Observatoire

observatoire-1Durant notre séjour à Toronto nous avons passé 2 jours dans un parc d’attraction. Dont un dans le parc aquatique du parc d’attraction. Faites des gosses.

Moi, je n’aime pas les parcs aquatiques. Je n’aime pas me baigner. Je n’aime pas grelotter en sortant de l’eau. Je n’aime pas me demander si mon maillot me rentre trop dans les fesses ou si ça se trouve encore dans le pudiquement acceptable. Je n’aime pas marcher pieds nus dans les flaques douteuses. Bref. C’est pas mon truc..

Ce jour là j’ai donc laissé mes deux chéris faire la queue dans des flaques d’eau, une bouée géante à la main, sans moi, et je suis restée à l’ombre d’un arbre, entourée d’à peu près 1800 personnes (dont 1759 enfants). J’ai zoné sur Twitter. J’ai rattrapé (un peu) mon retard sur Youtube. J’ai terminé « Il faut laisser le cactus dans le placard » (qui m’a laissé un sentiment assez mitigé). Je me suis baladée, j’ai pris des photos parce que les couleurs étaient jolies et qu’il fallait bien tuer le temps et…j’ai observé les gens autour de moi. Quand on se donne le temps les parcs d’attractions sont de merveilleux observatoires. Souvent on ne regarde pas vraiment autour de nous, trop occupé à se demander si on fait d’abord Space Moutain ou Ratatouille, trop occupé à vérifier toutes les 4 secondes si on n’a pas perdu son enfant dans la marée humaine. Et pourtant…c’est merveilleux.

Dans ce parc aquatique ce que j’ai ressenti au delà de tout, c’est de la joie. en mettant de côté les parents hurlants parce que l’aîné vient de renverser son troisième soda dans la poussette de la petite dernière, en mettant de côté le fort pouvoir anxiogène de la foule, amassée, agglutinée, les gens les uns derrière les autres, en file indienne, en prenant le temps d’ouvrir les yeux, on voit des gens heureux.

Je me demande si c’est spécifique au Canada ou si je n’y avais jamais prêté attention avant, mais là-bas j’ai vu des gens de toutes les ethnies, de toutes les tailles, de tous les âges, se balader en maillot de bain et en tongs, serviette sur l’épaule, ou se baigner tout habillé pour des raisons religieuses sans aucun doute, j’ai vu les gens sourire, s’amuser, rire. Et j’ai ressenti une bienveillance que je n’avais jamais ressentie auparavant. Mes yeux n’ont croisé aucun regard déplacé, aucun chuchotement, aucune moquerie, aucun jugement. Comme si tout le monde était simplement heureux d’être là et que tout ce qui peut poser problème dans « la vie de tous les jours » s’était évaporé, comme les traces de pas humides sur le béton.

Et franchement ? Bien que j’ai passé 6h le cul sur une serviette, bien qu’à l’issue je n’avais plus qu’une envie : me barrer en courant ; j’ai passé une journée géniale.

Par les temps qui courent (the cordial way pour « putain c’est grave la merde au secours ») ces quelques heures m’ont fait le plus grand bien.

Et je me dis qu’on devrait parfois prendre plus de temps pour regarder les gens autour de nous. On a souvent l’impression que tout le monde fait la gueule mais je suis certaine qu’en y regardant de plus près on verrait bien plus de bonheur.

Prenez soin de vous ! 💙

observatoire - 5 observatoire - 4 observatoire - 2 observatoire - 8 observatoire - 7 observatoire - 3 observatoire - 6

Vous aimerez aussi

    72 commentaires sur Observatoire

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    1. C’est vrai que la vie de tous les jours est parfois le meilleur observatoire qui soit. Merci de nous montrer que même le cul sur une serviette pendant 6h on peut passer la plus belle des journées, le bonheur est partout et surtout dans les petites choses :)

      Merci pour l’inspiration !

    2. Salut Coline,

      Tu sais quoi ? Tu as raison sur toute la ligne !
      Et il m’est arrivé la même sensation le jour où j’ai eu mon accident de la route.
      Fini courir. Fini répondre à tous les mails et messages dans la seconde. Fini la tête dans le guidon. Fini aller vite.
      Et le pire dans tout ça, c’est qu’un jour, on m’a reproché de « prendre trop de temps ».
      F****. Je vis ma vie, je l’aime encore plus qu’avant ce jour J.

      Merci ma belle Coline.

    3. Je te comprends. C’est assez difficile en ce moment de juste se poser et observer sans être occupé, physiquement ou mentalement. Pourtant c’est très important par moment de voir ce qui se passe autour de soi. Et d’ailleurs, pas besoin d’un parc aquatique pour cela. Une rame de métro est un observatoire de la vie fascinant !

    4. Bonjour Coline, très juste ce que tu dis dans cet article. On ne prend malheureusement pas assez le temps de regarder ce qui se passe autour de nous. Si chacun regardait un peu plus loin que le bout de son nez, vivre ensemble serait sans doute beaucoup plus agréable et chaleureux.
      Tes photos sont très belles.

      Bonne journée

    5. C’est toujours ce qui arrive quand on part en voyage, on se retrouve face à des gens et des habitudes que l’on ne connait pas et on se dit : et pourquoi nous on fait pas comme ça ?
      Je trouve que ce que tu dis est vrai pour les parcs d’attraction mais aussi.. pour les gares ! Cet endroit où tout le monde court et panique, je m’y suis penché la dernière fois et j’y ai vu bien plus que ça :)

      Bisous Coline !

    6. Au Canada, l’ambiance est différente. Le « vivre ensemble » est bien plus ancré qu’ici. Il y a plus de « légèreté » qu’en France, c’est plus « slowly » (ou je sais, ça fait beaucoup de  »  » lol).
      Toutefois, en prenant le temps d’observer les gens, on peut y voir de belles choses, même ici.

    7. Je suis serveuse, tous les jours j’ai droit à quelques minutes ou heures de la vie des gens, entre amis, en famille, en couple… Et j’adore!!! Même si la plupart du temps je suis trop occupée pour suivre leur conversation (attention nous les serveuses on a les oreilles qui traînent!) de temps en temps j’attrappe des petits morceaux de vie, de bonheur, de rire, des disputes aussi des fois! Mais ce qui se dégage de tout ça c’est quand même le bonheur de passer un bon moment ensemble, autour d’un déjeuner ou d’un diner, simplement!!! Et ce ne me donne qu’une envie: inviter tout ce petit monde à trinquer à la vie!

    8. Ah oui, un autre endroit drôle et où on ne prend pas assez le temps d’observer: les aéroports! Le monde entier réuni en un seul lieu, de toutes cultures et religions, les habitués qui traverse les embûches et autres contrôles téléphone à l’oreille (« attend je te laisse juste passer sur le tapis roulant avec ma ceinture, je te reprends apres le portique! »), les stressés des retards (« l’enregistrement ne commence que dans une heure Madame, allez donc boire un café…heu non une tisane plutôt en attendant! »), les familles dont le petit dernier se roule par terre parce que doudou est parti en soute… J’adore!!!

    9. Je me dis la même chose très souvent ! Par exemple, dans le métro ou le bus à Paris, que 95% des parisiens détestent parce que il fait chaud / on est serré / ça sent mauvais / les gens sont désagréables etc, si on fait vraiment attention à ce qui se passe autour de nous il y a aussi des dizaines de ce que j’appelle « little acts of kindness » : l’ado rebelle qui laisse sa place à une grand-mère, le monsieur pressé qui prend le temps de te tenir la porte de sortie, et celui-là qui aide une maman à monter sa poussette dans les escaliers, et celui-ci qui te monte ta valise, etc etc.
      Je m’efforce toujours dans mon quotidien de repérer ses petits actes de bonté, et en fait, il y en a plein. J’ai beau vivre dans un quartier réputé pour être dangereuuux, globalement je vois surtout des gens prévenants.
      Aussi, j’ai souvent remarqué que les gens réagissent à ce que tu renvoies : si tu souries, que tu dis bonjour /merci / pardon, « bizarrement » ça va tout de suite mieux, alors même quand j’ai pas envie, j’essaie de faire l’effort de ne pas rajouter au stress de mes concitoyens, ça m’aide à faire baisser le mien ^^

      1. Entièrement d’accord avec ta dernière phrase ! Ça me fait penser à ce bouquin de Laurent Gounelle « L’homme qui voulait être heureux », il y a tout un passage sur l’attitude variable des gens en fonction de celle de la personne qu’ils ont en face d’eux et c’est tellement juste !

    10. Je fais ça aussi dans les centres commerciaux. Tu te trouves un banc, moi j’achète un gâteau a la pâtisserie et je passe une demi-heure à regarder les gens. On voit de tout, des familles, des jeunes qui sortent du lycée, des papys, des fringues très courtes, des grands, des maigres, des Anglais…Bref un microcosme hyper réjouissant. Finalement, les lieux publics sont un concentré de la vie. Oui t’a des sans gènes, des mal polis mais surtout tu as des gens qui se laissent passer dans les files d’attente (des gens quelques fois qui ne se seraient jamais croisés ailleurs, je me rappelle d’une fille en micro jupe faisant des politesses à une femme voilée) des sourires d’avoir acheté un truc en famille, entre amis… Bref la vie

    11. Quelle chance de pouvoir ressentir cette sérénité… Depuis quelques temps dans notre pays je ne ressens que la peur l’angoisse, du présent des mois à venir, j’ai le cœur qui cogne et suis paralysée par la peur. Lire ton article m’a permis l’espace d’un instant de me souvenir de ce temps où la vie était légère et agréable, merci Coline

    12. Coucou,

      Tu as bien raison. Prendre le temps de ce rendre compte que de nos sentiments. On n’a d’ailleurs pas souvent ce temps…..moi j’aime regarder le monde qui bouge à la terrasse d’un café. Quand j’étais plus jeune, aller boire ou manger seule c’était « mon dieu je pourrais pas ». Moi j’ai dépasser ce cap et j’aime beaucoup ça. Et d’ailleurs, le gens sont souvent décontractés devant un bonne tasse bien chaude et une pâtisserie ou autre….Au canada, pour y avoir été, c’est une autre mentalité, ce qui m’a frappé, quand j’avais été dans les piscines (moi je m’étais introduite dans le quotidien de la population locale au vu que j’ai un membre de ma famille qui y vit). Ben c’est que nous on aurait cadnassé nos affaires dans un petit placard a code ou a clef, on serait partis nager en angoissant de perdre cette fichu clef ou en se répétant 36 fois le code qu’on a mit, partant vérifier si le « casier » est bien fermé. Et ben là bas non….pas de casier, tout le monde mes ses affaires ou il trouve la place….et il n’y a pas de vol……cela m’a frappé au plus au point (moi qui suit une parisienne…).
      Ce que j’apprécie dans ton article, c’est de faire des « rappels » sur le fait qu’on peut être heureux, et d’apprécier de l’être….
      Bonne journée

    13. Ah là là Coline je te le dis encore mais tu es ma blogeuse youtubeuse préférée !!! j’adore ton article ! tjs cette pointe d’humour qui me plait tant !! Moi non plus les parcs d’attraction aquatiques ne sont pas du tout ma tasse de thé !! Mais j’admire ta perception des choses! Pour rebondir sur le bouquin que tu lisais, j’avais lu de cette même auteur « Seuls les poissons »…et bah seule ma pauvre tête a bien eu du mal à terminer ce bouquin… alors j’imagine que « Il faut laisser les cactus dans le placard » t’a fait le même effet qu’à moi. Et pourtant j’avais eu des retours hyper positifs sur Françoise Kerymer. Bref… voilà c’est tout! Bisous Coline !

    14. Hihi!
      Comme c’est bien vrai tout ça.
      Perso, la prof que je suis adore prendre le temps d’observer mes élèves quand ils sont en activités. Voir ceux qui tirent la langue dans l’effort. Ceux qui louchent sur le voisin espérant trouver de l’aide. Ceux qui pensent être discrets lorsqu’ils essaient de regarder ce qu’il se passe dehors. Ceux qui passe trois plombes à chercher le vocabulaire dans le lexique (English teacher je suis)…et sursautent quand j’annonce que c’est fini. Mes poupoufs qui tournicotent leurs cheveux entre leurs doigts. Ceux qui explosent leur stylo entre les dents et se retrouvent couverts d’encre.
      Ceux qui tentent de bavarder et me donne le sentiment de jouer avec moi à 1.2.3 soleil tant ils se figent quand je les regarde 😂
      Bref. La vie.
      Des tonnes de bécots.

    15. Mais ouiiiii quand on prend le temps de regarder c’est super agreable. J’aime bien faire ça dans les gares ça me detend (Hello t’es chelou)
      C’est chouette cet article. Je vais aller m’assoir sur un banc et regarder les gens passer tiens (chelou le retour)
      La bise !

    16. Il y a deux semaines j’ai passé une journée à Aqualand et comme toi, je déteste l’eau, je déteste être en maillot de bain et surtout, surtout le soleil (j’ai même eu des cloques aux pieds malgré ma protection 50)… bref, mais comme toi j’ai eu le temps d’observer et comme toi j’ai trouvé les gens heureux tout simplement, souriant, jouant, de toutes confessions, de toute tailles et de tout âges (aaah les enfants de 4 ans plus courageux que moi) ^^

      Comme quoi, même en France on arrive encore à s’amuser et rire ensemble….

      Et au fait, superbe photos, je cherche actuellement un bel appareil, tu pourrais me conseille ? Merci ;)

    17. C’est l’intro de ova Actualy – scène dans un aéroport « Tout ce qu’il y a autour de nous, c’est de l’Amour ! »

    18. En Allemagne, on a les Freibad, les piscines dans un parc à ciel ouvert. J’adore m’y poser avec un livre et regarder les gens s’amuser et profiter d’être ensemble, ca te fait un boost au moral! ton article était super chouette à lire en tout cas :)

    19. Bonjour Coline, je suis entièrement d’accord avec toi, on ne regarde pas assez ce qu’il y a autour de nous, j’ai d’ailleurs écrit un article où je fais les mêmes observations bien que le sujet soit un peu différent ;-)
      Passe une bonne journée

    20. Bel article Coline, je trouve que tes photos sont très belles et très graphiques ! Et il vrai qu’il faut prendre un peu plus de temps pour contempler le monde, car en définitive, il est merveilleux. Merci pour la beauté de ton regard.

    21. Très bel article Coline. Merci!
      Je passe quelques jours avec ma petite famille chez ma maman qui habite près de Nice… sur la plage j’ai quand même vu des gens différents être heureux et vivre ensemble. Ça fait du bien.
      Bises

    22. Merci. Merci de partager ces petits moments de bonheur simples avec nous :)
      Ce que j’adore faire aussi en observant les gens vivre leur vie – et là on frôle le comble du bizarre, mais du bizarre-cool ahah – c’est imaginer leur vie, leurs pensées, en gros me faire des gros films et laisser divaguer mon imagination. Et ça fait du bien, en plus d’être un peu farfelu !

    23. Ahhh l’observation, je travaille avec les petits enfants et c’est merveilleux . S’asseoir avec eux, les regarder. Et passer pour une tire au flanc 😊

    24. On devrait en effet prendre d’avantage le temps de se poser et d’observer un peu les petits bonheurs du quotidien plutôt que constamment vivre à 200 à l’heure.
      Après je vais aux USA chaque année et je trouve que la plupart du temps ils ont l’air plus heureux, toujours un petit sourire, une blague à un inconnu et l’envie de nous aider quand on est perdus…. Au canada, ils doivent être un peu comme ça aussi et c’est très rafraichissant.

      1. J’ai un peu le même ressenti que toi ! C’est toujours marrant de voir comme les gens et les ambiances peuvent être différents en fonction des pays… En tous cas j’adore les ricains et les canadiens pour ça ! <3

    25. Moi aussi j’aime bien observer les gens heureux. Je remarque souvent des gens marcher dans la rue en souriant et ca me rend heureuse a mon tour.
      J’habite a Berlin et il y a un endroit ou j’aime observer les gens pour la meme raison que toi, ils ont tous l’air heureux et détendus.. C’est Templehof, l’aéroport abandonné reconverti en grand parc. C’est donc une grande étendue d’herbe et d’anciennes pistes d’atterrissage ou les gens font du vélo, du skate, du roller… ou s’assoient dans l’herbe et font un barbecue… Bref c’est un lieu de détente pour tous et quand j’y vais faire du vélo c’est comme voir des bouts de vies heureuses défiler…

      (PS: désolé pour le manque d’accent, mon clavier n’est pas francais!)

    26. Tes photos sont superbes! Et les propos réconfortants par ces temps Ô combien difficiles…

      Tu es une bouffée d’air frais.

      <3 sur toi Coline,

    27. Merci beaucoup pour cet article Coline ! :) ça fait beaucoup de bien de lire ce genre d’article tout simple, comme un billet d’humeur (de bonne humeur même), agrémenté de photos ensoleillée :) . J’étais à Toronto il a deux semaines maintenant, et je ne pensais pas aimer cette ville à ce point ! Nous n’y sommes hélas restés que 3 jours (dont une journée à Niagara), mais j’espère pouvoir y retourner et y séjourner un peu plus longtemps. Excellente journée à toi !

    28. Très chouette ;)
      C’est à nous de répandre la joie. Un sourire dans la rue, un compliment ou de l’aide à quelqu’un qu’on ne connaît pas… il y a tellement de choses – faciles – à faire pour instaurer un tout petit peu de fraternité dans le cœur des gens…

    29. J’aime beaucoup cette article! Je me suis retrouvée dans cette Coline qui pose ces fesses sur une serviette et regarder les autres s’amuser ( aaah vivre par procuration…) . Et bah oui quand gamine, que tu as fais un parc aquatique, et que dans la même journée tu te latte la tronche sur les dalles de la piscine à t’en éclater le genou et qu’ensuite tu n’arrive pas à glisser dans l’enooorme toboggan et que tu te rend compte qu’en fin de compte tu dois être claustro ( sans oublier l’eau dans le nez, les oreilles bouchés et les yeux qui piques… le nez qui coule non?? si??) bref je suis contente que je ne suis point la seule!

    30. Elles sont chouettes tes photos Coline.
      Et ça fait plaisir de lire ça.
      En fait, je suis contente que tu sois revenue de vacances, ça me manquait tes posts.
      J’ai l’impression de dire ça à une vieille amie, mais j’ai tellement l’habitude de lire ton blog que voila. Bref les liens du net à sens unique. Etrange ressenti.

      Mais oui, observer les gens ça peut faire du bien. Faut être dans un chouette endroit aussi. Les transports en commun sont des espaces parfaitement adapté à l’observation d’autrui. Mais surement moins réjouissant qu’un parc aquatique.

    31. Ah tiens, je fais un double, ça me fait penser à une anecdote

      Un jour dans le métro, je tirais une tête pas possible. En mode tu m’approches, j’te bouffe par peur de se faire alpaguer par un relou.
      Sauf que je me suis dit que c’était triste tout ces gens qui étaient renfermés autour de moi. Donc j’ai commencé à juste détendre mon visage, et à avoir l’air un tout petit peu plus enjouée. Pas le grand sourire Loréal, mais un truc discret. Et puis je me suis mise à observer les gens autour de moi. Un peu loin, je croise le regard d’un gars qui me fixe droit dans les yeux et m’offre un sourire immense. Juste pour moi. Juste complètement sincère. Comme s’il avait lu dans mes pensées. Alors je lui ai répondu un sourire aussi. Et puis j’ai continué à faire voguer mon regard.
      Finalement, il est descendu quelques arrêts après, il s’est arrêté au niveau où j’étais et m’a salué en joignant les mains et en s’inclinant, puis il a disparu.
      C’était tout doux. Et ça me rappelle à quel point, si on prends le temps, on peut être sensible à ceux qui nous entourent. Et vice versa.

      Allé, zou, soleil sur vous

      1. Ooooh c’est une belle histoire ça ! 💙 Ça me fait penser qu’aux US (et au Canada aussi), les gens te demandent quasi systématiquement comment tu vas… J’ai toujours trouvé ça super agréable, même si je me rends bien compte que c’est un peu un automatisme, c’est chouette !

    32. Un article qui met du baume au coeur ! J’adore faire ça, observer, avoir un pas de recul, je trouve ça passionnant. Et tes photos sont très chouettes.

    33. Merci pour les jolis mots et les images joyeuses que tu poses sur la ville et le pays où je vis. Ça me met le sourire aux lèvres de voir ce qui m’entoure au travers des yeux d’une personne qui vient d’ailleurs.

      Une fois de plus, tu as su cerner l’atmosphère du coin :) (comme dans ta vidéo). Si tu reviens un jour en Ontario et que tu as soif d’aventure dans le nord de la province (moto, canoë, portage, vie en tipee…) je me ferai un plaisir de te filer des tuyaux !
      Continue à nous mettre du sourire dans les yeux…
      xoxo from Toronto

    34. Hello !

      Ton article me fait penser au personnage d’Alba du roman  » Ma vie de pingouin  » de Katarina Mazetti (que je te conseille au deumeurant), grande observatrice des comportements humains 😊.

      C’est toujours très intéresssant de porter attention à ce (et ceux) qui nous entoure(nt), c’est quelque chose que j’adore faire, notamment dans ces moments comme ça où la vie te dit merde.

      Bonne soirée 😉

    35. Coucou Coline, une autre source d’observation? Mon truc à moi c’est d’observer les couples en voiture, c’est impressionnant le nombre qui font la « gueule »! Ca remet « l’église au milieu du village/ les pendules à l’heure » comme on dit chez moi! Bon weekend Bisous

    36. Comme il semble que tu es en Moselle, que tu fais des petits tours en Allemagne pour aller chez dm, je te conseille donc les piscines en plein air de Sarrebruck, cest exactement la même ambiance. (ou alors tu lâches tes deux monstres là-bas et toi tu files au centre, parce que ya un kiko qui ouvre la semaine pro!)

    37. Bonjour Coline,

      Le Canada…un pays bien à part…je n’ai jamais ressenti autant de bien-être, de chaleur humaine et de bienveillance que dans ce pays…
      La vie est bien plus douce et respectueuse là-bas…nous français sommes tellement critiques (envers nous-même et envers les autres).
      Belle journée à toi.

    38. Yaaaaasss ! J’ai ressenti exactement la même chose hier soir, un match des Giants à SF !
      Je ne comprenais rien aux règles, mais je suivais le mouvement. Et ça m’a fait super du bien de voir tous ces gens avec leur hot dog ou leur Cotton candy, heureux d’être là en famille !
      By the way, merci Coline ! Les magnifiques shoes Stella Mc Cartney m’attendent chez moi à mon retour ;)
      …soleil de ma rentrée !

    39. Très bel article. ♡

      C’est vrai qu’on ne prend jamais le temps d’observer ce qui nous entoure.
      Ca doit faire du bien de pouvoir voir tout ce monde qui ne juge pas.
      Parce que c’est vrai que dans la vie de tous les jours, ce n’est pas exactement ça.

      xo ♡

    40. Coline,

      Je te suis maintenant depuis quelques années, et tu es une de mes blogueuses préférée. Tu me fais toujours mourir de rire et j’aime l’importance que tu accordes à l’écologie et à l’attention de ce qui nous entoure.

      Je me suis décidée de laisser un petit mot (pour la première fois mazette !) car j’ai exactement ressentie la même chose lors de mes dernières vacances en Italie. J’étais sur une petite plage de galets bondée de monde. Au début, ça m’a un peu (beaucoup) fatiguée de voir toute cette foule s’agiter, parler, hurler, nager, sauter et j’en passe. Mais moi qui adore observer les gens, je les ai regardé attentivement et je me suis dit : « C’est absolument génial. Ces gens sont en train de vivre un après-midi à la plage et ils l’apprécient tout simplement. » Eh bien, je me suis toute de suite sentie mieux et me suis peu à peu décrispée.
      Comme quoi, c’est bon de prendre le temps de faire les choses.

      Bien à toi Coline, et merci pour ton naturel ! Ne change rien !

    41. Effectivement, faudrait faire le test de se poser, ici, en Franc et d’observer autour de sois mais pour être allée plusieurs fois au Canada j’ai vraiment l’impression que les gens sont plus bienveillants et amicaux la bas. C’est vraiment un pays assez sain au niveau de ses rapports humains. Et c’est pour ça que j’adore autant ce pays.
      Bisous Coline :-)

      1. Je ne pourrais pas dire pour le Canada entier vu que je n’ai été qu’à Toronto mais il me semble que cette ville est connue pour son ouverture d’esprit et sa tolérance. Et p*tain ça fait du bien ! ^^

    42. Canada Wonderland, un bel observatoire, entre les gens qui comme moi essayent de vaincre leur peur (j’y suis allée tout de suite après mon arrivée à Toronto, je ne connaissais pas encore trop les gens je ne pouvais pas faire la relou qui ne veut rien faire :p ), ceux qui viennent pour passer un moment entre amis, en famille, ceux qui aiment les sensations fortes. J’adore me poser et regarder les gens. Ça me conforte dans l’idée que notre monde n’est pas tout pourri. Alors oui comme tu dis c’est bien la merde ces temps ci, mais en individuel, dans notre coin, avec notre famille et nos amis, on réussit à être encore heureux. À partager de bons moments, se créer de beaux souvenirs.

      Le Canada me manque pour sa simplicité dans les relations. Là bas on se fout de ta couleur ou de ta religion. Toronto on se revoit en février.

      <3

    43. J’ai beaucoup aimé ce post « ambiance  » 😍
      Ralentir, prendre le temps de regarder et de profiter de l’instant présent est très important et pas évident à faire. Et c’est que vu les circonstances, ça fait plaisir de voir des gens heureux !
      J’avoue que de voir que tu pars en voyage avec ta fille me donne de l’espoir… Mon petit bout vient de faire 1 an, et j’ai déjà hâté de pouvoir me remettre à voyager !!
      Merci Coline pour ce post zenifiant !

    44. Aaaah le Canada ! Tu as eu une des révélations qu’on s’est aussi faite en arrivant !
      Et c’est tellement ça !
      La tolérance, le laisser vivre, la différence,
      L’harmonieux melting pot…
      D’un seul coup les foules nous ont moins angoissées en arrivant la bas ! 😄
      En espérant s’y croiser un de ces jours, qui sait … 😉
      Xxx