No Impact #1

Avant-propos

Cet article est dans les tuyaux depuis pas mal de temps…

C’est toujours un peu délicat d’aborder certains sujets ici puisque certains me diront « hé, oh, c’pas l’thème hein, qu’est-ce que tu nous fait là?? » mais j’ai toujours envie de passer au delà de ce détail et surtout je garde l’envie que, régulièrement, on puisse parler d’autre chose que de frusques, sur ce blog.

Puisque, définitivement, et il ne faut pas l’oublier, pour vous comme pour moi, la vie ne se résume pas à une nouvelle paire de chaussures ou à des virées chez H&M le samedi après-midi.

Comme pour les posts précédents de la rubrique Go Green il ne s’agit pas de juger mais simplement d’essayer d’ouvrir les esprits à une vision des choses un peu différente et indéniablement un peu meilleure.

—————————————————————————

Je ne suis pas certaine que ce côté de ma personnalité transparaisse excessivement ici mais j’ai un côté écolo pas du tout refoulé, et ce depuis un paquet d’années.

A vrai dire, jusqu’il y a encore quelques mois je me sentais  « écologiquement supérieure » à une grande partie de mes concitoyens… (oui, bon, ça arrive même aux meilleurs, hein, pardon ;))

Partant du principe que je mange quasi exclusivement bio, que j’essaie autant que possible de me concentrer sur les produits locaux, que j’ai un gros penchant pour les meubles de seconde main, que je trie mes déchets et composte aussi consciencieusement que possible depuis des années, essaie de jeter le moins possible et de toujours donner ce qui peut encore servir, je me disais que si on devait me noter, j’obtiendrais sans aucun doute une note très correcte.

Et comme j’ai une fâcheuse tendance à vouloir pousser toujours un peu plus loin, après avoir passé des années à me renseigner sur l’alimentation et les cosmétiques, je suis passe à l’écologie. Logique implacable.

Ca a commencé avec le bouquin de Béa Johnson. Ce livre et le mode de vie de l’auteur a été une véritable révélation pour moi. Je me suis rendue compte que j’étais une grosse quiche de l’écologie et que mes histoire de tri et de compost ne valaient pas une cacahuète face à ce que cette nana avait développé.

J’ai commencé à fouiller sur le net, à passer des heure sur des blogs écolos, à essayer de trouver des solutions et faire changer mon mode de fonctionnement.

S’est ajouté à ça le film Home de Yann Arthus Bertrand. Enorme claque. Au point que je n’ai même pas réussi à le regarder jusqu’au bout tellement ça me foutait le moral à zéro.

Bref, grosse remise en question, colère, abattement, on est dans la merde au secours, tout ça.

Je me suis dit qu’il était temps de faire évoluer les choses, que ce que je faisais au quotidien depuis toutes ces années n’était pas négatif en soi mais que je pouvais sans aucun doute avoir un « impact beaucoup plus positif »!

Je continue à lire le livre de Béa Johnson, ça fait quelques mois que je suis dessus, j’en suis à la moitié (oui j’ai des périodes tortue de la lecture que voulez-vous… ;)) mais toutes les infos que j’y ai déjà puisé ont trouvé un écho quasi direct en moi et je ne ressens presque pas le besoin de le finir tant il est bien fait et tant tout me semble maintenant limpide.

Donc, vous l’aurez compris, beaucoup de choses ont changées dans mon quotidien ces derniers mois et je me suis dit que les partager avec vous ici serait une bonne idée.

Ce blog a près de 7 ans et après tout ce temps passé ici j’ai envie d’apporter quelque chose de plus, d’essayer de délivrer un message qui va au delà de la mode et de la beauté. Sans faire virer de bord cet endroit, je tiens à essayer de l’utiliser pour quelque chose de positif.

Alors si l’aventure vous tente je vous propose donc de poster plus ou moins régulièrement (et en fonction de mon évolution personnelle sur le sujet), cinq petites choses que je fais pour réduire mon impact sur la planète.

Sans oublier, comme toujours, qu’il ne s’agit pas de devenir un petit être écologiquement parfait. A moins de vivre dans une maison en herbe au fond de la forêt sans électricité, ni eau courante, avec des toilettes sèches et des feuilles de chêne en guise de papier-toilette et de se nourrir exclusivement des récoltes de son potager et j’en passe, c’est impossible.

L’extrémisme quel qu’il soit mène rarement à quelque chose de positif. La vie actuelle est telle qu’elle est, il faut composer avec mais si tout le monde appliquait quelques petits changements à son mode de vie, je suis persuadée que ça irait déjà bien mieux.

On y va?

IMG_9889-5 Exit l’eau en bouteille plastique!

const

L’eau que je « devais » boire a soulevé une longue, trèèès longue réflexion chez moi. J’ai eu besoin de près d’une année entière pour choisir mon camp, navigant constamment entre soucis sanitaire et écologie.

Voici les points que j’ai étudié pour conclure cette affaire:

L’eau en bouteille est sans aucun doute meilleure pour la santé…MAIS elle est, en France, stockée dans des bouteilles en plastique, plastique qui, tout le monde le sait maintenant est un des pires polluant qui existe.

Qui plus est le plastique reste un matériaux dont les composants ont facilement tendance à migrer dans les aliments ou liquides qu’il contient (notamment quand il est chauffé mais pas que…)(je garde un souvenir impérissable d’une bouteille d’eau achetée en Jordanie dont la date limite de consommation avait été dépassée… L’eau avait tout simplement un goût de plastique)(c’était formidable)(grand moment de bonheur pour mon palet ;))

L’eau du robinet est, quant à elle, moins safe que l’eau minérale (il y a certes la possibilité d’accéder aux analyses de l’eau courante de votre commune mais aussi bonnes soient ces analyses cela n’empêchera jamais de retrouver tout un tas de saloperies dans votre eau…) mais 30 à 40 fois moins chère et surtout, elle ne génère aucun déchet chez ses consommateurs.

– On peut bien évidemment investir dans une carafe filtrante… MAIS ces carafes restent, la majeure partie du temps, des carafes en plastique (donc polluantes + possibilité de migration vers le liquide) et surtout, leur bénéfice pour la santé est de plus en plus décrié (=zéro). Le réel intérêt de ces carafes se trouverait donc quasi uniquement au niveau gustatif car, effectivement, elles annulent tous les goûts désagréables que peut avoir l’eau du robinet (coucou le chlore!).

– Ou alors opter pour adoucisseurs d’eau/osmoseurs/filtres pour robinets mais…le constat reste malheureusement le même puisqu’aucun de ces dispositif ne permet d’obtenir une eau parfaitement « dé-polluée » tout en restant parfaitement « minéralisée »

–> les adoucisseurs remplacent le calcium par du sel. Supayr. Et les osmoseurs captent tout simplement tous les minéraux contenus dans l’eau. Supayr supayr

concl

Le problème ne peut pas se régler dans nos foyer mais uniquement à la source.

Se pose alors une conclusion très simple: continuer à polluer en buvant de l’eau en bouteille ou mettre fin à ce système en buvant l’eau du robinet?

Après toutes ces réflexions le verdict, en ce qui me concerne, a été sans appel.

solut

Je bois donc l’eau du robinet, moins bonne que la Volvic que je bois depuis que je suis née mais bien plus en accord avec mes convictions.

Et je la stocke dans des bouteilles en verre:

Deux bouteilles pour pouvoir les nettoyer régulièrement sans se retrouver à la dèche.

–> La première achetée chez Ikéa pour 2 balles 50 et la seconde que j’ai récupérée (dans une poubelle)(non je déconne) après avoir terminé une bouteille de limonade que j’avais achetée.

– Je la rempli, je laisse (quand j’y pense) reposer quelques heures bouchon ouvert pour atténuer le goût de chlore et hop, au frigo!

– Le jour où l’une d’entre elle se casse je la jette dans un conteneur de recyclage et je n’ai qu’à m’acheter une nouvelle bouteille de limonade en verre, descendre la limo en 1h (sérieux, je suis la seule à engloutir 1 litre de limonade en si peu de temps? Ce truc me rend cinglée! *__*) et c’est reparti pour un tour!

Niveau nettoyage je m’y colle une fois par semaine avec de l’eau chaude, un peu de liquide vaisselle et du gros sel (pour l’effet de frottement). Je balance le tout au fond de la bouteille, je secoue, je rince et c’est terminé.

trucenplus

Pour les autres boissons comme les jus de fruits etc. je n’en achète plus que dans des bouteilles en verre. Le plastique est réellement une plaie alors que le verre est, trié et jeté correctement, recyclable à l’infini!



IMG_9878-2 Coffee! Grande drogue passion dans ma vie!

const

Je suis accro au café, il fait partie de ma routine de réveil donc pas de café=Coline de très très mauvaise humeur et dans le pâté toute la journée.

J’ai, durant plusieurs années, utilisé des machines à dosettes. D’abord une Senseo puis, durant 2 ans, une Dolce Gusto.

En plus de produire un café franchement moyen (j’ai entendu un jour à la radio que notre café, en France, était quasiment l’un des plus mauvais du monde… -___-‘) c’est aussi, et surtout, ULTRA polluant!

Autant la Senseo passait encore puisque ça restait du café et un petit filtre donc le tout était compostable mais alors la Dolce Gusto…!!! Grosse cata écologique et grosse crise de culpabilité tous les matins. Si on ajoute à ça le prix exorbitant des capsules (comptez entre 4 et 6 balles pour vous faire 8 à 16 cafés O_O Sachant que dans mon cas je ne buvais que des cappuccinos soit un conso de café de quasi 10€/semaine vu que mon chéri en boit aussi…), y a de quoi se tirer une balle avant même d’avoir avalé son café. Pas cool.

concl

Ces machines à dosettes sont une véritable catastrophe. Pour peu que vous soyez deux à boire du café le matin ou que vous fassiez des après-midis café/poker avec vos copines, utiliser une machine à dosettes représente une quantité de déchets énormissime et un gouffre financier!

solut

Investir dans une VRAIE machine à café/cafetière!

Une « vraie » machine pour café en grains, qui moud et offre un vrai bon café. C’est un gros investissement (l’entrée de gamme pour pouvoir utiliser du café en grain doit être aux alentour des 200€ et les prix montent assez rapidement) au départ mais la création de déchet tombe quasi immédiatement à zéro:

–> le marc de café se composte.

–> peut être utilisé pour nettoyer les canalisations si on le verse dans l’évier en faisant couler un peu d’eau.

–> fait un excellent gommage pour le corps (anti-cellulite, à c’qui paraît…)!

Reste éventuellement l’emballage du café en grains que vous achetez mais cet ultime déchet est facilement mettable de côté en achetant votre café chez un vendeur de café en vrac et en vous y rendant avec votre propre contenant.

Une cafetière italienne ou à piston (entre 20 et 50€): Ici encore, si vous achetez votre café déjà moulu et en vrac: vous ne générez aucun déchet! Le marc est utilisable de la même manière qu’avec la machine.

Un bonne vieille cafetière en porcelaine et un système de filtre: En choisissant vos filtres correctement vous pourrez sans soucis les composter ou les jeter dans votre poubelle « verte », si poubelle verte vous avez.

trucenplus

Et ma machine à dosette j’en fais quoi?

Solution n°1: L’idéal serait de se débarrasser de cet engin de malheur en le mettant au recyclage (on trouve de plus en plus de « points recyclage » dans les supermarchés pour ce genre de choses, c’est très pratique!) mais jeter un objet qui peut encore servir fait toujours mal au coeur (en ce qui me concerne, en tous cas ;)).

Solution n°2: Donner! Emmaüs récupère avec plaisir ce genre d’objets! Ils le revendent à petit prix et les bénéfices permettent de faire vivre l’association. Vous pouvez aussi l’offrir à un foyer quelconque, à un de vos proches, une école ou n’importe qui ou quoi d’autre.

IMG_9883-3

IMG_9886-4

Un peu moins délicat mais important malgré tout: le cas du thé!

const

On nous vend énormément de thé en sachets, sachets eux-même conditionnés dans des boîtes en carton=déchets=pas biiieeeeen!

concl

Ok, les sachets de thé sont, pour la plupart compostables ou jetables dans les poubelles vertes et les cartons recyclables mais ça n’en reste pas moins des déchets parfaitement inutiles, qu’il faut produire et empaqueter et dont on pourrait largement faire grâce à la planète.

solut

Le thé en vrac!

– Primo parce que c’est mille fois meilleur. Ben ouais.

– Ensuite parce que, certes il y a les boîtes, mais ces boîtes sont souvent jolies et tout à fait réutilisables le jour où elles sont vides pour y ranger tout et n’importe quoi (gâteaux, pinceaux makeup, trombones, épices, gros sel, feutres, merdouilles en tous genre…)

– Et enfin parce qu’en s’y prenant correctement on peut refaire son stock de thé sans générer aucun déchet! Il suffit de se rendre chez un vendeur de thé en vrac (j’en ai un Mariage Frères dans ma ridicule bourgade, pour vous dire… ;)) avec sa boîte vide!

IMG_9875-1

const

Quand comme moi on consomme énormément de fruits et légumes on consomme aussi, de façon presque « naturelle »…énormément de sachets en plastique (mais si, ceux qui sont en libre service aux rayons fruits et légumes, vous savez?)

Le déclic m’est tombé dessus un jour où, en faisant mes courses chez Grand Frais (le temple du fruit et du légume *__*), juste avant moi est passé une dame avec à peu près 350 kilos de légumes, tous emballés dans des sachets plastique. L’idée de Béa Johnson et de ses petits filets a immédiatement trouvé écho en moi, de façon violente et assez radicale.

concl

C’est sûrement très bête mais durant des années j’ai trouvé ça tout à fait normal d’emballer mes fruits et légumes dans des sachets plastique alors que la véritable question était: POURQUOI FAIRE?

Pourquoi générer des déchets parfaitement inutiles et gargantuesques, qui passent quasi directement de la case « achat » à la case « poubelle »? Pourquoi les supermarchés ne suppriment-ils tout simplement pas ces sachets pour forcer les consommateurs à utiliser des contenants propres et réutilisables à l’infini?

Aussi, grosse grosse interrogation dans mon esprit torturé: POURQUOI LES FRUITS ET LEGUMES BIO SONT ILS CONSTAMMENT SUR-EMBALLES AU SUPERMARCHE?

Je fréquente plusieurs enseignes (Cora, Super U, Intermarché…) et dans aucun de ces supermarchés les fruits et légumes bio ne sont proposés en vrac. Il y a toujours un carton + un film plastique, allant même jusqu’à emballer les concombres à la pièce dans du plastoc. Réaction -> WTF?!

Pour moi c’est un non-sens total et complet.

solut

J’ai récupéré tous les petits dust-bag que j’avais (exemple ceux qu’ils donnent chez COS quand on achète des bijoux ou des chaussures) et acheté 6 filets à linge sur Ebay pour un coût total de 13,70€.

Sachets plastique-> 0 / Coline-> 1

Le seul souci que je rencontre (et c’est là que le conditionnement du bio me fait sauter au plafond) c’est qu’en supermarché, donc, tout est déjà emballé et sauf cas très particulier je n’achète jamais de fruits et légumes non bio.

Je dois donc me rendre dans mon épicerie bio, où, certes, les prix sont un peu plus élevés mais au moins les fruits et légumes sont proposés en vrac et je peux les mettre directement dans mes dust-bag et filets à linge.

trucenplus

Si vous n’avez pas envie d’investir d’argent dans ce domaine et que vous savez vous servir de vos dix doigts (ou d’une machine à coudre) vous pouvez les confectionner vous-même avec des vieux tee-shirts, des torchons, des chutes de tissus.

 

IMG_9871-1Hiver -> Rhume -> Mouchoirs

const

Dans la catégorie des déchets les mouchoirs s’en sortiraient presque avec une bonne noteSi seulement on les jetait correctement!

Les mouchoirs sont des déchets que l’on peut sans aucun souci composter (à condition qu’ils n’aient pas été blanchi au chlore) ou jeter dans sa poubelle verte. Le souci c’est que peu de personnes ont ce réflexe (et moi la première durant très longtemps!) et jettent leurs mouchoirs dans la poubelle à déchets non recyclables.

En partant sur une petite famille de 3 personnes dont un marmot qui a constamment la goutte au nez en automne/hiver/début du printemps et qui utilise 1 mouchoir pour 1 utilisation (perso j’ai beau expliquer à ma fille qu’elle peut l’utiliser plusieurs fois… acomprenpa!) la quantité de déchets générée par l’utilisation des mouchoirs est assez énorme!

Si on ajoute à ça que la matière première pour fabriquer des mouchoirs n’est autre que…le bois et qu’il faut entre 100 et 200 tonnes d’eau pour produire 1 tonne de papier + qu’il faut en racheter constamment puisqu’après 2 ou 3 utilisations maxi ils finissent à la poubelle… La facture devient rapidement assez salée, pour le consommateur comme pour la planète.

concl

Le recyclage des mouchoirs n’est pas très problématique si on le recycle correctement (compost ou poubelle verte) mais encore une fois, le souci se trouve du côté de la source: énormément de ressources déployées pour un objet à usage unique et toujours un petit gouffre financier dont on pourrait se passer.

solut

Première alternative: Utiliser des mouchoirs en papier recyclé.

Disons que c’est « moins pire » mais ce n’est malgré tout pas une solution puisqu’une même fibre peut être recyclée au maximum 5 fois avant de devenir trop courte et qu’on ne puisse, en gros, plus rien en tirer. D’autant qu’il n’existe pas sur le marché que du papier 100% recyclé! On trouve beaucoup de mélanges papier recyclé/nouvelles fibres ce qui au final n’a pas grand intérêt

Deuxième alternative: les mouchoirs en tissu (oui, comme ceux de ton grand-père, voilà!).

C’est la solution que j’ai choisie avec des mouchoirs en coton bio. J’en ai acheté 24, pour un coût d’un peu moins de 60€, certes un investissement au départ mais les mouchoirs en tissu sont réutilisables à l’infini, il suffit de les glisser dans la machine entre les housses de couette et les serviettes de bain.

++++++++++++++++++++++++++++++++

Bravo à celles et ceux qui auront tout lu! (ça va? toujours en vie?) J’espère que cette nouvelle rubrique dans la catégorie Go Green vous plaît.

Quoi qu’il en soit ce n’est qu’une petite partie de la multitude de petits changements que l’on peut opérer au quotidien pour filer un coup de main à notre pauvre planète. J’espère que ces posts trouveront écho chez certaines personnes, les aideront à voir les choses différement… Et qu’à leur tour elles en parleront autour d’elles pour, pourquoi pas un jour, réellement réveiller la conscience écologique de chacun (oui, je suis TRES optimiste comme nana ;))!

Passez une excellente journée!

770 commentaires sur No Impact #1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour Coline, ce type d’articles me parlent complètement et je les lirai avec plaisir. De plus, je trouve le ton clair, précis, agréable et non culpabilisant. Il faut « juste » prendre (ou reprendre) de bonnes habitudes au quotidien. Merci !

    1. Superbe article ! Je suis 100% d’accord avec toi et j’adopte aussi ces principes. Je n’ai pas encore passé le cap pour les mouchoirs mais cela va venir :-) Et je suis convaincue, comme toi, que si chacun fait un petit effort, le résultat sera important !! Continue ce type d’article, c’est top !

    1. Merci Coline, je trouve ce genre d’article vraiment chouette. Toi aussi tu peux toucher et éduquer tes lecteurs, et ce n’est pas du tout malvenu. Grâce à toi je vais déjà abandonner l’eau en bouteille, ce sera une bonne continuation de mes efforts quotidiens… Les déchets sont une vraie plaie.
      Mafalda ❤
      http://mafaldadotzero.blogspot.fr

  2. Merci point.

    Un moment que je tournais en rond, que je ruminais ma colère de pas pouvoir, d’avoir un peu honte de n’avoir pas eu conscience de ça plus tot (oui j’ai que 27 ans mais bon).

    J’ai déjà certains réflexes dont tu parles mais je vais perfectionner tout ça!

    très belle journée!

  3. Super article! C’est la première fois que je poste un commentaire mais le sujet me tient à coeur… J’ai bon jusqu’au moment où tu abordes les légumes bio sur-emballés du supermarché… Le problème pour moi c’est que je dois faire plus d’1/2h aller-retour en voiture pour aller au mag bio où les légumes-sont-sans-emballage… est-ce qu’on s’y retrouve au niveau bilan carbone ? Pfff ça devient compliqué….

  4. Moi aussi j’ai acheté le livre de Béa Johnson… et je ne suis pas arrivée encore au bout….
    Mais je suis d’accord avec toi pour dire que quand tu penses faire au mieux…en fait tu en es loin…
    Et aussi je suis effarée comme toi de voir les produits bio en supermarché emballés sous plastique !!! Et de manière générale, je trouve qu’il n’y a pas assez de libre-service du style distributeur pour tout ce qui est riz, pâtes, céréales, légumineuses etc…. je trouve cela très dommage.
    Et je vais regarder sur Ebay pour les linges car j’avais cherché aussi à m’en procurer mais sans succès.

  5. Hello Coline… Article très instructif!
    Il est vrai que je viens sur ton blog pour tes looks mais je trouve ça très sympa de partager d’autres choses de temps à autres. En plus, c’est une sujet qui m’intéresse et que je me pose souvent pleins de questions sur le « comment améliorer ma démarche écolo !!?! »
    Bref je fais attention aussi depuis quelques années à mieux consommer dans tous les sens du terme : mieux m’alimenter et faire attention à mon impact sur l’environnement (même si c’est pas facile tous les jours hein ok!!!). Je fais déjà la même chose que toi pour le thé / eau / légumes bio (je n’achète moi aussi jamais de légumes en grandes surfaces à cause des emballages et m’accorde mon petit plaisir du marché bio le dimanche matin!).
    En tout cas merci pour cet article :D
    Bonne journée à toi

  6. Salut Coline !
    Muy intéressant cet article et moi ca me botte ce genre d’articles, on n’est pas que des shopping addicts, on a aussi un cerveau :-)
    Pour le conditionnement des fruits et légumes bio, je trouve ca aussi stupide, mais un ami à moi qui bosse dans le secteur m’a dit que en fait c’est pour éviter la « contamination » avec les autres fruits et légumes pendant le transport et le conditionnement…ceci explique cela !

  7. Merci infiniment pour cet article! Clair, précis, bien écrit !
    Et merci pour certaines astuces que je ne connaissais pas, et que je vais mettre en oeuvre dès aujourd’hui ;-)
    Bonne journée!

  8. Je trouve ça hyper intéressant tout ce que tu as raconté dans cet article: le résumé d’une longue réflexion que tu as menée depuis quelques mois, voire depuis quelques années!
    Merci pour toutes ces info!
    Je suis tout à fait d’accord avec toi sur tous ces points!
    Et en plus, l’eau du robinet de la ville de Paris est très bonne (moins le cas en Bretagne par exemple à cause des pesticides issus de l’agriculture qui se retrouvent dans l’eau du réseau (je suis bretonne d’origine)), en plus de faire des économies sur son budget eau.
    Pour les mouchoirs, j’aurai du mal à passer aux mouchoirs en tissu, juste parce que je suis une maniaque et que je n’aimerais pas les laver… Anecdote d’une copine dont le mec utilisait des mouchoirs en tissu, tout ne partait pas au lavage à la machine à laver… Il fallait ensuite les relaver à la main etc!!!! (bon après, ils avaient peut être une machine à laver pourrie… lol
    Bonne journée!

    Jul du monde des petites
    http://www.lemondedespetites.com/

  9. Superbe article ! Je suis 100% d’accord avec toi et j’adopte aussi ces principes. Je n’ai pas encore passé le cap pour les mouchoirs mais cela va venir :-) Et je suis convaincue, comme toi, que si chacun fait un petit effort, le résultat sera important !! Continue ce type d’article, c’est top !

  10. Cette rubrique est vraiment très bien et surtout, ne t’embête pas à partager ici des choses qui n’ont pas de rapport direct avec la mode ! C’est ton espace et si on vient, c’est avant tout pour ta personnalité au complet :)

    Pour ma part, je ne bois que très peu de café (c’est plus mon mec en fait). On a une Senseo (qui est un peu moins polluante que les machines à capsules alu mais bon) et une cafetière à piston. Le marc de café, je le récupère souvent pour mettre dans mes plantes ^^

    Pour le thé, j’en suis une grande amatrice et je l’achète toujours en vrac ! Mon père (grand gourmet et écolo) faisait pareil et j’ai pris ses bonnes habitudes.
    Il faudrait néanmoins que j’achète plus souvent mes féculents en vrac par contre (en plus j’ai des bocaux pour tout stocker chez moi).

    En général, j’essaie de me déplacer à pied ou en vélo au maximum (des fois, j’ai évidemment la flemme ^^) et de toujours bien éteindre les lumières quand je quitte la pièce…

    Ce n’est pas le maximum qui je puisse faire je pense, mais c’est toujours ça et évidemment, je ne peux que faire des efforts avec le temps :)

    Bises Coline !
    Je crois que mes parents vont être séduits par ton blog avec cet article ;)

    Manon

  11. J’aime toujours autant tes articles « Go green », une parenthèse un peu plus réelle pour moi que la mode et les fringues. Ton approche est toujours aussi claire et honorable, sans tomber dans la démago !
    Oh comme je suis d’accord sur le sur-emballage… Une autre bonne solution pour les réduire, c’est d’éviter les supermarchés et privilégier les petits commercants: boucher, fromager, qui ont en plus des produits de meilleure qualité, pour pas forcément beaucoup plus cher! Et pour les fruits et légumes, rien de mieux que le marché (de producteurs, et bio, c’est le rêve) et de mettre directement tout dans son panier, sans sachet, merci Monsieur !

    Vivement ton prochain article ;)

  12. Ai tout lu ! Et j’ai trouvé ça passionnant…
    J’aurais sans doute une bien moins bonne note que vous au classement des bons gestes écolos (je suis très locavore mais pas du tout bio) mais cela fait qq mois que je suis turlupinée par tout ça : notamment ce qui concerne la nourriture. Merci pour vos bonnes astuces. Je crois que le libre de Béa Johnson sera ma future acquisition

    1. Je réagis à ton commentaire : je ne suis pas une spécialiste mais je pense que c’est plus éco-responsable de manger une pomme de terre non bio, mais qui a été cultivée pas loin de chez toi, plutôt que des bananes bio, certes, mais qui ont pris l’avion et qui sont emballées.

      1. Décidément, cette discussion est super intéressante.
        enairods, je crois surtout qu’on devrait choisir consciencieusement et trouver un équilibre. Moi, quand j’achète du bio, je regarde également la provenance. Et, c’est vrai que parfois, je préfère prendre des produits locaux dans le rayon non-bio. Socialement, j’encourage un agriculteur du coin dont la famille vit à proximité de la mienne. C’est un geste solidaire. C’est aussi une dimension importante du développement durable (dimensions environnementale, économique et sociale). Et puis, je consomme moins de fruits et légumes exotiques que de pommes ou de poires, mais j’en mange quand même. Je ne crois pas qu’aujourd’hui il soit envisageable de manger que du local ou que du bio. Ce serait dommage de se priver de tant de variété (bananes, mangues, sucre, café, etc.). Et ce serait dommage de ne pas soutenir les producteurs locaux. Il faut trouver son équilibre !

  13. yeeaah !! Merci Coline, j’applaudie ton article et cette nouvelle catégorie. J’espère que tu auras autant d’impact que pour tes conseils beauté et make-up! Si on s’y met toutes, ça peut vraiment changer quelque chose!

  14. Très intéressant.
    Vivant dans une maison depuis peu (3 ans) toute la tribu s’est mise au recyclage, compostage et autre triage (plus de place = plus facile de trier!!).
    Je ne savais pas que les mouchoirs en papiers pouvaient se mettre dans la poubelle « verte »… Une autre étape pour moi!!
    Sinon, l’hiver nous, tout part dans la cheminée : mouchoirs, sachets de thé, papier journal…. c’est une sorte de geste écologique également!!
    Merci pour les infos…

  15. Bonjour
    Article très intéressant. Ravie si cela revient régulièrement.
    De très bonnes idées, certaines que je mets déjà en application (enfin plus ou moins) comme le thé, les mouchoirs (de même les cotons à démaquiller en tissus), d’autres à réfléchir.
    Par contre, sur l’eau de robinet, je ne peux pas pour l’instant. J’habite en Bretagne et quoi que dise les analyses d’eau, il y a du nitrate dans l’eau du robinet. En outre, mon tuyau est en plomb, je crains quelques résidus.
    Je prenais avant de l’eau de robinet pour ma bouilloire mais quand j’ai vu le résultat au fil du temps (la bouilloire devenait verte), j’ai arrêté. Et je n’ai aucun problème avec l’eau en bouteille.
    Et si on motivait les industriels à mettre de l’eau dans des bouteilles en verre?
    Dans tous les cas, merci beaucoup pour ces axes de réflexion.

  16. Coucou, super post! C’est super intéressant et pas si difficile que ça à lire :-) Je suis d’accord avec toi que tous ces petits gestes peuvent (un peu) changer les choses. Quand tu parles de poubelle verte, de quoi parles-tu? (Je vis à Paris et pour moi la poubelle verte c’est celle pour tout ce qui est non recyclable).
    Merci pour ce post et c’est avec plaisir que j’en lirai d’autres sur ce thème :-)
    A bientôt. Bisous bisous

    1. La poubelle verte c’est la poubelle pour tous les déchets biodégradables (oui, j’ai bêtement appelé ça « poubelle verte » parce que la mienne est… verte ;))

        1. Je me permets de rebondir sur ton commentaire , j’ai été aussi très surprise de voir qu’en idf il n’y a pas de poubelle verte, alors que j’en avais en province, et du coup je ne sais pas ou mettre mes épluchures et café, n’ayant pas de jardin, une idée coline?

          1. J’ai des amis parisiens qui ont un lombricomposteur sous leur évier, en appart. C’est particulier, je sais ;-) Moi je préfère faire mon compost dehors, mais j’ai la chance de vivre à la campagne!

          2. Le marc de café : dans l’évier directement, ça entretient la canalisation ;)

      1. Tout le monde n’est pas encore passé au multiflux, comme c’est le cas dans de nombreuses communes en Lorraine … D’où la non connaissance du code couleur vert, orange/jaune, bleu lol

  17. Des petites solutions faciles a mettre en place au quotidien. Pas compliquées pour le coup on ne peut plus se cacher vers un manque de temps ou d’argent parce qu’au final les solutions que tu décris sont rentables a long terme.

    Merci Coline et hâtes du prochain article Go Green !

    Marine

  18. Bien ce petit article ! Très écolo moi-même je trouve ça bien d’en parler ici.
    Pour l’histoire de l’eau en bouteille versus du robinet par contre tu m’as beaucoup étonée, l’eau du robinet c’est LA BASE ! A chaque fois que chez des amis on me sort de l’eau en bouteille ça me hérisse le poil.

    Après c’est comme passé au « faux Nutella » sans huile de palme(j’ai retiré l’huile de palme de mon alimentation, c’est mauvais pour la santé, pour la foret et pour les orangs-outans) : ça n’a pas le même goût que le vrai Nutella, mais on s’habitue rapidement au gout ;) (Le Nutella Monoprix est super)

  19. Bonjour Coline,
    Il est vrai que cela devient presque un devoir pour nous tous de faire attention à ce que l’on consomme, pour nous, et pour l’environnement. C’est pour cela que j’ai tiqué lorsque tu parles de Volvic et autres eaux minérales. Renseigne toi et tu verras à quel point les lobbies nous entourloupent (oui! encore une fois, on va de révélation en révélation), les eaux minérales au quotidien sont MAUVAISES pour la santé. L’eau de source est 1000 x préférable. Perso j’alterne avec l’eau du robinet.
    Bonne continuation et bravo pour ton blog!

  20. Merci pour cet article très intéressant, pour ces astuces, pour ces solutions alternatives, j’en utilise déjà certaines et je ne pensais pas à d’autres (genre la meuf elle utilise bien une bouteille en verre mais continue d’acheter son jus de fruit dans une bouteille en plastique OKAIE !). J’essaie de rester à l’écoute de ce genre de solutions et de les partager, d’être toujours sensible à ces changements.
    Je vois que le titre de l’article est accompagné d’un #1, j’espère donc voir un #2, un #3 et ainsi de suite :).
    Bonne journée à toi !

  21. Salut Coline et bravo pour ce billet. Same here.
    Par contre 1 seul truc que j’ai changé depuis 2ans par rapport à ta liste (tout le reste c’est tout pareil) c’est mon approvisionnement en légume. Fini le bio supermarché, regarde près de chez toi pour t’inscrire à une AMAP, franchement on est gagnant sur toute la ligne : panier à un prix totalement abordable + maintien de l’agri paysanne + rencontre de gens trop sympa … + d info ici http://www.reseau-amap.org/
    Bonne continuation !!

  22. J’ai vachement aimé ce petit post, alors oui ça n’a pas grand chose à voir avec la mode certe mais c’est ton espace donc libre à toi d’en faire ce que tu veux ! Je trouve que c’est une très bonne idée, de mon côté je me pose aussi pas mal de questions et j’aimerais d’avantage pouvoir échanger à ce sujet. Tiens d’ailleurs l’autre jour je me suis dis que j’allais me mettre au bio, c’est décidé….Et même si la volonté était là, je n’ai pas réussi à m’y tenir alors oui j’ai acheté tout le rayon bio de Leclerc et tiens j’ai même arrêté les gluten ( ma fille était ravie ) mais oui tant qu’a faire je ne fais pas les choses à moitié et comme apparemment le gluten n’ai pas bon pour la santé ça colle dans notre corps..hum je vend du rêve là non? Bref, J’ai voulu trop en faire d’un coup et vlan… Tout arrêté. Tout ça pour dire que j’ai hâte de découvrir tes autres post à ce sujet!
    Bisous Coline
    Noémie

  23. Moi je dis oui à ces posts ! Éveille notre conscience écologique, j’aime bien ! Bon j’aime bien surtout parce que ma conscience écologique est déjà pas mal éveillée, hihi, mais mine de rien, tu vas me donner de bonnes idées. Comme pour les courses à grand frais (oui, moi aussi), j’ai l’habitude de tout mettre en vrac dans mon cabas (et donc de me faire insulter par la caissière qui galère à prendre mes fruits et légumes un par un, ahem…). Donc merci pour ta solution, je vais m’empresser de trouver des petits filets !
    Les mouchoirs en tissu, je n’ai utilisé que ça pendant toute mon enfance mais ça m’a un peu traumatisée (surtout que je suis un peu comme ta fille, toujours la goutte au nez – impensable pour moi de sortir de chez moi sans un mouchoir, sinon, c’est la panique), hihi, donc c’est un truc sur lequel ma conscience écolo n’a pour l’instant aucun effet…
    En tout cas, merci pour cet article et cette rubrique, j’ai hâte de découvrir tes prochaines astuces !

  24. Tout lu! Et je suis la première à te dire que oui, ce genre de catégories peut être plébiscité! Ca me plaît carrément de voir ça sur ton blog plutôt qu’un ou deux articles fringues :)
    C’est inspirant, ça nous encourage à faire mieux, bref merci Coline! (j’attends les suivants et je crois que je vais m’acheter le livre dont tu parles, ça m’avait déjà intrigué dans un de tes précédents articles)

    Emilie

  25. Merci pour cet article plein de bon sens. Je fais exactement pareil et tant pis si je passe pour une femme de cromagnon avec mes mouchoirs en tissu!(et oui, les gens pensent que tu es une grosse dégueu si tu n’utilises pas de mouchoirs jetables. les industriels du secteur ont hyper bien réussi leur campagne de comm!). Les emballages sont la plaie de ce siècle et il serait temps que les gens s’en aperçoivent. Les machines à café sont d’ailleurs pour moi une hérésie!
    Espérons que ce type d’articles fassent un peu réfléchir les gens.

  26. Merci pour ton article!! Tu vois… Je viens de me racheter une cafetière tout ce qu’il y a de plus normale… Et ton article y est pour quelque chose!! Moi je suis pour l’article écolo!!!! On à pas forcément les clefs en mains pour se mettre au bio et l’eco!! logie en géneral!!

  27. Dans la même lignée, as tu vu Earthling ? Film sur Youtube qui parle de la condition de vie des animaux  » d’élevage  » dans le monde … Édifiant …
    Bonne journée =)

  28. Bonjour Coline !
    J’imagine que tout le nombre de commentaires va être énorme sur ce sujet HYPER important. Mais j’ajoute tout de même ma (petite) pierre à l’édifice…
    Je voudrais d’abord très sincèrement te remercier pour ce très beau post, dans son contenu et même esthétiquement, waou, les photos, la mise en page, tout ça c’est comme toujours épuré et sublime.
    Merci également pour ces solutions simples et applicables facilement, qui nous concernent tous. Je trouve que c’est un e manière très intéressante de prendre l’écologie. Ca me fait penser à la légende du Colibri (d’où le nom de ce mouvement créé par Pierre Rabhi que tu dois évidemment connaître), dont la « morale » est que si chacun fait sa part, même toute petite, on peut y arriver.

    Ce qui est également intéressant, c’set que tu prends des solutions qui ne demandent pas beaucoup d’efforts. Certes, il faut en faire tout de même, car « on a rien sans rien ». MAIS j’ai souvent remarqué que tout ce qui est trop complexe à appliquer tous les jours ne se fait pas vraiment. Alors que là, on se simplifie même la vie dans certains cas !

    Je terminerai par une petite information pour répondre à ta réaction sur les emballages bio dans les supermarchés. Je tiens cette information de plusieurs amies qui travaillent dans des épiceries « équitables » (= produits pour la plupart locaux, pas forcément bio). En fait, tous les vendeurs de fruits et légumes en France ont pour obligation de séparer les produits bio des autres, pour garantir au consommateur que ce qu’il achète est bien bio. Je m’explique : dans les supermarchés par exemple, si tu avaix des oranges bio ET des oranges pas bio en vrac, même dans deux bacs séparés, on ne serait pas à l’abri que les gens, au fur et à mesure, reposent des oranges non bio avec les bio, et inversement. Aucune garantie donc ensuite. Donc la loi exige que les produits bio soient emballés pour être distingués des autres. Cette norme est également un vrai casse-tête pour les petits épiciers, qui doivent notamment stocker leurs produits bio dans des conteneurs différents des non bio, et crois-moi c’est vraiment galère (surtout pour des petits commerçants). un commerçant doit également avoir une comptabilité séparée pour le bio et le non bio, bref… il y a des normes TRES drastiques là-dessus.

    Voilà pour répondre à ta réaction, mais évidemment, je suis entièrement d’accord avec toi, c’est un peu aberrant de se dire que des produits censés être plus écologiques sont en fait bof bof au niveau impact. Si on ajoute à ça les cas des fruits par exemple qui viennent de l’autre bout de la planète..

    Je ne lancerai pas un débat sur le bio ou pas bio, mais je trouve également très intéressant de s’interroger sur l’impact de notre consommation, car de toute façon si on réduit, ça ne peut être que bénéfique…

    Merci en tout cas de nous faire nous interroger sur tout ça, je me rends compte que moi-même je fais très peu pour réduire mon impact… va falloir que ça change !
    Bonne journée !

    1. Ici en Suisse les oranges bio par ex sont en vrac comme les non bio dans les supermarchés, elles ont juste un petit autocollant avec le label biosuisse.

  29. Tout lu! Et cet article fut plus qu’intéressant! Je fais également très attention a mes déchets et ma consommation depuis quelques temps mais ce n’est jamais assez, il y a toujours moyen de faire plus! Ton article m’a donné des idées (par exemple, je ne savais pas qu’on pouvait recycler les mouchoirs ou les composter tiens!). J’aime bien le fait que tu proposes ce genre d’articles, même si comme tu l’as dit, certains pourront critiquer le fait que ce soit fort différent du but principal du blog. On a une vie en dehors des blogs, c’est bien d’en parler et de partager nos valeurs autant que notre passion.

  30. J’ai tout lu hihi, et pas en mode tortue ;)
    Merci beaucoup, c’est ultra interessant! J’avoue que je ne suis pas encore prête à lâcher ma machine à café… enfin surtout mon mec, mais déjà, m’acheter une cafetière italienne pour garder l’autre plus occasionnellement, ce sera un petit pas de fait.

    Pour tout le reste, mais ça semble si logique et facile à te lire! Pourquoi je n’y ai pas pensé!!! Non mais les mouchoirs en tissu pour mes fistons! Rien que ça, c’est juste une super idée. J’en avais bien au même âge, ça ne me gênait pas, au contraire. (et ça évite de faire ta lessive et d’oublier de fouiller les poches pour terminer avec des micro bouts de mouchoirs en papier déchiquetés haha)

    Les sacs plastiques, un grand ouiiii…. ça, c’est une habitude que j’essaie d’avoir le plus possible. Pas de sur-emballage inutile. Mais pour les fruits et légumes, je n’y prêtais pas attention jusque là. Merci pour l’astuce.
    Les bouteilles d’eau… je suis encore indécise, mais c’est à tester!

    Je suis encore bien loin de toi côté geste écolo, et cette rubrique me plaît énormément! Merci à toi de nous en parler avec franchise et conviction, sans y mettre un ton moralisateur qui peut en démotiver certains!

    Bisous!

  31. J’ai adoré mais vraiment adoré ton article !!!
    J’ai hâte d’en lire d’autres sur le même sujet.
    La prise de conscience est aussi en train de se faire au sein de mon home sweet home et j’ai du mal à savoir par ou commencer : maintenant je sais :)
    Merci ! et une belle journée

  32. Ah et si une dernière chose encore : jusqu’à présent dans le « Go Green » tu n’as pas parlé des fringues et chaussures…. Vaste sujet, quand on voit notamment les prix des fringues fabriquées en France, mais quand on voit aussi les conditions de fabrication (exemple : les jeans, qui consomment une quantité folle en eau, sans parler des conditions de travail… mais c’set un autre sujet) des vêtements des grands distributeurs…
    Comment faire ?
    Je n’ai absolument pas la solution, mais je voudrais savoir (et bien sûr sans jugement aucun, puisque je suis moi-même dans un cas similaire) si toi tu as trouvé une façon de faire en accord avec tes valeurs écolo concernant ce sujet…
    Merci !

    1. Des solutions il y en a mais on n’en parle pas assez alors ce serait bien d’en parler sur ce blog! :-) Il y a des marques de vêtements écolo comme Tudo Bom, Ekyog, People Tree (sur Asos Green Room), Ethos, L’herbe rouge, El Naturalista (chaussures)… Les prix sont des prix de marques de milieu de gamme.
      Après pour les fauchées il y a la frippe qui permet de s’habiller écolo sans se ruiner.
      Et on peut aussi faire évoluer les choses en demandant des comptes aux marques de vêtements. Par exemple on peut relayer la campagne detox de greenpeace pour une mode sans produits toxiques. Greenpeace a déjà obtenu de plusieurs marques de vêtements l’engagement d’arrêter d’utiliser certains produits toxiques.

    2. Salut JujuK !
      Je réponds même si je suis pas Coline ;) car je me suis moi aussi posé la question un bon nombre de fois concernant les fringues et shoes. Entre le tee shirt made in france à 50 € et le tee shirt made in china à 8€, le made in china hors de prix des marques « haut de gamme », bref, pas facile…
      Du coup, dans la mesure du possible, j’achète d’occasion, fringues, sacs, chaussures…
      Solution pour moi la plus « acceptable » ou la « moins pire » on va dire, tout comme je ne jette jamais, je revends ou je donne.Mais vaste problème effectivement

    3. JujuK,
      super remarque. Moi aussi ça m’intéresserait d’avoir des informations là-dessus. Et ce serait approprié de le faire sur ce blog « fashion ». L’industrie du textile est un gros pollueur, et que dire des conditions de travail dans certains pays (puis, la réaction en chaîne : la délocalisation).
      Ce serait pas mal de vaoriser le travail de marques comme Ekyog par exemple, qui font un réel effort pour minimiser leur impact écologique à tous les niveaux de la chaîne de fabrication.
      Merci.

  33. C’est très bien tout ça, mais… Ce qui pollue réellement c’est le réseau autoroutier, aérien et maritime, l’agriculture intensive et évidemment l’industrie textile. Si tu veux vraiment avoir la conscience tranquille, il faut arrêter de prendre la voiture pour aller à droite à gauche pour un oui ou un non et bien sûr te vêtir bio et acheter peu…
    Toutes ces petites choses que tu fais au quotidien sont très bien pour alléger ta conscience mais ça se limite à ça. C’est très bien de faire tout ça uniquement si ça s’inscrit dans une démarche globale de changement total de mode de vie… Je parle en connaissance de cause, je fais des études dans le développement durable. Les petits gestes de chacun au quotidien sont importants, mais il ne faut pas qu’ils soient contrebalancés à côté en faisant des choses qui polluent énormément (voiture, vacances à l’étranger, conso excessive de fringues…) car cela annule tout. Ce n’est qu’en changeant totalement nos modes de vie et nos mentalités que les choses changeront. En gros on fait que ce qui nous arrange bien au final et qui ne demande pas de sacrifices. Ce n’est pas à la nature de s’adapter à nous, mais bien à nous de nous adapter à notre environnement. Bonne journée quand même !

    1. Entièrement d’accord avec tout ce que tu dis! Après, j’aborde (et vais aborder) les thèmes petit à petit, aujourd’hui on parle de l’eau et des mouchoirs, la prochaine fois ce sera autre chose, totalement différent sûrement. A partir de là merci de ne pas juger mon « mode de vie » et éventuellement celui des personnes visitant cet endroit alors que tu ne les connais pas.
      Quoi qu’il en soit je trouve ça dingue qu’à l’heure actuelle on entende encore ce genre de discours. Quelques minutes avant toi une lectrice a parlé du 7ème continent… Ce n’est pas lié à la surconsommation excessive d’emballages en tous genre et de plastique? Je pense que si (même si oui, c’est forcément toujours un peu plus complexe que ça…).
      Je ne comprends pas comment on peut parler « d’alléger sa conscience » alors que, au point où nous en sommes, tous les gestes comptent.

      1. « Entièrement d’accord avec tout ce que tu dis! » puis « je trouve ça dingue qu’à l’heure actuelle on entende encore ce genre de discours »… qui juge qui ? bref…
        Je pense que tu m’as mal comprise et d’ailleurs je ne comprends pas ta réponse. Je me rends compte que ce n’est absolument pas le lieu pour avoir ce genre de débat. Au plaisir de te lire sur le reste !

        1. Je n’ai pas été claire, j’en suis désolée. Je suis d’accord sur le fait que l’industrie agro-alimentaire, les transports aériens etc. sont une plaie. Je ne comprends pas, par contre, qu’on puisse penser que des petits gestes mis bout à bout ne servent à rien d’autre qu’à se donner bonne conscience. J’espère que j’ai été plus pragmatique ;)

    2. Bonjour Justine,
      Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il y de grosse pollutions contre lesquelles il faut lutter. Mais on ne peut pas affirmer comme vous le faites qu’adopter quelques gestes simples au quotidien soient assimilés à « se donner bonne conscience ». C’est dans la plupart des cas le début d’actions plus grandes. Et puis même si ce n’était que cela ? Quel est le problème ? 10 000 personnes qui se donnent « juste » bonne conscience en ne mettant pas leurs fruits et légumes dans des sachets en plastiques, ben c’est peut être 50 000 sachets de moins. Et moi je trouve ça bien.
      En tout cas c’est un début qu’il ne faut pas négliger.
      Bonne fin de journée,
      AL

    3. Contente de lire ce commentaire!! Je m’apprêtais justement à écrire sensiblement la même chose. Pour moi, utiliser un liquide vaisselle bio ne sert pas à grand chose si on continue à conduire un 4×4 et à chauffer sa maison à 21°C. (Attention, je ne dis pas que c’est ce que fait Coline, je ne connais pas son mode de vie)

    4. Je suis offusquée de lire que quelqu’un travaillant sur le sujet dise que les petits gestes ne servent à rien ! Lors d’une discussion avec un ami au sujet des sacs plastiques (il y a de ça 15 ans, les sacs payants réutilisables arrivaient dans les supermarchés) il me répondait « ouais mais moi c’est pas grave si j’utilise le sac plastique que j’ai acheté en sac poubelle » (oui moi aussi j’ai hallucinée du paradoxe de son point de vue, et quand je lui ai répondu : dans ce supermarché il y a environ 2000 passages en caisse par jour, ça fait donc 2000, au moins, sacs plastiques gratuits, si chacun avait un sac réutilisable, ça ferait donc 2000 sacs plastiques en moins à produire/polluer etc nan ??? »… un seul geste par individu reste une somme énorme ajoutée à chacun !!!!

      1. Je me demande d’ailleurs comment régler le problème du contenant de la poubelle ?
        Je me suis dit qu’un sachet plastique réutilisé, c’était un sac poubelle en moins acheté… J’ai tord alors ?
        J’aimerais une bible ou un gourou pour faire des choix judicieux. Et avancer !

        En tout cas, c’est cool de converser écologie un peu ^_^

    5. Justine, toi tu as un mode de vie parfait ? Et, est-ce que ça t’empêche de faire des gestes pour améliorer les choses ? On pourrait te retourner la question : A quoi ça sert de faire des études en développement durable si tu juges les autres et si tu crois que ça ne sert à rien de jeter ses mouchoirs usés à la poubelle « verte » et d’utiliser des mouchoirs lavables, etc.
      Et on a le droit de parler d’écologie où on veut parce que c’est l’affaire de tout le monde !

  34. Bonjour Coline,

    J’avais un peu perdu l’habitude de commenter les blogs mais là je me dois de te féliciter pour ta démarche !

    J’ai moi même eu une grosse prise de conscience au printemps dernier. Mon frigo m’a lâché, j’attendais une réponse pro pour savoir si j’allais oui ou non déménager et je suis restée 4 mois sans frigo.
    Ce qui m’apparaissait au début comme une malédiction s’est avéré être un déclic. J’ai cherché comment je pouvais cuisiner des trucs sympas sans beurre, sans crème, sans lait, sans fromage, sans viande et le monde du végétarisme/végétalisme s’est ouvert à moi. Plus par praticité au début, j’ai fini, à force de lire des milliards de choses à ce sujet à pratiquer ce mode de consommation par conviction. Aujourd’hui, alors que j’ai à nouveau un frigo, je remange un peu de viande et du fromage à l’occasion mais j’essaie de faire attention à ce que je mange. J’ai conscience de ce que tout ce que vend un supermarché coute à l’environnement (et à notre corps, n’en parlons pas…).

    Avec ça, forcément, une prise de conscience plus globale à suivie et mes démarches sont aujourd’hui très semblables aux tiennes : apprendre à mon mec à ne plus collectionner les gros sacs plastiques de supermarché qu’il oublie constamment, utiliser des cosmétiques que je fabrique moi-même ou à défaut le plus clean possible. Bref, faire attention à soi et au monde qui nous entoure.
    Un gros big up pour ta nouvelle chronique, donc !

    Bonne journée,
    Marine

  35. J’adooooooooorreeee!!!

    Comme toi je lis le livre de Béa Johnson petit à petit (je savoure ;) ) avec mon petit calepin pour prendre des notes!

    C’est drôle parceque je fais une pause et je tombe sur ton article (je suis en train d’installer un composteur dans mon jardin!!!)

    Comme toi, j’ai jeté ou détourné l’utilisation de mes sacs plastique de courses et n’utilise plus que des sacs en tissu pour faire mes courses chez Biocoop. Bien plus fun! Bonne idée les filets de linge!!!

    Concernant l’eau, je me suis posée énoooormément de questions aussi. Vivant en Bretagne, notre eau est très polluée (antibiotiques entre autres) Du coup, chez nous c’est eau en bouteille (pas vraiment le choix en fait) D’ailleurs c’est en regardant un reportage de France5 que j’ai été confortée dans mon choix http://www.youtube.com/watch?v=R-_wtsB7bWk

    Mon homme boit du café en dosettes, je vais essayer de lui soumettre l’idée d’une vraie cafetière. Affaire à suivre…

    Pour les mouchoirs, je compte m’y mettre aussi! Reste à en trouver des sympas et de bonne qualité! Par contre il me semblait avoir lu que les mouchoirs souillés (rhume) il ne fallait pas les mettre au compost? Mais par contre je contniuerai à utiliser du sopalin écolo pour mettre des déchets « bruns » dans mon compost.

    J’ai acheté une dizaine de bocaux et n’achète plus qu’en vrac. Quelle économie et visuellement mes placards de cuisine sont beaux!!!!!

    J’ai hâte de lire la suite de tes « petits trucs ». Pour moi le livre de Béa Johnson est une révélation, c’est mon gourou ;) (je l’avais vu dans le reportage 66 minutes) Bien evidemment je sais que je n’arriverai pas à son niveau mais se façon de faire à complètement chamboulé mes habitudes.

    Grâce à elle j’ai désencombré toutes mes armoires et mis en vente sur le Bon Coin, je me suis fait une petite fortune! Grâce à celà, j’ai pû m’acheter de belles pièces intemporelles et avoir un dressing clair et avec que des vêtements que je porte au quotidien et de qualité. De m’être débarassé de tout ce qui est superflu, ça me fait un bien fou. Je me sens plus libre, beaucoup moins soumise à cette société de sur-consommation.

    Bon allez, je retourne à la construction de mon composteur en kit!

  36. Je suis obligée de m’arrêter sur ton article Coline ! Vraiment de bonnes idées, pragmatique et réalisable, que j’aimerai te piquer (mais avec ma vie d’étudiante et le budget qui va avec, c’est plus compliqué). Mais cela me conforte encore plus dans mon opinion, et comment j’aimerai que mes pratiques évoluent avec les années. Je suis de plus en plus affligée face à l’inactivité, le manque de réaction des individus face à la situation écologique et je ne comprend vraiment vraiment pas comment cela ne peut pas toucher plus de personnes..
    En tout cas je tenais à te dire bravo, car ton site est vraiment l’un de mes préférés, la diversité des articles et leur cohérence me touchent! Ton blog est de plus en plus intéressant, et tu peux en être fière! J’espère que tu continueras cette rubrique en tout cas :)!
    Bonne journée

  37. Coline il faut que je te le dise … j’adore tes articles mode/beauté, mais J’AIME D’AMOUR tes articles Go Green !!!!!!

    Avec mon chéri depuis quelque mois maintenant on essaye vraiment de faire le maximum pour préserver notre corps et la planète en même temps (ça fait un peu super-héro).
    J’ai déménagé à Strasbourg il y a 2 ans, qui est une ville très écolo-friendly : boutiques bio, bio-coop, panier de légumes, associations … c’est vraiment ultra simple de « faire attention » à son alimentation et à ses déchets.
    On essaye de pousser le vice jusqu’aux médicaments, les utilisant en dernier recours (infusion de thym, vitamine C, miel .. ça suffit pour un rhume !)

    Enfin tout ça pour dire que c’est vraiment super que tu partages ton expérience et tes astuces, avec un tel lectorat, tu ne peux que faire des émules ;)

    Belle journée !

    1. Et j’ajouterais que tu m’as sauvée la vie (j’exagère à peine) avec tes routines soins pour la peau … après avoir arrêté la pilule ça m’a beaucoup aidée de me sentir moins seule avec ma peau pourrie, et d’avoir des astuces pour en venir à bout ! MERCI aha

    2. Bonjour

      Je lis toujours avec régularité et impatience parfois, les articles de ce blog que j’aodreuuuuuu, mais, je ne poste jamais.
      Là, je me lance.

      Je suis depuis plusieurs années dans une démarche similaire (moins de déchets, plusse de bio) et depuis que j’ai supprimé presque intégralement gluten et laitages…bicoze arthrose…, je n’utilise quasi plus de médicaments. Les rhûmes (toujours plus résistants avant, avec obligation de louer un aérosol avec cortisone!) ont disparu et quand j’ai besoin,je me soigne avec des Huiles Essentielles, des tisanes, du jus de citron…
      Ma fréquentation chez le médecin a baissé de façon vertigineuse, au point qu’à ma dernière consultation, mon toubib m’a dit… »Ben, je croyais que vous aviez déménagé! »
      Il me semble que le corps, quand il est bien traité, bien nourri, et respecté est bien plus fort pour lutter contre les attaques en tous genres.

      Encore bravo pour cet article, et je vais me procurer ce livre dont vous parlez toutes…

      Bonne journée tout le monde!
      Et …Coline, super, tu continues, hein?
      Même si on voit que de tels sujets grattouillent un peu certain(e)s, on est là pour te soutenir….
      :-)

  38. Un chouette article, intéressant et instructif, et moi ça me plait pas mal de changer un peu de la mode !
    Je note le coup du filet à linge, je cherchais justement des sacs en tissus pour mes légumes !
    J’aimerais tellement pouvoir composter mes déchets, mais habiter en habitant en appartement en centre ville, je n’ai pas encore trouver de solution !
    Est ce que le livre dont tu parles de Béa Johnson est Zéro Déchets, ou en a-t-elle écrit un autre avant ?

    En tout cas, je serai ravie de lire ce genre d’article plus souvent, le partage d’expérience ne peut être que bénéfique !

  39. Bravo Coline pour cet article, mais VRAIMENT !
    Ce qui est fou c’est qu’il y a quelques mois j’ai découvert le « septième continent », qui m’a complètement révoltée. J’ai eu envie de le dire à tout le monde, malheureusement mes propos n’ont pas trouvé écho et leur portée s’est révélée bien faible. Je me suis alors dit que si une blogueuse en parlait, elle, au moins, serait lue par des milliers de gens… Et parmi les blogueuses que je suis, tu es la seule qui me soit venue à l’esprit, et tout de suite. Mais je ne t’ai jamais envoyé le mail…
    Je profite donc de cet article dans lequel tu évoques le plastique pour placer cette horreur de septième continent : http://www.septiemecontinent.com/
    Peut-être que tu pourras t’en servir dans un prochain article pour sensibiliser les gens et les pousser à soutenir ceux qui luttent contre les dégâts de l’humanité.

    En tout cas merci de prendre la parole sur ce sujet, j’attendais ça depuis longtemps. Je trouve plus que pertinent que des personnes comme les blogueurs, qui consomment et poussent à la consommation, prennent la parole sur ce sujet et essais de sensibiliser aux méfaits de notre société de consommation.
    J’espère que tes articles trouveront écho. Je n’ai pas d’enfant et je suis tout de même plus que préoccupée par l’avenir de la planète, alors je pense que ce sujet devraient concerner les femmes qui te suivent et sont mères…

    Longue vie à cette rubrique !

  40. Ton article est très intéressant, un grand bravo, en espérant que tu continues comme cela :)
    Pour ma part les sachets plastiques sont pratiques pour ramasser les excréments du chien en promenade !

    Bisous et bonne journée à toi !

  41. Super sympa cette catégorie! Bon, je ne te suivrai sans doute pas sur tout et suis déjà assez contente de voir que 1- je bois de l’eau du robinet dans des bouteilles de limonades, 2- je ne bois pas de café, et mon thè est dans de jolies boites en vrac, 3- Mon primeur me vend mes légumes (pas bios mais locaux) dans des sacs en papier au pire. Bon après les mouchoirs en tissu, j’y arrive pas, mais j’ai des cotons lavables dans la salle de bain et une coupe en silicone à la place des protections hygiéniques classique…
    Bises, et vivement le prochain article du genre!

  42. C’est une super idée cette catégorie ! Je suis impatiente de retrouver le prochain rendez-vous les 5 petites choses pour réduire mon impact sur l’environnement. J’ai tout lu, c’est long mais ça fait du bien de lire tout ça, j’espère que ces articles créeront un déclic sur beaucoup de lectrices. J’essaye progressivement aussi de réduire mon impact sur notre chère planète et je me tourne de plus en plus vers le BIO et le local. J’essaie de le faire au maximum, même s’il faut faire des sacrifices sur d’autres choses avec un budget d’étudiante mais ça me semble très important. En ce moment je me renseigne beaucoup sur les aliments que je mange ou que j’avais l’habitude d’acheter et j’essaie de varier autant que possible mes plats à base de légumes, je me suis mise aux fruits secs (tellement bon pour plein de pb de santé !) et aux céréales. Bon, on pourrait en parler des heures alors j’arrête ici, merci pour cet article et merci de passer du temps à nous transmettre ces valeurs, ça ne fait que m’encourager davantage dans ma démarche.

  43. Hello,

    Merci pour cet article très inspirant :)
    Je vais suivre ton idée pour les fruits et légumes et les mouchoirs. Le reste, je le faisais déjà. Par contre, je viens de me commander des lingettes démaquillantes réutilisables bio :) Hâte de ne plus faire de gâchis !

  44. Coucou Coline , j’ai tout luuu ! (et là, je me sens comme une winneuse.)
    Je trouve ça tout simplement génial que tu fasses de temps en temps des articles éco/bio , tout en nous donnant tout simplement envie de se préoccuper de ces questions là toussa toussa ! Et étant une grande consommatrice de thé j’avais déjà réfléchi à ce que je pourrai en faire, mais je n’avais trouvé que des trucs bidons, allant des vieux sachets à foutre sur tes cernes (??) à des mobiles (???-mais c’était quand meme joli) Merci ! :D

  45. Bonjour Coline ! Je suis depuis très longtemps une fidèle lectrice de ton blog et c’est vrai que je ne commente jamais, shame on me ! Mais cet article méritait que je m’arrête ici : Je travaille dans la restauration, et depuis peu on fait super gaffe à recycler le max de déchets, tout ce qui est carton, emballage (brique de lait..), par exemple, on achète le beurre non plus en tablettes de 250g mais en motte de 5KG (et ça coûte moins cher!!) ect.. et j’ai commencé peu à peu à faire de même chez moi, de prendre la peine de trier et de tout emmener dans les contener une fois par semaine. Résultat des courses, que ce soit au boulot ou à la maison, on sors de moins en moins de poubelles et je me dis que c’est pas grand chose, mais que c’est déjà bien ! Bref, ton article est très très bien écrit, construit, et j’espère que tes lectrices feront de même ! Bonne continuation dans cette série d’articles <3 Bonne journée !

  46. Je suis heureuse de voir que certaines personnes se soucient encore de ce qui les entoures.
    Ces articles sont vraiment bien et permettra à beaucoup de tes lectrices de prendre conscience de tout ça. En plus, merci pour les astuces ! Oui à l’eau du robinet :)
    Pour le thé, tu as bien de la chance d’avoir la possibilité de les prendre en Vrac dans ta rue.. Sur Lille, je cherche encore cette mine d’or :)

    C’est vraiment bien ! Je vais m’empresser de lire les livres !

    1. Mariage frères au dernier étage du Printemps, le Palais des Thés où tu peux te rendre avec ton propre contenant qu’on remplit… Bref, sur Lille, en plein centre, les solutions ne manquent vraiment pas.

  47. Bonjour!
    Cela fait un petit moment que je te lis mais la première fois que je poste, eh oui, faut un début à tout ;-)
    Bravo pour ton sens écologique et citoyen mais en tant que biologiste, je dois apporter quelques explications sur 3 points qui me font réagir.
    Le premier est le suremballage des produits bio. Il y a 2 raisons à cela. La première est d’éviter les contaminations croisées avec les produits non bio, tout simplement par contact. Je pense que tu ne serais pas super contente de retrouver les pesticides indésirables sur les produits bio. La deuxième raison et non des moindres, c’est que les produits bio sont beaucoup plus fragiles que les produits non bio car non traités. Leur durée de vie est donc moindre et ils ne savent pas se « défendre » contre certaines maladies. Le suremballage évite donc ces 2 désagréments.
    Ensuite, l’eau du robinet versus l’eau en bouteille. Je peux pas te laisser dire que l’eau en bouteille est meilleure pour la santé car c’est tout simplement faux!!! Cela dépend simplement de l’endroit où on vit ;-)Il y a pas mal d’endroits en France où l’eau du robinet est une eau de source donc tout aussi bonne que l’eau en bouteille, sans même un petit goût de chlore (certaines eaux sont traitées par l’ozone ce qui ne laisse aucun goût perceptible). Sans oublier que dans les eaux en bouteille, il y a les eaux de source et les eaux minérales. Souvent,les gens croient que les eaux minérales sont bien meilleures. Ce n’est pas forcément vrai, elles sont souvent beaucoup trop chargées en minéraux et peuvent fatiguer les reins ou donner des migraines, mais là je m’égare!
    Enfin le dernier point, c’est celui des mouchoirs. Normalement, du point de vue biologique, on doit se moucher dans un mouchoir en papier à usage UNIQUE. Oui oui, tu as bien lu!!! Car en fait, garder un mouchoir au fond de sa poche, dans un lieu clos, humide, tempéré, favorise la prolifération des germes. Et donc, quand tu te remouches avec, tu t’en remets une couche ;-) Sans oublier que ta poche est contaminée, tout comme tes mains donc tout ce que tu touches… Beurk! Normalement, pour bien faire c’est donc mouchoir en papier et se laver les mains après chaque mouchage. Sans compter que pour stériliser des mouchoirs en tissu, faut y aller avec un lavage à 90°C et de l’eau de Javel. Donc les mouchoirs en tissu, vaut mieux oublier, c’est vraiment pas une bonne idée médicalement parlant!
    Voilà, désolée, j’ai été longue mais il me tenait à coeur d’apporter ces précisions!
    Bonne journée!

  48. et bien j’ai appris plein de chose dans ce bel article colinette pouet pouet :)
    et je vais faire de gros effort.
    J’suis aupair à Londres et j’ai trois enfants qui eux aussi n’ont pas compris qu’un mouchoir pouvait s’utiliser plusieurs fois (mais les parents n’ont pas compris non plus visiblement). On fait déjà le tri, et on le fait plutot bien. je vais essayer d’appliquer d’autres choses :)

    bisous

  49. Merci Coline pour ces articles Go Green, je les lis avec plaisir et j’en apprends beaucoup, moi qui ne m’informe pas réellement sur ces sujets ! En ce qui concerne l’eau du robinet, je pense surtout que c’est une histoire d’habitude ;)

  50. Je suis arrivée jusqu’au bout avec grand intérêt. Je me questionne tous les jours sur c est qu on pourrait faire mieux chez nous pour etre plus responsables donc tes conclusions sont un point de vue précieux. Par contre pour de l eau de robinet: il semble que bcp des médicaments sont versés dans l eau et que ceux ci ne sont pas éliminés par les traitements des eaux usagés, cela me rebute donc pour l instant…concernant les mouchoirs en tissu, est ce que les lavages a 90° ( donc fort consomatrice en energie) permettent véritablement se debarrasser des bacteries et des virus? Quel est ton opinion sur ces deux points? Dans tous les cas nerci pour ce partage :)

  51. Bonjour Coline,
    Je valide à fond ta nouvelle catégorie. Comme toi je privilégie les fruits et légumes bios, mais surtout les filières courtes. J’ai banni les sachets plastiques et j’essaie de réduire au max ma production de déchets. C’est pas facile tous les jours, mais c’est important. En tout cas vive « Go Grenn ».
    Bizs
    PS : Moi aussi je suis fan de limonade et je peux boire 1l en 1h :)

  52. Merci Coline pour cette article, comme toi je suis passé à plein d’alternative écolo à l’extrême après avoir lu le livre de Béa Johnson. Je me permet juste de te dire que je ne suis pas sure que tu puisse recycler ta bouteille en verre ikéa car malheureusement tout ce qui est vaisselle en verre ne se recycle pas car recouvert d’un vernis protecteur. Seul le verre des contenants alimentaires se recycle. Je l’ai appris en visitant les usines de recyclage.

    En tout cas, j’adorerai qu’il y ait des articles comme ça sur le blog. Ça motive de savoir qu’on est pas seule dans cette initiative !

  53. Bonjour Coline,
    Je ne poste jamais mais là je le fais pour dire « Oui! » à ce type de post.
    Il faut en parler, sensibiliser (et appliquer même un tout petit peu) tous ces gestes par tous les moyens possibles.
    C’est bien!
    On aborde quand la question des fringues?? Je n’ose plus rentrer chez H&M!

  54. Hello Coline! Moi je dit OUI à ce genre d’article de temps en temps. J’ai encore du boulot mais je suis aussi en train de reflechir à mon impact sur l’environnement. Je vis en ville et en appartement ce qui ne me facilite pas vraiment les choses et c’est vrai que le suremballage est une veritable plaie ( thé en sachet/emballage papier/ carton/ et PLASTIQUE autour!) Mais POURQUOI?? Bref je suis pour essayer d’améliorer les choses à mon petit niveau…et toutes les pistes sont bonnes à prendre!

  55. Merci Coline,

    J’ai beaucoup appris en lisant ton article. C’est clair qu’on ne réalise pas du tout à quel point nos habitudes quotidiennes « innocents » sont polluantes ! Après c’est clair que ce sera toujours tellement moins polluant que toutes les activités industrielles présentes sur la Terre et la manière de stocker les ordures en les balançant dans les océans …
    Mais faire des petits gestes doit permettre de pouvoir se regarder en face plus sereinement quand on entend parler d’écologie et de la planète que nous laissons aux générations futures et ça doit être appréciable :) J’ira jeter un œil au livre dont du parles !

  56. Super article! Je suis pour un article de ce genre régulièrement.
    Des petites idées faciles à appliquer qui éveillent un peu notre sens de l’écologie.
    Merci Coline !

  57. Salut Coline !
    Au top ces conseils, faut que je me procure le bouquin de Béa Johnson.
    Cela étant, je tique sur le paragraphe concernant les mouchoirs. Niveau hygiène, les germes sont potentiellement pathogènes, voire très pathogènes ; les mouchoirs doivent à mon sens être brûlés ou stérilisés s’ils sont en tissu. Si les mouchoirs restent dans les poches, les sacs, bonjour la contamination et la prolifération bactérienne !!!
    Comme je n’ai pas d’équipement de stérilisation du linge, et que je n’en ai en outre pas vraiment besoin, je préfère rester aux mouchoirs en papiers jetables. Ou plutôt recyclables ! Parce que je n’avais pas cette notion là ! Merci donc ;)

  58. Oui c’est une tres belle initiative! mais je suis persuadée que c’est deja bien trop tard et assez vain (en ce qui concerne l’avenir de la planete). Ce que tu ameliores surtout, c’est ta qualité de vie a toi et ta famille, ce qui est deja bien louable! Mais quant a moi, je pense que ce qui a tout pourri, c’est l’argent et on est pas encore sur le point de s’en passer.. à moins que…

  59. oui aux mouchoirs en tissu !! Les gens me regardent toujours bizarrement (ou dégoutés) quand je me mouche avec, mais j’espère que ça va de nouveau redevenir banal, comme du temps de nos grand-mères ! si je devais utiliser des mouchoirs en papier, ce serait un paquet par jour !

  60. Article très intéressant effectivement.
    Avec des solutions à mettre en place qui ont l’air simple.
    Pour le café, je sais que Nespresso a un service de récupération des dosettes de café.
    Pour le marc de café, il faut savoir que c’est un des moyens les plus efficaces pour aussi déboucher les tuyauteries.
    La bouteille d’eau, pour ma part, j’ai tout essayé, mais hélas, je suis dans l’obligation de boire une eau spécifique pour gérer mes problèmes gastriques. Et pour moi, désolée, même en laissant l’eau reposer, je lui trouve toujours un gout!
    PS: sachant que tu fais très rarement des fautes, c’est un palais (et non un palet).

  61. Cette article est très instructif et il fait réfléchir, bravo, je trouve ça génial de t’investir dans cette cause et de la présenter et te servant de ton blog. :)

    jardinderevesmnogokartinok

  62. Pour le café, pas besoin d’acheter une machine à moudre hors de prix qui te coûte un rein. Chez du Bruit dans la Cuisine (mais il doit en exister des tas) tu peux y trouver des « broyeurs » électriques pour 30 euros. Certes c’est moins esthétique qu’une machine à café de bar (oui j’appelle ça comme ça :D) mais ça à le mérite d’être moins cher et tout aussi efficace.

    Voilà c’était l’astuce en plus ;)

    Ton article est très intéressant et je retiens notamment le cas de l’eau en bouteille/carafe/bouteille en verre.

    http://www.lifecrush.wordpress.com

  63. Merci pour cet article !
    Pour l’eau j’y avais pensé sauf que dans le Nord Pas de Calais boire l’eau de robinet est impossible (à moins que tu aimes le calcaire?)… So I don’t know, mais si tu trouves I need help !!

    1. Pareil en haute-Normandie… Bonjour la concentration en nitrate… Boire est vital mais là, ça devient presque toxique.
      Alors à moins de fâner et de le déshydrater, je multiplie les bouteilles d’eau minérale… Le problème tourne en rond…

  64. Très bonne idée effectivement de vouloir un peu plus de responsable dans la vie et dans ce monde.

    Petit bémol, il en faut un, concernant le blog mode que tu tiens.
    Mode. Mode veut dire fringues. Fringues veut dire « pas toujours sûr de la provenance » et donc de l’envoi d’où déjà ? Chine? Taiwan ? Inde ? Et là niveau carbone et impact envi, on n’est pas top top.

    A moins que tu te sois lancée dans là aussi une alternative plus écolo sur la provenance du coton de ton tee-shirt, sur l’achat en local et non sur des énormes plateformes web qu’on adorent toutes, sur l’achat « seconde main » comme pour tes meubles, alors tant mieux et tu peux être en accord avec toi-même.

    Mais si ce n’est pas le cas, penser écolo est déjà un chouette premier pas, le faire pour la bouffe aussi, mais les vêtements sont également un gros point noir surtout au vu du contenu de ton blog.
    il fallait bien une raleuse je l’avais dit !

    Bon courage pour tout.

    1. Ce n’est pas « râler » que de le faire remarquer, on est là pour échanger et pas forcément pour dire « amen » à tout ;) Le sujet des vêtements viendra. J’en avais déjà parlé rapidement dans des commentaires il y a plusieurs mois puisque, forcément, la question revient (et c’est tout à fait logique) à chaque fois. Effectivement il y a du mouvement aussi de ce côté. A vrai dire il y a du mouvement un peu partout chez moi depuis un bon moment mais le cas des sapes reste un sujet très délicat que j’aborderais quand je me sentirais prête :)

  65. Très intéressant, je lis aussi Zéro déchet en ce moment, je trouve qu’elle est parfois extrémiste mais quand même la prise de conscience est nécessaire car on ne pourra pas continuer dans les 50 années à venir comme cela car depuis le début du 19ème siècle l’humain a fait plus de mal à la terre qu’en 2 millénaires!
    Pour aller jusqu’au bout il faut aussi que tout le monde prenne conscience que l’avenir de l’humanité est le végétarisme ou le véganisme. A lire No Steak ou Faut-il encore manger des animaux? 2 livres fascinants et nécessaires! Merci pour cette rubrique Coline!

    1. Oui super sujet qui devrait être évoqué bien plus que pour se donner bonne conscience. J’ai lu tous ces livres et je ne fais pas tout… mais la majeur parti de ce qui fut évoqué plus haut. Une petite moyenne certes mais j’avoue que c’est pour moi une évidence.. tout comme l’utilisation avec modération du chauffage, de l’eau en général, la philosophie du seconde main et du vrac etc… alors si ca peut lancer une mode (autre que vestimentaire) ou juste faire réfléchir certains, ben moi je dis cool Coline ! ou Raoul :P

  66. Bonjour Coline,

    Il ne me semble pas avoir déjà commenté sur ton blog. Pourtant, je le lis quotidiennement et je l’adoooore !
    Simplement pour te dire que j’ai aimé cet article comme celui sur ton alimentation. Je pense qu’on est certes une majorité de jeunes femmes à s’intéresser à la mode, au maquillage, aux soins, mais aussi des jeunes gens un peu paumés dans ce monde dominé par la malbouffe, le gaspillage, les lobbys, … Contrairement à nos grands-parents, on ne nous a peut-être pas appris l’évidence, et on doit faire le tri parmi les évolutions de notre société. Tes astuces sont précises, argumentées, … Ça donne des idées ! Un grand merci pour tes pistes ! Un grand oui pour ta rubrique !

  67. Je fais aussi attention a ce que je mange et ce que je consomme, mais évidemment je suis loin d’être au top dans ce domaine !
    Je suis vraiment contente pour cette nouvelle rubrique, j’ai appris pas mal de choses auxquelles j’aurai peut-être jamais prêté attention ( genre les mouchoirs ! ) !
    Pour le thé, je vais très très souvent dans ceux qui le revende en vrac, en plus d’être bien moins cher c’est vrai que je peux les stocker dans mes jolis boites en fer que j’ai eu et c’est toujours sympa !
    Bises

    Alison – http://www.lebazardalison.com

  68. J’ai tout lu !! car ça m’intéresse :)
    Le choc que tu as eu au super marché avec la dame et ses 350 kg de légumes en sachets m’a fait bien rire.
    Je suis anti sac plastique…et je peux ajouter une solution pour toi : le panier en osier, c’est joli, pratique, recyclable…dimanche dernier le vendeur s’est moqué de moi lorsque j’ai refusé ses sachets et lui ai tendu mon panier « Ahahaha Mme vous êtes pour une bonne petite française !!! » …mon panier je l’ai trouvé chez Emmaus pour 2€.
    Il y aussi un aspect que tu comptes peut être aborder dans le futur …c’est les produits de ménage. On nous vend que pour nettoyer les wc, la cuisine, la baignoire, le sol…etc il faut 15000 produits alors qu’en réalité on s’en sort très bien avec le bicarbonate de soude, le vinaigre, les cristaux de soude, l’huile essentielle de tea tree (par ex)…j’ai un petit livre en anglais qui explique très bien tout ça.
    Après pour les autres sujets, je m’améliore de jour en jour.

  69. <3 <3 <3 !! Je fais déjà pas mal de choses dont tu parles ici, étant green un maximum depuis quelques années mais j'ai bien envie de lire le livre dont tu parles! Je l'avais déjà épinglé dans ma wish list la dernière fois lorsque tu en as parlé! Merci pour cet article en tout cas^^

  70. Tout lu ! (Et avec beaucoup d’intérêt et de plaisir).
    Merci pour ces quelques pistes. Depuis quelques semaines j’essaye aussi de changer à mon petit niveau ainsi je me retrouve pas mal déjà dans les idées que tu as évoquées (D’ailleurs pour les sacs en plastique quand j’achète des fringues maintenant je refuse de prendre les sacs même si je dois parfois me battre ^^ avec les vendeuses pour repartir sans -_-). Et puis comme toi dans mon marché bio j’ai un petit problème mais pas avec les fruits emballés mais avec d’autres aliments (Farine en particulier) qui sont vendus dans des emballages plastiques … J’avoue que la première fois ça m’a laissée assez perplexe. Quoiqu’il en soir j’espère qu’il y aura d’autres articles sur ce thème.

    1. Guylaine, moi aussi je refuse les sacs en plastiques dans les boutiques de fringues et après avoir constaté l’effet de surprise qui se lit sur le visage des vendeuses, j’ai souvent dû insister lourdement pour obtenir gain de cause (surtout dans les magasins de chaussures car ça désencombre de nous donner les boîtes avec).

  71. L’astuce du filet pour les fruits et légumes c’est mortel !
    Merci !

    Par contre je souhaite juste t’alerté sur le « Bio », 80% du bio consommé en France est cultivé/transformé à l’étranger, ce qui réduit excessivement le bénéfice environnemental…
    Comme les noix de lavage qui traversent la moitié de la terre en avion…

    1. Ah ben oui, suffit de voir le « bio made in espagne »… C’est pour ça qu’il faut essayer autant que faire se peut de manger bio ET local.

  72. Salut Coline !
    Je trouve ton post vraiment intéressant ! Je suis un « fœtus » go green je commence à m’y mettre et ça fait du bien de lire des choses claires simples et accessibles ! =)
    Ça fait déjà un moment que je prend le moins de plastique possible au super marché (si je prend 5 pommes je les pèse mais je colle l’étiquette sur une seule les caissières me haïssent les pommes se baladent mais ça va ;p) mais j’avoue que je ne m’étais jamais posé la question « pourquoi tu fais ça au fait ? » au final l’idée de rejeter des déchets, qui plus est inutiles, me dérange et ton post m’ouvre les yeux sur bien des choses auxquelles je n’avait pas pensé
    Alors merci tout plein ! ;)

  73. Merci Coline pour ce bel article!
    En nous compilant tes longues heures de recherches, tu nous permets de réfléchir, et de trouver les meilleures solutions pour adopter une meilleure attitude écologiquement responsable.

  74. Un grand merci Coline!
    Nous sommes nombreux à vouloir améliorer au possible notre démarche « écolo » les astuces sont vraiment les bienvenues.
    J’ai la chance de pouvoir acheter via mon boulot chaque semaine un panier de fruits et légumes de saison grâce à
    http://ecopanier.blogspot.fr/
    Pas le choix on cuisine ce qu’il y a dedans, on découvre des saveurs, on cherche des recettes et on fait découvrir plein de choses aux loulous qui adorent vider le grand sac quand maman rentre(que l’on rend à chaque nouveau panier,pas de plastique et on ne jète pas)

    Bref ne change rien, c’est parfait :)

  75. Je trouve cette idée d’article très intéressante et je serais curieuse de lire tes prochaines astuces, j’essaie aussi de faire au mieux, honnêtement l’eau du robinet je ne peux pas, je bloque, mais par contre j’ai un senseo et je composte mes pads, et j’achète du thé en boîtes ou grands sachets, pas individuels (sauf pour le boulot mais ce n’est qu’une petite partie de ma conso). Les mouchoirs en tissu je peux pas non plus :p

  76. alors là bravo j’adore ton article !! ca nous remet en question ;)
    j’essaie de faire attention à tous ca aussi mais pas autant que toi je pense (je ne composte pas par ex) et j’ai vu un reportage sur béa !! cette fille est incroyable !! bon par contre niveau maquillage je ne ferai pas comme elle (rouge à lèvre avec de la betterave ;))
    bref je pense qu’il faut que chacun de nous fasse des efforts !!et merci pour toutes ces idées !! c’est décidé j’arrête les bouteilles en plastique ;)

  77. Post très intéressant, ça mérite réflexion !

    Par contre j’ai une question (qui n’est pas un piège, c’est un truc qui m’obsède, un peu plus que les dosettes de café, je dois dire) : quid des vêtements ? D’un côté, il y a le côté éthique, de l’autre le côté écolo et au milieu, le côté santé. A quoi sert de manger bio si on porte des vêtements qui vont relâcher sur la peau des saleté, les faire danser allègrement dans mon lave-linge pour lequel j’utilise une lessive bio sans phtalates ? Ce n’est pas une accusation, c’est exactement la question que je me pose parce que c’est ce que je fais et que j’ignore comment résoudre cette contradiction… Même si j’ai bien conscience qu’il s’agit d’un monstre un poil plus imposant que la pollution des sacs en plastique…

    Sinon j’ai lu qu’il faut privilégier les petits commerçants pour éviter le suremballage mais finalement, même si je le fais pour des raisons éthiques, question écologie, entre le papier mi-papier mi-plastique utilisé pour emballer viande ou fromage + le sac plastique qui contient le tout, il n’y a pas tellement de plus-value par rapport au supermarché…

    1. On ne va pas aborder ce sujet (ou un autre) dans les commentaires. Tout le monde s’en doute, ce « point » viendra un moment ou un autre :)

      1. Je ne suis pas une habituée de ton blog, j’ai suivi un lien via Twitter donc en l’occurrence je n’étais pas certaine que ça viendrait : c’est le cas, j’en suis ravie et ça va me donner une bonne occasion de te lire plus fréquemment pour ne pas le rater ;-)

  78. J’ai adoré ! Merci beaucoup pour cet article !!
    Moi qui voulais m’acheter une Dolce Gusto, sans penser aux déchets… j’ai changé d’avis!!
    Vivement le prochain :)

  79. Bonjour Coline,
    Voila l’echo que tu attendais :)
    J’aime beaucoup ces nouveaux articles et j’attend déjà les prochains! Nous sommes 6 chez nous ( oui j’ai 23 ans et j’habite toujours chez mes parents). J’ai une soeur un peu plus agée que moi , mes parents et mes deux grands parents atteints tous les deux de la maladie d’alzheimer. Ma mère est pro-bio et c’est vrai que je n’ai jamais compris pourquoi ces articles étaient suremballé ( il parait que c’est une question de conservation). Nous avons un compost mais je n’avais jamais pensé à mettre les filtres+mare de café dedans. En ce qui concerne les dosettes, c’est une chose que je n’ai JAMAIS compris, du pourquoi les gens achetaient ces dosettes du diable ( haha oui je suis super drole je sais). Le prix est 20x superieur à du café moulu tout ça pour avoir sa petit dosette à soit. Par contre je ne sais pas si un jour j’arriverai à me défaire de l’habitude de boire ma bonne petite Spa ( Belge oblige) et de me convertir à l’eau du robinet, surtout en ce qui concerne ma mère.
    BREF, tout ça pour te dire que j’attend avec impatience tes nouveaux articles et que j’aime beaucoup lire ton blog ( blabla habituel de la liseuse de blog et laisseuse de commentaire ).
    Bonne journée :)

  80. Très bon article ! J’applique déjà pas mal de choses chez moi, notamment les bouteilles en verre. Dans le sud où il fait très très chaud l’été, la bouteille en verre c’est un objet incontournable, à remplir à l’infini ! Petite question bête que je me suis posée instantanément en lisant ce post, lors que tu achètes tes fruits et légumes avec des filets/dust-bag, tu fais comment pour les étiquettes codes-barres? Parce que c’est assez relou de se retrouver avec 20 autocollants sur le bras à la fin des courses héhé.

    1. Ahah! ^_^ Chez mon épicier bio il n’y a pas d’étiquettes, ils pèse et c’est tout. Dans le cas contraire il suffit de les coller sur les sacs :)

    2. Personnellement et même en supermarché classique, je prends mes légumes, je pèse, je mets les légumes dans le tote bag et les étiquettes collées dessus les unes à la suite des autres.

  81. On me prend parfois pour une « bobio » mais c’est un sujet qui le tient particulièrement à cœur, je ne peux donc que valider ta rubrique. Pour les fruits et légumes, le mieux est de te trouver une amap ( association pour le maintien d’une agriculture paysanne), les produits n’ont pas forcément le label bio ( qui coûte une blinde aux producteurs) mais la production est raisonnée, sans produits chimiques ni engrais de synthèse. Pas de calibrage ni de cires pour faire briller les légumes. Et tu prends un grand panier, fini les sachets. L’avantage c’est que tu n’as que des fruits et légumes de saison mais aussi locaux.

  82. Bonjour Coline,

    Je trouve que c’ est une très bonne idée d’article!! Et pleins de bonnes idées.
    Je l’ai juste trouvé un petit peu long quand meme et j’ai pas eu le temps de le finir d’un coup… Peut être que se limiter à 2 ou 3 exemples bien détaillés au lieu de 5 ca serait encore mieux?

    Bonne journée !

  83. Je trouve ça genial que tu partages avec nous d’autres choses que la mode. ça me permet de mieux te connaitre et donc d’être au rendez vous à tous les articles que tu postes. D’autant plus que je partage très souvent tes idées.
    Je lis moi même le livre de Bea Johnson et c’est vrai que c’est dur de pouvoir lire plus de 10 pages, car à chaque fois je me lance dans des recherches frénétiques sur internet et dans des tris interminables chez moi. c’est vraiment un beau livre si on se sent une âme ecolo. Et en ce moment c’est ménage et fabrication maison pour ma salle de bain.

    C’est avec plaisir que je relirais cette rubrique.
    léa

  84. Bonjour Coline,
    Cela fait un petit moment que je te suis mais c’est bien le premier commentaire que je laisse ici !
    Donc juste un petit mot pour te dire que je suis enchantée de voir cette nouvelle rubrique « go green ». Etant moi même relativement tournée vers l’environnement, je suis ravie de pouvoir retrouver ici des petites astuces utiles et surtout concrètes à mettre en place dans son quotidien. Merci pour cet article, j’ai hâte de lire les prochains !

    Bonne journée,

    Amandine

  85. HellOOOooo Coline :-)

    Je LIKE LIKE ta nouvelle idée !!!

    J’essaie aussi à ma petite échelle de réduire mon impact environnemental et d’éduquer mon entourage.
    Alors de bonnes idées/astuces sont toujours les bienvenues !!!

    Et puis les petits ruisseaux font les grandes rivières :-)

    Alors si un maximum de gens se met à boycotter ce vilain plastique, à recycler/réutiliser/donner une seconde vie aux choses et surtout arrête d’acheter/jeter à tort et à travers, peut-être qu’on arrivera à « sauvegarder notre « belle verte » ».
    Je t’invite d’ailleurs, si tu ne l’as pas déjà vu, à regarder ce magnifique film de Coline Serreau que j’ai eu l’occasion de revoir récemment et qui ne m’a jamais paru aussi vrai et pleins de bon sens. Un petit bijou de film :-)

    Je te souhaite une très belle journée !

    Bises

    Audrey

  86. Coline, j’adore et j’adhère à ce genre d’article ! Je ne suis pas ecolo specialement mais tout ce que tu as dit donne à reflechir et est très interessant !!! Si tout le monde reflechissait comme toi on aurait une jolie planete ! Vivement les prochains articles !

  87. Trop top cette catégorie, elle me parle et me touche. J’aime l’idée qu’on puisse être une jeune femme apprêtée et coquette, tout en étant également sensible à l’environnement.
    J’essaie déjà depuis quelques années de « limiter les dégâts », même si je commets encore pas mal d’écarts, j’avoue. J’ai banni les bouteilles en plastique depuis plusieurs années et refuse tout sachet qu’on me propose. Je me balade toujours avec mon petit sac en tissu (tendance qui plus est). Je mange surtout local puisque le bio va parfois chercher des produits far far away. Je récupère l’eau qui goutte de mon robinet pour arroser mes plantes, etc., etc.
    Et en te lisant, je me dis qu’il est grand temps que j’échange ma machine Nesp….. contre un bon vieux perco.

    Bref merci pour cet article riche en conseils et réflexions sur notre manière de consommer. Je me dis que venant de toi, modèle pour un grand nombre d’hommes et de femmes, le message peut sans doute mieux passer et donc avoir un bel impact :-)

  88. Tout d’abord, je tiens à te dire que l’idée de changer de type d’article est excellente. On ne suit pas ton blog jusque parce que tu sais te saper. Moi j’apprécie ton caractère et ta plume. L’écologie, je m’y penche mais sans trop me mouiller. Et la manière dont tu souhaite aborder ce sujet très vaste « 5 gestes simples » est ludique et très intelligente !

    Tout ce que tu présente aujourd’hui est bien intéressant. J’attends la suite avec impatience !

  89. Salut Coline.

    J’ai lu aussi le livre de Béa Johnson. Je l’ai trouver très intéressant.
    Mais une fois passé a la phase pratique c’est autre chose.
    Je suis allée chez le bouché avec mon bocal en verre, il n’a tout simplement pas voulu mettre ma viande dedans.
    Les gens souvent ne comprennent pas pourquoi tu leurs demande ca. Ca devient vite énervant de recevoir des « NON » de tous les cotés, ca freine beaucoup.

    Du coup je ne vais plus chez mon bouché, je vais au marché !
    Au marché la vendeuse de fruits et legumes me connait maintenant et aucuns soucis pour acheté mes legumes dans mes petits sacs en coton.

    Le seul souci que tu trouvera peut être comme moi c’est vraiment au niveau des tout ce qui est frais, viande, poissons,… La plus part des commerçants ne voudrons pas pour un soucis d’hygiene.

    Un petit dernier conseil: Il faut vraiment que ton entourage proche fasse la meme chose que toi a la maison pour que cela devient une habitude (Je pense par exemple a mon copain qui lui adore le coca ! Et bin non il n’en aura plus !)

    Bonne chance pour le reste, ça prends du temps au debut mais j’en suis sur que ca vaut le coup !

    Bisous !

    1. Chloé Hélène Schneider, c’est vrai que parfois, on se sent un peu seule et jugée, et c’est plus difficile d’avancer dans ces conditions-là. C’est vraiment une bonne solution d’aller au marché et de trouver un vendeur de confiance qui comprend notre démarche et qui prend la peine de discuter de ses choses-là.

  90. Hello Coline!

    Très sympa ce petit article. Je ne pense pas que ce soit utopique. La base du changement c’est l’information. Par exemple (ça n’a rien à voir mais c’est le cas) si la diffusion du préservatif a été si efficace en France c’est grâce à l’information!
    Bref revenons en à l’écolo! Je trouve ça bien que tu proposes ces conseils auxquels on ne pense pas forcément!
    Pour l’eau, habitant à Paris, je n’utilise que l’eau du robinet, ça c’est bon!
    Pour la cafetière, même si la mienne est totalement en plastique (sauf le réceptacle) c’est la moins cher de chez Darty (9euros) ET le filtre est réutilisable! Donc oui ça amène la contrainte de devoir le laver, mais au moins pour le coup c’est écologique!
    Juste une hésitation concernant les mouchoirs, psychologiquement je ne suis pas prête à passer aux mouchoirs en tissus haha!

    Merci pour ces conseils et vivement la prochaine rubrique!

    Bises

  91. Merci Coline, ce genre d’article est super!!! Je le lirais plus attentivement ce soir! Vas-tu adopter cette démarche dans les fringues???Moi j’essaye et j’avoue ce n’est pas évident mais comme tu dis il ne faut pas tomber dans l’extrémisme!!!Je pense qu’avoir déjà pleinement conscience de ces achats est une bonne chose pour commencer (le consommateur est bien le seul responsable!)C’est avec plaisir que je dévorerais tes articles sur ces sujets écolo qui ont tout à fait leur place dans ton blog (bon je dévore aussi les articles fringues!!!) bonne journée! Hélène

    1. désolé je n’avais aucun des commentaires visibles, je vois que je ne suis pas la seule à t’avoir poser la question des vêtements….

  92. Bonjour Coline,

    Merci pour cet article, j’espère en lire encore bien d’autres du même genre.
    Je trouve ça vraiment très honorable de ta part de partager tous ces « trucs et astuces » sur ton blog, je suis certaine qu’après la lecture de cet article chacune d’entre nous pensera à ce que tu as dit et reverra, je l’espère, ses habitudes de comsomation.
    Ayant mon amoureux qui travaille dans le domaine du recyclage/transformation des déchets, j’ai la chance d’être sensibilisée et de connaître la réelle répercussion de beaucoup de nos gestes du quotidien sur la planète. Si chacun d’entre nous commence progerssivement à effectuer quelques changements minimes dans ses habitudes, petit à petit, nous verrons les résultats sur notre chère planète…

  93. Bonjour Coline
    Bon, c’est un commentaire qui risque d’être un peu long, car le problème sanitaire de l’eau me tracasse souvent.
    Je suis d’accord avec toi sur toute la ligne. Les bouteilles plastiques sont en ….. plastique premier HIC, deuxième HIC, elles sont souvent stockées dans des entrepôts où circulent des véhicules non-éléctriques of course, et le plastique, c’est poreux (un peu), donc tous les gazs d’échappement finissent où? Dans l’eau. Il faut aussi regarder la quantité de résidus à sec. QUESAKO? La quantité de minéraux qu’il te reste quand l’eau s’est évaporée. Un peu c’est bien, beaucoup c’est MAL.Certes il faut des minéraux, mais comme tout, faut pas en abuser. Et tu t’en sors pas mal avec la Volvic, car L’Evian, une des eaux certainement la plus vendue en France, c’est la cata!! Et le gagnant est: le bio, ici c’est flagrant.
    De mon côté, à la maison, c’est eau du Robinet dans de jolie carafe depuis des années. Je sais que suivant ton lieu d’habitation, l’eau est plus ou moins polluée, donc plus ou moins traitée. Et là, les perdants, c’est les ruraux comme moi!! Car tous les méchants pesticides et autres engrais balancés dans les champs finissent toujours dans l’eau. Celle-ci est ensuite filtrée, traitée fois 1000!!!! D’où ce gentil gout de chlore. J’ai aussi entendu (bon, par un vendeur d’adoucisseur, donc son discourt n’était pas forcément très objectif…) qu’aérer son eau du robinet pour atténuer le gout de chlore était efficace, mais pas très sain, car le chlore désinfecte l’eau, et une fois évaporé, ton eau reste sans défense contre les microbes et autres bactéries. Donc évaporer, oui, mais à condition de boire ton eau rapidement ensuite. En 1 heure limo par exemple. Info à prendre avec des pincettes car peut-être pas très objective. Aussi, et là c’est la partie où il faut se cacher derrière ses mains comme dans un film d’horreur, l’eau à été filtrée (peut-être encore, je n’en sais rien) avec de l’alluminium pendant des années. Autant te dire que d’infimes particules ont circulé durant des années dans nos robinets et carafes….
    Bref, je sais tout ça et je continue de boire de l’eau du robinet. Le combat eau en bouteille VS eau du robinet sera long et côté pronostic….je ne m’avancerai pas. Sauf si on habite au fin fond de la Lozère avec une source dans son jardin (si si j’ai déjà vue!!! Comme dans la petite maison dans la prairie, on allait chercher l’eau avec une belle carafe de potier dans un grand bac où l’eau fraiche coulait continuellement, et la maison était raccordée sur cette source!!! Je me suis lavée à l’eau de source!!! yyyèèèèèèèèèèè!!)
    Bref, j’ai des doutes sur l’une comme sur l’autre. Donc eau du robinet car:
    moins de déchet
    moins cher
    plus pratique!!!
    Désolé de la longueur…. mais je suis sûr que tu vas en avoir pleins des pavés comme les miens. Ce genre de thème suscite toujours des débats enflammés!!

  94. Merci Coline pour cet article. Je suis tout a fait pour une série ‘go green’.

    Je trouve ca super chouette d’aborder ce genre de sujet, moi-meme j’essaye d’améliorer mes gestes au quotidien pour aider un peu notre planète!
    A la vue des commentaires deja poster, c’est pas mal aussi de voir qu’on est pas mal a y penser, ca rassure un petit peu!!

  95. Je ne peux qu’adhérer, j’aime voir que je ne suis pas la seule à me débattre comme une folle pour tenter d’améliorer les choses, mais vivant encore chez ma mère, j’y vais molo, j’ai déjà du mal à lui faire mettre le sac jaune pour le tri sélectif, alors bon …
    Par contre, pour information, l’eau minérale n’est pas au sens propre du terme potable, car elle contient des minéraux, qui sont normalement à consommer avec modération, et non de façon quotidienne, car ils sont pour la plupart, thérapeutiques (d’où les cures thermales toussa toussa) (dixit mes cours de CAP pâtisserie).
    J’dois être méga écolo, je mets mon eau direct dans mon verre d’eau, même pas de bouteille :P.
    Pour ce qui est des emballages des produits bio, je cherche encore à comprendre pourquoi ils sont si empaquetés… J’me suis déjà dit que si ça se trouve, c’est parce que comme moins de personnes achètent, ils tentent de les surprotéger en les emaballant plus (c’est certainement pas la raison). Ou alors les lobbys se sont dit que les vrais adeptes du bio voudront pas acheter ce non sens vivant et qu’ils tueront le poussin dans l’oeuf en opérant cette tactique maléfique? (REVIENNS PARMI NOUS DELIAAA!).
    Surtout continues ce genre d’articles, associés à ceux de d’habitude, tu nous exposes une personnalité pétillante et réfléchie, ça fait plaisir à voir!! :-)

  96. Bonjour Coline,

    j’avais adoré tes premiers articles, notamment celui sur l’alimentation avec de vraies révélations pour moi (par exemple au sujet du lait).
    Je trouve ca super intéressant !!
    J’ai une petite question je souhaiterai me documenter d’avantage sur l’alimentation, pas seulement m’orienter sur du bio mais je voudrai trouver un bon livre pouvant m’informer sur « une bonne alimentation ». Je n’ai trouvé que des livres type « détox » un peu trop orienté régime pour moi.
    Pourrai tu m’en conseiller un, merci d’avance. Bonne journée

  97. Coucou Coline !

    Wah que dire ! Tes articles Go green je les adore et je trouve ton blog de + en + intéressant à suivre (déjà que j’adorais ton style en matière de mode). Bravo d’avoir le courage de faire passer un message intelligent :-)
    Pour ma part j’ai découvert Béa Johnson sa vie, son oeuvre il y a un peu + d’un an et ça a été une vraie révélation pour moi ! Du coup j’ai essayé d’appliquer nombre des préceptes de cette déesse de l’écologie ^^
    Donc j’ai moi même opté pour les différentes solutions que tu proposes : café en vrac avec p’tite cafetière italienne, thé en vrac, eau du robinet en bouteille de verre, mouchoirs en tissus. I approve, ça fonctionne bien tout ça !
    Là où j’assume pas encore c’est de ramener mes propres contenants/sachets en magasins. Pas envie de me taper les questionnements des caissières et vendeurs ^^ Donc congrats franchement !
    Et sinon j’ai aussi testé l’hygiène beauté écolo.
    Mention spéciale aux produits suivants : les disques démaquillant avec lesquels tu peux te démaquiller à l’eau et qui sont lavables en machine, les protège slip en coton lavables en machine, la coupelle menstruelle, le bicarbonate de soude en guise de déo et le savon pour remplacer les gels douches plein de silicones et paraben emballés dans du plastique affreux pas beau.
    Vivement le prochain article sur le sujet. Woop woop Coline \o/

  98. J’adore cet article !!! et j’en redemande et aussi sur les fringues parce qu’effectivement de ce côté là, il y a du boulot !!!
    Petite question pratique : je nettoie la litière de mon chat tous les jours et forcément j’utilise des sacs plastiques (ces fameux sacs des fruits et légumes !). Est ce que quelqu’un a une idée pour les remplacer quelque chose de non polluant.
    Je vous remercie pour vos idées.
    Bises à toutes

      1. Ah oui? Je me suis moi aussi posé cette question. J’ai acheté de la litière de copeaux de bois qui se transforme en sciure donc biodégradable (cooool). Seulement voilà j’habite en appartement alors je fous le tout dans un sac plastique et hop poubelle… Dommage! Mais alors tout jeter dans les toilettes je n’aurais jamais osé, c’est sans risque? (je veux dire avec la sciure effet colmatage et tout…)? Merci de répondre à mon importante question existentielle sur la litière du chat :S

        1. Bonjour,

          Toutes les litières ne peuvent pas être mises au toilette. Regarde sur ton emballage, normalement c’est indiqué par une phrase ou un petit logo!

    1. De mon coté, j’utilise moi aussi de la litiere bio degradable ( agglomerante ), j’enleve tous les jours les agglomerats que je mets soit aux toilette soit au compost. Nikel et zero dechet ! C’est bcp moins cher et en plus ecolo ;))

  99. Bravo ! Ta « prise de risque  » me touche beaucoup moi aussi et les quelques commentaires que j’ai lus me rassurent sur la prise de conscience sur ces problématiques. Un conseil ciné ou plutôt docu-fiction d’ anticipation : The Âge Of Stupid. Un constat implacable sur le mal fait par l’Homme à la Terre. Ça met mal à l’a aise mais c’est un documentaire incontournable d’ après moi. Avec un visage culte du cinéma américain…

  100. Moi j’aime beaucoup ton côté futilités + sujets intéressants, j’ai tout lu, suis encore vivante (il me semble ?!) et suivrai ta nouvelle rubrique avec plaisir !
    bonne journée :)

  101. Bonjour Coline,

    je suis comme toi une convertie de la BeaJohnsonittude, le seul truc auquel je n’ai pas renoncé ce sont les mouchoir en papier.
    Franchement l’idée d’utiliser un mouchoir plusieurs fois quand je viens de le remplir de microbes: no way. Puis chez notre famille de 3, quand le rhume s’installe, 24 mouchoirs, comment dire, ça fait 1 heure.(J’exagère mais c’est pas loin.) Donc avoir une centaine de mouchoir en tissus à portée c’est pas possible. Et désolé pour les détails sanglants, mais arrivé à un certain stade de la maladie, l’idée de mettre une trentaine de mouchoirs ayant chacun triplé leur poids dans mon linge me rebute carrément. Mais pas de critique sur ta façon de faire, c’est une affaire de « degré rhumesque » j’ai remarqué qu’on avait pas tous les même, donc chacun compose comme il peut ;)

    à bientôt :)

    PS: ah oui et j’ai aussi un super mauvais souvenir de ma mémé qui gardait son mouchoir en tissu à fleurs dans sa poche de cardigan pendant des semaines… beurk

  102. Merci pour ce post! On vient de commencer à lire le livre de Béa avec mon chéri, il va y avoir du changement dans l’année ^^
    Ce que je trouve bien avec le livre de Béa c’est qu’on se rend compte qu’il y a plein de petits changements à faire peu contraignant et qui font beaucoup au final.

    Et sinon effectivement WTF pour les emballages des produits bio ?!?
    Je me demande si c’est pas pour empêcher que les gens prennent des fruits ou légumes Bio et les fassent passer pour du non-bio à la caisse pour les payer moins chers …

    En tout cas je plussoie à ton article et j’en veux plus! :)

    Charline

  103. A la question toujours en vie je réponds oui. Je reviens du Sri Lanka ou les enfants jettent les bouteilles en plastique dans la mer. J’ai halluciné quand j’ai vu ça, et puis je me suis dit que même si on est plus en avance qu’eux niveau recyclage ect… quand on jette un oeil dans la rue un samedi soir finalement on est pas si éduqué que ça en France. Et puis je recycle le plastique et le verre (pas de ramassage dans ma rue) que depuis quelques mois… alors bon ! J’ai lu avec plaisir. J’ai bien envie de me mettre au compostage mais c’est toujours un peu compliqué quand on vit dans un appart ou la poubelle prend déjà beaucoup de place, suivie des déchets plastiques/verres ! Pourtant je n’ai aucune excuse, j’ai un container juste à côté de chez moi. Tu me fais réfléchir, je vais me renseigner. Belle rubrique, c’est cool de partager ça avec nous. Belle journée !

  104. Hello! D’habitude je ne fais que lire tes posts sans jamais commenter (Whyyyy?). Et j’avoue que ce genre d’articles me plait fortement, d’abord tu es l’une des premières qui en fait (Ou alors j’ai jamais prêtée attention aux autres..), et que au final je commence à prendre conscience de l’impact que l’on peut avoir sur cette Terre. Du haut de mes 20 ans, le fait de trier poubelle verte/jaune, et le PLUS GRAND GESTE ECOLO que tu puisses faire. Mais grâce à ton article je me rends compte qu’il y a juste des gestes simples que tout le monde pourrait faire et qui engendrait des économies importantes, et des effets moins dévastateurs pour l’environnement (le coup du sachet en plastique des fruits et légumes, j’avais jamais prêtée attention.. Mais c’est tellement VRAI! Triste vie pour lui!)
    Merci pour ce genre d’article à l’avenir (Très complet soit dit en passant!)

  105. Je suis la meuf la moins écolo de la terre (c’est dommage parce que je t’aimais bien, tu m’aimais bien, maintenant j’imagine que c’est moins le cas de ton côté…mdr) et POURTANT, parce que je suis fana de ton blog, j’ai tout lu…et adoré ton article!!!!! Je te complimente d’abord sur ta jolie plume qui fait en sorte qu’on ne puisse pas décrocher quelque soit le sujet et je continue en te disant que je suis POUR POUR cette nouvelle catégorie Go Green. Elle me donnera, qui sait? l’envie de changer des habitudes qui sont au final totalement idiotes… Merci Coline

    1. Ahah! N’importe quoi ^_^ Je ne suis pas là pour faire des trous dans la tête aux gens… Dieu soit loué chacun est enore libre de faire ce qu’il veut et je n’irais jamais juger (même si je trouve ça, effectivement, très dommage de ne même pas faire un petit effort…) qui que ce soit sous prétexte qu’il ne fonctionne pas comme moi!

  106. BIG UP BIG UP BIG UP !

    Ca me fait TROP plaisir de voir un peu de conscience sur un blog mode/beauté :)

    Parce que oui bien sûr, la vie des blogueuses mode ne se limite pas au dernier drame de fond de teint, n’empêche que ça ne veut pas dire pour autant qu’elles aient le moindre engagement en dehors de ça, les moindres principes louables…

    Donc je trouve ça formidable, absolument formidable, de partager avec tes lectrices et lecteurs cet engagement, et de chercher à diffuser des idées positives.

    D’autant plus que ton article est très bien écrit, découpé en petits sujets, très simple et efficace.

    Juste une petite question sur le sujet (je pourrais trouver la réponse par moi-même facilement, mais peut-être que faire une note dans l’article directmeent serait efficace aussi, puisque je ne serais peut-être pas la seule à me poser la question) : je vis à Lyon, et en appartement.
    Je n’ai pas de bac pour compost (j’ai bien quelques plantes qui seraient heureuses d’en bénéficier, mais j’en aurais vite bien trop !). Nous ne disposons pas des poubelles vertes en immeubles, il faut aller en déchetterie pour les déchets verts éventuels…

    Comment peut-on faire ? Si on a un bac de compost qui se remplit, se remplit, mais nulle part pour le déposer… Quelle solution connais-tu ?
    (Parce que prendre la voiture pour aller vider le compost aux déchets verts.. J’ai un gros doute sur l’efficacité écologique de la démarche ^^’)

    1. Si tu n’y vas que quelque fois par an, je ne suis pas certaine que le fait de prendre ta voiture annule l’impact positif de ton compost. Et pourquoi pas plus de plantes vertes? :)

    2. Bonjour,

      je me permet de répondre à votre interrogation, habitant moi aussi Lyon. Il existe des composteurs « publics » dans Lyon. Il suffit de stocker chez soi ses épluchures dans un bac fermé et de les apporter au composteur public, qui peut être soit en accès libre, soit ouvert à certaines plages horaires.Il y a par exemple un composteur en accès libre au Parc de la Tête d’Or.
      Vous pouvez trouver la liste des composteurs et d’autres informations sur ce site : http://www.lescompostiers.org/
      En espérant avoir été utile.

  107. Bonjour Coline,

    Je ne suis absolument pas écolo, ma conscience ne s’est pas encore réveillée à ce sujet. Le peu d’actes « bon pour la planète » isolés que je peux faire, sont anéantis par les erreurs de mon quotidien.

    Manque d’éducation et méconnaissances à ce sujet pour ma part suivi d’un discours assez fataliste du moi je veux bien mais il ne faut pas que cela soit contraignant.

    Je vis en région parisienne, au troisième étage d’un immeuble. Quand on fait nos courses, on s’aperçoit vite que le verre c’est lourd et pénible à porter. Que ce qui est monté va devoir redescendre, à ce moment là le  » plastique c’est fantastique !  »

    Un jour peut être je ferai plus…

  108. Je suis bien d’accord avec toi et établi la meme chose à la maison, le livre de Béa est mon livre de chevet, dès que j’ai un doute je pioche dans ses idées, le seul truc, que je n’arrive pas encore à faire c’est d’aller chez mon boucher avec des pots en verres!!!!

  109. merci pour tous ces conseils et idées. J’utilise depuis longtemps la bouteille en verre et l’eau du robinet, la cafetière italienne, MAIS pas le thé en vrac, HOUOU. Oui, je sais.
    Cette rubrique est top, et même si j’adore les street-styles, nous, les filles ne sommes pas que des porte-manteaux et des quiches! Vive la Go-Green team!

  110. Ravie de lire ce genre d’article chez toi ! Pour les légumes bios suremballés en supermarché, la question est purement économique … C’est juste pour une question de fraude … Il serait facile sinon (autant pour le vendeur que pour l’acheteur ) de prétendre a des produits bio qui n’en sont pas ou vice et versa …

  111. Hello Coline,

    Je pense que ce site devrait t’intéresser. C’est la Non Toxic revolution (NTR) qui a été lancé par la fondation américaine Keep A Breast Foundation (qui lutte et sensibilise au cancer du sein, notamment les jeunes). La NTR a pour but d’éliminer tout les produits toxiques de notre environnement (nourriture, cosmétique…) et sur le site il y a pas mal d’astuces, de recettes… Il est en anglais, car c’est la version américaine! Mais la NTR a été lancé en Europe l’année dernière! J’espère que ça te plairas et t’aideras!

    http://www.kabntr.org

  112. Bonjour Coline !

    Personnellement, je suis à 100% voire plus pour ce genre de post et tout autre post qui soit pas en rapport avec la mode et la beauté. C’est très intéressant de pouvoir parler d’autres choses. La vie ne se résume certainement pas à une seule facette.

    Ton article est très bien écrit. Il y a certaines choses que je fais déjà par souci d’économie financière mais aussi par souci écologique, la planète tout ça tout ça … Mais je pense être loin d’être exemplaire !
    En somme beaucoup de petites astuces, ce sont les « bonnes vieilles méthodes de grand mère » !

    Toujours contente de te lire ! Continues ainsi !

    Bonne journée ! :)

    Ps : Je crois que c’est la première que je poste un commentaire depuis le temps !

  113. Je me retrouves tt a fait ds ton article. Pr la machine a café, j’ai acheté la saeco dès le début ( il ya 5 ans) elle est top, j’achète mon café en vrac a la biocoop. Je ss qd mm étonnée d’apprendre que tu achètes tes legumes a grand frais. Cette enseigne vend des fruits et legumes arrosés de pesticides, pas du tt de saison et qui pr la plupart ont vapyagé, donc pas vraiment local, mais comme je n’y vais jamais !!! Me corriger si je me trompe. Les légumes bio du super marché st pas tjs locaux, pourrissent bcp plus vite que ceux acheté en vrac ( en épicerie bio) et puis l’emballage plastique ce n’est pas fantastique. Alors vive les légumes bio des amap, de la ruche qui dit oui. Ou encore des petits producteurs locaux du coin.
    J’avoues pour les mouchoirs et le cotton j’ai encore qq efforts a faire, ac des enfants en bas age, ça va trop vite mm si pr la bonne conscience, j’opte pr des produits ecolo en papier recyclé.

      1. Euh, c ce que j’ai cru comprendre. Tant mieux alors.
        Ah oui moi aussi j’ai tjs 2 bouteilles remplies d’eau du robinet tt comme toi, une acheté a ikea et une récupérer apres avoir une acheter une limonade bio of course. Par contre c l’unique bouteille de limonade que j’ai acheté. J’avoues chui pas fun.

  114. j’adore cette catégorie go green !
    pour ma part tu m’as aidé à prendre conscience que je consommais beaucoup d’eau en bouteille et je vais essayer de changer ça surtout que dans ma région c’est de l’eau de source au robinet donc aucune excuse ! Pour le reste je faisais déjà mouchoirs dans la poubelle vertes…
    et également d’autres gestes mais on pourrait en parler pendant des lignes et des lignes ;)
    vivement la suite de tes articles d’ailleurs.

    Tu m’as donné envie de lire le livre zéro déchet, j’avais peur que ce soit un peu extrémiste mais à priori non et j’essaierai peut être !

    merci en tout cas pour cet article !
    +++

  115. Coline cet article est juste génial ! Elevée par une maman très écolo je me suis rendue compte que je m’en sort pas mal avec seulement le défaut des sacs en plastique pour les légumes ^^Hâte de lire les prochains c’est vraiment les petits gestes du quotidien qui pourront faire la différence ! Enfin si déjà les gens avaient la décence de trier leurs déchets ça serait énorme … !
    Belle journée :)
    Thaïs

  116. Je suis tout à fait d’accord avec tout ça … sauuuuf LES MOUCHOIRS EN TISSU mon dieu non je ne peux pas , c’est plus fort que moi je revois les personnes âgées se moucher dedans et puis remettre tout ce p’tit monde dans sa poche bien gentiment , non non impossibeule. :’)
    Mais sinon je ferai + gaffe ! Ca donne envie.

  117. Un petit bémol juste pour la forme : les mouchoirs et les serviettes en papier ont des fibres trop courtes pour être « techniquement » recyclées… Et pour des questions d’hygiène vis-à-vis des employés en centre de tri, qui trient manuellement les déchets sur la chaîne, il est indiqué de les jeter dans le bac des ordures ménagères. C’est notre consigne à Paris du moins.

    Merci pour ce long, mais indispensable, article !

    1. la fille à frange, c’est vrai que chacun doit se renseigner auprès de sa commune sur ce qu’il est possible de jeter dans le bac de tri car ce n’est pas partout pareil !

  118. Merci Coline pour cet article! Je suis aussi très sensible à la cause écologiste et je suis ravie de voir que tu la portes dans ton blog!
    J’essaies aussi tous les jours de faire mieux et plus!

    Comme on dit, si chacun fait un peu, tout le monde y gagne!

    C’est dommage que les « Biocoop » et autres magasins bio ne jouent pas trop le jeu et augmentent à outrance les prix. Pour ma part, j’ai pour l’instant mis le « tout bio » de côté et je privilégie au maximum le « local ». Et pour le reste : plus de café, thé en vrac, j’utilise au maximum mes pieds/le train/le bus pour me déplacer, je ne prends que des détergents soft (vive les vinaigres blancs, savons noir et autres pierres d’argile!!!).
    Tout ça, tout ça quoi!

    En tout cas, merci de faire passer le message! J’en suis vraiment contente (c’est déjà ça!)!

    Très belle journée!

  119. Toujours en vie, oui!
    Je trouve ça très bien que tu fasses ce type d’articles et que ton blog ne parle plus uniquement de fringues et de beauté.
    C’est bien de sensibiliser tes lectrices sur ce point, bravo Coline! Moi j’adhère à 100%.
    Juste une question, il me semble que certaines capsules de café (les Nespresso) sont recyclables non?

  120. Pour le thé je fais pareil chez Dammann! Tu achètes une boite une fois et tu viens la faire remplir en magasin avec du thé en vrac! Beaucoup moins cher et super bon! :-)

  121. C’est toujours plus intéressant quand c’est toi qui en parles Coline, c’est fou ! Je trouve toujours les blogs « écolo » un peu culpabilisants et accusateurs, du coup ils ont l’air de gros hippies frustrés de la vie et ça donne aucune envie de les suivre.
    Mais ici tu parles simplement de changer quelques petites habitudes quotidiennes simples et qui peuvent faire la différence, à leur échelle. Merci et continue !

  122. Excellent article Coline!

    Merci de faire partager ces « idées » et peut être contribuer je l’espère à faire bouger les choses… Le chemin on le découvre seul, dans un premier temps, et une fois que cette philosophie est en nous et parfaitement assimilée et ancrée, nous pouvons la partager sereinement. C’est ce que tu fais là… si bien…

    Sans profondes convictions nous ne sommes pas grand chose.

    ps : 1er commentaire… depuis quelques années que je te suis…

  123. Bonjour Coline !

    J’ai beaucoup aimé te lire, j’aime ta façon d’écrire et d’aborder ce thème.
    Je pense que tes articles vont me donner envie de faire plus attention à l’avenir.
    En ce qui me concerne, je ne bois que de l’eau du robinet mis en carafe, et j’ai également adopté le mouchoir en tissu.
    Je bois quasiment que du thé « en vrac », les boites sont tellement jolies en même temps !
    Les légumes bio j’y vient petit à petit…

    Je me sens une pas trop mauvaise « élève » pour le moment ^^ !
    Merci de nous faire partager ton expérience, c’est important.
    Décidément, j’aime ton blog :)

    Belle journée

  124. Je surlike!! Merci Coline!
    Au supermarché, ça me rend dingue depuis un petit temps tous ces sachets en plastoc que tout le monde utilise à tout-va, comme si de rien n’était, comme s’il ne s’agissait pas du plus gros pollueur de tous les temps … LE PLASTIQUE. Et puis quelle incohérence de supprimer les sachets d’emballage en fin de courses pour ne pas supprimer par le même temps ces horribles petits sachets hyper polluants…

    Ma solution (lorsque vous n’achetez pas tout bio) : COLLEZ VOS ETIQUETTES SUR LE LEGUME-MEME! Inutile d’utiliser un sachet pour coller l’étiquette lorsque vous acheter 2 courgettes!

    Allez bisous Coline <3

  125. Wah cet article étais celui que j’attendais, n’ayant pas tellement le temps de lire autre chose que des bouquins d’art en ce moment je me suis toujours posée la question des merveilleuses solutions qu’il y avait dans celui de Béa Johnson!
    Je l’avais vu vite fait dans le grand 8 ou les 5 présentatrices la regardais avec de grands yeux dans le genre Météfoloukoi?
    Par contre les mouchoirs en tissus il faut faire attention car comparé à un mouchoir en papier on pense qu’on peut l’utiliser plus de fois mais il garde énormément les bactéries (une de mes profs s’est chopé un bon ptit virus dans l’oeil à cause de ça) (bon après je sais pas ce qu’elle fait avec ses mouchoirs)
    Le mouchoir en tissu c’est définitivement L’objet que j’adore, je l’ai pris pour un de mes projets pour mon diplôme d’art

    merci encore pour cet article et j’espère voir d’autres articles « conscience écolo » très vite (c’est passionnant)

  126. Quel article intéressant !
    Je suis d’accord avec presque tout ce que tu as écrit même si je n’ai pas encore tout ces reflexes écologiques. Juste, les mouchoir en tissus c’est pas possible xD J’ai des allergies toute l’année et une partie de moi trouvera ça toujours moins hygiénique que des mouchoirs en papier classiques.
    Mais je prends note pour les petits filets à linge pour les légumes, c’est quand même plus pratique que mon cabas en toile :)

  127. Super article Coline :)
    Pour ma part, mon coloc a une super cafetière expresso delonghi, je vous la conseille les filles, elles coûtent 73€, et le café est vrmt délicieux ! On achète le café en vrac.
    Pour le thé, pareil, on l’achète en vrac, j’avoue j’achète les tisanes en sachet, il faut que je remédie à ça :).
    Pour les sacs en plastique, c’est une très bonne idée ce que tu proposes !! La solution c’est aussi d’acheter les légumes du marché :).
    Les mouchoirs, très bonne alternative !!!!

  128. Hello ! j’aime beaucoup l’article, surtout l’idée que le commun des mortels peut changer quelques petits trucs facilement.

    le seul petit « hic », qui n’a rien à voir avec toi ou ton article, je pense à l’écologie en général, c’est qu’on en est pas bien informé, et surtout on a l’impression que seules les personnes qui ont une bonne situation peuvent s’y intéresser !
    C’est vrai que c’est intelligent d’acheter une machine à café qui ne produit pas de déchet, mais est ce que les gens qui ont de petits revenus peuvent dépenser 200euros d’un coup ? Bon la notion de ce qui est chère ou pas est très subjective. Et c’est surtout qu’il faut voir au long terme.

    je suis sûre qu’il y a beaucoup d’astuces écolo + économiques ^^.
    Donc il faut continuer ce genre d’article, même si je ne me reconnait pas dans tout, ça donne toujours des idées :)

    1. Je suis assez d’accord, beaucoup de personnes ont l’impression que bio/écologie et tutti quanti=cher. Sauf que, si on reprend l’exemple du café, ça devient au final bien plus économique! Et tout ça pour pas mal de choses comme cuisiner plutôt que d’acheter des plats tout préparés et sur-emballés, utiliser des chiffons à la place du sopalin etc. etc. Bref il y en a à la PELLE mais forcément ce n’est pas dans l’intérêt des industriels de mettre ce genre de choses en avant et comme pas mal de personnes ne s’intéressent pas vraiment au sujet… Bref, il faut essayer de faire changer les mentalités :)

    2. une petite cafetière à piston ou une italienne qui se visse et va sur le feu, on ne peut guère faire moins cher ! c’est un état d’esprit, pas une question de moyens

    3. Je me permets d’ajouter mon grain de sel, mais justement en tant qu’étudidante fauchée, les gestes évoqués dans ces article je les avaient presque tous adoptés avant d’avoir une quelconque conscience écolo. L’eau du robinet c’était une évidence, mais c’est parce que je viens de la montagne. En ce qui concerne la vielle cafetière italienne et les mouchoir en tissu brodés de mamie c’était la solution la plus économique pour moi, de même que les tissanes en vrac (souvent ramasées à la montagne je l’admet). Bref tout ça pour dire (quoi j’en remets une couche? ;-) )que non justement ces petits geste en plus d’être meilleurs pour la planète peuvent être meilleurs pour le porte monnaie.

  129. Cet article est super! SI seulement tout le monde pouvait s’y mettre… mais j’ai l’impression que tout le monde s’en fout et vit dans son petit monde d’égoïsme… Ce qui est super dommage. En tous cas, ça fait plaisir de voir que d’autres personnes font attention :)

  130. J’adore ce genre de post ! C’est tellement inspirant. J’avais déjà adoré celui sur la nourriture et les cosmétiques.
    J’espère qu’il y en aura d’autres. Habitant à Paris, je vais avoir des difficultés à boire l’eau du robinet ou à faire du compost mais pour le reste, je crois que je peux faire des efforts !

  131. Mille mercis, Coline, de nous faire partager tes découvertes vertes ! J’essaie moi aussi de limiter un maximum mon impact sur l’environnement et c’est chouette de pouvoir trouver des informations et des idées sur ton blog ! C’est une bonne chose que l’on ne trouve pas ce genre de billets que sur des sites spécialisés ! Cela montre bien que l’écologie peut être une préoccupation au quotidien, y compris lorsqu’on aime se poudrer le nez et porter de jolis souliers ! J’espère donc que tu posteras ce genre d’articles très régulièrement !
    Passe une belle journée !

  132. Moi je trouve ça très bien que tu fasses ce genre de post. Justement, profite de ta notoriété, si ça peut avoir un quelconque écho, même minime, c’est quand même super !
    D’ailleurs, tu as eu un écho sur moi puisque j’ai acheté le bouquin. (sauf que moi je l’ai reçu vendredi et qu’il est presque fini ;P !)
    Bref, ce livre est passionnant ! Vraiment, comme tout ce que tu nous raconte là. Pour ma part, je ne suis pas concernée par le café, car je n’en bois pas. Enfin si, un peu. Parce que j’ai une machine pour les invités. Une machine à dosettes… Ouais ça pue, mais franchement, investir pour 4 cafés bus dans l’année, et même pas par nous ! Pas trop envie…
    Pour le thé, il faut que je me trouve une boule de thé, j’en ai en vrac en plus, mais pas de boule alors c’est chiant. Et puis le thé que je prend, marque distributeur, alors voilà… si je peux en boire du meilleur niveau qualité et gustatif, autant y aller franco !
    Bravo pour les sacs chez Grand Frais, j’avoue j’y ai pensé, mais j’ai peur de passer pour une folle… (oui c’est con). Mais j’ai pensé à reprendre les mêmes sacs en plastique, pour éviter d’en reprendre à chaque fois. Mes j’avoue, ces sacs me servent pour mettre les couches de ma fille… Oui, je sais. Je songe sérieusement aux couches lavables, mais bon.
    Bravo pour les mouchoirs, je suis pas certaine de réussir à franchir le cap. En plus je saigne souvent du nez quand je me mouche, dans le genre relou ! Et je me mouche très souvent. A voir, pourquoi pas tester avec de vieux fringues découpés et voir ce que ça donne.
    Enfin pour l’eau, nous on fait les deux. Voilà, sans commentaire on va dire… J’ai parlé un jour de gourde à mon chéri « pourquoi faire ? ». Les hommes sont terribles.
    Bon, j’espère que je t’ai pas perdue ! Merci pour cet article en tout cas, c’est top !!

  133. Merci Coline, c’est toujours bon de rappeler toutes ces bases.
    Oui parce que pour moi tous ces principes sont LA base du respect pour la planète sur laquelle on vit.
    Quel dommage que ces gestes et habitudes éco-citoyennes ne soient pas enseignés à l’école (car si on doit compter sur les parents pour inculquer ces principes, on peut toujours attendre).

  134. Coucou ! J’ai lu ton article jusqu’au bout (yes !) et je l’ai trouvé très intéressant. Il y a beaucoup de sujets auxquels je n’avais jamais réfléchie. Je recycle aussi et suis obsédée de la consommation d’électricité et d’eau chez moi (pas pour la facture mais bien pour la planète). Alors en lisant tes constats / solutions, je me suis dit que j’allais adopter de nouvelles habitudes pour aider notre planète. Je serai ravie de lire à nouveau des posts concernant l’écologie.
    Enfin, je voulais aussi ajouter que ça ne m’étonne pas du tout que tu sois à fond dans l’écologie, le bio, etc. Ça se « voit » sur le blog !
    Belle journée à toi.

  135. Salut Coline,

    C’est super de voir ce type d’article ! Ecrit de façon si simple et agréable qu’il m’a tenu d’un bout à l’autre et n’est pas du tout rébarbatif. J’avais déjà adopté l’eau du robinet (à partir de mes années étudiantes au départ pour une question de budget) mais je n’avais jamais songé aux mouchoirs en papiers.

    Bref j’aime beaucoup ta démarche, continue comme ça !

    belle journée

  136. Hello Coline,
    D’accord avec toi sur beaucoup de choses (eh oui, j’ai tout lu !), peut-être pas pour des raisons aussi valables et nobles que toi. A savoir que oui, j’essaie de faire attention à ce que je jette, mais :
    1/boire de l’eau du robinet (filtrée, sinon j’y arrive po) plutôt qu’en bouteille, oui parce que ça coûte beaucoup moins cher et les bouteilles c’est trop chiant à porter
    2/ le thé et moi…une grande histoire ! Les sachets c’est dégueu, donc rien que pour cette raison, oui pour le thé en vrac

    Après, je ne pousse pas la green attitude au point de ne manger que bio (je ne mange pas bio du tout, en fait), mais plus ça va, et plus les fruits et légumes en supermarché, c’est franchement n’importe quoi, c’est pas bon, ça moisit très vite, et puis c’est très cher, donc je prends de plus en plus plaisir à faire mon petit marché le dimanche matin, c’est peut-être pas bio mais le goût et le prix, rien à voir avec Carrouf

    Par contre, véto sur les mouchoirs : les mouchoirs en tissu qui trainent tout mouillés au fond de ta poche et qu’on réutilise, je trouve ça crado, ça n’aide pas à se débarrasser du rhume. J’utilise mes mouchoirs en papier plusieurs fois, mais rapidement je les jette (et tu m’as appris qq ch sur comment ça se jette, ci-mer !)

  137. Super intéressant ! Mais de mon côté l’eau en robinet je n’y arrive pas du tout ! Il le semble qu’elle est responsable de 80 % de cas de gastro… En plus quand je vois la gueule de mes paroies de douche avant le grand nettoyage je me dis que mes intestins seront rongés par le calcaire (un peu parano). De ce fait je ne prends plus de petites bouteilles inutiles mais plutôt les gros bidons. Pour les autres je garde les bouchons pour le recyclage, et ici en belgique on tire les bouteilles bien à part. Pour la cafetière … Tout pareil ! Mais mon café c’est de l’eau de bouteille

  138. J’oubliai ds cette nouvelle rubrique, tu pourras parler du home made pr limiter les dechets et emballages alimentaire ( yaourts, biscuits, gâteaux, plats préparés…..)

  139. J’ai tout lu ( warrior !! euh en fait nan )
    C’est une très bonne idée d’utiliser ton blog afin de partager des choses qui te tienne à coeur et qui en plus peuvent faire évoluer les mentalités.
    En toute honnêteté, il a plusieurs années ( stade ado-je-sais-tout-mieux-que-tout-le-monde )je ne me préoccupais absolument pas du recyclage, j’étais plus préoccupée par les « nan mais t’as vu, elle a acheter les même chaussures sur Sophie ?! Aucune personnalitéééééé ! » Bref.
    J’ai commencé à m’intéresser au sujet en rencontrant mon Barbu, qui lui recycle tout ! Je me fais taper sur les doigts si j’ai le malheur de me tromper de poubelle.
    Et en suivant le cours des choses, ma mentalité à évoluer et je fais de mon mieux pour minimiser mes déchets.
    Bon je suis encore au stade débutante, car a part le recyclage où je fais très attention, le reste, bah… -> 0. Et j’ai envie d’évoluer sans non plus tomber dans l’extreme ( petite maison en herbe bonjour ! )
    Tout ça pour te dire que ta rubrique est la bienvenue !
    Je suis pas sur d’arriver au stade où tu en ai, mais je pense que même si c’est qu’un petit peu c’est toujours mieux que rien et que ne peux qu’évoluer et ça grâce à ta rubrique.

  140. Bonjour Coline,

    Ton article est très intéressant et je suis très contente de le retrouver sur ton blog :).

    Je me penche plus sérieusement sur tout ce qui est Bio ou local depuis quelques mois, donc ça m’arrive de prendre des légumes ou des fruits bio.
    Habitant Paris, j’évite de boire l’eau du Robinet, donc je prend les bidons de 5l… je me dis qu’il y a moins de plastique … mais au final pas forcément.

    Je trouve ça très bête les sachets plastique pour les fruits et maintenant que tu le dis, tous les fruits bio en supermarché sont « super-emballés » ce qui est très logique … LOL

    Un très bon article, qui m’a fait réagir.
    Je suis une future maman, et les couches ré-utilisables me font de l’oeil mais je verrais quand il aura grandi un peu, car en regardant sur des forums le nombre de couches les premiers m’a vite refroidi… 80 couches par semaine… :( alors, j’ai commencé à me pencher sur les couches bio.
    Je suis preneuse pour ton bons conseils bio en tout cas;

    Merci Coline et continue car c’est très intéressant.
    A bientôt

  141. Personnellement j’adore savoir qu’on peut parler de différent sujet sur ton blog. Echanger sur autres choses, découvrir de nouvelles préoccupations et tout ça de façon claire et précise et sans honte. Ca me plait.
    J’ai un peu honte de dire que mon mec m’a mis mainte et mainte fois un coup de pied au c** pour que je respecte le tri et que je m’intéresse à mon environnement. Mais comme il n’est jamais trop tard, maintenant je suis obsédée par l’écologie ( bon j’y vais petit à petit hein) et lire ton article m’a beaucoup appris !
    Belle journée et merci^^

  142. Super article, j’ai adoré cette interlude au milieu des articles mode!

    J’y suis très sensible et pour moi les premières choses à éviter sont:

    – La voiture: j’entends trop de gens me dire qu’ils n’ont pas le choix vu où ils habitent. Mais justement, il faut agir sur le choix résidentiel, perso j’ai toujours choisi un appartement en ville, avec transports publics efficaces et gare à proximité (et pendant longtemps, on avait très peu de moyens donc faut arrêter avec cet argument puis prendre une maison et 2 voitures).
    Aujourd’hui on est une famille, on bosse les deux et pas de voiture, on va à la crèche à pied puis au taf en train.

    – La maison individuelle (utilisation de l’espace, territoires étalés, mitage du territoire + non rentables pour transports publics, système individuel (chauffage, raccordements, etc…ça je trouve vraiment pas bieeeen)

    Sinon ici en Suisse, l’eau du robinet est de meilleure qualité que l’eau en bouteille, donc la question ne se pose même pas, on n’achète jamais d’eau et sans voiture, ça serait bien débile de porter ça.

    Je suis végétarienne depuis 30 ans, toute la famille d’ailleurs, enfant compris, peu de produits laitiers et quasi tout bio.

    Pas de jus de fruits, on mange les fruits et quand on a le temps le matin, on les presse.

    Fruits et légumes achetés au marché bio pour la même raison que toi, zéro emballage, j’y vais avec mon gros sac plastique inchangé depuis 2 ans et surtout, pour la qualité.

    Par contre, ici en Suisse les mouchoirs ne sont absolument pas considérés comme compostables, donc poubelle.

    Sinon, buanderie commune dans l’immeuble, pas de séchoir et le fait d’avoir une plage horaire fixe pour laver limite le nombre de machines, 3 à 4 machines grand max par semaine pour toute la famille.

    Vacances: dans la mesure du possible on ne part jamais en avion (sauf tous les 10 ans pour voir ma famille dans un autre continent) mais toujours en train.

    1. Ce n’est pas un peu excessif comme commentaire ! Autant je suis assez sensible à la réduction des déchets, au tri, au choix des producteurs locaux pour l’achat des fruits et légumes, autant je trouve que ta réflexion sur le choix de l’habitat est exagérée.
      Et puis avoir une maison individuelle, c’est quand même pratique pour faire un potager par exemple ! Non ?
      Faire attention à notre environnement, c’est un peu ( beaucoup ) pour les générations futures, il me semble. J’ai choisi (et j’ai eu la chance d’avoir le choix) de vivre à la campagne et je pense que c’est bien pour mes enfants. Et sincèrement je n’ai jamais pensé que c’était un choix anti-écologique !
      Coline tes articles sont toujours très agréables à lire, tes post « Go green » sont tout simplement « ultra » sensés et pas prise de tête.
      Continue …

  143. Bonjour Coline,
    Je suis ton blog et tes vidéos depuis un loooooooooooong moment, sans avoir quoi que ce soit à dire. Cet article résonne dans certaines résolutions que j’ai prises depuis un moment (compost, recyclage, à mort les sacs en plastic, mangeons local, blablabla). Piur aller plus loin, en faisant mon ménage y’a quelques semaines, j’ai été choquée d’un seul coup par la quantité de déchets générés par ma petite personne rien que pour l’hygiène. Semaine de règles, et routine beauté = ta poubelle de salle de bains se transforme en champ de coton cracra qui sera brûlé au dessus de ta ville. J’en ai eu soudainement franchement marre. Résultat: une mooncup et une commande sur les tendances d’Emma. Oui, investissement de 60€ d’un seul coup et quelques acrobaties pour dompter la Mooncup le premier cycle…. Mais si on compte les frais des boîtes de tampons + les gros cotons + les petits cotons, les 60€ on y est très vite…

  144. J’adore cette nouvelle rubrique … Tellement que pour la première fois je laisse un commentaire ici :)
    J’ai une petite question cependant je crois comprendre que tu habites en appartement : comment fais tu pour composter? Et comment utilises tu ce composte?

      1. Pour les composteurs d’appart, il faut demander l’autorisation au proprio ou à ta copropriété. D’une part parce que les voisins risquent de pas trop aimer l’idée d’avoir une colonie de lombric au-dessus de leurs géraniums mais aussi car il faut vérifier que le balcon/terrasse supportera le poids de tous les déchets tassés…
        Et pour utiliser la totalité de son compost dans ces plantes vertes il faut une forêt de yucca dans le salon non?

  145. Bonjour Coline,
    J’apprécie beaucoup cette nouvelle catégorie, qui n’est pas inattendue et tout à fait bien intégrée dans la continuité de tes réflexions passées. Je te remercie d’ailleurs car c’est sur tes conseils que je me suis lancée dans la lecture de Zéro Déchet. Ce livre a suscité chez moi des questions qui vont au-delà de mon utilisation des objets plastiques ou jetables. Je commence à m’interroger sur ma consommation et celle de ma famille dans un sens plus large. Je me demande où tu te situes par rapport à cette recherche de rationalisation de la consommation. Comment concilier l’amour de la mode et de la nouveauté avec une volonté de limiter ce qu’on achète et ce qu’on utilise (et qu’on finit par jeter) à l’essentiel?

  146. Ravie que tu abordes ça sur le blog !
    Tes conseils me seront vraiment précieux pour pouvoir moi aussi faire plus et ce, même avec des gestes simples.
    Parler fringues, c’est sympa, mais c’est ton blog avant tout, et si nous sommes toutes ici, c’est parce qu’on apprécie tout style en général… Donc ne t’en fais pas, c’est parfait.
    Belle journée à toi Coline et MERCI d’être toi ^^

  147. Je suis super contente que tu fasses ce genre d’article, j’ai moi même une petite conscience écolo, mais alors, tu me cloue le bec ! Je n’avais aucune idée de ce qu’on pouvait trouver comme alternative au conditionnement des fruits et légumes bio (Bio mais suremballé, on dirait qu’ils nous faire rattraper la pollution qu’on ne veut pas émettre !!) ! Pour ma part ta rubrique m’intéresse beaucoup et me donne même envie d’acheter le livre de Béa Johnson !

    Sinon je pensais acheter, dans l’optique de générer moins de déchets, des cotons lavables… Tu en as toi ? Est ce que c’est bien ?

  148. Sujet qui me parle, donc tout à fait en accord avec ton article.
    Bouteille en verre, c’est déjà fait pour moi depuis 2 ans. Le thé en vrac également depuis un moment. Les sachets plastiques du rayon fruits et légumes, je les réutilise pour les petites poubelles non recyclables (salle de bain). Les mouchoirs en tissu j’y pense sérieusement.
    Merci
    A+

  149. Hello Coline,
    Je prends le clavier pour commenter, ce qui est rare, unique je crois (lectrice depuis 5 ans pourtant)…
    Ok avec ta démarche, tes conseils, Bea Jonhson ok, bien si ça peut servir à certaines tant mieux!
    Ce qui me gene en revanche c’est le paradoxe entre cette volonté sincère d’être une bonne citoyenne du monde ET l’énorme (huge!) quantité de vêtements, accessoires, chaussures, bijoux, produits cosmétiques, make up, déversé quotidiennement en plus des whish lists… Tout ça, en plus, en grande partie livré par la Poste dans des boites en cartons, enroulé de papier, étiqueté etc… (c’est un detail)
    Tu as de l’influence sur la consommation de tes lectrices je n’en doute pas et je pense que pour 1 message, disons vulgairement « ecolo » (pas du tout péjoratif), tu envoies 10 messages d’envie, d’achat, de consommation.
    Je ne vois pas bcp de blog comme te tien en France avec cette réelle envie de faire « le bien » et d’élever un peu ses lectrices (et pas juste « outfit du jour hors de prix bonsoir et bonne journée ») et rien que pour ça je reste fidèle à « Et Pourquoi pas Coline » (je trouve la blogo-pseudo-mode française vraiment horrible parfois tant sur le style que la « déontologie »… je ne sais plus qui a fait la promo d’un paquet de gateau l’année dernière (WTF?)).
    D’apres moi la professionnalisation des blogs n’arrange rien… en postant 5 fois par semaine on se retrouve forcement avec un débordement… « L’extrémisme quel qu’il soit mène rarement à quelque chose de positif. »
    Je parcoure pas mal de blogs étrangers et j’y trouve souvent un état d’esprit plus cool et plus travaillé, plus vrai… moins business peut être.
    Bref, pour moi tu restes une blogger jolie, stylée et pleine de bonnes intentions que je prends plaisir a lire mais je vivrais bien avec moins de posts et plus de fond. :)

    1. Evidemment! Je ne me permettrais jamais de dire ou de prétendre le contraire. Au fil des commentaires je me dis que j’aurais vraiment du commencer par là et expliquer comment je fonctionne depuis à peu près 1 an, mon ressenti, les problèmes que je rencontre etc. Le post sur le cas de la « mode » sera le prochain, sans aucun doute!

      1. La nécessité de se justifier c’est un sacré prix à payer pour s’exprimer en public…
        Merci pour ta réponse en tout cas. Je lirai le prochain post ;)

        1. Je préfère ne pas voir ça comme de la justification ;) Au bout d’un moment je trouve ça normal que la question revienne régulièrement. Expliquer où j’en suis etc. c’est aussi, je l’espère, aider des personnes qui sont dans le même cas que moi :)

  150. Je me retrouve complètement dans ton article ! Un certain nombre des gestes que tu proposes ont été adopté depuis pas mal de temps et puis le reste se fait petit à petit (je vis avec des personnes assez peu consciente et il ne faut pas les brusquer !).
    Je m’abonne à ton blog pour ne rien rater de tes avancées !

  151. Salut Coline,
    Super article, je reviens juste sur l’eau et ses minéraux. En effet, ils ne sont pas s’y intéressant pour notre organisme. Un des principal rôle de l’eau est d’éliminer les déchets de notre organisme, mais si cette eau est déjà chargée en minéraux, elle ne pourra pas se charger en déchets comme il le faut.
    Pour plus d’info, tu peux aller voir ce lien : http://www.votre-naturopathie.fr/techniques-majeures/alimentation-et-naturopathie/l-eau/
    la présentation du site est cassé, mais le contenu est bien là!

    et pour les mouchoirs en tissu, moi je mets juste de l’huile essentielle dans la machine et ça fonctionne bien.

    bonne continuation dans ta démarche!

  152. Il y a des choses que tu décris que je fais naturellement depuis que je suis née, mais qui ont été considéré aussi par les autres à l’âge super super d’entrée à l’école, comme dégueu dégueu (je pense notamment aux mouchoirs en tissus, à la réutilisation des anciennes enveloppes pour faire les listes de courses ou prendre des notes ou encore au recyclage des pots de glace et de fromage blanc comme tupperwar, l’utilisation du savon de Marseille en brique plutôt que des gels douches surodorantàlacrèmefouettéeaucoquelicot ce n’était pas nouveau propre et immaculé et c’était donc crado-pas hype).
    Finalement je me rends compte avec le temps, que ce n’était pas tant une attitude pro-écolo qu’une attitude raisonnée et contrôlée envers la sur-consommation de masse (jamais je n’aurai acheté une senseo par exemple, jamais, ça me fait mal de jeter des dosettes à utiliser une fois, pas pour la planète encore une fois, mais pour le geste évident entrainant à la consommation qu’il y a derrière).
    Le bio c’est pareil, j’ai toujours eu une vision hyper critique de la chose, tu fais bien d’ailleurs de souligner le non-sens des aliments bio sur-emballés dans du papier plastique, auquel je pourrai ajouter le non-sens des aliments étiquetés bio mais non locaux, tout droit venu de l’autre bout de la planète…
    Donc non, pour moi, le bio, je l’ai toujours regardé avec les sourcils froncés, le bio n’échappe pas à l’idéologie de croissante et de consommation de masse, idéologie par essence anti-écologique!
    Sauf que justement cette impulsion à la croissance est partout, et j’irai même jusqu’à dire que les blogs beauté sont eux-aussi des incitations à la consommation d’un tas de produits enroulés dans du plastique, les blogs beauté seraient donc eux-aussi anti-écologiques. Alors bien sur, je ne suis pas parfaite hein loin de là, je consomme et j’adore essayer des tas de produits de beauté, j’achète un tas de fringues (même si j’essaie de faire gaffe aux étiquettes et que parfois il m’arrive de faire de la « récupération prolétarienne »), je n’y échappe malheureusement pas non plus! Mais bon ça pose question…Je pense qu’il ne faut pas avoir peur de soulever nos contradictions…

    Biz

  153. article très bien écrit, qui ne soulève pas grand chose en moi (j’aime mes dosettes de café, j’aime les sacs plastiques qui sont utiles pour nettoyer la litière de mon chat, j’aime le thé en sachets au boulot parce que je suis une grosse feignasse …etc!) mais qui m’aide toutefois à prendre conscience du monde qui m’entoure. Ça et le film Home évidemment ..!
    J’aime que tu aies le courage de tes convictions, et que tu aies envie de partager ça avec ton lectorat ici, sur ce blog mode. Je trouve que c’est courageux d’oser sortir du futile pour aborder les choses qui te touchent profondément, qui font que tu es « toi ».
    Alors merci pour cet article, et à très vite

  154. Super article (et j’ai touuuut lu) ! ça fait longtemps aussi que j’essaie de manger plus bio, mais vivant à Paris et étant étudiante, des fois, ça fait très très mal au porte-monnaie. Tant pis, je me prive sur d’autres choses – ce que je mets dans mon corps est plus important. Par contre, ici, pas de compost, et ça m’horripile. Pareil pour les Franprix qui distribue ENCORE des sachets plastiques gratuitement pour mettre les courses… Heureusement les Biocoop et compagnie relèvent un peu le niveau. En tout cas, j’ai hâte d’avoir un salaire et d’enfin pouvoir faire vraiment attention à ce que j’achète, mange, consomme, etc.
    J’aime beaucoup cette nouvelle rubrique ;)

  155. Merci pour ce genre d’articles Coline. Je sens que je vais adorer cette rubrique.
    & je suis ravie que tu l’illustres quand même par de magnifiques photos.
    C’est un PERFECT . Pourvu que ça donne des idées, parce que moi sur le lot je ne fais que les bouteilles en verre pour le moment… J’ai à m’améliorer !

    xx Nolwenn
    http://www.nolwenn-c.com

  156. Coucou Coline,
    Super article ! Pour ma part ce sujet m’intéresse beaucoup donc tu peux en parler sans limite sur ton blog je lirai avec intérêt ;)
    Tu as développé de super réflexes, c’est cool que tu ailles au bout de cette réflexion. Pour ma part j’aimerais bien composter mais habitant un appartement en ville et sans balcon c’est compliqué…
    J’aimerais bien savoir comment tu envisages aussi tes achats mode par rapport à tes réflexions écolos ? Attention aucune critique là-dedans car tu fais déjà beaucoup plus que la plupart des gens ! Mais c’est vrai que de mon côté cela me pose de plus en plus de problèmes d’acheter des vêtements chez les marques quand on connaît la quantité de cochonneries générées par l’industrie textile… Mais c’est dur de résister ! Bref est-ce que tu t’y intéresses, est-ce que tu essayes d’agir par rapport à ça ? Ton point de vue sur la question m’intéresserait.
    A bientôt :)

  157. Je suis comme toi dans une démarche BIO et écologie et je suis preneuse de tous tes bons conseils! je découvrirai avec grand plaisir ta nouvelle catégorie! Merci pour tout ces conseils

  158. Merci mille fois pour cet article Coline ! C’est engagé, motivant, optimiste et tellement salutaire ! Longue vie à la rubrique « Go Green » :)

  159. Bravo pour l’article sans culpabilisation! Je lirai tout ça avec plaisir, il est temps que les graines de citoyenneté se dispersent et germent!!!
    Go green Go!!!

  160. Merci!! c’était très instructif! je ne savais pas pour les mouchoirs en papier, je les jetais à la poubelle… bouh pas bien!!
    Pour ton café, il y en a en vrac dans le rayon discount chez Auchan, et pour faire un peu d’économies (parceque 200 boules la cafetière écrabouilleuse de grains c’est pas donné) il existe de petits moulins électriques à 3francs 6sous, (sinon regarde dans les vide grenier (ou les greniers hin..) on peut retrouver des anciens moulins à café manuels et donc sans impact).
    Et puisqu’on est chez Auchan, j’y ai déjà trouvé des fruits et légumes bio en vrac par chez moi!
    Et comme tu parlais des tshirts pour fabriquer soi-même des sachets de courses, pour celles qui sont des billes en couture, tu peux utiliser un vieux débardeur, et juste faire une couture un peu serrée en bas à la main, tu retournes et hop! un sac…
    voila bizz☺☺

  161. Bonjour Coline, je trouve ce post très interessant et attends avec impatience d’en lire plus. Je suis étudiante en écologie alors bien sur ce sujet m’interesse!! Je trouve ca super que tu aborde ce sujet ici et que grace a ta notorieté tu puisse aider les gens a prendre conscience de leurs impact sur l’environement. Sandy

  162. Coucou Coline,

    Un petit conseil tout naturel pour retirer « les goûts beurk » de l eau du robinet:
    Tu dépose quelques gouttes de citron (pas plus de 5 pour pas donner le goût du citron à ton eau non plus)
    Et tu laisse reposer une petite heure.
    Tu verra c est magique, plus de goût de chlore ou de calcaire, presque de la volvic!

  163. De mon côté pr l’eau, avec mon mec c’est pas possible..
    Pour le reste niveau consommation, j’espère et j’essaie de faire au mieux :).

    C’est une bonne idée ce genre d’article !
    Bisous Coline
    Melle Lunettes

  164. Ton article me rassure, je me dis toujours qu’il faudrait que je fasse mieux mais je check:
    eau du robinet/bouteille en verre ok
    Thé en vrac/ cafetière traditionnelle sans filtre + les dechets au compost ok
    Mouchoirs en tissus ok même pour petit bout
    Pas de lingettes chez moi mais je cherche encore la solution idéale pour me passer des carrés de coton
    Preparation soupes et compotes maisons grâce au potager et arbres…
    Bref plein de petites choses mais je vais attendre ton prochain article pour decouvrir de nouvelles astuces.

  165. Ma chère Coline,
    Parle autant que tu veux d’écologie, on peut être une adoreuse de fringues et de make up et avoir aussi un intérêt énorme pour la planète.
    Petite astuce pour tes bouteilles d’eau: au lieu d’utiliser du produit vaisselle (même si je suis sûre qu il est bio) tu le remplaces par du vinaigre blanc un peu chaud et du bicarbonate. L’effet est top et ciao le liquide vaisselle!

    1. En ce qui concerne les sacs plastique des « hypers » quel dommage, petite soluce toute simple: le panier bio ou une AMAP comme ça c’est local, de saison et pas de sacs plastiques! Moi j’en ai une prêt de chez moi et franchement ça change la vie.

  166. J’ai beaucoup aimé cet article. Preuve j’ai tout de suite envoyé un message à mon copain pour lui dire qu’aprés avoir fini les capsules de tassimo on achètera une machine espresso. Et c’est mieux pour le porte monnaie. Le cas de l’eau du robinet malheureusement sur Barcelone l’eau est vraiment atroce donc bon…Sinon en France je n’achète jamais d’eau en bouteille

  167. Merci Coline pour cet article.
    Je suis une assidue de ton blog depuis des lustres, et tu as gardé le même ton ici, ta plume rigolote, sans jugement ni intégrisme…
    Tu connais la petite histoire du colibri qui « fait sa part »?
    Et ben voilà, tu fais la tienne, même si ça ne peut pas être parfait, que parfois ça parait riquiqui, que l’extérieur trouve toujours l’argument du « ça ne sert à rien »…
    Qui sait, tu auras peut-être interpellé quelques lectrices.
    Je suis personnellement convaincue depuis longtemps, pas très souvent comprise… et certainement pas parfaite (voiture obligée, finances, etc).
    Bref, ma toute petite voix pour voter « continue ce genre d’articles »!!!

  168. bonjour coline j’ai adoré ce poste et tu as raison nous ne sommes pas la que pour parler chaussures,fringues, ou produits de beauté. j’aime ta démarche ecologique c’est aussi pour cela que je te suis. pour ma part pour l’eau je fais comme toi j’ai récupéré de belle bouteille en verre et oui je suis aussi déco addict, pour le café je fais pareil sauf que o miracle j’ai trouvé pour recycler les emballages de paquets de café une association près de chez moi les réccupére et en fait des sacs de course reutilisable qu’ils vendent au profit du téléthon et le marc de café est aussi un bon engrais pour les plantes bon j’arrete de blablater et j’espere encore voir de nombreux articles sur écologie dans ton blog ainsi que des articles déco j’adore bisous coline

  169. Bonjour Coline,

    Merci pour ce super article…j’adore!!!

    J’ai acheté aussi récemment le livre Zéro Déchet de Béa Johnson et on peut dire qu’il fait réfléchir…

    Pourrais-tu me donner le lien ou l’adresse où

    tu as acheté tes mouchoirs en tissu stp car pour l’instant je n’en ai trouvé que des moches ou hyper cher, genre 35€ le mouchoir!!!

    Merci beaucoup.

    Bonne journée.

  170. Coucou Coline!

    Je trouve cet article super!
    A la base je suis une fille assez matérialiste qui aime toutes sortes de petits accessoires plus inutiles les uns que les autres, j’aime avoir beaucoup de fringues, de chaussures, de sacs (,…) mais, n’ayant pas un budget illimité, j’achète le moins cher en faisant passer la question de la qualité après tout le reste…
    Enfin tu vois le cas que je suis quoi!
    Mais j’ai réalisé la débilité de cette façon de fonctionner (c’est déjà ça!) et j’aimerais changer tout ça…! Ma GRAAANDE résolution 2014 c’est d’acheter intelligemment, c’est à dire moins mais mieux ! Car finalement, dans ma garde robe j’ai pleiiiin de fringues mais pratiquement toutes « cheap » et de mauvaises qualité. J’ai très peu de pièces « exceptionnelles » qui durent et tout et tout… Je veux changer ça!

    Et alors maintenant lire ton article m’ouvre encore plus les yeux! Il n’y a pas que dans ma manière d’acheter mes fringues que je dois faire des changements (REVELATIOOOON)!

    En gros (oui j’ai fini de raconter ma vie..!), cet article est super et j’attends avec impatience les prochains !

    Bravo!

  171. Premier commentaire depuis les nombreuses années que je suis ton blog !
    Je réagis car effectivement ce sujet me tiens aussi a coeur et je trouve que c’est une bonne idée et un bon sujet de réflexion et de partage!
    Je fais également attention à toutes ces petites choses du quotidien qui peuvent je l espère changer un peu les choses. ….
    Et je me pose en ce moment la question, et les fringues?, sans tomber dans l excissif bien sûr mais finalement comment trouver des solutions. Quels critères de choix ?

  172. Très bon article! Je suis en train de lire le livre de Jonathan Foer. Le prochain sera « Zéro déchets » ! Cette histoire de 7eme continent est super flippante!

  173. Merci pour cet article Coline, c’est super intéressant et ça me donne envie d’en faire plus moi aussi pour la planète ! Je suis impatiente de lire tes prochains articles à ce sujet.
    Je voulais juste mentionner le fait que si l’on ne veut/peut pas investir dans une machine à café à 200 euros, on peut tout à fait utiliser un moulin à café manuel. Ça prend 3 mn et ça fait un peu de bruit je l’accorde, mais ça fait du très bon café!

    Bonne journée et encore merci pour cet article!

  174. Article au top!
    La preuve en image que l’on peut se maquiller, être féminine et coquette , aimer la mode et avoir une âme d’écolo!
    Je me retrouve dans tes lignes, merci!

  175. Bravo Coline, tu es une vraie actrice de l’économie collaborative au service qui plus est de l’environnement ! Cet article est génial et il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin. Les bonnes pratiques se partagent pour optimiser leur diffusion !
    Merci !

  176. pour les mouchoirs on m’a dit NNOOOOOOON à un cours sur le recyclage …..pas de papiers souillés dans une poubelle verte ………le monsieur était limite de me mettre une grosse claque quand j’ai voulu jeter celui que j’avais utilisé pour essuyer de l’eau renversée sur du carrelage pendant la conférence …….alors la morvouille ….. ???? Du coup je sais pas ……
    Bonne journée !

  177. Merci pour cet article Coline : je te trouve toujours limpide quand tu évoques ces questions et c’est top que ton blog serve aussi à ça ! Je rigole doucement (jaune) quand je vois des gens qui disent que ça ne sert à rien, que c’est trop tard, ou que faire ça mais acheter des fringues n’a aucun sens. Bref, si on réfléchit comme ça, on ne va pas aller très loin !

    Je me reconnais dans la bouteille achetée chez Ikea et je te remercie pour l’astuce de nettoyage. Pour les jus de fruits, j’ai arrêté de les acheter au supermarché, je me les fais avec une centrifugeuse, mais il faut la nettoyer tous les jours la vaisselle que ça engendre n’est peut-être pas très écolo au final… j’avoue ne pas m’être trop posée la question :/

    Les sachets plastique des légumes : mais merciiii ! C’est insupportable ! Quand je peux, je colle l’étiquette direct sur les fruits, ça marche pour les régimes de banane mais pas trop pour le reste, je vais te piquer ton idée je pense ! Quand j’étais caissière, je te dis pas le nombre de gens que je voyais piquer des tonnes de sacs plastiques, qu’ils utilisaient chez eux comme poubelle ou autre… ça me rendait dingue !

    Bref… merci beaucoup pour ces astuces !

  178. Salut Coline,

    Merci pour cet article.

    J’ai lu le même livre et même si c’est hyper motivant (mais un peu culpabilisateur, OK), on a l’impression que ça reste difficilement applicable (genre si je vais chez Auchan avec mon filet à linge pour le remplir de légumes, je suis pas sure de la réaction de la caissière).

    Mais du coup, voir des filles de la « vraie vie » comme toi qui nous montrent que c’est réalisable avec des petits exemples tout simples et bien faits, c’est encore plus motivant!

    Alors continue!

  179. coucou :). alors je tenais à rédiger un petit (looong) commentaire pour faire un petit constat sur ce qui se passe chez nous, en Algérie. en fait, alors que dans d’autres pays, on pense de plus en plus a réadopter ‘les trucs de mami’ pour être plus écolos, plus consciencieux, ici c’est l’inverse…il n’y a pas aussi longtemps que ca, tout le monde fasait son marché avec un joli panier en osier (un peu encombrant, mais charmant). Autre chose! les légumes secs en vrac, le savon bio fabriqué à coté de chez toi machin! le petit déjeuner café (préparé avec uene cafetiére italienne à l’ancienne siouplé) +pain maison (ou non) beurré confiture! tout ca était courant, eau remplie à la source directement! mais ces dernières années, sans savoir comment, les choses ont changé du tout au tout! sacs et bouteilles plastiques à profusion (c’est tellement plus pratique n’est-pas -___-« ), le tout emballé plus pour emballer les yeux que pour quoi que ce soit d’autre! le petit déj’ comme à la télé! couches bébé jetables ( juste pour que la ménagère puisse se venter d’investir 1/10 de son revenu dans un ramasse caca avec un nounours dessiné dessus…), pire encore,les plats préparés (d’un aspect peu ragoutant déja), avant il était inconcevable pour nos mères de servir autre chose qu’un plat amoureusement préparé à la famille…le recyclaaage…quelle perte de temps, quand on peut tout caser dans un seul et même sacs (même le reste du tajine de veille, peut-être fera-t-il le bonnheur d’une cigogne à la décharge!)en bref!ce qui m’embète c’est que l’on assimile de plus en plus le progrès à la consommation et que manifestement, on est pas prêt à repprendre nos vieilles habitudes, peut-être parce que faire des économies ou juste un petit geste envers la planète n’est pas assez ‘chic ou m’as-tu vu?’…jolie article en tout cas coline, merci :)

  180. J adore et j adhère complètement à ton article plus par la logique des choses et aussi parce que la surconsommation me tape sur le système . Voilà ça c est dit . Continue il y a beaucoup de jeune fille qui te suive peut être prendront elles conscience du bien consommer eco responsable.

  181. Hello Coline,

    Très bonne idée cet article! Ce sont des petits gestes mais si tout le monde s’y met, cela fera la différence.

    Je vais tenir compte de quelques-uns de tes conseils =)

    Sarah

  182. MERCI pour cet article, Coline !
    Comme toi, j’ai déjà adopté depuis quelques temps l’eau en carafe (perso, j’en ai quatre : deux décantent dans le frigo pendant que deux autres sont en cours d’utilisation dans la cuisine et la salle à manger). Même « visuellement », je trouve ça teeeeellement mieux (mon autre cheval de bataille : la pollution visuelle avec les marques omniprésentes dans notre quotidien).
    Quant aux sacs plastiques des supermarchés, comme toi, j’ai adopté ce réflexe simple. Pour les légumes bio en grandes surfaces, c’est vrai que c’est aberrant mais je peux t’en donner l’explication (pour avoir bossé chez Auchan pendant mes années étudiantes) : si les citrons bio étaient en vrac, les clients les pèseraient au prix des citrons non bio. Cela permet d’éviter à l’enseigne des pertes de bénéfices (Hé oui!).
    Pour la machine à café, j’attends sagement que ma Nespresso rende l’âme, et pour ma cafetière traditionnelle, mon café est équitable et mes filtres sont non blanchis au chlore et compostables.

    J’attends avec impatience la suite de ta chronique. Si seulement une lectrice sur 100 pouvait avoir un déclic, ce serait déjà un pas en avant énorme…

  183. salut Coline, article interessant et de sucroit necessaire car si l’on ne fait rien chacun à son niveau l’impact sera catastrophique d’ailleurs les echanges et recyclage reviennent en force !!! Merci de t’impliquer pour transmettre le message coté astuces beauté j’ulise la méthode beauté pure qui demande seulement 2 produits et qui fonctionne très bien (même si j’utilise toujours ma clarisonic merci coline..) et pour le reste 2 produits de chez kora organics qui a eux seuls regroupent crème teinté naturelle avec indice de protection veritable hydratation et anti age que demander de plus même si c’est pas donné.
    Pour les courses regarde peut etre autour de chez toi il existe des regroupements de producteurs ou tu peut commander ton panier pour la semaine ,chez nous on peut même choisir le contenu .
    Voilà merci encore et bonne reprise du jardinage!!!

    1. J’utilise La Ruche qui dit Oui toutes les semaines. Un peu différent de l’AMAP et de l’achat direct au producteur mais top! Jette un oeil si tu ne connais pas :)

      1. La ruche qui dit oui c’est de la balle ! Moi je ne regarde meme plus ailleurs en c’qui concerne les legumes/fruits/viande et niveau qualite ou meme prix j’ai gagne sur toute la ligne !!!

  184. Bonjour Coline,

    Tout d’abord merci pour ce bel article toujours aussi clair. Avec mon copain nous avons également pris comme résolution de consommer mieux, plus intelligemment et plus sainement pour nous.

    Concernant ton soucis de légumes bio emballé je suppose qu’on t’en a déjà parlé mais nous nous avons trouvé une « ferme » pas au sens propre du terme mais c’est une structure qui accueille 3 jours par semaine de agriculteur bio (légumes, fromage, viande etc.) sous le même toit. Nous achetons donc des produits de saisons à des agriculteurs de la région. Je trouve important de faire appel au marché local.
    Je sais que mes parents ont quant à eux un système AMAP pareil avec un producteur bio qui vend à chaque abonné un cagot de légumes.

    Bref tout ça pour dire que tu peux peut-être trouver du bio hors supermarché. Mais tu dois déjà le savoir.

    très bonne journée.

    Clémence

  185. ahhhh Coline! Je suis trop contente de cet article! je bois déjà l’eau du robinet, pour moi c’est comme acheter de l’air en bouteille, WTF?! mes mouchoirs sont recyclés mais c’est vrai que le tissu après tout c’est une bonne idée!
    Alors je suis une écolo novice, et ce depuis toujours, car je trouve qu’on manque cruellement d’information dessus! par exemple, je ne sais pas si tel produit est recyclable, hé ben nique, A TOI DE DEVINER LAURE…. c’est nul… en tout cas merci! et je suis pour si tu veux refaire des articles comme ça :)

  186. OUIII OUII ET ENCORE OUIII !!

    J’ai tout lu et je trouve ça formidable que tu donnes ce sens là à ton blog !

    J’ai également terminé le livre de Béa il y a peu et beaucoup de changements ont réformé mon quotidien !

    Alors du fond du coeur je te dis BRAVO MAIS BRAVO DE CHEZ BRAVO !!!!

    Je suis tellement fière de toi (ouai c’est chelou de dire ça mais j’assume :p ) et je lirai avec plaisir tes prochains articles !!

    Ella

  187. Comme toi, j’ai tout récemment lu ce livre qui a eu un impact énorme.
    Je profite de mon déménagement pour faire le teste de cela dans ma nouvelle ville (Limoges)dès le mois de Mars.

    J’inaugurerai une nouvelle rubrique sur mon blog à cette occasion pour partager sur ces choses. Les solutions, les alternatives etc…

    Ce livre et tout particulièrement la démarche est très intéressant. Très ludique et est très bien fait.

    Je trouve super que tu partages avec nous tes alternatives, solutions, ressentis etc..C’est une très chouette expérience!

    Merci

  188. Bonjour, je n’écris jamais de commentaires, mais une fois n’est pas coutume, je glisse quelques remarques:

    – l’eau dans des bouteilles en verre: tu as très succintement abordé le fait que les composants des matières plastiques migrent dans l’eau. C’est vrai, et c’est notamment le cas des molécules qui miment les oestrogènes. Tu n’as pas encore l’âge d’avoir des soucis de déséquilibre hormonal, mais pas de femmes un poil plus âgées expérimentent des phénomènes d’hyperoestrogénie avec tous les emmerdements qui vont avec (c’est mon cas), et si en plus on en prend plein par le plastique, où va-t-on? En plus, c’est mauvais pour le développement des cellules germinales des petits garçons…

    – les mouchoirs en tissu: j’avoue, je n’en ai pas; mais la dernière fois, je suis tombée sur un de ces mouchoirs si jolis qui datait de mon enfance, et là, paf, madeleine de Proust en pleine poire, nostalgie, ça m’a fait le même effet que les images qu’on nous donnait après les 10 bons points. Pourquoi ne pas les ressortir (les repasser par contre, non, c’est ça le problème)

    – je n’achète pas souvent de fruits et légumes bios, donc ils sont en vrac. Je les mets en vrac dans mon panier, même si c’est trois pommes ou trois courgettes, personne ne m’a jamais lancé de cailloux à la caisse, ni la caissière, ni les clients d’après (bon, ça ne marche pas avec les cerises évidemment…)

    – je n’ai pas du tout compris le coût de la cafetière qui moud à 200 euros. ça n’existe plus les moulins à café qui font un si joli bruit strident? ça ne valait rien il y a quelques années (en plus je n’aime pas le café dosette, il refroidit instantanément, ça ne va pas pour le matin, je n’aime que le café filtre).

    En tout cas bonne idée que ce post, même si je fais beaucoup moins attention que toi…

  189. Bonjour Coline,
    J’aime beaucoup cet article, force est de constater qu’il est impossible de ne pas polluer du tout mais ce n’est une raison pour ne pas faire quelques efforts et apporter sa pierre à l’édifice.Concernant l’eau, j’ai opté pour la carafe filtrante il y a de ça 10ans, je la stocke dès qu’elle est filtrée soit dans des bouteilles en verre soit en plastique (uniquement pour le cas de la bouteille d’eau de sac, la bouteille en verre n’est pas pratique dans ce cas là et beaucoup plus lourde),
    Pour le café : je suis une grande fan de la cafetière italienne en inox!Je possède aussi une Senseo, mais il existe des capsules rechargeables ;), le thé est acheté en vrac et je me sers soit de la boule à thé soit de cuillères à thé dans lesquelles on insère le thé en vrac ( http://www.theodor.fr/shop/utile-futile-mais-essentiel/261-cuillere-a-the-pince-ovale-versailles.html) donc il n’y a plus qu’à laisser infuser dans le mug.
    Pour la lessive, j’ai opté pour les balles de lavage qui permet de réduire la quantité de lessive, il existe aussi la boule de lavage qui permet d’éliminer complètement la lessive mais cela ne m’a pas convaincu et pour l’adoucissant : le vinaigre blanc auquel j’ajoute quelques gouttes d’huile essentielle.
    Voila, je sais que ce n’est pas grand chose mais petit à petit…
    Bonne journée.

  190. Merci Coline pour ce post!

    Je suis la démarche de Béa depuis un moment déjà et c’est vrai que je réfléchis plus au quotidien:

    – je vais chez les primeurs pour les fruits et légumes que je glisse directement dans mon sac de courses = zéro plastique, zéro étiquette
    – je refuse tout sac plastique
    – je recycle et fais le vide chez moi!
    – j’ai arrêté d’utiliser du sopalin (et je le vis très bien merci) ainsi que des serviettes en papier (grrr)

    et d’autres mais une des choses les plus importante pour moi citadine aura été:
    – la suppression des gobelets (en plastique et carton) et crois moi au bureau tout le monde en utilise plusieurs fois par jour!! J’utilise mon mug et cela a un impact colossal sur mes déchets du quotidien!

    J’aime beaucoup tes post green et leur approche, tu touches beaucoup de gens et beaucoup de jeunes, il est sur que l’impact conscient ou inconscient sera présent alors merci! :)

  191. Tout lu, easy!
    Moi j’adore Madame « Zero déchet », j’ai pas encore acheté le bouquin mais j’ai beaucoup entendu parlé d’elle, et cela à été une veritable révélation! Donc je vote OUI à ce genre d’article :)

  192. Alors la je viens d’apprendre pas mal de petites choses, et ca m’a aussi conforté dans mon choix sur certains autres points. En gros des articles comme ca et bien ca fait du bien quoi !
    Merci à toi, super facile à lire en plus ton article je le digère bien ;)
    Bise.

  193. Je lis ton blog depuis un bon moment et j’adore l’orientation que celui-ci prend.

    Je suis tout à fait d’accord avec toi pour dire que chaque geste compte, si tout le monde faisait un effort, le bénéfice serait énorme.

    Ma prise de conscience a été lors de la naissance de mon aîné où je suis passée aux couches lavables, lingettes lavables … (j’ai tellement aimé que j’en ai fais mon métier), aujourd’hui on composte, mon fils qui va avoir 4 ans sait trier pour la poubelle, j’utilise des protèges slips lavables, une coupe menstruelle, on mange le plus possible bio et surtout local, la viande devient rare à la maison, à terme on l’éliminera totalement, toutes les conserves sont en verres, les jus idem pour trier au mieux, voire idéalement maison (mon fils étant intolérant au gluten, au lait c’est plus simple).

    Julia

  194. C’est très intéressant, merci pour ton article.
    Ca a peut-être déjà été dit mais les légumes bio de supermarché sont suremballés pour éviter la contamination par contact (avec le non-bio…) et pour les protéger des chocs car ils viennent souvent de loin, le bio hors UE étant svt bcp moins cher (mais la réglémentation est différente, les transports en avion blablabla)
    De ce point de vue, c’est tout positif de faire ses courses au marché, en supermarché bio, en ruche, à priori pas de contamination et généralement des produits un max français (et de saison!)…

  195. Hé bé déjà 193 commentaires ! et après on dit que l’écologie ne passionne pas les masses…
    Bravo Coline pour ce plaidoyer écolo très clair (et bien écrit). C’est cool d’utiliser ton audience pour la bonne cause ^^ C’est très bien tous ces petits gestes du quotidien, merci de partager tes astuces.
    Concernant les fruits et légumes bio, la meilleure solution pour moi reste le système d’AMAP ou tu arrives avec tes sacs et tu te sers en fruits, légumes, oeufs proposés en vrac par le producteur directement sans intermédiaire. J’imagine que tu connais déjà le principe, il ne doit pas y en avoir près de chez toi (sinon ça vaut le coup de se renseigner !).
    Sinon, je reste persuadée que le meilleur geste pour l’environnement que nous puissions faire nous les fans de mode c’est de réduire notre consommation de fringue (Je sais que tu y travailles !) Sachant qu’il faut environ 400 litres d’eau pour faire un pauvre t-shirt, ça fait réfléchir… Facile à dire, moins à faire. Quand je vois que mon mec s’achète 2 jeans et 3 t-shirts par an, je me dis que même en prenant des douches de 20 minutes et en achetant sa junk food, son impact écologique reste bien inférieur au mien malgré mes efforts pour acheter bio, trier, recycler et….mon dressing plein à craquer.
    Bisous

  196. J’adhère complètement ! Plein de petite habitudes peuvent être améliorées sans pour autant remettre en cause toute notre façon de vivre. Les produits bio venant du bout du monde et suremballé me hérisse le poil ! Pour ma part j’ai acheté une petite gourde pour pas avoir à trimbalé des petites bouteilles d’eau, je suis pas passé aux mouchoirs réutilisable mais au coton pour le démaquillage. Donner est je trouve un vrai bon conseil trop souvent oublié (fringues, meubles, electro ménager), réparer ou recoudre ça vaut vraiment le coup !
    Merci pour ces conseils et pour la philosophie !

  197. Bien bonne idée que de partager tout ça avec nous, moi je dis check!
    Quand je suis tombée (aie putain^^) enceinte j’ai commencer à penser autrement, manger sain, faire attention aux produits que je me tartine sur la tronche etc, te lire me conforte du coup dans une dynamique qui me permet d’agrandir le truc en ne pensant pas qu’à ma poire mais avec une vraie utilité.
    tu expliques tout très bien, je suis fan

  198. Bonjour Coline!
    je commente rarement mais je dois dire que cet article est très bien, il est détaillé, il donne de bonnes astuces dans jamais être moralisateur, j’aime beaucoup:)
    L’eau du robinet je fais, la cafetière avec du grain à moudre on a aussi avec l’amoureux fan de bon café c’est tout bénéf’! Et j’essaie le plus souvent possible d’aller dans mon magasin bio avec mon petit filet en tissu pour mettre mes fruits et légumes^^
    Je vais m’inspirer un peu de ce que tu fais pour m’améliorer encore dans cette voie :)

    Bonne journée à toi!

  199. Article intéressant.

    Mais très honnêtement,qui souhaite se moucher dans des mouchoirs en tissus tout humide et bien remplis ? Quand on est enrhumé, je ne suis pas sûre que ce soit le plus agréable. A moins de rechercher LE petit coin encore immaculé du mouchoir.

    Pour les fruits bio, mis à part la différence de prix et le fait de se donner bonne conscience, je ne suis pas sûre qu’il y ait une réelle différence avec les fruits et légumes non bio. Pour qu’un légume soit considéré comme bio, il faut que dans un espace de 3km aux alentours, il n’y ait aucun pesticide, engrais chimiques, etc … En théorie, c’est possible. En pratique, beaucoup moins. Les animaux et les insectes transportent tout ces produits, et au final une récolte qui se veut bio ne l’est pas.
    Du coup, je suis contre cette publicité du 100% Bio. Je préfère encore acheter mes fruits et légumes chez le producteur du coin, même s’il ne fait pas du bio.

    En revanche, je suis totalement d’accord avec toi pour ce qui est de la consommation de plastique. Je n’achète plus de bouteilles d’eau depuis presque un an et mes poubelles s’en réjouissent.
    Je fais le tri dans mes trois poubelles différentes et je fais attention à la composition de mes produits de beauté.

    Comme tu l’as dis, à moins de vivre dans un cabane dans les bois et se nourrir exclusivement de fougères, il est difficile d’être un bon écolo.
    Mais les petits ruisseaux font les grandes rivières :)

    1. J’adore me moucher dans des mouchoirs en tissus humides et bien remplis … je rigole bien sûr.

      Franchement, les mouchoirs en papier dans lesquels on se mouche une fois sur deux dans nos doigts tellement c’est fin, très peu pour moi. En plus, ce n’est pas très écolo au départ et à l’arrivée. (cf. le nombre de mouchoirs en papier jetés dans les rues et j’en passe)

      Une fois que le mouchoir en tissu est « plein », il va au sale et on en prend un tout propre !!

  200. MERCIIII !!!

    Un vrai plaisir de lire ton articles aujourd’hui et tous tes articles Go green en général sont Top !
    J’aime l’idée que tu partages toutes tes astuces et trouvailles concernant le bio et l’écologie à travers ton blog, la beauté et les fringues c’est bien et j’en suis dingue mais c’est aussi important de parler de tout ça.
    Je suis loin de tes performances écologiques mais j’espère atteindre ton niveau et plus…
    Tu m’as frappé autant que le livre de Bea Johnson a été une révélation pour toi !
    En ce qui me concerne j’essaye au mieux d’acheter des produits bio mais étant étudiante j’ai parfois un peu de mal avec le prix par contre je ne peux pas composter en vivant dans un appart (en Belgique nous recyclons déjà plus qu’en France)… L’eau je la bois aussi au robinet mais je n’ai pas encore adopté les bouteilles en verre et ça ne saurait tarder ;) Et maintenant grâce à toi, je fais très attention à la composition des produits cosmétiques que j’achète.

    Merci encore une fois, tu ne cesses d’engendrer des changements dans mon quotidiens et en bien je t’assure ! Vivement le prochain point Go Green

  201. J’aime ce genre d’ article, c’est bien que tu puisse en faire régulièrement. J’ai appris pleins de choses alors que j’essaie déjà de faire très attention à mes dechets. Merci

  202. Bravo bravo bravo !!!! Je laisse un commentaire pour la première fois pour te dire que c’est extra !!!! L’initiative est belle et la cause est grande et surtout ce son des petits trucs que tout le monde devrait appliquer dans la vie de tout les jours merci de changer de registre surtout pour pondre des articles aussi intéressant !

  203. Coucou Coline,

    Super article, remplis de bonnes idées astucieuses c’est vrai,
    mais voilà mon avis, je pense que le « bio et le « consommer mieux » en général est un sujet délicat, risqué et remplis de paradoxe… je te cite les exemples les plus flagrants que j’ai autour de moi,
    je suis végétarienne depuis environs 5 ans je discute souvent avec des filles de mon boulot qui se disent elles aussi « végétarienne » parce que « tuer et manger des animaux c’est mal ! » mais qui à côté de ça vont s’acheter le dernier sac en cuir de veau Jerôme Dreyfuss « parce qu’il est trop beau quoi !!!! » … ou encore mon voisin le mec qui va trier ses déchets le crier sur tout les toits et après rouler en 4×4 parce qu’une voiture électrique ben c’est moins cool et puis moins pratique surtout … et même moi, si je craque sur un superbe jean le truc le plus polluant de la terre (tout le monde le sait) ça va me faire mal au coeur, me faire réfléchir, hésiter … mais je vais peut être peut être craquer quand même … au final des fois je me sens un peu hypocrite parce que je ne suis pas capable d’aller au bout des choses ! et je pense que l’on prend souvent ce qui est bon quand cela nous arranges et que ça nous demande pas trop de concessions… néanmoins j’essaye de plus en plus de faire mon maximum pour tendre vers un mode de vie plus « écolo »et de le faire de mon mieux ;)
    Bonne journée , j’adore ton blog. Camille

    1. Tu as tout à fait raison en un sens mais quel dommage, malgré tout de voir les choses sous cet angle. PERSONNE n’est parfait. Peu de personne ont une « empreinte écologique » nulle sur la planète. Est-ce que pour autant il faut tout envoyer chier et se dire « ouais de toute façon ça ne sert à rien, j’ai acheté un jean chez H&M »? A une époque dans mon entourage il y avait beaucoup de personnes qui ne triaient même pas leurs déchets parce que justement ils trouvaient que ça ne servait à rien, que ça n’allait rien changer etc. en partant comme ça, sachant que quand on prend quelques heures pour regarder des reportages, se documenter un peu etc. on constate très rapidement que c’est quand même la grosse merde, autant se tirer une balle dans la minute. Le principal c’est ta dernière phrase (de mon point de vue, toujours). Faire de son mieux et essayer de s’améliorer de jour en jour. Changer des habitudes qu’on a depuis presque toujours est un long chemin, il faut être patient :)

      1. oh, je ne voulais pas tout-à-fait dire ça; ce n’était que mon point de vue, je ne voulais pas faire de jugement. A une époque j’ai été une acheteuse compulsive, j’accumulais beaucoup de fringues dans lesquelles finalement je ne me retrouvais pas. Du coup aujourd’hui j’essaye de privilégier la qualité à la quantité, dans le sens qu’il faut que j’en ai vraiment envie, et aussi je fais plus attention à la qualité de fabrication, mais ça m’arrive d’aller chez H&M et de craquer sur un truc! Je ne pense pas qu’il faille aller vers un extrême et renier son plaisir à acheter des fringues… (surtout quand c’est presque une passion) Et je suis très loin en pratique de l’idéal que j’aimerai atteindre dans ce domaine en général, donc loin de moi l’idée de juger les autres, ou de me dire « j’ai craqué, c’est foutu, j’arrête tout »… Je crois qu’on est d’accord sur le fait que chaque pas (même petit) a de la valeur!
        (ce n’est pas évident de nuancer ses propos par écrit… :) )

  204. Coucou!

    Merci pour ton article… Je suis totalement d’accord avec toi sur le fait que si tout le monde se met à faire attention, même à de petites choses, cela ne peut que être positif! ça paraît évident que plus il y aura de consciences éveillées plus il y aura une chance de changer les choses, ne serait-ce qu’avec ses petits gestes on devient davantage acteurs de nos vie, et c’est bien souvent le début d’une prise de conscience générale sur le monde, la façon dont fonctionne notre société, et en avoir conscience nous amène à être moins passifs.

    Je voulais signaler, vis-à-vis du verre, que s’il est plus écolo que le plastique en soi, son transport consomme plus d’énergie (plus lourd) et son recyclage aussi.
    Le comble est qu’en achetant un produit emballé, on réussit à nous faire payer l’emballage + son recyclage! En France jusque dans les années 80, il y avait encore des consignes. Et ça existe toujours en Allemagne. Ici il n’y a que des producteurs locaux de jus de fruit, de limonade :) ou de bière qui proposent cela.

    En ce qui concerne les mouchoirs en tissu, si on est vraiment malade et si on n’a pas seulement une rhinite d’origine allergique, c’est vrai que c’est un peu moins hygiénique qu’un mouchoir en papier jeté directement après usage… Mais si on ne le laisse pas traîner partout, je pense qu’il ne faut pas non plus dramatiser, comment faisaient nos grand-parents? Ils n’avaient pas forcément plus souvent de rhume…

    Je voulais ajouter que pour le vrac, outre l’avantage esthétique de voir de jolis bocaux en verre bien remplis sur l’étagère :) il y a aussi le fait que si les légumineuses, les pâtes, le riz, sont visibles, personnellement ça me permet de penser à les cuisiner(!) et pas de me rabattre par flemme sur un truc déjà préparé.

    Certaines lectrices évoque le fait (paradoxal?) d’acheter beaucoup de fringues, et d’essayer de consommer moins dans les autres domaines. Je pense que n’importe quel effort peut être utile; si on commence à se juger les uns des autres à ce niveau, on finit bouffeurs de poireaux aigris qui passent leur vie à se punir de ce que l’Homme a fait à son milieu, et qui deviennent souvent sectaires, et qui dégoûtent autrui de leur message. Ce n’est pas constructif du tout. Je ne crois pas au culte de la culpabilité. Si on espère que les comportements de tous deviennent moins néfastes, ce n’est pas comme ça qu’on y arrivera. C’est plutôt en s’encourageant tous, et en tentant de faire peser sur les décisions publiques. Mais si nos politiques ne donnent pas l’exemple, commençons, nous! Chacun à son échelle, avec ce que l’on peut, selon nos possibilités. Sachant qu’une fois la prise de conscience enclenchée, on revient rarement en arrière (sauf quand on est parti dans un extrême et qu’on en fait un espèce de « burn out » d’où l’utilité d’aller à son rythme). C’est à la génération suivante qu’il faut penser, et en montrant l’exemple à nos enfants c’est là qu’on a le plus de chance d’avoir un impact sur l’avenir.

    Dans tous les domaines, on peut consommer moins, mais mieux! Manger moins de cochonneries mais des d’aliments aux bons apports nutritifs, acheter moins de magazine mais des livres intéressants, ne plus regarder la télé mais aller de temps en temps au cinéma, acheter moins de fringues 100% polyester mais des vêtements de meilleure qualité (souvent plus chers, mais pour combien de fringues H&M presque jamais portées on peut s’acheter une belle pièce qu’on portera des années?), et plutôt que de s’acheter des quantités de bijoux en toc qui se cassent au bout de quinze jours, une belle bague artisanale achetée chez un petit bijoutier. Arrêter les achats compulsifs dont nous sommes tellement nombreuses à être victimes pour prendre le temps de choisir, de prendre soin de soi, d’en profiter… Redonner du sens à nos achats, indirectement, c’est aussi redonner du sens à nos vies.

    Désolée, je viens de m’apercevoir que j’avais fait un pavé…

    Mille bisous et bonne continuation, ton blog est une bouffée d’air chargé de gaîté qui prouve qu’on peut être joyeuse, aimer les fringues tout en ayant une conscience du monde environnant et aussi, et ce n’est pas rien, avoir le courage d’exposer ses opinions malgré les critiques et les pressions. En bref, bravo à toi d’être aussi authentique (c’est rare aujourd’hui) et de t’assumer telle que tu es. (je pense d’ailleurs que c’est une des raisons de ton succès)

    Bisous!

  205. Je suis très méfiante vis à vis de l’eau du robinet, surtout depuis que j’ai changé de région et qu’elle est hyper calcaire, avec un goût fort et une couleur jaunâtre quand on commence à la faire couler Oo.
    Mais quand je vois le prix et la consommation du plastique j’ai envie d’y revenir. Peut-être que c’est le charbon actif une des solutions ?! Tu as déjà tenté ce genre de bouteille : http://www.consoglobe.com/purifie-eau-charbon-actif-cg ? Bises et j’adore ce genre d’articles (ou lifestyle etc marre des produits beauté et des fringues^^)

  206. Merci pour cet article ! Je suis impatiente de lire les autres de cette rubrique. Comme beaucoup, d’après les commentaires, j’essaie, à mon niveau d’avoir le moins d’impact possible sur notre planète.

    A la maison, on est passés à la machine à café italienne (un sacré investissement en effet)(sinon, petite parenthèse : le café le plus dégeulasse du monde n’est pas français mais d’après mon expérience, je crois bien américain et canadien…et même norvégien ;-) ).

    J’utilise aussi des serviettes hygiéniques lavables (j’entends dans le fond qu’on retourne à l’âge de pierre ? euh bah pas vraiment, ça se lave en machine à 30°, avec le reste du linge ^^).

    Au boulot, j’ai une petite bobble bottle qui me permet de boire régulièrement de l’eau filtrée au charbon (qui filtre un paquet de litres…). La bouteille est en plastique mais je la garde hyper longtemps. Les filtres sont recyclables.

    Je trouve l’idée des filets pour les fruits et légumes absolument géniales (mais POURQUOI ça ne m’a jamais traversé l’esprit ??, trop facile d’utiliser les sachets plastiques mis à dispo sûrement…).

    La bonne journée à toutes/tous !

  207. J’adore. Tu prouves aux mauvaises langues qu’aimer la mode, le désign…n’est pas un danger pour la planète. Il faut juste qu’on (ré)apprenne à se responsabiliser et qu’on (re)prenne conscience de ce qui nous entoure et de la chance que l’on a, ou aura, si on le préserve avec des geste qui au quotidien deviendront des réflexes pour nous ou, au pire, nos enfants…une question de transmission
    C’est cette transmission que tu opères en parlant de ce sujet sur ton blog. Et qui peut t’interdire de parler de ce que tu veux ? Sinon ce ne serait pas Coline.
    Je sais j’interviens jamais mais quand je le fais j’ai la tchatche (je suis du sud) !!!!
    En fait, juste Merci.

  208. Très bon article, je partage surtout l’absurdité des légumes déjà tout emballés mais j’avoue que je les achète parfois par réflexe et par rapidité.

    Sinon, je vis en Suisse et c’est vrai que l’habitude des français à acheter des tonnes de bouteilles d’eau au lieu de boire celle du robinet m’a toujours abasourdie. Mais c’est vrai que chez nous l’eau est l’une des meilleures au monde (niveau qualité,santé et gout mais ça c’est plus personnel) et peu de gens ici achètent de l’eau en bouteille.

  209. Coline merci! cet article est très bien fait! On a tellement besoin d’entendre ça, si tout le monde pouvait réagir comme toi on avancerai déjà un peu pour protéger notre planète.
    Du coup j’ai trop envie de discuter avec toi de tout ça pendant des heures, devant un feu cheminée, avec un bon thé…
    J’ajouterai même une petite chose, les bouteilles en plastique contiennent des P.E.T, qui sont hyper mauvais pour la santé, et déjà interdits dans certains pays (comme l’allemagne il me semble).
    Moi je bois l’eau du robinet et tu sais quoi chez moi pas d’eau de ville, je bois l’eau direct de la nappe phréatique via un forage… la vie à la campagne ;-)

  210. J’ai tout lu!!! (ouaiii) et je suis tout à fait d’accord avec toi, sur tous les points! je bois de l’eau du robinet, je fais même mon thé glacé moi même au lieu d’acheter du Ice tea (c’est meilleur et c’est écolo) (avec du thé en vrac bien évidemment!). Pour le café, mon mari est italien donc cafetière italienne oblige :-) le marc à café est vraiment bon pour les gommages, c’est moi qui suit contente! J’avoue qu’on achète pas beaucoup de légumes (moi j’aime mais lui non..) donc on a pas trop de problèmes pour les emballages de ces produits.. Le seul point sur lequel je ne te rejoins pas ce sont les mouchoirs: je continue à en utiliser en papier, le tissus j’y arrive pas! Mais je suis bien d’accord sur le fait que c’est mieux de les utiliser.
    Bel article, qui change des habituels articles mode et beauté, tu m’as donné envie d’en parler aussi sur mon blog!

    Bonne journée!

  211. Coucou,
    C’est vraiment agréable de lire ce genre d’articles, ça change et ça fait réfléchir. Ca donne envie de revoir ses propres habitudes.
    J’ai hate de lire tes prochains articles dans ce genre, bon j’avoue que j’adore également tes articles « mode ».

    Bisou,

    AJ

  212. MERCI! Merci pour m’avoir rappelé toutes ces petites choses qui sont à notre portée et qui démultipliées aideraient notre planète à aller … mieux?!
    J’ai TOUT lu et des comme ça … quand tu veux Coline!!

  213. Salut tout le monde!
    Pour ce qui concerne le café, nous avons investi dans un moulin à café Peugeot. Ça fait vraiment vieillot, mais il a son charme et, coté écolo, il y a pas mieux je crois: que du bois et un petit peu de ferraille.
    Et puis nous avons découvert le café turc lors d’un voyage à Istanbul. Il suffit d’un petit ramequin (sur Ebay on trouve facilement les ramequins traditionnels) pour faire un excellent café. Il faut juste savoir s’arrêter et ne pas tout boire… pas top le marc… mais on apprend vite ;P!!
    J’ai aussi lu le livre de Béa Johnson et j’ai pareillement reçu une sacrée claque, surtout pour toutes les petites habitudes qu’on peut facilement changer et, en plus, en faisant des sacrée économies!

  214. Moi aussi je m’inquiète des dangers engendrés par la consommation de produits stockés dans des contenant en plastique mais boire de l’eau du robinet est également dangereux car celle-ci est traitée ( blanchie) avec de l’aluminium qui lui aussi est très toxique et soupçonnée d’être à l’origine de nombreuses pathologies.

  215. je fais des efforts depuis quelques années mais il me reste encore ces fichus problèmes de sacs plastiques au marché. au Franprix, on a des sacs en pomme de terre recyclée (si, si!) -> c’est top (mais je n’achète quasiment plus de fruits et légumes au Franprix…)

    il y aussi 1truc qui m’interpelle : la quincaillerie Zara et consorts (tous ces petits colliers bien à la mode) eh bien je me demande dans quelle proportion ils sont nocifs car ça provoque des réactions atroces sur ma peau, contrairement aux créations made in France de petits créateurs

    merci Coline pour cet article. excellent et bonne continuation… tes conseils sont précieux!

  216. Salut Coline,

    Bravo et merci pour cet article !!! Mon mec, fan de comics, m’appelle écologirl, c’est te dire si ce sujet me parle ;-)
    Une petite astuce du même genre que les mouchoirs en tissu : les lingettes en bambou ou en coton bio. Mes filles les utilisent pour se nettoyer la bouche après le goûter (à la place d’un coton), j’en utilisais aussi pour les changer quand elles étaient bébé (pardon mère planète, même si je me suis posé maintes fois la question, je n’ai jamais au le courage de passer aux couches lavables), et j’en utilise aussi pour appliquer mes lotions sur le visage. Pour le démaquillage, j’ai quand même du mal à me passer du coton, j’ai peur que ce soit moins efficace. En tout cas, à la maison, on utilise moins de coton, lui aussi emballé dans un sachet plastique !
    Bonne journée

  217. Je suis contente que le message écologique est une place dans ton blog ! Je suis très concernée par cette thématique ça sera donc avec plaisir que je lirais tes post ! Merci d’utiliser ton blog pour faire connaître des choses toutes simples à faire pour aider notre planète. C’est une très bonne initiative :)

  218. Merci, Coline, pour cet article. On pense tous être plus ou moins éco responsables… mais en partant du principe qu’on trie uniquement le plastique et qu’on le trie MAL( trier le PET, le plastique et l’aluminium, comme nos voisins suisses par exemple)… c’est un peu difficile. On nous donne difficilement les « moyens » de se responsabiliser.
    Tout bêtement, ton épicerie bio où tu peux choisir tes légumes en vrac et les mettre dans tes filets… pousse-t-elle le vice avec les comestibles de bases (pâtes, riz, farine etc…) ? Parce que certaines grandes surfaces le font, certaines épiceries aussi. Mais pas partout (c’est bien dommage). Heureusement que les livres et internet sont là pour nous mettre sur la piste, parce que ce n’est pas évident, en France.
    Bon courage pour ce Go Green !

  219. Bravo pour ton engagement et ton souci d’expliquer ton point de vue de manière simple et sensible. (J’adore tes lectrices qui n’en reviennent pas d’avoir tout lu…l’exploit ! ) Si ça peut éveiller quelques consciences, c’est toujours ça de pris, les petits ruisseaux font les grandes rivières comme chacun le sait.
    Bien comprendre qu’il ne s’agit pas d’une question de moyens mais de prise de conscience, d’un état d’esprit.
    Pour le café, pour ma part il n’est pas question de Nespresso, je boycotte Nestlé depuis des années, le prix des dosettes est exclu et payer pour enrichir ce brave George, c’est no way. Cafetière Bodum à piston qui va très bien. Le thé que je bois en quantité vient d’Allemagne, vendu en sachet kraft de 500 grammes à prix dérisoire.
    Je vois des lectrices qui refusent de boire l’eau du robinet au prétexte qu’elle est calcaire. Rappelons que le calcaire, c’est du…. calcium, donc excellent pour la santé (moins pour les tuyaux).
    Je vis en immeuble et j’essaie de sensibiliser les occupants à ne pas mettre n’importe quoi dans les bacs de tri. Ils ont tendance à confondre recyclable et biodégradable. On trouve donc des boîtes de camembert, des chaussures, des plantes… On va les recycler en quoi au juste ??? Une erreur de tri et tout le bac est jeté, il faut donc faire bien attention à ce qu’on y met.
    J’aurais aimé que tu dises un mot des lingettes, qui sont une véritable catastrophe, il y en a pour tout maintenant et les femmes y sont très accros. Rappelons que pour les fesses des bébés, un gant de toilette et de l’eau, il n’y a rien de mieux, de plus sain, de plus simple, de plus économique. Et pour le ménage, chiffons et serpillière, ça doit faire l’affaire.
    Encore bravo et le nombre de réactions prouve que le sujet ne laisse pas indifférent !
    (PS c’est mon premier commentaire, le sujet m’est cher également)

  220. Très bonne idée de thématique !
    Ca me plait bien, & ça me donnera des idées d’actions du quotidien auxquelles je n’ai pas encore pensé ! J’ai bêtement acheté une carafe filtrante suite à mon déménagement à cause du goût atroce de l’eau, depuis j’essaye de verser l’eau filtrée dans un pichet histoire que le plastique ne soit pas trop en contact…
    En tous cas ton article fait réfléchir & c’est l’essentiel !

  221. Oh merci !! ça m’intéresse énormément, tout simplement, et j’ai vraiment hâte de lire la suite. « Je bois donc l’eau du robinet, moins bonne que la Volvic que je bois depuis que je suis née mais bien plus en accord avec mes convictions. » = mais ça c’est moi !! (J’avoue la Volvic me manque parfois…^^). Donc check pour l’eau et check pour le thé (je ne bois pas de café). Pour les mouchoirs en tissu, là je ne te rejoins pas, car ce n’est tout simplement pas recommandé d’un point de vue hygiénique (la machine à laver, contrairement à ce qu’on pense n’élimine pas toutes les bactéries par exemple), mais je comprends ta démarche et je ne savais pas qu’on pouvait les composter !! Reste pour moi un nouvel objectif simple donc : les sacs en plastique à éliminer de mes habitudes ! Bon j’achète le gros de mes fruits/légumes à la Ruche qui dit oui (si tu ne connais pas, fonce !) donc c’est au moins local, souvent bio et pas emballé inutilement !

  222. Moi j’ai adoré cet article! Je trouve ça génial d’en parler.
    J’ai certains bons points : pas d’eau en bouteille, pas de dosettes (moi j’ai une machine a expresso bas de gamme, pas trop chère, qui ne moud pas. J’achète le café en vrac au magasin bio, on peut le moudre sur place, ensuite il se conserve une semaine au frais – vu que j’y vais toutes les semaines ça marche bien). Pareil je n’achète plus de légumes au supermarché, pas bon et trop d’emballages, donc panier bio, c’est tellement meilleur et les emballages sont minimes et réutilisables.
    Par contre les mouchoirs en tissu j’ai du mal, pourtant ma mère en utilise, je devrais m’y mettre.
    Et puis pour le thé, je ne sais vraiment pas quoi faire avec les boites en métal style Kusmi… Je peux les ramener au magasin pour qu’ils les remplissent direct?

  223. Salut Coline,

    Bravo pour ton article.
    Pour l’eau en bouteille, je n’en ai jamais bu quasiment. En ce moment j’en utilise pour mon petit garcon de 7 mois, j’ai trop peur qu’il attrape 1 gastro, je travaille dans l’agro et les analyses d’eau potable montrent qu’il y a souvent des matières pas très recommandable dedans.
    Pour ce qui est des fruits et légumes bio tout emballés, c’est parce que le bio ne doit pas être mélangé avec les fruits et légumes cultivés traditionnellement. Quand l n’y a pas de séparation de faite (et ça arrivait souvent quand je controlais ça) ils peuvent perdre la certification (surtout au niveau du pain bio cuit sur place).

    Bravo pour ton blog, j’adore.
    Bonne journée.
    Bises.

  224. Moi qui pensais que j’étais déjà écolo… mais en fait non, je ne le suis pas encore vraiment! Tes petits gestes quotidiens ont trouvé écho en moi et m’ont fait réfléchir sur mon empreinte!

    Merci Coline de ne pas seulement être une femme magnifique et classe mais aussi une femme qui fait réfléchir sur certains problèmes écologiques!

    Continue s’il te plait! :-)

  225. Hello Coline !!

    Aaaaaaaah ! Contente je suis !!
    Je suis ravie que tu sois passée du côté vert de la force !! ^^

    C’est un début, et je trouve ça génial qu’une fille avec autant d’audiance se sente concernée par l’écologie.
    Pour ma part, je suis passée depuis longtemps aux mouchoirs en tissu, l’eau du robinet (et j’ai exactement la même bouteille de limonade qui fait office de carafe!).
    J’en suis même aux protège-slips lavables et tutti quanti, mais pas sûre que tes lectrices (ni même toi ??) ne soient prêtes pour ça :D

    Merci en tout cas pour ce chouette article, et please : MORE MORE MORE !

    Peony, fidèle lectrice, encore plus heureuse de te lire au fil du temps

    1. Non, non tu n’es pas la seule concernant les protège-slips, serviettes lavables, j’en parlais plus haut dans mon commentaire ;-). Et je trouve ça magique, économique, et ça réduit énormément les déchets !!

  226. Evidemment, je ne peux qu’aimer cette nouvelle catégorie et j’espère sincèrement que tu l’alimenteras régulièrement (bien que ca doit te prendre un certains temps de rédiger ces articles). Ca mérite que je t’ecrive un pavé parce que c’est un sujet qui m’interesse beaucoup :)

    D’ailleurs c’est marrant car au debut tu parles de la non perfection et à chaque fois que j’aborde le sujet des efforts qu’on peut tous faire dans notre vie de tous les jours face à quelqu’un qui n’en à rien à foutre, on fini toujours par me balancer un argument pourri tel que « tu as bien une voiture, tu manges ci ou tu bois ça alors tes efforts sont bidons ». Alors que pour moi, l’essentiel n’est pas d’être la perfection mais de toujours essayer de m’améliorer, de prendre conscience de certaines choses, de découvrir ce que je fais mal, de trouver une solution pour changer cela et de le mettre en pratique.
    Hélas, je ne suis pas une personne parfaite, je vis avec mon temps, avec ma société, il y a des choses que j’aime trop au détriment de la protection de l’environnement (les voyages, par exemple) ; ou que mes moyens financiers ne me permettent pas de changer (ma vieille voiture qui pollue bien trop mais même si j’economise pour en changer, je ne suis pas prête de m’offrir un véhicule plus écologique vu mon salaire) mais je privilégie toujours les transports en commun si je le peux. enfin, faut pas se leurrer, c’est quand même pas au point dans les petites villes de France. Par exemple, j’habite dans une agglo de taille moyenne, à 10 min du bord de mer en voiture. Si je prends les transports en commun, c’est 2 bus et 1h30 à 2h de trajet. Et je dois repartir le soir à 20h max. Alors, quand tu veux passer la soirée la bas, chez un copain ou au resto, et bien tu es obligé de prendre la voiture. Oui, effectivement, je choisi le confort de la voiture car je ne suis pas parfaite.
    Et comme je réponds toujours (c’est ca qui m’a fait rire au debut de ton article car j’ai un peu le même discours) : « mon but n’est pas de vivre en ermite dans une yourte sans eau, ni electricité, chier dans un trou et vivre des 3 carottes que j’aurais fais pousser grâce à l’eau de pluie mais juste d’améliorer tout ce que je peux améliorer et continuer de le faire en m’informant. Si tout le monde s’y mettait (industriels et consommateurs), on pourrait changer vraiment certaines choses et n’oublions pas qu’aucun geste n’est complètement vain.

    A part ça, si les fruits bio sont sur-emballés dans les supermarchés, c’est parce qu’ils sont souvent transportés et stockés avec d’autres fuits non bios et que les pesticides peuvent donc se transmettre sur les fruits et legumes bios.
    Sinon dans ma biocoop, les sachets sont en papier recyclé, ce n’est toujours pas parfait mais c’est un peu mieux que le plastique. Mais comme toi, je me suis toujours demandée pourquoi les supermarchés laissent ces petits sachets de plastiques alors qu’ils les ont remplacés en caisse par les cabas réutilisables. Et encore une fois, je me demande pourquoi les magasins de fringues n’y passent pas non plus. Toutes les enseignes de sport, décoration, ameublement, bricolage, etc … y sont passés aussi. Je pense que les magasins de fringues devraient vraiment faire un effort la dessus.

    J’ai toujours un petit sac réutilisable en tissu dans mon sac à main et quand je fais les magasins (h&m, promod, …) je demande toujours de mettre les vetements dedans. Et à chaque fois on me fait de gros yeux. Je sais que pour eux c’est plus intéressant qu’on prenne le sac car lorsqu’on se balade en centre ville ou dans un centre commercial avec les sacs d’une marque, ca fait de la pub pour l’enseigne et ca peut inciter d’éventuels consommateurs qui voient ton sac d’aller dans leur boutique (on t’apprend ca en cours quand tu fais du commerce/marketing ;) mais empreinte ecologique=zéro).

    Je crois que le pire de tout ce sont les pharmacies, ils te mettent automatiquement la minuscule boite de doliprane dans un sachet en plastique, sachet si petit que tu ne pourras jamais le réutiliser pour quoi que ce soit à part le jeter à la poubelle. Le truc le plus aberrant du monde, comme si tu ne pouvais pas mettre 1 ou 2 boites de cachets dans ta poche ou les tenir dans ta main. Et comme pour les magasins de fringues, je demande sans sac mais à chaque fois, ça me vaut des gros yeux (comme si j’étais dingue), yen a même qui laissent l’article dans le sac histoire de me l’imposer. Et bien je retire la boite et je repars en laissant le sac sur le comptoir. Namého ! faut pas déconner quand même ! Après, c’est aux consommateurs de dire non aux sachets plastiques. Quand les commerçants n’arriveront plus à les écouler, ils n’en achèteront plus et les industriels n’en fabriqueront plus. Bon, j’ai un peu schématiser facilement le système mais c’est l’idée, quand même.

    Les bouteilles d’eau en plastique, ca fait des années que je n’en achète plus. De même ca fait longtemps que je n’achète que des bouteilles de jus de fruits en verre (et encore pendant toute la saison des oranges, je les presse le matin, un des rares luxe alimentaire que je m’octroie). A l’exception d’une bouteille de coca de temps en temps pour une soirée. Bah oui, on n’est pas parfaite ;) En écrivant cela, je me dis qu’il faut vraiment que je goute les cocas régionaux …

    Un point que tu n’as pas abordé mais je me dis que tu le feras peut etre pour une prochaine fois : les boites de conservation, le bon vieux tupperware de nos mères. Bannis de mon placard à l’exception de 3/4 survivants que je n’utlise même plus. Les autres sont partis au sous-sol pour ranger les vis et les clous.
    Je me suis organisée autrement et chez moi, c’est « vive le verre ». Mon mec adore encore utiliser de l’alu mais j’ai réussi à lui faire baisser sa consommation. J’y crois, un jour on achètera plus qu’un rouleau tous les 3 ans, peut etre. Je garde toujours 3/4 bouteilles de jus de fruits en verre car c’est l’idéal et super pratique pour conserver la soupe. Chez Casa, j’avais trouvé des petites bouteilles en verre (pratique pour conserver les sauces ou les petites quantités liquides). Sinon, je mets les restes dans des bocaux en verre que je récupère et quelques un que j’achete. Il y a bien les boites de conservation en verre mais c’est assez cher et le couvercle est en plastique. C’est quand même pratique quand tu veux conserver des parts de quiche ou quelque chose dans le genre parce là, le bocal n’a pas vraiment la forme adaptée sauf si tu veux récupérer ta quiche en bouillie ^_^
    Par contre, je viens de découvrir que les couvercles des bocaux étaient bourrés de saloperies et qu’il ne fallait pas que la nourriture soit en contact avec. Du coup, dès que je peux, j’essaye de récupérer ou d’acheter des bocaux « à l’ancienne » comme ceux la : http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/50213546/ bien moins cher que Le Parfait pour ceux qui ont peu de moyen. On en trouve aussi chez Casa mais je crois qu’Ikea est moins cher.
    Quand j’ai découvert le blog de Béa Johnson il y a quelques mois, je me suis dis que finalement, j’avais certains bons gestes :D Par contre, je n’arrive pas encore a aller chez le boucher avec mon bocal en verre. Alors que si je le faisais, le boucher ne pourrait pas refuser de mettre la viande hachée dedans mais, je n’ai pas encore ce reflexe, je me dis que ca viendra. En même temps, je ne mange de la viande que très rarement et le boucher ne me reconnait pas car j’y vais pas assez souvent.

    Le coup des mouchoirs, je t’avoue que c’est ma bête noire et que la barrière psychologique ne passe pas encore. Par contre, je suis completement passée aux cotons réutilisables (sauf pour soigner une plaie plein de sang et pour le dissolvant (vernis et dissolvant : là aussi, je ne suis pas parfaite ;) ), j’ai acheté des lingettes réutilisables pour moins utiliser de sopalin, et plein de petites bricoles dans le genre qui sont à la portée de tout le monde. Je pense quand même qu’il est facile pour tout le monde de faire des efforts sur les petites choses de base. Mon placard à produits ménagers est composé d’un chiffon magique pour faire les carreaux (même mon mec m’a dit que c’etait le truc le plus formidable qu’il avait utilisé) : http://www.tendances-emma.fr/home/154-brill-tout.html, du savon noir, du bicarbonate de soude, des l’huiles essentielles de thym (aussi efficace que de la javel comme désinfectant), de citron, de tea tree et parfois de lavande, des lingettes micro fibre et idem pour la serpillère : une grosse lingette microfibre lavable ( à bas swiffer)et du vinaigre blanc par bidon (et ca, comme les shampooings et gels douche c’est toujours dans des bouteilles en plastique. impossible de trouver en vrac pour remplir mes bouteilles, c’est un peu mon obsession en ce moment).

    Pendant un moment, j’avais réussi à trouver dans un petite boutique de cosmétique bio de ma ville, un monsieur qui vendait de l’eau florale en recharge. En fait, tu lui achetais une bouteille (en verre) une 1ere fois et ensuite tu pouvais venir avec pour qu’il la recharge (lui avait des gros bidons)et ca te coutait environ -40% que la bouteille (plus écolo et moins cher, que demander de plus ?). Cette eau florale est une toute petit marque bio francaise qui est peu distribuée et dont la qualité est extraordinaire. Je ne te parle même pas des odeurs fabuleuses. Les meilleures eaux florales que j’ai pu tester. Helas, mon comemrçant a arrêté les recharges et ne vend que les bouteilles en verre car pas assez de clients pour les recharges :/ Je me dis que tout ca pourrait vraiment changer si on imposait davantage la recharge aux consommateurs. Quand on a arrêté les sacs en plastique aux caisses des supermarchés, tout le monde s’est indigné mais au bout de quelques semaines/mois, plus personne n’a rien dit et tout le monde s’est mit à emmener son cabas. Et maintenant tout le monde trouve ça très pratique. S’il y avait plus de produits en vrac, ça s’imposerait aux gens naturellement, je pense.

    Coté « truc de filles » : j’essaye la coupe menstruelle mais je n’arrive pas à la mettre correctement, je ne sais pas comment font toutes celles qui y arrivent ou alors c’est moi qui suis tordue de l’intérieur, je m’obstine depuis plusieurs mois mais ca ne veut pas donc pour l’instant les tampons sont toujours de rigueur à mon très grand regret :/

    Et à ceux qui me disent qu’ils ne se voient pas s’y mettre maintenant car ils n’ont jamais rien fait d’ecolo, et bien, commencez juste par un point, interessez vous, puis changez un second point. Ensuite tout se fait naturellement … Il y a 12 ans, je ne savais meme pas ce que le mot écologie voulait dire et je ne faisais pas le tri. Mes parents ne se sont jamais sentis concernés par tout ca et je n’ai eu aucune éducation à ce sujet. C’est moi, il y a 10 ans qui m’y suis intéressée à partir de l’expo photo « la terre vue du ciel » d’Arthus-Bertrand que j’avais vu en 2002. De là, ca a commencé à faire son bonhomme de chemin et on peut dire que j’ai beaucoup changé mes habitudes de vie en 10 ans. Non je ne suis pas parfaite et mes efforts sont minuscules par rapport à tout ce que je pourrais encore faire mais changer du tout au tout, du jour au lendemain n’est pas forcément facile dans cette société de surconsommation. Chaque année, je change encore des petites choses. J’ai commencé avec le tri, les ampoules, puis les cosmétiques, retourner vers les transports en commun dès que je le peux, les produits ménagers. Mon nouveau combat depuis plusieurs mois maintenant c’est l’alimentation et la conservation des aliments. Et ya encore plein de boulot mais je ne peux pas dire que je me force. Parfois, il suffit juste de réfléchir et de se dire « merde mais c’est con ce que je fais et qu’est ce que ca pollue, ya pas une autre solution ? », s’informer, essayer de faire au mieux. Après c’est aussi beaucoup de bon sens.

    Désolé Coline pour ce long pavé, je ne pensais pas que ce serait aussi long … Continue cette rubrique car c’est vraiment sympa :)

    1. Wouah, Lilidaisy, ton commentaire est super intéressant!
      Ces petits détails qui font parti de notre quotidien, que l’on peut assez facilement changer, et qui mine de rien sont importants pour la planète, pour notre santé…
      Je vais faire un stock de bocaux en verre :-)
      C’est super encourageant de lire des témoignages de personnes qui n’étaient pas « éduquées » ou « habituées » à un mode de vie plus écolo, et qui s’y sont mis petit à petit.
      J’adore définitivement cette rubrique ;)

    2. Wow ! Commentaire super intéressant ! Je suis en plein « chamboulement écolo » depuis quelques mois, est-ce que ça te dérangerait d’échanger quelques mails avec une novice ? Partager tes astuces …

      Bise !

    3. Chapeau pour ton comm’ lilidaisy, il est plein de bon sens et de bonnes astuces. Ça me fait super plaisir de voir qu’on est assez nombreuses à s’inquiéter de l’avenir de notre planète et à vouloir agir dans ce sens. Dans mon combat pour accéder à une vie un peu + saine et écologique, j’ai pas mal les jetons de me heurter au regard des autres, à leur jugement et je me dis que ce combat est un bon moyen de gagner une certaine confiance en soi et d’envoyer paître les mauvaises langues. Sur un autre blog qui posait la question de « Faut-il manger les animaux » j’ai retenu une phrase intéressante :
      « Comme s’il fallait être irréprochable sur l’ensemble de sa démarche pour qu’un engagement ait une valeur »

      L’important c’est la volonté de s’engager dans la démarche, de vouloir changer les choses et le moindre geste est toujours bon à prendre même si la démarche globale est imparfaite. Pour ma part, je suis partie un peu dans l’excès j’ai voulu être écolo jusqu’au bout des doigts et arriver à zéro déchet comme Béa Johnson mais je me suis pas mal auto découragée dans ce combat, car c’est relativement complexe dans l’état actuel des choses (tout ne se trouve pas en vrac, notamment l’huile, les jus de fruits, etc. Et il faut oser + s’organiser pour ramener ses propres contenants. Moi pas encore être capable !) et finalement j’ai éliminé quelques actions qui me compliquaient trop la vie comme acheter QUE des produits désemballés, en vrac (mais j’y reviendrai peut être + tard car ça reste toujours en fond de tâche dans ma tête).
      N’empêche qu’adopter cette philosophie de vie apporte plein de choses positives : une meilleure santé, un gain pour le porte monnaie et puis un bon geste pour l’environnement de part l’alimentation, la cuisine (j’achète + de légumes car ce sont les rares produits que l’on trouve désemballés, j’évite le plus possible tout ce qui est en plastique, en aluminium, etc.), de part l’hygiène (finis les cotons -ou presque-, les déos avec sels d’alu et autres méchants composants, les tampons et les serviettes en plastiques, pleines d’agents blanchissants qui provoquent des syndromes de choc toxique, mycoses + mauvaises odeurs mmmh miam !)

      Au fait Lili Daisy, j’ai aussi pas mal galéré pour réussir à passer à la coupelle menstruelle. La première que j’avais me faisais mal et j’avais trop de mal à l’insérer. J’en ai acheté une plus souple, j’ai trouvé une technique pour l’insérer et maintenant c’est fingers in the nose (et pas autre chose hein :-)) Peut être qu’il faudrait essayer une autre coupe ? Ou que ta technique d’insertion est pas adaptée ?

      Ps : ci-joint un reportage intéressant sur le sujet des déchets qui était passé sur france 2 (vers la 30ème minute y’a un passage sur la famille johnson :-)
      https://www.youtube.com/watch?v=16XQDAegrQk&feature=youtube_gdata_player

    4. Juste pour répondre à ton questionnement concernant les pharmacies.

      Je travaille dans une pharmacie,
      d’abord, je peux dire que de plus en plus de gens viennent avec leur sacs réutilisables ou ceux donnés par la pharmacie, justement pour soucis d’écologie;

      ensuite, pour l’emballage systématique, il s’agit d’une politesse, d’un devoir de « secret professionnel ». Certes parfois ce n’est pas « grave » de voir quelqu’un sortir d’une pharmacie avec une boite de dolipranes ou des pastilles pour la gorge, mais certaines pathologies sont plus importantes, et plus intimes, et les médicaments délivrés n’ont pas à l’être au vu et au su de tous. C’est donc dans un but de discrétion, que l’on fait cela.

      Voilà, le mystère de l’emballage systématique des médicaments est résolu !

    5. Pour les cup, je viens de m’y mettre et franchement pour moi c’est une révélation. Pas d’odeur, pas de fuite, beaucoup plus longue durée de tranquillité, se baigner dans aucun problème et j’en passe !
      je sais qu’il existe des cup plus ou moins souple et de taille différente.
      le site easycup est plutôt bien fait et a un petit test pour aider a choisir sa cup en fonction de ce qu’on est chacune.
      voila! Je pense que ca vaut le coup de s’y pencher car au delà de l’aspect écolo c’est une révolution pour la femme !!

    6. Bonjour Coline et merci pour cet article tout simplement EXTRA !
      Depuis quelques temps j’essaye aussi de réduire mon empreinte écologique par des petits gestes quotidiens, et comme Lilidaisy, je ne suis pas parfaite, mais si tout le monde faisait ces petits geste la planète se porterait grandement mieux ! ;)

      Cependant, en lisant ton article et les commentaires j’ai remarqué que les sacs en plastique font vraiment graaand bruit parmi « les écolos » alors qu’ils sont en réalité moins polluant à la fabrication qu’un sac en carton… (http://www.letstalkplastics.com/fr/facts/les-sacs-en-plastique-contre-les-sacs-en-papier) Il existe en plus des sacs biodégradables, les sacs en Kraft ne le sont pas et ne se recyclent même pas il me semble (bon, je ne suis pas non plus experte). Mais je suis plus que partisane du sac réutilisable, j’en ai toujours un sur moi !

      En tout cas j’ai vraiment hâte de lire tes prochains articles sur le sujet et je vais sûrement commander le livre « Zéro déchet » !

      Et un petit PS : j’ai lu quelques commentaires sur les coupes menstruelles, des pour et des contres… Personnellement, je pense que les protections hygiéniques, comme les couches, sont vraiment LES trucs impossibles à recycler… J’ai donc acheté une coupe et je ne peux que le conseiller aux autres filles (https://www.ferme-des-peuapliers.fr/fr/) ! En plus d’être écologique, c’est économique ! Comme beaucoup de choses quand on commence à s’y intéresser… ;)

    7. Commentaire hyper intéressant, avec là aussi des tas d’idées ! Bonne nouvelle : l’état aurait instauré une taxe de 5 centimes sur les sacs plastique, du coup mon pharmacien ne m’en donne plus forcément !
      Bonne journée !

    8. Comme tu as l’air de maitriser le sujet « contenant », aurais tu une idée de boite adaptée au congélateur? J’ai un potager et je fais pas mal de plats cuisinés pour l’hiver. Je les met dans des barquettes en alu, mais c’est vraiment pas top…

    9. Concernant la coupe, la taille est vraiment importante… Au début j en avais eu une trop grande, ça ne se mettait jamais en place correctement… Donc essaie une taille plus petite et peut être essaie encore… J ai mis plusieurs cycle a bien placer la coupe…
      Bises

  227. Bonjour Coline,
    Article sympa et belles photos!

    J’utilise que des mouchoirs en tissu depuis toujours, pour les enfants et pour moi. Nous n’avons jamais eu de soucis de micobres. Et en plus, c’est beaucoup moins irritant pour le nez. Quand on se mouche 50 fois par jour parce qu’on est enrhumé, la douceur du tissu compte.

    Pour l’eau, on essaye de faire attention au gaspillage. Petite et grande chasse d’eau pour les toilettes. Et, nous avons un ballon d’eau chaude, donc le temps que l’eau chaude arrive, on gaspille bcp d’eau. Alors, je récupère l’eau froide avant que l’eau chaude arrive. Bah nime de rien, j’ai 2 litres d’eau à l’évier. Et pareil pour la salle de bain! L’eau du bas, on la boit. Et celle du haut, je la mets dans le bain des enfants le soir.

    Bonne journée
    Caroline

  228. Bonjour !
    Voilà un certain temps que je lis ton blog, Coline, et je me décide seulement à y aller de mon commentaire !
    Cet article est à la fois humble et intructif.
    J’essaie moi aussi de remettre en quesiton certains réflexes conditionnés et je me suis dernièrement, après mûre réflexion, débarassée de ma carafe Brita. Vive l’eau du robinet !
    Depuis quelques années, je n’utilise plus de cotons à démaquiller.
    J’ai trouvé sur le net des « lingettes pour bébé » en éponge toute douce que je passe en machine…
    Je fais mon ménage avec des chiffons (vieilles serviettes… propres) plutôt que des lingettes non recyclables…
    Mais pourtant, moi aussi, j’aimerais faire plus !

  229. Bonjour Coline,

    Merci pour ce post, utile et beau, fidèle au blog donc.

    Juste deux petites questions: es-tu végétarienne et parviens-tu à convaincre les autres membres de ta famille du bien-fondé de tes démarches?
    J’ai deux ados et je pense qu’ils ont un peu honte du fait que nous soyons « différents » (végétariens entre autres)…

    1. Je suis une sorte de végétarienne, oui, puisque je n’aime pas la viande ni le poisson. Donc je n’en mange pas. Mais il m’arrive parfois (bien que de moins en moins) d’acheter de la viande ou d’en manger au restaurant. Ca ne pose pas de problème à ma fille (en même temps, 6 ans, quoi ;)) ni à mon copain qui est complètement dans la même optique que moi. Pour les ados c’est plus compliqué, tout de suite… J’ai été végétarienne un peu extrêmiste lorsque j’étais plus jeune (entre 13 et 17 ans à peu près) et ma mère continuait à manger de la viande (elle me laissait pas mourir de faim non plus hein ;)). Elle a respecté mon choix, j’ai trouvé ça bien. Dans le cas de tes ados rebelles c’est peut-être la solution? C’est sûrement difficile à accepter pour les parents (perso ça me ferait SUPER chier qu’ado ma fille ai envie de manger de la merde alors que j’ai toujours fait hyper gaffe à son alimentation :S) mais comme on dit « il faut bien que jeunesse se fasse », non? :)

  230. Merci pour ce post. J’avoue chercher aussi à avoir un impact positif. J’ai un composte, je trie mes déchets, j’achète mes légumes en vrac,… Je suis à l’affût de nouvelles idées pour continuer dans ce sens du coup pour moi ton article tombe à pic.
    Aussi, je ne sais pas si tu connais ce site : http://www.iletaitunenoix.com/ Je pense commander chez eux rapidement;

  231. merci Coline pour cet article !!! je lis en ce moment le livre de Bea Johnson que je conseille d’ailleurs à toute ma famille, et c’est vrai que ce livre est à la fois un choc (dans le bon sens) et en même temps d’une évidence ; merci de nous l’avoir conseillé via ton blog ! je me rends compte que ces évolutions seront possibles et durables surtout si on les fait partager: à nos enfants en premier lieu, nos amis, nos familles…

  232. Très chouette que tu fasses une série d’articles traitant des changements que chacun devrait faire chez soi.
    Pour purifier l’eau, mes parents ont longtemps utilisé des petits cylindres de céramique dans une eau déjà osmosée, ça enlève le chlore et ça retient les toxines etc…
    Continue comme ça :)

  233. Chapeau à toi Coline, mais si tout le monde pouvait avoir ce genre d’habitudes…malheureusement c’est loin d’être le cas.
    Par contre l’eau du robinet et les mouchoirs en tissu je ne suis pas convaincue. On retrouve pas mal de traces de choses pas nettes dans l’eau du robinet (dont des traces de médicaments), et les mouchoirs en tissu favorisent la prolifération des microbes ce qui fait que tu guéris beaucoup moins vite lorsque tu es enrhumée… Information d’une étudiante infirmière sans prétentions.

    Bises. Julie

    1. Tout ça est une affaire de choix personnels, au final. Perso je préfère me dire que je fais un geste écologique à mon petit niveau plutôt que de me dire « l’eau du robinet=pas bonne=je refuse d’en boire ». Ca m’a pris du temps, comme je l’explique, pour en arriver là mais au bout d’un moment je me dis juste que essayer de préserver sa santé c’est bien beau mais quid de celle de nos enfants/petits-enfants/arrière-petits-enfants si on continue à défoncer la planète de la sorte? Evidemment, comme toujours ce n’est que mon point de vue mais c’est celui que j’ai choisi d’adopter :)

      1. Préserver sa santé c’est aussi savoir s’exposer à des microbes et autres bestioles moins sympa pour augmenter sa résistance immunitaire. L’abus de médicaments et autres antibiotiques à chaque maladie a fragilisé la population et donc dès qu’on est exposé à un microbe, même peu offensif, on tombe malade. L’eau du robinet si on la laisse reposer et si on la met au frais, ça ne pose normalement pas ou très peu de problèmes :)

        Je ne commente jamais mais je lis ton blog très régulièrement depuis environ 1ans, ton article est très intéressant et pour une étudiante avec des moyens relativement serrés certaines choses ne seraient pas forcément faisable mais les mouchoirs en tissus et l’eau du robinet sont des choses que je fais depuis toute petite

        Bonne continuation Coline, Bises

    2. Ah, la question de l’eau à laquelle je n’ai toujours pas trouvé de solution ! Moi aussi la présence de médicaments métabolisés et autres pesticides dans l’eau du robinet me rebute encore. En tout cas, Coline, continue de nous distiller ce genre d’articles pour éveiller nos petites consciences et nous donner de supers idées !

  234. Bonjour Coline,

    J’ai lu ton article en entier et oui, je suis toujours en vie :)
    Ce genre d’article me parle car je suis, comme toi, horrifiée de l’impact que nous avons sur la planète

    Il est très difficile d’être écolo aujourd’hui sans nuire à notre santé, puisqu’on ne nous montre que la surface émergée de l’iceberg … En effet, je trouve que le coup des bouteilles en verre très malin. Cependant, l’eau du robinet peut être très néfaste si on la boit quotidiennement puisqu’elle contient… Des médicaments! Donc en fait, quand on boit de l’eau du robinet, on ingère également une quarantaine de substances médicamenteuses, avec, en tête, les hormones de la pilule contraceptive :/ Et même si tu utilises un filtre, ça ne sert à rien, car même les stations d’épuration ne peuvent pas retirer ces molécules (j’ai été étudiante en physique chimie et je m’intéresse régulièrement aux reportages sur ce genre de sujets … C’est affolant)

    Il en est de même pour les emballages recyclés! Ils contiennent des composants chimiques qui, à la longue, seraient néfastes pour notre organisme… Il y a eu un scandale je ne sais plus quand car certaines boîtes de céréales étaient fabriquées en carton recyclé et des études avaient démontré qu’ils avaient une influence négative sur notre santé …

    C’est regrettable car en essayant de bien faire, on peut nuire à notre santé sans le savoir!

    En tout cas, je te suivrai dans tes aventures Go Green! :)

    Laura

  235. Ton article tombe à point!! J’ai acheté récemment le livre Zéro Déchet de Béa Johnson. Je me retrouve dans ce que tu nous livre de toi sur la partie écolo…je suis la même. Je le suis devenue progressivement et je cherche à m’améliorer considérablement depuis que j’ai débuté la lecture de ce livre! Je pense beaucoup à l’avenir de mes deux enfants et je veux surtout le meilleur pour eux. Et s’ils ne sont que très rarement malades, je pense que l’alimentation et les activités dehors en sont pour beaucoup.
    Je vais d’ailleurs commander de grands bocaux en verre pour tous stockés à la manière de Béa J.
    JE RECOMMANDE CE LIVRE à tous!!
    Ton article me plait donc énormément, merci.
    Bonne journée

    http://annablabla.com/

  236. Mais oui, voila, c’est aussi simple que çà !
    En pratique, çà change pas grand chose pour nous mais l’impact écologique, mis bout à bout peut-être significatif.

    Merci pour l’astuce filet en plastique pour les fruits et légumes.
    Pour l’instant je me contentais de pas de sac pour les plus gros fruits et légumes et de réutiliser les sacs en plastique (laissés au fond de mon sac de course) pour d’autres fruits et légumes mais c’est encore mieux de s’en passer complétement !

    Merci pour ce billet.
    Hate de lire les autres

    Pour le reste, testé et approuvé !

  237. Punaise ! Pourquoi n’ai-je jamais pensé à rapporter ma boîte à thé chez le marchand, moi qui me demande toujours quoi faire de toutes ces boîtes en fer ??

    Pour effacer le goût de l’eau du robinet Coline, je te recommande les petits sticks de charbon. Naturels et assez efficaces (il faut juste laisser un peu reposer l’eau avec le stick avant de la boire, ça n’est pas immédiat !). J’avoue que c’est assez bizarre de voir ça dans sa bouteille (non, je n’élève pas un concombre de mer dans mon frigo !), mais ça marche !

    Quant aux sacs en plastique, ce qui me rend DINGUE, c’est que même au marché, les primeurs te mettent tout en sacs en plastique pour pouvoir faire la pesée. Après, je passe pour la dingo de service à vider tous mes sacs dans mon caddie et à laisser sur le comptoir 5 sacs usagés…

  238. Un super article, qui donne à réfléchir.
    J’essaie de plus en plus de faire attention à ce qu’on achète. Car avec un bout de chou en plus les poubelles se remplissent à vue d’oeil.

    Une solution pour l’eau: moi je ne bois pas assez le seul truc qui me permet de m’hydrater c’est l’eau gazeuse, et quand tu passes 1à2 packs par semaine tu commences à réfléchir.
    La solution a été une sodastream, certes il faut une bouteille en plastique, mais réutilisable, avec une durée de vie de 2ans, donc petit+.

    Bonne journée en tout cas.

  239. Je crois qu’au départ j’me suis dit « Ohhh non, je pourrais jamais tout lire ! » et au final je me suis laissé emporté :)
    C’était un article très intéressant dans lequel tu ne dis pas seulement « c’est PAS BIEN ! », tu donnes aussi une solution et c’est ce qui manque souvent ! Ça peut être un investissement de temps en temps, mais au final c’est nous qui gagnons ! En tout cas, j’espère pouvoir prendre ces habitudes petit à petit ! Je pense que pour le thé je ne vais pas trop tarder vu que j’adore ça et que le thé en sachet se termine bien plus vite que le thé en vrac :)

    Bisous ! Bonne journée !

  240. Bonjour Coline !

    je suis absolument ravie de cette nouvelle rubrique car comme tu le dis si bien : la vie ne se résume pas aux fringues et au mascara (même si c’est très cool quand même).
    Comme toi, je suis une écolo convertie et je suis une grande optimiste qui croit qu’un petit geste ça ne change pas le monde, mais que plein de petits gestes mis bout à bout ça sert à quelque chose ! On peut être écolo sans être chiant, faire attention à ce que l’on consomme, comment on le consomme, que se soit au quotidien, dans la rue, dans la cuisine ou dans sa salle de bain…

    Le thé en vrac a d’ailleurs changé ma vie (il ne me faut pas grand chose hein !) et je pense aussi que les produits bio emballés sous 3cm de cellophane est une hérésie pure et simple.

    Pour finir, je te conseille, si tu as le temps d’y jeter un œil, un film que j’ai vu récemment qui explique quelques exemples d’actions responsables et écologiques faites dans le monde par des agriculteurs. Ce n’est pas un discours alarmiste ni hippie, c’est optimiste et intelligent je pense que ça pourrait t’intéresser. (voici le lien youtube pour le voir gratuitement : https://www.youtube.com/watch?v=JHTWUDyuwOA)

    Bonne journée à toi et longue vie à la rubrique Go Green !

  241. Bonjour!
    Très bon article qui reflète parfaitement mon état d’esprit SAUF que je ne fais évidemment pas tout ce que toi tu mets en pratique. Par manqu de temps, d’infos et parfois avec de la flemme soyons honnête!

    Ceci dit, depuis quelques années j’ai changé ma façon de consommer cosmétiquement parlant pour commencer, je n’achète plus de gels douche et de shampooing (mais je continue à me laver!) dans le commerce. J’utilise une base lavante pour le corps dans lequel j’y ajoute des senteurs et des additifs naturels et une base de shampooing dans laquelle j’y ajoute aussi des petites choses. Je ne mets sur le corps de l’huile sèche et sur le visage une crème spécifique peaux cacas tout ça by aroma zone. Puis je viens de découvrir les lingettes démaquillantes réutilisables! Du coup je consomme moins de coton.
    J’ai conscience que ce n’est pas grand-chose en soi mais je suis comme fière de moi!
    Je tente de consommer moins et mieux.
    Pour la nourriture j’essaye de manger sainement et j’évite le gaspillage au maximum.

    Je suis ne suis une pro-bio ou autre mais je tente de faire attention à tout ça autant que je peux !

    Voilà pour ma part!

    1. Ah j’oubliais concernant le café, comme je suis une brèle pour faire le café (c’est du pipi de chat à tous les coups!) j’ai acheté chez un vendeur de café/thé une espèce de capsule en plastique (et oui encore lui!) dans laquelle j’y met du café en vrac. Pour moi ce fut une vraie aubaine pour mon porte monnaie et cela me permets aussi d’avoir moins de déchets.

      :-)

  242. Arf l’eau … !
    je bois surtout celle en bouteille en toute conscience (celle du robinet est pleine de polluants, medoc, hormone, j’en passe …, j’ai une santé fragile… ce qui m’attriste c’est pas seulement la pollution plastique, mais aussi les inégalités et le business de l’eau , intolérable !
    Je suis preneuse de solution pour une eau robinet de meilleure qualité pour la santé (on sait que les filtres ça marche pas. Quelqu’un aurait des infos sur le charbon comme dépolluant? ça a l’air de faire sens, m’enfin ça a déjà du être étudié …

    « La ruche qui dit oui », y’en a une qui ouvre près de chez moi, je tente :) . Sans oublier les Amap.

    La mooncup, je suis restée devant en magasin bio, perplexe. Bonne idée, mais argh, comment ça marche, quelle marque est bien (vu que c’est 30 balles quand meme …) … j’en suis restée à là pour l’instant

    Je suis passée par une phase assez éco developpement durable, commerce équitable et solidaire, et pour les fringues aussi: c’est un plaisir de connaître toute l’histoire de ce que tu portes, comment ça a été fabriqué, avec quelle matière …. donner du sens à sa conso, choisir ce qu’on consomme, se sentir relier
    Je boycote les supers marchés le plus possible, les H’m ect aussi … mais je me suis remise à H’m un peu ..
    (c’est pas cher et pratique … Mais c’est pas le meme rapport aux choses !)
    Discussion avec une vendeuse EKYOG (marque bretonne bio équitable si je ne m’abuse … super mais « cher », je mets «  » parce que le travail est respect, la confection et les matières de qualité) qui cartonne bien sur Paris:
    – « mais pourquoi vous ne mettez pas plus en avant que c’est équitable, la démarche de prod ect… »
    – « … ça ne faisait pas vendre … c’est connoté … les acheteuses sont contentes que le coton soit doux et bon pour la santé, le reste ….  »
    –  » ça fait pas branché  »
    – « voilà »
    ça viendra …

    j’adore tes revues sur le thème maquillage et produits bios et naturelles Coline, qui dépoussière les solutions, !
    les vidéos, c’est super
    j’ai hate que tu dégottes des marques et infos coté fringues et look bio eco équitable
    parce que niveau look et maquillage …. je reste un peu plouc (j’adore ce mot has been :)) plutôt responsable, mais plouc

  243. Aaaahhh que j’aime cette rubrique !!! Je viens aussi de plus en plus à une attitude que j’appelle « bon citoyen de la Planète ». Tes petites astuces font un grand echo : un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour la Planète. Merci Coline !

  244. J’ai un peu la flemme de me taper les 200 comms pour voir si quelqu’un a répondu à ta question du suremballage des fruits et légumes bios :-)
    La réponse est simple : en supermarché « normal », les fruits et légumes bios sont plus chers que leurs homologues non bios. Il serait très simple, si le bio était vendu en vrac comme le reste, de prendre du bio et de le peser et étiqueter comme du non-bio … Et donc de truander le supermarché.
    On est d’accord, c’est très con. Mais ce que je trouve encore plus con, c’est quand un magasin bio me propose des pommes du Chili, alors que ma région est un gros producteur de pommes, avec des exploitations bios. Là, je préfère largement acheter local, même du non bio.

  245. l’écologie à l’échelle de la personne : un vaste sujet…
    même si je suis beaucoup plus pessimiste que toi sur le devenir de notre environnement, je pense tout de même que tous les gestes sont importants. et si je suis écolo c’est avant tout parce que je découvre plein de nouvelles manières de vivre qui me plaisent vraiment. Ce n’est jamais dur, contraignant ou moralisateur.
    je crois être une hyper écolo aux yeux de beaucoup alors que pour moi ça me semble un peu basique. Pour l’eau, je ne l’ai jamais bu en bouteille. payer pour un produit qu’on a la chance d’avoir accessible en France… se trimballer les bouteilles…. je ne comprends pas l’engouement pour l’eau en bouteille en fait… je crois que le goût c’est juste une histoire d’habitude (21 jours de suite et hop la nouveauté devient habitude). et je trouve que les inquiétudes sur la santé liée à l’eau du robinet sont assez paradoxales étant donné que le plus souvent les gens qui boivent l’eau en bouteille sont ceux qui ne font justement pas attention aux vrais pollutions qui abîment leur santé et leur environnement : agri conventionnelle qui utilise trop de produits chimiques dans les sols, médicaments pour des choses qui n’en n’ont pas besoin (rhume, gastro…), transports personnels, consommation excessive de produits issus d’élevages animaux : 14% de la pollution mondiale !!!! ; sur-consommation de TOUT : électro-ménagers, fringues, nourriture, déplacements, objets déco… ). Alors faire tout ça mais ensuite se faire flipper sur les dangers de l’eau du robinet c’est quand même paradoxal non ????
    Il est difficile parfois de faire comprendre qu’il est très simple de se passer de beaucoup de choses. Qu’on est tous pris dans un cercle et que si on y pense un peu on peut très bien s’en écarter ou prendre du recul. 10 min à pied pour le pain c’est vraiment impossible ? et si on en profitait pour y aller avec son enfant, (ou son amoureux, ou un pote) et discuter un peu en tête à tête… avoir toujours un tote bag en tissu dans son sac à main pour les courses du soir… impossible ? se faire un plat maison : faire une soupe ça prend 15 min : on peut faire un repas simple et rapide léger et équilibré pour le soir et encore une fois éplucher les légumes en écoutant un bon disque ou en discutant…
    je fais mes courses au marché (à paris c’est facile et à pied souvent) et en bio-coop (pas d’emballages si on choisit les produits en vrac). parfois en supermarché tradi (et j’amène mes sachets papiers récupérés pour les fruits et lég…)
    Je fais le ménage aux produits naturels (c’est pas du tout compliqué il faut juste apprendre ;).
    je trouve tous ces gestes simples et peu contraignants et je suis surprise que des gens les trouvent difficiles à appliquer.
    alors ton témoignage a le mérite de lancer une piste et de montrer qu’on peut être cool et responsable de son environnement !

  246. J’adoooore tes articles du type « Go green », je suis personnellement assez tournée vers la chose (aussi bien d’un point de vu alimentaire que environnement), alors en apprendre plus me va parfaitement :)

  247. Bonjour Coline,
    J’aime beaucoup cette nouvelle rubrique, Merci pour ces petites astuces green !
    D’ailleurs tu parles de blogs écolos que tu lis régulièrement, peut-être pourrais-tu nous en conseiller certains?
    Merci encore de ton optimisme quotidien

  248. Je dis oui à ce genre articles!!Fais en d’autres!
    J’essaie de faire aussi ce dont je suis capable en accord avec mon mode de vie, ma conscience (et mon mec hahaha) mais je suis loin d’être parfaite et j’aime ce genre d’article qui me donne des petites astuces facilement réalisables dans mon quotidien
    Bref tout ça pour dire continue comme ça ;)

  249. Ce billet est très étoffé est super intéressant.
    On s’améliore dans notre Terrier pour être chaque jour plus éco-responsable…
    On a bu de l’eau du robinet pendant longtemps, malgrès les reflexions de nos proches qui venaient déjeuner à la maison…
    Mais une analyse piteuse de l’eau de la ville a dû me faire changer d’habitude, je suis enceinte et elle n’est pas conseillé car très chargé d’un truc à nom bizarre qui en fait vient des déchets de la guerre mondiale dans les sols…
    Ca noue revient + cher et ça pollue…
    je me suis renseignée, et ils existent des sociétés qui consignent l’eau en bouteille de verre… comme pour les restaux, à voir car encore une fois, le prix est gloupss…

  250. Pour l’eau en bouteille, je ne suis pas prête psychologiquement :(
    Mais j’ai déjà réfléchi à ma consommation de mouchoirs en papier et coton et effectivement, je me dis que revenir à mon enfance et au mouchoir en tissu collé dans ma manche n’est pas une mauvaise idée !

  251. Je dis oui! Et merci Coline pour cette rubrique! Juste une petite chose ou deux: le café, le thé et tout un tas d’autres produits, c’est bien d’acheter équitable. Ça permet de s’assurer que le producteur a été payé un prix juste pour son travail, et souvent les logos équitable et bio vont de pair.
    Pour ce qui est des machines à café et tout le tintouin, c’est intéressant de penser à la quantité d’eau utilisée pour fabriquer ces charmantes bébêtes, et le temps qu’elles vont mettre à disparaitre/retourner dans le cercle de la vie. M’explique: une cafetière italienne en métal est certainement plus facilement recyclable qu’une grosse bestiole senseo et co.
    Pour le papier, le bois, et ses dérivés, on peut en tant que consommateur s’assurer d’acheter des produits labelisés FSC. Ce logo atteste d’une gestion durable de la forêt selon plusieurs critères stricts. Pareil pour le poisson, logo MSC.
    Enfin, et parce qu’on est sur un blog mode, les fringues demandent des quantités d’eau incroyables pour les produire (et pesticides pour faire pousser coton, lin, etc ; produits chimiques pour les teintures et les délavages). Par exemple, il faut 17000 litres d’eau pour produire 1kg de coton, qui servira à faire un tee shirt. Donc le recyclage, la récup, les friperies sont toujours un bon plan et un geste responsable vers la terre. Si ça t’intéresse, cet article est très complet et super intéressant sur tout ce qui est nécessaire pour fabriquer nos petits habits: http://www.terraeco.net/Une-vie-de-T-shirt,50896.html
    Greenpeace a également lancé la campagne Détox, qui vise a faire pression auprès des grandes marques (adultes ET ENFANTS) car de très nombreux produits chimiques et perturbateurs endocriniens ont été trouvé dans nos fringues: http://www.greenpeace.org/belgium/fr/que-faisons-nous/substances-toxiques/detox/vetements-toxiques/

  252. Coucou,

    super cet article. Je ne sais pas si cela t’a déjà été suggéré dans les commentaires (je n’ai pas le temps de tout lire) mais Colin Beavan a vécu une expérience vraiment très poussée pendant un an sur le « zéro déchet ». Il en tiré un livre : No impact man. C’est ma bible, je le relis régulièrement quand j’ai un coup de mou sur le plan écolo chez moi :-)

    Sinon, travaillant dans la gestion des déchets je m’étonne de voir que tu jettes les mouchoirs en papier avec les déchets recyclables… Car normalement, tout ce qui est souillé doit se jeter dans la poubelle déchets non recyclables.

    Il faut savoir que nos déchets recyclables sont expédiés dans des centres de tri pour y être triés à nouveau par matière. Et, s’ils sont triés par des machines en bout de chaîne, au départ ce sont des agents de tri qui le font. A la main… D’où la nécessité de ne pas mettre de déchets souillés. Avant de faire mes études dans la gestion des déchets, c’est quelque chose que je ne savais pas. Et ensuite, j’ai eu l’occasion de visiter un centre de tri. J’ai été très choquée par les condition de travail des opérateurs de tri. Il y a d’ailleurs un turn-over énorme car ces conditions sont très difficiles à supporter.

    Si cela t’intéresse, tu peux visiter le centre de tri des déchets de ta région. C’est très instructifs et ça te donnera encore plus envie de réduire tes déchets. Pour moi, ç’a été radical. Ma poubelle de tri (qui est jaune) est quasiment vide quand les rippeurs passent tous les 15 jours. Les déchets non recyclables vont au compost quand c’est possible et sinon on limite les emballages à fond.

    Voilà, c’est tout ce que je voulais dire. Il n’y a ici aucun jugement, juste une info que je voulais partager travaillant au plus près des déchets.

    Bonne journée :-)

    1. Merci beaucoup pour ce complément d’info Nath, je disais justement à Coline que je ne savais pas qu’on pouvait recycler nos mouchoirs usagés… Je ne le ferai donc pas.
      Et bonne idée pour le centre de tri. J’habite à Nantes et je dois t’avouer que je fais vraiment bien attention que depuis qu’il y a 4 ans j’avais reçu une brochure où l’on voyait une chaîne où en effet, des personnes triaient nos sacs jaunes… Je pense à eux à chaque fois que je jette quelque chose.

  253. Grosse claque pour moi qui suit un vrai cancre en matière d’écologie… Par facilité et fainéantise très certainement.
    La seule chose que je fais plutôt pas mal, c’est le tri à la maison et le recyclage de bouteilles ou boites version DIY déco…
    Je pense lire ce livre dont tu parles, il a l’air très intéressant

  254. merci Coline pour cet article !
    c’est toujours très intéressant de voir comment les gens intègrent l’écologie à leur quotidien… j’aime beaucoup tes articles à ce sujet.
    Sur quels blogs « green » tu te balades ?

  255. Salut Coline,

    Dans la veine de tes articles précédents, celui-ci est instructif et intéressant. Tu soulèves des points de la vie quotidienne qu’il est facile de changer, auxquels on pourrait ajouter en vrac : les prises à interrupteurs pour éviter que les appareils électroniques restent en veille, débrancher les chargeurs de portable hors utilisation… En fait ce qui m’interroge dans ta démarche, c’est l’ambivalence très green de ta vie quotidienne, notamment par rapport à l’alimentation, et ta consommation de fringues, qui est bien sûr liée à ton activité de blogueuse.
    Je crois que la question qui se pose, au delà du bio, c’est celle de la consommation – puisque nous vivons dans une société qui fait de nous des consommateurs à outrance. Donc, triple oui pour une alimentation plus saine et plus respectueuse de la planète, pour des petits gestes quotidiens qui peuvent sur le long terme faire la différence, mais aussi pour une consommation plus réfléchie, plus intelligente, moins compulsive… et davantage sur le long terme.

    (Pour la petite histoire, ce sont des questions que je me pose intensément depuis quelques mois, où je suis revenue vivre en France après être partie à l’étranger avec deux valises pour transporter « ma vie ». En revanche, à mon retour ici, déménagement, et de voir toutes ces choses que je possédais, dont je ne savais pas quoi faire… le tout associé à une baisse de budget fait reconsidérer les choses sous un angle nouveau et libérateur.)

  256. Bonjour Coline,

    J’ai été absorbé par ton article.
    Je suis arrivée au bout, sans aucun lassitude tellement il est bien construit.
    Je suis tombé dans le bio vers l’âge de 20 ans(10ans déjà)et j’ai changé bon nombres de mes habitudes de consommation après de nombreuses rencontres et lectures, à mon petit niveau je sais que je fais peu de mal à notre chère mère nature.

    La bête noire de mon évolution reste les bouteilles d’eau en plastiques,je n’ai pas réussi à supprimer mais j’y travail, ta solution me parle bien, à mettre en application dans les semaines qui viennent.

    Je trouve super qu’une blogeuse de ta renommé est cette ouverture d’esprit tes articles vont surement ouvrir les yeux à beaucoup d’entre nous.

    Hâte de connaitre tes autres astuces .

    Au plaisir de te lire de nouveau ;)

  257. Voilà quelques semaines que j’ai découvert ton blog et … j’adore ta façon d’écrire!
    On sent à quel point tu débordes d’humour ! Quel plaisir pour notre belle région Lorraine!

    En attendant, ton point de vue est intéressant et il me sera agréable de lire de nouveau article « écolo ». La prise de conscience est d’autant plus immédiate !

    Bonne continuation :)

  258. Bonjour Coline, bravo pour ce post! Je suis dans la même optique que toi et j’ai souvent l’impression de passer pour une extraterrestre dans notre société. Parmi mes livres de référence, voici ceux que je recommande: les 100 meilleurs aliments pour votre santé et la planète (Alain Chevallier) et du même auteur Le livre antitoxique.
    Pour ceux qui se posent des questions sur la viande, je conseille aussi Faut-il manger les animaux? de Jonathan Foerr.
    Je n’ai pas encore lu ton bouquin, je le note pour un prochain achat.

  259. Elle est géniale ta nouvelle rubrique et super intéressante ; j’espère que tu postera régulièrement sur ce sujet… je trouve ça dommage de lire le pessimisme de certains commentaires qui en gros décourage toute bonne initiative ; bien sur personne n’est parfait, prendre l’avion ou la voiture c’est mal etc… mais ce n’est pas en culpabilisant les autres que l’on va faire évoluer les mentalités au contraire ça va pousser les gens à revenir en arrière et c’est bien dommage… même si le temps nous ai compté c’est pas à pas que nous allons évoluer. Bravo Coline pour cette belle initiative de sensibilisation et les pessimistes, au compost !! ^^

    1. Bonjour,

      article très intéressant mais une petite précision, l’eau du robinet est malheureusement strictement à proscrire tant elle contient d’œstrogènes…je parle surtout pour les hommes. Le résultat est catastrophique sur leurs petits zozo et je ne parle pas des traces d’antibiotiques qui nous rendent par la suite particulièrement difficiles à soigner !!

  260. Aie aie jusqu’à que j’entende parler de Bea Johnson et peut être même encore maintenant je me considère comme respectueuse de l’environnement et écolo. Je fais attention à trier mes déchets, je déteste gâcher, je fais attention à ce que je consomme que ce soit alimentaire ou énergétique.. Mais en lisant tout ça et en me rappelant le 0 déchets de Bea je me dis que j’en suis bien loin… J’utilise dans mon appartement une carafe filtrante depuis que j’ai appris que les tuyaux de l’immeuble étaient en plomb… J’ai toujours eu l’habitude de consommer de l’eau du robinet mais cette nouvelle m’a un peu refroidie ;) Sinon je ne bois plus que du thé en vrac avec des filtres à thé lavables. C’est économique et écologique. Mon copain fait son café avec une machine senseo. Aie. On utilise des mouchoirs en papier, des sacs plastiques pour mettre fruits et légumes pendant les courses et on ne recycle pas car on habite dans un appartement en pleine ville. Néanmoins je note tout ce que tu dis là et je vais en profiter pour modifier quelques habitudes de vie :)

    Continue avec ces articles hyper intéressants ! J’adore :)

    Bises

  261. Merci beaucoup pour cet article Coline !Premier post aussi pour moi, et ça me touche beaucoup que tu utilises ton blog à cet escient !
    Je ne comprends pas qu’encore aujourd’hui, tellement de personnes n’aient pas encore le reflex de trier correctement leurs déchets ! Ca me révolte tout simplement parce que ça, ça nous coûte juste RIEN !
    Je suis ok avec tout, mais pour les mouchoirs, c’est quand même dur de repasser aux torchons de papis ;-) Mais merci de m’avoir dit qu’ils allaient au recyclage, je l’ignorais !
    Go on Coline, you rock ;-)

  262. Je l’ai lu il y a peu aussi ce livre…

    Je trouve assez difficile d’exploiter tout ce qu’elle dit, même si moi aussi je suis quelqu’un qui fait attention à tout ça dans la vie. Et du coup, c’est déprimant ; dur de trouver un magasin où acheter 50% des aliments en vrac, surtout si on travaille 39h par semaine et que faire les courses pendant 2h est pour nous déjà bien assez.

    J’avoue que depuis que je l’ai lu, j’ai l’impression d’avoir remis toute ma life en question. Et du coup je deviens tarée !
    L’important je pense pour éviter ça, c’est de faire les choses à notre échelle, tenter de trouver un juste équilibre.
    Si tout le monde y mettait un peu du sien, tout irait déjà tellement mieux :)

  263. Super article ! Pour le lait et les jus de fruits il me semble qu’il y a débat entre le verre et les briques Tetra Pak sur ce qui ce recycle le mieux, de mon côté j’ai opté pour les emballages tetra pak car ils préservent plus les vitamines des jus que le verre.

    Pour les fruits et légumes j’avais pensé aux sacs en tissu, mais chez grands frais par exemple leur balance sont calibrées avec le poids de leur sac en plastique et je ne sais pas s’ils accepteraient qu’on amène nos propres sacs (?)

    Pour le café, j’ai une cafetière toute bête, toute simple et j’achète du café moulu bio ou commerce équitable. Les dosettes c’est vraiment la cata en plus d’être hors de prix.

    Autre domaines où on peut carrément limiter ses déchets : faire ses yaourts, avec une yaourtière c’est simplissime, délicieux, on sait ce qu’on met dedans et exit tous les petits pots en plastiques.

    En tout cas j’adore cette nouvelle rubrique :)

  264. Coline, j’avis vu que tu lisais le livre de Béa Johnson, et puis quelques jours plus tard, j’ai vu un reportage qui lui était consacré dans l’émission 7 à 8. J’ai tout de suite adoré ! Si, bien sûr, je ne vise pas le litre de déchets à l’année, je tente quelques améliorations.
    Pour ma part, j’ai commencé par les shampoings. Je vide tous mes flacons pour utiliser uniquement un shampoing solide, que je vais bientôt fabriquer moi même, et un savon solide à la place du gel douche.
    Je prends tous tes conseils, et demain, je vais acheter une bouteille en verre ! ;-)
    Continue cette rubrique s’il te plait ! Cela peut faire changer certaines habitudes, j’en suis sûre !

  265. Bravo Coline, et je ne te savais pas consommatrice de produit bio ! Ton article est long mais très intéressant (je l’ai lu en 3 x !!) Moi suis obsédée en ce moment par les cosméto naturels et du coup j’ai réalisé moi-même ma crème 100% naturelle et suis trop contente. Je regrette que le bio soit si cher et hors de portée pour notre budget, nous avons la chance d’avoir un potager pour nos légumes et c’est tant mieux !

  266. Bonjour Coline,
    vraiment super cet article, ok,j avoue je n ai pas tout a fait tout lu ( allez y, jettez moi des cailloux!)
    J ai travaillé un an comme charge de com dans un syndicat de collecte de dechets pour sensibiliser au tri et a la reduction des déchets , et c est vraiment allucinant le nombre de gens qui pensent encore que le tri n est la que pour les embetter, et que ca ne sert a rien de faire des oetits gestes et que l eau du robinet est degeu FAUX! D ailleurs il estprouve qu elle est meilleur pour la sante que certaines eaux en bouteille,
    Allrs je trouve que c est bien d en parler ici car on peux aimer la mode et l environnement!
    Merci a toi au nom de tous ceux qui travaillent et galèrent a faire passer le message !:)

  267. Coucou Coline,
    J’aurais grand plaisir moi aussi à lire tes articles écolo ! Ca me parle énormément, même si je ne suis pas encore capable de tout appliquer. J’ai 19 ans, je suis étudiante et j’ai le budget de merde qui va avec le statut.
    Je ne suis donc pas particulièrement écolo, moi j’aurais sans doute pas une très bonne note, je préfère faire les choses naturellement, tout en restant bien renseignée sur la question, pour éventuellement changer mon mode de vie progressivement en fonction de mes moyens.

    Je pense malheureusement qu’on ne peut pas éluder la question financière. J’ai fais l’expérience de manger bio pendant deux mois, en allant faire mes courses à mon épicerie de quartier qui se fournit chez les producteurs locaux, et d’un coup, mon budget avait plus du tout la même gueule. Donc pour l’instant, je fais avec ce que j’ai, je vais faire mes courses à Auchan comme tout le monde et je prend le prix le plus bas, parce que je n’ai pas le choix pour l’instant. Pour autant, cela ne veut absolument pas dire que ça continuera toute ma vie. Quand j’aurais un boulot, je sais que je prendrais grand plaisir à aller faire le marché de temps en temps ! Mais pour le moment, chaque chose en son temps.

    A contrario, pour moi il est NATUREL de boire de l’eau du robinet. Je trouve ça purement stupide d’aller acheter de l’eau en bouteille au supermarché, de se péter le dos pour porter le truc et de payer ça un bras de bébé, alors qu’on a la même chose à la maison. J’ai toujours bu de l’eau du robinet, stockée dans des bouteilles en verre (j’ai quand même trois quatre bouteille en plastique que je lave à chaque fois quand je suis « on the go ») et j’ai pas de troisième oeil au milieu du front ni de carence en minéraux.

    Le bon point, c’est que je n’ai pas de voiture, je n’en veux pas, j’aime pas ça, et je me déplace en vélo et transport en commun depuis toujours. Je ne suis pas en train de dire que les petits gestes ne sont pas importants, mais je pense que c’est le choix du moyen de locomotion qui fait vraiment une grande différence.

    Tout ça pour dire que je vais adorer te lire dans cette rubrique, ça m’inspirera peut-être quelques changements. J’ai hâte d’avoir tes solutions pour les fringues histoire de voir si il y a aussi des choses pour les petits budgets. J’espère aussi que tout ça ne tombera pas dans la leçon de vie et le ton moralisateur et culpabilisant que certaines personnes peuvent prendre quand on parle d’écologie, mais je ne me fais pas trop de soucis car ça n’a jamais été le cas avec toi.

    Bonne journée

  268. Bonjour Coline,

    quel est ton avis sur les disques démaquillants? Quand je vois la quantité utilisée… Je me suis renseignée pour en acheter des lavables, mais j’hésite encore. Même les grandes surfaces s’y mettent (Green innovation and Casino).

    Merci pour ces conseils!

  269. Bonjour Coline,
    Article très intéressant, merci d’avoir pris le temps de l’écrire.
    Comme vous j’essaie de réduire au mieux mon empreinte écologique. Donc outre les trucs de bon sens (éteindre la lumière, l’eau quand on se brosse les dents, planter des plantes qui n’ont pas besoin de beaucoup d’eau, pas de clim (et pourtant j’habite dans le sud), pas de surchauffage en hiver, …), le suremballage lorsque je fais mes courses me hante. oui, oui.
    Alors quelques solutions : comme vous je vais chez Grand Frais (le temple de la perdition pour mon porte monnaie !!), avec mon panier (celui du marché, en vrai osier) ! Je colle tout dedans, pas de sachet. Jamais. Et la caissière a l’habitude. Même un jour, une dame m’a dit que c’était une très bonne idée ! Merci M’dame…
    Au supermarché idem, pas de sachet. Je colle les étiquettes soit sur le produit lui-même (type les bananes), soit sur le rebord du caddie (ou toutes les étiquettes sur un même produit pour ne pas les oublier). Idem, jamais eu de réflexion de la/du caissière(er). MAIS ce qui me trouble le plus, c’est que les produits les moins chers sont DEJA emballés. ça, ça me troue ! WTF ! ça m’agace même. Je ne parle même pas des yaourts (que l’on trouve rarement dans un gros contenant… oui j’ai qu’à les faire, je sais) par 4 ou 6 ou 8 AVEC un truc en carton (qui sert à rien puisque les yaourts sont scellés entre eux).
    J’ai lu d’ailleurs à ce propos, qu’en Allemagne (corrigez moi si je me trompe), des consommateurs frustrés par ces procédés ont pris l’habitude de déballer les trucs dans les rayons et de laisser les emballages vides. Ils paient leur produit, mais pas l’emballage. A force, certaines marques, sous la pression des enseignes (et des consommateurs) qui en ont assez de faire le ménage, ont supprimé les suremballages…. ben moi il m’arrive de faire pareil chez Auchan ! Je ne sais pas si ça sert à quelque chose, mais c’est la rébellion à moi !
    Pour le bio, j’ai le même constat que vous. Bio emballé, c’est pas bio (et quand le bio propose des produits pas de saison et qui viennent de Chine ou de Tunisie, alors là moi je comprends plus !).

    Et pour le make up, le démaquillage à l’huile (ou au lait) permet d’éviter un nombre considérable de cotons (coton qui dans mon cas agresse ma peau en plus !). Sinon un coupon de micro fibre, une machine à coudre et hop ! plein de petites éponges pour le nettoyage du visage. Un tour en machine avec le reste du linge et c’est parti mon kiki !

    Tout ça pour dire qu’avec des réflexes simples, pas forcément très complexes à mettre à place, on peut réduire son empreinte écologique sans que ce soit ni plus cher, ni contraignant.

    Belle fin de journée,
    AL

  270. Coucou Coline !
    Tout d’abord merci pour cet article tres interessant ! Je suis pour ma part une personne standard, qui trie et qui mange 50% bio (moins que toi donc :)

    Mais en fait en lisant ton article, je crois que je me plante total dans mon tri :-/
    Je t explique …. J ai chez moi une poubelle a deux contenants, un jaune et un vert.
    Dans le jaune, je mets tout ce qui est carton, plastique (bouteilles de lait vides, emballages, …)
    Dans le vert, je mets tout ce qui est epluchures, boites, emballages souilles,…
    Et je mets le verre a part.
    La ou je jette mes poubelles, c est organise comme ca aussi.

    Ma question est tres globale… C est ca le principe ou je suis a cote ?

    Par ailleurs, autre commentaire : je voulais moi aussi utiliser des mouchoirs en tissu, mais apparemment c est pas tres bon, dans le sens ou c est moins hygienique que les mouchoirs jetables.
    J imagine que tu laves les tiens tous les jours, mais a ce moment la, tu fais peut etre plus de lessives … donc au final, le mieux ne serait-il pas l ennemi du bien ?

    Merci encore pour cet article :) a++

    1. ALors, pour tes poubelles c’est à ta communauté de te répondre, malheureusement :/ Quant aux mouchoirs, quand un de mes mouchoir est blindé, je le met au sale et une fois toutes les semaines/10 jours environ je les glisse avec mes serviettes éponges, torchons etc. Quoi qu’il en soit ils ne génèrent aucun déchet, certes cela demande de l’énergie mais je pense que comparé à celle déployée pour les déchets c’est un moindre mal. Le truc c’est d’en avoir un bon paquet pour ne pas se retrouver en rad’ :)

  271. Bonjour Coline,
    Je te suis dejà depuis quelques temps sans laisser de commentaire mais cet article me donne envie de le faire. J’espère en retrouver de tels régulièrement ici :)
    Bon j’avoue que pour les mouchoirs en tissus je vais avoir du mal, mais j’utilise déjà des cotons démaquillants lavables depuis plusieurs mois pour les mêmes raisons que tu invoques.
    Bravo pour cet article !

  272. Bonjour Coline

    Bravo pour cet article, depuis quelques temps on essaye au maximum (avec mon compagnon et mes 4 enfants) d’améliorer notre quotidien de manière à faire moins de déchet et forcement faire des économies.

    Nous habitons à la campagne, avec un hectare de terrain, donc les légumes ce sont les notres et ils sont BIO, on ajoute rien et ils sont magnifiques. Nous avons des poules pour les oeufs (au départ on était censé finir par les manger, mais on les aimes trop nos pou-poules… et puis nous consommons de moins en moins de viande, donc…).

    Pour les mouchoirs, ça fait un petit moment que nous tournons au tissu, même si à l’école c’est plus difficile pour les enfants.
    Pour le thé, c’est en vrac aussi….

    Ils nous restent encore beaucoup de chose à faire pour améliorer tout ça (je commence à regarder comment soigner les petits bobos par les plantes, faire ses cosmétiques, acheter en vrac,…). Mais on continue, je suis déjà pas mal fiere de nous par rapport à nos légumes ^^

    Merci et au plaisir de te lire.

  273. J’essai aussi au quotidien de limiter les déchets, de trier les ordures, recycler les piles, les médicaments etc.. je me sens de plus en plus concernée, même s’il y a encore pas mal de choses à apprendre et à améliore. J’aime bien que tu en parles ici, on a l’habitude de te lire c’est carrément mieux qu’un livre plus sérieux! lol

    Bonne soirée

  274. J’aime j’aime j’aime! il me tarde de lire ton prochain article Go Green! c’est vraiment une bonne idée, bien expliquée, bien précise, c’est que du bonheur! Je pense que grâce à toi on va être nombreux(ses)à faire comme toi, moi la première :) Merci!! Bisous!

  275. Bonjour Coline,
    Je crois bien que c’est mon premier commentaire… Juste pour t’encourager à poursuivre dans cette voie, entre 2 looks que j’aime tant. J’avais déjà beaucoup apprécié ton article sur le manger sainement (me souviens plus du titre, tu me pardonneras, je me souviens du contenu c’est le principal). Je l’avais même transmis à différentes personnes de tous âges. Oui, je pense que tu trouveras écho parmi tes lecteurs, en tout cas je suis toujours intéressée par ce genre de posts non moralisateurs et passionnants. Tu cites tes sources aussi, j’apprécie, si on veut continuer la recherche. Et tout est accessible. Juste MERCI, Coline.

  276. Par rapport aux fruits et légumes, une alternative aux dust bag est de récupérer les sachets en papier donnés au marché ou chez les primeurs. C’est réutilisable quasiment à l’infini sauf quand les fruits s’écrasent! (et les fruits et légumes ne s’abiment pas si on les laisse dedans quand on les met au frigo)
    Merci pour ton article!

  277. Cet article tombe vraiment à pic ! Disons qu’en ce moment je suis dans cette pleine réflexion existentielle et c’est comme si à 22 ans je comprenais (enfin!) tous le sens de cette démarche. Ces derniers jours je ne faisais que de me remettre en question sur ce que je pourrais faire de plus pour être plus responsable, et tes supers conseils vont pouvoir s’ajouter à ma liste !

    Je travaille aussi beaucoup à ne consommer que des cosmétiques non testés sur les animaux. Ce n’est peut-être pas directement en lien mais ça fait aussi partie pour moi de cette démarche responsable.

    Merci Coline il est plaisant de lire un blog beauté et mode qui aborde ces sujets car comme tu le dis la vie ne se résume pas qu’aux paires de chaussures …

  278. Je te suis à 100% dans ta démarche !
    D’autant qu’en + de mon blog de fashion victim/addict j’ai aussi une association Echo n’Co pour laquelle nous luttons à notre manière contre les déchets, puisque nous avons construit des toilettes sèches que nous louons pour les événements qui ont lieu dans notre région, la belle Picardie !
    J’attends donc avec impatience d’autres articles de cette rubrique ;) !!

    Les Selfies de Pauline
    http://lesselfiesdepauline.blogspot.fr

    La page Facebook de l’asso Echo n’Co
    https://www.facebook.com/ecomanifestationecho.n.co

  279. Bonjour Coline,

    Depuis que j’ai vu que tu lisais le livre de Béa Johnson, j’attendais cet article :-)et j’étais curieuse de voir quels changements tu allais opérer, toi qui est si fan du packaging ^^

    Lorsque tu as posté la photo de son livre, j’ai regardé en replay le reportage de 66 minutes, ça a été une totale découverte et une révélation! Pendant une petite semaine, j’ai observé le contenu de ma poubelle pour voir ce qui la remplissait le plus.

    L’essuie-tout a été ma première cible, même si j’achetais du papier recyclé et avec une réduction de production de CO2 blablabla, j’ai analysé chacune des situations pour lesquelles je découpais une feuille de papier (ce geste est tellement banal!) pour réfléchir à comment je ferais si je n’avais pas ce bout de papier? Résultat: serviettes en tissu à table, torchons en tissu pour faire les vitres..

    J’ai acheté des bouteilles en verre (grand et petit format, plus facile à transporter à la salle de sport ou à poser au pied du lit)

    J’en suis à la confection de coton en tissu et je me renseigne pour prendre un composteur petit modèle pour ma terrasse car nous vivons en appartement.

    La coupelle menstruelle est ma prochaine étape, mais j’avoue que là (comme pour les mouchoirs en tissu, la barrière psychologique est plus haute…)

    Ce nouveau mode de vie m’enchante complètement. Il s’ajoute à mon changement d’alimentation (je suis végétarienne à tendance végétalienne depuis deux ans) et à mon changement de consommation des cosmétiques (puisque tu m’as fortement inspiré de ce côté là aussi, je suis en train de lire l’ouvrage de Julien Kaibeck associé à un livre sur le Layering) d’ailleurs, se démaquiller à l’huile d’olive ou se faire des masques maison participe fortement à la réduction de mes déchets!

    Je n’ai pas encore acheté le livre de Béa Johnson, mais je suis son blog et je n’ai pas attendu pour opérer quelques changements.

    Milles merci pour cet article qui aura sur ton blog un écho certain. Mon entourage me dit souvent que je ne changerai rien à moi toute seule, mais je suis optimiste et je me dis qu’en me voyant faire (et surtout avec toutes les économies que je vais faire, car l’argument du porte-monnaie fait souvent mouche!) ça leur donnera quelques idées! ;-)

    Je souhaite longue vie à cette rubrique! Bonne continuation

  280. Alors la je dis OUI OUI OUI.
    Je partage la même philosophie que toi sur l’écologie alors enchantée par cette nouvelle rubrique!!!

  281. Article passionnant!

    Un grand merci, vraiment. j’ai hâte de lire tes autres articles sur le sujet.

    L’histoire du café a particulièrement fait écho chez moi. J’ai une nespresso à la maison et je ne cesse de me plaindre du prix du café. En essayant d’acheter des dosettes moins chères j’ai le cœur qui saigne à la vue du sur-emballage : boites en carton puis chaque dosette emballée individuellement dans un sachet en plastique. Pourquoi ???? Or je travaille chez un célèbre distributeur de café. J’ai droit à des paquets de café gratuits chaque semaine à la mouture de mon choix (j’ai actuellement un stock de 10 paquets de café non moulus dans mon placard)
    Investir dans une machine adéquate me permettrait de la rentabiliser en 2/3 mois et de rendre service à la planète! Merciiii!!!! Pourquoi n’y ai-je pas pensé avant? Bref!

    Pour le reste j’ai testé les mouchoirs en tissus mais je les trouve plus agressifs pour le nez et ils donnent chez les gens qui me voient les utiliser un air de dégout :/

    J’ai une cafetière à piston mais ne l’utilise que quand j’ai des invités. Je trouve ça trop long pour le matin et mon homme et moi ne buvant pas le café à la même heure cela fait beaucoup de gaspillage.

  282. Je ne vais pas lire les centaines de commentaires déjà postés et surement répéter quelque chose qui a déjà été dit mais je trouve ça super que tu publies ce genre d’articles sur ton blog consulté par un très grand nombre de gens !

    J’ai des mouchoirs en tissu qui datent de bientôt 15 ans je pense, certains commencent à vraiment avoir une sale gueule ahah, chez ma maman ça a toujours été comme ça ^^

  283. Un geste simplissime, bon pour le porte monnaie, pour la santé, et pour la planète: manger moins de VIANDE. (Ou pas du tout…)
    1kg de viande de bœuf=15 tonne d’eau soit un an de douche pour une personne
    Les transports sont responsable de 14% de l’émission de gaz a effet de serre, la production industrielle de viande est responsable de 18%!!
    Je vous passe le couplet sur les forêts dévastées par la production de soja destinée a nourrir les animaux d’élevage…et celui sur la souffrance animale…
    Bref. Un petit geste simple, accessible, et bon pour tout le monde: manger moins de viande.

  284. Coucou, je voulais te dire que cette nouvelle rubrique est niquel, je love à fond!! Tu m’as déjà donné des idées pour la suite sur la façon de consommer ou bien d’acheter!!!
    J’attends avec impatience la suite. Merci Merci pour tout!!

  285. j’aime beaucoup le fait que tu sortes de tes sujets de prédilection (la mode, la beauté, les fringues) pour nous faire découvrir d’autre sujets tout aussi intéressants (la musique, l’écologie), avec ton esprit rigolo et sans donner de leçon. tu m’as limite donné envie de boire l’eau du robinet pleine de calcaire de mon Nord natal !!

  286. Coucou, ce type d’article est super intéressant, j’ai lu jusqu’au bout et je ne suis pas morte, ca m’a appris beaucoup de chose :)

  287. Je voulais (comme beaucoup d’autres) te féliciter pour ce post… on peut dire tout ce qu’on veut, je reste persuadée que c’est en commençant à changer des petites choses qu’on peut changer des grandes choses !!

    Je pense, sans vouloir te faire prendre la grosse tête ;-), que tu as beaucoup d’influence dans ce vaste univers de la blogosphère.. sans doute parce qu’en plus de proposer des looks sympas (pas copier des magazines de mode), tes posts sont toujours gais, joyeux, positifs, amusants (enfin bon, je ne trouve pas vraiment d’adjectif pour définir tout ça mais on se comprend ?!)… je te suis depuis maintenant 4 ans et j’ai presque l’impression que tu fais partie de mes potes :-D Enfin, tout ça pour dire que si ton influence sur la toile peut également influencer positivement les habitudes de tes lectrices en matière d’écologie, moi je dis BRAVO Coline !! En tout cas, il y en a déjà une que tu vas convertir, c’est moi :-)

    Dernière petite remarque suite aux différents commentaires qui parlent de mouchoirs, microbes, maladies et bla bla.., n’oublions pas que trop se préserver des microbes, c’est diminuer notre résistance et notre immunité !!

  288. Personnellement, je trouve que cette initiative est tout à fait remarquable.
    L’écologie n’est pas seulement l’affaire de quelques assoces militantes. C’est bel et bien l’affaire de tous et de chacun.
    De plus, comme le montre ton billet, l’écologie et la préservation de nos ressources, ce n’est pas forcément si compliqué de que ça. Le tout, c’est que tout le monde s’y mette!
    Merci pour ce billet!

  289. Moi aussi je suis une hippie-écolo dans l’âme, alors ton article me plaît forcément ;) Quand je vois la quantité de déchets que je génère avec ma coloc (et pourtant, je suis du genre à garder la moindre épluchure de carotte pour parfumer un bouillon de légumes, et à manger les tiges de mes brocolis en purée!), ça me rend folle! Absolument TOUT est emballé, du jus de fruits au jambon, en passant par les pâtes. Et quasiment tous les emballages sont en plastique, même en magasin bio… (parfois, même la farine est emballée dans du plastique, alors qu’en supermarché non bio les sacs sont en papier –> WTF?!) C’est à se demander comment on faisait avant l’invention du plastique… Ces sacs plastique au rayon fruits et légumes surtout, ça me tue! (et puis une fois chez soi ils s’entassent par milliers j’en peux plus!) Même au marché où je vais, les producteurs en distribuent, je les refuse systématiquement et je mets toutes mes courses dans un grand cabas, et je prends un grand tote bag quand je fais du shopping pour mettre mes achats. Je pense vraiment qu’on devrait interdire ces trucs!

    Dans la même veine que les mouchoirs, je suppose que tu en parleras plus tard, on peut remplacer les serviettes en papier par celles en tissu, les cotons à démaquiller par des cotons réutilisables, et les protection hygiéniques par une cup (même si toutes les filles ne sont pas à l’aise avec ça, ma coloc est plutôt dégoûtée par le principe…) Mais est-ce qu’on est bien sûre que l’impact de ces objets en tissu est vraiment plus faible? Vu qu’il faut les laver régulièrement, ça consomme aussi des ressources (même si je suppose que ce n’est pas comparable avec la production de ces mêmes objets en version jetable…) Et surtout : par quoi tu remplaces le sopalin? Une éponge et un torchon? Malheureusement ça ne convient pas quand on cuisine de la friture, ça m’arrive rarement certes, mais j’ai quand même le problème de cet usage là que je n’arrive pas à résoudre…

  290. Coline, je t’applaudis bien fort de prendre la parole sur ces sujets, toi qui es autant prescriptrice. Sans entrer dans le débat « blogueuses toutes vendues », je trouve ça absolument admirable d’essayer d’avoir de l’influence sur autre chose qu’un comportement d’achat compulsif : j’adore tes boots, bim je les achète ! En plus, tes articles Go Green sont toujours bien fichus et faciles à lire, on sent qu’il y a derrière une véritable démarche personnelle sincère et en parler, c’est à mon sens primordial (l’effet papillon toussa).

    Je ne m’interroge pas encore autant que toi sur les déchets. Je suis plutôt de l’éthique animale mais c’est étroitement lié… Je suis devenue végétarienne il y a plusieurs années, ressentant un énorme malaise face à ma tranche de poulet. La question du veganisme s’est alors posée très rapidement, deux ou trois ans après, car tu te dis : si j’ai envie d’être cohérente, que j’arrête de manger des animaux pour ne pas cautionner leur souffrance avec mon argent, pourquoi continuer à enrichir l’industrie du lait (qui est au moins aussi pire que celle de la viande en terme de bien-être animal inexistant) et celle des oeufs ? Je me suis leurrée quelques temps en les achetant bio. C’est mieux que rien mais finalement, elles souffrent juste un peu moins et finissent par mourir. Sans parler du sexage des poussins.

    J’ai la chance de connaître une gentille dame qui a des poules et qui nous donne des œufs de temps en temps. En dehors de ça, je limite ma consommation et essaie de ne pas en manger du tout. Mais ça ne règle pas le problème du fromage duquel j’ai grand mal à me passer et les alternatives végétales ne sont pas folichonnes (enfin, je n’ai pas encore trouvé un faux-mage à mon goût).

    Toute cette réflexion m’a aussi poussée à m’interroger sur ma consommation de fringues (la laine, le cuir surtout). Je continue d’acheter des chaussures en cuir parce que ma podologue m’a dit qu’avec mon soucis de pieds creux, il valait mieux continuer à en porter (mais a-t-elle raison ?) mais plus aucun sac, ni veste(exception faite d’une que l’on m’a offerte à Noël que je me voyais mal refuser), ni rien. J’économise même pour m’acheter un des fameux sacs de Stella McCartney parce que je trouve ça symbolique et que je me sentirai aujourd’hui pas à l’aise à me dire végétarienne et avoir un sac Chanel en agneau sous le bras. C’est une question différente de celle que tu poses ici mais je trouve qu’elles se rejoignent parce qu’au fond, ce qui m’agace purement et simplement, c’est cette attitude qui consiste à dire : c’est tout ou rien.

    Ou tu as un mode de vie 100 % responsable (tu fais tes cosmétiques toi-même, tu t’habilles qu’en coton bio, tu cultives tes légumes dans ton jardin, tu ne mets jamais les pieds chez Zara, tu roules à vélo uniquement, tu ne prends jamais l’avion et tu ne mangeras plus jamais un Pépito de ta vie) ou tu n’en a rien à foutre jusqu’à la moelle (tu vas chez McDo 2 fois par semaine, tu claques tout ton fric chez H&M, tu roules en voiture pour faire 500 m, tu bouffes des fraises en février, etc.) Comme s’il n’existait rien entre ces deux modes de vie. Comme si se poser des questions c’était devoir être 100 % cohérent sous peine de passer pour un guignol auprès des personnes avec lesquelles tu essaies d’échanger sur le sujet. Je suis partisane du : c’est mieux que rien, je me remets chaque jour en question mais je préfère faire un peu que pas du tout.

    Tout est une question de perception personnelle évidemment, on ne peut imposer nos choix à personne. Néanmoins, en parler permet aux autres de prendre conscience peut-être de l’impact qu’ont nos modes de consommation, de lever un peu le nez de leur nombril, d’enlever leurs œillères. Et que tu le fasses, je trouve ça tellement bien (ok, ça fait 20 fois que je le dis).

    Et je vais te dire, ça a du sens chez toi plus que chez certaines qui crient au scandale quand un chien est torturé mais qui accepte le fric de UGG pour écrire un article sponsorisé, article qui finit par être supprimé un an après quand la demoiselle découvre que c’est de la peau retournée de moutons quasi écorchés vivants (au lieu de s’être renseignée avant).

    On a le droit d’être imparfait mais il faut de l’aplomb dans nos convictions parce que forcément, quand on prend la parole, on sait que l’on nous mettra face à nos contradictions (à raison ou à tort) mais ce serait inutile d’attendre d’être parfait (en plus, c’est relatif) pour le faire.

    Donc merci Coline. Tu es vraiment formidable <3 (je t'aimais déjà beaucoup mais avec cette nouvelle rubrique, encore plus ^_^ #groupie)

  291. Ravi de cette article!
    en lisant le préambule je me suis dis « oh mon dieu je vais en prendre pour mon grade je suis une quiche en recyclage and co » et finalement avec stupeur je me rend compte que toute les petites choses dont tu parles je les fais, hormis le comporte habitant en centre ville dans un appartement c’est un peut compliqué !
    merci pour cette article, et hâte de lire les suivants, c’est petite choses sont pour moi bien plus efficace qu’un gros discours moralisateur !
    merci merci merciiii !

    justine.

  292. Article hyper intéressant !
    j’avoue que…. ma maman est du genre « ecolo/bio » à son échelle, comme toi, elle fait comme elle peut. Alors du coup, j’ai grandi comme ça. les trois poubelles à la maison (papier/ménager/compost), la carafe d’eau (la caraaaafe c’est la vie, je comprends pas le pourquoi du comment de la bouteille en verre en fait… une carafe en verre, et c’est pareil. Et c’est plus facile à nettoyer je trouve!)
    le café au compost, les cabas à sonserver, et je n’avais jamais pensé au sacs en plastique pour les légumes ! Des la semaine prochaine, je ramène mes propres sacs au lidl x)

    bref, je suis d’accord, jai été elevé comme ça, et je suis choquée quand ma belle-mère met le verre, les bouteilles en plastique, et les ordures ménagères ds la même poubelle…
    Chacun peut faire un minimum, faisons le !

    Après, je trouve ça difficile de se séparer totalement du plastique. Je ne mange pas de fruits, parce que j’aime pas ça (je sais…), et que des compotes. C’est plus facile de prendre des doses individuelles en plastique…

    Mais sinon, une question. Pour les mouchoirs, oui, l’impact écologique est à chier. donne envie de mourir.
    Mais euh, les mouchoirs en tissu, c’est pas très hygiénique ? dans un mouchoir en papier, tu te mouches, max 4 fois dedans, et poubelle. Et les microbes avec. Un mouchoir en tissu reste plus lgtps ducoup, mais les bactéries, restent là ! Ou sinon, il faudrait avoir 100 mouchoirs en tissu…
    Et quand t’es enrhumée, tu n’arrives pas vite à court de mouchoir du coup ?
    bref, je m’interroge, et reste sceptique là dessus, si tu pouvais m’éclairer : )

  293. Chère Coline,

    Je voulais réagir par rapport à ta comparaison entre l’eau minérale et celle du robinet.
    L’eau minérale n’est pas plus saine ou pure que celle du robinet: elle peut comporter de fortes teneurs en nitrate et autres polluants notamment en raison de l’utilisation de produits phyto-sanitaires par l’agriculture intensive. Même l’eau d’Evian, qui était jusqu’à très récemment considérée comme l’une des plus propres, contient des nitrates! C’est dire les dégâts de l’agriculture intensive… Quant aux carafes, elles présentent un autre problème: si les filtres ne sont pas fréquemment changés, ils s’encrassent et permettent la prolifération des bactéries. Bref la problématique est complexe mais comme toi, je pense que l’eau du robinet reste la meilleure. Et encore plus quand elle est traitée en régie communale, par nos mairies: après tout, n’est-ce pas inadmissible que des industriels fassent des bénéfices sur un bien aussi vital que l’air!

    Bonne continuation et bravo pour ton blog! Que ces 7 années soient suivies par beaucoup d’autres!

    Amélie

  294. Bonjour Coline,

    Je ne ne suis pas spécialement sensible à ce genre de sujet et pour autant, j’ai vraiment trouvé ton article très intéressant! Cela remet en question mes habitudes du quotidien.
    C’est vraiment bien que tu ais illustré ton article des petites choses de tous les jours que l’on vit tous et auxquelles on ne pense pas toujours.
    Très bon article, vraiment, j’ai tenu jusqu’au bout^^
    Emilie

  295. C’était très sympa :)

    Au début, je ne te cache pas que j’ai cru que c’était un de ces articles où la personne se « repentit » mais au final ne fait pas grand chose etc ..
    Pardon pour cette pensée xD
    En tout cas j’ai beaucoup appréciée, plein de petites astuces simples à appliquer facilement dans son quotidien, qui que l’on soit.
    Je ne suis pas une consommatrice non regardante (j’ai une cafetière italienne!) mais je me rend compte que je peux changer beaucoup (l’histoire des bouteilles d’eau, des mouchoirs en papier et en règle général la poubelle verte !)

    Donc je tiens à te remercier, et j’ai hâte de découvrir d’autres idées (peut-être des recettes de beauté maison ? Bien meilleur pour la peau et pour éviter d’acheter des emballages en plastiques).

    Bisous ! :)

  296. Ah, quel billet ! Bravo ! Et tout cela me cause à fond, je suis en pleine révision totale de mon alimentation, de mon comportement envers la planète et tout ça et tout ça ;-)

    Pour trimballer les fruits et légumes, vive le furoshiki ! Tu en as un très beau, d’ailleurs, tu m’as furieusement donné envie de m’en faire un, j’ai une vieille ceinture que je vais rebidouiller, choisir dans mon stock un tissu qui jette et hop !
    J’en ai toujours un dans mon sac (le furoshiki de base) il suffit d’avoir juste le carré de tissu, de s’entrainer un peu (il y a des tonnes de tutos de pliage sur le net).

    Et pour finir, à fond pour les mouchoirs de papy, c’est tellement doux… Allez, si on s’y met un peu toutes et tous, tu as raison, il faut être optimiste, sinon, pffff…

  297. Tout à fait d’accord avec toi, en plus je suis allergique à la poussière(oui il y a de la poussière dans le papier) des mouchoirs en papier, donc grande consommatrice de mouchoirs de papy mais j’assume. J’ai racheté des récipients en verre pour stocker et réchauffer mes aliments.Tout le monde devrait avoir une attitude plus écolo et du coup les producteurs, fabricants feraient de leurs côtés aussi des efforts.Biz

  298. Merci pour cet article vraiment très intéressant. Moi aussi ça me tracasse les problèmes environnementaux et j’essaye petit à petit de changer mes habitudes. C’est très difficile, car rien n’est fait pour qu’on puisse y arriver… Mais si tout le monde pouvait prendre conscience du problème et au moins faire un minimum d’effort, je pense que les choses pourraient changer!

  299. Coline…

    Que dire à part MERCI pour cet article? Je te lis depuis un peu + de 6 mois et j’ai toujours adoré tes articles, mais là ça me touche particulièrement. Ma vie d’étudiante s’achève dans 4 semaines, je sens un besoin de renouveau et pour ma nouvelle vie à venir, je sais déjà que je veux réduire l’impact négatif que j’ai sur la planète. Mon copain est comme moi (lui il est déjà passé aux bouteilles en verre etc. un vrai fifou) donc ta rubrique nous sera utile à tous les deux, je vote pour qu’elle continue toute la vie!

    Ton article m’inspire énormément, sincèrement, et je pense lire le livre que tu mentionne dès que je n’aurais plus la tête dans les révisions.

    J’aime que tu précises qu’on n’est pas parfaits. Beaucoup de gens l’oublient et partent donc du principe que si on veut protéger la planète c’est forcément, comme tu dis, le schéma du type dans sa cabane et ses toilettes sèches. Trop de monde oublie qu’à notre échelle, chacun à son niveau et avec son budget (même si à long terme le bio est moins cher, les gens sont refroidi par les premiers investissements) peut participer au mieux être de la planète. Ce sont des petits rien qui nous font prendre de bonnes habitudes. Le PIRE (et le MIEUX en fait) c’est que ce qu’on fait pour la planète, on le fait aussi pour nous! Je suis intimement convaincue que si les cancers fleurissent autant c’est certes parce qu’on sait mieux les détecter etc. mais aussi parce qu’on ingère des kilos de merde au quotidien. Manger bio nous évite les pesticides (mais bien laver les fruits et légumes quand même car comme le rappel le commentaire plus haut, ils sont en contact avec les produits non bio), privilégier le verre nous évite l’ingestion de particules de plastiques, prendre soin de son corps avec des produits bio nous évite de nous tartiner avec des produits contenant des dérivés du pétrole etc.

    D’ailleurs en parlant de ça, je commence à utiliser des produits bio pour mon visage. Je le fais au fur et à mesure que je finis mes autres produits car je ne jette rien (je dis ça juste histoire de me la péter), et le jour où dans ma parapharmacie j’ai dit à la vendeuse que je cherchais l’équivalent bio d’un produit Avène, elle m’a fait des yeux genre « encore une allumée ». WTF? Truc aberrant, elle a un rayon bio dans sa para, et en + de quoi je me mêle? Quel est le problème avec l’utilisation des produits bio mis à part que tu ne soutiens pas l’industrie pharmaceutique?

    Et là on touche un point qui me semble inévitable quand on parle de l’écologie: la politique. Je n’aime pas particulièrement la politique et je ne m’y connais pas. Mais j’arrive à la fin de mon Master en économie et clairement, la course au profit est parfois pire que ce qu’on peut imaginer. Certain lobby sont prêts à des choses qu’on ne soupçonne pas, et pardonnez moi l’expression mais pour certain ils tiennent les politiques par les couilles. Je fais cette aparté car je trouve que cela souligne l’importance de ton article. C’est grâce à des gens comme toi, qui ont un certain poids (tu es modeste, mais tu sais combien de personnes te lisent, combien de jeunes filles prennent exemple sur toi, combien de personnes vont tilter en lisant ça etc.) et qui l’utilise à bon escient pour transmettre des valeurs qui leur semblent être les meilleures pour les années à venir. Sans pour autant être radicale car je partage ton avis concernant les extrêmes.

    Les gens se mobilisent, intègrent de nouvelles valeurs, ont de nouveaux idéaux et migrent en douceur vers une consommation plus douce, plus réfléchie et finalement plus généreuse je trouve. On renoue avec les commerçants autour de chez nous, avec les petits producteurs… Je ne lutte pas contre l’industrie de masse car je suis bien contente d’avoir un téléphone moderne par exemple, mais je pense qu’il y a des limites qu’on est à deux doigts de dépasser et qui me semblent dangereuses. Notre génération prend conscience de tout ça et s’intéresse de plus en plus à la slow life, slow consommation etc. Là où nos parents voulaient du vite fait bien fait et utilisaient des produits ménagers tout faits, nous, avons décidés de reprendre le temps de faire les choses et je trouve ça formidable :)

    Un jour les voitures « zéro émissions » existeront, les fruits et légumes ne seront plus que bio, la consommation de plastique sera à un niveau ridicule, car nous aurons choisi de vivre et de consommer autrement :)

    Merci pour ton article qui me donne envie de passer à la vitesse supérieure, et qui me rappelle à jute titre qu’on peut faire plein de petits gestes utiles, que faire attention à la planète n’est pas forcément se priver de tout confort et que jamais nous ne serons parfaits mais que c’est pas une raison pour par essayer!

    Je crois que je t’aime! (et je descends aussi la limo en 1H…hihi)

    La bise!

  300. Il faut malgré tout différencier l’emballage du suremballage. Pour celui du concombre par exemple, l’emballage permet aussi de prolonger de manière importante sa durée de vie et sa fraîcheur même si ça parait bizarre . De ce fait, cet emballage permet de réduire de manière importante le gaspillage parce que le légume s’abime surtout dans la phase de production. Or, utiliser des terres, de l’eau, des engrais , du carburant pour la récolte, du transport, de la réfrigération, etc. pour produire un légume qui sera jeté ne sera jamais efficace. C’est aussi le paradoxe de l’emballage :)

  301. Je ne sais pas ce que ça vaut je n’ai plus de machine Nespresso mais depuis quelques années une petite boite Suisse développe une capsule pour machine Nespresso rechargeable :
    http://www.mycoffeestar.com/fr/
    C’est cher une trentaine d’euros! mais je trouve l’idée extragreen!! :)

  302. Comme de nombreuses autres lectrices, je trouve ça chouette que des gens (comme toi !) qui ont un impact (positif !) sur des nombreuses personnes (des femmes en quête de la BB crème parfaite à la base mais qui sont alors sensibilisées à plein d’autres sujets) se mettent à parler un peu plus du bio, du recyclage et notre éco-impact quotidien eheh.
    Toutefois, comme d’autres lectrices aussi, même si tous ces petits gestes sont très bien (et vraiment je ne les remettrais jamais en cause, parce que si tout le monde triait ses déchets, on n’en serait déjà pas là), je trouve qu’il ne faut pas surestimer tout ça, sans vouloir être blessante (c’est toujours un peu difficile par écrit) tu donnes l’impression que ta vie a changé depuis que tu consommes des produits de beauté bio et que tu bois dans des bouteilles en verre, alors que, encore une fois sans vouloir être vexante, ce que tu fais est bien mais selon moi c’est très très loin d’être un réel engagement citoyen quotidien, tu fais le strict minimum (que beaucoup ne font pas).
    Changer de mode de vie pour respecter un peu plus sa planète, changer presque radicalement je veux dire c’est consommer beaucoup moins de viande et de poisson (je t’invite à lire le très bon « Faut il manger des animaux » que tu dois déjà connaître), mais aussi faire attention à la quantité et à la composition des vêtements que l’on achète (l’industrie textile en plus d’être souvent pointée du doigt comme nocive pour les « PMA » -je n’aime pas trop ce terme très ethnocentré-, est une des plus polluante au monde), prendre beaucoup plus souvent les transports en commun, voire le vélo, avoir des habitats qui gaspillent moins d’énergie en étant mieux isolés etc etc etc

    Je pense aussi qu’il faut être moins naïf aujourd’hui à propos des labels européens bio ou ecocert qui sont malheureusement de plus en plus accordés à des produits pour lesquels l’UE n’a ni le temps ni les moyens de vérifier qu’ils correspondent réellement aux critères imposés par ces labels.

    En clair, je t’invite à lire un peu plus (même si le temps doit te manquer) d’ouvrages de vulgarisation sur l’écologie et l’économie (les deux étant inextricablement liés), en espérant t’avoir donné envie de voir un peu plus loin !

    1. Je suis d’accord avec tout ce que tu dis! Par contre là ou ça me chafouine un peu c’est le côté « jugement » de ton message. Tu te base sur ce que tu as déjà pu voir sur ce blog, sur mes dires dans ce post mais c’est injuste. Il ne faudrait pas oublier que l’intégralité de ma vie n’est pas reprise sur ce blog. Tu me parles de viande et de poisson? Je n’en mange pas. Tu me parle d’énergie? Je dors avec le chauffage sur 17° et si j’ai froid je mets une couverture. Tu me parle aussi de mode (ce qui est tout à fait légitime vu la place ;)), qui te dit qu’il n’y a pas aussi un changement de ce côté là?

      Ce post écologique, certes il ne contient pas de grosses révolutions en mode « waou truc de ouf » mais je pense qu’il est très clair que c’est un début, non? Je veux dire par là, c’est écrit noir sur blanc dans mon article. J’aurais peut-être du commencer par des choses plus « impactantes » c’est certain mais bon, j’ai pris un peu au pif en piochant dans le tas, j’avoue. Mais je suis un peu déçue de constater que ça ne transparaît pas de façon claire et précise et de lire « tu fais le strict minimum » alors que j’en fais bien plus que ça

      Bref, pas d’agression dans ma réponse, attention. J’essaie juste de faire comprendre que j’aimerais qu’on ne me « juge » pas pile après ce premier post :)

  303. Article très intéressant!
    Pour les bouteilles d’eau, je n’en achète jamais pour chez moi (l’eau dans ma région a très bon goût je trouve donc no souci), le problème c’est à la fac, ou n’importe quel endroit où on achète son repas le midi. Il devrait y avoir des distributeurs d’eau que chacun remplirait dans sa gourde/bouteille (qui serait donc réutilisable), parce que le nombre de bouteilles en plastique qui sont utilisées UNE SEULE FOIS dans ce contexte doit être hallucinant.
    Sinon le café, j’en vois presque pas > pas de problème.
    En revanche pour le thé, je m’en achèterais bien en vrac mais je ne sais pas où en trouver :/
    Et pour les mouchoirs, je pense que je ne pourrais jamais utiliser des mouchoirs en tissus… c’est con mais gros blocage là-dessus.
    Enfin à part ça, je recycle mes déchets et les sacs en plastique de super marchés, je les réutilise quand je nettoie la litière de mon chat donc je trouve ça très pratique! Mais pas écolo du tout du tout. Toi qui as un chat, comment fais-tu pour nettoyer sa litière? (mettre la litière sale directement dans la poubelle, bonjour les odeurs…)

    BREF, rubrique très intéressant, j’espère découvrir plein de choses ! :)

  304. Merci pour cet (et ces je dirais même) article « green ». C’est toujours un plaisir de les lire. J’essaye aussi de mon côté de faire ce que je peux pour améliorer mon quotidien. C’est un plaisir d’en apprendre plus sur le sujet. Donc MERCI et continue c’est vraiment cool de lire tout ça.

    P.S : Merci pour l’astuce pour laver les bouteilles en verre parce que j’en ai achetée une et ça m’embêtait vraiment de pas pouvoir la laver correctement. Du coup on a arrêté de l’utiliser… :(
    Merci merci

  305. Merci pour ces conseils !
    juste une petite remarque au sujet des légumes bio sur-emballés, ce plastique garantit l’absence de contamination entre le bio et les pesticides du non bio. Ensuite, l’économie des sacs au supermarché m’a déjà interpellé seulement pour la pesée des légumes non bio ça devient compliqué avec nos propres sacs…
    Hate de lire tes prochains articles !

  306. Alors oui j’ai lu ce poste en entier et je l’ai trouvé tous simplement parfait !
    Ce sont des choses tellement simples à utiliser au quotidien alors pourquoi ne pas les faire ?
    je pense qu’une petite dose de rappel comme celle ci est vraiment une bonne idée. Ce ne sont que des choses accessibles à tous donc c’est vraiment très motivant.
    Merci Coline !
    je ne poste pas souvent des commentaires mais pourtant je suis une lectrice assidue depuis au moins 3 ans. Mais quand je vois que tu utilises ce blog pour parler de ces choses là je ne peux que être pour !
    Je suis à fond pour ce que tu fais !

  307. ha super Coline!
    Bonne initiative!
    bravo aussi a lilidaisy pour son super com!

    Du coup, j’ai envie d’en apprendre plus sur le plastique et les tupperwares en général car j’en utilise tous les jours pour le boulot!(bon c’est tjs mieux que mes collègues et leurs plats picards chaque jours OO mais alors le tupp en verre va trouver ça tiens!)

    Je pense aussi aux cotons démaquillants lavables aussi…je vais tester ce kit : http://www.tendances-emma.fr/beaute-eco-belle/79-kit-eco-test.html#idTab5

    En tout cas, encore bravo continue!

  308. Chère Coline,

    Quelle bouffée de bonheur que de lire ton article et les commentaires qu’il a générés! Je suis comme toi et comme nombre de tes autres lectrices, j’ai longtemps hésité entrer pleurer sur l’état du monde et agir à mon petit niveau. Plus je m’abreuvais d’informations sur ce que nous faisions subir à la planète, plus je sombrais dans une colère stérile ou pire dans le désespoir qui me conduisait à des constats du style « y’a rien à faire, la pollution est mondiale, gargantuesque, elle ne connaîtra de fin qu’à la fin de l’humanité, seule je n’y changerais et blablabla » Bref, on ne peut pas dire que j’étais dans une dynamique franchement positive et constructive.
    Et puis j’ai découvert des petites lumières sur mon chemin. Elles m’ont peu à peu fait (re)prendre conscience du pouvoir que chacun de nous possédait ; celui du changement par l’action et surtout celui de diffuser, partager, échanger avec les autres pour que cette action ne demeure pas individuelle et solitaire, en un mot, vaine!
    C’est ce pouvoir-là que tu exprimes pleinement aujourd’hui sur ton blog et qui est repris par des centaines de petites voix qui semblent soudainement sortir de l’ombre pour dire « moi aussi, j’y crois, moi aussi, je veux participer au changement avec vous! » Ces petites voix, c’est nous, la génération de la fringue jetable, celle qui se rend bien compte quelle folie c’est de consommer jusqu’à l’indigestion et qui n’y trouve plus de sens, parce que ça ne remplit pas de bonheur, au contraire.
    Ta démarche et le fait qu’elle trouve autant d’écho, c’est ça qui me comble de bonheur ce soir!
    Pour clore ce commentaire, je t’invite à lire le livre de Pierre Rabhi, « La sobriété heureuse ». Il délivre le même message que Béa Johnson et leurs livres sont vraiment complémentaires ; là où « Zéro Déchet » nous donne des conseils très pratiques sur comment faire, « La sobriété heureuse » nous rappelle de très belle et poétique manière pourquoi le faire.
    Longue vie à cette nouvelle rubrique et à cet échange incroyable auquel elle donne lieu!
    Elodie

  309. Avant que j’oublie en lisant la suite de ton article (très intéressant !!) pour tes bouteilles d’eau tu peux aussi mettre du charbon actif pour enlever une partie des « m*rdes » qu’il y a dans l’eau et ça dure longtemps (et c’est naturel).

  310. Je viens de voir ton message sur facebook ma petite Coline ;)
    Comment te dire … je suis très flattée et merci à celles et ceux qui ont laissé un petit message mais je suis très loin d’être un exemple en écologie, je dis juste que plein de gestes sont simples, il est inutile de se forcer à « devenir écolo », faut prendre son temps, s’informer, faire preuve de bon sens et avoir un peu de conscience. Ensuite tout vient naturellement.

  311. Bonjour Coline, tout d’abord merci pour cet article, etant Ecolo moi meme depuis ma naissance, je me sens mtn un peu moins seule puisque tres peu de gens autour de moi prennent la question au serieux! Jai souvent ete regarder de haut ou juger d’illuminer face à mes idées mais bref c’est pas le moment de regler ses comptes ^^ venons en au fait.
    Je voulais te dire, par rapport à l’eau, effectivement boire l’eau du robinet ne genere pas de dechet mais l’eau est une ressource à la base de notre alimentation et a mon avis il est meilleur pour la sante de boire une eau saine qui reellement t’hydrate quitte à faire quelques dechets, c’est pourquoi dans ma famille nous avons choisis d’acheter des bidons de 5 litres de MONTCALM. Cela produit des dechets mais ces bidons si ils sont bien triés seront recyclés ou alors ce que nous faisons c’est que nous les donnons aux centres de loisirs ou ecole qui s’en servent pour diverses activites! C’es bidons peuvent avoir de part leur taille enormement d’autres utilitées. Voila pour l’eau, je voulais aussi te parler du the. Effectivement la meilleur des solutions sont les thés vendu en vrac mais les jolies boites que l’ont voit sur la photo proviennent de l’etranger et non pas l’air d’etre certifié en bio. Tout ca pour dire que quand on pense a l’ecologie on oublie souvent l’impact du transport en avion ou en bateau du produit et si en plus il n’est pas bio l’impact ecologique dans le pays d’origine. Donc certe le produit une fois arrive ne produit pas de déchets mais tout le parcours qu’il a subit lui a produit de la pollution!
    Voila merci d’avoir pris le temps de me lire!
    Bonne journée! :)

  312. MERCI pour ce post Coline! J’applique plusieurs de ces conseils mais j’habite à Londres donc c’est un peu différent. Déjà l’eau du robinet et dégueu (beaucoup beaucoup de calcaire) donc je suis passée par la case carafe filtrante. Et un truc qui m’a tout de suite marquée ici: dans TOUS les magasins, on te demande si tu veux un sac. On ne te donne pas un sac d’office quand t’achètes des fringues, des bouquins, quand tu fais tes courses, etc… On te pose la question. Et bah tu sais quoi? Du coup, tu dis non. Non parce que ça rentre dans ton sac à main, non parce que t’as un sac en tissu avec toi, non parce que tu peux utiliser le sac qu’on t’a donné tout à l’heure pour mettre tes nouveaux achats, ou parce que tu peux le porter à la main tout simplement. Une question toute bête et c’est tous ces sacs en moins en circulation. Je suis allée en Allemagne ce weekend et idem, on m’a posé la question. A quand cette pratique tout bête en France?
    Et sinon, je découvre que les mouchoirs sont recyclables. Mais quand tu dis « poubelle verte » c’est dans la poubelle dévolue au recyclage? Parce qu’ici j’ai que deux poubelles: celle pour les déchets et celle pour le recyclage (verre, carton, tout est dans la même), je peux donc y mettre mes mouchoirs? Parce que les mouchoirs en tissu, je sais pas, je peux pas, je m’y fais pas… Merci encore et j’attends avec impatience tes nouveaux posts à ce sujet!

  313. C’sst super que tu utilises ton blog pour véhiculer de telles idées – idées que je partage depuis longtemps-

    Tu as un vrai pouvoir de sensibilisation parce que plein de gens te lisent, et c’est grâce à des personnes comme toi que les idées vertes avancent (un peu) plus vite !

    Chapeau bas ! A quand le n°2 ? ;)

  314. Super !
    Je suis pour l’essor de cette catégorie de posts, je trouve cela très intéressant et motivant !
    Je partage moi aussi des astuces écolo / recyclage ou autre sur mon blog (notamment sur le marc de café haha !)
    Savoir que quelqu’un « qu’on connaît » si j’ose dire est passé du côté des mouchoirs de papy, par exemple, moi, ça me motive !
    Alors longue vie aux GO GREEN !!

  315. Salut Coline !
    Superbe article: il me tarde déjà de lire les prochains de la série :-)
    Je suis à deux doigts de commander un composteur pour appartement et le bouquin de Béa Johnson (je me penche dessus !)
    Merci en tout cas de partager toutes ces idées auxquelles on ne penserait pas forcément!
    Bonne soirée à toi

  316. Je suis comme toi, je bois l’eau du robinet, et j’utilise des mouchoirs en tissu, je boycotte au maximun et en règle générale le surplus des emballages, je ne supporte plus la poubelle qui déborde… je me dis même qu’il serait bien de payer ta taxe poubelle au poids de tes déchets.
    Par contre, je ne suis pas végétarienne je mange de tout. J’ai un potager je fais fruits et légumes et ça me fait tj un peu MAL de couper une belle salade ect ect….ou un beau artichaut…nous sommes entourés de belles choses de la vie qui ont le l’âme, tout vit dans la nature et tout respire, alors viande ou végétaux j’ai le même sentiment.
    C’est à chacun ou à chacune de consommer différemment…
    Belle soirée.

  317. J’aime beaucoup ta rubrique go green, et cet article en particulier. Perso , j’ai piqué le vieux moulin à café seb de ma mère, mais ma sœur s’est acheté l’équivalent en version 2012, de marque Bosch ou Krups à moins de 35€. Il fonctionne super bien et résiste depuis deux ans déjà, autant dire que les 35€ sont amortis. Sinon, on trouve également les vieux seb increvables chez emmaüs.

  318. Salut salut!
    Meme pas fini de lire ton article qu’après le passage sur le café je vais direct sur le site d’ikea voir le prix des cafetière en me disant que je n’aurai pas de machine à dosettes chez moi surtout qu’en plus je suis seule a boire du café. Mais pour celles qui ne se sentiraient pas prêtes à se débarrasser leur machine à dosettes j’ai trouvé quelque chose sur le site Nespresso qui semble plutôt rassurant: http://www.nespresso.com/ecolaboration/fr/fr/article/9/2905/la-seconde-vie-des-capsules-nespresso.html

    Et Dolce Gusto recycle également ses capsules. Voila pour se sentir un peu moins coupable de boire du café en dosettes, même si ne générer aucun déchet est forcement mieux. Et puis se réveiller le matin sans le doux bruit de marteau piqueur de la machine à dosettes ne me déplaît pas non plus :)

  319. Je suis totalement en phase avec ce que tu dis, malheureusement je vis encore chez mes parents et il me ate d’aménager avec chéri pour appliquer mes valeurs. Je cris lorsque ma mère, qui a pourant un comporte nikel et super fonctionnel jette ses épluchure à la poubelle « parcequ’il fait froid dehors » non mais zut quoi !

    concernant ces astuces, j’ai envie de dire un petit pas pour l’homme, un grand pour notre planete !

  320. Merci pour cet article. Je suis aussi une grande fan du livre de Béa et aussi de celui de Colin Beavan, No impact man. J’essaye de changer mes habitudes petit à petit et je suis très contente que tu oses aborder le sujet sur ton blog. Il faut diffuser toutes ces idées. J’attendrais la suite avec impatience. Merci.

  321. J’ai tout lu et super vite car c’est super fluide comme toujours ! et ton style toujours agréable à lire !!
    j’ai adoré cet article, et j’aime qu’on découvre cet aspect de toi et que tu utilises ton blog est une bonne opportunité car ton article sera lu par beaucoup et fais bien réfléchir !!
    Voilou super !! continuess !!!!

  322. Très intéressant ton post coline. Pour les sachets plastiques des supermarchés je les réutilise comme sac poubelle pour la salle de bain par exemple, bien pratique

  323. Je SURLIKE ce post! Ca fait du bien de voir que de plus en plus de personnes prennent vraiment conscience des problèmes écologiques que génèrent nos petites habitudes au quotidien! on se sent moins seul à lutter dans son coin. J’ai hâte de voir tes prochains posts à ce sujet! :)

  324. Bonsoir Coline,
    Je te remercie pour ton article très intéressant.
    Je viens de terminer le livre de Béa Johnson et moi aussi j’ai une fibre écolo qui se développe au fil des années…
    Cependant je pense que son mode de vie est excessif, se débarrasser de son essoreuse à salade ou de son diplôme ne me semble pas nécessaire et très utile. Par contre oui consommer de manière plus responsable est une belle leçon de ce livre !!
    Caroline.

  325. Franchement super ! Personnellement, je suis totalement pour que tu nous fasses ce genre d’articles. Pour tout dire, je te lis plus pour toutes ces petites choses dont tu nous parles (déco, bio, écologie) que pour les vêtements. J’aime ta façon de t’habiller et ça m’inspire, mais j’aime beaucoup que tu donnes une autre profondeur à cet espace aussi.
    Merci à toi :-)

  326. Je suis tout à faire pour ce genre d’article!
    J’essaie moi aussi d’adopter des gestes écolo au quotidien, sans pour autant être au top mais bon, les petits ruisseaux font les grandes rivières! Je refuse par exemple souvent les sacs plastiques dans les magasins, je regroupe mes achats dans un seul sac.

    Concernant les fruits et légumes une question me taraude: comment fais-tu pour les peser? Car il faut un sac fermé et unique pour chaque sorte de fruit et légume, ça me parait fastidieux non? Il faut prévoir plusieurs filets dans ce cas peut être.

    Le livre de Béa ma fait de l’oeil depuis quelque temps, je vais peut être passer à la Fnac très prochainement :) Merci pour ces astuces, qui m’inspirent le respects des générations futures. Vivement les prochains de ce genre!

    1. Je les pèse dans les filets :) Si tu achètes en supermarché ou que tu as besoin de pouvoir coller une étiquette dessus (ce qui n’est pas mon cas, mon épicier bio les pèse lui-même) il suffit de la coller dessus :)

  327. Salut, c’est encore moi …
    Je me disais en rangeant ma bouteille d’eau en plastique (comme quoi ton article me fait vraiment réfléchir, même en débarrassant la table !)que c’était effectivement un beau gâchis tout ce plastique. Mais je me refuse à boire de l’eau du robinet, et surtout à en donner à mes filles. Bon, je sais bien qu’elles en boivent chez la nounou et à la cantine, mais je veux éviter un maximum.
    Avec toutes les pilules et hormones que nous prenons (ou avons pris à une certaine période de notre vie), l’eau du robinet se trouverait remplie de toutes ces hormones !!!! Ainsi, les consommateurs consommeraient eux aussi des hormones à leur insu. Et cela expliquerait en partie l’apparition de plus en plus précoce de la puberté, notamment chez les jeunes filles. Evidemment, je n’ai aucune preuve de tout cela, mais à la réflexion, ça semble quand même logique. Maintenant, reste à vérifier que les eaux de source et eaux minérales en sont totalement exemptes … Je croise les doigts !
    Et si c’est bien le cas, il suffirait pour réduire les déchets de revenir au bon vieux système des consignes. Les industriels seront-ils prêts à sauter le pas ?
    Bonne soirée !

  328. Merci Coline pour ce post que j’ai lu attentivement et qui fait avancer ma réflexion sur le sujet. Je vais sûrement acheter ce livre dont tu parles.
    J’ai parcouru pas mal de commentaires et je suis plutôt d’avis qu’un geste écolo, tout petit qu’il soit c’est toujours ça de gagné et la question de la bonne conscience n’a rien a y voir. Et tu as raison de penser qu’il est difficile de le faire dans l’absolu, en regard du fonctionnement de notre société actuelle.
    Moi aussi j’adore les sapes, ce qui fait que je te lis régulièrement, et pourtant je m’essaye a quelques habitudes respectueuses de l’environnement. C’est mieux que rien non ?
    J’attends avec impatience la suite.

  329. Je suis une fidèle lectrice de ton blog & je post très rarement des commentaires mais là je me devais de le faire ! Ton article met une claque en pleine figure ! Il fait réaliser qu’on peut contribuer à sauver (à notre petite échelle mais c’est déjà ça hein ;)) la planète en adoptant de nouveaux réflexes peu contraignants ! Merci de l’avoir si bien écrit, hâte de lire le prochain article :D.

    Fleur

  330. Ton article et les commentaires sont vraiment passionnants et font vraiment réfléchir. Je pense qu’une rubrique bio/ecolo/je vis bien et je vous emmerde a complètement sa place sur ton blog. D’abord parce que c’est ton blog et que si c’est un truc qui te passionne, et que t’as envie d’en parler. Tu dois le faire; surtout que ça donne de la « profondeur » à ton blog. Je plussoie. Et c’est vraiment important de parler de ce genre de choses; de montrer que c’est pas si difficile que ça de changer les choses à sa propre échelle.

    En tous cas c’est super chouette. Vraiment.

  331. Un article qui fait du bien! Je ne mettrai sans doute pas tout en application mais ça fait plaisir de voir que d’autres personnes s’impliquent dans les causes environnementales sans pour autant être extrémiste ;-)

  332. C’est avec grand plaisir que je lis ton article! Je pense que tu es chez toi et que quelque part, si ce thème te tient énormément à coeur, autant le partager, surtout que -ne nous voilons pas la face- grâce à ta « renommée », tu pourras toucher un grand nombre de coeurs et d’esprits.

    Pour ma part j’apprécierais beaucoup que tu continues ce genre d’article, et si tu pouvais nous parler du ressenti de tes proches par rapport à ça, ce serait encore mieux. Par exemple, le fait de passer aux mouchoirs en tissu me trotte dans la tête depuis belle lurette, mais je ne me vois pas assumer ça devant un « public » (proches, amis, collègues…). As tu vécu des « interrogatoires » un peu douloureux au départ?

    Merci pour tout cela en tout cas!

  333. C est un super article. Des constats qu on fait régulièrement mais qu’on pense insurmontable… Cela me motive à fonctionner autrement. Je lirai avec plaisir tes petites astuces !!! Demain direction magasin bio !!!

  334. Bonsoir Coline,
    Tout d’abord, félicitation d’oser en parler…..!!!
    Je suis également en pleine lecture de  » Zéro déchet  » et ma vie change au fil des pages….!!
    Bref, je suis limite tentée de glisser cette  » p’tite bible » dans mon sac à main tous les matins mais comme toi, je retarde mes lectures de peur d’achever trop vite la page 397 , car OUI, même la table des matières est belle à lire!!!
    Merci à toi pour ce partage :)
    Cdt,
    Karine
    (Heureuse maman de Coline , 15 ans)

  335. Si je te dis que ce sont les articles que je préfère ça t encourage ? ;) ( bon ok ça n’est pas l objectif premier de ton blog)
    Si tout le monde avait ces réflexes qui restent finalement assez basiques ça serait déjà un progrès énorme…

  336. Oh ! Coline ! Je cris un grand OUI bien fort à ta nouvelle rubrique ! Ne l’arrête pas ou alors pas trop tôt !
    L’eau en bouteille est une très bonne idée, que je ne tenterais pas chez moi car il y a parfois une bactéries dans notre eau du robinet qui avait provoqué plein de jolies coliques aux alentour. Depuis cela on a arréter la carafe et on écrases ses grosses bonbonnes de plastiques qu’on aimerait ne plus acheter..
    J’ai vu un reportage l’autre jour à la télé sur Bea avec ma mère, on s’est regardée d’un air de dire « Wahou faut qu’on essaie d’être meilleures ! On a du boulot aller hop on s’y met et vite! »
    Je suis de la génération qui est née avec un téléphone greffé dans la main, et ça craint ! Je me souviens faire les courses avec ma mère, quand j’étais petite, et acheter la quantité de plastique qui va avec les fruits et légumes. Ce qui me plaisait c’était la petite étiquette à coller sur la poche.
    Je suis d’une famille où ces poches là nous serves de poche poubelle et où, dès que j’ai voulu faire des confettis de feuilles on m’a dit que les feuilles c’était avant tout des arbres coupés et broyés pour que je puisse écrire du coup j’ai une pile de papier brouillon qui m’attendent avant d’aller au tris sélectif.
    Bref ! J’habite à 7min de mon lycée (en voiture, pas encore électrique, en espérant y venir un jour) à l’extérieur de ma petite ville avec la vue sur les bois de ma fenêtre. Mais le must doit être la biocoop qu’on a depuis déjà quelques années. Du coup c’est un plaisir de faire nos courses là-bas car:
    – on réutilise les petites poches en papier jusqu’à ce qu’elles capitulent (pas top oui, mais on pense au tissu en ce moment)
    – on prend notre café en grain que l’on moud avec la petite machine, comme ça on peut encore utiliser notre légendaire machine a café.
    – pas besoin de rechercher dans le rayon les seuls citron « non traités » qui sont bien évidement emballés dans du plastique.
    – on a du bon thé vrac toute l’année
    – on met bien moins de temps pour faire nos courses
    – et finalement on découvre tout un tas de produits, pas cher et hyper bon pour la santé.
    Je doute que tu sois la seule à boire autant de limonade, mais la petite astuce de mon papa est d’aller à la coopérative et d’acheter la limonade produite à 30min de chez moi, et conditionnée dans des bouteilles en verre consignées. Du coup il n’y a plus de quoi ce priver !
    Je crois que je viens d’ouvrir les yeux sur les mouchoirs en papier.. Je ne me moquerais plus des mouchoirs en tissus de mon père. Demain je prendrais mes meilleures chutes de tissus et j’appuierais sur la pédale de ma machine à coudre !
    Encore une fois cette rubrique est géniale ! Continue ainsi ! Tout simplement : Merci !

  337. Hello,
    Comment ne pas laisser un commentaire sur un tel sujet!!
    Mon seul à problème à moi c’est que depuis bientôt 4 ans maintenant, je vis au mexique à Playa del Cramen. J’y suis venue avec ma mentalité de « française » qu’on a sensibilisé depuis le plus jeune âge à l’écologie et autres gestes importants pour la planète.
    Mais ici dans ma nouvelle ville qui a moins de 30ans et qui est en plein développement, l’écologie est une chose bien lointaine.
    Du coup je me retrouve à faire un méga pas en arrière car ici les 3 ou 4 poubelles n’existent pas. L’eau n’existe que sous grosses bonbonnes, en plastique bien sur, de 20L et il ne s’agit que d’eau purifiée sans aucun minéraux à l’intérieur. Il peut parfois y avoir plusieurs semaines sans que je puisse trouver de l’eau minérale.
    Il n’y a aucun aliment bio à part peut-être les oeufs et quelques rares produits venants pour la plupart des USA. Cependant une superette bio à ouvert depuis peu et les prix y sont multipliés par 5.
    J’ai acheté des pommes début janvier et tu me croiras ou non mais je les ai gardé pour voir en combien de temps elles allaient pourir. Nous sommes bientôt en mars et elles sont quasi comme neuves.
    Pour les produits d’hygiène il n’y a que le supermarché et une para depuis peu là encore et sans aucune marques bios.
    Alors que faire dans ces cas là car même si depuis quelques temps je réutilise ces fameux sacs plastique pour les fruits et légumes, même si j’emporte mon sac pour les courses, pour le reste je ne peux réellement pas faire grand chose et je ne peux même pas choisir mon alimentation.
    Oui j’ai fait le choix de venir ici mais il est parfois difficile de revenir autant en arrière et en plus je dois prendre 2 fois l’avion pour revenir en france voir ma famille et faire le plein de produits cosméto bio achetés sur place.
    Pour les fringues c’est la même, il n’y a que les marques espagnoles ou américaines qui ne sont pas trés clean niveau « ecologie ».
    Et quand on voit la tonne de crèmes solaires que les touristes se mettent avant d’aller se baigner, la clim des hôtels qu’on leur dit de laisser allumer 24/24h pour éviter l’humidité…….. Je suis dépitée!!!!!

  338. Continue à poster dans cette catégorie, cela met du baume au coeur de voir qu’on est pas seul à penser et agir ainsi.

    Je suis en pleine réflexion/action en ce moment par rapport à mon impact sur terre. Ce qui est sûr c’est que tu me fais me dire que je suis sur la bonne voie!

    Merci beaucoup pour cet article et vivement les prochains!

  339. Hello ma belle ! Bon le nombre (élevé ) de commentaires montre à quel point tes lectrices ne sont pas que des filles superficielles intéressées par tes jolis looks , la planète ça compte aussi .
    J’ai lu tout ton post avec intérêt : j’ai déjà adopté les astuces dont tu parles sauf une : les mouchoirs ! J’avoue que laver ces bouts de tissus plein de morve dégueu ( glamour , bonjour!)dans ma machine …. ben je peux pas !!! En revanche , fini les serviettes papiers à table . J’ai retrouvé de très jolies serviettes en tissu au charme un peu suranné dans l’armoire de ma grand-mère et je m’en sert tous les jours .
    Vivement ton prochain post , c’est toujours un grand plaisir de te lire .

  340. Ahlalala, j aime beaucoup cette rubrique. Et aussi le fait que tu ne présente pas cela de façon professorale et culpabilisante mais que tu es en cheminement et que tu tâtonnes.. Ca a plus de résonance pour moi qui ait cette fibre écolo aussi mais qui tâtonne et essaie de trouver les meilleurs solutions au quotidien.

    Ma plus grande découverte écologique de l année, voire meme depuis mon adolescence je la doit à ma mère, (alors qu a l époque où j habitais encore chez mes parents c était moi la révolutionnaire verte de la maison )
    Elle m a fait découvrir la coupe menstruelle. J ai mis un peu de temps à bien l utiliser, a m y habituer et à voir les choses « autrement ». Mais je ne regrette pas du tout!! Je n ai jamais pris la pilule car je n arrivais pas a me faire à l idée de gober un truc chaque jour « au cas où » et aussi parce que j ai une mémoire à la Dory dans Le monde de Nemo… donc pas pour moi et je n’ utilisais que des tampons, tout le temps depuis mes 14 ans. En y pensant, je me dis que ça devait être une sacrée consommation de tampons, de coton blanchi au chlore et j en passe…
    Donc depuis la coupe menstruelle, je mets, je vide, je rince, voila et je repete.
    Donc voila, en parlant ecologie, je me demandais si tu connaissais, si d autres lectrices connaissaient et l utilisaient… J’ ai un peu hésité avant d en parler, ce n est pas top « glam » mais je me dis qu’en fait d’ écologie, il n y a pas de mauvais sujet…
    Longue vie à cette rubrique GO GREEN !

  341. Je dis « bravo ! »
    J’aimerais bien lire le livre de Béa mais je trouve dommage qu’il ne soit pas dispo au format Kindle.
    De mon côté, j’ai arrêté d’acheter des cotons à démaquiller : pour le visage et les yeux, j’utilise des carrés en coton lavables (mais je n’ai pas encore trouvé l’alternative pour les ongles…)
    Il y a beaucoup de choses à changer mais c’est en y allant doucement – mais sûrement – qu’on y arrivera.
    Justine

  342. CLAP CLAP CLAP
    Non mais déjà que j’aimais (que dis-je?) ADORAIS te lire, mais là j’ai juste envie de te baiser les pieds… Oui bon j’exagère un TOUT petit peu.
    Mais MERCI, merci de parler de ça. J’avais peur que tu fasses uniquement attention à ton maquillage, tes soins etc. mais là je vois que l’écolo attitude est ancré dans ton quotidien, j’en suis ravie et ça me donne encore plus envie de lire ton blog méga cool que j’adore!
    Belle fille, intelligente, cool, écolo aux bons goûts incontestables.
    Ne serais-tu pas proche de la perfection? En fait, tu vas finir par m’énerver si ça continue ^^
    Blague, bien sûr!
    La bise.
    Mathilde

  343. Aaaaaaaaahh!! Qu’est-ce que ça fait plaisir de lire un article comme ça!! Je suis le blog depuis quelques années et je crois que c’est mon premier commentaire, c’est dire à quel point je suis en-chan-tée que tu aborde le sujet écologie ici!! Merci! Je suis tellement 100% à fond totalement d’accord avec ce que tu met en avant! Je suis archi pour la rubrique écolo!! Oui je suis contente hein.
    Je m’emploie moi aussi à limiter au maximum mon empreinte écologique. D’ailleurs, concernant l’eau, je bois celle du robinet depuis que je suis enfant (j’ai 18 ans donc ça fait pas des lustres non plus), donc je n’ai pas de problème concernant le goût puisque j’y suis habituée (des fois le chlore est plus présent mais bon, ça passe). Je suis passée par la case carafe-philtre et c’est vrai que c’est moyen, il faut changer le philtre assez régulièrement, sans parler du plastique polluant qui retient bieeeen comme il faut le calcaire de l’eau et ça fait pas très net. Bref. Du coup la solution à la maison c’est charbon actif pendant quelques heures dans le pot (en verre!) (on en a 5 qui tournent donc ça va…) pour enlever le goût du chlore (c’est vraiment top et ça laisse aucun autre goût), ET billes de céramiques au fond du pot pour « redynamiser » l’eau du robinet. J’achète les 2 en magasins bio spécialisés mais je pense qu’on peut en trouver sur internet.
    Désolée pour le commentaire de 10km de long mais peut-être que ça en aidera certain(e)s !
    Encore merci pour cet article Coline, keep going green!! ;)

  344. Bon, je me suis arrêtée à la lecture du 240ème commentaire … pfiou j’ai mal aux yeux.
    Je suis entrain de lire à rebours le blog de Béa Johnson et comme toi je lis pas mal de blog sur le sujet en ce moment. Pourras-tu nous filer des liens ? Pour le moment je ne suis que sur de l’anglais, et parfois j’aimerais bien lire en français …
    Concernant les mouchoirs, j’ai passé mon samedi soir à en chercher des beaux en coton bio sur internet. Je suis tombée sur un site en vendant à 30€ pièce … et j’ai fini par acheter des tenugui (serviettes, mouchoirs japonais, sur un site japonais avec le traducteur Google …). Donc, comme Lily je veux bien savoir où tu as trouvé les tiens :-)
    Pour le thé, au Palais des thés ils proposent aussi le refill depuis peu.
    Chez mon fromager j’ai voulu demander pas de sac plastique autour du papier du fromage mais c’était trop tard. Et pour l’achat d’olives en vrac, pareil je ne vois pas trop la solution.
    Pour finir, je réutilise les quelques sacs de supermarchés sur le marché. Pour acheter de la mâche c’est quand même pratique !
    Pour finir (bis), je ne pensais pas en arrivant en bas de l’article qu’il y aurait autant de commentaire, et de personnes qui sont en grande partie écolo-friendly, ça donne du baume au cœur.

  345. Bien joué Coline !
    Dans le même esprit de préservation de l’environnement et d’entraide, voici d’autres pratiques écologiques faciles à vivre au quotidien:
    – utiliser des sacs en tissu aussi pour le shopping : refuser gentiment le sac plastique de la vendeuse et présenter son sac tissu avec le sourire (et le secret eqpoir de la convertir elle aussi ainsi que les autres clientes à la caisse…)
    – pour la senseo, les dosettes permanentes vendues par 2 en grande surface : du plastique, certes, mais plus ecolo que les dosettes et permettent d’utiliser du café de son choix (bio et du caféier par exemple) et de faire de substantielles économies pour investir dans une rolls de la machine à café avec broyeur et tout le toutim
    – éradiquer les produits d’entretien chimiques de la maison avec des recettes maison à base de produits naturels: voir le site de raffa et telecharger son guide « le grand ménage » et investir dans un nettoyeur vapeur
    – utiliser des lingettes faites maison en microfibre en place des cotons pour se démaquiller

    Voilà quelques suggestions d’une citoyenne qui, comme toi, cherche à limiter son empreinte environnementale.
    Je suis ultra preneuse d’autres astuces de ce genre, merci de continuer cette rubrique green !

  346. J’ai juste une petite question pour toi Coline! Si ce genre de choses t’intéressent, tu devrais te renseigner sur le végétarisme. Qu’en penses-tu? Il faut se renseigner en oubliant tout nos a priori sur la question : NON, ce n’est PAS dangereux pour la santé si nous le maîtrisons bien (tout comme l’omnivorisme doit être bien maîtrisé!), cela peut même être meilleur pour la santé, et l’impact sur la planète est CONSIDERABLEMENT réduit. La production de viande dans le monde est ce qui génère le plus de déchets et de pollution (eau, énergie). Si tous le monde arrêtait de manger de la viande ou réduisait considérablement sa consommation, on pourrait nourrir beaucoup plus de personnes avec les mêmes surfaces, utilisées non plus pour l’élevage mais pour les végétaux. Je suis végétarienne depuis bientôt 3 ans, en meilleure santé que jamais et plus que jamais fière de mon choix et de respecter mes convictions (car c’est cela qui importe, n’est-ce pas? On est heureux quand nos actes sont en accord avec nos pensées, et que ses pensées nous paraissent justes ;) )
    Je ne suis pas seulement végétarienne pour des raisons écologiques, mais aussi pour tout un tas d’autres raisons éthiques (pourquoi engendrer tant de souffrance? Qu’est-ce qui justifie mon droit à manger cet animal? Mon propre plaisir vaut-il le coup?). Je te conseille différentes lectures qui peuvent t’ouvrir les yeux ou t’intéresser : Peter Singer (La Libération animale), Jonathan Safran Foer (Faut-il manger de la viande?) et aussi un lien Youtube : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=uQCe4qEexjc (en anglais, un discours très émouvant si tu as le temps). Et enfin un petit site qui explique les pourquoi du comment : http://www.batardsensible.com/sante/regime-vegetarien-et-vegetarisme.html Tu peux foncer directement à la rubrique « Ethique et écologie » un peu plus bas (le 5ème « grand titre » en descendant).
    J’espère que je t’ai fourni de quoi nourrir ton esprit! :-) Bisous!

      1. Désolée dans ce cas, je n’étais pas au courant! (mais je m’en doutais! ^^)
        Enfin quoi que c’est toujours bien de mettre ça en commentaire, ça peut éclairer quelqu’un qui tombe dessus… :-)
        Bravo pour tes initiatives, et merci pour ta réponse et tes articles très bien foutus!

  347. Chère Coline, je voulais tout d’abord te féliciter de cette nouvelle rubrique, et du coup te féliciter une seconde fois car vu les commentaires, il te faut un sacré courage ! D’autant plus qu’à ma grande surprise, les commentaires négatifs viennent souvent d’écolo’ WTF ??? au lieu de te dire « c’est bien, ton blog en plus a une certaine visibilité/influence et donc peut faire avancer certaines consciences qui n’y seraient pas très sensibles (par choix/éducation/révolte ou autre » non ils te disent « ouai mais tes fringues nianiania » alors l’idée c’est que pour faire un geste digne d’intérêt il faut être Hermite habillée en peau d’herbe dans des troglodytes ? (Encore que… on pense à l’herbe et aux pierres qui ont soufferts hein ???!!! Je me moque, mais cela dit c’est pas sympa pour l’herbe en plus…)… c’est quoi ces extrêmes ???!!!!… je voulais te dire que chacun de tes petits gestes (si infiniment petit qu’il soit, a un impacte positif… oui c’est la merde sur la planète, mais chaque geste freine l’évolution négative, au lieu de l’accélérer… je voulais te féliciter également sur le ton non culpabilisant de ton article… La mairie de Paris nous a commandé, il y a deux ans, un spectacle de théâtre sur les gestes écologiques, le recyclage, le réemploi etc…pièce qu’il ne cesse de programmer en plus (roh bah oui un peu de fierté ça fait pas de mal…) et la partie la plus difficile d’écriture et de jeu est de ne jamais culpabiliser le spectateur… et ils apprécient, ne se sentent pas jugé s’ils se plantent (hahha), ils n’ont pas l’impression qu’on les engueulent et donc reviennent chez eux en faisant les bons gestes en se disant « ah ouai c’est vrai que j’y avais pas pensé. .. en plus c’est pas ce que ça me coûte comme effort… au contraire… ». Les gens pensent que c’est cher d’être un peu eco-citoyen… pour ma part j’ai eu toujours une éducation écologiquement moins féroce juste parce qu’on avait pas de tunes ! Acheter en vrac est moins cher !!!… par exemple… bon j’arrête le roman hein… en tout cas bravo et pour conclure je te dédis cette citation que j’aime particulièrement de Bernard Werber : »l’important n’est pas de convaincre, mais de donner à réfléchir »

  348. merci Coline pour cet article très intéressant même si… ce n’est pas que ce n’est pas le sujet mais…

    Il me semble que notre premier effort à faire pour diminuer notre pollution est de diminuer notre consommation! et du coup, ça fait un peu bizarre de trouver un article sur la question quand la première chose qu’on aurait envie de dire à toutes celles / tous ceux qui viennent sur ton blog (je me comprends dans le lot) serait : achetez moins de choses! les habits que vous achetez partiront à la poubelle un jour ou l’autre, et même si vous les donnez, ils passent un cycle de vie chez vous. S’acheter un habit neuf ou un habit « comme neuf », il me semble que vous en conviendrez, ce n’est pas tout à fait le même ressenti! Alors on est tous d’accord, faites comme vous en avez envie, et si vous avez envie de changer toute votre garde robe (et votre maquillage) tous les six mois, éclatez vous! (on n’a qu’une vie.) mais si vous voulez vous préoccuper de l’environnement, pensez aux matières premieres qui constituent vos achats, à l’énergie consommée pour les créer (et les machines utilisées pour les créer aussi), à l’énergie consommée pour les transporter, et à ce qu’ils deviendront une fois jetés (et même si c’est un second utilisateur qui les jette, vous êtes quand même la première personne à l’avoir acheté)… bref, achetez au max ce dont vous avez besoin (après on a le droit de se faire un peu plaisir aussi hein je ne suis pas stakhanoviste)

    Sinon bien vu les bouteilles, les dosettes, le café, je fais pareil! pour les mouchoirs, je me suis aussi dit ça il y a quelques années, résultat j’ai récupéré des mouchoirs de grand mere, mais j’avoue ne pas arriver à passer le pas psychologique non plus. et je les vois dans les commentaires, un grand plus pour les lingettes démaquillantes lavables, la cup, et puis ce que je n’ai pas lu mais qui est top : faire ses meubles en carton (facile, léger, pratique, et joli), si vous êtes dans le sud, la cuisine au four solaire (la aussi facile pratique selon les sites, mais habitant paris je n’ai pas pu encore tenter même si ça me fait rêver), le compostage si vous avez des jardins, ou le lombricompost si vous n’en avez pas (à paris on peut aussi s’allier avec les propriétaires d’immeubles pour mettre en place des composts), les sacs plastiques sont bien sur à proscrire mais attention : bien souvent les sacs poubelle que l’on achete sont dans un plastique plus solide, et donc plus lourd (et donc plus de déchet) que les sacs qu’on vous donne à la caisse. donc essayez d’utiliser plutot des sacs gratuits pour vos poubelles! (l’info me vient d’un fabricant de sacs plastique qui s’est vu prospérer une fois la loi passée pour empécher les super marchés de donner des sacs en caisse…)
    Après il y a tout ce qu’on peut faire main : ses meubles comme dit plus haut (en carton de récup, ou bien en bois de récup aussi), son gel douche (avec une savonnette), ses plats bien sur!
    Et bien sur toutes ces solutions n’en sont que des petites, il faut que tout se fasse naturellement, et la liste des possibles gestes écolos sera alors très très longue…

    En fait pour vous demander ce que vous polluez, posez vous a chaque fois la question de ce que vous consommez (ce que vous achetez, mais aussi en terme d’énergie et d’eau) et de ce que vous jetez! (bon après ne commencez pas non plus à en rêver).

    Et à propos du fait main, si on pousse la logique de l’écologie, il faut aussi se demander : est ce qu’en le faisant chez moi je pollue moins que si je l’achète tout fait, ou est ce qu’il y a d’autres intérêts? par exemple, la cuisine plutôt que les plats préparés, on gagne l’équilibre alimentaire, et le choix des ingrédients, et l’emballage plastique. Par contre sur du pain, on est en droit de se poser la question : l’électricité utilisée sera surement superieure à l’énergie utilisée par le boulanger. En plus la machine a elle même été construite, et si tout le monde a une machine individuelle… On polluera autant pour des machines a pain que pour les déchets informatiques! Après si on adore le pain maison… On peut aussi se dire qu’on est trop content, et que ça vaut bien de polluer un peu… Il faut voir ce sur quoi on est prêt à concéder, ou non.

    Bref j’espère que j’aurai été claire et que je n’aurai saoulé personne avec ce pavé (désolée pour ceux qui en ont eu marre à la moitié) mais moi aussi c’est un sujet qui me tient à coeur!

    Et merci pour ton blog (même si je pense que c’est un appel à la consommation ^^) je le trouve super!

  349. Bonjour,

    Un petit geste + 1 petit geste = une belle évolution.

    Ces petites choses,
    Que l’on fait sans se les dires.
    Ces petites choses,
    Sans qu’elles nous le disent,
    Sont glamour.

    Bien cordialement,
    Une personne autiste.

  350. Merci Coline pour cette article, j’espère que les articles Go Green se feront nombreux ! J’ai hâte de te lire encore et encore. C’est vraiment très bien et important que tu rédiges ce type d’articles car beaucoup de personnes te lisent et tu peux toucher un grand nombre de filles (et garçons ?)
    Ce sujet me touche depuis trois ans et j’essaye pas à pas de changer mes habitudes.
    Le tri, puis refuser les sacs dans les commerces, pharmacies, prêt-à-porter , au marché aussi. Souvent, ils ne comprennent pas ; j’essaye donc toujours d’ajouter un petit mot « écolo ». Je pense que plus on en parle plus ça rentrera dans la tête des gens.
    Pour l’eau du robinet, je l’ai toujours bu depuis toute petite. Je suis passée à la coupe menstruelle il y a deux ans et elle est pleine d’avantages (pas qu’écologique, mais aussi de confort). Je suis devenue végétarienne depuis six mois pour ces raisons également. Je lave mes vêtements à 30° et moins souvent que la plupart des gens je pense. Je n’ai pas de voiture et c’est mon objectif dans la vie : ne jamais acheter de voiture (je ne sais pas si j’y parviendrai). J’essaye d’acheter bio mais avec un budget étudiant ce n’est pas l’idéal bien que Carrefour Bio n’est pas si cher que ça.
    Il y a encore des choses sur lequel je dois faire des efforts notamment les voyages en avion (arrrrrgh’), et ma consommation disons abusive d’internet. Maintenant, j’utilise le moteur de recherche Ecosia http://www.ecosia.org qui compense l’impact de nos recherches en plantant des arbres. Je te recommande d’y faire un tour !

    Je suis actuellement en Chine pour quatre mois pour mes études et j’ai l’impression que tous mes efforts sont vains. La nourriture est sur-emballée partout, l’air est tellement pollué que commander bio sur internet et se faire livrer des produits des Etats-Unis ne résoudra rien ! Expliquer en chinois que je ne veux pas de sac se relève d’un miracle ! Déjà que je lutte à commander sans viande (ils mettent même de la viande avec le tofu !). J’essaie de faire au mieux, mais mes efforts sont minimes.
    De retour en France, je lis ce bouquin et je m’y mets à 100% pour mon plus grand plaisir !

    Merci encore !

    Julie

  351. Comme certaines l’auront déjà sûrement écrit (je n’ai pas eu le courage de lire les 346 messages), si on veut sauver la planète, alors on arrête de consommer ce dont on n’a pas besoin et cela implique donc produits cosmétiques à profusion, multiples x multiples sacs, paires de chaussures, etc… et donc l’essence de ton blog tel qu’il a été jusque là et surtout parce qu’il crée des objets de désirs pour tes lectrices et donc, les incite à consommer. Mais il n’y a pas que ça, la consommation de données (portables, internet) pollue aussi par les équipements que cela demande (serveurs, matières précieuses contenues dans les écrans et cellulaire, etc…).
    C’est un combat vraiment difficile, de tenter de baisser ses désirs de consommation. Et vois-tu, je suis encore par ici (entre autres bien sûr) et suis donc loin, très loin d’être écologique, malgré mon recyclage, mes bouteilles d’eau et de lait en verre, mon filtre à café permanent, mes serviettes de table en tissus et mes bidons de produits ménagers que je fais remplir. C’est déroutant, désolant et pourtant il faut se bouger les fesses. Alors bonne réflexion et cheminement à nous toutes dans tout cela.

  352. Efficace, pertinent et construit.
    Je crois que ce post est un de mes préférés, avec l’expérience « dead fleurette » (ils se rejoignent d’ailleurs).
    Merci de contribuer à réveiller nos consciences. On a tous nos recettes, ensemble on doit raisonner notre mode de vie un peu fou. Je persévère. L’aboutissement étant de bouleverser radicalement ma consommation et mon alimentation. Le chemin est encore long.
    J’attends avec impatience les prochains articles de ce type.
    Très bonne journée :)

  353. Bonjour Coline,

    Mon premier commentaire sur ton blog qui je suis depuis quelques mois maintenant et que j’adore car il change des blog beauté/mode « bisounours ».

    Cet article me « parle » énormément … je fais tout pareil sauf pour le café car je n’en bois pas et pour la bouteille d’eau pour le travail car le verre, c’est lourd et pas trop envie de laisser la bouteille au bureau …
    J’ai également remplacer le coton (pour la lotion soir/matin) par des lingettes lavables en coton (j’en tricoterai ptet aussi quelques une) et j’essaie dans la mesure d’utiliser des cosmétiques pour le moins bio mais surtout, non testées sur les animaux.
    Après, même si les gens ne sont pas les plus grands pollueurs de la planète, il est quand même important d’ouvrir les yeux sur nos comportements.

    @ bientôt =)

  354. Merci pour toutes ces infos!!! J’aime beaucoup cette rubrique et ton COTE écolo qui me fait suivre encore et toujours ton blog.

  355. J’avais beaucoup aimé tes (longs) billets sur l’alimentation, et là rebelote, j’apprécie beaucoup ce post. Je partage complètement ta vision des choses, cette responsabilisation individuelle exacerbée mais non extrêmiste.

    J’espère que tu continueras ce type d’articles!

  356. Un grand Respect !
    Quand j’ai lu ton article ma première réaction en vers moi même a été  » t’est une barbare ma grande »
    Et oui personne n’est parfait mais l’important et de ne pas fermer les yeux lorsque l’on voix les réaliter..
    Pour ma part je suis devenus en Aout maman et avant ça je (désoler du terme ..) m’enfouter un peu mais depuis 6 mois je suis à un gros changement de ma vie.. c’est dommage d’avoir attendue 24ans avant de réagir mais mieu vau tard que jamais hein..
    Fin bref pour couper court, j’ai commencer moi aussi a respecter mon environnement.. mais j’ai encore un grand bout de chemin a faire lorsque je lis des articles commes le tiens :)

    Ce qui me ferais énormément plaisir, et si tu veut bien aider cette malheureuse « au début de l’écologie girl :) « .. j’aimerais bien apprendre et plus apprendre sur l’écologie sur l’alimentation Bio, pourrais tu m’indiquer des livres ou des sites expliquant le pourquoi du comment, les démarches.. enfin tout quoi. Merci d’avance..
    (Je serais bien aller me renseigner a la fnac ou autre mais je vie en Allemagne depuis quelque années et les explication en allemand c’est pas très évident surtout les bouquins :D)

  357. Coucou Coline, Bon dieu que ton article me parle! en effet, j’ai lu le livre de Bea la semaine passée…en 3 soirs… Impossible de m’arrêter tant tout ce qu’elle y écrit est génial!
    Du coup en 3 jours, j’ai vidé ma cuisine et mon cellier et je mes suis séparée de TOUS les objets inutilisés! Résultat: 3 gros sacs IKEA que j’ai donné en premier lieu à mes collègues et stagiaires puis tout le reste à Emmaüs. J’ai ensuite fait de même dans le CD et DVD! Plein d’heureux autour de moi et une maison un peu plus vide. Moi qui croyait qu’avoir ma maison remplie était rassurant et bien c’est tout le contraire! Je revis depuis qu’il ya des placards vides dans ma cuisine!
    Sinon comme toi, je bois l’eau du robinet, j’utilise des mouchoirs en tissus (que j’ai fait!) et grande première pour moi (non sans une petite appréhension) je suis allée chez le boucher avec un pot en verre comme contenant! SUPER réaction tant du boucher que des autres consommateurs présents! Bref tout ça pour dire: BEA I LOVE YOU :-)
    Bisous Coline!

  358. Il me semble que l’eau du robinet dans ton article est victime de sa mauvaise réputation. Les tests de l’eau du robinet sont bien plus importants que ce qu’on imagine. Et on peut se rendre dans sa mairie pour avoir les analyses (du jour ou de la semaine) de l’eau du robinet de la commune. Pour l’avoir déjà fait, j’ai toujours noté des taux inférieurs largement aux limites de sécurité (qui sont indiqués sur cette feuille d’analyse). En revanche, en comparant les taux de certains éléments d’eau de bouteille à ces mêmes limites… On a des surprises ! A vous de faire le test pour en être sur !
    NB : La propreté de l’eau dépend aussi des régions !

  359. Salut Coline !

    Toi qui est une investigatrice de l’écologie, il faut que tu regardes cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=a0J2gj80EVI

    C’est comment dire… un grand claque dans la figure ! En bref si tout le monde faisait des efforts tel que les tiens pour l’écologie, peut-être que notre monde durerait plus longtemps. Car si je me fie à cette vidéo.. Le monde tel qu’on le connait aujourd’hui n’en a plus pour long.

    Mise à part ça, j’adore ta rubrique green, trop top !

    Merci !

  360. J’ai essayé le gommage au marc de café ce matin dans la douche et je peux vous dire que j’ai été agréablement surprise. Bon c ‘est sur ca ne remplacera pas notre bon Burt bees au sucre mais j’ai trouvé que ma peau était super douce et raffermie. Je pense que pour voir un résultat contre la celullite, il faudrait l’utiliser au moins deux fois par semaine. Merci Coline pour cet article super intéressant, si on s y met toute on verra peu etre un petit changement sur notre planete ;-). des bisous

  361. Super article Coline.
    Il est bon de lire de temps en temps des textes sérieux que celui-ci.
    C’est délicat puisque ce n’est pas le thème principal de ton blog et tu as eu le courage de le faire je t’admire pour cela.
    Tu utilises ta notoriété pour faire délivrer un message , un vrai message qui au final nous concerne tous. A la base je ne suis pas une écolo dans l’âme. Ma mère qui m’a élevé ne se sentait pas trop concerné par le sujet, et depuis que je vis seule (4 ans) je fais quelques petits efforts à mon échelle : pas de bouteilles en plastiques, que du verre, j’ai troqué mes sacs plastique par des sacs en tissu , j’ai donné ma machine à café pour une cafetière italienne (le café est tellement meilleur en plus), j’essaye de trier au mieux mes déchets au quotidien de les réduire et de réutiliser ce qui peut l’être encore. Au niveau culinaire j’essaie de manger bio le plus possible, mais à Nice dans les hyper marchés les prix sont doublés du coup niveau budget ça coince un peu pour moi. Bref voilà il est clair que ce n’est pas mon modique comportement qui va faire changer les choses, mais c’est toujours de pris ;)
    Bisous !

  362. Juste un petit message d’encouragement pour te dire que j’adore ton état d’esprit, je suis pour voir plus souvent ce genre d’articles sur ton blog !

    Bonne journée

  363. Cette rubrique me plait beaucoup et me fait réfléchir aussi. Les conseils, très pratiques, à suivre (ou pas) m’interpellent, me questionnent, … bref j’adhère en tant que fidèle lectrice de ce blog.

  364. Bonjour Coline,
    J’adore ton blog essentiellement parce-que tes looks et ta spontanéité me parlent, il a ce petit + que les autres n’ont pas… comme l’idée de cette rubrique que je trouve très bonne et je t’encourage à continuer dans ce sens !
    Ce que tu dis est super intéressant, et amène aussi des commentaires très intéressants, c’est chouette !
    En ce qui me concerne, je suis loin de faire autant attention que toi à mon « empreinte », mais je pense quand-même avoir des réflexes de base plutôt sains. C’est marrant parce-que je me rend compte que certains efforts sont, selon les personnes plus ou moins faciles à faire, ça doit aussi dépendre beaucoup des habitudes prises depuis l’enfance : par exemple, pour moi acheter de l’eau en bouteille ou des capsules de café est une aberration ! Alors que les mouchoirs en papier c’est plutôt « no way ! »…
    En tout cas c’est motivant de te lire !
    Bonne journée

  365. Salut,coline.je suis ton blog souvent mais c’ est la premiere fois que j’ ecris.j’ ai commencer aussi à lire le livre de Bea.plus j’ avance plus je me dis ben j’ ai du travail.habitant un petit village dans le haut doubs pas facile de ne pas utiliser la voiture pour ses courses bio…Mais en lisant ce livre on y trouve pleins d’ astuces aussi ( conscience plus clair…)en tout cas il a sur qu il faut faire quelque chose.En tout cas merci pour ton blog j’ adoreeeeeeeeeeee.stella

  366. merciiiiiiiii coline!!!
    je te lis et j’aime te lire depuis un peu plus d’un an… j’aime que tu ne sois pas genre poule archi maquillée tout ça… j’aime que tu nous donne tes avis sur ce que tu testes… ET POURTANT, je me dis souvent que ça finis par produire beaucoup de déchets tous ces emballages et regrette (aussi souvent) que tu ne nous propose pas plus souvent de recette maison a base de produit naturel (comme aromazone)…
    je lis aussi ZERO DECHET et ça me travaille a priori autant que toi… c’est pourquoi j’écris (pour la 1e fois) pour te remercier!! OUIIII vas y fonce, dis nous tout de ce que tu fais pour etre ecoresponsable :)
    des bisoux
    anne

  367. Hello Coline,
    je te lis quotidiennement depuis whouuuuuu très longtemps mais sans jamais commenter. J’aime juste lire et regarder les images, mais aujourd’hui ton billet me parle alors je me lance. Et d’après les 346 commentaires qui apparaissent sous ce post, on dirait que je ne suis pas la seule qui a envie de réagir.
    Simplement, je suis à 100% d’accord avec ce que tu dis, je t’encourage à développer ce thème sur ton blog car tu es très lue et susceptible d’impacter beaucoup de gens qui, de prime abord, ne se seraient pas sentis concernés. Je trouve ça honorable que tu profites de ta visibilité pour défendre une cause comme celle-ci. J’ai les mêmes réflexions que toi, le même découragement face à l’inexorable dégradation de notre planète, j’ai l’impression qu’on ne pourra pas s’en sortir et qu’on est impuissant.
    L’été dernier, j’ai voyagé en Nouvelle Zélande notamment, et là-bas ils ont un vrai culte de leur nature, de leurs ressources, rien à voir avec chez nous. Ca m’a vraiment marquée. A min retour, j’ai essayé de trouver un moyen de faire plus, de faire mieux, par rapport à cette question d’écologie. J’ai cherché comment améliorer mon comportement en tant que consommatrice. J’ai commencé à vraiment m’intéresser à la question donc.
    Je suis instit, en maternelle, et j’essaie, au petit niveau de ma classe, de faire quelque chose. Je travaille beaucoup sur le thème du recyclage, et au quotidien je sensibilise mes petits élèves aux problèmes de la pollution et des déchets. On a un carton, dans la classe, pour recycler le papier, et je mets un point d’honneur à apprendre le tri aux enfants, mais ce n’est pas facile. Le problème des mouchoirs, que tu soulèves ici, me parle particulièrement. A l’école, on consomme quasiment une boîte par jour et par classe, les enfants utilisent un mouchoir pour se pincer rapidement le nez, propre ou pas propre, coulant ou pas coulant (miam!), et on est face à un vrai gaspillage. Alors oui, ils n’ont que 4 et 5 ans, mais ce sont les adultes de demain et croire que cette sensibilisation si tôt dans leur vie pourra avoir un impact, une influence sur leur comportement d’adulte, c’est le seul espoir que j’ai.
    Voilà, ton billet est vraiment chouette, je l’ai lu avec attention et je vais essayer de lire le bouquin dont tu parles, car ce sujet m’intéresse vraiment.
    Alors continue avec ces petits posts très utiles et surtout très pédagogues, clairs mais pas donneurs de leçon, accessibles à tous et qui donnent envie de changer nos comportements.
    Sophie / Zadig

  368. Bonjour Coline,
    je lis tes articles depuis 3 ans je crois et je poste enfin mon premier commentaire!!
    Bravo pour ce post engagé! J’espère sincèrement que cela fera réfléchir bon nombre de lecteur.
    Du fin fond de mes montagnes, je tente de convaincre mon entourage de prendre soin de notre planète donc de nous. Ce n’est pourtant pas compliqué de faire ces petits gestes qui peuvent paraître anodin mais qui pourtant les uns à la suite des autres feront bouger les choses.
    Je suis apicultrice en bio et je constate tous les ans que mes abeilles souffrent, meurent et là je me dis « merde »!!! il faut se bouger, faire ce que l’on peut à notre échelle.
    Je ne jure que par le « vrac » qui revient bien moins cher; le local; acheter essentiellement ce dont j’ai besoin, mon homme est psychopathe du gaspillage et du superflu!!
    Merci Coline.

  369. Merci pour cet article génialissime.
    Pas bête l’idée de se ramener avec sa boite à thé ou café pour se ravitailler!
    J’utilise le marc de café également dans mes fleurs
    J’ai investi aussi dans des mouchoirs (j’en ai trouvé pour ma filles avec tout plein de motifs rigolos)
    Petite question :
    – j’ai envie d’investir dans une belle cafetière qui broie le café, laquelle as-tu choisi? Pourquoi celle-ci et pas une autre? Je suis prête à mettre le prix mais j’ai peur de me planter à l’achat! lol
    – As-tu des marques de vêtements pour enfants et/ou fournitures scolaires sympas et qui tentent de respecter au mieux l’environnement?

    Merci pour tes réponses,
    aurelie

    1. Bonjour !

      Je viens de voir que tu utilisais le marc de café dans tes fleurs.
      Qu’est ce que ça leur apporte ?
      Je viens prendre de nouvelles idées, car il part toujours dans les robinetteries :)

      Merci !!

  370. Ça fait plaisir de lire cet article sur un blog mode, comme quoi écologie et bon goût peuvent faire bon ménage.
    Une petite astuce en plus, les cotons démaquillants lavables (bio of course). À raison d’un coton par jour depuis 10ans j’ai donc du utiliser 3650 cotons…. Énorme! J’ai donc investi 13euros dans 10 cotons lavables, un petit tour dans la machine à la fin de la semaine et le tour est joué! Zéro déchet dans la salle de bains!
    (Sur greenweez par exemple)

  371. Bonjour, bonjour !! =)
    J’adore ce genre d’article ! C’est vrai que l’on n’y pense pas forcément a toujours recycler, comme par exemple les mouchoirs !!! Tu m’as appris quelque chose aujourd’hui !
    Alors ça sera avec un réel plaisir que je continuerai à lire tes prochains articles.
    Mon prochain achat ? Un bouteille en verre !
    Car c’est vrai que j’achète de l’eau en bouteille mais quand il n’y en a plus hop, un verre, un passage au robinet et le tour est joué !
    Donc pourquoi ne pas la mettre carrément des le début dans une bouteille et quelle puisse avoir le temps de se ventiler ?
    « je raconte ma vie … »
    En tout cas ton article m’a touché ! C’est partis je m’y met !!! =)
    Merci Coline !!!! ;)

  372. Super! Tu as tout à fait raison de présenter tes pratiques écologiques.
    Cela fait sens pour moi.
    J’ai une question simple, comment organises-tu des différentes poubelles de tri pour que cela reste joli?
    Bonne journée!

    1. J’ai deux poubelles « classiques » avec couvercle pour tout ce qui est non recyclable et les cartons/flacons/etc. Une autre poubelle que je mets à l’extérieur pour tous les déchets verts et biodégradables. Et enfin à côté de ça j’ai deux bacs, un pour le verre et un pour les emballages plastiques. Je ne dirais pas que c’est « joli » mais bon, c’est un choix :)

  373. J’ai tout lu!
    Avant d’oublier: il faut que j’achete le livre dont tu parles et toi « No impact man »!!

    Eau: j’ai exactement les memes bouteilles que sur ta photo. Tres bonne limonade d’ailleurs!
    Et je mets donc de l’eau du robinet
    Par contre je suis toujours à la recherche d’un recipient pour mettre mon eau pour aller au bureau… Des conseils?

    Thé (beurk le café): uniquement du thé en vrac principalement du Kusmi Tea et du Lov

    Legumes et fruits: j’ai un panier pour les mettre quand je vais au supermarché
    A l’epoque quand j’etais petite, ya pas si longtemps que ca, hein; à l’epicerie on nous donné des sachets kraft pour mettre nos aliments.

    Mouchoirs: j’ai pensé aux mouchoirs en tissu mais je ne sais pas je n’arrive pas. Je trouve ca sale… Autant dans la poche que dans la machine….

  374. bonjour Coline, je suis entièrement d’accord avec toi j’ai deux enfants et je fais de plus en plus attention à ce que je leur fais manger j’utilise de plus en plus de produits bio même pour ma peau j’ai dernièrement acheté des cotons démaquillants lavable de chez tendances d’emma c’est super. j’ai aussi quasiment banni tout plastique à la maison je stocke mes aliments (pâte, riz, farine..)dans des bocaux de conserve.pourrais-tu faire un article sur tes produits cosmétiques bio.

    merci

  375. Quand j’ai lu les 1ères lignes du post, je me suis dit 2 choses : 1 – trop cool, tout ce qui est bio / recyclage m’intéresse VIVEMENT et 2 – oulààà, le nombre de commentaires va exploser => pas loupé!
    Moi, je vote pour plus de posts dans la catégroie « Go Green » !!!! OUI OUI OUI – je vote OUI !!!
    Et je te remercie vraiment de nous faire partager tes connaissances et tes astuces – si tout le monde s’y met un peu, ça pourra vraiment changer pas mal de choses.

    Merci vraiment – Delphine

    PS : je file acheter le bouquin dont tu parles – au passage, j’ai acheté le livre « adoptez la slow cosmétique » après avoir lu tes 2 posts au sujet du bio de l’an passé. Ce livre est devenu une bible pour moi…

  376. Bonjour et merci pour ce post, très intéressant! :)

    Juste, concernant l’eau du robinet [je n’ai pas lu tous les commentaires et peut-être que ça a déjà été dit]: elle est moins néfaste sur la santé que certaines eaux en bouteille. J’explique ! Je suis étudiante infirmière et lors d’un cours sur la colique néphrétique, l’urologue nous a expliqué que les eaux Hépar et Contrex (pour ne citer qu’elles) sont en réalité non potables car elles possèdent une concentration en sels minéraux largement supérieures aux recommandations.
    J’ai voulu en savoir plus: http://www.medieco.info/pages/page-actu-detail.php?num=54&titre_p=Les%20eaux%20min%E9rales%20naturelles%20sont-elles%20potables%20

    Toujours un plaisir de lire les articles de ce blog, bonne continuation :)

  377. j’ai tout lu, j’ai pas mouru et j’ai validu !
    je me retrouve complètement dans cette rubrique, et c’est cool de voir des articles de ce type sur ton blog tant parcouru.
    ces cinq premiers préceptes sont déja adoptés à la maison, et tu le sais, il y en a tant d’autres…
    à bientôt pour la suite !
    pssst: merci !

  378. Très intéressant cet article.

    Si je peux apporter ma pierre à l’édifice, concernant le tri sélectif.

    Je suis pour, bien entendu.

    Mais, il faut savoir qu’en France (je ne sais pas comment cela se passe ailleurs), les sociétés qui recyclent sont les MEMES que celles qui fabriquent les emballages (et suremballages, hic) des produits que nous achetons.

    Donc, quand nous trions, c’est positif, mais le système actuel, avec les pubs et tout et tout, qui nous disent « triez, c’est écocitoyen », sert le système lui-même (désolée si je suis confuse, c’est dur à expliquer).

    En bref, si les sociétés d’emballage diminuaient les emballages et suremballages, elles auraient alors moins de travail pour l’autre partie de leur activité qui est le recyclage.

    Nous sommes en quelque sorte pris en otage et ça m’agace, car je ne sais pas quoi faire, c’est un peu David contre Goliath.

    1. Tout à fait vrai, malheureusement… La seule solution, je crois, est donc de réduire au maximum les emballages, tout en continuant à recycler ceux qui restent.

  379. Un article comme je les aimes, bien écris et avec du sens!!!
    je suis une adepte de l’eau en robinet, des légumes que j’achète sans ces foutus sachets, du thé mais sans l’emballage en carton………..mais aussi des mouchoirs en papier qui ont d’ailleurs tendance a faire grincé quand j’en sors un pour me moucher, les mouchoirs en papier font souvent réagir les gens autour de moi!!!! merci coline pour cet article foutrement intéressant

  380. OMG plus de 400 commentaires sur le sujet!

    je te félicite pour ce post, très intéressant, et je te souhaite de voir flâner un éditeur par ici pour pouvoir mettre toutes ces bonnes idées sur papier. Car oui, je suis une fille à l’ancienne, j’aime avoir un bouquin sous la main pour répondre à mes questions existentielles!
    N’empêche, avec tes belles photos, ça ferait un magnifique bouquin! :)
    Bref, Bravo Coline!

  381. Bonjour Coline ,
    Toujours en vie ;) mais surtout très envie d’adopter ces gestes là en lisant ton article.
    Merci pour cette lecture très utile et agréable :)

  382. Hello Coline, je te lis depuis longtemps mais commente assez peu… ton post m’a fait repenser à ce blog sur lequel j’étais tombée au détour des internets ;)http://antigonexxi.com/?s=cheveux
    J’avoue que ça me tente pas mal, surtout que ça permet de réduire tellement la consommation d’eau et la production de déchets! t’en penses quoi?

      1. Yeah! Merci! Bon, perso ça va être compliqué pour moi puisque quand je ne me lave pas les cheveux je suis juste coiffée comme un épouvantail mais j’ai trouvé ce post super intéressant! :D

  383. Ton article fais beaucoup echo à ce que je ressens aussi, j’ai aussi commencé à lire ce livre grâce à toi, et franchement je te souviens, j’en veux plus des articles comme ça :)

  384. Bonjour,
    Pour info je pense que (et c’est même à peu prêt sûr ) que si les légumes de grandes surfaces ne sont pas en vrac ,c’est uniquement pour éviter que des consommateurs mal intentionnés ne mettent dans un sac des fruits ou légumes bio et les pèsent en produits conventionnés.pour ,malgré de petits revenus je me suis mis au bio avec en priorité mes achats dans les biocoop ou bio monde .Il est vrai que mes placards ne sont pas remplis d’aliments inutiles ….
    Merci encore pour les infos bonne journée

  385. Très intéressant ton cheminement.
    Si tout le monde réfléchissait un peu et faisait un effort çà changerait beaucoup de choses.
    Perso, j’essaye de manger bio le plus possible, et pour mes enfants. Je fais aussi plein de petits gestes pour essayer de préserver la planète : le tri (impossible de ne pas le faire, c’est automatique !), moins d’emballages ou sacs que je refuse aussi comme lilidaisy dans les magasins, j’achète des vêtements d’occase et j’en revends ou donne, j’ai un composteur (qui héberge un rat actuellement…grrrrrr), je ne prends pas ma voiture à tout bout de champs même si pas parfaite de ce côté là, etc…
    à bientôt pour te lire !
    et Merci !!

  386. Bravo pour cet article passionnant (oui oui c’est le mot). Je n’ai pas pris peur en le voyant et il a même attisé (et satisfait) toute ma curiosité !
    Tu nous donnes de très bonnes idées, facilement applicables dans notre quotidien :).
    Cet article était loin d’être inintéressant et je trouve ça vraiment bien que tu utilises ton blog pour nous sensibiliser. Comme quoi on peut être un vraie fille accro aux vêtements et au maquillage et en avoir dans la tête :).

    Sinon je me permets de te faire une petite suggestion, pour consommer un maximum de produits locaux et arrêter de nourrir toutes les chaînes de supermarchés, je les commande sur « LA RUCHE QUI DIT OUI! » qui, je trouve, est une de ces idées qu’on aurait aimé trouvé soi-même tellement elle est géniale !

    1. Je « ruchequiditoui » depuis un moment maintenant! J’en avais d’ailleurs parlé dans mon post sur l’alimentation et c’est clair que c’est juste top! Je suis juste un peu ennuyée de trouver si peu de fruits et légumes bio dans la mienne mais tout le reste c’est juste dément <3

  387. Bonjour Coline,

    Je vais essayer de faire court : je ne pense pas faire un doublon en écrivant ce commentaire (j’ai tapé ctrl+f « politique » et n’ai trouvé qu’une seule entrée sur près de 430 commentaires), et j’en suis assez effarée et triste. Ton article est très intéressant et tu réponds de manière patiente et précise à tes lectrices. Loin de moi l’idée de dire qu’il ne sert à rien de mettre en place des modes de vie écolo-responsables au niveau individuel (je le fais moi-même, je ne détaille pas la liste de tout ce à quoi je fais attention).

    Mais tout cela ne sert quasi à rien si les gens continuent à voter pour des partis politiques qui n’ont strictement rien à faire de l’environnement. Et je parle d’avoir une lecture précise des discours politiques : un parti qui s’affiche écologiste mais qui prône un modèle économique ultra-libéral et encourage l’américanisation de notre société ne pourra jamais mettre en place de véritables plans écologiques.

    Tous nos gestes sont cruciaux et doivent être exemplaires ; il est capital de faire ce que tu fais Coline en démontrant de manière didactique, patiente et sympa que tous ces gestes ont une véritables importance. Mais ce ne sera jamais qu’une petite goutte d’eau dans l’océan de la production de déchets à échelle industrielle, dans la production de produits non recyclables, dans l’importation de fruits et légumes depuis l’autre bout de la planète, etc. Imaginez : même si toutes les lectrices de ce blog arrivaient toutes à convaincre 2 personnes de changer radicalement de mode de vie, même si 1 million de Français changeaient leurs habitudes, que cela voudrait-il dire pour les autres ? On les laisse se détruire la santé et détruire la nature parce qu’ils ne veulent pas ou ne peuvent pas prendre conscience de tout ça ? Et je ne parle même pas du niveau européen !

    Même si nous changions nos habitudes et que nous convainquions le maximum de personnes autour de nous, tant que nous n’aurons pas mis au pouvoir un gouvernement véritablement écolo, c’est-à-dire d’une écologie anticapitaliste (la seule cohérente), les industriels continueront à produire des mouchoirs et protections périodiques, des fruits et légumes emballés, des machines à obsolescence programmée, des grosses voitures ultra polluantes, etc, etc.
    Clairement, pour moi, il est plus incohérent de trier ses déchets et de voter UMP que de trier ses déchets et de rouler en 4×4. Ce n’est qu’un exemple pour étayer mon argumentation car au fond, je pense qu’une vraie conscience écolo-économique devrait pouvoir empêcher l’un comme l’autre (le 4×4 et le vote UMP – et ce n’est qu’un exemple de parti).
    Une très bonne continuation à toi et à cette rubrique.

    1. Bon, je ne parlerais JAMAIS de politique ici (très très très délicat comme sujet… Je crois qu’on fait difficilement pire alec les religions…) mais je ne peux pas m’empêcher de dire que je suis entièrement d’accord avec toi, du début à la fin! Donc… Merci infiniment!

  388. C’est chouette d’avoir une belle conscience et de tenter de vivre plus sainement… Ceci étant, il y a un truc qui me chiffonne un peu… Suis pas super clean, je fais le tri, je n’achète quasi plus rien en grande distribution sauf au DM pour l’hygiène du corps, de la maison…etc. Tout ce qui est alimentaire provient du marché, je favorise les producteurs locaux, bio de préférence. Bon le truc c’est que j’aime les voyages, donc l’avion! Putain c’est moche car mes efforts sont quasi anéantis par un vol aller retour hors de nos frontières. Les boules…mais bon, comme tu le dis Coline, on compose avec la vie telle qu’elle est aujourd’hui. Venons en au truc qui me chiffonne! Regardez vous les étiquettes de vos vêtements?? Est que vous privilégiez les matières naturelles?? D’où proviennent vos fringues?? Bref… Je fais gaffe aussi à cela…même si oui, of course, j’ai du Sandro, Maje, ou Nike!! Mais autant que faire se peut, il est aussi important de bien acheter les autres produit, ceux qui remplissent notre garde robe, meuble à chaussure… Les étiquettes ne sont pas hyper transparentes, c’est vrai, je vous l’accorde, mais on peut tout de même y prêter attention, nan? Dur dur d’être au top de SA tendance en conservant une Green attitude…

    1. On va parler des vêtements très rapidement, c’est un sujet qui soulève beaucoup de questionnements ici (et c’est bien normal ;)).

  389. je suis aussi sur le bouquin de Béa… ici on est passé aux bouteilles en verre pour le lait (qu’on va prendre à la ferme), le problème des légumes est réglé avec la cagette du producteur que l’on ramène la semaine suivante. Pour les mouchoirs, c’est en cours. Je n’ai pas encore la solution pour les kg de céréales qu’on englouti au petit déj, les enfants et maris n’ayant pas encore validé le goût de celles en vrac par rapport à leur habituelles marques… mais je ne désespère pas. Pour le thé, je vais suivre ton conseil, il n’y a juste « plus qu’à »! Il me reste surtout le problème des charcuteries et viande pré-emballées, je ne me vois pas encore avec mon bocal en verre au rayon « coupe » de mon supermarché… et pourtant ces barquettes en polystyrène sont vraiment polluantes…
    Merci de ce chouette article :-)

  390. Salut Coline!
    moi qui culpabilise à mort à chaque fois que j’achète des fringues en mode –> bouh condition de travail des salariés, voire travail des enfants, transports, CO2, destruction des ressources, etc. je viens d’ordinaire lire ton blog en cachette.
    Mais devant des posts si interessants, je dis bravo. J’ai fait de ma conviction qu’il faut changer de modèle mon métier et j’essaye d’agir à ma modeste échelle. Aux yeux de mes collègues je dois donc être LA MADAME EXEMPLAIRE, et comme te le montre mes premières lignes, c’est pas facile! Pas facile d’alerter sans culpabiliser et de mobiliser. Pour beaucoup, faire le tri c’est déjà être écologiste!
    alors merci pour ce post, longue vie à cette catégorie go green et viva l’échange d’idées pour consommer mieux!

  391. Bonjour Coline.

    Ça a peut être déjà été signalé mais il me semble qu’il y a une petite coquille : je crois que l’orthographe de « palet » est plutôt « palais », non ?

    Bonne après-midi :)

    Estelle

  392. Bonjour Coline,
    Cela fait quelques années que je suis ton blog, et c’est la première fois que je laisse un commentaire !
    Je trouve que ce genre d’article est une excellente idée. C’est un sujet qui me tient vraiment à coeur.
    Mes parents m’ont toujours éduqué dans l’optique de gâcher le moins possible, de manger les légumes du jardin, d’économiser l’eau l’électricité, chauffage et autre trucs…
    C’est vrai qu’étant ados je trouvais que c’était un peu lourd d’avoir toujours ma mère derrière mon dos pour me dire de couper tous les appareils en veille, de mettre tous les déchets verts au composte (oui parce que bon quand on est ados on a un peu la flemme pour tout ^^)
    Mais je pense que mine de rien cette éducation est très positive, et je suis outrée quand je vais chez des amis et que je me rends compte qu’ils ne trient même pas leurs déchets, que chose aberrante pour moi, les restes de repas aillent directement à la poubelle, bref.

    Je ne pense pas être écolo, mais il me semble que pour faire évoluer les mentalités, il faudrait vraiment en parler dans les écoles, qu’il y ait une réelle EDUCATION écolo. Les jeunes peuvent vraiment faire changer les choses ne serait ce que dans leur foyer, en rentrant de l’école.
    Je prends l’exemple de ma mère qui est prof dans un collège et qui à mis en place depuis 3 ou 4 ans une sorte d’atelier « Jardin Bio ». Le collège lui ayant prêté une partie jardin dans l’enceinte même du collège. Et cela a été un succès, et grâce à leurs enfants, les parents s’y sont intéressés.

    Voilà je ne sais pas si cela a été très clair, mais j’espère vraiment que tu vas continuer ces articles !

    Merci!

  393. J’ai trouvé ton article vraiment top, et en ayant TOUS lu je me suis dit qu’avec « l’aura » que ton blog à, l’impact serait vraiment cool.
    Mais en voyant le nombre de commentaires, je me suis aussi dit qu’il fallait que j’en lise quelques uns…

    Et WOW, j’hallucine vraiment sur le nombre de personne « impliquée dans l’environnement » à plus ou moins grande échelle visiblement, qui critique car tu tiens un blog mode/maquillage et qu’il y a rien de moins écologique.
    Ca me dépasse qu’a l’heure actuel les gens pense encore que pour se soucier de l’avenir de notre planète, on doit forcement se balader avec des fleurs dans les cheveux, vivre dans un tipi, et se laver une fois par semaine car l’eau est une ressources rare.. Bon sang quand est ce que les clichés cesseront .. Non les gays ne vont pas tous faire la teuf jusqu’à pas d’heure, et ne parle pas tous de façon efféminée. Enfin c’est un autre débat je m’égare.
    Tous ça pour dire que ce genre d’action est essentiel à l’évolution des habitudes, et que l’on commence forcement petit ou en tous cas à notre échelle..

    Par contre ce que tu dis par rapport à l’eau du robinet et ce que l’on retrouve dans les commentaires à ce sujet m’interpelle un peu..
    J’ai fais des études accès sur l’environnement, et ai eu une grande partie de ma formation sur l’eau, les station d’épuration et de potabilité de l’eau.
    Il faut savoir que oui on retrouve des traces de médicaments dans l’eau, mais c’est uniquement due à la sur consommation de ces derniers, l’impact sur la faune commence à être réellement inquiétant d’ailleurs. ATTENTION ca fait peur.. On retrouve la présence d’imposexe à cause de certains polluants. C’est a dire que certains mollusque développe des attributs masculin (non fertile) alors qu’il sont à la base de sexe féminin. On se doute bien que niveau reproduction ça pose des problèmes…

    Bref c’était une parenthèse, on retrouve surtout ce problème de concentration en médicaments dans les rivières et en aucun cas cette eau et celle que tu retrouve à ton robinet !!

    Effectivement en cas de forte pluie par exemple, les usines de potabilisation de l’eau utilise une plus grande quantité de réactif afin d’éviter tous problèmes sanitaires du a une contamination bactériologiques de l’eau, ce qui peut induire un gout de chlore. Mais ces doses de réactifs sont extrêmement contrôlées et de nombreuses normes existent..
    Je bois de l’eau du robinet depuis toute petite, mais je conçois effectivement qu’il faut s’habituer au gout différents de celui des eaux en bouteilles..

    Un article sur la qualité des eaux vient d’être publiée, par que choisir avec une carte interactive si ca t’intéresse. ;)

    http://www.quechoisir.org/app/carte-eau/

    Bon je crois que j’ai fais le tour.. Bonne journée à toi Coline et continue dans cette voie, je suis sure que des centaines de filles prennent conscience de certaines choses grâce a ta rubrique Go Green

  394. Je suis tellement heureuse de voir une rubrique comme celle ci s’ouvrir dans ton blog, c’est une super initiative, et même si j’en suis à un sans faute pour l’instant, j’ai hate de lire la suite !
    Et petit commentaire sur l’eau, il est indéniable qu’il faut préférer l’eau du robinet à l’eau en bouteille ! L’eau du robinet est POTABLE, de plus, l’eau en bouteille n’est pas aussi bonne pour la santé que ce que tu suggère dans ton article, la plus part peu devenir très mauvaise quand on la boit régulièrement, la cristalline par exemple, que tout le monde connait, ne devrait pas etre bu tous les jours.
    Oh et pour les fruits et legumes, pour ceux qui ne serait pas toujours avec leur petit sac en plastique, ils peuvent également coller directement l’étiquette sur le produit quand il est acheté en petite quantité, ou au moins préférer les sacs en carton ! :)
    Comme quoi on peut conjuguer la mode et l’écologie, et j’espere que ton article fera echo !!
    Bonne journée Coline :)

  395. C’est génial c’est super ce post et je suis contente que ce ne soit qu’un début – je suis heureuse aussi qu’une fille comme toi, largement lue donc prescriptrice, ait fait cette démarche pour notre planète : BRAVO Madame !

  396. Hello Coline,

    Wouah, grosse claque pour moi ! Moi, qui me sentait écolo, en seulement un article sur un blog, je me rends compte que non, je suis pas du tout écolo en fait … Je bois de l’eau en bouteille, j’ai une machine à café en dosette, j’achète mes fruits et légumes (bio) emballés, et j’utilise des mouchoirs en papier. Y’a juste le thé où je marque un point (merci!).

    Je trouve cette nouvelle catégorie géniale, merci. Je suis d’accord, on est pas là que pour les fringues, et si je suis ce blog, ce n’est pas que pour un style vestimentaire, des accessoires, … c’est aussi pour la « philosophie » qu’il y a derrière et où je me retrouve énormément.
    Je suis donc totalement conquises par toutes ces dernières catégories sur la cosmétique naturelle, la bouffe bio, et les trucs et astuces pour être écolo !

    Ces premiers trucs & astuces m’emballent vraiment bien… MAIS, gros soucis pour l’eau de mon côté… Dans l’eau du robinet on retrouve aussi toutes les hormones synthétiques liés à la prise de pilule des femmes… Donc, arrêter la pilule de son côté mais se prendre les effets nocifs malgré tout, à cause, entre guillemet, des femmes qui prennent la pilule ça m’emmerde. Et c’est prouvé scientifiquement, c’est un facteur de l’augmentation de différents cancers.
    La solution ? Acheter de l’eau en Allemagne où les bouteilles sont en verre (euh… pas possible?)

  397. Je trouve que cet article est une bonne initiative, néanmoins étant donné que tu introduis ton article en disant que tu te pensais « écologiquement supérieure », je suis surprise que tu n’ai pas pensé à toutes ces petites astuces avant, qui me semblent être la base ! (l »eau en bouteille, la mahcine à café, les sacs plastiques…)
    Pour ce qui est des mouchoirs, je pense qu’il ne faut pas les recycler car, étant souillés, c’est encore pire, ça contamine le bon compost ! et pas très sympa pour les employés du centre de tri qui trient les déchets manuellement …. en outre, je pense que devoir faire bouillir deux fois ses mouchoirs en tissus pour les désinfecter consomme beaucoup plus d’énergie que celle utilisée pour les recycler. Enfin, comme je l’ai dit je trouve que faire des articles de ce genre est une bonne intiative, surtout au vu de la popularité de ton blog ! néanmoins, ça me laisse un peu un gout amer….. comme dit dans d’autres commentaires, c’est bien beau de boire de l’eau en bouteille, mais si c’est pour consommer plein de fringues à côté … Je ne sais pas trop quoi en penser. Voilà un commentaire, non pas pour critiquer mais simplement pour dire qu’il ne faut pas s’arrêter là ;) Bonne continuation !

    1. Merci, pour ce que j’ai envie de prendre comme un encouragement! :) Pour te répondre plus précisément, tu sais, quand tu es entourée de personnes qui n’en ont absolument rien à foutre de l’écologie, même pas capables de trier leurs déchets dans deux poubelles différentes sous prétexte « hé bé ça va hein on paye déjà les éboueurs, on va pas faire leur boulot en plus! » (au secours…), tu te sens forcément plus engagée écologiquement. Après comme toujours il faut remettre les choses dans le contexte. Je n’ai jamais dit que j’étais parfaite, je pense que ce post démontre par A+B que je suis très loin de l’être, que je fais plein d’erreurs et que je l’assume à 100% ;)
      Dernière chose (et je pense que je vais finir par faire un edit à mon post ;)), arrêtez, s’il vous plaît, de croire que mes engagements écologiques se limitent à ça. Cet article est noté comme « n°1 » , il va de soi qu’il va y en avoir d’autres non? Pareil pour ce qui concerne les vêtements, j’ai dit à plusieurs reprises que j’allais en parler. J’essaie de ne pas porter de jugements… J’aimerais tellement que ce soit à double-sens :)

      1. Merci pour ta réponse ;) j’ai peut-être été un peu négative dans ce commentaire alors que c’est vrai qu’il vaut mieux encourager les initiatives, même « petites », plutôt que ceux qui ne font rien par peur d’être justement jugés ! en outre, je pense que cet article est assez courageux vu la teneur de ton blog et les remarques qui t’ont été faites en ce sens. ;) Sans rancune et bonne continuation à nouveau, je lis très souvent ton blog !

  398. Bonjour, je ne poste pas souvent (jamais en fait) mais là … révélation pour moi que… l’ingurgitation de Limonade à laquelle tu fais référence !!! Je ne suis donc pas seule à me poser des questions sur cette boisson (drogue?) … C’est dingue non ? A peine achetée que c’est deja terminé, et on a à peine pris un verre qu’on pense déja au suivant (nature ou sirop ? et si je la versais carrément dans un broc ? et si j’investissais dans une fabrique de limonade??????) Voila j’ai pensé que je devais le crier au monde entier aujourd’hui, ca me soulage.
    Sinon je ne me sens pas trop touchée par l’écologie (bouhhh) mais il faut dire que cet article est assez convaincant et donne envie de s’y mettre. Bonne continuation :)

  399. Aaaah les joies de emballages de produits bio… C’est quelque chose que je ne comprends pas… genre mais où est passé le cerveau des personnes qui ont pensé à ça là ???????
    Pour te donner un autre exemple, dans le magasin où je travaille, nous avons reçu des superbes thés biologiques, même l’encre utilisée sur les paquets est bio, tout ça tout ça. Et puis tu ouvres le carton dans lequel on les reçoit, déjà là, t’as dix mille emballages pour protéger, qui servent franchement à rien. ARG. Après tu regardes la boite en elle même : c’est du thé en vrac qui est vendu, mais il est lui même mis dans des petits sachets individuels EN PLASTIQUE que le consommateur videra dans sa boule à thé (intérêt = zéro). RE-ARG. Et le pompon : tu regardes l’étique des ingrédients, tout va bien, tout est bio, produits je sais plus où, et là, la phrase finale t’achève : « emballé en CHINE ». RE-RE-ARG. Non mais les gars, sérieusement ???
    (je me suis énervée toute seule en boutique, désolée de continuer ici mais je sais QUE TU COMPRENDRAS :D ahah)
    Superbe nouvelle rubrique !! go go goooo !

  400. Merci Merci Merciii !
    Tellement contente qu’une blogueuse aussi influente que toi parle de cette thématique et en parle aussi bien ! et aux vues du nombre de commentaires positifs et de l’engouement suscité par cet article, il me tarde le prochain de la rubrique « Go Green »
    Je ne connais pas le livre dont tu nous parles, mais je pense que je vais me le procurer rapidement :)
    Merci aussi pour tous ces bons conseils :)

  401. Salut Coline,
    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog!oulalala…Bon je suis plutôt d’accord sur le principe mais boire de l’eau du robinet tout le temps vu le goût bof bof….et puis les mouchoirs en tissus une fois que tu t es mouché dedans tu peux le mettre à laver car sinon ça devient un nid à bactéries!
    Ah et puis j ai vu un commentaire sur les patates bio et je pense que c’est un des produits qui a le plus de pesticides et je vous donne un ptit conseil mieux vaut bio que local dans certains cas malheureusement car même si elles viennent de loin et que c est pas écolo la c est votre santé qui en prends un coup! car les agriculteurs ne mangent pas leurs propres patates!! « non bio » car ils savent qu’i y a beaucoup trop de produits nocifs!et va trouver au supermarché du coin des patates bio et local!

  402. C’est la 1ere fois que je commente, alors que je suis ton blog depuis plusieurs mois maintenant.
    Je suis très intéressée par ce type d’articles, continue!

  403. Je te conseille de regarder ce blog: http://zerowastehome.blogspot.ca/

    Bon c’est en anglais… Je l’ai vu à Tout le monde en parle (au Québec), et cette française immigrée aux USA expliquait qu’elle et sa famille jetaient pour moins de 1kg par an, tout le reste étant recyclé ou composté. L’écouter a été une grande inspiration. Je n’en suis pas la, et je n’y serai certainement jamais, mais il me semble que c’est important.

    Voici la fiche technique de l’émission :

    Être vert par simplicité volontaire

    En changeant radicalement son mode de vie, Béa Johnson a réussi à réduire la quantité de déchets de sa famille à moins d’un kilogramme par année. L’exploit demande des efforts et une rigueur considérables et la conversion l’a fait passer par toute une gamme d’émotions, dont l’obsession. Certains gestes très simples, peu contraignants et faciles à intégrer au quotidien peuvent réduire de beaucoup les rebuts. Mais les vêtements et le maquillage? Et les enfants dans tout ça? Utilisez-vous du papier de toilette? Allez-vous au restaurant? Avez-vous encore des amis? Tant de questions et autant de réponses dans cette entrevue fascinante!

    Elle a écrit un livre que je compte acheter dans les prochaines semaines (Zéro déchet, aux Éditions Transcontinental) (j ne sais pas en France).

    Bref, je me suis dit que ça pourrait t’inspirer ;)

    La bise

    PS: Hier j’ai acheté de l’huile en bouteille en verre et de la farine en gros. Juste après avoir lu ton article. Des petits geste importants… merci !

  404. Merci pour cet article très intéressant et qui propose de vraies alternatives faciles à mettre en place ! (les sachets pour les fruits et légumes par exemple, je n’y avait pas pensé !)
    Ça m’intéresse aussi de savoir comment tu fais pour la lessive et les produits ménagers ! Un prochain article ? :)

  405. C’est la première fois que je post un commentaire et pourtant je suis le blog depuis un bon moment maintenant,mais ce genre d’article green est génial (même si trééés long ;) ) et nécessaire ! ( et cette phrase atrocement longue)
    Je lis aussi le le livre de Béa Jonhson en ce moment et on a tous du taff pour arriver à son niveau ! Merci Coline !!!!!

  406. Je trouve un réel écho entre ton article et la vie telle que je la conçois. De mon côté, c’est aussi eau du robinet dans une bouteille en verre, thé en vrac (teeeeellement meilleur) et sac en toile pour les courses. Que je fais en grande partie au marché et niveau coût, c’est à peu près comme au supermarché. Et avec le relationnel en plus. J’aime de plus en plus acheter local et je tente de sensibiliser mon entourage à ce mode de vie plus safe pour la planète (et pour la santé). Alors merci pour cet article !

  407. Hello Coline et salut aux suiveuses de ce blog qui me liront,

    Je suis désolée de lire les attaques (plus ou moins virulentes) dont Coline a été victime suite à son post Go Green n°1!
    Celles qui suivent Coline savent qu’il s’agit d’une démarche profonde, qu’elle fait preuve d’une véritable réflexion sur son mode de vie (et pas que sur la mode dans sa vie)!

    De plus je voudrais la féliciter de son tact! Au lieu de rentrer dans le cadre des lectrices en les culpabilisant, elle présente dans ce premier post des gestes simples! Et il y a une infinité de ces petits changements que l’on peut faire, mais qui bout à bout peuvent faire la différence!

    Dans cette vidéo (https://www.youtube.com/watch?v=XI4ZEs_WN9g#t=25 ) Sarah Britton, blogueuse culinaire végétarienne, nous démontre qu’en faisant un seul geste chaque jour, on peut changer sa vie!

    Je pense que l’idée de Go Green va dans la même direction: changer une chose chaque jour (ou presque) pendant une année ça fait combien? Plus de 300 gestes?? Comment cela ne peut-il pas faire de différence? Surtout si l’on multiplie ça par le nombre de personnes ayant fait ce pas!

    Mieux vaut commencer par de petits gestes faciles à tenir sur la durée que ce lancer dans de grands changements trop radicaux que nous ne tiendrons que quelques mois!

    Chacun fait comme il peut, à son rythme, l’essentiel c’est la naissance de cette conscience!

    Les livres et documentaires alarmistes/ catastrophistes/ lanceurs d’alertes sont certes nécessaires, mais ils ont parfois comme résultat d’en rendre certain extrémistes et d’autres adoptent la technique de l’autruche.

    Je salue donc les initiatives « à la Coline » qui s’y prend tout en douceur, et surtout en parlant de sa propre expérience sans jugement et sans discours moralisateur!

    Je suis d’ailleurs ravie des commentaires qui suivent et qui font des propositions, ou ajoutent des infos à celle de Coline (voire qui corrigent si nécessaire)!

    Je terminerai par ce proverbe chinois m’a interpellé en début d’année qui dit: « Ne craignez pas d’être lents, craignez seulement d’être à l’arrêt ». A méditer….

    Portez-vous bien!

  408. genial,bonne idée de nous faire partager cela; même si je mettais certaines choses en pratique , je peux progresser sur les sachets en plastique. C’est quand on regarde autour de nous que l’on comprend combien il est VITAL de protéger notre environnement. D’autant qu’il nous le rend bien,
    merci à toi bise

  409. Je suis très mal à l’aise en lisant cet article. Non pas pour ce que tu expliques (qui pour moi relève plus du bon sens que de l’écologie mais bon…).

    Mais le premier geste quand on se dit « écolo » n’est-il pas de ne pas surconsommer ? Hors, avec ta salle de bain qui croule sous les produits de beauté, tes tonnes de vêtements, chaussures, accessoires, tu fais de sacrés dégâts à la planète !
    Surtout que tu dis souvent que tu te fais livrer. Donc dès que tu achètes un vêtement : énorme consommation due à l’utilisation d’un ordinateur + emballage de l’habit + transport de l’habit + éventuellement retour de l’habit s’il ne va pas. Sans compter la pollution que produit ce vêtement quand il est produit et acheminé dans les centres d’envoi.

    Je ne juge pas, chacun fait ce qu’il veut (je suis loin d’être parfaite à ce niveau là). Mais je n’arrive pas à comprendre qu’en ayant ton mode de consommation, on se revendique écolo et pire, qu’on vienne expliquer aux autres que les dosettes à café, c’est maaaaal.

    1. Ouais. Bon. Je ne vais pas m’évertuer dans les commentaires à répéter ce que j’ai déjà dis 10 fois auparavant (je ne t’en veux pas de ne pas avoir lu tous les commentaires, juste, de mon côté « moi-toute-seule ») c’est vaguement fatigant… Ca te met mal à l’aise? ok. Tu trouves que c’est du foutage de gueule? Ok. Tu ne juge pas? Mouais, faut le dire vite et à l’envers. Bref, désolée que tu sois déçue ou choquée, pour moi ce qui compte c’est les centaines d’autres commentaires de personnes pour qui ce post est quelque chose de positif.

      1. D’abord, je te prie de bien vouloir m’excuser pour mon ton, beaucoup trop cassant et inutilement agressif.

        Ce que je veux dire, c’est qu’il est évident que je ne juge pas ton mode de consommation (moi-même je voyage beaucoup, donc une vie entière d’achat compulsive de fringues émettrait moins de CO2 que la mienne !), mais j’ai du mal à lire cet article qui oscille entre gentils conseils et leçons pour être écolo, alors que clairement le mode de vie que tu mènes est contraire aux principes de l’écologie.

        Tes conseils sont intéressants et ont l’intérêt d’être applicables facilement et par tout le monde. Mais ça « coince » – pour moi- vu le contexte : tu fais partie des gens qui surconsomment les biens. Alors est-ce vraiment judicieux de rédiger cet article ?

        Maintenant, tu as répondu à ma question : si tu as des centaines de commentaires positifs de gens qui découvrent que les sachets de thé ce n’est pas écolo, et qu’ils vont faire un effort là dessus, alors oui, cet article était utile.

        Bonne soirée, et encore désolée !
        (Surtout que je suis ton blog que j’adore depuis des années sans jamais laisser de commentaire… c’est malin ;) )

        1. Merci pour ta réponse…positive ;) Je vais dire une chose très importante (et sur laquelle je reviendrai sans aucun doute dans mon prochain post sur le sujet!): vous ne connaissez PAS mon mode de vie (j’écris en majuscule pour l’impact, pas parce que je « hurle » intérieurement, hein ^_^). D’ailleurs ni mon mode de vie, ni ma vie, ni ce que j’en fait, ni ce qu’il s’y passe etc. C’est un gros gros problème avec les blogs, malheureusement, les gens ont l’impression que ton blog=toi, beaucoup sont incapables d’imaginer qu’il puisse y avoir plus (ou moins) à côté (et pourtant…).
          Tu dis que je fais partie des gens qui surconsomment. Ok, mais sur quoi te bases-tu? Ce blog? Prends-tu en considération tous les éléments importants et qui pèsent dans la balance? Sans vouloir être prétentieuse ou je ne sais quoi de négatif: je ne pense pas. (et là je m’adresse à toi personnellement puisque je te « répond » mais ça vaut pour tout le monde, au final ;))
          Bref, je me rends compte que j’ai fait une erreur en commençant ma série par ces thèmes puisque oui, forcément, d’un côté on se dit « pouah l’autre vas y comme elle se vautre dans la sape » et de l’autre « pfouah la blague, elle croit impressionner qui avec son café en grain » (je grossis volontairement le trait, of course).
          Bref-bis, je suis en train de préparer un long post à ce sujet, en ligne dès que possible, et j’espère qu’il offrira une vision des choses…différente :)

      2. Pour toi ce qui compte c’est les messages positifs? Mouais alors pourquoi réponds tu presque exclusivement aux commentaires négatifs (comme celui là) en essayant de te « justifier » tant bien que mal…
        Je suis une des NOMBREUSES personnes qui t’ont laissé un gentil message très encourageant et je suis déçue voire dégoûtée de voir que tu ne prends même pas la peine de remercier ces personnes dans un seul et unique commentaire (parce que je comprends bien que tu vas pas répondre 600 fois). J’attendais au moins ça de toi, bah non… Tu préfères te justifier auprès de personnes ingrates. Ma foi c’est ton problème et bien tu as perdu une lectrice et à mon avis je ne suis pas la seule. Dans tes commentaires, tu t’enfonces.
        Salut

        1. Tu penses que je suis dans une course à la lectrice? Tu te trompe. Des lectrices, j’en perds et en « gagne » tous les jours, c’est le jeu. Aujourd’hui j’ai remercié tout le monde au début de mon article. Effectivement je ne peux pas dire « merci » au 620 commentaires de cet article, tu as raison. Suis-je ingrate pour autant? Je ne pense pas. J’ai répondu aux commentaires que je trouvais pertinents, non pas forcément parce qu’ils n’allaient pas dans mon sens mais parce qu’ils soulèvent quelque chose que j’ai du mal à accepter, à savoir un esprit assez négatif et j’ai trouvé important d’expliquer, tant bien que mal, sûrement très maladroitement, que ces personnes avaient en partie tort et surtout jugeaient quelqu’un dont elles ne connaissent pas le vie.
          Depuis 3 jours je passe un temps fou à lire tous vos commentaires, à répondre à certains, à lire les mails qu’on m’envoie etc. Tout ça pour entendre au final « tu as perdu une lectrice »? Euh… Ben si ce sont des lectrices qui prennent et voient les choses de cette manière j’ai limite envie de dire tant mieux. (j’ai dit « limite », hein!) Vraiment navrée que certaines prennent les choses comme ça :(

          1. J’ai beaucoup apprécié ton article! Et OUI, je l’ai lu jusqu’au bout!
            Je suis dans une démarche que je qualifierai de « LESS IMPACT » (le no impact me paraît compliqué à atteindre) donc tes mots font écho à ce qui s’instaure progressivement chez moi.

            Une idée:
            Pour les fruits et légumes, je les commande sur internet auprès d’une asso de petits producteurs de ma région (Bordeaux représente!) et je les récupère dans des cagettes en bois qu’ils récupèrent la fois d’après. Donc FINI LES SUREMBALLAGES DE CONCOMBRES!!! Tu dois sûrement avoir ce genre d’initiatives vers chez toi, non?

            Bravo pour ton initiative en tout cas ;)
            La bise

            E.

            http://www.appartement21.com

          2. Malheureusement l’esprit négatif est très répandu ! Il va falloir apprendre aux gens l’écologie, mais aussi le positivisme, c’est un sacré apprentissage :)

            Très bon article en tout cas Coline. Merci de parler de ce sujet assez sensible, tu l’as fait très simplement, sans prétention, mais c’est très clair ! Et je ne vois pas en quoi le fait que tu achètes des vêtements te décridibiliserai dans ta démarche écologique, ce n’est pas incompatible.
            L’écologie ne se généralisera que si les gens arrivent à y trouver une forme de plaisir, or c’est le problème actuellement, c’est que ça apparait aux gens comme couteux et « chiant », à chacun de trouver son propre équilibre dans sa consommation :)

  410. Hello!
    De base assez écolo, même si je fume et consomme (plus ou moins) mais en effet le but n’est pas d’aller vivre en hermite dans la forêt, je suis toujours très contente de voir tes articles Go green!
    Le dernier où tu parlais d’alimentation m’a particulièrement touchée, j’étais déjà en train d’avoir le déclic « prendre soin de la planète c’est bien, mais prendre soin de soi-même c’est important aussi » et ça m’a d’autant plus encouragé à continuer sur ma lancée!
    C’est une jolie philosophie de la vie que tu as Coline et c’est une touche de bonheur quotidienne que de te lire :)

  411. Moi aussi j’ai lut ce livre et je suis complètement d’accord ! Ce livre est une véritable révélation… tellement de petites choses qui nous paressent normales, finalement n’ont aucun sens ! Comme toi j’ai commencé à faire des changements, aujourd’hui j’ai acheté des bocaux pour quelques produits vendu en vrac et des filets pour les fruits et légumes du marché ou supermaché. Ce n’est peut être pas grand chose pour commencer mais il y a un début à tout et si tout le monde s’y métait se ferait une énorme différence !
    Bonne continuation à toi !

  412. J’adore cette rubrique, tu prêches une convaincue mais au moins, cet article me fait réviser mes basiques, voir que le curseur parfois se relâche, et on se sent moins seule dans son combat avec, il faut le dire, aussi soi-même devant la société du « désir » et du « tout prêt à l’emploi ». Pas encore osé passer le cap des mouchoirs en tissu, et j’ai trouvé ton astuce pour les sacs en légumes géniale, y compris pour faire le marché,ça me frappe combien ce geste est simple et impensé. go greeeeeeen ! et surtout continue !

  413. Pour être franche, je trouve le concept intéressant. Je ne suis pas forcément écolo, mais ai envie de faire des petits gestes au quotidien pas compliqués qui peuvent améliorer notre environnement et notre santé, ou du moins ne pas aggraver les choses.
    Mais, les solutions que tu donnes sont un petit peu extrêmes pour moi.
    Je ne me sens pas prête à me moucher dans du tissu, payer des légumes bio le double de légumes basiques etc…
    Mais je respecte vraiment tous les efforts fournis par toutes les personnes comme toi!!
    Et petite question, j’achète mes légumes chez Grand Frais également. Ils ne sont pas bios. Penses-tu qu’ils soient moins toxiques que les légumes de chez Auchan par exemple?

    1. Si tu ne te sens pas prête alors ça ne sert à rien de te forcer :) Quant à Grand Frais, ah non ce n’est pas bio du tout et c’est aussi imbibé de pesticides &co que chez Auchan ou Lidl ;)

  414. Super initiative de ta part en tout de nous en faire part. J’en avait entendu parler d’elle vivant aux États-Unis. Personnellement la chose qui me rend hystérique c’est le gaspillage d’eau. Au moment de la douche, du lavage des mains, de la vaisselles etc… J’ai beau dire à mon homme d’arrêter de rester 3h sous l’eau, que çà ne sert à rien de rincer 3 fois la vaisselles et de rester 3 min sous l’eau pour « bien » rincer les mains au lavage rien n’y fait. J’ai grandi à la campagne de parents agriculteurs. C’est là que j’ai vue à quel point l’eau est rare et importante. En France on est assez privilégier avec toutes nos nappes phréatiques mais rien n’y fait peut d’entre nous n’y faisons réellement attention. C’est pour çà que çà me fait réellement plaisir (oui j’aime le mot réellement) de lire ton article. Alors MERCI

  415. Franchement cet article est un révélation pour moi , je suis ton blog depuis longtemps et moi aussi j’ai décidé depuis quelques années de faire attention à mon impact sur la planète . Cela fait du bien de pas se sentir seule à vouloir plaisir à dame nature . Je vais donc m’empresser de faire ses petits changement et acheter ce super livre que je vais lire de suite ! En tout cas continu , tu es vraiment formidable :)

  416. Tu m’as bien faire rire avec les mouchoirs en tissus :-)
    J’en utilise depuis toute petite, c’est donc normal pour moi d’en utiliser :-) dans la famille nous avons des nez souvent enrhumé et sensibles, la douceur d’un mouchoir en tissu est quand même plus agréable et indéniablement plus écolo.

    Mais c’est souvent les regards de mes amis qui me choque  » Ah mais c’est sale ! » « mon grand-père avait les mêmes » …. Les aprioris vont changer j’espère ! En tout cas, j’ai fait de mon copain un nouvel adepte du mouchoir en tissus ;-)

    J’adhère totalement à tes posts « Go Green », alors fonce !

  417. j’ai tout lu et je suis toujours en vie, oui…. mais parce que c’est très intéressant tout simplement! Le Bio et l’écologie m’interpellent de plus en plus, même si je ne suis pas encore à ton niveau! Bon courage pour lire les commentaires, je dois être au 539… ;)
    jaivoulutester.over-blog.com

  418. Je n’ai lu que le passage sur l’eau. (le reste pour demain).
    Après avoir vu un reportage sur Arte, je ne peux plus boire l’eau du robinet. En une année, on consomme un excrément… Beurk.
    En plus, en Bretagne, elle est potable certes, mais région agricole, donc pas nette nette. Je garde ma Volvic… Même si j’aimerai consommer celle du robinet pour éviter le plastique…

  419. Joli article. J’attends de voir les suivants car celui-ci m’apprend peu de chose (mais pas rien : je retiens les filets réutilisables pour les courses !).
    Par contre, ce que j’ai adoré c’est lire les commentaires (suis en congé mat’ avec pleiiiiiin de temps devant moi, ceci explique cela hein !).
    Déjà pour l’aspect « débat ». Parce que moi aussi au début je me suis dit « m’ouais bof, ça révolutionne pas tout non plus ». Mais en fait, ce sont toujours de bons petits trucs pour certaines qui ne s’y seraient pas mises et qui auraient envie de faire un premier pas vers des gestes écolo.
    Ensuite (et surtout) pour les petits trucs donnés par tes lectrices : ça c’est bien sympa !

    Si je puis me permettre, le prochain « Go Green » sur le ménage ce serait top moumoute parce que je suis une grosse quiche à ce niveau-là (et je le sais, c’est pire que tout !)

    Donc, merci bien pour cette rubrique. Je valide !

  420. Bonsoir Coline,
    Un mode de vie a changer, des habitudes a gommer et des gestes a reapprendre …
    Motivation garantie grâce a votre article !
    Merci !!!! (Et merci aussi pour vos conseils fringues qui sont aussi très perspicaces !)
    A très vite ;-)

  421. Merci Coline pour cet article! Moi j’adore quand tu sors un peu des posts « fringues » (même si j’aime bien aussi hein ;)) Je prends note et ai hâte de lire les prochains articles Go Green! ^_^ Et juste pour que tu le saches tu m’as beaucoup fait réfléchir sur ma manière d’acheter les aliments & cosmétiques depuis 1 ou 2 ans (je sais plus maintenant?) et je trouve çà vraiment chouette, instructif (sans prise de tête) et bref j’ai pas mal évolué dans ma manière de consommer et de chercher des informations aussi :) Donc continue à partager çà avec nous pleaseee Bonne journée ^_^

    1. Bonjour Coline, c’est mon 1er commentaire sur ton blog mais il fallait que je le fasse ici, car ce sujet me tient de plus en plus à cœur. Je fais de plus en plus attention à ce que je mange, j’essaie de limiter ma consommation de viande (et en tant que vraie carnivore qui n’aime pas les légumes, c’est compliqué !) et à ce que j’achète.
      Je bois l’eau du robinet depuis toujours, je trouve ça vraiment bête de porter des packs lourds alors qu’on a la même chose chez soi ! Personnellement j’ai trouvé une carafe en verre à 50 centimes sur une braderie, et j’en suis ravie !
      Pour les petites bouteilles si pratiques à emporter dans son sac, il y a les Gobis (http://www.gobilab.com/), je ne sais pas si qqn en a déjà parlé avant, si oui désolée, mais je trouve que c’est tellement chouette !
      Sinon j’ai opté pour les cotons à démaquiller lavables, la cup, les produits de beauté bio (et ma peau va de mieux en mieux !) et j’achète de plus en plus sur les sites de vide dressing type Vinted, mon porte-monnaie me remercie en plus ! Et je n’hésite pas à dire que je ne veux pas de sachet dans les magasins, peu importe le regard des vendeur(se)s !
      J’attends avec impatience la suite de ces articles !

      1. Ah et aussi, pour celles et ceux qui ne veulent pas se séparer de leur Senseo, on vend des capsules rechargeables très pratiques :)

  422. 539ème comm… tu devrais peut être continuer cette rubrique..!

    Juste pour dire que je suis super sensible à tout ce que tu dis dans cet article. Perso j’ai pas très envie d’aller sur des blogs écolo et pourtant ça me parle, j’essaye de mieux faire chaque jour et voir que tu parles de ça me réjouit. Je veux dire que je préfère toujours le partage d’expérience sur ce sujet avec des copines ou la famille (ouais au final quand on te lit tout les jours on a l’impression de te connaître…), ça me parle et me convainc plus, va savoir pourquoi… Genre c’est grâce à ça que j’ai arrêté les cotons pour me démaquiller. J’ai découpé une serviette micro fibre de chez Decathlon, je l’utilise humide, avec ou sans produit, après un tour en machine avec les serviettes et roule !
    Et quand je vois que je suis passée au thé en vrac (bon pour le goût) et que je pense même pas à apporter ma boîte pour éviter le sachet qui sert à rien, je me dis que c’est tous ces petits trucs qui font des gros trucs, non ?! Bref merci…

  423. Wouaw je ne m’attendais pas à autant de réactions et d’encouragements. Et bien je rajoute mon OUI alors !!! oui!oui!oui! C’est tellement interessant et en plus c’est pas barbant quand c’est toi qui en parle. C’est clair, propre, rangé et en plus ya des images lol

  424. C’est vrai que si chacun faisait un peu plus attention, la Terre se porterait mieux ! Moi j’essaye de toujours avoir des sachets réutilisables sur moi. Du coup, je demande « sans sachet » quand j’achète des vêtements, ou à la pharmacie par exemple.
    Sinon je vais essayer une lady cup… On va limiter les déchets à ce niveau là également…
    Et j’aimerais me mettre à faire mes produits d’entretien, ma lessive etc…
    Plein de bonnes intentions. Petit à petit je vais y arriver !

  425. Très bonne idée d’article ! merci pour cette initiative.

    Je n’ai pas pris le temps de lire encore tous les commentaires (mais je compte le faire, je suis sûre qu’il y a d’autres bonnes idées dans ceux-ci), et je ne sais pas si quelqu’un en a déjà parlé ou pas. Mais, es tu passé aux cotons en tissu bio pour le visage ? Moi déjà un an, et je suis très satisfaite (et je n’achète plus de coton jetable, dont la fabrication est très polluante)

    hors sujet : j’hésite toujours à utiliser les gélules acnease… étant peu doué en anglais, j’ai du mal à faire confiance au site et à la composition … as-tu des informations sur leur traçabilité, ou si une agence (comme la FDA) contrôle ce genre de produit ? merci beaucoup!

  426. Hello Coline,
    Je ne vais pas faire trop long promis. Juste te dire que ce post # 1 est extra et que tu peux lui faire des suivants sur d’autres sujets qui te/ nous préoccupent.
    En parlant de préoccupation, j’aimerai savoir si tu as un avis sur la cup.
    Merci de nous offrir ces sujets de débats très constructifs. Car, effectivement chaque geste compte, même le plus petit soit-il.
    L’

  427. Hormis les mouchoir en tissus qui sont un nid a microbes et que je n’utilise pas car tout le temps malade, je mets en pratique les autres conseils. Acheter bio en supermarché c’est pour moi un non sens quand on sait que la plupart des produits bio actuels sont absolument pas ecolos, bourrés de traitement chimiques et calibrés au mm près. Ya qu’a voir la gueule des concombres : ils font tous la même taille et sont tous aussi droit que possible. Je sais pas, il doit exister un casting du plus joli concombre ou un truc du genre….
    Pour moi, rien de mieux que le paysan du coin qui vend uniquement des produits de saison. Et pour le thé, stockomani fait des théières en verre a 2 euros. Je sais pas dans quelles conditions elles sont fabriquées, mais cest milles fois mieux que les sachet de thé a la menthe qui sentent tout sauf la menthe. Voila c’était mon moment ecolo ;)

  428. Bonsoir Coline,
    tes articles sur le « BIO » sont définitivement mes préférés ! Je me retrouve dans tout ce que tu dis :).
    J’ai déjà une famille pas mal écolo -genre maison avec 0 chauffage (juste le soleil sur les GRANDES vitres et un poil à bois aucazou …), composte, panier BIO, eau du robinet qui décante dans la carafe, etc.
    Mais je les pousse encore plus (je ne mange plus de viande et donc eux BEAUCOUP moins par exemple, mais j’ai que 17 ans alors mon influence est moindre …) et tu m’aides énormément :D !

    Genre j’imprime tes articles et je les faits passer autour de moi, à mes amies, famille …
    Ton avis est suuuper instructif, précieux et précis !
    Alors merci merci merci,
    bisous :)

  429. Bonsoir Coline,
    Je tenais juste à te laisser un énième commentaire pour te féliciter de ta démarche!
    Je pense que ces trucs peuvent aider certaines personnes à prendre conscience que non seulement des petits actes peuvent déjà changer notre impact sur la planète mais surtout changer notre comportement de consommation. Car pour moi, c’est bien là que se situe le problème… On nous rabâche sans arrêt les oreilles (et surtout les yeux) avec des produits dont on aurait même pas imaginé avoir besoin. J’ai vécu 4 années au Kenya et je me souviens m’être retrouvée prise d’une crise d’angoisse à mon retour face au rayon éponge du supermarché… De combien de type d’éponge avons nous réellement besoin???
    Je travaille dans l’éducation populaire, principalement avec des mamans qui sont souvent persuadées que si elles ne nettoient pas avec les super produits anti-germe leurs enfants vont tomber malade, que le bio c’est hors de prix,…
    Ma position c’est que chacun doit se renseigner, lire, se documenter et surtout développer son esprit critique. Je ne suis pas parfaite en matière d’écologie et je me dis chaque jour que je devrais faire des efforts.
    Alors voilà, te lire m’a fait plaisir et surtout m’a donné quelques idées de choses à faire pour avancer un peu…
    Concernant les fringues, depuis quelques années j’achète 50-60% du temps des vêtements de seconde main (vide-greniers, magasin, trocs entre copines ou collègues )… Une goutte d’eau mais la mienne…

    Bonne continuation et j’ai hâte de lire la suite…

  430. Bon j’ai clairement sauté l’intro, vu que j’ai proposé Béa Johnson alors que tu en parlais. Allo la cruche, y’a quelqu’un ?! Bref. Les grands esprits se rencontrent ;)

    Marion (qui va faire attention à lire les intro, des fois ça sert)

  431. Trop bien cet article je fais exactement les mêmes gestes et j’ai été aussi largement influencé par le livre de Bea Johnson!! ou encore l’art de la simplicité de dominique Loreau qui sont les bases de réflexions. La visualisation du film HOME ou encore TRASH (sur ce que devienne nos déchets) m’ont sacrément secoué! J’ai aussi lancé mon blog dans le domaine pour rencontrer et partager mon expérience avec d’autres personnes sensibles à la cause de notre planète: http://lessismorebysophie.blogspot.ch

    J’ai des personnes qui me critiquent beaucoup depuis que je suis devenu Bio/Eco… et j’en suis sacrément triste…

  432. Bonsoir Coline !

    Belle initiative que tes articles Go Green, que je lis aussi avidement que les autres catégories :) On peut aisément reproduire ces gestes écolos dans la vie de tous les jours, et j’adore toujours autant ta façon de raconter les choses, bien construite mais toute en légèreté !

    Quand j’ai vu le nombre de commentaires assez important, je me suis amusée à en lire (pas mal). C’est vrai que je ne comprends pas vraiment l’avis des personnes qui sont pro-écolo mais critiquent les gestes que tu appliques au quotidien, en disant que ce n’est pas cela l’essentiel. Pourtant, il faut bien commencer par quelque chose ! On ne peut pas changer son mode de vie du jour au lendemain… C’est bien beau de jouer les moralisateurs et de dire qu’on ne fait que se déculpabiliser.

    Personnellement, je n’ai que 20 ans, encore au foyer familial. J’aimerais bien intégrer ces valeurs au sein de la maison, même si côté électricité et eau, on fait pas mal attention à la consommation. Niveau nourriture, ce n’est pas vraiment ça… Alors je lis tes articles en prenant des notes sur ce que je pourrais faire une fois installée dans mon chez-moi !!

    Stay focused sur les commentaires positifs (en bien plus grand nombre !), on est contente de voir une blogueuse mode partager cela avec nous. Et ton optimisme fait du baume au coeur !

    Bonne continuation Coline,
    Pauline

  433. Tout d’abord, merci et félicitation pour ton article! J’attends les prochains, comme ceux des looks, beauté et autres, avec impatience!
    Moi aussi, je suis très sensible à l’écologie même si comme toi, je craque très régulièrement pour les articles de mode. Je suis toujours à la recherche de nouvelles idées et astuces pour « réduire mon impact écologique », donc merci encore!

  434. Super Article !
    Ca fait du bien, et on ne pense pas toujours à toutes ces choses ! Je vis au Mexique en ce moment, j’essaie de faire de mon mieux mais c’est difficile dans un pays où il n’y a même pas de poubelle dans la rue !
    Pour ton conseil sur l’eau, j’avais lu que les bouteille en verre avaient aussi un fort impact sur l’environnement à cause de leur fabrication et du transport necessaire plus important que pour les bouteilles plastiques. Tu les réutlises alors c’est sur que ca se discute, mais en Allemagne par exemple il existe des consignes pour les bouteilles plastiques, une autre solution ?

    Merci en tout cas !

    Charline

  435. Hello Coline. Article très intéressant !! cependant les Senseo font du mauvais café car le café dans les dosettes est juste degeul**** ! J’habite à l’étranger et ici on ne trouve pas de dosette, j’ai donc acheté en France avant de partir les dosette Senseo rechargeables, non seulement écologique (car on vide le marre de café à chaque fois) mais en plus on peut mettre du très bon café à l’intérieur ! Pour ma part café tout droit de la Tanzanie !! Hummm !! :)
    Bonne jou