surtout les produits que j’utilise chaque jour; et la peau de mon visage et mon corps m’en remercie chaque jour.
    Cependant, côté maquillage j’utilise toujours des marque pas bio ni naturel parce-que déjà je les ai et que je vais pas non plus les jetter mais maintenant avec toutes les références de ta vidéos cela va me permettre de privilégier plus les marques engagées si toutefois j’achete un produit cosmétique pas bio.
    Merci encore pour la qualité de cette vidéo et au passage j’adore ce que tu portes.
    Bisous du Maroc

  8. Hello Coline,
    Je te suis depuis pas mal de temps et c’est la première fois que je poste un commentaire.
    C’est un sujet qui me parle, je me pose pas mal de questions en ce moment sur les produits cruelty free + régime alimentaire adapté en conséquence.
    Pour l’instant, je prends mon temps mais je pense que les cosmétiques seraient le premier pas pour moi.
    Donc c’est une sujet ultra intéressants et je suis hyper contente que tu en parles.
    N’hésite pas à nous faire plein de vidéos sur ce sujet et j’attends surtout beaucoup les vidéos sur l’arrêt du cuir (la vidéo sur tes chaussures notamment :) ) !
    En tout cas, BRAVO et immense respect pour ton engagement !
    Bises

  9. Bonjour Coline et merci pour cette vidéo explicative.
    Je découvre aussi la réglementation REACH.. bon.. que dire ?

    Ce que j’ai du mal à saisir, c’est dans le cadre d’une marque faisant partie d’un grand groupe qui vend en Chine… pour l’exemple :

    Est-ce que Urban Decay qui est CF mais qui fait partie de L’Oréal, lequel groupe qui vend en Chine, est donc testé sur les animaux par ce biais là ? Est-ce que L’Oréal « décide », de part son contrat avec la marque rachetée ou autre, de vendre Urban Decay en Chine (et donc de se plier aux tests obligatoires) ?

    Je ne sais pas si c’est très clair, mais je te remercie d’avance pour ta / vos réponse(s) si vous la comprenez :)

    1. J’ai refais quelques recherches suite à ton commentaire et, surprise, il semble que UD soit distribué en Chine 😳 Ce que je ne comprends pas c’est qu’ils sont toujours certifiés et PETA et « Cruelty Free ». Alors le premier n’interdit pas les tests sur les marchés étrangers mais le second si… Et leur politique sur le sujet, visible sur leur site, est toujours le même. Alors du coup je suis un peu paumée 😕 Dans tous les cas je doute que L’Oréal puisse imposer la vente en Chine ou les tests, ils possèdent la marque mais je pense que UD reste « décideur » à bien des niveaux… Enfin j’imagine vu que là pour le coup je n’ai pas du tout d’informations sur le sujet mais ça me semble assez logique ? Bref, petit mystère autour de Urban Decay….

      1. C’est ce que j’avais entendu à propos de BODY SHOP qui a été rachetée par L’OREAL. L’OREAL avait du s’engager officiellement à ne pas tester les produits BODY SHOP sur des animaux. Auquel cas, le contrat serait rompu.

        1. Oui mais dans ce cas, pour reprendre l’exemple d’UD, si L’Oréal vend en Chine la marque, il y a donc des tests de la part de la Chine, non ?

          Je comprends qu’une marque rattachée à un grand groupe reste décideur (après quand savons-nous réellement?), mais si UD est en vente en Chine, c’est que la marque le veut bien en toute connaissance de cause ou que l’on lui a imposé. Et je ne vois pas qui d’autre que L’Oréal dans cas.
          :/

          En tous cas merci pour les réponses !

      2. du coup mon message au sujet de couleur caramel pourrait éclairé..; s’ils sont juste « distribués » ? (j’ai du mal à comprendre la nuance mais why not)

  10. Je regarde ta video, je vais ensuite consulter par curiosité la liste des entreprises non-cruelty free et là – stupeurs et tremblements – AROMA ZONE! Wtf, comment une marque qui prône le naturel par excellence peut tester ses produits sur des tissus animaux!
    Bref, video très intéressante, claire et qui ouvre des pistes de réflexion! Merci!

      1. ah oui? c’est une info interessante ! ça doit concerner les produits style gels douche j’imagine (car heureusement ou malheureusement je ne sais pas mais ils ont beaucoup étendu leurs palettes de produits, plus qu’aux matières premières mais à des produits de plus en plus transformés).

        Bonne soirée à toutes les deux, et merci Coline pour la vidéo!

    1. AROMA ZONE ?! Mais nooooooooooon ! 😭 Et en même temps, je ne suis pas surprise… C’est certes naturel mais je pense qu’il y a des actifs qui demandent des manips « chimiques/techniques/je ne sais quoi » pour être extraits, ce qui pourrait amener à devoir faire des tests ? Deudiou, ça m’intrigue ! Je crois que je vais mener mon enquête ! 👮

      1. Je n’ai pas du tout de réponse concernant Aroma Zone/tests sur les animaux mais j’en profite pour relayer le point de vue de Friendly Beauty sur Aroma Zone (et j’ai découvert en passant des marques françaises d’aromathérapie !) :

         » – (…) je jette le pavé dans la marre : j’apprécie de moins en moins Aroma-Zone. J’avoue avoir été particulièrement enchantée à la découverte de cette boutique (…). Et puis très vite, j’ai trouvé ça complexe et j’ai plus ou moins abandonné l’idée de tout faire moi même tout en continuant d’acheter les « basiques » (des huiles végétales, des hydrolats, des huiles essentielles…). Mais le fait est qu’il ne faut pas se leurrer : petit prix rime bien souvent avec piètre qualité, surtout en ce qui concerne les produits d’aromathérapie. Et après avoir essayé les marques Ladrôme, Essenciagua, et RevelEssence, j’ai de suite compris qu’Aroma-Zone n’était pas fait pour moi. Je préfère payer plus pour une meilleure qualité. Et surtout, je préfère payer plus mais en ayant la satisfaction de contribuer à faire fonctionner des distilleries françaises qui s’efforcent d’oeuvrer dans le sens qualitatif et pas dans le sens quantitatif. « 

  11. Hi Coline

    Please excuse me if I write in English, although I understand French I can’t write it :( . Thanks a lot for this video, I have been following you for the last 2 years and this is the 1st time that I post a comment :). I am not vegan or vegetarian or anything but I am step by step becoming more aware of these matters and your videos are really helping me :). Just keep up the great work you are doing!

    Cheers!

  12. Merci pour cette vidéo concise et bien loin d’être indigeste ^^ !
    Ma consommation et ma conscience évoluent petit à petit et ce en partie grâce à toi. Je trouve ça hyper plaisant et enrichissant de mettre parfois à profit son statut de Youtuber/bloggeur pour partager (et non imposer) sa façon de concevoir/vivre/partager. Qui plus est de façon documentée :) !
    Je suis infirmière en cancérologie… à quand les chimio’bio hahaha ! Regarder tes vidéos tout en m’amusant et m’instruisant me procure un court mais néanmoins joyeux moment de détente après mon service :) !
    Alors encore une fois: merci Coline :))))))

  13. Hello you :)
    Encore une vidéo super top cool moumoute !
    J’ai retrouvé une info concernant la Chine, ça peut sans doute t’intéresser : http://www.animalter.com/le-blog/cosmetique/136-chine-fin-des-tests-obligatoires-sur-les-animaux-pour-certains-cosmetiques-decryptage
    Bon, c’est pas encore gagné mais ça reste positif et tout n’est pas perdu.
    Je colle le texte qui en parle ici, pour ceux qui veulent =>

    ****Cette évolution chinoise est saluée par les groupes de défense des animaux car elle ne rend plus obligatoires les tests sur les animaux pour certains cosmétiques. Mais cela n’interdit pas les fabricants de continuer à recourir aux tests sur animaux.

    De plus, le manque de savoir-faire et de matériel disponible pour les tests sur des tissus artificiels signifie que certains fabricants vont probablement poursuivre l’expérimentation animale. Sans oublier, et c’est là le plus ahurissant, que les produits importés ne sont pas concernés par cette nouvelle réglementation ! La méfiance vis à vis des produits étrangers est un facteur culturel fort en Chine qui risque de faire perdurer nombre de souffrances à cause d’entreprises européennes, américaines ou encore australiennes dont les parts de marché sont plus importants que l’éthique.

    Il faut donc bien comprendre que la Chine s’est engagée dans un processus plus souple, qui présage une évolution positive pour les animaux, mais il y a encore un très long chemin à parcourir avant de bannir complètement les tests sur les animaux.****

    Ah et sinon, très jolie tenue et coiffure, t’es tellement jolie et naturelle, j’adore !
    Bonne soirée et bon début de semaine.

  14. Bonjour Coline,

    Je travaille pour une marque qui ne Vegan et qui ne test pas sur les animaux. L’autre jour j’ai dû expliqué à un client que nous ne vendions pas en Chine pour les raisons de l’étique de la marque et que les tests étaient fait sur des personnes. A cela il m’a demandé si c’était mieux de tester sur des humains et non des animaux? J’avoue ne pas avoir réussi à lui répondre et me demandais si dans tes recherches tu avais trouver des articles sur d’autres façons de tester les produits et l’étique de ces tests.
    Merci d’avance et merci pour ton article.

    1. Je peux comprendre que ce soit déconcertant sur le coup..; Après il faut déjà bien comprendre que les gens sur qui sont effectués les tests sont, de un, consentants et de deux, sûrement rémunéré pour ça. Ils ne sont pas enfermés dans des cages, écorchés à vif, on ne leur injecte pas des substances douteuses directement dans les yeux etc. Je ne suis pas ultra renseignée sur le sujet mais je pense que les tests sur les humains comme tu dis ce sont tout simplement les tests du genre « 88% des personnes ayant testé ce produit trouvent leur peau plus belle ». C’est à dire les tests…cliniques ? pour « prouver » l’efficacité d’un produit et non pas prouver son innocuité. :)

      1. Oui en effet, ce serait même une technique de test alternative appelée  » microdosage  » et validée par l’OCDE (= des êtres humains reçoivent de très faibles quantités d’une substance) ;-)

  15. Bonsoir, Coline,
    Merci beaucoup pour toutes ces infos! Tu à fais un travail de recherche énorme, ce qui est normale vue tes orientations personnelles!
    Bravo! Et encore merci!
    PS: J’adore ce que tu fais! #passagegroupie
    Bonne journée Stef

  16. Bonsoir’

    Merci pour la video.

    Malheureusement les tests continuent sur ces animaux. Certaines marques disent ne pas faire de test sur animaux mais on peut douter sur leur serieux. C’est dommage.

  17. Petite précision les ingrédients chimiques soumis à tests sont ceux produits à plus d’une tonne par an en Europe et non pas produits à plus d’une tonne par la marque.

  18. Merci pour cette vidéo très instructive! Je me tourne de plus en plus vers le bio et le naturel pour mon visage, cheveux et corps (je pense d’ailleurs virer Avène de ma routine une fois que j’aurais fini, ça coûte cher quand même ;) ) mais pour le make-up… C’est plus dur! Ok j’ai pas mal de produits Urban Decay et Too Faced, ce qui est une bonne nouvelle mais j’aime aussi certains produits de luxe (on va sûrement me lyncher mais voilà c’est plus fort que moi) mais qui sait, je pourrais aussi changer d’avis, car ça me fait extrêmement ch*er qu’on utilise des animaux qui n’ont rien demandé à personne pour voir si ceci ou cela ne va pas trop décaper notre peau. Pourquoi ne pas faire des tests directement sur nous? Le débat sans fin, pourtant je ne suis ni végane, ni végétarienne, mais ça ne veut pas dire que je ne me sens pas concernée par ces petites ou grandes boules de poils :)

    Gros bisous!
    http://paulynagore.blogspot.fr/

    1. Ahah ! Vite, un seau de cailloux sur toi ! 😂 Plus sérieusement, il est maintenant possible de tester sur des peaux humaines reconstituées à partir de cellules ! C’est tout aussi fiable (voire plus) et pas forcément + cher ! Après c’est une longue et difficile et compliquée histoire de législation… Et ne t’inquiète pas, personnellement je peux comprendre que ce soit parfois difficile de renoncer à certaines choses, aussi futile que ce soit ! Mais si ça peut t’aider niveau marques de luxe il y en a pas mal qui sont CF : Hourglass, Marc Jacobs, Becca, Anastasia Beverly Hills… ^^

  19. Hello Coline!!

    Merci pour cette super video :) Pour le coup je suis bien d’accord avec toi, la Chine qui impose les tests sur les animaux me pose aussi problème… surtout qu’étant expatriée a Shanghai depuis plus de 5 ans bah…hum c’est compliqué. Je m’arrange la plupart du temps pour acheter mes produits lors de mes vacances en France mais bon pas toujours évident. Et oui il est possible d’acheter des produits Urban Decay en Chine mais seulement en ligne, par des « revendeurs individuels » sur taobao.com du coup comme ce n’est pas importé « en grande quantité » par des distributeurs officiels, il est fort possible que les produits ne soient pas officiellement « controlé » en arrivant en Chine et donc non-testé sur les animaux.

    En tout cas merci pour cette video :)
    Bonne journée!

  20. Super vidéo-point de départ pour se documenter de son côté, merci ! (précision terminologique : REACH est un règlement de l’Union européenne).

    J’ai foncé vérifier le logo sur mes produits PAI (marque britannique vegan spécialiste des peaux les plus sensibles —> toute la gamme est géniale) : un lapin sautillant ( label  » Leaping bunny « ) + logo  » Vegan « . Chouette !

    Sauf ce que tu expliques sur le label  » Leaping bunny  » : je pensais que c’était le label principal certifiant l’absence de tests sur les animaux. Et que toute marque qui se vend en Chine se voyait retirer ce label (ex. L’Occitane, Yves Rocher, Caudalie, etc.) ? A creuser !

    PS : du coup, ça donne très très très très envie de découvrir la liste des marques que tu utilises avec tes appréciations ainsi que ta routine quotidienne. (je dois racheter une huile/baume démaquillant d’urgence haha).

  21. Merci Coline, j’ai particulièrement aimé la logique du « si on teste, c’est en principe que le produit est bien pétrochimique et que ta peau peut potentiellement fondre en l’appliquant »
    On oublie trop souvent ce genre de raisonnements tellement la consommation est conditionnée.
    D’ailleurs certaines qui seraient passées de produits « standards » non cruelty free à des produits naturels auraient-elles des recommandations en termes de crèmes jour/nuit type anti rides ou repulpant/hydratant? J’achète diadermine depuis un an et j’en suis contente mais j’aimerais me tourner vers des produits moins trafiqués.
    Merci d’avance!

  22. Bonjour !
    Merci pour cette chouette vidéo!
    Je me demandais si tu avais une appli à conseiller, une appli ou on peut, quand on est dans un magasin, se renseigner rapidement sur un produit. J’ai trouvé l’appli Bunny free, qui se base sur les datas de PETA, mais il n’y a pas beaucoup de renseignements sur les marques françaises. (Nuxe, par exemple)

    Merci !!! :) Et bonne journée.

    Inès

  23. Et moi je sais pas encore dans quelle case me mettre, je peux commenter ? (hihi) (je plaisante bien sûr)
    Super vidéo ! Ça répond à certaines questions que je me posais, je vais sûrement encore la regarder au moment où je ferai des achats, je n’arrive pas encore à retenir les nuances entre les différents labels, enfin j’ai au moins retenu que le lapin rose… c’est bien !

  24. L’utilité des tests sur les animaux… J’ai testé plusieurs crayons pour les yeux waterproof non cruelty free, et sans exception je me suis retrouvée avec les yeux rouges et larmoyants une bonne partie de la journée… (le côté waterproof est pour le coup hyper utile, quand d’un seul coup ton oeil commence à chialer sans prévenir, ça évite au moins que ça coule…) de l’autre côté j’ai testé des crayons pour les yeux bio non waterproof mais non testé sur les animaux, et mes yeux n’ont subi aucun dommage…. CQFD !!!

    Pour le problème de la Chine, j’ai trouvé sur la FAQ de Couleur Caramel un semblant d’explication :
    http://www.couleur-caramel.com/couleur-caramel-cruelty-free-toutes-les-explications/#toggle-id-6

    Selon la réglementation chinoise, être implanté en Chine implique des tests des produits sur les animaux. Sauf que depuis le 30 juin 2014, l’administration chinoise a cessé d’exiger les tests sur animaux pour les cosmétiques distribués.
    Tout réside donc dans la nuance entre distribué et importé, c’est peut être le cas pour Urban Decay…

  25. Un grand merci Coline ! Je préfère autant que possible consommer des marques cruelty free mais c’est souvent la pagaille pour différencier les certifications et labels des simples messages marketing… Cette session décodage est top ! Je prendrai mes notes pour ma prochaine virée beauty shopping ;)

  26. La marque Louise Misha propose des supers fringues pour les petites filles (et les femmes !!), je ne sais pas si c’est une marque éthique mais c’est canon… genre vraiment canon… tellement canon que t’as envie de manger les vêtements.

    Bises !

    Marie

  27. Bonjour Coline,

    Je ne sais pas si ça concerne que moi, mais sur mon mac (mis à jour) les vidéos et photos ne s’affichent pas sur ton blog avec Safari… :(

    Belle journée quand même !

    1. Merci ! Merci ! Merci ! Décidément, on est sur la même longueur d’onde, après le végétarisme-végétalisme-véganisme, je fais très attention aux marques cruelty-free. Du vernis au shampooing en passant par le maquillage, j’essaie de tout acheter cruelty-free et ça me va très bien :-)
      Si tu as le temps (un jour ;-), tu nous fais la même chose avec les labels bio pour les cosmétiques, la nourriture… car là, j’avoue, je suis parfois perdue entre « cosmetic bio », « ecocert », « AB »… je ne sais pas s’ils valent tous la même chose ???

      Belle soirée à toi

    2. Pareil pour mou, et ce quel que soit l’appareil utilisé et le navigateur (safari, chrome) . J’ai tenté le nettoyage de cache, mais sans résultat.

      1. Il y a un bug depuis plusieurs jours :( Et malheureusement ma webmistress est en vacances jusqu’au 10 octobre et impossible à joindre T_T Mais ce sera réglé dès son retour :)

  28. Ta vidéo est super géniale. Je viens très souvent sur ton blog, j’aime beaucoup ton contenu. Je trouve ça vraiment bien que tu proposes cette démarche pour sensibiliser tout le monde à un monde sans cruauté. Bravo, bravo, bravo mille fois bravo :)
    Je m’abonne sans hésiter !
    Merci <3

  29. J’ai oublié deux choses…Non en fait je ne serai pas végétalienne, j’aime le fromage.

    Et en 2016, on ne nous fera pas croire, que depuis tout ce temps, on n’a pas trouvé d’autres moyens aussi, que de tester sur les animaux pour ce qui concerne nos produits de la vie quotidienne (ménager, soin, beauté…)

    Ca y est, j’ai fini. :)

  30. Ah bah sauf que mon premier com ne s’est pas enregistré apparemment… et c’était un pavé!!!! Je suis dégoûtée.

    Je disais que je n’ai jamais été pour la fourrure (ça me donne envie de vomir quand je vois de la vraie, et le trafic qu’il y a autour aussi, comme le reste…), et qu’au fil des années je mange moins de viande.
    Je n’ai jamais quasi mangé de veau, d’agneau, de lapin. En réalité, le seul truc que j’aime, c’est la viande bovine (je suis bourguignonne….le charolais…Voilà)….

    Je fais aussi attention de plus en plus à ce que j’achète.

    Mais depuis petite, j’aime les animaux, et mes animaux ont toujours été des membres de ma famille pour moi.
    Aujourd’hui, il n’y a plus de respect envers les êtres vivants que juste l’humain, et plus de valeurs inculquées sur la vie d’un animal qui est aussi importante.

    Donc voilà, et au delà de ça, je suis allergique aux plats végétariens (protéine de soja de mes c*******!!!), ça a failli m’expédier dans l’autre monde!^^ Donc je serai vite fait végétalienne (doù l’allusion au fromage après, dans l’autre com), quand je ne mangerai plus de viande, vue que je ne peux pas manger de plats végé…

    Bref, après c’est un débat, qui comme, la religion et la politique, peuvent vite créer un trou dans le continuum espace-temps dans ta famille, tant les avis sont divers et variés, et personne s’écoute. Ce qui est dommage, car au fond, je pense que l’avis Parfait, comme pour tout, n’existe pas.

    Voilà, bon si ce com ne s’affiche, vu le pavé, que je fais en deux fois en une demi-heure, je me pendrai haut et court!
    Sur ce, bonne soirée! :D

  31. Si je peux te conseiller une marque (tu connais peut être déjà) c’est Badger Balm produits 100% naturels bio d’excellente qualité, 100% cruelty-free (pas de vente en Chine, aucun produit ni ingrédient testés sur les animaux). J’utilise leurs produits depuis des années et j’adore

  32. Ici, on banni tout ce qui est testé sur les animaux, car il n’y a pas que les cosmétiques :(

    Se méfier aussi des marques qui disent ne pas tester mais qui en réalité testent en chine

  33. Salut Coline,

    Je viens de lire (un peu rapidement parce que je suis au boulot et censée faire… mon boulot, quoi) cette interview dans la revue Ballast avec la rédaction de la revue Les Cahiers Antispécistes. J’ai tout de suite pensé à toi, en tout cas j’ai trouvé ça intéressant : http://www.revue-ballast.fr/cahiers-antispecistes-derriere-murs-elevages-abattoirs-12/

    Je ne suis loin de partager cette position (mais j’y suis sensible, j’ai quand-même été végétalienne pendant pas mal d’années, je n’y arrive pas trop bien pour des questions de santé), mais on est d’accord que le sort des animaux est une question éthique importante.

    Ce que j’aime bien aussi, c’est qu’ils abordent la question moins d’un point de vue émotionnel, et en s’appuyant plutôt sur la raison. Personnellement, je suis tout à fait d’accord pour faire souffrir les animaux le moins possible, mais j’ai des problèmes avec l’appellation « cruelty-free », d’abord parce qu’il y a une certaine hypocrisie à mettre ça sur quelque chose qui est produit par exemple par H&M (c’est le cas des produits & Other Stories par exemple) parce que ça suppose que la cruauté, ça s’applique aux bêtes, mais on peut quand-même tout à fait exploiter ses travailleurs par derrière ou travailler avec des sous-traitants qui le font. L’autre problème que j’ai avec ce terme, c’est qu’il ne dit pas les choses directement. Il passe par le côté moral. Ce qu’on veut savoir, c’est si le produit est ou non testé sur les animaux.

    Après, j’ai beau trouver la question intéressante, je comprends franchement les gens qui s’indignent ou qui ont des réactions très fortes à cette question, quand la réponse qu’on y fait, c’est une réponse émotionnelle, très personnelle (qui peut être présente, hein), qui se traduit principalement par le fait de changer totalement sa façon de consommer. Et surtout, pour moi, ce n’est pas une question de faire « ah tu t’intéresses aux petits animaux, mais l’oppression des femmes, l’écologie, etc. t’en fais quoi? », parce qu’on s’engage où on peut. Par contre, je vois le véganisme utilisé parfois comme prétexte à dénigrer les travailleurs exploités, les femmes, voire à des fins parfois assez colonialistes parfois.

    En occident et en France, je pense qu’on a un rapport assez consumériste à l’exploitation des animaux, enfin on les traite comme une matière première inanimée, y en a des tonnes qui passent par des procédures industrielles diverses, et ça, déjà c’est un gaspillage énorme et ça me parait absolument insoutenable. Et ce n’est d’ailleurs pas franchement traditionnel, à l’échelle historique c’est tout récent. Mais je pense que, du coup, la solution ne peut pas, elle, être consumériste. Donc, je conçois tout à fait de ne plus vouloir porter de peaux de vaches aux pieds, ou de ne plus vouloir porter de la crème solaire qui a été testée en pratiquant des incisions sur les dos des lapins et en les mettant sous des lampes UV avec le produit pour voir ce que ça fait (j’ai aussi lu les brochures sur L’Oréal il y a 20 ans, j’espère que ça s’est au moins amélioré). Mais consommer différemment, ça déplacera juste le problème ailleurs.

    1. Je suis totalement d’accord avec ta façon de raisonner.
      Sensible oui, mais pas au point de ne plus porter de chaussures en cuir, ou de ne plus consommer de viande (pour ma part, la « rouge » ne m’a jamais attirée depuis l’enfance).
      Parce qu’il y a une majorité de très bons éleveurs de bovins qui prennent soin de leurs bêtes et qui ont énormément souffert (les éleveurs, pas les bêtes) des changements radicaux de consommation de la part du public (après certaines diffusions-vidéos d’abattoirs)…
      C’est dommage. Parce qu’il faut, effectivement, régler le problème en amont.

  34. hello

    j’ai trouvé ça sur le site de couleur caramel, j’aimerais ton opinion sur leur sincérité / véracité de leur propos

    « Bonjour, je voudrais savoir si vous êtes distribués en Chine ? – Oui, nous le sommes. – Ah, ben alors vous n’êtes pas Cruelty Free !!! – Eh ben si !!!!! »

    Explications…

    Selon la réglementation chinoise, être implanté en Chine implique des tests des produits sur les animaux. Sauf que depuis le 30 juin 2014, l’administration chinoise a cessé d’exiger les tests sur animaux pour les cosmétiques distribués. Nous profitons de cet allègement pour faire nos premiers pas sur le marché chinois en attendant un arrêt complet des tests.

    Nos produits ne sont pas importés mais distribués en Chine. Le seul distributeur qui a un contrat d’exclusivité pour le marché asiatique est implanté A Hong-Kong, avec des entrepôts au Vietnam ; il ne commercialise nos produits que via l’Internet, produits qui partent donc des entrepôts pour arriver directement dans la boîte au lettre de la consommatrice.
    Par ailleurs, notre distributeur asiatique (comme tous nos distributeurs à travers le monde) partage totalement nos valeurs et nos positions éthiques : il ne pourrait en être autrement.

    Malheureusement, certains éditeurs de blogs ont laissé planer le doute sur notre sincérité quant à une implantation en Chine, donnant naissance à une rumeur dont nous allons tordre le coup une fois pour toutes :

    NON ! Nous NE SOMMES PAS IMPLANTES EN CHINE, tout simplement parce qu’il est HORS DE QUESTION de permettre ces tests animaliers sur nos produits,
    NON ! Nous ne nous implémenterons PAS en Chine TANT que la réglementation n’évoluera pas à ce sujet !

    Voilà ! c’est dit ! Nous espérons que vous nous aiderez à traquer et faire taire cette rumeur, en nous indiquant par exemple tout article évoquant notre hypothétique présence physique en Chine. N’hésitez pas si vous le pouvez à leur laisser un petit commentaire mentionnant cette page 😉

    merci

    1. Je pense qu’il n’y a pas à remettre en doute leur parole (ils n’ont aucun intérêt à mentir à leurs consommateurs, ce serait désastreux pour leur image !). De plus si je ne dis pas de bêtises, effectivement, la vente via internet en Chine n’est pas soumise à cette réglementation du « test obligatoire ». Ils seraient soumis aux tests s’ils vendaient, par exemple, dans une boutique en Chine ! Là, comme ils l’expliquent, ça passe de l’entrepôt à la consommatrice donc pas de soucis :)

  35. je te remercie pour cette vidéo qui m’a « mâché » le travail, même si comme tu le dis, pour moi qui utilise des produits naturels, la question ne se pose pas. Franchement, c’était très instructif!

  36. Bonsoir Coline,
    Ma question n’est pas lié au sujet de la vidéo désolée… Mais au rouge à lèvres que tu portes ?
    Peux-tu m’indiquer d’où il vient ? Et quel est son nom ?
    Je te remercie beaucoup !
    En tout cas, ta vidéo était très intéressante, merci pour toutes ces informations !
    Anne-Sophie

  37. Bonjour Coline !

    Tout d’abord je pense que je dois dire que mon avis doit être biaisé de part mon travail (je travaille dans la génétique et il nous arrive de réaliser des tests sur les animaux).

    Déjà un petit point parce que je ne veux pas qu’il y ait de confusion : ce n’est pas parce que c’est naturel que c’est inoffensif. Quand j’étais un peu jeune et stressée par mes exams, ma maman me disait quelquefois de prendre des pilules, qu’il n’y avait aucun danger parce que c’était des plantes. Sauf qu’il ne faut pas oublier que la morphine est une plante et qu’il existe énormément de poisons qui sont naturels. Donc bon gardons en tête que naturel ne veut pas dire sans danger hein :)

    Là je vais un peu sortir du cosmétique parce que ce n’est pas le sujet que je maîtrise le plus, mais il faut être conscient que dans le domaine de la recherche médicale et pharmacologique, il n’existe pas encore de modèle pour remplacer les animaux. Certes, on travaille sur des cellules, sur des organes synthétiques et même sur des modélisation informatiques, mais on est obligé de passer sur l’animal parce que ces substituts ne sont pas assez performants (pour le moment en tous cas). Il faut savoir que ça couterait beaucoup moins cher si on utilisait pas d’animaux (en réalité ça coûte vraiment une blinde) et que nous sommes formés avant d’utiliser ces animaux afin de réduire au maximum le nombre, et la douleur engendrée à ses animaux (quand il y a une douleur, il ne faut pas oublier que ce n’est pas toujours le cas). Et je tiens à préciser qu’on essaie au maximum de les « bichonner », les rongeurs ont par exemple des jouets dans leurs cages.

    En cosmétique, il parait plus facile de se passer des tests sur les animaux c’est un peu plus « superficiel », mais je me dis que toutes ces marques cruelty free, elles doivent bien utiliser des composants qui ont déjà été testées par d’autres marques non ? Si oui c’est un peu facile de se revendiquer cruelty free… J’avoue que là je ne sais vraiment pas …

    Tout ça pour dire que sur le concept je suis assez d’accord avec le fait qu’il faut privilégier au maximum les marques cruelty free mais au final je ne suis pas sûre d’être plus rassurée par ces marques. C’est peut-être un peu égoïste de dire ça mais je préfère quand même que ce soit des animaux qui deviennent aveugle à cause d’un produit plutôt que moi …

    En tous cas merci pour cette vidéo, ça fait réfléchir même si je ne suis pas d’accord sur toute cette histoire de veganisme et cruelty free…

    Bonne soirée Coline !

    1. Les animaux cobayes sont bichonnés comment peut-on écrire des choses pareilles!!??? Je pense que tu n’as absolument rien compris à cette vidéo.

  38. Hello Coline, d’où vient ta blouse/top ? Elle est magnifique ! J’imagine que tu l’as déjà postée auparavant mais impossible de mettre la main dessus… 
    (et désolée de poster ce commentaire si futile en bas d’une vidéo qui possède du contenu…)

  39. Coucou Coline !

    Très bonne idée de vidéo qui permet de sensibiliser sur le sujet de façon pédagogique et de vulgariser certains aspects.

    Toutefois, quelques bémols m’ont gênée : attention à ne pas avoir une lecture trop idéologique du règlement REACH.

    REACH ne contrevient pas à l’interdiction des tests sur les animaux mais se situe dans la même logique, à savoir que si une substance doit être introduite sur un marché par une entreprise mais que cette substance est absolument nouvelle et n’a jamais fait l’objet de vérifications et est destinée à être produite au-delà d’une tonne par an, alors elle doit être soumise à des expérimentations. Mais le règlement REACH a vocation à encadrer de façon stricte des tests qui auparavant étaient menés confidentiellement dans les labos des entreprises, grâce à l’agence ECHA qui, en vertu de REACH, devra donner son autorisation et superviser les tests si ceux-ci sont absolument inédits et nécessaires (dernier recours). En conséquence, aucun test ne pourra être effectué hors d’un cadre fixé par cette agence européenne spécialisée qui se donne également pour mission de centraliser et de publier les informations des tests effectués avant et après REACH et après afin que les entreprises ne testent pas des substances ayant déjà été testées. Toujours en vertu de REACH, l’ECHA favorise aussi les méthodes dites alternatives pour éviter au maximum les tests en promouvant les références croisées.
    Lorsque les tests seront estimés nécessaires et en dernier recours (« last resort » en anglais dans le texte), l’ECHA supervise ceux-ci selon des règles très strictes (directive 2010/63/UE).

    Bref, le règlement REACH n’est pas une « dérogation » mais se place dans la continuité de l’interdiction des tests.

    Pardon pour ce pavé mais ma conscience professionnelle de consultante en droit européen m’obligeait à rectifier une certaine vision manichéenne.

    Biz!