J’ai testé pour vous…

sensibilisation sécurité routière

… un stage de deux jours de sensibilisation à la sécurité routière (autrement appelé « vas-y donne moi 4 points keskya!)

Comme personne n’a semblé s’opposer à cet article… J’ai pris ça pour un « ouais vas y Coline! » (il faut parfois savoir simplifier les messages que l’on nous envoie)

La semaine dernière j’ai donc passé 2 jours dans une salle, comme à l’école, entourée de 12 personnes souhaitant récupérer des points sur leur permis et 2 « animateurs ».

Je ne vais pas vous mentir, j’y suis clairement allée à reculons. Déjà ça me faisait perdre deux journées de travail (et quand on sait à quel point je galère niveau organisation, 2 jours c’est énorme), ensuite ça commençait à 8h30, ce qui signifiait qu’avant le levé du soleil je devais être prête, maquillée, coiffée et habillée, mon thé chaud et infusé à la main, prête à partir. Quand on a l’habitude d’emmener son gosse à l’école à moitié en pyjama et de ne prendre le temps de se préparer que vers 9/10h, ça fait un petit choc (oui, même quand on se lève à 6h du mat’). Et enfin mon égo en prenait un sacré coup. Aïe.

Je pense que beaucoup ont une image de ce genre de stages comme la réunion de la lie de l’humanité et s’imaginent passer 2 jours en compagnie de tous les poivrots/délinquants de la route/cas sociaux du coin et surtout qu’on va nous faire la morale et nous traiter comme des criminels, dangers publiques, inconscients, idiots du village, enfant de 10 ans. En partant avec cette idée (débile au possible et pleine de préjugés), c’est un peu compliqué de s’y rendre en sautillant et en chantant la Marseillaise… Mais j’avais été totalement formatée en influencée par les échos que j’avais eu de ces stages (et d’ailleurs toutes les personnes à qui j’ai dit que je participais à ce stage m’ont sensiblement dit la même chose « oh putain tu vas passer 2 jours avec des alcoolos… »).

Et bien les amis, une fois de plus, la vie m’a surprise! Et une fois de plus j’ai envie de dire merci la vie et merci l’humanité!

Nous étions donc encadrés par un psychologue et un mec mi-moniteur d’auto école, mi-formateur et mi-j’anime-des-stages-sur-la-sécurité-routière. Dès les premières minutes j’ai immédiatement compris qu’ils n’étaient pas là pour nous rabaisser ou pour nous faire la morale. Ils ont raconté leur histoire, se sont présenté, nous ont même fait part des problèmes que, eux, rencontraient sur la route et nous ont expliqué qu’ici personne n’était là pour porter un jugement de valeur et qu’en gros on allait essayer de passer 2 jours ensemble de la façon la plus positive et constructive possible (enfin ça ils ne l’ont pas dit mais c’est ce que j’ai entendu ;)).

Alors je ne vais pas vous raconter en détail le contenu de ces 14h passés ensemble, de un tout le monde s’en fout et de deux ce serait extrêmement long mais dès la première heure, lorsque chacun a commencé à se présenter et à raconter « son histoire avec la route » j’ai commencé à apprécier ce stage et à me dire que, mince, ça allait être hyper intéressant et enrichissant. Je me suis rendue compte que certains étaient loin d’être des délinquants, que finalement ils étaient un peu comme moi (mon problème? le régulateur à 134 au lieu de 130 ou 95 au lieu de 90), que d’autres par contre, avaient un problème un peu plus sérieux mais qu’au final personne n’était une brute épaisse de la route ou un fou dangereux. Un des animateurs nous a même raconté qu’un jour une petite mamie était venue passer ce stage parce qu’elle avait perdu 1 point… UN POINT. Elle le vivait tellement mal et se sentait tellement hors la loi qu’elle s’était sentie obligée de passer 2 jours à écouter des mecs parler de la sécurité routière. Pour faire clair j’étais entourée…d’être humains.

Nous nous sommes présentés chacun notre tour, expliquant pourquoi nous étions là, partageant nos défauts de la route avec les autres, nous avons étudié des statistiques, nous avons fait des exercices en groupe, regardé des vidéos (et pas des trucs en mode « tiiiiiens, regarde les gens morts dans leur voiture », hein), fait un petit exercice rigolo pour tester nos réflexes, nous avons pu débattre et nous exprimer sur un sujet qui, finalement, nous concerne quasiment tous et ces deux jours sont passées à une vitesse folle. Tellement qu’arrivée à la fin j’avais presque envie que ça continue (la meuf qui va bien…). Parce qu’au delà de l’aspect sécurité routière, j’ai trouvé que c’était une belle leçon de vie, un moyen (pour ceux qui y sont ouverts) de faire une petite introspection, de se remettre en question et pas uniquement sur notre conduite.

Un des stagiaires racontait, par exemple, que lui roulait en excès de vitesse pour gagner 5 minutes le matin et pouvoir boire un café avec ses collègues, avoir un petit moment de détente avant d’attaquer sa journée. Et doucement mais sûrement le psy qui nous accompagnait a réussi a creuser un peu plus profondément, à savoir que ces 5 minutes étaient en fait liées au travail puisqu’il devait (grosso merdo) préparer leur journée (en buvant un café entre collègues, certes, MAIS pour parler boulot), ce qui était donc directement lié à l’envie de ce jeune homme de bien faire son travail et surtout de le garder. Et évidemment de le garder… pour avoir de l’argent.

Ce qui a amené à une réflexion très intéressante sur le « sens de la vie » et surtout notre propre projet de vie. Le sens de tout ça, l’intérêt de mettre sa vie en danger et celle d’autrui pour gagner 5 minutes et, au fond du fond, un aspect financier? De quoi a-t’on réellement besoin pour vivre heureux? D’argent et du dernier iPhone ou de quelque chose de plus profond et spirituel? Est-ce que ça en vaut la peine? Comment réagirons-nous à la fin de notre vie, quand nous regarderons en arrière et que nous verrons notre vie passée à courir partout, à travailler, bien souvent pour peu de reconnaissance et quelques biens matériels accumulés? C’est con dit comme ça mais j’ai trouvé ça tellement juste. Evidemment il ne s’agit pas de refaire le monde après 2 jours de stage sur la sécurité routière mais je ne m’attendais pas une seule seconde à ce que les choses soient prises sous cet angle et j’ai trouvé ça…tellement positif!

Une autre réflexion que j’ai trouvée très enrichissante et positive a été celle que j’appellerais « la prise de conscience et le changement ».

Le psy nous expliquait que tout partait du « consommateur satisfait ». Consommateur de la route, consommateur de la vie, du commerce, peu importe. Tant que ce consommateur était, donc, satisfait, le changement était inenvisageable. Pourquoi opérer des changements, se faire violence quand les choses nous conviennent ainsi? Mais un jour il se peut que ce consommateur commence à relever des inconvénients (dans le cas présent, par exemple, il en a ras la couenne de se prendre amendes, de devoir faire des stages pour pouvoir conserver son permis de conduire). Ce qui entraîne alors une prise de conscience puis, éventuellement, une intention. Intention de changer, intention de faire des efforts. Puis une préparation à ces changements et enfin une action (je SUIS le changement, hell yeah!). Suite à ce cheminement ce consommateur peut être confronté à des rechutes, recommencer à griller des stops par exemple, si on reste dans le thème de la sécurité routière. MAIS en ayant déjà effectué le travail de prise de conscience, il n’aura qu’à reprendre à la partie « préparation », jusqu’à réussir à arriver au stade du maintien et enfin…de la résolution, autrement dit du réel changement.

En gros un processus normal et surtout humain!

Je suis souvent attristée par l’esprit de compétition et la glorification du parfait dans notre société alors entendre un discours si ouvert et tolérant, distillé dans un environnement où je ne pensais JAMAIS l’entendre… Et bien je crois que ça a renforcé ma foi en l’humanité (ouais, rien que ça…).

Alors évidemment je doute que ce stage révolutionne la vie des ces jeunes et de ces moins jeunes mais je le vois comme une petite graine plantée, qui restera peut-être sous la terre des années, des décennies durant mais qui, un jour peut-être, va germer. Et ça c’est cool!

Pour conclure j’ai passé 2 journées extrêmement chouettes, à écouter parler des gens passionnants et plein de bonnes intentions, je n’ai ressenti aucun jugement, aucune violence et même si j’imagine facilement que tous les stages du genre ne se passent pas de la même manière j’ai absolument a-do-ré celui-ci.

 

coline160116Chemise Vero Moda

Rouge à lèvres #401 / Giorgio Armani

Collier Free PeopleColine 150116-4 Coline 150116-3

59 commentaires sur J’ai testé pour vous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. J’adore ce type d’expériences surprises, au moment où l’on s’y attend le moins, paf on se prend un bol d’humanité dans la tête ! Ça m’est arrivé aussi lors de stages en immersion pour les personnes présentant un handicap, et d’ailleurs j’ai rencontré là bas une super amie !!! Donc oui je confirme la vie est pleine de surprises et c’est cool que tu aies partagé cette expérience sur ton blog, ce genre d’article à toute sa place !!!!
    Bises

  2. Coline,

    Un petit mot pour te dire que j’adore ce que tu fais. Je te suis depuis plusieurs années et je ne me lasse pas.
    Au delà des conseils mode et beauté, j’aime beaucoup ta façon de penser, de voir les choses et de l’exprimer.
    Bref, c’est un plaisir de te lire et de t’écouter et je voulais te le faire savoir!

    Très bonne continuation.

  3. Ja aime aussi beaucoup ces surprises de la vie, quand tu arrives en sachant ou en ayant le sentiment que les choses vont se passer de tel manière, ou que la soirée/diner va être ultra relou et en fait non, tu y rencontres des choses super cools ou tu as une discussion qui change un peu ton rouage interne et ta boussole de la vie.
    C est vraiment precieux ce genre d experience :)

  4. Heureuse de voir que je ne suis pas la seule à avoir eu une bonne expérience lors de l’un de ces stages. J’ai suivi le mien en septembre et je partais aussi pleine d’a priori. Je me suis donc prise une bonne claque aussi. On était un groupe de 20 et même si certains avait l’air quand même d’aimer boire et conduire à la fois, la plupart était vraiment des personnes humaines avec une histoire touchante! Je ne dirais pas que je vais faire exprès de reperdre des points (oh non merci les 4 points de rester sagement à votre place) pour en refaire un mais si je devais en refaire un demain je serais partante immédiatement. Comme quoi les expériences de la vie sont souvent là où on ne les attendaient pas.

  5. AHAH bah y’a pas de mal à pas mettre la bonne vitesse au régulateur
    La solution à ce genre de formation c’est …. le vélo ou les pieds ahah
    En plus j’me sens écologique
    Cela dit, tu as raison, ça doit faire du bien au moral de vivre ce genre de moment
    Ou on peut parler de tout de rien (meme si le sujet principal c’est la conduite hein) sans se faire juger ou regarder de haut en bas avec un esprit de compétition comme ça peut l’être souvent dans la vraie vie
    Et oui, les gens biens existent encore
    Et ça permet de garder espoir en la vie, en notre pays, et tout un tas de choses
    AU passage tu es splendide, pour changer hein <3 (et j'aime tes nouveaux cheveux)

  6. Waouh Coline, cet article fait du bien à lire (et surtout au moral) !
    Je ne pensais que ce genre d’expériences pouvait être aussi enrichissant, intéressant…
    Limite, ça donne envie d’aller en faire un! Mais bon, ceci dit j’ai tous mes points ;) !

    Petite question qui n’a rien, non rien à voir : je voulais savoir ce que tu pensais d’Anthropologie? Si c’est de la bonne came, si la livraison est pas trop longue… J’hésite à passer une commande!
    Merci d’avance pour ta réponse!

    Belle journée!

  7. Coucou Coline !

    Et bien on peut dire que tu as eu de « la chance » toi ! J’ai passé ces deux mêmes jours il y a 2 ans, et j’ai été très choquée par les gens qui m’entouraient. Nous étions 5 à être là pour des problèmes « normaux » c’est à dire petit excès de vitesse etc. Les autres avaient l’âge d’être des parents (et l’étaient certainement pour la plupart!), voire grands-parents et ont tenu des propos complètement délirants. Du style « nous empêcher de téléphoner au volant c’est nous priver de notre liberté », « oui je conduis sans permis je vois pas où est le problème non mais!’ (ce mec là en était à son 4ème stage….) etc, etc.. Alors certes ce n’était pas des alcoolos/toxicos, mais finalement, je ne vois pas ce qui est pire ^^ .

    Enfin bref, en tout cas en ce qui concerne le stage et les animateurs, ça m’a appris beaucoup aussi! Mais c’est tellement pénible que je fais d’autant plus attention haha !

    1. On avait 2 jeunes dans le groupe que, j’avoue, j’avais un peu envie de tarter par moments… Du genre « ouais j’ai pris un rond point à l’envers pour énerver mon mec » ou « ils ont mis cette route en sens unique alors que je la prenais tout le temps donc j’ai continué parce que sinon ça fait un détour! » 😳 Mais dans la globalité le groupe était cool, pas trop extrême mais effectivement, 2 jours avec des gens comme ceux que tu as du fréquenter je ne suis pas sûre que tu ressortes de là avec la banane :/

  8. Coucou!
    Mon mec est chauffeur- livreur, il est tout le temps sur la route.Beaucoup beaucoup de km par an(il va en Belgique entre autre).
    Il perd ses points à vitesse grand V et ce pour tout un tas de motifs qui ne justifient pas la perte de points ET l’amende.Je pense que tout ca n’est qu’un business avec au sommet les associations( à buts très lucratifs!).

    1. Oui c’est un sujet qui a été abordé durant notre stage… C’est vrai que lorsque l’on roule beaucoup, même si on est très attentif, on a beaucoup plus de chance de perdre des points et sans être un chauffard pour autant… Perso je pense que le système du permis n’est pas super bien ficelé et qu’il pourrait être amélioré mais…euh…pour le moment je n’ai pas de suggestion donc je ne vais pas trop râler! 😁 Par contre, même si je suis plutôt d’accord pour le côté $$$$, n’oublions pas qu’il s’agit aussi de sécurité routière! Quand je vois comment certains roulent je me dis qu’ils méritent des amendes et de perdre leur point voir leur permis! 😡

  9. J’adore ton sens du sacrifice, « j’ai testé pour vous ». Ton article m’a fait sourire! Il y a tellement de choses qu’on fait sans vraiment le vouloir, qu’on considère comme des corvées ou des punitions, c’est finalement juste une question de point de vue! Être dans un environnement bienveillant permet sans doute plus d’avancer et de se remettre en question qu’un environnement hostile. Alors merci Coline d’avoir « testé pour nous « ;-)

  10. Coline,

    Un petit mot pour te dire que j’adore ce que tu fais. Je te suis depuis plusieurs années et je ne me lasse pas.
    Au delà des conseils mode et beauté, j’aime beaucoup ta façon de penser, de voir les choses et de l’exprimer.
    Bref, c’est un plaisir de te lire et de t’écouter et je voulais te le faire savoir!

    Très bonne continuation.

  11. T avais fait ta fofolle au volant ? 😄😄
    J ai 20 ans de permis…. Et zero infraction!!! 😁 C est comme l arret de la clop, je me sens trop fiere!! 😋

    Par contre si on pouvait faire un stage pour l
    Organisation et le rangement….. Et la cuisine…. J y vais direct 1 semaine!!!

    Des bises!

    1. Et bien même pas… Dixit mon mec je suis une des personnes qui respecte le mieux le code de la route qu’il connaisse! Comme quoi ^^ Pour les stages de cuisiné, hé mais ça existe déjà Et pour le rangement, je suis sûre que ça existe aussi! Allez, zou, plus d’excuses! ^^

  12. Merci pour cet article qui sort de l’ordinaire et cette expérience de vie enrichissante! Après malheureusement l’impact et la qualité de ce type de stage doit vraiment dépendre des formateurs et du niveau de mauvaise foi des conducteurs ce qui est bien dommage!^^

    1. Absolument! Je pense qu’on a vraiment, VRAIMENT et des animateurs géniaux! Et un bon groupe puisqu’au départ c’était quand même consignes limite en mode scolaire « on ne coupe pas la parole, on ne crie pas, on reste assis etc. ». A mon avis parfois ça doit être hyper folklo!

  13. A l’annonce de cet article j’étais en mode mouai / bof / on verra bien ce que ça donne… et au final j’ai pas compris à quel moment vous avez parlé rouge à lèvres pendant le stage ;) Blague à part, c’est sympa de de découvrir des choses et puis faut dire ce qui est je n’avais encore jamais lu d’article sur les stages de récupération de points…^^

  14. Cette technique (initier le changement) s’appelle l’entretien motivationnel. C’est beaucoup utilisé en médecine (addictions, pathologies chroniques…) mais ça sert dans tous les aspects de la vie !
    Si ça t’intéresse il existe un bouquin (qui s’appelle bêtement l’entretien motivationnel) écrit par les inventeurs de ce concept. C’est destiné au soignants mais ça peut s’appliquer à beaucoup de monde. Moi qui suis médecin je l’ai prêté à mon mec qui s’en sert pour manager son équipe ^^

    1. Si je peux me permettre, il s’agit plus justement du modèle transthéorique de Prochaska et Di Clemente utilisé notamment dans l’entretien motivationnel.
      Outre la question de la satisfaction du consommateur, il y a la question de l’origine de la motivation (intrinsèques ou extrinsèques), le regard que l’on porte sur nous…
      Bref c’était la minute psy !!!! Et c’est plutôt drôle de te découvrir parler de ça sur ton blog !

  15. Contente de voir que la Sécurité Routière redonne foi en l’humanité.
    Moi, ce n’est pas l’article qui m’a fait sourire, ce sont les photos, en grand décalage avec le sujet… à moins que ce que tu arbores, ce soit la chemise de camionneur et la mine soit celle, déconfite, de celui qui a perdu ses points… « Je parle de tout sans perdre le sens du style et de la moue » Strike a pause!

  16. Super article, super humour comme d’hab’ !!
    J’ai un peu honte de le dire mais j’avoue que je roule systematiquement 15 à 20 km/h au dessus de la limitation de vitesse sur autoroute, voie rapide et nationale bien droite ( route de campagne et agglomeration je respecte) non pas pour gagner 5 minutes mais parce que j’aime ça … Pas de stage en vue pour l’instant, j’ai encore tous mes points !

    1. Bonjour, Et bien ça me sidère dit nature peinture comme ça…

      Les limitations ne sont pas faites pour faire joli… C’est justement calculé pour avoir le temps de réagir…

      L’année dernière mon père était sur l’autoroute, limité à 130, il roulait à 130 et bien sûr en respectant les distances de sécurité, quelqu’un a pilé la voiture avant lui, la voiture devant lui s’est encastrée, 1 blessé grave, mon père a tapé la voiture de devant quand même, ma mère a quand même eu la main cassée, ceux qui lui sont arrivés derrière roulaient à 150, le mec a rien pu faire, sa femme blessée grave, et ceux derrière pareil, arrivaient trop vite aussi, 2 morts.

      Désolée, mais si on aime la vitesse on va sur circuit. Mettre sa vie en danger, à la limite pourquoi pas, mais celle des autres…

      Déjà qu’en respectant les vitesses autorisées et les distances il arrive des catastrophes… Je dis tout cela parce que je suis touchée de près par plusieurs accidentés graves de la route à cause des autres…

      L’oncle de mon mari est mort en voiture à cause d’un mec qui allait trop vite sur une nationale et qui a mordu sa voie, mon oncle à moi est paralysé de tout un coté à cause d’une femme qui roulait trop vite et qui ne l’a pas vu s’engager alors qu’il avait la priorité il était en 2 roues, mon mari a fait de l’hôpital, plusieurs opérations et gardera un léger handicap au bras à cause d’une femme qui allait trop vite aussi et lui a coupé la route alors qu’il était en 2 roues.

      Ca n’arrive pas qu’aux autres. Quand il ne vous est jamais arrivé quelque chose on se croit souvent invincible et on doit se dire oh c’est pas grave 15/20 kms en plus je maitrise je suis un pilote j’aime la vitesse.

      Désolée mais vous ne maitrisez rien du tout. Si jamais un jour vous renversez quelqu’un ou vous créez un accident à vitesse excessive vous détruirez une famille et vous vous en voudrez toute votre vie.

      Je suppose qu’après cette lecture vous allez sûrement vous dire oh la donneuse de leçons…Je fais ce que je veux… Oui mais non. On ne fait ce qu’on veut que quand ça ne concerne que soit.

      A méditer…
      Bonne journée

  17. Coucou Coline,
    Tu viens de me donner envie d’aller faire un stage!!! Non sérieusement, c’est souvent comme ça, quand on s’y attend le moins la vie nous réserve de belles surprises!! Quand on a pas envie d’aller à une soirée, par exemple, et qu’on traîne les pieds, c’est là que l’on s’amuse le mieux! Pour moi, ce sont des signes de la vie, qui nous rappelle de lui faire confiance ;)
    Sûr cette phrase philosophique, je te souhaite une bonne soirée, fête bien tes points!!!!

  18. Super article Coline, je n’aurais pas imaginé ça non plus!! Après tous les stages ne se passent peut-être pas de la même façon, il serait inintéressant si des lectrices en ont passé qu’elles nous donnent leur avis!

    bises

  19. Bonjour Coline,
    j’ai passé le même stage il y a 1 an et demi …. et pour les mêmes raisons… Tiens donc !!! je fini par croire que cette histoire de compteur à 135 et 95 est un problème constructeur ;) j’ai effectivement fait les mêmes conclusions que toi et je suis arrivée avec les mêmes a priori que toi ! la vie ne cesse de nous montrer qu’il faut toujours vivre les choses avant de juger.
    merci pour cet article, des bons souvenirs ! bonne soirée à toi

  20. Coucou :) Tu as eu beaucoup de chance je crois, de tomber sur des animateurs intéressants et intéressés, et sur des camarades de classe diversifiés ;) Ma mère a participé à ce stage, et n’a vraiment trouvé aucun point positif, étant donné que le plus gros de la formation considérait à décourager les alcoolos…
    Mais c’est génial que tu aies apprécié, et ça fait du bien de savoir que certaines de ces formations sont bien réalisées, et ont un impact positif !
    Des bisous, et courage pour ton régulateur de vitesse ! ;)

  21. Merci pour cette manière unique de tirer le positif de tes expériences, je n’ai plus que 6 points le stage je commence à y penser….

  22. Bonjour Coline,

    Votre article me donne (presque) envie de perdre des points pour aller suivre cette formation !!!

    Chouette cette catégorie « j’ai testé pour vous » avec cet article qui casse les clichés qui peuvent entourer ce type de formation. Vivement le prochain test !

    Belle journée à vous,
    Capucine

  23. Rien de mieux que de réaliser que nos préjugés étaient faux et que finalement ce qu’on appréhendait pendant tant de temps est génial !
    Je viens de poster un post sur une experience assez similaire sur mon blog https://youzfoul.wordpress.com/
    L’article devrait vous réconcilier avec les brocantes pour celles qui ne sont pas encore convaincues :p

  24. J’ai adoré cet article, il m’a beaucoup touché dans mon ptit coeur!!. Nous sommes dans une société de compétition ou beaucoup de gens opte le chacun pour soi. un bon bol d’humanité c’est comme respirer un bol d’air frais ça te regonfle à bloc!!!

  25. Hello Coline,

    Suprise et ravie de voir que tu cites sur ton blog le modèle trans-théorique du changement de comportement de Prochaska et Di Clemente. Je travaille dans le domaine de la prévention, promotion de la santé et c’est l’un des modèles théoriques de référence que j’utilise, notamment pour convaincre de futurs et jeunes parents de limiter l’utilisation de produits chimiques dans leur quotidien, pour leur santé, leur bien-être et celle de leur enfant.(Pour infos: http://www.projetfees.fr/)

    Je pense que cela est normal que les propos de la psy t’aient autant parlé, car quand tu parles de zéro déchet, de végétarisme, de consommation plus responsable, saine et éthique, etc. on retrouve bons nombres d’éléments que j’essaie de faire passer auprès du public que je rencontre (et qui sont liés à ces modèles de changement de comportement): prendre le temps, se concentrer sur le positif plutôt que le négatif, on ne peut pas être parfait en tous points et tous les jours, mener une réflexion sur soi-même et sur ce qui nous convient le mieux pour être dans une véritable dynamique positive (plutôt que ce soit une charge pour la personne), etc.

    A contrario, ce modèle permet aussi de comprendre que les réactions négatives de certaines personnes du type: « c’est bien de limiter ses déchets, mais t’utilises une brosse à dent électrique » ou « tu manges bio mais t’achètes des fringues fabriqués en inde par des enfants », etc. (je grossis le trait), sont tout aussi humaines: ce sont souvent (pas tout le temps, des fois les gens sont justes… cons.) des mécanismes de défense car les personnes en question se sentent prises en défaut dans leurs pratiques (et qu’on les juge, alors que pas du tout!). Et c’est souvent avec ces personnes là que discuter, échanger, peut leur permettre de cheminer légèrement (un pas après l’autre) sur leurs habitudes de vie et ce que cela sous-tend comme représentations, ambitions, accomplissement personnel…

    BREF! ce commentaire sans queue ni tête pour te dire que j’apprécie ce que tu fais, et que je suis RA-VIE que tu aies découvert cette théorie (oui, on est en joie avec ce qu’on peut) qui m’aide beaucoup sur le plan professionnel mais aussi personnel, pour relativiser quand je ne suis pas au top niveau sur certains trucs qui me tiennent à coeur, ou quand des personnes relèvent des éléments négatifs dans tout ce qui est positif: je me dis, « elles sont en phase de pré-contemplation, ce n’est pas grave! »

    Bonne journée!

    1. C’est grâce à toi (et d’autres) que j’apprends le terme exact, merci beaucoup! Merci aussi pour ton point de vue sur les réactions négatives qui résume assez bien ce que je pense… 😁

  26. Coucou,
    je ne laisse jamais de commentaire mais je te suis déjà depuis plusieurs années.
    J’ai adoré ton article. Justement je suis en ce moment en train de me poser des questions sur certaines choses que je fais au quotidien (rien à voir avec la sécurité routière) et j’essaie de faire de gros efforts sans rechuter^^
    rien de grave en soit, mais ça fait tellement de bien de tomber sur ce genre d’article lorsque l’on a la tête toute emmêlée (ça se dit ce truc?)
    Je te souhaite une très belle soirée et merci encore.
    Bisous

  27. merci Coline,
    je suis, enfin j’étais psychologue, changement de route ;) et j’ai animé pdt qq années ces stages en complément de mes autres job. Alors oui, Merci, c’est vrai que c’est chouette ces journées, et que tout le monde, ou presque repart content, même si certains persistent à garder leur image de la virilité et donc de l’admettre, on se marre bien et on réfléchit sur soi, pas donné à tout le monde.

  28. J ai aussi fais ce stage, et j y ai ressentie les mêmes choses que toi. Ravie d avoir partagé du temps avec d autres personnes ds ma situation. D avoir pu à certains moment vider ma colère, ( le fameux abus de pouvoir des flics, au moment où tu te fais prendre la main ds le sac ) et d avoir été ecouté.
    J ai retrouvé cet esprit de groupe, avec des gens complètements différents mais venu pour la même formation. A une réunion de la croix rouge, pour être formé aux gestes d urgences.
    Humainement plus riche en en sortant qu en y arrivant !

  29. C’est vraiment ce genre d’article que j’adore lire. C’est tellement important de cibler ces petites choses positives de la vie et de montrer qu’il y a toujours de la solidarité et de l’humanité :)

  30. Ce billet tombe pile poil. Après 20 ans dans la même boite (j’ai changé de sce), j’ai décidé hier de négocier mon départ. J’ai un salaire correct, une zone de confort assez extrême et malgré tout envie d’autre chose. De m’occuper réellement des miens, de moi, de ceux que j’aime. De me retrouver, de lire, de prendre le temps… Je n’ai pas dit que je ne voulais plus travailler, bien au contraire, mais je ne veux plus travailler de la même façon pour remplir mon temps et celui de la boite.

    Ma vie va peut-être s’arrêter rapidement alors je ne veux pas en perdre une miette. Attention, j’ai une petite marge de sécurité qui s’appelle mon amoureux. Sans lui, je ne pourrais pas… C’est une décision de famille. J’aurais été seule, j’aurais probablement envisagé la chose différemment, mais je pense que l’on peut toujours prendre la décision d’aller vers quelque chose qui nous correspond, quitte à vivre sans iphone.
    Ma réflexion est un peu rapide, mais je me retrouve dans ce que tu écris avec 20 ans à peu près de plus que toi.

  31. Coucou Coline,
    Je suis contente de lire cet article, et je partage également ton point de vue et ton expérience. J’ai aussi fait ce stage il y a quelques temps…et même ressenti, même atmosphère, et même prise de conscience.
    Il y a toujours dans le groupe 1 ou 2 personnes qui se croient au dessus des règles etc etc… (« ça sert à rien… », « j’ai la maitrise de la vitesse, c’est complètement débile etc… »), mais comme toi globalement, 2 jours ou on apprend, 2 jours ou on echange…et ça va au dela de l’aspect purement « code de la route » et risque pour sa vie.
    Je m’étais même dit en sortant « ouah ! j’ai eu de la chance d’être tombée sur des encadrants pareils… ça doit pas être le cas partout… » et bien je suis ravie que ces stages soient aussi positif dans d’autres structures…
    Merci d’avoir fait cet article, car ça motivera surement des gens qui ont besoin de le faire mais qui y vont à reculons… et ça dédramatisera le truc !
    Vivement ta prochaine video !
    Bisous Coline !!!!

  32. Bonjour Coline,

    Je poste rarement mais je dois dire que là j’ai tellement ressenti la même chose que toi. Je suis allée à un stage, comme on va à l’ abattoir… moi en plus c’était pendant mes vacances hum. Et tout le monde m’avait dit Oulala tu vas te faire ch…. pendant 2 jours. Et bien non! comme toi j’ai été agréablement surprise par les animateurs et les gens qui faisaient le stage avec moi. J’ai appris plein de choses, j’ai pris conscience de plein de choses et en plus de ca on s’est marré! J’ai adoré! J’ai rencontré des gens supers. Bref que du positif !

    J’y retournerai pas toutes les semaines mais…!

  33. Ahaha ben c’était plutôt cool comme récit d’un truc qui est censé être hyper chiant. Je trouve ça toujours un peu marrant quand tu te retrouve dans un moment de la vie qui est censé être plus ou moins une torture et qu’au final tu plutôt très bien. Mais je crois en effet que tu eu de la chance , un peu comme a l’école quand tu tombe sur le bon prof ! Ben la t’es tombé sur le bon stage, avec le groupe et les formateurs, tant mieux pour toi! Sinon mon mec et ses deux points sur le permis a qui j’ai lue l’article et ben il a pas du tout été surpris que tu sois avec des gens plutôt cool. Mais bon il envisage toujours pas d’y aller… (j’aurais essayé avec ton article :)

    Sinon je vais peut etre te parler d’un truc hors sujet mais j’ai une petit question qui me questionne :
    je trouve super jolie l’effet sur l’image « deux jours » sur la police c’est beau, tu fais ça sur photoshop ?
    Je me suis toujours dit que le graphisme de ce que tu fait (et le montage vidéo aussi) est hyper propre et jolie , et du coup je me suis demandé si ta appris toute seule? Ou si tu est graphiste de base ? ou quelque chose comme ça ?
    En tout cas merci Coline pour ce genre d’article good vibes
    Marie

    1. Ah mince, désolée que mon post ne l’ai pas convaincu! ^^ Pour le reste oui j’utilise PS et non je ne suis pas graphiste ou quelque chose du genre « à la base », j’ai tout appris sur le tas comme on dit :)

  34. Voilà un article très enthousiasmant et qui met du baume au coeur ;)
    C’est vrai qu’on a tout de suite des préjugés sur ce genre de stage, mais comme pour tout, il ne faut pas s’y arrêter et creuser un peu et c’est souvent là qu’on est le plus surpris et marqué !
    Ca l’air de choses simples mais c’est bien là l’essentiel : à quoi ça sert de « se tuer à la tâche », gagner de l’argent sans sens pour ensuite en profiter partiellement et la plupart du temps de façon superficielle..
    C’est pas forcément facile de trouver un travail dans lequel on s’épanouit et qui nous permet de financer d’autres plaisirs à côté, mais c’est possible si on s’en donne quelque peu les moyens et si on s’ouvre à toutes les possibilités :)
    Merci Coline pour cette graine que tu t’appliques à arroser dans ton blog et qui j’espère va germer dans l’esprit de chacun

  35. Bonjour Coline,

    Votre article circule sur les réseaux sociaux des animateurs de stage de sensibilisation à la sécurité routière et arrive jusqu’à moi un peu par hasard. Il y a tellement d’articles sur le sujet que je ne prends même plus la peine de les lire, mais le vôtre a capté mon attention dès les premières lignes. Le style me plait, il est bien différent des trucs nases que j’ai l’habitude de lire sur le sujet.

    Au fur et à mesure de la lecture, je me dis « tiens je suis en phase avec ce psychologue ; c’est tout à fait comme ça que je l’aurais dit… » pour peu à peu comprendre au fil des anecdotes que ce psychologue, c’était moi.

    Je dois dire que j’ai rarement des retours des stagiaires sur le vécu du stage, et des retours de cette qualité et de cette sincérité, n’en parlons même pas. Votre article m’a beaucoup fait plaisir. Il me renforce dans ma conviction de l’utilité de ces stages pour les personnes qui comme vous ont la capacité de se réapproprier le contenu.

    Bonne route,
    Sébastien S.

  36. Bonjour, mon collègue François que vous avez rencontré en stage permis à points m’a fait découvrir votre blog (que j’ai beaucoup aimé ) et votre post. Un grand merci à vous de parler du stage comme vous le faîte. Tous les stages ne se passent pas comme celui auquel vous avez assisté, nous sommes peu d’animateurs à tendre vers ce type de réflexion et de lire votre témoignage et votre satisfaction est un encouragement pour nous à continuer de nous investir dans ces stages, à continuer de réfléchir avec nos stagiaires sur notre mode de vie, la course effrénée par laquelle on se laisse entraîner. .. alors merci. Et bonne route!
    Marie Lorraine Crumbach, psychologue.

  37. Bonjour Coline,
    Merci pour ce message qui fait chaud au cœur. Je suis un des animateurs de votre stage (pas le psy, l’autre). Sebastien (le psy) m’a contacté hier et m’a transféré votre message. J’ai fini la semaine avec un beau sourire donc mille mercis! Nous sommes tous malheureusement tellement encrés dans des préjugés… Nous avons essayé à vous inciter à une réflexion sur nos valeurs personnelles, nos comportements etc… Je suis ravi que cette démarche à fait écho chez vous, cela fait plaisir à entendre et nous motive à avoir confiance dans la capacité à agir de chacun. Très bonne continuation à vous et à vos proches. Prenez soin de vous.