5 gestes écolo VRAIMENT simples – round 1

5-gestes-cover

Etre écolo, ça ne signifie pas forcément se laver à l’eau de pluie et se maquiller avec du charbon de bois. Chacun peut y contribuer à son niveau et à son rythme : l’important c’est de participer !

 

Une fois mis bout à bout, des gestes simples et anodins – comme fermer le robinet pendant qu’on se brosse les dents ou ne pas jeter son mégot de Malbac sur la plage – finissent par avoir des effets positifs considérables sur l’environnement.

Ce qui compte, c’est la somme de tous nos gestes. Comme dirait ce bon vieux Michael : “we are the world” ou, comme dirait tante Ginette : “ce sont les petites rivières qui font de grands fleuves”.

 

Voici donc 5 gestes qui représentent un petit effort pour l’Homme et un grand pas pour l’environnement.

Trier

  • La version easy >>> rien de plus facile, il suffit de prévoir 3 poubelles ou une poubelle à compartiments : d’un côté un bac pour les emballages propres en carton en plastique, les boîtes de conserve, le papier, les emballages en aluminium et les aérosols, de l’autre côté un bac pour le verre, et enfin un bac pour tout le reste
    • Bon à savoir : les poubelles communes varient selon les villes, il faut donc consulter le site Ecoemballages pour connaître le détail selon votre localisation  
    • Où s’équiper : voici une poubelle à compartiments très pratique pour votre cuisine
  • La version pointue >>> se lancer dans le compost pour recycler toutes les matières organiques : épluchures et restes de fruits et légumes, plantes, pain, coquilles d’oeuf…
    • Bon à savoir : tous les do’s & don’t sont sur le site Compost’action, j’ai appris qu’on pouvait même composter le sopalin et les boîtes d’oeuf en carton !
    • Où s’équiper : quand on habite un appartement et qu’on veut éviter les odeurs de rat d’égoût, le mieux est d’opter pour le lombricomposteur (oui, c’est un peu comme avoir des vers de terre grouillants en animaux de compagnie, sauf qu’ils ne miaulent pas à votre porte le matin pour une louche de Whiskas)

Remplacer

  • La version easy >>> une femme utilise environ 6 cotons jetables par jour, soit plus ou moins 100 000 dans une vie… multiplié par toutes les belettes coquettes du monde, ça représente son pesant de cacahuètes pour l’environnement. Il existe une solution ultra facile et accessible, les cotons lavables : avec 20 carrés, vous êtes tranquille pour plusieurs jours, puis vous les passez à la machine dans un petit filet avec le reste du linge et hop, rebelote !
    • Bon à savoir : en plus du bénéfice environnemental, le coton lavable est aussi moins agressif pour la peau et pour votre bourse (un kit représente jusqu’à 250€ d’économie)
    • Où s’équiper : Lamazuna a créé une version en microfibre à utiliser simplement avec de l’eau, le site Les Tendances d’Emma propose des kits complets dans des matières naturelles (bambou, eucalyptus, molleton de coton…)
  • La version pointue >>> passer au tout-lavable : lingettes pour le ménage, serviettes hygiéniques, mouchoirs, langes de bébé…
    • Bon à savoir : pour achever de vous convaincre, une étude a révélé que 85% des produits sanitaires en coton contiennent du glyphosate (aka le vilain herbicide Roundup), classé “cancérigène probable” par l’OMS
    • Où s’équiper : Les Tendances d’Emma propose de super kits pour le ménage, la toilette et le change de bébé, la boutique Etsy God Save the Tea Time a confectionné des mouchoirs en tissu vraiment stylés

Refuser

  • La version easy >>> un geste simple comme bonjour consiste à dire “non” à chaque fois qu’on vous propose un sac plastique (un peu comme si on vous proposait du crack… c’est pour l’image, hein !) : au supermarché, à la pharmacie, chez H&M, à la librairie… Cela implique d’avoir systématiquement 1 ou 2 sacs en tissus pliable sur vous
    • Bon à savoir : il faut une seconde pour fabriquer un sac plastique, il servira 20 minutes et mettra 100 à 400 à se dégarder (hashtag connerie intersidérale)
    • Où s’équiper : les fameux petit sacs Monoprix ne coûtent qu’1€ (ça vaut le coup d’en acheter plusieurs et de les répandre dans tous les sacs que vous avez l’habitude d’utiliser), la boutique Au Pays des Bulles propose un tote bag pliable très chouette, il existe aussi des sacs à dos compacts que vous trouverez chez Décathlon pour une bouchée de pain
  • La version pointue >>> utiliser des petits sacs à vrac pour les fruits & légumes, le pain et les viennoiseries
    • Bon à savoir : si l’endroit où vous faites vos courses ne déduit pas le poids du sac lors de la pesée, mieux vaut choisir un modèle léger pour ne pas payer les grammes supplémentaires
    • Où s’équiper : le site Sans Bpa vous permettra de trouver des modèles pour toutes les provisions (sac à pain, sac à légume, sac filet), le Royaume de Physallis propose des imprimés vraiment jolis, les plus manuelles pourront les fabriquer elles-mêmes grâce à ce tuto

Se-laver

(paye ton titre racoleur !)

  • La version easy >>> se laver mieux, c’est à dire éviter les gels douche et shampoings de la grande distribution qui contiennent une flopée d’ingrédients chimique comme le sulfate (un détergent couramment utilisé pour le nettoyage des sols et moteurs… d’où l’expression “belle comme un camion” ?!) : à la place, vous pouvez utiliser du savon naturel à base d’huiles végétales vierges saponifiées à froid. Dans ce type de savon, les huiles ne sont pas chauffées et préservent donc les acides gras, vitamines et anti-oxydants : cela permet généralement d’éliminer la crème hydratante de votre salle de bain, soit encore un déchet de moins !
    • Bon à savoir : un savon à froid à l’huile de nigelle est plus traitant pour la peau grasse, alors qu’un savon à froid au beurre de karité est plus adapté aux peaux sèches. Il peuvent même être utilisés pour les cheveux.
    • Où s’équiper : Gaiia propose des pains surgras, des savons d’Alep et ayurvédiques 100% saponifiés à froid, la boutique Louise Emoi permet de choisir des savons en fonction de son type de peau
  • La version pointue >>> se laver moins ! Non, il ne s’agit pas de sentir le féneck sous les bras et de laisser ses cheveux en queues de rats. A l’inverse, se faire un shampoing tous les jours n’est absolument pas nécessaire : le no-poo est une technique réellement efficace pour espacer les lavages en se brossant les cheveux pour répartir le sébum et en utilisant des poudres végétales (voire juste… de l’eau !). Pour aller encore plus loin, un mouvement appelé les “unwashed” préconsie de ne pas prendre plus de 3 douches par semaine : l’essentiel est de faire une toilette sommaire sur les parties qui “craignent” (aisselles, entre les jambes, pieds) une fois par jour
    • Bon à savoir : je vous recommande l’excellent (et très complet) article de Natasha des Echos Verts qui passe en revue toutes les techniques et astuces du no-poo
    • Où s’équiper : vous pourrez composer votre shampoing poudre naturel sur Aroma-Zone ou grâce à la recette maison de Green me Up, le shampoing sec Lulu Oranics est également une très bon produit pour espacer les lavages

Repenser

  • La version easy >>> si vous n’êtes pas adeptes des magasins 100% bio (“trop chers”, “trop loins”, “trop chiants” – diront certains), une première étape à la portée de tous est d’aiguiser son flair dans les rayons des supermarchés : lire les étiquettes (à fuir comme la peste : les conservateurs, arômes, huiles hydrogénées, le sirop de glucose…), éviter les produits transformés, les conserves, les plats préparés, les produits sur-empaquetés (non mais sérieux, c’est quoi ces quartiers de clémentine prédécoupés, on nous prend vraiment pour des bananes !), privilégier les produits de saison
  • La version pointue >>> opter pour de nouveaux modes de consommation : circuits courts, livraison de paniers bio, marchés de proximité

48 commentaires sur 5 gestes écolo VRAIMENT simples – round 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Très cool cet article, merci pour ces astuces toutes simples mais qui font changer les choses si tout le monde s’y met :) !
    Je viens récemment de me mettre aux carrés démaquillants lavables et j’adore! <3
    Belle journée, bises

    Julie, Petite and So What?

  2. Merci pour cet article, il est vraiment excellent et plein de bons conseils !
    Par contre, pour ce qui est des conserves, elles sont parfois pratiques (je pense surtout aux pois, fèves, lentilles, etc.), mais je pense que tu parlais des conserves de plats cuisinés. ;)
    Et je suis très heureuse d’apprendre qu’on peut avoir un lombricomposteur en appartement ! Prochain investissement ! :D

    1. Bien sûr, les conserves peuvent dépanner : mais rien ne vaut des légumes frais, non emballés :-). Certaines boîtes de conserve contiennent du Bisphénol A, un perturbateur endocrinien potentiellement cancérigène :-(
      Malgré tout, parfois c’est assez pratique… surtout pour les pois chiches qui mettent 3 semaines à cuir ;-) !

      1. coucou! je réagis juste par rapport aux pois chiches : perso, je les fais tremper 24h avant et du coup… 10 minutes de cuisson à peine! Franchement, à part devoir penser « oh si je mangeais des pois chiches demain? » et les mettre dans un bol avec de l’eau, c’est hyper simple :D

      2. Bonjour,
        Pour les poids chiches, après trempage c’est juste quelques minutes à la cocotte minute.
        Comme pour toutes le légumineuses d’ailleurs (sauf les lentilles qui ne trempent pas).

        Merci pour l’article.
        AL

  3. La base en somme ! Mais il est en effet bien utile de rabâcher tous ces conseils ! Beaucoup de gens ont encore du mal à le concevoir, mais pour ma part, je prends une douche un jour sur deux (en conservant bien sûr une toilette intime journalière), et un shampoing deux fois par semaine. Ma peau est beaucoup moins sèche, et mes cheveux ne sont jamais gras. Et je n’ai pas l’impression d’être une grosse dégueulasse ! :-P (Oui, parce que par contre, je me lave les mains à peu près 38 fois par jour…)

    1. Ha oui ! Pareil ! Je suis contente de savoir que je ne suis pas la seule !
      Pour mes cheveux, c’est une fois tous les 4-5 jours. Mais ça peut être très variable en fonction des hormones et de mon activité physique of course !
      Pour les douches, depuis que je fais un jour sur deux, non seulement ma peau sèche me dit merci mais en plus le gain de temps !
      Et le lavage des mains : idem , la base !

  4. Super intéressant cet article !
    Pour info pour le composteur, généralement on peut s’en procurer auprès de sa mairie pour une bouchée de pain. Ils peuvent même le proposer aux copropriétés et aux bailleurs sociaux. Alors pourquoi s’en priver :)

  5. Pour les sacs réutilisables il y a aussi la marque « ah table » qu’on retrouve sur greenweez entre autre (et dans certaines biocoop :) )!
    Pour le tri des déchets, c’est une Bonne action évidemment mais je pense que les communes devraient donner à chacun un descriptif détaillé pour trier au mieux, parce que j’en vois mettre n’importe quoi au recyclage et ça nuit vraiment à la filière, malheureusement. Preuve que peu d’importance est accordée à ça alors que ça devrait être valorisé pour permettre aux matériaux d’avoir une belle seconde vie :) !
    Petite questions concernant les cotons réutilisables : suis-je la seule à qui ça filait des imperfections parce que c’était un peu « agressif »? Je n’avais pas utilisé ceux d’Emma, peut-être les miens étaient ils trop rêches !
    Des bisous!

    1. Les cotons réutilisables m’abîment aussi la peau. Par contre j’ai investi dans une éponge Konjac (sur le site Lamazuna) qui me convient très bien. Et pourtant c’est peu de dire que j’ai la peau ultra sensible !

    2. Hello!
      Moi aussi j’ai essayé plusieurs options de cotons réutilisables et je suis arrivée aux cotons flanelle, c’est parfait pour les peaux sensibles!
      J’avais trouvé les miens chez God Save the Teatime aussi (comme les mouchoirs de l’article ^^) et maintenant, je les ai aussi adopté pour ma petite fille née en février!
      Je te laisse le lien, la créatrice est sympa en plus!
      https://www.etsy.com/fr/listing/268707599/cotons-demaquillants-naturels-bio-coton
      Des bises!
      Elo

    3. Tout à fait d’accord avec toi : les consignes de recyclage sont encore trop obscures… Il devrait y avoir une harmonisation au niveau national et une vraie campagne du gouvernement pour clarifier le procédé et encourager les gens à s’y mettre !
      Pour les cotons, j’ai ceux de la marque Les Tendances d’Emma en molleton de coton bio, un matériau doux et non agressif. J’ai une peau plutôt capricieuse acnéique et ça me convient très bien :-)

  6. Bonjour,

    Merci pour cet article qui résume bien les petits gestes pour réduire ses déchets et sa consommation d’eau. C’est plein de bon sens et facile à appliquer.
    Cela dit ce weekend j’ai regardé le reportage « Cowspiration » : une claque! J’ai appris que pour produire un hamburger il faut l’équivalent de 2 mois de douches quotidiennes d’une personne.
    J’aime la viande, vraiment. Mais je trouve ça dommage de « gâcher » des petites attentions de tous les jours pour si peu. Du coup je tente un mois sans viande pour voir me tester et j’espère pouvoir m’en passer après ce petit test :)

    Bonne journée à vous.

    1. Oui, « manger moins de viande » est un geste que je réserve pour le round 2 des 5 gestes :-). Ca fait clairement partie des actions les plus impactantes pour l’environnement et qui demandent un effort assez minime (certes un peu plus compliqué pour les gros carnivores…)

      1. Je suis à 12 jours sans viande et cela se passe bien pourtant je n’ai jamais refusé un steak de ma vie ^^. J’ai toujours trouvé des solutions alternatives à la viande sauf en allant à un match de l’Euro : hot dog et sandwich au jambon uniquement. A croire que les personnes qui se rendent dans un stade ne peuvent pas se passer de viande ;)

  7. Très chouette article, c’est vraiment intéressant de rappeler les bases sont simples et accessibles à tous : la version easy que tu proposes n’est pas contraignante…

  8. Super article comme d’habitude !
    Ma consommation a nettement changé depuis que je vis seule; je refuse tout sac plastique et encourage fortement mes proches à le faire également. Alors au début je les gonfle un peu avec mes paroles d’écolo mais je vois que ça fait son petit bout de chemin !
    Du côté salle de bain jai complètement opté pour les carrés démaquillants les tendances d’Emma et j’utilise sinon mon huile de coco avec une lingette en micro fibre.
    Je fais le tri sélectif depuis petite (merci papa et maman) mais lorsque que je sais qu’un seul déchet mal trié dans les poubelles annule toute la benne qui va au recyclage ça me désole un peu…
    Je fais attention aux étiquettes des produits alimentaires et autres. Par contre le no poo je n’y arrive pas; je vais au sport tous les jours et je n’arrive pas à seulement me rincer les cheveux par exemple.

    Sinon je vais passer du côté des sacs filets pour les fruits et légumes mais je vois déjà les caissières faire tout un drame … Et le pire je crois cest au marché mon dieu ces petits sachets tout fragiles qu’on ne peux même pas réutiliser en sac poubelle !

    1. Merci pour ton commentaire ! Les sacs réutilisables, les cotons en tissus, le tri : ça nous paraît évident et d’une facilité déconcertante, mais ça n’est malheureusement pas encore totalement ancré dans les moeurs. Demak’up a encore de beaux jours devant elle :-O.
      N’hésite pas à partager cet article autour de toi : petit à petit, ça atteindra de plus en plus de monde !

      Concernant le no-poo, c’est une démarche un peu plus conséquente : mais le fait de prendre conscience qu’on n’a pas besoin de se laver les cheveux tous les jours est déjà un pas !

  9. As-tu osé te lancer dans le no-poo ? Avec mes cheveux épais j’hésite un peu… Sinon merci infiniment pour ton article, c´est encourageant de voir qu’on est pas toute seule dans nos démarches !

  10. Oui au lombricompost! Cela fait un an que j’en ai un chez moi et c’est devenu un geste simple et qui nourrit même mes plantes! Et en plus ma poubelle ne pu plus! Et oui pas de déchets verts dedans et du coup, pas d’odeur. Et le lombricompost ne sent pas non plus!
    Renseignez vous dans vos villes, pour moi je l’ai eu gratuitement grâce à une campagne de la Communauté de Commune de réduction des déchets!

  11. Merci beaucoup pour tous ces conseils! J’essaie de plus en plus de faire des gestes qui sont mieux pour l’environnement. Le problème est que je vis encore chez mes parents (–‘) et qu’ils s’en foutent un peu trop.. Donc c’est dur de faire un geste et de voir qu’ils gâchent tout, pratiquement 2 minutes après. J’ai beau leur expliquer la chose ils n’arrivent pas à s’y mettre (ou plutôt n’ont pas la volonté)…

  12. et faute d’arrêter des consommer des produit animaux au moins réduire ça consommation et passer par des agriculteur locaux… les produit animaux représentent 20% de la pollution atmosphérique cela est un grand pas en avant et en plus moins de souffrance pour tous… merci pour cet article

  13. Merci pour cet article très complet, je pense que nous pratiquons certains de ces gestes sans même sans rendre compte… Effectivement les magasins BIO j’aimerai y faire l’intégralité de mes courses, mais après plusieurs comparatifs je n’ai vraiment pas les moyens. Les grandes surfaces devraient également proposer plus d’aliment en vrac….

  14. Un des gestes écolo qui a surement le plus d’impact ça serait arrêter de manger de la viande et donc de financer cette filière qui pollue plus que la filière transport.
    Je vous invite à visionner le film cowspiracy par exemple, qui informe très bien sur la question :)

  15. article très intéressant qui je l’espère ouvrira les yeux à bon nombre de vos lectrices ( lecteurs ) ! j’ai déjà adopté plusieurs de ces solutions et franchement je ne reviendrais en arrière pour rien au monde !

  16. Très bien ces petits résumé, ça prouve bien que part des petits gestes chacun peut faire sa part, il suffit de changer certaines habitude et aussi de les apprendre à nos enfants :)
    Hâte de voir les prochains round, continue comme ça Camille, c’est top ce que tu proposes sur Share a square <3

  17. Hâte de lire le round 2. Pour ce round,je ne suis pas trop mauvaise éléve même si pour l’instant j’en suis à la version easy…. Mon dernier geste pour l’environnement ne plus utiliser de serviettes hygiéniques mais une cup, le prochain, réduire considérablement ma consommation de viande

    1. Pareil pour la cup! non seulement ça réduit la conso de tampons et serviettes mais en plus: j’ai plus de place dans la valise quand je pars en vac du coup/ mon corps me dit merci: je n’ai plus de démangeaisons après mes règles (du coup j’ai lu qq articles et c’est juste flippant tous les agents blanchisseurs et autres trucs bizarre qu’on peut trouver dans les tampon and co!!!).
      Sinon j’achète souvent de l’huile d’amande douce, du savon en vrac: il suffit de ramener la bouteille vide achetée la première fois!
      Et plein de produits alimentaires (muesli, farine, légumes secs, pates, riz etc)=ça fait joli en plus mes gros bocaux!

  18. Merci Camille, pour cet excellent article !
    Un article « d’utilité publique » :) il en faudrait plus souvent !

    Bonne journée

  19. Coucou Coline,
    Merci pour ce très bel article ! Âgée de 18 ans, j’essaie réellement de faire attention à mes modes de consommation pour avoir un impact le moins négatif possible et tous tes conseils me sont très précieux en cela qu’ils démontrent à tous les sceptiques-du-vert (aka mon père qui ne comprend pas les penchants …) qu’être éco-responsable ce n’est pas nécessairement ringard ou chiant ! Je trouve ça vraiment motivant toutes tes alternatives, d’ailleurs mon étape suivante sera l’achat de coton réutilisables ♪ D’ailleurs une petite question, sais-tu si on peut les utiliser pour le dissolvant ? (j’en utilise beaucoup à cette occasion !).
    À très vite ♥

    1. Pour le dissolvant j’ai acheté une petite boite à dissolvant avec une éponge imbibée dedans, du coup plus besoin de cotons. J’étais très sceptique au début et pas convaincue par ce truc mais au final c’est pratique et ça dure longtemps. Tu peux aussi le bricoler toi même avec un petit pot en verre ou en plastique et une petite éponge découpée à la bonne taille. Tu verses ton dissolvant et vala. Bon, ça fait tjrs utiliser du dissolvant quand on aime bien mettre du vernis de temps en temps mais au moins ça ne pourrit pas 400 cotons :)

  20. Chouette cet article merci ! Oui si chacun mettait un peu du sien… Et pour celles qui sont un peu rebutées des serviettes hygiéniques lavables il y a les coupes menstruelles (cup)! Pratique et écolo ! Testé et approuvé. Bisous bisous.

  21. Merci pour cet article, ça m’a convaincu de passer au coton réutilisable. Mais je suis un peu perdu sur le site de tendance Emma. Quelle matière privilégier pour se démaquiller a l’eau micellaire sans que la matière absorbe toute mon eau ?

  22. J’aurais une demande à faire sur le lombricompost. Je vis en appartement. Alors un lombricompost pourquoi pas, mais donc ça dégrade les déchets organiques (épluchures de fruits et légumes, thé, café….) et ça en fait du coup du… compost. Très bien, parfait. Jusque là tout va bien. Mais… Nous avons 5 plantes vertes à la maison: basilic, menthe… Et un pot de tomates cerises. Pas vraiment un grand jardin digne de ce nom. Le lombricompost produit quelle quantité de compost?! Que faire dudit compost une fois toutes les petites plantes enrichies, nourries….
    J’ai peur de me retrouver avec 40kg de compost…. Du genre « bon, et maintenant » ?! Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne… Merci :)

    1. il faut du temps pour produire du compost et la « récolte » se fait selon la façon dont tu alimentes ton bac. A deux on produit de quoi rempoter/faire de nouveaux pots pour un petit balcon et on stocke dans un ancien sac de terreau, ça reste humide et de qualité pour un bon moment. Je n’ai de surproduction que pour l’engrais liquide que je verse dans des bouteilles de lait avec bouchon et que je distribue autour de moi. Aucune perte!

  23. Coucou Coline :)

    Génial cet article ! J’adore !! :D
    Trop bien présenté, et très bien écrit ! :)

    Ca fait des années que je cherche un truc bien pour connaitre les légumes et fruits de saison, et ton lien est vraiment génial, merci beaucoup :D

    Bisous xoxo