Manger sain

Tout d’abord, un immense merci pour toutes vos réactions suite à mon post All about b.i.o! C’est un sujet qui me passionne et je suis vraiment ultra heureuse qu’il trouve écho chez certaines d’entre vous! <3

Et comme vous vous avez eu l’air emballé par l’idée d’un post sur l’alimentation…le voici!

Encore une fois et même si je le répète tout au long de cet article, c’est ma vision des choses. J’ai mis plus de temps à écrire ce post car c’est un sujet qui me tient beaucoup à coeur et sur lequel je suis relativement « révoltée »… Mais pour autant j’ai essayé de ne pas tomber dans le cliché de la meuf super vénère contre le système et qui crache à la gueule de tout ce qui n’est pas bio ou « bien » d’après son point de vue.
C’est un sujet très délicat et complexe à aborder. J’ai fait de mon mieux mais si jamais vous vous sentiez « froissé » par une phrase, un mot ou que sais-je, ne le prenez pas personnellement, s’il vous plaît, je ne suis pas là pour juger, ne l’oubliez pas! :)

alimentationaujourdhui

Alors qu’à la base tout était extrêmement simpleJe plante ma nourriture quand il le faut, je la récolte quand il le faut et je la mange, je tue un sanglier quand j’ai terminé le précédent et je laisse mes carottes dans la terre pour l’hiver – aujourd’hui l’alimentation est devenue un domaine extrêmement controversé et complexe.

Entre les scandales sanitaires, les révélations qui piquent (comment ça on a nourrit mon steak avec du steak et du coup il est devenu complètement cinglé??? WHAT DE FOCK?!), les industriels qui bourrent de plus en plus leurs produits d’additifs, d’ingrédients pour rendre « plus bon, plus rose, plus vert, plus compact, plus liquide… », qui vont même jusqu’à décomposer des produits pour les recomposer ensuite, qui nous vendent des tomates qui ne pourrissent jamais et qui ont poussées hors sol en plein hiver, du fromage où on ne trouve aucun trace de…fromage (??), des bâtonnets de crabe sans crabe… Se nourrir correctement et sainement est devenu un véritable casse-tête.

Les gens (consommateurs et « producteurs ») veulent que tout soit moins cher, plus rapide à préparer, avec une durée de vie inhumaine, avec plus de goût, au point d’en oublier les bases même de ce système.

Dans ce domaine tout le monde est « coupable ». Les industriels, les agriculteurs, les organismes de santé public, mais aussi évidemment, nous, les consommateurs.

 

commenttumanges

Aussi objective que je puisse l’être, je me considère comme une personne à l’alimentation très saine.

Je mange énormément de fruits et de légumes, des céréales semi-complètes ou complètes la plupart du temps, peu de viande et de poissons, de moins en moins de laitages, très rarement de plats préparés, d’aliments raffinés et très bio. Et je bois de l’eau, aussi (ah ouais??).

Après, soyons bien d’accord, je ne suis pas du tout une petite chose parfaite. Quand je vais au ciné je mange du pop-corn au caramel et des Dragibus, l’été j’adore  faire des énormes barbecues avec mes potes ou commander des pizzas le dimanche soir arrosées de coca et tous les matins je bois un capuccino (voir deux, surtout les lundis…) avec un petit sucre carré. J’ai aussi une grosse tendance au grignotage (et plus c’est sucré, plus c’est parfait!) et ce depuis presque toujours. Il y a aussi des périodes où je mange « moins bien », parce que je suis seule chez moi et pas la motivation pour cuisiner, parce que je manque de temps ou simplement parce que un jour x ou y, j’ai envie de manger des cochonneries et rien d’autre.

Bref, on n’est pas à l’armé, je ne me roule pas par terre d’effroi quand je constate que je n’ai pas mangé l’ombre d’un légume lundi dernier. Pour moi l’équilibre d’une alimentation ne se joue pas sur une journée mais plutôt sur une semaine. Si j’ai mangé très sainement tous les jours de la semaine sauf le mardi où j’ai préféré manger des glaces vanille/fraise du matin au soir, il n’y a pas mort d’homme. Ca fait partie de ma liberté ou tout du moins de la liberté que je m’autorise à avoir.

Pour mes courses, je les fait dans mon supermarché et j’essaie d’acheter mes fruits et légumes principalement chez mon épicier bio car 90% du temps ils sont français et toujours de saison!

Je ne me suis encore jamais tournée vers les AMAP car je n’ai pas envie de ne pas pouvoir contrôler le contenu de mes courses chaque semaine (ce n’est peut-être pas le cas pour toutes les AMAP mais celle près de chez moi fonctionne de cette manière).

J’utilise par contre, depuis quelques temps, un système très bien foutu qui s’appelle La Ruche qui dit Oui! Le concept est simple, vous trouvez une « ruche » près de chez vous et chaque semaine, les agriculteurs et producteurs divers de votre région vous proposent leurs produits. Vous commandez ce que vous voulez/ce dont vous avez besoin et une fois par semaine, vous allez chercher votre petite commande.

 

commentarrivela

J’ai eu la chance de grandir dans une famille où on m’a inculqué de bonnes bases en ce qui concerne l’alimentation. Mis à part à quelques périodes de ma vie j’ai donc toujours mangé plus ou moins sainement, des fruits, des légumes etc. Il y a assez peu de choses que je n’aime pas mis à part le poisson et la viande pour lesquels je n’ai vraiment pas une passion dévorante.

Et quand je suis tombée enceinte, les choses ont pris un tournant un peu plus sérieux. J’ai commencé à me renseigner sur l’alimentation, à lire des bouquins passionnants, à échanger avec des tas de personnes sur le sujet. Pendant ma grossesse j’ai pensé à ma fille, dont la santé ne dépendait que de moi et de ce que j’avalais quotidiennement. Je me suis rendue compte que ce serait une injustice totale pour elle que de me nourrir n’importe comment durant 9 mois et le vrai déclic est arrivé.

J’ai commencé à manger de plus en plus bio, de plus en plus sainement et depuis…c’est resté. Aujourd’hui ce mode d’alimentation est totalement intégré à ma vie de tous les jours et est juste devenu « normal ».

 

commentbienmanger

Bien manger, ce doit être une habitude. Une vraie, habitude. Comme celle de se brosser les dents le matin pour éviter d’avoir une haleine de poney et de perdre toutes ses dents dans les 10 ans à venir. Une habitude comme celle de tirer la chasse d’eau quand on va aux toilettes. Une habitude comme celle de respirer, jour et nuit, du lundi au dimanche ou celle de cligner des yeux.

Pour bien manger il est important de comprendre le fonctionnement de son corps, ses besoins, ce qui le fait carburer et être en bonne santé.

Un corps a besoin de tout (ou presque) ce que la nature nous offre. Que ce soit les fruits et légumes, les céréales, les viandes, l’eau, l’huile, et une alimentation équilibrée se joue avant tout sur la variété et la diversité des aliments que l’on avale. Il faut essayer de manger de tout MAIS en quantités raisonnables. Se nourrir uniquement de fruits, ça ne fonctionne pas. Ne jamais manger de céréales, ça ne marche pas non plus. Le corps a besoin de glucides, de lipides, de protéines, de fibres, de vitamines, d’oligo-éléments, de sels minéraux, d’eau et j’en passe, bref, de tout un joyeux bordel!

Mais il n’y a pas vraiment de règle absolue car je pense que l’autre point (très) important c’est qu’il faut apprendre à écouter son corps et à le connaître.

Moi par exemple, je mange très très peu de viande et de poisson mais je suis très très fruits et légumes, céréales en tous genre. Je peux passer 1 mois entier sans avaler la moindre miette de viande et me sentir pleine d’énergie MAIS PAR CONTRE laissez-moi deux jours sans fruits ou sans légumes et je tombe comme une mouche.

Il faut donc apprendre à se connaître, tout simplement, et être constamment à l’écoute de son organisme. Une fois qu’on sait comment on fonctionne tout devient très facile et intuitif!

 

langoisse

Comme pour les cosmétiques, nous vivons dans la désinformation la plus totale et le seul moyen de s’y retrouver et de retourner à un mode d’alimentation plus sain est d’accepter de sortir des sentiers battus, d’essayer de comprendre les choses par soi-même, de ne pas croire tout ce qu’on peut nous raconter et de s’informer coûte que coûte.

Ca passe évidemment par la connaissance du fonctionnement du corps humain mais aussi par les recherches approfondies sur le sujet de l’alimentation puisque, dieu soit loué, on trouve de plus en plus d’ouvrages qui dénoncent les manipulations dont nous sommes victimes au quotidien (retrouvez la liste des mes bouquins favoris à la fin de l’article).

Il ne s’agit pas de manger à 300% bio ou de rejeter l’industrie agro-alimentaire en bloc. Il s’agit simplement d’être suffisamment renseigné sur le sujet pour pouvoir, une fois de plus, être un consommateur libre.

 

danslapratique

Dans la pratique, voilà ce que je pourrais vous conseiller:

(Encore une fois, chacun fait comme il veut, évidemment! Je base ces conseils sur mon propre mode de fonctionnement mais rien ne vous empêche de l’adapter ou d’en trouver un différent si vous y arrivez :))

produitstransformes

–>les sauces tomates, les pizzas toutes faites, les cassoulets en boîte (??)(QUI mange ça??), les plats préparés en tous genre. Si vraiment on y tient, on évite ceux contenant plus de trois additifs dans la liste des ingrédients. Apprendre à faire les choses par soi-même. Une pizza sera 1000 fois plus cool et meilleure si vous la faites vous-même et vous serez sûrs de ce qu’elle contient.

réduireviandepoisson

–> Les aliments les plus « pourris » qu’on puisse trouver. Les animaux sont traités n’importe comment, « élevés » souvent hors sol, entassés dans des cages, des hangars insalubres, les veaux retirés de leur mère dès la naissance pour être nourris au lait synthétique, engraissés et parfois abattus de façon inhumaine.

–> Les poissons quant à eux, ce n’est plus un secret, vivent dans un environnement complètement moisi ou alors grandissent en élevages.

–> Il faut essayer, si on le peut, de privilégier les viandes bio ou tout du moins venant d’un bon boucher ou, mieux encore, d’un éleveur local! Et on évite toujours de manger le gras car certains polluants ont tendance à s’y accumuler de façon dangereuse.

–> Et on se rappelle aussi que NON, biologiquement parlant, on n’a pas besoin de manger de la viande tous les jours! Même quand on est un homme!

–> Pour les apports en protéines, pas de panique, il reste les oeufs (là aussi, bio de préférence ou achetés directement dans une ferme « clean »…), le soja et les associations céréales-légumineuses.

fruitslegumesbio

–> Ils sont beaucoup moins chargés en pesticides & co (je ne dis pas qu’ils en sont exempts car ne rêvons pas, le 100% bio existe aujourd’hui difficilement…), ont beaucoup plus de goût, de meilleures valeurs nutritives et une plus grande concentration en anti-oxydants. Si on ne peut ou ne veut pas de fruits et légumes bio, on les épluche toujours. Les saloperies ont tendance à se concentrer dans la peau.

produitslaitiers

–> Oui on nous bassine depuis toujours avec le lait, le calcium, la vitamine D, l’ostéoporoooose et compagnie. Sauf que ce sont des grosses conneries et que le lait est trèèèèèès loin d’être aussi bon pour la santé que ce que l’on voudrait nous faire croire. On trouve du calcium dans quantité d’autres aliments comme les choux verts, les figues sèches, les amandes, les brocolis, le chocolat… Vous êtes « intolérant au lactose »? Pas vraiment étonnant puisque le corps humain n’est juste biologiquement pas conçu pour consommer de si grandes quantités de lait animal! D’autant plus si on a des problèmes de peau car les hormones contenues dans le lait animal ont une sérieuse tendance à aggraver la situation. A lire sur le sujet: Lait, Mensonges et Propagande de Thierry Souccar.

céréalescomplètes

–> Ce type de céréales est beaucoup plus rassasiant (car assimilés plus lentement par l’organisme) et bénéfique d’un point de vue « santé » car tous les éléments intéressant se concentrent dans le germe et l’enveloppe (germe et enveloppe supprimés lorsqu’ils sont raffinés)

sucrerapides

Coca, sodas en tous genre, bonbons, gâteaux industriels contenant du glucose-fructose ET les édulcorants

–> Les premiers sont parfaitement inutiles au corps humain. Dangereux: risques d’obésité, de diabète, décalcification, cancers… Et addictifs: les sucres rapides sont directement envoyés dans le sang, ce qui engendre une hyperglycémie puis une sécrétion d’insuline pour finir par une hypoglycémie rapide. Résultat? Le corps réclame à nouveau du sucre.

–> Attention aux bonbons! Les bonbons sont de vrais petites bombes chimiques, blindés de colorants et d’additifs. Il a été prouvé que certains colorants, au pif le E120 (Cochenille/Acide Carminique) pouvaient provoquer l’hyperactivité chez les enfants (et il est interdit aux Etats-Unis), et le constat n’est pas forcément plus glorieux quand on se penche sur les autres colorants ou additifs qui composent notre paquet de dragibus…

–> Quant aux édulcorants, alléluïa, on commence enfin à reconnaître que ce n’est rien d’autre qu’un énième poison créé par les industriels. Sur le sujet je vous conseille cette vidéo, très intéressante et qui traite notamment de la Stevia…

boiredeleau

–> Là encore ce n’est un secret pour personne, notre corps est principalement composé d’eau. L’eau est nécessaire au bon fonctionnement de notre organisme et indispensable à nos cellules. Ca vous permettra aussi d’hydrater votre peau de l’intérieur! On ajoutera à ça que de nombreuses eaux minérales contiennent du calcium… Je dis ça… Je dis rien…

–> Si vous avez du mal avec l’eau (ce qui est un peu mon cas en dehors des repas), ajoutez une pointe de sirop (bio, if possibeul ou tout du moins sans colorant ni additif).

–> Evitez autant que possible toutes les boissons très sucrées du genre jus de fruits à base de concentré (moi je dis que le 100% pur jus passe encore…), coca et sodas en tous genre.

–> Et surtout évitez absolument de les boire light! Si vous faites attention à votre ligne alors buvez de l’eau, avec un peu de sirop si vous aimez le sucre ou alors autorisez 1 ou 2 verres de VRAI soda, le week-end. Bref, ne tombez pas dans le panneau des industriels qui vous vendent un produit ‘miracle-qui-fait-pas-grossir’ mais qui vous pourrira la santé.

 

mangertoutbio

Alors là pour moi, dans l’idéal, c’est un immense OUI!

Manger bio c’est respecter son corps mais aussi la planète et la nature, les animaux et j’en passe. Même si le 100% bio est difficilement réalisable de nos jours (on peut retrouver des pesticides, des antibios etc. jusque dans l’eau courante, donc bon…) il y a malgré tout un état d’esprit mille fois plus respectueux qui se cache derrière et je pense qu’il ne s’agit pas uniquement de vouloir du 100% safe mais plutôt d’essayer d’adhérer à quelque chose de différent.

Mais encore une fois ceci est un idéal. Comme pour les cosmétiques il ne s’agit pas de devenir un illuminé du bio et de refuser catégoriquement de manger quelque chose de non certifié. Comme on l’a vu juste au dessus, il s’agit surtout de faire les bons choix plutôt que de se tourner vers du tout bio.

 


mangerbiomeilleuresante

Définitivement, oui, oui et re-oui! Même si le risque zéro n’existe pas, privilégier dans certains domaines des aliments bio est indéniablement un atout santé et ceux qui disent le contraire sont soit des industriels de l’agro-alimentaire conventionnelle, soit des personnes mal renseignées.

Certains pesticides, par exemple, sont accusés, de manière certaine ou suspectée, de créer des troubles neurologiques, des troubles de la reproduction, de provoquer des leucémies, des cancers de la prostate, du cerveau, de la peau, d’être des perturbateurs endocriniens ou de provoquer de l’asthme.

Déjà, là, je te vend du rêve, hein?

Les pesticides sont (quasi)(cf « labels ») interdits en agriculture bio. Evidemment ça ne signifie pas qu’une pomme bio ne pourra jamais contenir de trace de pesticides mais entre une pomme qui en a été aspergée pendant plusieurs semaines et une pomme qui, pas de bol, s’est pris une bourrasque de vent accompagnée de 3 gouttes de pesticide du champ du voisin… (ici c’est une image un peu bateau car une exploitation bio ne sera jamais labellisée si elle se trouve à proximité d’une exploitation conventionnelle!)

Du côté des additifs moins d’un cinquantaine sont autorisés pour les aliments bio contre plus de 300 pour les aliment conventionnels et ils sont évidemment soumis à une utilisation très stricte et réglementée.

Arômes synthétiques, édulcorants et exhausteurs de goûts (cf « Glutamate Monosodique » juste en dessous…) sont strictement interdits, de même que les acides gras trans.

De l’autre côté les aliments bio conservent excessivement plus de minéraux, de vitamines, nutriments que les aliments non bio.

Manger bio c’est aussi avaler moins de sel, de sucre et de « mauvais » gras.

 

prixdubio

Oui, manger bio coûte encore (malheureusement) un peu plus cher que le non-bio.

Mais pour autant il faut sortir du cliché! On peut aujourd’hui trouver des aliments bio à des prix très abordables, voire parfois moins cher que leurs confrères non-bio. Et surtout le tout est de ne pas oublier qu’il ne s’agit pas de manger à 100% bio mais de faire les bons choix.

La plupart des supermarchés ont aujourd’hui développé leur gamme bio-marque distributeur. On peut très bien manger bio sans pour autant aller se ruiner en biocoop ou chez le petit épicier bio du coin qui vend une pomme à 12€.

Sans oublier les AMAP et beaucoup de petits producteurs qui proposent aujourd’hui de la vente directe aux consommateurs. Moins d’intermédiaires=moins cher.

 

mangerbiomangermoins

Je vous avoue que j’ai effacé et ré-écrit ce paragraphe plusieurs fois, le cas du « manger moins » étant un peu délicat. Donc que ce soit bien clair, il ne s’agit pas ici d’inciter à un quelconque régime amincissant ou à se laisser crever de faim en ne mangeant que du céleri bio mais plutôt de lever le voile sur quelques « combines » des industriels et de comprendre aussi que parfois, il faut peut-être réapprendre à manger.

glutamate

Mon élève favori! Est-ce que vous avez déjà entendu parler du Glutamate Monosodique? C’est un additif alimentaire, plus exactement un exhausteur de goût qui a pour effet d’exciter vos papilles et de développer votre envie de manger les aliments en contenant. Exemple: qui n’a jamais, après avoir avalé 1 ou 2 chips, fini par descendre le paquet en 1/2h? C’est ça, le glutamate monosodique. Une excitotoxine (qui porte bien son nom, dites donc…) qui vous pousse à manger plus et bien souvent plus d’aliments pas vraiment bénéfiques pour votre santé. Si on ajoute à ça  son pouvoir destructeur de système nerveux et cancérigène, on est bien!

Pour info on en trouve un peu partout dans les aliments conventionnels, que ce soit dans les légumes, les gâteaux, les apéritifs salés, les plats préparés…

onnesaitplusmanger

Le corps fonctionne de façon très simple: quand on a faim, le cerveau reçoit un message. A partir de là, tout être humain normalement constitué va…manger. Lorsque l’on arrive à satiété, l’estomac va mettre une vingtaine de minutes à envoyer un autre message au cerveau pour lui dire « c’est bon, mec, je suis blindé, merci! ».

Le problème c’est qu’aujourd’hui de nombreuses personnes mangent excessivement trop vite (moi la première!). Le temps que le message de satiété arrive au cerveau, ces personnes auront donc eu le temps d’avaler plus de nourriture qu’il ne leur en faut car ils n’auront tout simplement pas respecté le rythme naturel de leur corps. Rythme naturel qui demande une mastication lente et appliquée, un vrai temps calme pour le repas et surtout une réelle considération de ce qui est mangé.

En se comportant ainsi, le risque de « trop » manger est donc très important.

Est-ce que « trop manger » est dangereux pour la santé? Oui, à partir du moment ou ce « trop » engendre un surpoids important, voire une obésité. Ici il ne s’agit évidemment pas d’esthétique mais simplement de santé! Pour la petite info sachez qu’aux Etats Unis l’obésité tue plus de personnes que les accidents de la route…

onnesaitplusmacher

Lorsque les aliments quittent notre bouche pour atterrir dans l’estomac ils devraient normalement tous être…liquides! L’estomac n’est en effet par prévu pour digérer des morceaux. A partir de là les sucs gastriques ont plus de peine à digérer le contenu de l’estomac. Ca entraîne alors, quasi systématiquement, ce que j’appelle « le coup de barre post repas » et ce pour la simple et bonne raison que le corps doit monopoliser plus d’énergie pour assurer le bon fonctionnement de la digestion. De ce fait, tout le reste du corps est à la rame.

BREF!

Manger bio c’est se préserver, avant tout, des additifs qui poussent à la consommation. Manger bio c’est aussi mieux se nourrir, avec des aliments plus riches nutritivement parlant. Manger bio c’est aussi essayer de respecter ce qu’il y a dans son assiette, en évitant le gâchis. En clair, si on prend tous ces points en considération il se pourrait que le bio soit finalement moins onéreux que ce que l’on pense. Tout est une question de relativisation et je pense que lorsque l’on veut changer ses habitudes alimentaires il faut aussi savoir se remettre en question.

 

moinsgrossir

ligne

La question est pas mal revenue, sur les réseaux sociaux et dans les mails que certaines m’ont envoyé. On m’a notamment demandé si ma « ligne » était liée à mon alimentation bio et il est vrai que la question « comment tu fais pour avoir cette ligne après avoir eu un enfant » est récurrente depuis les débuts de mon blog. Je vais donc enfin prendre le temps d’y répondre.

Donc, deux choses:

– Premièrement avoir un enfant ne signifie pas forcément qu’on va prendre 30 kilos et ne jamais les perdre par la suite!

Evidemment il y a toujours des cas particuliers, des soucis de santé durant la grossesse qui peuvent entraîner une prise de poids excessive et surtout n’oublions pas que, prendre du poids durant sa grossesse est juste NORMAL. C’est bon pour vous et c’est bon pour votre bébé. Mais prendre trop de poids, a contrario, peut devenir dangereux…

J’ai certes eu la chance de prendre très peu de poids durant ma grossesse (9 kilos, tout compris) mais je pense que c’est avant tout parce que j’ai fait très attention à mon alimentation durant ces 9 mois (attention! Je n’ai pas dit que je me privais. J’ai juste mangé sainement et écouté mon corps).

Ensuite, j’ai allaité durant près de 6 mois. Je ne dis pas que toutes les femmes doivent allaiter leur bébé, cela reste un choix que seule la maman peut et doit faire si elle en a envie, mais il est prouvé depuis fort longtemps qu’allaiter permet de retrouver son poids pré-grossesse plus rapidement.

Deuxièmement: mon métabolisme a radicalement changé suite à ma grossesse.

Avant j’étais comme une grande partie des femmes, si je mangeais mal ou trop, je prenais du poids. Depuis plusieurs années maintenant je n’arrive plus à prendre de poids et ai même tendance à en perdre à la moindre occasion (notamment ces derniers mois, sans aucun doute à cause de mes soucis hormonaux).

Certes je mange sainement et je n’ai donc pas de raisons apparentes de prendre du poids mais je me considère malgré tout comme un « cas particulier » car j’ai peu d’activité physique et je ne me prive pas.

N’oubliez jamais que le plus important ce n’est pas votre poids ou votre taille de pantalon mais le fait de vous aimer telle que vous êtes et de vous accepter!

biofaitilmoinsgrossir

En un sens on pourrait presque dire oui…mais attention, bio n’est pas égal à diététique! Manger bio ce n’est pas un régime mais malgré tout, en un sens, on peut considérer que manger bio peut limiter les problèmes de poids.

Les produits bio sont dépourvus de grand nombre d’additifs (le glutamate, il connait pas, le bio…), contiennent moins de sels, de sucres et compagnie, ils ont en effet tendance à moins faire grossir que certains produits traditionnels comme les plats préparés, les sauces, la viande

Mais ce qui est le plus important là dedans c’est que la plupart des gens qui mangent bio font très attention à leur alimentation, sont à l’écoute de leur corps et savent (ou ont appris) à manger à leur faim. Ils prennent le temps de cuisiner tous les jours, pour pouvoir contrôler à 100% ou presque ce qu’ils avalent.

Une partie de ma famille, par exemple, mange très sainement et très bio et personne (ils sont 6, dont 4 enfants) n’est en surpoids, même la maman qui a eu 4 enfants et qui n’a plus 20 ans! Evidemment, ils sont un très bon exemple et ce n’est pas une vérité absolue mais j’ai toujours trouvé ça très « parlant ».

Après évidemment si vous mangez bio mais que vous mangez trop ou trop riche, avalez 12 tartines de pain bio et de beurre bio tous les matins, mettez 8 sucres bio dans votre café bio, mangez 1 kilo de pâtes bio et de sauce tomate bio au boeuf bio tous les midi et une pizza bio tous les soirs… Il n’y a pas de miracles! Et bio ou pas, très souvent lorsque l’on mange mal on prend du poids (tous problèmes de santé pouvant faire grossir mis à part, évidemment!).

labelsetqualite

Il existe plusieurs labels pour l’alimentation bio, en France:

– AB (Agriculture Biologique) est le plus courant en France, il existe depuis 1985 et impose que 95% des ingrédients d’un produit soient d’origine biologique. Les OGM sont strictement interdits, de même pour les pesticides et les engrais chimiques.

– Nature et Progrès, le label le plus exigeant, le cahier des charges et plus strict que celui du label AB, il labellise non pas uniquement des produits mais des exploitations entières, tous les traitement chimiques sont interdits et les traitements vétérinaires réduits.

– Le logo « Eurofeuille » représente le label qui assure que la réglementation européenne à propos de l’agriculture biologique est respectée MAIS il est moins strict que le label AB (=autorisation de la présence d’OGM jusqu’à 0;9%, autorisation des pesticides quand il n’y a pas d’équivalent)

En gros, tout ça se vaut plus ou moins. A partir du moment où un produit est labellisé –> il est bio. Il n’y a donc pas de bon bio ou de mauvais bio (même si oui, on l’a constaté, certains labels sont plus exigeants). Et vous pouvez donc sans souci vous tourner vers les marques distributeurs des supermarchés!

Après, évidemment, il y a toujours des dérives, des producteurs peu scrupuleux qui font de la merde, des produits labellisés qui ne devraient pas l’être…

Le plus important d’après moi c’est d’accepter qu’on ne vivra jamais dans un monde parfait, avec des gens parfaits, une alimentation parfaite, des cosmétiques parfaits. L’erreur et la connerie existent, elles sont humaines et sans vouloir être pessimiste je pense que même si les choses peuvent s’améliorer, il en sera malgré tout toujours ainsi…

En attendant je ne pense pas que des cas isolés de « mauvais bio » doivent tout remettre en question, il ne faut pas généraliser et mettre tout le monde dans le même panier.

 

ecologielocavore

Ce n’est plus un secret, l’industrie agroalimentaire classique est un véritable fléau pour l’environnement.

Les terres sont complètement vidées, stérilisées à force de non-respect, alors on les bourre d’engrais, engrais qui détruit encore plus la terre et les milliers de micro-organismes qu’elle contient, alors on remet une couche d’engrais supplémentaire, et puis on n’aime pas les insectes et les champignons alors on les tue avec des insecticides et des fongicides. Et oui je peux faire pousser des tomates au mois de janvier, keskya, je les fait pousser dans des serres, sans terre, ça marche très bien, tu vois et elles sont dégueulasses oui tout à fait. Et au final tout le monde, de la terre à l’humain en passant par la vie présente entre les deux, en pâti.

Je vais être un peu extrême mais l’agriculture est devenue un putain de grand n’importe quoi! Avec d’un côté du gâchis, de la sur-production, des aliments de merde et de l’autre une énorme partie de la population mondiale qui crève de faim. Mais à part ça tout va bien…

(pardon)(je me calme)(promis)

A force d’en vouloir toujours plus, de vouloir de tout et n’importe quoi n’importe quand, de vouloir toujours moins cher, agriculteurs, industriels et consommateurs ont fait de ce système à la base si bien rôdé, un gros bordel.

(mince)(loupé)

Manger bio, local et sainement c’est essayer, tant bien que mal, de sauver ce qu’il reste à sauver et d’agir à son niveau, de revenir à un respect de la nature et de la terre et prendre ses responsabilités.

Quant au point « locavore » il s’agit bien évidemment d’un engagement écologique fort. Faire venir des mangues du fin fond de je ne sais quel pays en avion ou en cargo, même si elles sont bio, on a vu mieux, non? En essayant de privilégier les produits issus des terres françaises on fait déjà un très joli geste pour la planète. On n’hésite pas non plus à aller directement chez les producteurs. Plus c’est proche de chez vous et mieux c’est! Cela vous permet aussi de savoir d’où vient réellement ce que vous mangez et, point non négligeable, ça coûte beaucoup moins cher!

Sans pour autant, encore une fois, tomber dans l’excès. Vous avez envie d’une mangue (bio ou pas)? Achetez une mangue et mangez une mangue! Mais essayez de ne pas en faire une habitude.

conclusionbio

 Encore une fois, merci à tous ceux qui auront lu cet article du début à la fin. Comme je l’ai dit au tout début, ça a été un peu compliqué pour moi car autant j’ai définitivement un côté « relax » en ce qui concerne les cosmétiques, autant chez moi on ne rigole pas avec la nourriture et ce que l’on met à l’intérieur de son corps.

Pour essayer de conclure cette longue tartine j’ai envie de vous dire que, que vous soyez étudiant, que vous viviez chez vos parents, que vous soyez multi-millionnaire, que vous soyez au chômage, que vous viviez avec un mec qui n’en a rien à foutre de manger sainement (oh tiens, c’est moi! ;)), sachez qu’il y a toujours un moyen de faire changer les choses.

Quand on le désire vraiment manger sainement et manger bio peut devenir beaucoup plus accessible.

Pensez supermarchés, pensez AMAP, pensez petits producteurs près de chez vous, pensez potager si vous avez un petit espace vert (ou une terrasse ou un bord de fenêtre, les tomates poussent très bien en jardinières :)).

Pensez à manger des aliments de meilleur qualité qui, en quantité moindre, vous nourriront excessivement mieux que leurs confrères conventionnels. Pensez aussi cuisine car un plat préparé par vos soins sera toujours moins cher qu’un truc industriel pas très très bon et sûrement plein de vilainetés.

Pensez à vous informer pour savoir ce qu’il se passe réellement dans vos assiettes! Comme pour les cosmétiques le changement est beaucoup plus facile quand on connait la vérité. Qui accepte de se faire berner en toute connaissance de cause?

Mais pour autant essayons de ne pas nous transformer en relou de compèt’ et évitons de nous faire vivre un enfer!

sedocumenter

– A lire:

Santé, Mensonges et Propagande: Le bouquin qui fait froid dans le dos.

Consommateurs, revoltons-nous!: Le bouquin qui fait froid dans le dos, bis.

Les aliments qui guérissent: le bon bouquin pour connaître tous les bienfaits de certains aliments lorsqu’ils sont de qualité

La Méthode France Guillain: un peu de mal avec l’auteur qui essaie toutes les deux pages de faire la promo de ses autres bouquins et « méthodes » mais définitivement c’est à lire, c’est plein de bon sens et de très bonnes infos!

Le livre antitoxique: Celui-ci n’est pas uniquement axé sur l’alimentation mais il contient une grande partie traitant du sujet où sont notamment abordés les sujets des pesticides, additifs etc.

Lait, Mensonges et Propagande: Uniquement axé sur les produits laitiers. Une vraie grande claque dans la face.

– A regarder:

Notre poison quotidien

Faux sucre, zéro calorie, mais à quel prix?

Doit-on encore manger des animaux?

Vers un crash alimentaire

Je voudrais aussi citer les articles d’Eleonore Bridge à propos de son rapport à la viande et celui de Victoria au sujet de son « slow diet » (ici et ) que j’avais trouvé passionnant!

 

Je vous laisse, enfin, avec trois annexes que j’ai écrites pour ce post:

annexe1 ettoitumangesquoi hommesetenfants

 

 

 

 

 

 

567 commentaires sur Manger sain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Merci pour ton article Coline!!!
    Ah je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à trouver les produits laitiers « malsains » quand ils sont consommés de manière excessive… lol certes, ils sont essentiels dans notre alimentation mais de là à écouter les nutritionnistes qui conseillent 3-5 produits laitiers minimum par jour, c’est juste trop! C’est riche en triglycéries et cholestérol… Pas terrible… lol

    Bisous, bonne journée!

    Le monde des petites
    http://www.lemondedespetites.com/

    1. Long cet article, mais tellement vrai!
      Je suis d’accord avec toi. La seule chose qui m’empeche de manger toujours comme je le voudrai, c’est que:
      – Je travaille
      – Je travaille en banlieue (pas le choix de restau ou de supermarché)
      – La cantine n’est pas des plus fameuses…
      Cela dit, si je cuisinais…

      Enfin bref, t’as encore (toujours?) raison, c’est hyper important ce qu’on met dans son assiette!
      Just got the Chloé Susanna boots, take a look!
      http://www.thedeepbluecory.com/2013/09/the-one-chloe-susanna-boots.html

      Xoxo! Cory

  2. Ton article est très complet (comme celui sur le bio d’ailleurs !)
    J’essaie depuis quelques temps de mieux surveiller mon alimentation. Bon je passe au bio quand financièrement je peux, mais j’ai déjà arrêté tous les produits transformés… et bizarrement mon acné a diminué… LOL
    Bref, continue ce genre de post, c’est juste GENIAL

  3. Coline, là vraiment, chapeau l’artiste ! J’ai bu tes paroles… Je suis un peu dans le même cas : je ne me prive pas et je ne prends pas un gramme. Au contraire : quand je fais attention je perds un kilo en deux jours, effrayant ! Alors voilà je fais tout pour grossir, limite à me forcer mais rien n’y fait, c’est comme ça et puis c’est tout j’ai envie de dire… Je n’vais pas m’en plaindre non plus, non mais oh ! Manquerait plus que ça !

    M’enfin, toujours est-il que je suis 100% d’accord : le bio c’est la vie.

    Have fun !

  4. excellent article, j’adhere à 100%sauf que la legislation sur le bio ne cesse de s’assouplir et qu’à ce rythme, je ne sais pas trop ce que l’on mangera réellement…le canard enchaine publie regulièrement des articles là-dessus.
    de plus rien n’oblige à spécifier la présence d’OGM en dessous d’un certain seuil (3% me semble t il ),attention donc au soja.
    le mieux etant comme tu l’as dit d’acheter directement chez un agriculteur local dont tu connais les pratiques ( et celles de ses voisins!).mais je ne voudrais pas me montrer pessimiste hein;-)
    voilà…
    http://missjayci.blogspot.fr/

  5. Merci pour cet article Coline!

    je prendrais le temps de tout lire ce soir en rentrant du boulot, ça à l’air super intéressant :)

    Bonne journée!

    Isa

    1. Bon, tout compte fait je l’ai lu mnt :p

      Ton article est très ben fait, intéressant, bien structuré, facile à lire, et toujours avec cette petite touche d’humour :p

      Le sujet m’intéresse beaucoup (et encore plus depuis que je suis maman ;) )

      J’ai bien pris note des livres que tu recommandes et il me tarde de les lire, j’essaye petit à petit de transformer mes habitudes alimentaires et de me débarasser des mauvaises…

      Continue ce genre d’articles, j’adore :)

  6. Super article Coline !!!!!! Beau boulot !
    Je suis 1 000 fois d’accord avec toi. Je suis intrinsèquement convaincue que la pire des pollutions que l’on inflige à notre corps ne provient pas forcément de ce que l’on respire, mais surtout de ce que l’on avale.
    Et je suis persuadée que l’alimentation joue un rôle plus qu’essentiel dans notre bien-être, notre santé et celle de notre planète, aussi.
    J’aimerais me convertir complètement au type d’alimentation que tu prônes, bien que nos modes de vie actuels rendent la chose difficile (on a tendance à se laisser aller à la rapidité, à l’efficacité…).
    Ton article me donne encore plus envie de m’y mettre sérieusement et de changer mon monde d’alimentation.
    Merci en tout cas pour ce très bel article !

  7. j’adhère complètement à ton article, c’est parfois juste dur à appliquer au quotidien. J’ai changé mon mode d’alimentation depuis quelques mois en me tournant vers les produits « sains » et je me sens beaucoup mieux dans mon corps. J’ai aussi supprimé le lait et tenté le lait de riz, d’avoine ou d’amande qui sont de très bonnes alternatives.

    Pour les bordelaises qui passent par là j’ai fait un petit article sur la compagnie fermière qui est un collectif d’agriculteurs qui vendent fruits et légumes directement au consommateur: http://netaitilpas.tumblr.com/post/61093353910/la-compagnie-fermiere-a-bordeaux-fruits-et-legumes
    N’hésitez pas à y faire un tour si vous cherchez des produits frais, bons et au prix juste!

  8. J’ai tout lu… bon à part les annexes mais je vais le faire! Promis!

    Ce que tu expliques, je le « savais déjà », mais malheureusement pour moi le déclic n’est pas encore venu… Il m’arrive de manger bio surtout fruits et légumes mais il m’arrive aussi de préparer mes pâtes avec de la sauce en boite et de ne pas me soucier de ce qu’il y a dedans.

    Le temps du changement est venu!

    Merci de m’avoir fait découvrir la Ruche qui dit oui! j’ai découvert qu’il y a en avait une en Belgique, tout près de chez moi! (Bon elle est en construction mais c’est déjà positif!)

    Merci de nous ouvrir les yeux!

    bonne journée!

  9. Merci pour cet article très intéressant! et qui rejoint beaucoup ma manière de penser et de faire (achats bio ou chez le producteur etc.)

    Moi aussi j’ai eu une fille et ai retrouvé ma ligne très peu de temps après (7kg pendant la grossesse et taille 34-36 maintenant) et il semble que beaucoup de gens font mal la différence entre bien manger et se priver. C’est dommage.

    Après je te rejoins aussi sur faire attention à ne pas devenir non extrémiste de tout ça. Tout est dans le raisonnable (comme pour beaucoup de choses).

    En tout cas un grand merci!

  10. Bonjour ! =)
    Ton post est vraiment intéressant !
    Je viens de passer mon BTS Diététique, et pendant 2 ans, la nutrition et la santé ont était mon quotidien.

    Seulement une chose, le poisson est très important pour nous, notamment pour leur teneur en Acides Gras Essentiels (que notre corps ne peut produire et qui sont à l’origine de plusieurs hormones), ce sont les w3 et w6. Certes, il faut faire attention de sa provenance, mais ne pas le supprimer de notre alimentation !
    Pour ce qui est des protéines, le soja et les légumes secs sont en effet un bon compromis si vous ne consommez pas de viande. Attention toute fois aux œufs, surtout le jaune qui contient énormément de cholestérol et de lipides, mais peu de protéines. il ne faut donc pas compter dessus pour couvrir nos besoin en protéines.

    C’est tout ce que j’ai à redire Coline. =)
    Mais ton Post, je l’ADORE (comme tout d’ailleurs). Je ne suis qu’une « petite jeune », mais j’espère que l’on me prendra au sérieux !
    =)

        1. La consommer en Crue ! Sinon elle perd toutes ces vertus avec la chaleur car les acides gras polyinsaturé sont instables à la chaleur ! :)

  11. Ton article est vraiment passionnant (oui, oui, je l’ai lu jusqu’au bout) et est très riche en informations. Cependant, il y manque quelque-chose à mon goût. Pour moi, bio ou pas bio, il faut surtout savoir lire… les étiquettes. A la Biocoop par exemple, certains produits comme les céréales ou les gâteaux contiennent de l’huile de palme réputée moins chère que d’autres huiles. Personnellement, huile de palme et graisses végétales hydrogénées sont bannies de mon alimentation depuis belle lurette et je trouve au supermarché des gâteaux pour ma fille très bons qui contiennent de la farine, des oeufs, du beurre et du sucre (pas toujours bio certes) mais qui se rapprochent le plus d’un gâteau fait maison. Voilà, c’est juste pour dire que le bio peut aussi se révéler être un miroir aux alouettes, le mieux étant l’information et ton article est là pour ça. Merci.

  12. Ahahah !!!! j’ai tout lu ! merci pour ce post. tu es très bien, pas trop relou justement.. même pas assez ;)
    je suis déjà bien informée et j’ai fait ces choix de consommation il y a quelques années déjà : je suis « presque » végétarienne (par souci écologique surtout plus que pour ma santé), c’est à dire que je mange viande ou poisson juste quand je suis obligée soit 1 fois par mois max (soirée barbec, dîner chez des amis pour qui il est trop difficile de cuisiner sans viande, resto sans plat veggie), je mange beaucoup de légumes et de fruits de SAISON et LOCAUX (au max, j’avoue que j’aime l’ananas), je mange des légumineuses (pois chiche, lentilles, haricots) qui sont très importantes et trop peu consommées et des oléagineux (amandes, noix… en nature ou en purée en remplacement des matières grasses animales type beurre ou crème fraîche : une révélation ces produits !!!)
    Je voudrais rajouter quelques conseils qui me semblent indispensables:
    je suis d’accord avec le fait que l’on mange TROP de tout. au japon il est flagrant que les gens mangent beaucoup moins par exemple et j’ai eu faim en y vivant quelques temps… mais je me suis aussi sentie mieux (ballonnements, coup de pompe, énergie générale). Mais les habitudes ont la vie dure et je mange souvent TROP !
    manger VARIE : céréales, légumineuses, fruits, légumes, oléagineux, laits, poissons… : le secret c’est de VARIER ! pas de semaine boeuf, saumon, courgettes, tomates, salade, pâte et riz tout l’année. il y a une multitude de produits qu’on ne mange jamais et c’est dommage : une semaine lait de vache, une semaine brebis, une semaine lait végétal (amande, riz, avoine, soja…) c’est cool et ça donne de nouvelles idées. le quinoa, le millet, l’orge sont très sympa à cuisiner et changent des pâtes, riz classiques.

    et puis pour finir : je ne mange pas 100% bio car je n’ai pas toujours l’opportunité de mes lieux d’achat. mais comme tu le dis JUSTE pour la planète, les autres (et pas seulement SA santé) ça paraît juste plus sensé !
    Et si en plus tu fais LOCAL et de SAISON, t’as presque tout gagné !

    bise
    marie

  13. Merci pour cet article qui est très interessant et bien construit, même si le discours pro bio peut ne pas convenir à tout le monde, je trouve bien que tu « expliques le bio » dans le quotidien et les effets notables et benéfiques que cela peut apporter à l’organisme. Moi même adepte et soucieuse d’un bonne alimentation, j’ai appris des informations. Encore merci pour la qualité de ton article, je dis oui aux articles autours de l’alimentation,nous n’en parlons jamais trop !

  14. Super ton article !!!!

    Je me retrouve dans tout ce que tu dis, j’ai moi même réussit à changer complètement l’alimentation de mon homme !!

    J’ai aussi vraiment réduis ma consommation d’aliments à base de blé, qui est aussi « dangereux » pour l’organisme que les produits laitiers…

    Ce n’est pas facile tous les jours, et comme toi je ne suis pas irréprochable (loin de là) mais petit à petit les bonnes deviennent ancrées…

    Le Fromage faisait partie intégrante de chacun de mes repas (pour une savoyarde c’est obligé lol) et c’est maintenant un petit plaisir que je m’autorise de temps en temps et que j’apprécie d’autant plus du coup !!

    Bref, j’êspère que ton article provoquera

  15. salut, je te rejoins complètement dans tes idées…Comme toi, il y a quelques mois maintenant que j’ai découvert Emmanuelle et julien, et ma peau n’a plus rien à voir, je suis vraiment convaincu! j’utilise en plus, depuis 1 mois, le soir, les produits du dr janka qui sont sont super (2 crèmes à mélanger le soir), je te conseille de les essayer…..En ce qui concerne la nourriture, comme toi je me suis renseignée et informée, seulement j’ai beaucoup de mal à mettre en pratique ;-(. J’ai bien aimé ton annexe sur les menus, d’ailleurs si tu pouvais nous en donner d’autres, ça serait super car je ne suis pas une très bonne cuisinière…J’ai toujours bu du chocolat ou café au lait, j’adore ça mais depuis maintenant 1 an, je n’en bois plus car je sais que ce n’est pas bon mais c’est dur!:-(..D’ailleurs je te conseille les livre du Dr Joyeux qui sont vraiment pas mal!
    A+ ;-)

  16. Ton article est très intéressant ! Plein de belles vérités simples mais qu’il faudrait entendre au moins une fois. La ruche qui dit oui je viens de m’y inscrire, quelle belle idée ! MERCI pour ça ! Et merci de faire comprendre aux autres que la beauté pour le coup commence à l’intérieur de soi !

  17. Salut!

    Alors déjà merci pour ce (long) post ! Je trouve que tu résume très bien pas mal de concepts de manière simple et synthétique.

    En ce moment je suis dans le début de ma phase « manger mieux ». A ceci près que s’ajoute à tout ça une légère intolérance au gluten (pas la maladie, mais j’ai remarqué que dès que je mange du pain, le lendemain j’ai une migraine… le bad)

    Pour éviter de sentir le côté « privation » (pas de lait, pas de viande, pas de gluten), j’ai juste complètement changé ma façon de manger et arrêté de voir la viande et les céréales comme la base de mon repas. Désormais les légumes sont au centre (ça prend pas tellement de temps, et même pour les quiches en cuisine c’est facile à faire). Et à côté, éventuellement un peu de céréales, voire un peu de viande.

    Je pensais que ce serait plus dur une fois le boulot repris. Mais en fait le plus dur c’est le WE, quand tu as juste envie de faire ta loque et de commander un truc le dimanche soir. Mais comme tu le dis, pas la peine de culpabiliser pour tout, l’essentiel c’est d’essayer de faire au mieux, et de se sentir à l’aise dans sa démarche !

  18. Ce post fait super plaisir, car je m’y retrouve presque complètement.
    Suite à une ablation complète de la thyroïde, j’ai changé d’alimentation, car on m’a mise en garde contre une prise de poids presque fatale. Étant déjà bien dodue, j’ai donc tout changé.
    Je me suis mise au bio, je me suis aussi inscrite à une Ruche, et j’ai arrêté la viande (sauf invitations, mais là aussi, je fais attention). Je continue le poisson, les œufs et les laitages, mais j’ai vraiment baissé ma conso.
    J’ai aussi arrêté les boissons sucrées et le sucre raffiné. Et ma conso de gluten a aussi beaucoup baissé.

    Il faut que je le dise, oui, depuis que je fais attention à ce que je mange(6 mois), j’ai perdu 9 kilos. Et ça va sans doute continuer jusqu’à ce que j’atteigne un poids stable, encore quelques mois. Ma peau est aussi beaucoup plus belle et équilibrée.
    Je n’ai pas de carences, car je fais régulièrement des prises de sang pour connaître mon taux de cholestérol et ma TSH.
    Je mange à ma faim, pas de souci de ce côté car je suis une grosse mangeuse. Et je me permets aussi un gâteau ou une glace de temps en temps.
    Et en plus, je dépense beaucoup moins d’argent, car j’achète quasiment tout ce dont j’ai besoin à ma Ruche, qui est très bien achalandée. Donc il faut relativiser le prix du bio ! :)
    Donc en gros, je valide 100% de tes conseils, car je les suis moi-même.

    Mais alors, les gens réagissent si mal quand on leur dit qu’on ne mange presque plus de viande, c’est incroyable…

    1. Merci pour ton message, Christelle! :D Pour la viande je n’ai jamais eu de soucis, mis à part à une période où j’ai été totalement végétarienne et ce durant quelques années et où, là, c’était un peu compliqué. Malheureusement pour beaucoup de monde la viande=la vie. Ben non. Ou tout du moins pas pour tout le monde ;)

      1. Ce qui est dommage c’est que les gens ne comprennent pas qu’il n’y a pas UNE façon de faire, mais différents métabolismes et différents besoins. Christelle se sent beaucoup mieux depuis qu’elle ne mange presque plus de viande, et moi c’est l’inverse. A la suite de problèmes de santé on m’a conseillé de manger davantage de viande ( je n’en mangeais quasiment pas), et depuis je vais beaucoup mieux. Cet apport de viande dans mon alimentation est très bénéfique. J’ai beaucoup plus d’énergie le matin, je dors beaucoup mieux.
        Et voilà. Donc pourquoi juger les autres.
        Christelle est contente
        Je suis contente
        Nous somme différentes
        Chacune écoute SON corps, et mange en fonction de SES besoins.
        Si les gens pouvaient comprendre ça, et laisser chacun libre de ses choix…

        En tout cas merci Coline pour cet article excellent. (Et je m’y connais, c’est moi aussi un sujet qui le passionne)

        1. Entièrement d’accord! J’ai vraiment essayé de ne rien « diaboliser » dans mon post mais malheureusement je me rends compte que ce n’est pas aussi évident… Etant donné que je n’avais pas l’intention d’écrire un livre j’ai bien été obligée de « vulgariser », si je puis dire, certaines choses mais il va de soi que chacun doit faire en fonction de son corps et de ses envies. Et surtout, oui, arrêter de juger les autres parce qu’ils ne fonctionnent pas comme nous (ça c’est moins évident ;-)).

        2. Bonjour Coline et Elya,

          Tout pareil.j’ai été végétarienne quelques années et un peu « forcée » de me remettre aux proteines animales par soucis de santé.j’ai même eu des soucis hormonaux par abus de tofu (si si c’est possible!!)
          Super article en tous cas!

  19. Cet article est tellement passionnant (oui oui j’te jure j’ai tout lu ….même les annexes!!) alors j’ai juste un truc à te dire Coline : MERCI (un grand merci)!!

  20. Super article!
    Cela fait à présent 2 ans que j’applique ces règles vis à vis de mon alimentation. Donc ça me parle beaucoup!
    En ce qui concerne les Amap, je reçois chaque semaine un panier du producteur ( qui ne fait pas parti du réseau amap), où je peux (seulement si je veux) choisir toutes les semaines mes fruits et légumes parmi une liste. Personnellement, je préfère la surprise : cela m’oblige à découvrir des légumes que je n’achèterai jamais autrement (j’ai découvert la courge spaghetti la semaine dernière).
    Je ne conseille pas les ruches, système qui me gêne éthiquement, car chaque créateur de ruche fait un bénéfice sur les ventes.
    Sinon, à propos de ton annexe sur le grignotage : le fromage (bien qu’il fasse grossir, ça c’est sûr) est, contrairement au lait, tout à fait assimilable par notre organisme…
    Je te conseille fortement de réécouter cette émission qui est passée hier sur France Inter, surtout que le sujet semble beaucoup t’intéresser!

    http://www.franceinter.fr/emission-service-public-la-beaute-des-laits-le-lait-est-il-une-vacherie

    Merci en tous cas pour cet article!

    Jacinthe

    1. Merci, j’écouterais ça quand j’aurais deux minutes :) Mais je ne suis pas ultra d’accord avec ce que tu dis sur le fromage… Ca reste un produit laitier, pas ultra riche en calcium (contrairement à ce qu’on essaie de nous faire croire…) et plein de choses qui ne sont pas foooorcément bénéfiques pour notre santé. Mais c’est trop bon *____*

      1. En fait je me suis mal exprimée, c’est pas « assimilable » que je voulais dire (je te rejoins totalement à propos du calcium), mais plutôt « digestible »!

  21. Alors là je dis chapeau!!Ca c’est un billet super intéressant,super bien construit!!Merci,merci bcp!!Je m’empresse de le faire lire à quelques amies qui partagent ton avis et le mien.
    Pas toujours simple de se nourrir toujours bien mais là tu éclaires encore plus ma lanterne!
    Bonne journée!! ;)

  22. Je te l’avais déjà dis pour ton post sur les cosmétiques, mais je vais réitérer ici : MERCI ! (oui en capitales carrément)
    Depuis quelques mois j’essaye vraiment de changer mes habitudes alimentaires, de mieux consommer, et de faire le plus de bien possible à mon corps, et cet article m’inspire vraiment. Tes conseils sont très bons et ta façon de l’expliquer rend la chose plus « digeste » et plus facile à appliquer, vu à quel point il est simple de se perdre dans toutes ces marques et labels qui se vantent d’être plus sains. (Heureusement, mon mec est sur la même longueur d’onde que moi sur ce sujet…ça aide ! aha)
    Donc encore merci !!

    Bise

  23. J’ai tout lu ! ;) Certains points m’étaient déjà connus, j’ai appris d’autres choses avec les autres. C’est un vaste sujet et une discussion qui revient souvent avec mon homme (qui est encore plus à fond que moi dans le « manger mieux » !). La grande chance que nous avons, c’est que mon beau-père possède un grand terrain sur lequel il fait pousser fruits & légumes et il a aussi des poules. Résultat, on y fait notre « marché » toutes les semaines avec l’assurance que tout est bio et sain. Un vrai plus et une réelle économie aussi.
    Merci pour cet article et la bibliographie sur laquelle je vais sérieusement me pencher !

  24. Super ton article Coline !!!

    Je me reconnais vraiment dans ce que tu écris…

    Mes parents ont aussi joué un rôle super importants, et je pense qu’il est vraiment urgent que les parents prennent conscience qu’une alimentation saine et primordial pour la santé de leurs enfants…

    J’ai une alimentation saine, mais comme toi je ne suis pas parfaite !!
    Cependant petit à petit, a force de lire des trucs horribles sur les aliments « industriels », les pesticides, les viandes, les fruits et légumes empoisonnés… on essaie de prendre de bonnes habitudes qui s’encrent petit à petit dans une routine !

    Je te conseille aussi de renseigner sur le blé ! C’est un aliment bien « merdique » aussi, et il est à éviter au maximum… pas simple puisqu’on le retrouve partout, mais en tout cas c’est pour moi l’aliments N°2 après les produits laitiers, que j’évite au maximum.

    (Article sur le blé ->http://www.santenatureinnovation.com/quelles-solutions/ble-moderne-une-sorte-de-plastique/)

    Au plaisir de te lire !!!

  25. Merci Coline pour cet article, j’ai pas tout lu parce que je suis au travail et que y’a pas vraiment moyen de le lire paisiblement…. Mais je m’en délecte d’avance et ai même envie d’imprimer l’article pour le lire avant de ma coucher ce soir! ;) de ce que j’ai pu lire, c’est hyper intéressant alors merci d’avoir pris le temps de l’avoir écrit, ça me fait déjà réfléchir a mes habitudes alimentaires et j’espère arriver un jour a manger et consommer plus sainement!

    Bonne journée a toi!

  26. Merci pour cette mise au point qui est d’autant plus importante qu’elle sera entendue, j’en suis sûre, par un certain nombre de personnes et qui, peut-être, leur ouvrira les yeux !

    Je suis tout à fait d’accord avec ta pratique et ta « conception » de l’alimentation, et je m’aperçois que j’ai les mêmes habitudes (peu de viandes et de poissons, et si j’en achète, c’est de la qualité – et pas en quantité), beaucoup de fruits et de légumes bio et locaux respectant les saisons, des céréales bien présentes, et moi j’adore les légumineuses…mon copain me dit toujours « aaaah mais qu’est-ce qu’on va faire de ces pois-chiches, ces lentilles vertes + lentilles corail + haricots secs… »
    Oui mais moi je suis comme ça, j’aime bien assortir mes lentilles du jour à mes vêtements ;)))))

    Et pour le reste… et bien il n’y a pas beaucoup de reste en fait, puisque je ne consomme quasiment pas de sucre raffiné (et pourtant j’aime le sucre, mais j’ai trouvé la parade en faisant pas mal de gâteaux, etc, avec du sucre de canne complet bio, de la farine semi complète, du chocolat bio, bref avec des ingrédients bons et sains). C’est d’ailleurs ce que je conseille, ça évite de grignoter puisqu’il faut attendre que les biscuits ou muffins ou cookies cuisent, et donc on ne les mange qu’à des heures appropriées (goûter ou dessert).

    J’ai réussi à convertir mon copain qui traque (pire que moi !) le sirop de glucose-fructose, et depuis, il n’a plus de problèmes autrefois apparentés à un petit diabète. C’est la meilleure preuve que consommer mieux, c’est aussi se sentir mieux. D’ailleurs maintenant il est aussi fan que moi de quinoa et de boulgour (attention aussi, ce sont souvent des aliments qui viennent de loin, alors même s’ils sont bio, j’essaie de faire en sorte qu’ils participent au commerce équitable, et de les limiter pour des raisons écologiques… je fais attention, comme pour la mangue, que tu citais pour l’exemple – et en plus, malheur à moi, c’est un de mes fruits préférés !! :))

    J’ai donc remarqué que je ne dépensais pas plus que quelqu’un d’autre dans mon alimentation puisque j’achète beaucoup d' »essentiels », et pas de soda (les seuls trucs qu’on trouve à boire chez moi : de l’eau, des sirops bio, des laits végétaux…) ou de trucs transformés, pas d’aliments raffinés non plus (tout ou presque chez moi est complet ou semi complet). ça permet de découvrir de nouveaux aliments comme le lait de riz (j’adore, mais j’aime aussi comme toi le lait d’épeautre… tu as essayé pour faire des crêpes???? une tuerie !!), des biscuits bio très savoureux, etc… J’ai 26 ans (aujourd’hui !!!) et donc je garde toujours une perspective « fun » par rapport à l’alimentation et, simplement, je refuse de me laisser dicter mes goûts par les industriels et la pub (par exemple je milite pour la diffusion du Nocciolata contre le Nutella, je peux pas m’empêcher de réagir quand je vois une maman qui s’apprête à mettre machinalement un pot de Nutella dans son caddie, alors que c’est le même prix et que l’un est clairement plus nocif pour la santé que l’autre ! – bref, la folle qui se mêle de tout…)

    Enfin, je ne consomme plus de yaourt (je n’ai jamais aimé, et mon ventre les tolère moyen, donc bon), par contre j’aime le fromage alors j’en achète souvent, de chèvre ou brebis de préférence, et bio ou de qualité. Je fais très attention aux oeufs que j’achète, c’est un peu ma fixette « défense des animaux ».

    Sinon, tout comme toi, je fais peu de sport (je préfère la lecture pour me détendre, et ça ne muscle pas vraiment les cuisses!), et j’ai une silhouette « convenable » (on me demande souvent quels sont mes secrets… ben j’en ai pas) tout en ne me privant de rien à table, je pense que cela vient de mes préférences alimentaires.

    Bref, je vais de ce pas lire tes annexes.
    Désolée pour le pavé qui, au fond, reprend ce que tu as dit, en majorité (puis moi, personne ne m’a demandé mon avis en plus !)… mais ça me fait tellement plaisir de trouver un écho à mon quotidien dans ton blog (c’est d’ailleurs ce qui nous plaît dans les blog, je suppose), qu’il fallait que je réagisse !

    J’ajouterais que certains pensent que c’est un peu se prendre la tête que d’envisager l’alimentation sous cet angle… et bien au contraire, pour moi (et comme tu le rappelle en début d’article) c’est un réflexe et même un plaisir (j’ai eu aussi la chance de manger de « vrais » produits depuis l’enfance – grands-parents agriculteurs)! et puis depuis quand réfléchir est un défaut ? cela nous renvoie au propre de notre condition humaine… juger par nous-mêmes, faire des choix… c’est important.

    Bref, c’était l’instant my life, merci de m’avoir lue.
    Bisous et bonne journée !

  27. AMEN!

    Tu sais que je suis comme toi, une psychorigide de l’alimentation saine (haha, appelons un chat un chat! ON ASSUME) et d’ailleurs je te remercie infiniment pour ton petit clin d’oeil à mon slow diet.

    Je crois que c’est effectivement à la base une question d’éducation, éducation au bien manger et au respect de son corps, et en lisant ce que tu racontes à ce propos je me rends compte à quel point les personnes comme toi et moi avons de la chance. C’est une chance inouïe que d’avoir appris depuis petite à bien se nourrir, d’avoir forgé ses goûts autour d’une alimentation de qualité au lieu de la forger autour des frites-coca. Je vois énormément de gens manger mal et n’être absolument pas conscients de ce qu’ils se font.

    Mais du coup, je trouve vraiment important de communiquer à fond sur le sujet, même si comme tu le dis c’est compliqué parce que c’est un sujet qui nous tient tellement à coeur qu’il prend aux tripes et peut nous rendre mauvais communiquants (ils ne s’agit surtout pas de paraître snob, excessivement bien-pensant ou carrément dictateur). Moi je dois en bassiner plus d’un avec mon slow diet, mais je pense que petit-à-petit j’intrigue certaines personnes, et toi, l’influence que tu as sur beaucoup de jeunes filles pourra sûrement aussi faire son petit bonhomme de chemin. C’est ce genre de messages dont le monde a besoin parce que je trouve que tu as réussi à rester modérée, malgré tes convictions très fortes, et à rappeler l’essentiel: il est indispensable de manger sain, mais il ne faut pas oublier surtout d’être libre et équilibré. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, manger sain n’est pas ennuyeux, d’abord parce que les goûts évoluent et qu’il y a plein de bonnes choses à (re)découvrir mais surtout parce que ce n’est pas une prison, lorsque l’on a besoin de faire un petit craquage, ce n’est pas grave. Je suis comme toi, parfois je me jette sur des trucs sucrés – bon, ce n’est pas la fin du monde, puisque mon régime alimentaire bien équilibré en général supporte justement ce genre d’écarts beaucoup mieux que quelqu’un qui est déjà à moitié diabétique ou plein de cholesterol.

    Il y aurait encore énormément à dire et à commenter de tout ce que tu as dit (notamment pour la viande et les produits laitiers, je suis à 1000% d’accord avec toi) mais je vais m’arrêter là, sinon je suis partie pour la matinée entière! En tous cas MERCI d’avoir pris le temps d’écrire cet énormissime article, en espérant que tu éveilles un peu, à ta mesure, certaines mentalités. Je prends bien en note tes suggestions de lecture et de vidéos pour de prochaines recherches d’informations.
    Parce que c’est ça le coeur du truc en fait, je crois, toujours se maintenir informée et cesser de fermer confortablement les yeux sur les dérives du monde qui nous entoure.

    Bisous et belle journée!

  28. Merci pour cet article! C’est un sujet délicat mais tu en as extrèmement bien parlé!

    Parfois les gens me prennent pour une folle au travail car je déteste manger à la cantine car c’est malsaint et bourré de sel, de conservateurs, de sauce etc. Il me disent toujours que je suis parano, que je raconte n’importe quoi, donc ça me rassure de lire qu’il y a des gens comme moi, qui font attention à manger « de saison », « frais », et qui font attention d’où viennent les produits qu’ils mangent.

    En plus, j’ai appris des choses en lisant ton article, je ne suis pas encore aussi « pro » dans le sujet que toi, mais en tout cas je fais attention!!

    Merci pour les références, je sens que je vais passer à la fnac ce soir!!

    bises

    http://trucmuchmuch.blogspot.be/

  29. Merci pour cet article super motivant! Grâce à toutes ces infos manger mieux parait réalisable!
    J’ai une toute petite question indiscrète à te poser…est ce que tu fumes ou as tu fumé? Voilà j’essaie d’arrêter et si tu as à un moment donné arrêté je suis prête à entendre quelques conseils…je suis à une période de ma vie où je souhaite prendre un virage en épingle… Merci!

  30. Voilà trois ans que j’ai cessé les produits laitiers, et cela a provoqué un changement conséquent au niveau de ma peau. Elle est aujourd’hui en excellente santé, alors qu’avant elle était sans cesse parsemée de petits boutons. Alors pour celles qui souffrent de cela, ça ne coûte rien d’essayer…

  31. Bonjour Coline,
    Je lis ton blog depuis plusieurs années maintenant sans jamais laissé de commentaire… Mais je voulais juste te dire un M.E.R.C.I. pour cet article que j’ai dévoré du début à la fin !
    Dans le cadre de petit soucis de santé, je dois revoir mon alimentation et j’ai doucement commencé à me tourner vers le Bio ! Ton article confirme bien ce que je pensais en plusieurs points !
    Donc encore merci et bonne journée à toi.

  32. Jm voir et sentir ta détermination! Je suis pro bio depuis plus de 10 ans, recyclage & co, au début on passe pour des néo baba mais c’est une finalité comme tu le dis, une ouverture d’esprit, un réveil..non moi pas mouton parmi les moutons, moi mouton noir et fière de l’être! Merci coline, jm ta combativité et ta coolitude Bonne journée M-C

  33. Thierry Souccar est un escroc ! J’espère que les gens ne vont pas arrêter de boire du lait après ton post (d’autant plus s’ils aiment ça et qu’ils n’ont aucune intolérance!). Les médecins n’ont pas de part dans l’industrie laitière, il faut arrêter de voir des complots partout. Oui, il y a du calcium ailleurs quand dans le lait animal, mais seulement en toute petite quantité, jamais le lait d’amande ne pourra remplacer le lait de vache sur l’apport en calcium (notamment pour les enfants).

    1. Est-ce que tu as lu son livre, au moins? Le mec ne base pas ses dires sur du vent et il n’invente rien. Après effectivement c’est un bouquin qui a beaucoup dérangé et j’ai envie de dire: NORMAL puisqu’il démonte juste un des plus gros lobbies au monde. Après si les gens n’ont pas envie de savoir et envie, désolée, de gober tout ce qu’on leur dit, c’est leur droit le plus strict. Pour le calcium le lait est très loin d’être l’aliment qui en contient le plus, rien que les sardines ou certains légumes verts en contiennent plus ^_^

      1. Oui, j’ai lu son livre. Pour toi, si je ne suis pas d’accord avec lui c’est que je n’ai pas envie de savoir la VERITE ? Je trouve que c’est un peu facile, j’ai lu le livre mais je ne suis pas d’accord avec son obsession sur le lobby de l’industrie laitière. Et je trouve le livre trop excessif, il est clair qu’une surconsommation de produits laitiers est néfaste mais il ne faut pas tomber dans le travers inverse en éliminant quasiement les produits laitiers de l’alimentation.

        1. Je ne parlais pas forcément de TOI, mais d’un point de vue général, souvent les gens n’ont pas envie de savoir, c’est ce que je constate au quotidien, c’est tout :) Je n’ai pas trouvé que TS était « obsédé » par le lobby de l’industrie laitière, il ne fait que reprendre des informations fiables, il ne fait que raconter « la vérité ». Je pense qu’on peut parfaitement vivre SANS AUCUN produit laitier. Tout ce qui se trouve dans le lait se trouve aussi ailleurs. Après bien évidemment chacun fait comme il veut, je ne pousse personne à quoi que ce soit, je ne fais que relayer des informations qu’il me semble important de connaître.

          1. J’ajoute mon grain de sel : la meilleure preuve c’est que dans certains pays, notamment en Asie, on ne consomme pas de produits laitiers. Et d’autre part ce sont dans les pays les plus consommateurs de produits laitiers qu’il y a le plus de problèmes d’ostéoporose. Il y a peut-être une petite contradiction avec les messages utilisés par les industriels.

          2. Ma soeur a « juste » perdu ses cheveux à cause d’une intolérance au lait. Tous les médecins traditionnels lui ont conseillé de prendre de la cortisone à vie…ok super!! et c’est dans la médecine « parallèle » qu’elle a découvert tous les méfaits du lait, les problèmes liés à une alimentation « animale »…bref quand on regarde autour de soi, on voit bien que les produits laitiers ne sont pas bons. Mais là encore le marketing a bien fait son travail! :)

          3. A propos du sujet des carences en calcium, j’ai lu un article à ce sujet (impossible de retrouver le lien maintenant, grrr) qui expliquait que plus on mange de viande, plus on a de carence en calcium, car la viande acidifie le sang, qui, pour redevenir normal, puise dans nos réserves de calcium. Une alimentation plus pauvre en viande réduit donc les besoins en calcium, qui, j’en suis convaincue, ne sont pas aussi importants qu’on essaie de nous le faire croire. Trois produits laitiers par jour selon les directives de « Manger-bouger etc », c’est du lobbying de la part des industriels du lait! Pensez aussi que moins de produits laitiers consommés = moins de lait produit = moins de veaux nés uniquement pour assurer la production de lait chez les vaches laitières et éliminés comme un produit parasite de l’industrie laitière. Ce n’est peut-être pas trop le cas en France, où les pratiques d’agriculture sont moins intensives qu’aux USA (en tout cas c’est ce qu’on aime croire, mais qu’en est-il vraiment?), mais ailleurs dans le monde, je ne doute pas que ce soit vrai! D’autant plus que je ne pense pas que les USA soient des grands consommateurs de veau…

    2. c’est faux : il y a beaucoup d’aliments qui proposent plus de calcium que le lait animal (x10 pour les algues !) :
      Lait de vache : 113 mg / 100 g
      Algue wakamé : 1300 mg / 100 g
      Parmesan : 1.200 mg / 100 g
      Sardines en boîte : 400 mg / 100 g
      Tofu : 350 mg / 100 g
      Lait de chèvre : 325 mg / 100 g
      Persil : 250 mg / 100 g
      Amandes : 250 mg / 100 g
      Epinards : 168 mg / 100 g
      Cresson : 210 mg / 100 g
      Chèvre sec : 200 mg / 100 g
      Farine de soja : 154 mg / 100 g
      Chocolat : 105 mg / 100 g
      Brocolis : 76 mg / 100 g
      Haricots blancs cuits : 60 mg / 100 g
      Viandes et poissons : 10 à 40 mg / 100 g
      Figues sèches : 64 mg / 100 g
      Haricots verts : 60 mg / 100 g
      Orange : 52 mg / 100 g

      Je ne dis pas qu’il faut arrêter le lait (chacun peut se nourrir comme il aime) mais ceux qui n’en mangent pas n’ont AUCUN problème de carence en calcium si leur alimentation est diversifiée. et l’ostéoporose n’existe que dans les pays qui consomment des produits laitiers… on a même prouvé dans des études récentes que trop de protéines animales diminuent les capacités d’assimilation du calcium (donc manger trop de produits laitiers a un effet inverse vis à vis des apports en calcium)

      Promouvoir le lait je m’en fiche mais le promouvoir sur des arguments de santé c’est juste faux…

    3. Bonjour, j ai deux enfants elevés sans lait de vache (allaitement 12 mois puis lait de riz) quelques produits laitiers mais rien de systématique et plutôt aliment gourmandise, taux de calcium sans soucis et bonne santé. Et oui c est possible ;) Coucou a Coline au passage et merci pour ton blog .

  34. J’ai ri avec cet article (annexes comprises) mais j’ai surtout pas mal appris.
    On est tous conscient je crois de ce « il faudrait que je mange mieux et plus bio » mais c’est difficile à mettre en place…mais ton article m’a définitvement convaincu de commender déjà par le plus simple: les produits locaux.
    Je me lance donc demain!

    Merci bcp Coline pour ce super article.

  35. Hello coline ! Quand tu parlais de rédiger un post sur ce sujet, je me suis dit « on verra bien ! » (Je suis très exigente niveau alimentation) et je voudrais te dire que je trouve ça top ! Je suis étudiante en école d’agronomie et super sensibilisée à la nourriture bio ET locale. Ayant un peu d’expérience avec le monde agricole, je tiens aussi à dire que le bio est un label payant et que certains paysans n’ont pas la possibilité de se « l’acheter » malgré leurs pratiques 100% bio. Pour moi l’effort principal est de renouer avec les producteurs et de s’interesser a leur mode de production : on apprend plein de choses, on renforce les liens sociaux et on fait des économies sans ce trop plein d’intermédiaires ! Après il fait aussi voir certaines realités, on n’a pas tous la chance de vivre près des producteurs ou dans des régions très maraicheres MAIS on peut toujours faire du mieux qu’on peux (marchés de producteurs, amap). Pour ce qui est des produits exotiques, il y a un autre aspect à prendre en compte : le commerce équitable, qui favorise aussi l’economie de petits producteurs (eviter les bananes issues du conventionnel, réel danger pour la santé des agriculteurs sur place). Il faut se donner les moyens de s’informer, apprendre au sujet de ce que l’on mange pour faire les choix appropriés.

    Je te suggère un livre passionnant et révoltant mais plutot simple à lire et très cynique : famine au sud, malbouffe au nord, comment la bio peut nous sauver ? (Marc Dufumier, grand chercheur agronome)

    La bise !

    Alice

  36. Merci pour ton « petit » article : je ne reconnais assez dans cette philosophie modulo le chômage qui me pousse à être un peu plus en désaccord avec ma conscience que je ne le voudrais (mais qui m’offre du temps pour cuisiner…). Bref, merci Marie pour ta vie on s’en fou…. tout ça juste pour dire que le coup de barre d’après repas s’appelle en Jmelapete « la somnolence postprandiale » : c’est cool comme mot hein ?? Voilà c’est tout, ça permet de craner à la machine à café et ça peut éventuellement servir au scrabble ;)
    Bye. Marie

  37. Un immense merci pour cet article…. Vraiment! Merci d’avoir pris le temps de l’écrire et de partager ton expérience et vécu…. C’est précieux.
    Dans une société où chacun y va de ses conseils, recommandations et autres, on s’y perd complètement et on oublie simplement ce qu’est de manger correctement = écouter son corps, ses envies, sans être biaisé par les additifs et autres trucs chimiques.
    Je suis en plein (re) apprentissage pour une alimentation juste et naturelle et ton article tombe à pic! Une nouvelle fois merci!!

  38. Coucou Coline,

    Merci pour ce long et détaillé article que j’ai lu en entier ;) Je trouve ça essentiel d’attirer l’attention sur ce que l’on mange et de quoi sont composés les produits dans notre assiette. Ma routine à moi est différente, j’essaie de manger le midi et le soir des crudités, des protéines (viande, oeuf, poisson…) et des féculents (riz, pâtes, quinoa…). Je garde les fruits et les laitages uniquement pour le goûter.

    Sinon, j’ai une petite fille de 5 ans et je demandais quelle alternative tu trouves aux gâteaux industriels ? je lui donne des fruits mais comme elle adore les gâteaux je lui en donne aussi. Et pourtant ils sont bourrés aussi de choses pas très catholiques comme huile de palme…

    Merci aussi pour ton article sur les produits de beauté bio. J’ai hâte que tu nous donnes ton retour sur le fond de teint liquide.

    1. Bon, je n’ai pas non plus pu aborder TOUS les sujets dans mon (mes) posts mais ma fille mange des gâteaux « industriels mais bio ». Et de temps en temps, oui, elle a le droit à un paquet de gâteaux Dora ^_^ Après dès qu’on a le temps on fait des gâteaux ensemble, des crêpes etc. Comme je le dis, il ne faut pas non plus tomber dans l’extrême (oui si, si on en a envie, chacun son truc finalement ;)), tous les mois j’achète des gnocchis à poêler Panzani ou je ne sais plus quoi parce que ma fille adore ça et moi aussi :)

  39. Merci d’avoir pris le temps d’écrire un article si complet et si clair !! J’ai réellement apprécié le lire et je tiens à te dire que plus qu’un simple blog mode, ton blog est une véritable source d’inspiration du mieux être, mieux vivre, avec toujours cette touche d’humour et de glamour que j’adore ! des bisous :-)

  40. Bonjour Coline!
    Je suis tout à fait d’accord avec toi, sur tous les points de vue! J’ai commencé à me remettre en question quand en emménageant avec mon copain j’ai commencé à prendre du poids à vue d’oeil (pate/viande tout les soirs c’est visiblement pas le meilleur combo…)
    Du coup je me suis renseignée sur la manière de réapprendre à écouter son corps, ne pas engloutir pour finalement s’affaler sur son canapé une demie heure plus tard en geignant « j’ai troooop mangééééé! »
    Et avec mon copain on a pris des paniers de légumes bios près de chez nous. On ne choisit pas ce qu’il y a dedans mais ca permet de découvrir des choses qu’on aurait pas acheté, chercher des recettes inovantes et la contrainte de faire de la cuisine tous les jours se transforme en moment que l’on partage à deux, et on a appris à prendre du plaisir à faire les repas ensembles. Je trouve que c’est important de ne pas le voir comme une corvée mais d’apprécier de se faire un plat soi-même, ça aide aussi à savourer, prendre son temps… et ne pas engloutir son plat!
    Et finalement on s’est mis à faire notre pain (ça prend concrètement 5 minutes de tout mettre dans la machine et elle fait le reste toute seule la nuit). Pain qui est plus nourrissant, on sait ce qu’il y a dedans, on en mange donc moins mais il nourrit autant et on apprécie plus. Et on fait également nos yahourts (idem, 5 min à préparer et la machine tourne la nuit) ils sont tellement meilleurs que dans le commerce qu’on peut les manger natures!
    Finalement, avoir pris l’habitude de cette routine permet de faire des écarts sans culpabiliser car je sais que le reste de mes repas est équilibré…
    Voilà, je m’excuse pour le pavé mais je trouve ça tellement important (alors que je ne jurais que par la malbouffe il y a encore 3 ans) que j’hallucine quand je vois des ados qui même sans être obèses sont clairement en surpoid (je bosse dans un lycée), qu’ils ont H24 une canette à la bouche et s’empiffrent de cochonneries, et ceux qui me répondent « non mais moi c’est bon je grossis pas » alors que le cholestérol et le diabète ne frappent pas forcément à ta porte avec des kilos pour cadeau… Je suis aussi excédée par les régimes débiles style Ducan.
    Bref, ce sujet me touche et m’inspire Coline! Merci! :)

  41. Wow ! ça fait du bien de lire ça ici. Pas plus fashion addict que bio, mais intéressée par tout ce qui peut améliorer le quotidien, c’est un plaisir de trouver un article comme ça entre deux posts de look. Énième piqûre de rappel donc, peut être la bonne ! ;)

  42. Alors, je viens quasi tous les jours ici, et je commente peu..mais là, ça a fait tilt. J’ai commencé à m’intéresser au bio suite à un rdv chez l’ostéo (eh oui), qui m’a parlé des effets de la nourriture sur le corps, des choses nécessaires (ou pas) au fonctionnement du corps etc… Ajoutons à ça que je suis du genre Brigitte Bardot en puissance, et le bio commence à s’imposer à moi naturellement… je sais que je ne pourrais jamais y être à 100%, mais ton article me confirme que je suis sur la bonne voie…et qu’on peux chacun ajouter sa pierre! Merci !

  43. Bravo et merci pour ces articles! On est ce que l’on mange. A lire « le livre noir de l’agriculture » d’Isabelle SAPORTA (lui aussi fait froid dans le dos) mais depuis j’ai entre autre arrêté de manger du porc. Je me suis permis de te relayer sur ma page scoop-it. http://www.scoop.it/t/finis-ton-assiette
    Bonne continuation!

    Stéphanie

  44. Merci pour ce post. Passionne d’alimentation saine, mon dicton : manger simple avec de bons produits, voilà le secret du bien manger d’apres moi.

    Je te conseille vivement l’achat d’un livre qui est un peu ma bible (dispo sur amazon:):

    « Mange des couleurs »
    Explication sunle lien suivant:
    http://www.midinettes.be/index.php?option=com_content&view=article&id=289:mange-des-couleurs&catid=29:foodatravel&Itemid=6

    Cest une belge dont le mari a eu unn cancer et qui a completement readapté sa façon de manger…pas de prises de tête mais une écriture familière sympa et de chouettes recettes!

    Bonne lecture!

    Bon ap’

    1. Article super intéressant !
      Et la partie sur la façon dont on avale tout en 4ème vitesse me fait penser à une phrase que mon grand-père m’a dite lorsque je lui ai dit que j’étais au régime : « bois le solide et mâche le liquide » !

      Voilà et merci pour cet article :)

  45. Super l’article sur « comment manger sain », j’ai (encore) appris pas mal de choses! Déjà que je visitais ton blog pour tes looks que j’apprécie énooormément, là avec ce genre d’article je suis encore plus ravie!

    Et du coup, comme on tourne beaucoup en ce moment sur les trucs « safe ».. J’ai lu que tu consultais un homéopathe au lieu d’une médecin « traditionnel » et j’aimerai aussi en savoir un peu plus. En gros en on y gagne quoi ?

    1. Très sincèrement je n’ai pas très envie de rentrer dans ce sujet, je pense que le domaine de la santé n’est pas à aborder ici (ou tout du moins pas de façon « très sérieuse » :))… Mais disons que j’ai certaines convictions qui font que je préfère me tourner vers un homéopathe plutôt qu’un médecin tradi quand j’en ai la possibilité!

      1. Petite parenthèse désolée (!) Un sujet sur les médecines douces (phyto, aroma, fleurs de bach et homéopathie) pourrait être intéressant en effet. Il y a beaucoup de choses à savoir et comprendre dans ce domaine là. Voilà je la referme!

        1. Comme je l’ai dit un peu plus tôt, c’est un sujet que je n’aborderais pas de façon « sérieuse ». Vous dire que je suis allée voir mon homéo pour les problèmes d’hormones, ok. Après rentrer dans les détails, non. Déjà pour l’alimentation j’ai hésité mais alors parler de médecine ce n’est absolument pas envisageable :/

  46. Merci pour cet article (et ses annexes!): super intéressant et bien écrit.
    Je travaille dans le secteur agro-alimentaire (le surgelé en plus, bouh!!) et à part Picard qui est très exigeant quant au développement de ses recettes (pas de sel, pas de sucre, pas d’additifs, la liste des ingrédients pour une sauce ne commencera jamais par « eau » par exemple, etc), pour les autres c’est pas la même philosophie, et puis dans le surgelé les gros volumes c’est les frites, les steak et les plats préparés (le trio gagnant quoi ^^).. genre les gars de chez Car***our c’est « ah bah oui le fromage analogique c’est pas du fromage, c’est nul pour l’image client MAIS ah ben oui mais c’est moins cher donc vous voulez pas en mettre sur vos pizzas, comme ça vous nous les vendrez moins cher? double discours bonjour -_-)
    Mais bon, le surgelé BIO se développe tout doucement… il faudrait une demande plus forte du client (qui serait aussi prêt à mettre le prix, pas facile tout ça)

    PS: Oui à la Ruche Qui Dit Oui (j’y vais aussi!), par contre on m’a dit que dans certaines ruches, il y a des producteurs qui s’apparentent plus à des usines qu’à des « petits » producteurs… ça dépend beaucoup du responsable de la ruche et des partenaires qu’il choisit en fait. Encore une fois, il faut s’informer, même si le principe est évidemment très chouette!

  47. J’étais très a cheval sur ma nourriture, il a y quelques années, puis j’ai rencontré mon homme… depuis je fais moins attention, mais je me suis beaucoup reconnue dans ton post et je vais retrouvé mon alimentation plus saine. Merci pour cet article, tu devrai rédigé un bouquin sur le sujet, un petit manuel du manger sain, manger bien ! (pas mal le slogan non) ! Il est important que des personnes avec un peu de poids (j’entend par la de notoriété) fassent bouger les choses.
    Schuldi

  48. Wahou, merci beaucoup pour cet article !
    J’ai une petite question par rapport aux fruits secs… J’ai décidé récemment d’arrêter de manger des gâteaux secs au goûter (parce que ça reste des produits transformés, et mine de rien c’est calorique) et de les remplacer par des fruits secs comme les abricots secs. Au-delà du fait que ce soit plus sain pour la santé, est-ce vraiment moins calorique que les gâteaux secs ? Est-ce qu’il n’y a pas une dose de sucre trop importante ? (dans les abricots secs notamment)

    1. Je ne saurais pas te dire… Dans tous les cas je pense qu’il faut arrêter de faire la chasse aux calories! Il y a « calories » et « calories ». Celles d’un big mac sont bien plus néfastes que celles d’un gâteau fait maison avec de bons ingrédients. Pareil pour le sucre! De mon côté en tous cas je continue à manger des petits gâteaux, bio certes, mais malgré tout industriels. Notamment parce qu’avec un enfant c’est un poilou compliqué de les éviter (comme les bonbons, quoi ;-))

      1. Comme les produits sont desséchés, ça sera plus calorique que le même poids en fruits frais où l’eau propre aux fruits n’a pas été retirée.
        Après il suffit de ne pas en manger de façon excessive.

        Pour faire un paralèlle, il y a une étude qui a montré que les gens qui consommaient des produits allégés en consommaient finalement plus que lorsqu’ils mangeaient des produits « normaux »… Du coup aucun intérêt !

        Comme dit Coline, il faut avant tout écouter son corps et ne pas se gaver systématiquement parce que tel produit est plus sain/moins calorique.
        Personnellement, au cours d’un repas, quand je sens que je fais une « pause », je me pose la question « Est-ce que j’ai encore faim ou est-ce que je veux vider l’assiette parce qu’elle est encore à moitié pleine ? »
        En faisant cela, je me suis rendue compte que j’arrivais souvent à satiété avant de finir l’assiette… Depuis mon corps s’en porte mieux :)

  49. Un grand merci Coline pour avoir pris le temps d’écrire cet article.
    Cela donne vraiment envie d’en apprendre d’avantage sur le sujet et surtout de changer son comportement.
    Personnellement, je suis en train de me poser des tonnes de questions et de changer doucement (mais sûrement) mes habitudes. Le changement est d’autant plus le bienvenue que j’ai des problèmes assez violents au niveau du ventre qui me gâchent la vie (il faut dire ce qui est). Depuis ces dernières années, les gens ont vu apparaître tout un tas de maladie(notamment au niveau des intestins) et forcément les médecins n’en connaissent pas la cause mais on est en droit de se dire que notre alimentation (pourrie certaine fois) y est quand même pour beaucoup.
    Merci encore Coline.
    Je vais dés ce soir à Satoriz remplir le frigo de fruits et légumes (et oui je suis comme ça, je suis souvent très entières)
    Merci également pour tes conseils en terme de lectures et de vidéos.
    Je ne peux que t’encourager à continuer !
    Passe une très bonne journée.

  50. Pour tout ce qui est marché de producteurs locaux ect, il y a aussi les Parcs Naturels Régionaux (PNR) qui sont de très bons relais d’information sur ce genre d’initiative. Par exemple dans le Nord, il y a le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut qui a tout un programme d’action centré sur la valorisation des productions locales.

    Il suffit de trouver le site internet du PNR le plus proche de chez soi (yen a pas mal en France quand même!) et de voir où sont localisées les petites fermes de producteurs, les marchés de producteurs ect dans votre territoire.

    Des bisous! :)

  51. Je te conseille ce documentaire: « earthlings » sachant toutefois qu’il est préférable de ne pas être une âme sensible +++, mais sinon c’est selon moi un très bon documentaire qui dénonce beaucoup de choses, je n’ai pas mangé un gramme de viande dans la semaine qui a suivi son visionnage… et c’est déjà énorme pour moi, qui, contrairement à toi, suis une férue de viande ! Article ma foi intéressant sur le bio même si certains point m’auront fait froid dans l’dos ! Cela dit toujours dans l’évocation, le conseil et jamais dans le jugement, ce qui à mon avis touchera plus les gens que par exemple les végétarienne complètement allumées qui tr traite de criminelle à chaque bouché de viande !

  52. Joli travail Coline ! Très intéressant et motivant pour ma part ! Je suis ton blog quotidiennement bien que ce soit mon premier commentaire laissé ici. Ton article m’a énormément touché car ce sujet me passionne et me révolte aussi. Encore bravo et merci !

  53. Hello Coline,

    Un article pleins de vérités et d’encouragement: oui c’est encore possible de bien s’alimenter !

    Nous avons les moyens et le choix de ce que nous mettons dans nos assiettes , contrairement aux phénomènes naturelles ou à l’air que nous respirons lesquels sont difficiles à modifier !
    Nous sommes ce que nous mangeons et il est important d’en prendre conscience !

    Ton article est très complet et à la porté de tous et je trouve ça super de ta part de nous faire partager ton mode de vie ( alimentaire) !

    Un petit conseil, essaies de manger tes fruits en dehors des repas ( bon il n’y a pas de règles toutes faites qui marchent pour tout le monde mais bon…), le fruit en fin de repas a tendance à fermenter dans l’estomac et ralentir la digestion …

    Je te conseil un livre : petit ventre heureux d’Isabella M.Obrist, éd Guy Trédaniel . Un livre dans lequel elle nous apprend à cuisiner selon les cinq éléments de la médecine traditionnelle chinoise! bref très enrichissant!
    http://www.editions-tredaniel.com/petit-ventre-heureux-p-5370.html
    son site internet : http://www.petitventreheureux.fr/petit_ventre_heureux/Bienvenue.html

    Hier je t’ai envoyé un mail ou je te donnais des liens vers un site cosméto ( douces angevines) et un liste de journaux sur le bio , j’espère que tu en as pris connaissance !

    Bonne journée, bon appétit !

  54. Tout lu. Excellent résumé, bien écrit et très instructif (surtout pour une personne qui se sent concernée mais ne sait pas vraiment comment attaquer le sujet)
    Ca m’a re-motivé dans l’optique d’une alimentation plus saine ! Merci.

  55. 1er commentaire après plusieurs années à te suivre!
    Merci pour ce super article qui réussit à parler des différents enjeux du bio.
    ça me fait plaisir de voir qu’on a des références communes.
    Je commence dans quelques semaine des études en naturo et créé un site dédié à ce sujet : votre-naturopathie.com qui s’enrichira avec les cours.

  56. Des années que je te lis mais c’est mon premier com…
    Ca fait 8 ans que je fonctionne comme toi grâce à mon mec intolérant au lait de vache et au gluten entre autres.
    Je fais gaffe à tout mais j’ai UN problème : suis-je la seule à gonfler après avoir mangé du pain bio ou des céréales complètes ? Impossible d’en consommer sans faire sauter mes boutons de pantalon et pourtant j’adore ça…
    Merci pour ton blog :-)

  57. Mille merci Coline pour ce très beau (intéressant,instructif,important)post!
    J’avoue que je fais partie de la catégorie qui achète ce qui se vend et tant qu’à faire au moins cher sans prêter attention au bio ou pas bio, aux étiquettes et aux nutriments/additifs..
    J’ai toutefois quelques bases alimentaires mais par gros soucis de faignantise je n’ai jamais pris le temps pour tout ça!
    Et ce matin, petit tour sur Facebook ou je vois ton post et là ÉNORME DÉCLIC! ( cet aprem: COURSES et remise en question totale de l’alimentation de ma petite famille!!!)
    J’espère réussir à prendre de bonnes résolutions alimentaires pour mon petit homme de 15mois, mon mari et moi même malgré le fait que je ne sois malheureusement pas très bonne cuisinière! car « La santé » avant tout!

    Voilà, encore mille fois merci pour toutes ces infos et le temps que tu as passé à finalement m’apprendre bcp de choses!
    À bientôt! Audrey

  58. Un grand bravo pour cet article très complet!

    Je suis d’accord avec tout ce qui a été dit et je trouve super qu’une blogueuse telle que toi (avec le succès que l’on connait) prenne le temps d’expliquer tout cela.

    Je fais attention à ce que je mange aussi: fruits et légumes bio, viande et poissons chez de très bon commercant, et j ai conciderablement réduit les laitages et les aliments contenant du gluten. Le seul point noir reste le grignotage que j’ai beaucoup de mal à réduir étant accros au chocolat et aux sucres.

    Bien sur manger bio, local et de bonnes qualité a un coup mais je prefère depenser plus pour ma santé quitte à réduir d’autres postes de depenses…

    Encore merci pour ces articles très intéressant, je suis impatiente de découvrir l’article ou la vidéo sur les cosmétiques bio.

  59. Aaah le bio, grande histoire. Je fais pousser mes propres légumes dans mon jardin, j’essaye de manger le plus équilibré possible… mais bon, je n’y arrive pas ! Je suis accro à la mal bouffe, j’ai de la chance de ne pas prendre de poids, mais je sais qu’un jour mon corps va me faire payer ça.

    Pour le moment c’est le juste milieu, mes légumes du jardin… arrosé de coca et de fluff (hum)

  60. J’ai tout lu!! Même les annexes :)
    Et MERCi car ça dû te prendre un temps de dingue mais c’est très intéressant et enrichissant!
    Je suis à plus ou moins dans la même démarche que toi même si je compose avec un budget limité et un mec qui a les mêmes habitudes alimentaires que le tien
    Je me permets de te poser une question supplémentaire: ma fille a le même âge que la tienne, tu lui donnes quoi le matin (sachant que comme moi le matin au réveil elle est trop à l’ouest pour manger mais que je préfère qu’elle n’aille pas à l’école le ventre vide) et pour le goûter?
    Je vais aller jeter un œil aux bouquins que tu conseilles
    Bonne journée!!

    1. Tartines, petit gâteaux, un petit fruit en morceaux, des céréales parfois (mais j’essaie d’éviter à cause du lait…), des crêpes ou du gâteau maison quand il y en a.

  61. Merci Coline pour ce post très intéressant et pas du tout culpabilisant. Tu as su trouvé le bon ton.
    PS: toujours un souci d’affichage avec le texte en arial…

          1. J’imagine bien que la typo utilisée est toute autre ! :-) Je bosse dans l’édition donc je plussoie. Arial c’est plus que l’enfer mhuhuhumhu.

  62. Coucou !
    Alors j’ai tout lu (oui, tout, mêmes les annexes) et je me retrouve totalement dans tes habitudes alimentaires. Je n’ai que seize ans, et il peut paraître étonnant qu’à mon jeune âge je sois aussi consciente de ce que je donne à mon corps pour se nourrir, mais j’ai été élevée dans une famille où une alimentation saine et équilibrée était automatique. Je suis assez intéressée par le sujet, je crois fermement au « Tu es ce que tu manges » et par goût, je ne pourrais avoir une autre alimentation. Cependant, en bonne Française, je crois que je ne pourrai jamais me passer de fromage, en particulier de comté, et de chocolat noir. Je crois que l’un des points les plus importants dans l’assimilation d’une telle alimentation est de continuer à se faire plaisir, tout simplement. Alors je m’autorise mes trois carrés de chocolat noir par jour sans une once de culpabilité, ainsi que mon bon morceau de comté tous les jours ou tous les deux jours, même si je suis parfaitement consciente des méfaits du lait de vache. Je pense qu’il est aussi extrêmement important d’écouter son corps et par son cerveau : non, je n’ai pas faim, je suis juste stressée / je m’ennuie.
    Voilà, c’était mon petit point de vue sur la question. Du bon sens majoritairement.
    Merci beaucoup pour cet article Coline.
    (Je me répète, mais je guette avec impatience la venue des autres Organize ! Je suis parfaitement consciente que tes journées ont la même durée que les miennes, et je ne t’en blâme absolument pas : l’attente rendra presque meilleur le produit fini, disons :) )

  63. Tu as rédigé un article complet, intéressant et instructif; le tout en bonne intelligence pour ne heurter la sensibilité de personne. Quel travail dis-moi ! Bravo et merci.

      1. Ni plus, ni moins que ta prise ou perte de poids ou tes repas types.. C’est dans le sujet quoi. Après libre à toi de ne pas vouloir le dire.

        1. Mes repas « type » sont dans l’annexe n°2 « Et toi tu manges quoi? » :) Pour les histoires de poids je pense avoir tout dit dans le passage « manger bio fait moins grossir? ». Ce n’est pas que je ne veux pas dire mon poids mais juste que je ne vois pas l’intérêt, on a toutes des tailles, des masses musculaires et des os de poids différents, ça ne veut rien dire.

  64. Un grand MERCI et bravo pour ton article, Coline !
    Je fais figure d’illuminée dans mon entourage quand je parle de l’industrie agro-alimentaire immonde et du « You are what you eat », alors ça fait vraiment plaisir de se sentir comprise ! ;)
    Et pour la majorité, quand tu manges des céréales non raffinées, tu manges « des graines, comme un poney »… Hashtag pendaison.
    Je suis récemment devenue végétarienne, et c’est juste méga relou de devoir se justifier continuellement.
    Encore merci, ton article me conforte vraiment dans l’idée que bien manger est essentiel ! Bio-bisous :)

  65. Bonjour coline,

    je suis depuis longtemps ton blog et je n’ai jamais osé laisser de commentaires (je ne vois pas toujours l’intérêt de donner mon avis). Cependant, je voulais te savoir que cet article m’a beaucoup intéressé car en effet depuis quelques moi j’ai décidé de changer ma façon de manger et mon alimentation tend aujourd’hui beaucoup vers la tienne.

    bref, tout ca pour dire : super article!

    Bonne continuation,

    Laura.

  66. Vraiment MERCI pour avoir pris le temps d’écrire tout ça ! Je suis d’accord à 100% avec ta vision des choses. En même temps, je trouve ça extrêmement difficile de faire attention à sa consommation alimentaire en France comparé à l’Angleterre ou autres, alors que pourtant, on est un pays avec une bonne gastronomie. La culture faisant honneur à la viande, aux sauces crémeuses (en tant que normande, qué même !), j’ai trouvé ça dur de perdre les mauvaises habitudes mais une fois le cap passé (sans se frustrer), on peut clairement améliorer son quotidien et celui des autres !

  67. Cet article est juste hyper intéressant et je te rejoins sur énormément de points Coline. Finalement, j’ai la même vision des choses. Malheureusement pour moi, c’est vraiment compliqué de suivre ces règles auxquelles j’adhère complètement, dans la mesure où j’habite encore chez mes parents. Et que pour eux, manger plus sainement, ils s’en contrefoutent :-/ Vivement que j’ai mon chez moi pour que je mange comme je veux et surtout plus sainement.

    1. Effectivement dans ce genre de situations c’est difficile :( Mais tu peux au moins essayer d’éveiller tes parents à quelque chose de…différent? Qui sait? :)

  68. Merci pour cet article que j’ai trouvé PASSIONNANT et très complet. Beaucoup d’éléments me parlent, je ne vais pas réagir sur chaque point, mais je voulais juste ajouter un petit quelque chose. Pour celles qui ont du mal à s’y retrouver, je ne peux que conseiller d’aller consulter un naturopathe. Ca a été l’élément déclencheur pour moi : grâce à plein de conseils, j’ai appris à rééquilibrer mon alimentation (attention, pas dans le but de maigrir mais plutôt d’être en meilleur santé) et à faire attention à ce que je mange, à quel moment (oui, tout compte, éliminer le pain lors du repas de midi m’a par exemple permis de ne plus subir ce coup de barre fatal pendant mes cours du début d’après midi et en supprimant mon yaourt quotidien, je n’ai plus mal au ventre comme c’était le cas après chaque repas). Il n’y a pas de recettes miracles, les conseils sont personnalisés selon les habitudes et les modes de vie de chacun. Ca vaut le coup d’essayer, ce n’est pas donné, mais généralement une seule visite suffit !

  69. Ah oui juste un truc qui me fait tilter. J’ai cru comprendre que tu fumais (peut être as tu arrêté) étant moi même fumeuse je ne te jette pas la pierre, cela dit n’est ce pas en contradiction avec toute cette lubie du bio pour garder un corps sain?

  70. Oui !! =)
    Dans les bonnes huiles, nous retrouvons les Acides Gras Essentiels, à condition de ne pas les cuire. Car la chaleur déstabilise les liaisons hydrogènes et les doubles liaisons = acides gras trans.
    Mais une consommation d’huile végétales (soja, noix, noisette) ne suffit malheureusement pas à couvrir nos apport pour ces Acides Gras.
    Mais tu as raison, c’est toujours ça de prit, mais attention à ne pas les cuire ! ;-)

  71. Hej !
    Article super intéressant, j’ai pris quelques référence de bouquins par ci par la, dans le monde du bio on apprend toujours et en quantité !
    Chez moi c’est l’homme blond qui est un fanatique alors forcément … j’ai suivi le pas !
    Thanks Coline

  72. Alors, là, chapeau !!!
    En ce qui me concerne, j’ai commencé à changer à partir du moment où j’ai vu le documentaire sur « le monde selon Monsanto », j’ai ensuite lu le livre et là : grande claque dans la gu…le !!!
    J’ai commencé à me documenter sur le bio, le naturel, ensuite j’ai lu le livre du docteur Zermati (c’est le blog de « pensées de ronde » qui me l’a fait découvrir) et je me suis mise au sport. J’ai perdu 18 kilos depuis le mois de février et sans faire de REGIME !
    Le fait d’acheter bio coûte effectivement plus cher MAIS comme je savoure ce que je mange, j’achète moins et au final, je dépense moins !
    En ce qui concerne les cosmétiques, même si je n’achète pas systèmatiquement du bio, je boyscotte certaines marques comme l’O…l ou G….n qui ne respectent en rien l’environnement et les animaux.
    Pour les fringues et les chaussures c’est pareil, quand je vois des grandes marques qui les font faire en Chine ou ailleurs, sans respect pour l’être humain ou l’environnement et qui en plus les vendre hors de prix.
    Voilà, c’était mon coup de gu…le à moi !
    En tout cas, merci, ça fait plaisir de savoir que je ne suis pas la seule à penser que beaucoup de choses sont lamentables et qu’il y a encore beaucoup de travail pour évoluer dans le bon sens.

  73. Bonjour Coline !
    Merci beaucoup beaucoup pour ce post très intéressant ! Je trouve ça vraiment super qu’une personne aussi calée que toi sur le sujet nous fasse partager ses connaissances et son expérience =)
    Ça fait maintenant quelques temps que je suis de plus en plus sensible au sujet de l’alimentation, mais c’est vrai que c’est pas toujours facile de se lancer dans le Bio(on ne sait pas forcément quoi regarder, par où commencer, à qui faire confiance, etc). C’est vrai que je passe tout le temps qu’il faut dans la cuisine pour préparer mes petits plats, mais je voulais essayer de faire un peu plus, voire un peu mieux, et grâce à toi, je commence à mettre un pied plus engagé sur le chemin du Bio, merci ;)
    Bonne journée, des bisous !

  74. Une dernière chose, et après je cesse de t’embêter, que pense tu de la cigarette électronique? C’est pas vraiment dans le thème mais un chouya quand même puisqu’il s’agit à un certain terme d’arrêter le tabac et donc d’avoir « un esprit sain dans un corps sain  » sur ce bonne journée Coline !

    1. Yes je suis fumeuse, effectivement. J’avais arrêté durant quelques mois, il y a un peu moins de 2 ans et j’ai repris très « connement » (oui y a pas d’autre terme, désolée ;)). Le tabac est un sujet vraiment à part, j’avoue que j’ai beaucoup de mal à en parler… J’ai une relation à la clope très conflictuelle et compliquée. Je déteste le fait de fumer (au point où quand je regarde dans mon cendrier à la fin de la journée j’ai juste envie de me pendre -__-‘) mais je suis complètement camée, je fume beaucoup et depuis des années. Donc évidemment que je le vis hyper mal, je n’ai pas 12 ans, je sais ce que je m’inflige mais…c’est compliqué. Ces dernières semaines l’idée d’arrêter à nouveau recommence à faire son petit chemin mais ce qui m’attend les premières semaines me fait complètement flipper (à moitié en dépression, envie de tuer tout le monde et de pleurer toutes les 5 minutes…BREF T_T). Bref, troisième édition, c’est compliqué! Mais je ne perds pas espoir :)
      Quant à la clope électronique je pense que c’est une grosse connerie. Encore un truc pseudo miraculeux inventé par je ne sais qui… En tous cas pour moi c’est no way, c’est soit je ne fume rien du tout, soit je fume pour de vrai.

      1. I-D-E-M,
        Mais ça y est, après cette épreuve de ouf mental, demain ça fera 3 ans que j’ai arrêté. BON DÉBARRAS !
        COURAGE, ÇA EN VAUT LA PEINE :)

        1. C’est clair, courage pour arrêter mais ça vaut tellement la peine, tu finiras ce que tu as commencé avec la bouffe et les cosmétiques pour faire du bien à ta peau! Je suis à 9 mois sans tabac, et quand la microseconde d’envie de replonger se pointe je pense au poison que c’est, elle se barre vite fait!
          Et je suis tout à fait d’ccord avec toi pour la cigarette électronique (vaste blague qui commence à montrer ses limites du point de vue santé)
          Merci pour tes articles, c’est un énorme travail et pour toi qui a toujours un peu peur de n’être pas assez claire et concise, je trouve que c’est très réussi, tu as su trouver le bon ton, et tes idées sont très bien organisées ;)
          Bisous

      2. Hello,
        Je profite de ce post pour glisser une info qui peut être utile. Un ami gros gros fumeur de 12 à 35 ans a arrêté de fumer après un passage chez un (bon) hypnotiseur- il a tenté sans pour autant y croire- et l’envie d’y arriver et ça fait 6 mois qu’il a arrêté.

      3. Bon je vois que tu réponds à ma question…enfin c’est pas à moi que tu réponds mais bon…je suis moi aussi contre cette fameuse cigarette électronique envers laquelle aucun possible…mais je veux arrêter de fumer….je suis come toi grooooosse fumeuse :-\ de toutes facons on fume toujours trop…j’ai arrêté plusieurs fois et repris connement plusieurs fois… Est ce que tu serai tenté et d’autres aussi bien sûr de fair un arrêt commun? Un truc oùnon puisse s’entretuer sans abimer notre entourage? Mon fils qui a 5 ans est ma motivation principale

          1. Je confirme l’hypnose a fonctionné chez mon mari (qui n’y croyait pas du tout lorsque je lui en ai parlé) et puis ça a marché. La grosse cerise sur le gâteau, c’est le non changement d’humeur et le non regard de tueur qu’il avait envers moi quand il essayait d’arrêter. Ça fait un an et il est super content d’être entouré de fumeurs et de ne ressentir 0 envie. C’est fort ce truc je trouve, ça m’impressionne. Je pense qu’il y a des personnes beaucoup plus réceptives à ce genre de méthodes ! Moi j’y suis ouverte mais pas réceptive tant que ça! Je ne lâche pas prise. A essayer peut-être.
            Merci pour ton article, ça fait du bien de ne pas lire des conseils si extrémistes habituellement.

      4. Bonjour Coline,
        Je vois ton petit mot, et j’étais comme toi . Une fumeuse qui détestait fumer! Avec haut de coeur et tout …!!! Mais incapable de m’en passer, je suis passée au clopes à la menthe pendant des années. Et là, j’ai arrêté il y a 5 mois grâce à l’acupuncture (dans les zoreilles).
        Alors le gars qui m’a fait ça est celui qui a inventé la méthode il y a plus de 20 ans au CHU de Nantes… Je sais pas si ça fonctionne autrement mais sinon je te le conseille vivement. Ce coup de pouce m’a aidée (à me dégouter de l’odeur de cigarette que j’adorais, à éviter toutes le fringalles…) Au TOP :)

        (et si certaines Nantaises passent par là, le docteur s’appelle Patrick Pilard et est situé rue du Douet Garnier à Nantes; attention il faut plusieurs mois pour avoir un RDV ^^)

        Mille mercis pour l’article , j’ai de plus envie de me renseigner sur ma manière d’agir, de manger…et tout ça m’aide beaucoup.
        À très vite <3
        Nolwenn

      5. Un petit conseil : un magnétiseur ou un médecin traditionel chinois (bien sur renseigne toi, sur leur réputation avant) pour arréter de fumer. Ca peut changer ta vie :P

        Bisous

      6. Salut Coline,

        Je glisse un comm sur le tabac à tout hasard.
        Mon beau-père était un gros fumeur de cigare depuis trois décennies. Il a lu le fameux livre d’Allen Carr et a suivi une de ses conférences en Janvier. Résultat: il ne fume plus depuis Février. C’est à peine croyable. Je ne suis pas fumeuse, je ne peux pas te donner un avis personnel sur le bouquin, mais d’après mon beau-père, pour que le combo lecture-conférence fonctionne, il ne suffit que d’une vraie volonté d’arrêter. Pas de stigmatisation des fumeurs, des habitudes, pas de leçon de morale sur les effets néfastes de la clope, rien de tout ça, mais une simple réflexion, qui conduit de nombreuses personnes à arrêter définitivement à la sortie de la conférence…

        Je n’ai pas terminé de lire ton article, mais merci pour toutes ces précisions sur l’alimentation. Je suis végétarienne depuis deux ans, et végétalienne depuis deux mois chez moi. Je voulais simplement savoir pourquoi tu avais recommencé à manger de la viande?

        D’avance merci pour ta réponse, et bonne chance pour la suite.

  75. Olala, article passionnant, je m’y suis bcp retrouvée!! J’y ai trouvé de nouveaux points de réflexion sur mes pratiques et c’est toujours bon à prendre! Merci d’avoir pris le temps d’écrire tout ça, tu as du y passer des heures!
    J’espère que tu inspireras beaucoup de personnes…

  76. j’ai lu l’article entièrement, je garde les annexes pour tout à l’heure ;)
    Sur le fond, je suis assez d’accord avec toi. Je suis enceinte en ce moment, et ma gynéco m’a conseillé de manger davantage de calcium, de protéines, etc. Moi qui ne boit jamais de lait et qui n’aime pas trop la viande, je galère un peu et j’ai tendance à me « forcer » (surtout pour la viande). Pour le calcium, j’ai choisi des eaux riches en calcium et je mange pas mal de fromage blanc mais dur dur de tout concilier : son « goût » et les « besoins » de bébés (oui, tant qu’à faire, il y en a 2, donc 2 fois plus attention à ce que je mange!).
    En ce qui concerne les plats tout prêts, ça ne passe plus par moi depuis des années : à 18 ans, j’ai mangé une choucroute en boite (aaaah la vie d’étudiante…) j’ai fait un choc anaphylactique et failli en mourir… A priori, allergies à certains conservateurs et aux protèines de blé modifié !!! Ca prouve bien qu’il y a quand même des trucs pas sains là dedans…
    Merci pour le boulot de rédaction en tout cas, super intéressant ^^

  77. Il est vraiment super ton article! Bien long mais hyper hyper intéressant! j’ai un peu le même point de vue que toi! j’essaye de prendre le plus de truc bio possible, je me fournie en partie chez des producteurs locaux, et je n’achète jamais oh grand jamais de plats préparés… je préfère savoir ce que y’a dans mon assiette mais comme toi de temps en temps je craque sur une pizza le dimanche soir après une dure soirée le samedi et l’été je suis pas contre un coca bien frais! Merci pour tous ces rappels et conseils! Bises

  78. Chapeau Coline ^_^ j’ai totalement apprécié ce post bien organisé , clair …

    Récemment j’ai découvert que mon organisme ne supporter ni les oeufs , ni la friture -_- (peut être un mal pour bien) .

    J’ai également, grandi avec des bonnes choses que maman m »a apprise :) .
    J’ai totalement réduit ma consommation de sucre (grosse économie) du coup , j’en ai toujours à offrir aux invités pour le thé, café … mais je me suis rendu compte que le sucre blanc (industrialisé) ne faisait augmenter mes éternuements à répétition, grosse fatigue , favorise la cellulite (même si elle ne se voit pas forcément) .

    Par contre j’ai une petite question … en ce qui concerne ta fille , (selon son âge) … en ce qui concerne le lait (de vache) , l’as tu finalement remplacé par quelque chose d’autre ?
    Etant moi même maman, j’aimerais peut être trouvé quelque chose de bien meilleur pour eux ..

    Merci excellente journée .

    1. Pour le moment, non. Après comme il n’y a plus beaucoup de produits laitiers à la maison, elle n’en mange plus vraiment. Ca se limite à un peu de fromage quand il y en a et un peu de lait dans les céréales (le matin et au goûter elle préfère souvent boire du jus de fruit ou de l’eau).

  79. Article passionnant Coline sur un sujet qui me passionne aussi :)

    Je me reconnais quasi à 100% dans tes propos. J’ai comme toi une alimentation très saine basée sur les fruits et les légumes et les céréales, mais si je commande une pizza un soir de grosse flemme je ne vais pas mourir de culpabilité.

    Et oui à la ruche, je suis une adepte depuis plus de 6 mois et j’en suis entièrement satisfaite :)))
    J’allais te le recommander mais tu connais déjà ahaha

    Bonne journée ! xxx

  80. Je suis arrivée au bout de ton article ! Il est très intéressant…
    Je pense qu’on pourrait aussi ajouter qu’il est préférable d’acheter tout ce qui est céréales et graines bio car les traitements et les apports d’engrais sur les céréales se concentrent dans les couches périphériques du grain. Or, celles-ci sont riches en nutriments et en fibres.
    Pour ce qui est des produits laitiers… moi je ne pourrais pas m’en passer… mais je vais commencer à faire mes yaourts maison !
    Je vais me tourner vers ta doc… histoire d’en savoir un peu plus
    Bises

  81. Ah…! top ce post! Et bien je dirai que je suis d’assez prêt ton hygiène de vie. A savoir que je ne mange quasiment jamais d’aliments préparés ou transformés (d’ailleurs je ne les digère plus!)
    A la maison, pour nous et nos 4 enfants, je cuisine beaucoup, je fais le marché, beaucoup! Que des fruits et légumes de saison qui proviennent d’un producteur local (bonne alternative au bio!) , il ne met aucun traitement, est VRAIMENT bon marché et de super qualité! Alors oui, y’a de la terre sur les légumes ;)
    Pour la viande , idem, petit éleveur de volaille et poisson, bio.
    Je privilégie les matières premières ou brutes bio à savoir les céréales complètes ou semi , le lait d’avoine ou de riz, le beurre , les oeufs, les yaourts et fromages sont au lait de brebis ou chèvre, bio!
    Et pendant ma 4ème grossesse, j’ai fait de l’asthme dû au produits ménagers ! Je m’en suis rendue compte quand je suis passée au vinaigre blanc, savon noir ! magique !!
    Bref, ça fait un peu babos sur le retour mais je m’épile!, je t’assure ;)
    On a simplifié beaucoup de choses… on se lave avec la base lavante d’AZ et comme toi, on adore les graines (courges et sésame grillées pour nous!)
    La suite logique est qu’on se soigne le plus possible à l’homéo ou phyto .
    Comme toi, on n’est pas des ayatollah du bio et of course même si globalement, on mange sainement, on s’autorise aussi des « écarts » !
    Mais il est vrai que tout cela est une question d’habitude et par la suite, on a du mal à faire autrement.
    En tous les cas, je suis convaincue que cuisiner sainement ne coûte pas plus cher que toutes les m… préparées que l’on trouve en supermarché.
    Bonne lecture… ;)

  82. Merci merci merci, mille merci pour cette article. J’ai adopter ce type de consommation et d’alimentation depuis un an et demi maintenant (depuis mon départ du cocon familial) et je née suis jamais sentie en aussi bonne forme et santé. Je désespère d’avoir si peu d’impact sur mon entourage que le sujet intéresse certes mais qui ne changent pour autant pas d’un iota leurs habitudes. J’ai le très fort espoir que ton article, vraiment très bien réussi, très clair, balayant les points fondamentaux permettent à beaucoup d’entre nous, tes lecteurs, de prendre conscience de ce qu’ils mangent et de pourquoi pas opérer quelques changement dans leur assiette et leur frigo.
    Encore merci !
    Pauline

  83. Ton article est très complet !! J’essaie de faire attention à mon alimentation, disons que c’est mon objectif cette année, car je me suis remise au sport l’an dernier et j’ai vrmt envie de compléter cela avec mon alimentation ! Je trouve que ça a l’air super compliqué de bien manger ^^ et que ceux qui savent comment bien manger sont un peu des héros lol !
    Bref merci pour ces conseils ;)
    Des bisous !!
    http://modeintheair.blogspot.fr/

  84. Ah Coline, c’est cool de voir qu’on partage certains points de vue :) Je suis encore plus radicale que toi (oui… c’est possible, même si des gens ne l’imaginent pas !). Je suis en train de me tourner vers une alimentation crue, bio et à forte tendance fruitarienne (basée sur les fruits). (oui ON PEUT vivre en ne mangeant quasi que des fruits, un peu de légumes et de feuilles). Je pense aussi qu’à un moment donné, il faut cesser de paniquer par rapport aux apports. Typiquement, le quinoa, le millet, le sarrasin contiennent tous les acides animés essentiels au corps (qu’il ne peut pas produire lui même), tu n’as pas « besoin » de protéines en plus avec les oeufs (j’espère vraiment que tu n’en manges pas tous les jours !!!). Les industriels de la viande ont bien fait leur boulot vis à vis du « il faut consommer des protéines », c’est la première chose de laquelle les gens s’inquiètent quand tu changes d’alimentations… Idéalement, si tu manges 3 à 4 kilos de fruits par jour, tu AS la dose de protéines requises pour la journée par ex. Dans le lait maternel, il n’y a que 7 % de protéines alors qu’il est bu au moment où l’être humain se développe le plus… Bref :) En ce qui me concerne la viande (et le poisson) c’est un gros NON ; je pense que ce n’est même pas adapté à l’alimentation de l’être humain…
    Quid du gluten également ? Je pensais que tu en parlerais, mais à mon avis tu as reçu pas mal de commentaires à propos. En ce qui concerne les laits végétaux, ma préférence va au lait de riz noisette que j’en consomme en trèèès petite quantité car tout ça c’est acidifiant (par rapport aux fruits qui sont alcalins).
    Et j’ai été étonnée de comprendre que ta fille mangeait du…jambon ! J’imagine qu’il est bio ? Car ces saloperies pleines de nitrates qu’ils vendent sous plastique… ahem.
    De manière générale, je te salue :D C’est très important de faire attention à son alimentation, peu le font et continuent à marcher dans le moule « les produits laitiers c’est bon, etc »… Peu le font, alors j’ai été contente de te lire. Et surtout pour leurs enfants… quand je vois qu’on refile tjrs aux enfants les pires saloperies, ça me fait vomir « steak haché » « jambon » « céréales pleines d’huile de palme et de sucre » « bonbons » « nuggets » « biscuits aperitifs hyper salés (le sel et le sucre sont des poisons !!!), etc…

    1. Ne manque-t-il pas une variété d’acides aminés dont nous avons besoin dans les fruits? Il me semble que les fruits et légumes ne contiennent pas ou peu de lysine, contenue au contraire dans les légumineuses. et vice versa, les légumes contiennent un acide aminé non présent dans les céréales et les légumes secs. Vrai ou pas?

  85. MERCI pour ce post Coline! Je savais déjà pas mal de choses sur le sujet, mais j’en ai encore plus appris grâce à toi! Ton article est juste, il informe très bien sans culpabiliser. Et puis je connaissais « La Ruche qui dit oui », à ma grande déception il n’y en avait pas vers chez moi, mais du coup je suis retournée sur le site ce matin et j’ai vu qu’il y en avait une à une trentaine de km de chez moi, et encore mieux, une en projet dans ma ville! J’ai une copine qui vient de me dire qu’il y avait déjà des producteurs de ma ville et ses environs qui vendent direct à la ferme, je ne le savais pas, on est jamais assez informés! ;)

    Sinon j’essaye moi aussi de manger plus sain, et surtout meilleur pour la nature, j’applique déjà certains de tes conseils, je vais essayer d’en faire plus!

    Et puis pour le prix du bio: oui c’est plus cher, mais la grande distribution sort de plus en plus de gammes bio abordables, il faut juste consentir à avoir un budget courses un peu plus élevé… mais bon, à part si on fait TOUTES ses courses en biocoop, ça reste assez raisonnable. ;)

  86. Bonjour Coline,
    Première fois que je commente un de tes posts (timidité?). Je trouve toujours ton ton très juste et sincère. Je fais partie des averties mais non converties, qui tentent déjà d’essayer de manger équilibré avant de manger bio, mais je comprends tout à fait ton discours et ta volonté d’avertir ou d’éveiller les personnes à un mode de vie plus raisonné et sain. Je voulais toutefois apporter une petite notification : ayant vécu dans une exploitation agricole (laitière, élevage de volailles en label rouge et céréales) je ne reconnais pas l’environnement dans lequel j’ai vécu lorsque je lis la description que tu fais de l’élevage : il ne me semble pas qu’en France les animaux soient élevés hors sol, dans des bâtiments insalubres…S’il est vrai que les veaux sont séparés très tôt de leur mère lorsque les races bovines sont des races laitières (ce qui n’est pas le cas pour les races à viande), les animaux vont paitre tous les jours, et les agriculteurs se voient imposer des normes assez strictes concernant l’espace pourvu aux animaux, la propreté etc…Je comprends tout à fait que certaines personnes veuillent manger bio, ou moins de viande, les arguments sont tout à fait valables et recevables. Mais ne diabolisons pas plus qu’il ne faut les pratiques d’agricultures (en France en tout cas, l’agriculture des Etats-Unis par exemple est tout à fait différente…) au risque de rendre le métier encore plus ingrat qu’il ne l’est déja pour grands nombre d’exploitants. Merci en tout cas pour ton ouverture d’esprit, c’est très rare de lire des articles sur le sujet qui ne sont pas moralisateurs et culpabilisants.

  87. Tu m’as bien fait rire avec ton sujet sur les hommes et les enfants ! Tranches de vie !
    C’est un sacré boulot que t’as fait là, bravo, mais on sent que ça te tient à coeur et ça fait plaisir de voir que des gens dont les écrits sont vachement lus comme toi peuvent diffuser une autre vision des choses.
    Tu as fait un grand tour de la question, j’insisterais un peu plus sur le gras qui est bon pour la santé : toutes les huiles de première pression à froid et les graines oléagineuses.
    Ça m’a touché aussi que tu abordes un peu la dimension politique des choses. C’est vrai quoi, on nous a vendu l’industrie agro-alimentaire comme étant la seule à pouvoir éradiquer la faim dans le monde (même topo sur les OGM) et le constat que l’on peut faire aujourd’hui sur la faim dans le monde est insupportable !
    Bon j’arrête. Bises

  88. Hello Coline,
    C’est un super article pour lequel on voit que tu t’es investie!!!
    Je ne vais pas écrire un roman, je suis en phase avec toi sur a peu près tout, il y a juste un point qui me gène un peu : j’ai toujours eu du mal avec le fait de dire « bio=bon pour l’environnement ». Le bio est certes bon pour nous et notre corps, mais pas forcément pour l’environnement. Aujourd’hui, si on prend les légumes bio très bon marché qu’on peut trouver en grande surface par exemple, s’ils sont si peu chers c’est tout simplement qu’ils ont été cultivés à l’étranger, avec toutes les conséquences (dépense d’énergies, transport, conservation, etc…) que ça entraîne…donc bio ne veut pas dire écolo !
    Voilà c’est tout ;)
    En tout cas c’est un sujet qui fait réagir!
    Bonne journée
    Nath

    1. Pas faux du tout! Et ça fait partie des trucs « compliqués » dans le domaine… Perso j’essaie d’éviter d’acheter des trucs qui viennent de pétaouchnok mais de l’autre côté si j’achète de bananes je préfère qu’elles soient bio plutôt que « conventionnelles », en me disant que la terre et l’écologie dans le pays où elles ont été cultivées a forcément été plus respectée.

    2. Bonjour Coline, merci pour cet article très bien fait et qui éveiller certaines conscience. Je suis d’accord avec Naaath ci dessus, il faudrait quand même préciser que e fait d’acheter bio en supermarché ne veut pas dire bon pour l’environnement et pour les producteurs! C’est souvent produit loin, et le producteur y perd la plupart du temps. pour moi, consommer bio (si on le fait pour sa santé ET pour l’environnement),c’est surtout consommer local!
      Et surtout dans une remise en cause globale de sa consommation. Effectivement, comme l’écrivait une lectrice plus haut, les chaussures et les vêtements fabriqués en Chine et plein de produits toxiques sont tout aussi nocifs pour la santé ou pour l’environnement.
      Merci encore pour cet article
      fanny

  89. Merci beaucoup pour cet arricle très intéressant!

    Je te suis sur la plupart des points, mais n’ai pas encore adopté le tout bio (budget, temps de considérer les implications…)
    Je me suis rendue compte des effets positifs d’une meilleure alimentation quand jai commencé a m’occuper de ma propre cuisine, manger sainement et écouter son corps change tout!!! Mais c’est difficile a appliquer au quotidien quand tu ne vie pas « seule » et que ce n’est pas ta décision. Mais c’est un idéal que je me suis fixé et qui contribue grandement a mon bien etre général. =)
    Puis un mode de vie sain permet d’apprécier encore plus les petits écarts pour son plat préféré et gras; ou un bon resto… :p

    Flopsy

    http://www.etsy.com/shop/deliciaefr

  90. Bravo Coline ! Qu’est ce que cela fait du bien de lire une adepte du bio défendre très justement ce mode d’alimentation, sans tomber dans le cliché ni le militantisme ! J’ai réussi, à force de patience et de discussion, à convertir mon mec au boucher du quartier, et au marché de producteurs locaux le dimanche… les pates et le nutella bio, on n’y est pas encore ;)

    Ce soir sur France 2 il y a un reportage d’Elice Lucet sur l’industrie agro-alimentaire qui a l’air édifiant:
    http://www.programme-tv.net/programme/culture-infos/r41155-cash-investigation/4400494-les-recoltes-de-la-honte/

  91. Un grand merci pour cet article, ça fait du bien de voir des personnes qu’on lit tous les jours s’y intéresser ;).
    En ce qui me concerne j’ai commencé un régime sans viande; je ne suis pas végétarienne (je mange encore du poisson mais très peu); pour des raisons éthiques (élevage industriel, conditions d’abattage,…). Depuis je me sens mieux, j’avais des problèmes de cholestérol (merci la famille, même en faisant des efforts sur l’alimentation et du sport 3 fois par semaine rien à faire) j’ai fait une prise de sang il y a 2 semaines et plus rien, disparu (!!), du coup ça m’encourage à continuer.

    Je découvre plein de produits pour remplacer la viande (simili carné, steak de soja et céréales) et j’adore ça, il y a plein de solutions pour ne plus manger de viande il faut juste se renseigner ;)
    Mon homme n’est pas contre la nouveauté, il aime goûter ce que je lui prépare et puis si il n’est pas content il peut très bien se préparer à manger !

    Pour les fruits et légumes, je les prend en général de saison pas forcément bio, j’ai la chance aussi d’avoir une famille qui me donne régulièrement des légumes du jardin (miam!), ça me donne envie d’avoir le mien un jour.

    Le lait j’essaye de m’en passer mais c’est difficile il y en a partout, et en plus j’adore le fromage (vivre en Haute Savoie n’aide pas vraiment…), par contre boire du lait comme ça je ne peux plus je préfère me prendre du lait de soja ou d’épeautre qui sont vraiment meilleurs je trouve.
    Je pense tester le système de ruche, en plus il y en a dans ma ville, merci pour le lien ;).
    Encore merci pour cet article, bonne journée !

  92. Clairement interpellée par ton article. Pourtant je ne fais habituellement pas attention à toutes ces choses. J’en deviens incapable de continuer le travail que j’ai à faire ce matin au boulot.
    C’est bizarre mais je remets tout en question, ma façon de dépenser mon argent dans les fringues etc.
    Mais tu vois, quand je lis ce genre d’articles, je me dis que j’ai vraiment envie de vivre en province. Je suis sûre que le mode de vie est mille fois plus agréable, qu’on se sent plus proches des petits producteurs.
    Bref, grosse remise en question de moi, de mon mode de vie.

  93. Bonjour et merci pour ce post (et celui sur les cosmétiques)!
    ça fait du bien de voir que d’autres ont à peu près la même vision des choses, et la même ambition de faire avancer le schmilblick à l’échelle de chacun. j’en suis persuadée: si chaque consommateur se prend en main, le système changera!
    merci beaucoup pour l’info sur « la ruche qui dit oui », je suis comme vous vis à vis des amap (ne pas choisir les produits…), et même si je suis attachée à mon marché du samedi matin, je vais me renseigner.
    bien à vous,
    Garance.

  94. Tu as fais un travail exceptionnel, vraiment merci pour ce dossier hyper complet.
    Je viens d’une famille qui mange sainement, ma mère est végétarienne donc légumes et fruits à tous les repas ! Je suis comme toi je mange très peu de viande et de poisson, je compense par du soja ou des oeufs. Bref l’alimentation c’est très important, il faut vraiment apprendre à manger et écouter son corps, comprendre ses besoins.
    Biz Jeny

  95. Grand merci coline pour cet article!!
    Cela ne fait qu encourager mon actuel mode de vie ,
    Perso après avoir lu « les huiles végétales c est malin » + »slow cosmétique « , je fais attention à bien ajouter des huiles végétales a mon alimentation (huile de lin ds mes muesli+ colza/caméline..ds mes salades pour les oméga 3
    + bourrache /onagre en complément alimentaire pour les bon omégas 6).
    Je vais essayer les huiles végétales en cosmetique , si d ailleurs tu as qq conseils , je suis preneuse !
    Encore merci !

  96. Merci Coline d’avoir pris le temps de nous écrire tout ça !
    Je suis moi-même en pleine phase de réflexion sur mon alimentation. Bon j’ai jamais vraiment mal mangé mais bon je fais désormais des intolérances alimentaires… intolérances qui pourraient m’empêcher de faire des bébés… bref, je me renseigne aussi grave sur le sujet !!!
    Pour moi aussi le plus dur c’est de me priver de produits laitiers. Ma médecin m’a indiqué que je pouvais continuer à manger de temps en temps certains d’entre eux mais s’ils sont à base de lait de brebis ou de chèvre. Donc, vraiment qd j’en ai envie, hop un pti morceau de tomme de brebis :)
    Et la ruche qui fit oui, je teste justement la semaine prochaine !!!

  97. Un Grand MERCI !
    J’ai commencé il y a deux ans à l’aide d’une ancienne amie. Au début, je me disais « elle exagère » « elle en fait trop » il faut vivre ! Puis au fur et à mesure je me suis informé et j’ai commencé à comprendre ce que j’ai lu dans ton article. Depuis 8 mois je suis avec quelqu’un qui prends soin de son alimentation (oui un mec ! SÉRIEUX ? ça EXISTE !) et là je fais encore plus d’effort, il m’a ouvert les yeux sur pas mal de chose notamment le « lait » et grâce à ton article je viens de comprendre pourquoi j’avais une plus jolie peau depuis que j’ai remplacé le chocolat chaud par le thé !
    Encore une fois MERCI beaucoup pour ce partage très riche !
    YOU ARE THE BEST Coline, You now ?

  98. bel article et beau boulot , moi qui mange deja saianement et suis adepte de fait maison , potager et tout ti cuanti , tu m’as donner des prochaines idees de lecture ..oar exmeple le laite j’en bois 1 l part jour je vais serieusement me penché sur le sujet …

  99. Merci ton article Coline. Je l’attendais avec impatience :)

    Je me retrouve dans ce que tu dis et de plus en plus. Je fais l’effort depuis peu de ralentir les produits laitiers, les produits gras et la viande. C’est pas facile mais c’est ma peau qui commence à me dire merci. J’ai découvert il y a peu les steack Bio’ express, au soja ou au boulgour… La première fois le chéri a fait la tronche mais maintenant c’est lui qui en redemande.

    En parlant de chéri la solution MIRACLE pour lui faire manger des légumes est qu’il a eu des hémorroïdes :( pour la deuxièmes fois (=( x2 ) cette année. Du coup après avoir été averti par sa mère, moi, et le docteur, il mange enfin des légumes. Il me demande tous les jours  »J’ai le droit à ça ? » . Enfin c’est assez triste pour lui car j’imagine que ça doit faire très mal mais au moins il fera plus attention à son alimentation pour le futur.

    J’ai lu que tu prenais tous les matins du citrons avec de l’eau et du miel. Je le fais aussi mais le soir . Aussi j’ai lu qu’il faut faire attention et essayer de le boire avec une paille pour faire attention à l’émail de ses dents.

    As-tu déjà fais des cures de radis noir ? Si oui qu’en as tu pensé ?

    C’est pour quand le post la routine de soin ? On en peut plus d’attendre =D

    1. Jamais testé le radis noir, non! Pour le jus de citron, je le bois cul-sec donc ça va, ahah ^_^ Quant à la routine, elle arrive très bientôt, pro-mis :)

      1. Mais euh …….. c’est pour quoi exactement le jus de citron exactement ? (en mode ignarde)
        J’adore le citron mais c’est hyper corrosif ça me décalque le gossier, j’espère que tu le dilue un peu dans de l’eau sinon j’envisage même pas d’avaler ça …

  100. Rien à redire j’ai ADORE ton post!
    Franchement tu y dis beaucoup beaucoup de choses vraies et très justes.
    Et sans juger ou imposer un point de vue

    Je suis très sensible sur ce sujet car comme toi j’ai été sensibilisée très tôt à l’alimentation, à l’agriculture bio et à l’équilibre alimentaire (mon oncle était agriculteur bio, lui et sa famille tenaient beaucoup à ce principe de vie, ils représentent un peu mon « modèle » niveau alimentation!)
    Je trouve que tu résumes super bien les « grands principes » de base d’une alimentation équilibrée :
    – écouter son corps
    – manger de tout mais sans excès
    – éviter les produits trop raffinés ou industriels
    – privilégier le local et si possible le bio

    Quand je suis tombée enceinte, je ne me suis jamais aussi bien écoutée et occupée de mon corps. C’était bizarre mais je n’étais attirée que par des aliments sains: je me gavais de fruits et légumes, légumineuses et féculents (surtout complets, j’adorais leur ptit gout!), un peu de viande ou de poisson et c’était tout. J’avais un dégout incroyable pour tout ce qui était sucré (gâteaux, chocolat, yaourts…) alors qu’avant ma grossesse j’en raffolais!
    J’ai donc écouté mes envies et besoins, j’essayais malgré mon très petit budget de privilégier le bio, je faisais ça pour ma fille et aussi pour moi.

    L’alimentation a un rôle principal sur notre santé, et bcp de gens ont tendance à l’oublier c’est dommage…
    Je réinsiste comme toi sur le fait qu’on est tous un peu coupable de tous ces scandales sanitaires et autres joyeusetés de l’industrie agroalim. En continuant à acheter ces produits dégueu on favorise un peu leur maintien
    Je suis particulièrement dégoutée des marketeux de l’agroalimentaire qui nous poussent toujours plus à acheter leur cochonneries, tout ça pour engraisser leurs entreprises et leurs PDG (déjà assez gras comme ça)
    Bref j’arrête je vais encore faire un roman!

    En tout cas bravo pour ce post, on y apprend des choses très très intéressantes!
    Je rajouterai juste un truc concernant les sodas et autres boissons sucrées.
    Le plus dangereux dans ces produits c’est surtout que ce sont des « calories vides ». C’est à dire que notre corps n’est pas capable de différencier un liquide « calorique » d’un autre liquide non calorique (comme l’eau). En gros je simplifie, sans rentrer dans les termes précis, mais pour notre corps, qu’on boive du coca bourré de sucre ou de l’eau, pour lui c’est pareil : on s’est juste « hydraté ». ça n’agira pas du tout sur notre rassasiement. Bref, ce sont des calories « en plus » qu’on rajoute et qui n’ont aucun intérêt nutritionnel. (et je ne parle pas des additifs, colorants et autres conn*** qu’on ingurgite par la même occasion)
    Les sodas/jus de fruits/sirops doivent donc être consommés de manière très occasionnelles, surtout si on a des soucis de poids.
    (et n’oublions pas en plus que « le sucre appelle le sucre »…manger/boire sucré attise naturellement la faim et nous pousse à nous tourner vers des produits sucrés, c’est pour ça qu’il ne faut jamais commencer un repas par un produit très sucré)

    Au sujet des produits laitiers, plutôt que d’arrêter d’en consommer, je préfère varier : yaourts au lait de chèvre / brebis, fromages en tous genres… Je pense que ça reste un aliment très présent dans notre culture (et beaucoup d’autres d’ailleurs) et qu’il ne faut pas le diaboliser mais plutôt le consommer sous des formes plus variées. Il a sa place dans notre équilibre alimentaire (mais le slogan 3/jour est excessif a mon avis, encore un coup des lobbys laitiers…)

    Par contre si y’ un truc que je déconseille c’est le lait de soja!
    Beaucoup de personnes en consomment, ça devient à la mode, surtout depuis le début de diabolisation du lait d’origine animale. Or, le lait de soja n’est pas du tout adaptée à l’alimentation humaine.
    Il ne faut surtout pas en donner aux jeunes enfants (beaucoup de parents le font malheureusement)
    La raison?
    La présence d’œstrogène en quantité non négligeable (surtout s’il est donné à un enfant). Ce taux estrogène absorbé par un petit garçon notamment est dangereux et peut à moyen ou long terme le mener à une infertilité (surtout si le lait de soja est consommé de manière régulière).

    Voilà j’espère avoir pu apporter ma petite pierre à l’édifice!
    Encore bravo et merci Coline!

  101. CLAP CLAP CLAP!

    Tu m’as fait bien rire notamment avec l’article sur l’homme et l’enfant!!

    Bref, juste pour te dire que je me suis méga reconnue.

    Oui c’est tout, un commentaire pour ne rien dire, juste pour te remercier (;-)

  102. Merci Coline pour ce super article qui a dû te donner pas mal de boulot.
    En tout cas je peux te dire qu’il m’est bien utile, car c’est vrai que ça fait quelques moi que j’ai eu ce déclic et que j’ai du mal à m’y retrouver parfois !
    C’est très intéressant, alors franchement Bravo pour ton boulot 

    Bisous !

  103. Coline je ne poste pas souvent de com mais là merci pour cet article (et le annexes et ton humour) qui je pense trouve bien sa place ici car ceux qui veulent savoir le savent déjà mais c’est important que ceux qui s’en fiche en aient tout de même conscience! <3

  104. j’ai « dévoré » cet article, si je puis dire.
    je suis en plein virage bio, tant au niveau alimentation que cosméto, depuis 1 an environ.
    je fais attention, de plus en plus, en essayant de ne pas culpabiliser à chaque écart, chaque faux-pas, chaque habitude un peu bof encore ancrée en moi..
    je pense que l’on doit intégrer le bio à sa vie, à son rythme, sans essayer d’en faire trop d’un coup au risque d' »échouer »…
    et je trouve que ton article va bien en ce sens.
    donc merci :)

  105. Je suis contente que tu aies parlé de « Nature et progrès » car très peu de personnes savent ce que c’est; et je me tourne dès que possible vers les produits qui ont cette appellation (mais c’est compliqué).
    Néanmoins, je me permets d’apporter quelques précisions/rectifications: Nature et Progrès N’EST PAS un label, c’est une association/fédérations d’agriculteurs qui, en plus, d’être respectueuse de la nature, des animaux,etc., est aussi respectueuse des gens qui y travaillent en fournissant un salaire à la hauteur des efforts fournis et qui prend en compte les conditions de travail (contrairement au label AB qui parfois, s’en bat les rognons que les agriculteurs soient payés correctement ou que les terres soient exploitées au-delà de leurs limites)

    Article intéressant dans tous les cas, j’aime le fait que tu oses dire manger des trucs pas tip-top de temps en temps. :)

  106. AMEN comme dirait je ne sais plus qui dans je ne sais plus que film, mais j’imagine tout à fait cette femme de couleur noire, dire Amen avec conviction à une vérité connue de tous, mais enfin énoncée!

    Je me retrouve totalement dans ce que tu dis, en particulier dans les annexes^^, même si j’ai la chance d’avoir un mec over adaptable!
    Pour ma part, j’ai aussi des soucis avec le sucre (plus les gâteux que les bonbons, chacun sa croix^^) et j’essaie tant bien que mal de revenir à une alimentation où le sucre ne représente qu’une infime part plaisir et non plus 5 fois par jour comme à mon habitude.

    Passe une excellente journée!

  107. Coline : un petit brin de femme incroyable :) j’ai découvert ton blog il y a un peu plus d’un an…non mais déjà, je t’adorais niveau look beauté langage franc et petite gueule parfaite mais la !!!! je suis sur le cu* !!! non seulement tu es belle d’extérieur mais aussi d’intérieur…ça fait plaisir de croiser des gens qui ont un joli sens de la vie :)(et qui donne un joli sens a la vie !)
    je ne suis pas branchée look comme toi…j’ai encore des efforts a faire !!!( mais je me soigne !) mdr ! mais par contre niveau make up et style de vie je suis 100% comme toi !!! une vie saine, un corps sain et un esprit sain, bravo pour cette article cela m’a fait super plaisir de lire tout ça et de voir que pas mal de monde aime aussi ce mode de consommation…Merci et bonne continuation ;)biZ

    ps : en livre : si ça interesse des gens :
    Soyons moins lait, Terre Vivante Editions…est une petite mine d’info !
    et le dernier de la plage, Comment manger moins de viande est aussi pas mal pour manger sain et bon ;)

  108. Bon ben écoute on fonctionne pareil ……mais copié/collé c’est flippant …..jusqu’a la perte de poids poste grossesses ( -10kg après mon 2ème je fais mes courses de fringues au rayon enfant, pour moi ! )

    BREF, si les gens pouvaient juste commencer par ne plus acheter de plats préparées dégueus et de trucs sur-emballés ( j’essaye de convaincre ma mère qui achète tous les gadgets « packaging » pourris possibles) parce que finalement ce qui est à mon sns le plus urgent est de limiter les dégats à l’échelle planétaire ! plus de trucs préparés=plus d’emballages=plus de camions et autres transports = plus de pollution …..c’est la vision simpliste que j’ai mais je pense que revenir à des choses simple et propres et primordial mais aussi une URGENCE !
    Bonne journée !

  109. Un grand merci Coline pour cet article! Un grand travail de recherche le résultat est très réussi!!!
    Ton article viens conforter ma conviction d’un changement évident en route, chacun prend conscience à son niveau qu’une meilleure qualité de vie dépend essentiellement de nos choix et non pas des choix que nous imposent le système et le gouvernement! On est tous créateur de sa vie, arrêtons d’être manipulés…
    Bravo d’utiliser ta notoriété pour faire passer des messages aussi important, bon à lire pour le corps et le coeur!!!! Longue vie à toi Coline…;)))))

    1. Oui enfin ça arrive à tout le monde… On peut aussi avoir la flemme du feu de dieu de temps en temps et commander une pizza dégueu ^_^Faut pas culpabiliser pour autant! (non parce que sinon on se pend, quoi…)

  110. Salut Coline,
    article très complet et instructif. J’aimerais juste rectifier un préjugé dans l’article concernant les vaches qui donnent plusieurs milliers de litres de lait. J’ai grandi chez mes grands-parents qui vivaient en rase campagne et entourés d’une douzaine d’agriculteurs spécialisés dans les vaches laitières et il n’est pas du tout anormal qu’une vache puisse fournir autant de litres de lait.
    Bien au contraire, si l’on ne trait pas une vache régulièrement, celle-ci peut être sévèrement malade et contracter une « mammite ». Les agriculteurs traient régulièrement les vaches, pas tant pour produire du lait que pour les garder en bonne santé. Donc halte à la désinformation consumériste certes, mais halte aussi aux idées hygiénistes rampantes du Bio…

  111. Super Coline cet article, il est très complet et surtout tellement juste !
    Je n’ai pas lu ces bouquins, j’ai fait mon expérience toute seule, à cause d’un pb de santé.
    J’ai rencontré divers thérapeutes, chacun avait leur croyances, convictions, parfois « dogmes », certains m’ont conseillé d’arrêter complètement la viande, d’autres au contraire me conseillaient d’en prendre dès le petit déj à l’anglaise etc ..

    J’ai quand même arrêté de manger des produits contenant du gluten (car c’était conseillé pour mon pb de santé, en rapport avec l’immunité) et j’ai rapidement vu des résultats donc j’ai continué sur cette voie. J’ai aussi énormément diminué les produits contenant du lait (bien qu’il m’arrive de craquer de temps en temps sur un bon morceau de fromage ou une bonne glace).

    Je mange comme toi énormément de fruits et de légumes (bio de préférence), et récemment je me fais des jus de fruits et légumes frais le matin, c’est non seulement délicieux mais bourré de vitamines !
    Comme céréales, je mange comme toi des céréales complètes,et du Quinoa, du millet, par exemple, des légumineuses et un peu de viande et de poisson (et des oeufs bien sûr) (et comme toi j’évite aussi le sucre raffiné et les produits trop sucrés, mais je craque aussi sur un coca ou du pop-corn, j’essaie d’être souple, tout en me respectant vraiment).

    Je suis assez mince de morphologie et avec cet arrêt de gluten, j’ai du mal à reprendre des kilos, mais je me sens de mieux en mieux et je suis en train de me soigner complètement de ce soucis de santé !
    Comme quoi l’alimentation est la base de tout !

    Et c’est important comme tu le soulignes, que chacun sache écouter son corps, il ne faut jamais obliger quelqu’un de faire tel ou tel régime, mais c’est en faisant des expériences que l’on voit ce qui nous correspond vraiment je trouve !
    C’est bien de partager son expérience et d’oser aller à l’encontre de beaucoup d’idées reçus !
    Bises

  112. Super génial cet article Coline! Vraiment passionnant, instructif et très « humain » si je puis dire! Un de tes meilleurs billets selon moi! Merci et bon e journée :)

  113. Il est parfait cet article.
    Beau boulot et merci de partager tout ça avec nous. J’étais déjà conquise par le BIO mais ton article renforce donc mes idées :-)
    Merci encore!

  114. Mais waaaaaah tu as du passer 3 semaines à écrire ça !
    Merci, c’est très complet et très intéressant.
    Personnellement j’essaie de manger mieux, bio et sain, mais ça coince parfois un peu avec ma vie sociale (sortir, boire des bières et se nourrir de cacahuètes trois soirs par semaine, c’est pas top, même si à côté on mange bien). Bon, je me dis que ça évoluera aussi avec l’âge, quand je me calmerai un peu…
    Après je suis toujours un peu « gênée » par mes contradictions « je mange bien parce que j’ai conscience que l’industrie agro alimentaire c’est le mal » mais l’industrie textile est pas loin d’être pire et ça ne m’empêche pas de m’habiller chez Zara et Vero Moda… Genre quand je vois de la viande je me dis que les bêtes sont parfois abattues dans des conditions inhumaines mais quand je vois une jupe je ne pense pas toujours aux enfants de 8 ans sous payés. On a la conscience un peu sélective quoi :)
    A ce propos j’aimais beaucoup tes posts sur l’expérience dead fleurette, je me demande quel est ton bilan avec le recul?

    1. Naaaaan, seulement 10 jours, ça vaaaaaa ;))) Pour les contradictions, ouais, ne m’en parle pas… Oui tiens, d’ailleurs, on ne va pas en parler, voiiiilàààà! ^_^

  115. Merci beaucoup pour cet article très complet, c’est super intéressant !

    Il y a quelques années de ça je mangeais comme une dégueulasse : pas mal de produits préparés, hyper vite, avec du beurre, du ketchup, du fromage fondu, dans des portions hallucinantes. Au bout d’un moment mon corps m’a lâché et on a dû m’enlever la vésicule biliaire. J’étais souvent déprimée, c’était un cercle infernal.

    Pourtant mes parents m’ont très bien éduquée niveau alimentation. Mais c’était vraiment un problème de quantité et d’accompagnement.

    J’ai ensuite amélioré mon alimentation et mangé mieux, mais le déclic est vraiment venu quand… j’ai déménagé aux USA ! (Et oui !)
    Là bas j’ai eu tellement « peur » de mal manger et de ne manger que des produits pourris que je me suis mise au tout organic, avec très peu de viande et de poisson, et aucun plat préparé. En dehors de ça je ne prive pas non plus, si je veux me faire un gros burger au resto, je le fais, mais vraiment dans un resto, pas au fast food. Je n’y ai pas mis les pieds une seule fois.

    Donc maintenant mon alimentation et mon rapport à la nourriture a radicalement changé. En ce qui concerne les produits laitiers, aux USA le rayon des laitages est impressionnant. Beaucoup de trucs « mauvais », mais également beaucoup plus de choix, notamment pour les laits végétaux, qui sont beaucoup plus accessibles. En géneral, les produits organics et pour végé sont beaucoup plus accessibles je trouve.

    Même si mon rapport à la nourriture a évolué, je suis toujours en surpoids parce que je ne me nourris pas uniquement de salades et que de toute façon mon corps est comme ça. Mais au moins je n’ai plus cette culpabilité de me dire « c’est de ma faute si je suis comme ça ».

    J’ai également évolué sur pleins d’autres choses (je n’ai plus la téle par exemple), je m’ouvre plus pour m’informer par moi-même et ne pas boire les infos qu’on veut bien me donner,

    Bref, merci beaucoup pour ton article. Je me retrouve dans cette démarche et ça m’encourage à aller plus loin :)

  116. Merci Coline pour cet article très intéressant !

    Je suis d’accord avec toi sur (quasiment) tout ce que tu as évoqué. Pour ma part, je suis végétarienne depuis quelque temps, et je pense qu’il est facile de supprimer les animaux de notre régime alimentaire pour des raisons éco/santé/j’aimelesvaches et j’en passe (là je fais référence à ton « il faut manger de tout »). En fait, le corps a surtout besoin d’acides aminés que l’on retrouve dans tous les aliments (surtout les fruits et légumes). C’est l’association de ces différentes AA qui nous font être en bonne santé et bien dans notre peau.

    Je suis étudiante, et manger bio ce n’est pas facile pour une petite bourse.. du coup je privilégie la qualité à la quantité (j’achète 4 pommes bio de temps en temps plutôt qu’un sac complet par semaine de non bio! bon ok, j’exagère un poil). Pour les noix que j’adore, je les achète au Biocoop près de chez moi, beaucoup moins cher qu’en grande surface, et on peut choisir la quantité dont on a besoin. J’ai remplacé mon lait de vache par des laits végétaux (soja, coco, épeautre…) (d’ailleurs, les milkshakes bananes+lait de soja+cannelle sont devenus une drogue, miam!). Et j’achète mes fruits, légumes et oeufs au marché. Même s’ils ne sont pas bios, j’ai tendance à faire plus confiance à des petits exploitants que des gros supermarchés..

    Enfin bref, je peux également te conseiller le livre « l’étude Campbell », très porté sur la nourriture vs santé. Très intéressant!! Avec toutefois un goût prononcé pour le végétarisme, mais comme tous les livres, il faut en prendre et en laisser, et ne pas hésiter à se renseigner en plus à côté !

    Des bisous :)

  117. Merci
    Merci
    Merci
    Merci

    C’est clair, ca nous remet les idées en place et ca me donne envie de manger mieux !

    Merci
    Merci
    Merci
    Merci

    Je viens de m’inscrire a « la ruche qui dit oui ». Je tente :))) Sinon une petite boutique a cote de chez moi vends du bio. Apres 2 annees, je pense que je peux tester !!

    Merci
    Merci pour cette prise de conscience.

    Premier com sur ton blog, mais je suis vraiment impressionnée. Comme quoi etre bloggeuse mode et pouvoir aligner 4 mots c’est possible.

    Encore merci,

    Melanie

  118. Waouh. Je suis sans voix. D’abord parce que c’est la première fois que je suis sensible à un discours sur l’alimentation autre que celui de ma maman ( qui y ressemble beaucoup d’ailleurs). Je tenais d’abord à te dire merci; d’abord de faire ça sur ton blig beauté-mode et de prendre le risque de te mettre à nu comme ça et merci de m’avoir ouvert les yeux sur certaines choses que je refusais obstinément de voir (épiphanie bonjour).

    Je ne peux qu’approuver ton discours à 200%. J’ajouterai que franchement non tu n’as ni été sectaire ni trop véner ni quoi que ce soit. Pour moi, c’est un article renseigné et super bien pensé.

    Je suis même un peu émue… Bref.
    MERCI

  119. Merci Coline !
    Alors je suis loin de suivre tout ces principes mais j’essaye de modifier mes habitudes alimentaires petit à petit. J’achète des mélanges de céréales et légumineuses (bon ok Tipiak la plupart du temps, par facilité)
    Je ne veux pas manger bio, je veux manger bien, équilibré, nourrissant, « bienfaisant ». J’ai troqué le lait de vache pour le lait de riz ou de noisettes.
    Mais tu parles de laitage au lait de soja et steak de soja également. Est-ce que tu limites ta consommation ou pas du tout ? Les effets perturbateurs endocriniens du soja m’inquiète un peu.

    1. il n’est pas nécessaire de se « gaver » de soja pour avoir sa « dose » de protéine. c’est une « erreur » que beaucoup de néo-veggie ou de gens qui invitent un veggie font. il faut VARIER ! il y a plein de laits et pas du lait… lait de soja certes mais aussi avoine, épeautre, riz, amande… donc plus de variété que dans le lait animal ;)
      je suis veggie (pas de poisson ni viande) et je mange environ 1 à 2 fois par semaine du soja (en yaourt, lait, crème ou tofu)… soit moins que quelqu’un qui mange de la viande plus de 2 fois par semaine… car TOUT l’élevage est nourri à 90 % par le soja – et OGM en plus ….. donc en mangeant de la viande tu manges du soja, souvent en plus de mauvaise qualité. donc le « secret » c’est de varier, de ne pas sur-consommer ni viande, ni soja…. pas toujours facile. alors y aller pas à pas…

    2. Une alimentation diverse et variée incluant une consommation régulière et modérée de soja (comme c’est le cas pour les femmes asiatiques) pourrait protéger d’un cancer hormono-dépendant, de par l’effet épigénétique des isoflavones ( qui fait partie de la famille des phyto-oestrogènes), c’est-à-dire qu’elles agiraient sur l’ADN, et bloqueraient la lecture de certains gènes à l’origine de mutations génétiques responsables de cancer. Mais a contrario, le soja est déconseillé aux femmes ayant un cancer du sein, un cancer utérin, des ovaires ou de la prostate, qui sont des cancers hormono-dépendants. L’isoflavone pourrait ainsi favoriser la prolifération de ces cellules cancéreuses et entrer en conflit avec un éventuel traitement.

  120. Ton article est super intéressant. Je n’ai pas lu le bouquin sur le lait qui est « inutile » voire nocif pour nous, mais j’en ai beaucoup entendu parler. Ça fout la trouille de voir qu’on nous propagande à ce point-là pour des raisons financières…

  121. Ah la laaaaaaaaa quel article (et annexes !). J’ai bien rigolé (
    et pleuré dans ma tête aussi parce que c’est désolant, mais je savais déjà tout ça)

    Je ne fais pas partie d’une famille spécialement portée sur la chose, mais il faut biendire que depuis le scandale de la vache folle, on s’est posé les bonnes questions, de plus en plus.
    J’ai totalement abandonné les plats préparés (c’est dégueu et en plus cher !).

    Le problème sur le thème de l’alimentation c’est que, selon les intérêts en présence, les lobby et Cie, et ben on lit tout et son contraire, on se retrouve paumés. Et au final si on devait tout écouter/appliquer, et ben on ingérerait plus rien et à l’heure où je t’écris on serait tous momifiés.

    Tu dis qu’on est libres de changer les choses, de se prendre en main à ce niveau. C’est sur ce point que je serais plus modérée, car ça n’est qu’en partie vrai. On a beau avoir passé le stade de cette prise de conscience et avoir la volonté qui va avec, tout le monde n’a pas accès de près ou de loin à ces sources d’appro qui nous permettent de dire « NON » au système, en tout cas de manière satisfaisante et efficace. Et c’est vraiment dommage. Même si je pense que ça va dans le bon sens et qu’on progresse. Et puis au bout d’un moment, faut dépenser une énergie folle pour s’alimenter sainement, je ne trouve pas ça normal, et ça me fatigue franchement. Alors oui, la paresse reprend parfois le dessus car c’est usant de s’acheter une santé quand tout autour de nous nous en empêche.
    J’ai la chance de pouvoir manger tout l’été de « vraies » tomates délicieuses, qui sentent la tomate, ultra sucrées naturellement, en provenance directe d’un producteur à 2 pas de chez moi et pour 3 fois rien. Mais tout le monde n’a pas cette chance. Là la saison se termine, et chaque année, c’est un vrai bonheur de retrouver ce bon gout sucré de tomate qui a vu et la terre, et le soleil. Pas comme ces tomate de hollande, orange, farineuses, insipides .. et pour ne rien gacher hors de prix.
    Après on reste majoritairement dépendants du bon vouloir des grandes surfaces, en terme de prix et en terme de qualité et disponibilité. Et c’est ça qui m’horripile le plus je crois bien. Donc non, on est tout sauf libres (si, libres de crever la dalle ça oui). On mange ce qu’on veut bien nous mettre à dispo (ie essentiellement de la MERDE !). Triste ….

    Personnellement je ne mange plus de viande rouge depuis 1995 (désormais s’il m’arrive d’en avoir dans la bouche je sens littéralement « le gout du sang » et je déteste). Mon ingestion de viande se borne à poulet fermier, et jambon artisanal une fois tous les 10 jours en gros. J’aime pas spécialement la viande, voire j’aime pas du tout, les oeufs bof bof. Par contre j’aime les produits de la mer, mais là aussi je sais bien qu’entre les farines animales, la pollution au mercure etc, les antibiotiques en injection … et ben c’est pas top. J’essaie de prendre du saumon bio, du poisson sauvage … Surtout pas de thon, poisson le plus pollué qui existe. Pas besoin de vivre à Fukushima, je pense qu’avec ce qu’on nous « donne » à manger, d’ici 60 ans on naitra avec 3 mains et 1 oeil …
    Le seul « problème » de ma très faible consommation de viande, notamment rouge, c’est l’apport en fer (et le fer animal, n’a rien à voir avec le fer des légumineux et autres, il ne s’assimile pas du tout pareil et n’a pas les mêmes effets bénéfiques, rien ne le remplace vraiment). Du coup je suis +/- anémiée à longueur d’année, et je me sens assez fatiguée d’une manière générale.

    Par contre le lait ……………… trèèèèèès difficile de m’en passer, en tous cas à l’état de fromages et yaourts (quoique yaourt encore, j’en mange pas trop, et ce sont des nature). Mais du bon fromage (chèvre, brie, comté, bleu …) c’est si bon …. C’est sur qu’on nous a bien bourré le moult sur « de l’utilité des laitages dans votre alimentation » ! (je n’ai pas lu le livre auquel tu fais référence mais ça fait peur d’ici). En même temps l’ostéoporose ça fait peur quand même. Je suis grande, j’ai un grand squelette et il faut lui donner à manger pour qu’il tienne debout un minimum. Le matin je ne mange pas, sauf un yaourt quand je travaille (pas le temps et pas faim), et quand je travaille pas, je prends un muesli assez clean, sans OGM, mais avec du lait bien sur …. :S)

    Quant au sucre, je suis comme toi très sucré (quoique j’aime le salé aussi) mais je ne mange quasi jamais de bonbecs pourtant (là dessus j’arrive à me raisonner). Genre 2 fois par an je m’achète des dragibus parce que ça c’est trooooooooooooop mais les colorants (bleu, noir …) qu’il y a dedans je sais que c’est hyper candérigène :S alors ça me calme (idem pour les M&Ms).
    J’adore le miel (pas celui des pays de l’est hein !) et je pense que c’est une bonne alternative pour « sucrer » nos aliments (mais le bon miel reste un peu cher aussi, et les abeilles auront bientôt disparu …).

    Ce qui me fait surtout peur c’est les OGM. Cette invasion insidieuse dont on ne connait pas encore les effets à long terme mais qu’on peut facilement imaginer (pauvres abeilles au passage)

    J’aime beaucoup les graines en tous genre (pavot, sésame, amandes, noix cajou) ça donne un bon ptit goût mais je sais pas trop comment les utiliser et les intégrer en dehors de l’apéritif mdr (notamment les sablés des prés « bonne maman » -page pub- pavot, sésame, tournesol, DELICIEUX même si y’a surement quelques merdes dedans, c’est pas le pire dans le genre produits industriels, cette marque ça va). Par contre c’est pas top pour le cholestérol les graines. J’adore le quinoa aussi, ça croustille et ça a un bon p’tit goût, franchement j’ai découvert y’a quelques années et c’est vraiment très bon, bien meilleur que de la semoule (rien à voir en fait, à part la forme).

    Je ne mange ni bois JAMAIS rien de light, c’est de la merde en barre et EN PLUS, ça a un goût dégueu.
    Je bois pas mal : eau, thé (oasis en été, ben oui y’a de l’eauuuuuuuuuuuu mdr de source en plus, nan mais c’est quand même pas le pire hein hein ? hein ?)

    Sinon je mange hyper lentement, je suis TOUJOURS la dernière et je mâche 10 plombes (je me rassure car c’est recommandé donc ça tombe bien) mais du coup je me rassasie très vite ! Pourtant je suis plutot quelqu’un de speed dans la vie mais pour manger …………… un vrai paresseux.

    Quand j’étais petite (et ça m’est resté) je mangeais des concombres juste épluchés et je croquais dedans, idem pour les carottes, ce sont des légumes que je préfère « nature », ni coupés ni assaisonnés. Les cornichons aussi c’est pas mal dans le genre !

    Je ne suis pas du tout une intégriste écologique loin de là (pour rien au monde je n’abandonnerais ma voiture -diesel en plus …- qui est ma seule liberté pour les transports en commun) mais j’essaie à mon niveau de faire de petits gestes (économiser l’eau, trier, recycler …) et surtout tous les jours le changement climatique, les catastrophes naturelles, les disparitions d’espèces sous silence, l’épuisement de la planète par le genre humain qui se démultiplie à n’en plus finir, m’affole et me désole, car je suis très pessimiste là dessus plus qu’autre chose. La machine est enrayée et je pense qu’on a passé un stade qui fait que maintenant, c’est trop tard (sauf à exterminer la moitié de la population dès maintenant, et ça fait pas très « politiquement correct » de dire ça => d’ailleurs sur ce thème vous pouvez lire le dernier Dan Brown « Inferno » pour ceux qui aiment, le sujet colle pile poil).

    En tous cas merci à toi de nous avoir fait partager ce point de vue (si plus de gens/décideurs/acteurs du milieu pouvaient penser et agir en ce sens).

    Vaaaaste sujet

    NB : et pour les mecs nan nan c’est pas une généralité, c’est une réalité, c’est des bourrins, et comme tout bourrin qui se respecte faut du steack et des patates et là c’est bonheuuuuuuuuuuur -cromagnon.com-(Foresti n’a rien inventé, c’est la vraie vie)

  122. Jetaiiiiiiimmmeee merci d’avoir fait cet article ! Aujourd’hui je suis seule au bureau, ça va me faire de la bonne lecture utile et agréable !

  123. Bonjour Coline,
    Quel article !!
    On sent la nana motivée =)
    Personnellement, je trouve que c’est un peu devenir « esclave » de son frigo si je peux dire.
    Bien sûr que je te suis à 100%, et je fais d’ailleurs partie de celles qui lisent toutes les étiquettes de composition lorsqu’elles font leurs courses (il paraît d’ailleurs que cela contribue à la guerre contre la malbouffe… va savoir ?!), mais vu mon emploi du temps, il faudrait que j’embauche quelqu’un pour faire mes courses, car je n’ai sincèrement pas assez de temps pour cela.
    Je vais prendre le soin de regarder les liens que tu as listé, le sujet est trop intéressant pour ne pas lire dessus.
    A part cela, je ne mange que très très peu de viande et de poisson depuis des années, et cela ne me manque pas du tout.
    Bonne journée.

    1. Personnellement je trouve ça un peu dommage de penser comme ça :( Tu sais je fais mes courses en 45 minutes chrono, tous les 10 jours, et je sais ce que je vais acheter parce que, que l’on mange bio ou pas, finalement on achète toujours sensiblement les même choses, non? Et quand j’ouvre mon frigo pour faire à manger je ne passe pas 2h à choisir ce que je vais bien pouvoir préparer non plus. Evidemment pour moi ça fait des années que ça dure donc je suis « rodée » mais quand on veut s’y mettre il suffit, quelques fois, de prendre un poil plus de temps et très rapidement tout devient très naturel et rapide :)

  124. Merci Coline pour ton article.
    Je l’ai dévoré, et je suis bien d’accord avec toi, nous consommons beaucoup trop et mal, nous sommes mal renseignés… J’aimerais beaucoup suivre ton exemple et manger mieux!
    J’ai regardé le reportage en lien, sur la Stévia et là je tiens à mettre un bémol… Travaillant dans le milieu de la biologie j’ai été assez horrifiée des raccourcis utilisés sur la fin du reportage. On nous dit « BIENTÔT 1 STÉVIA GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉE », alors que ce n’est pas du tout ce qui est fait dans le laboratoire à la fin du reportage.
    Premièrement, dans ce petit laboratoire ils ne produisent pas de la Stévia, mais uniquement la molécule concentrant le pouvoir sucrant. Le mot « molécule » a tendance a faire peur aux gens semble-t-il, or, tout ce qui vit est composé de molécules. Le sucre c’est une molécule. L’eau c’est une molécule également… Je ne dis pas qu’il n’y a pas de molécules néfastes, pas du tout, simplement qu’il n’y a pas de raisons d’avoir peur de ce mot.
    Deuxièmement cette molécule produite n’est pas génétiquement modifiée, c’est l’outil avec lequel elle est produite qui l’est (ici une levure). La levure a été génétiquement modifiée pour pouvoir produire la molécule souhaitée. Cependant cette levure génétiquement modifiée n’est en aucun consommée.
    Et en petit 3 (après j’arrête promis! ) je voulais juste précisé que l’on produit aujourd’hui de nombreux médicaments de cette manière, notamment l’insuline indispensable aux diabétiques. C’est le même système : l’insuline produite (c’est une molécule!) est l’insuline humaine et donc très bien tolérée par l’Homme. Par contre elle est produite dans des bactéries (ou levures) génétiquement modifiées qui elles ne sont pas consommées!
    J’en ai terminé, j’espère ne pas vous avoir assommé, mais je pense qu’il faut faire attention a ce qu’on entend, tout comme il faut faire attention à ce qu’on mange. Pas facile de faire le tri dans toutes les informations que l’on nous donne. Mais il est important de bien comprendre ce qu’on nous dit pour pouvoir se faire sa propre opinion.
    Encore merci Coline pour cet article vraiment très bien!

    1. Etant moi-même du milieu scientifique, je suis tout à fait d’accord avec toi Christelle. Je fais de la recherche sur les plantes (eucalyptus, caféier et Arabidopsis) par des approches biochimiques. En d’autres termes, ce que je fais c’est à quelque chose près ce qu’ils font dans ce reportage. Les journalistes ont clairement tout mélangé. Molécule, organisme génétiquement modifié, levure. Tu as de toute manière bien résumé tout ça, alors je n’en rajouterai pas ^^

  125. Ton article est ultra complet et censé. C’est vraiment bien que tu aies fait la démarche de nous parler de ton rapport à l’alimentation tout en te documentant très largement (d’ailleurs, j’ai mis quelques liens de documentaires en favoris que je regarderais quand j’aurais un peu de temps devant moi).

    Je suis devenue végétarienne il y a 5 ans. A l’époque, j’avais pris cette décision car je ne me trouvais pas cohérente et surtout très hypocrite (aaaah le foie gras c’est cruel mais qu’est-ce que c’est bon – hypocrite). Je l’ai fait avant tout car je ne voulais plus manger d’animaux. Quasiment du jour au lendemain. C’est à partir de ce moment-là que j’ai commencé à vraiment faire attention à ce que j’avalais.

    Ça a pris du temps, ce n’était pas facile parce que je vivais encore chez mes parents et qu’ils n’avaient pas envie de me suivre dans mon envie de manger mieux (et sans animaux). C’est en partant en Erasmus en Suisse que j’ai modifié radicalement ma façon de manger parce que là-bas, le bio est partout et accessible. Les alternatives végétariennes à la viande sont nombreuses que ce soit en supermarché, dans les restaurants et même les fast food.

    A l’époque, j’écrivais mon mémoire de recherche sur l’éthique animale. J’ai donc lu beaucoup à propos de l’alimentation de nos sociétés modernes, comment en 50 ans nos corps avaient changé avec l’abondance de nourriture, tous les additifs, etc. J’ai lu des horreurs sur les lobbies agro-alimentaires, ces messages qu’on nous martèle notamment autour des laitages – que je tends à supprimer pour faire la part belle aux laits végétaux car depuis, j’ai moins mal au ventre – en nous faisant croire que c’est comme ci, comme ça que l’on doit bien manger.

    Il y a deux ans (ouais bon, je sens que ce commentaire va être long) j’ai fait une thrombose à l’œil à cause de la pilule (enfin, on est pas sûr mais étant donné que je n’avais pas d’autres facteurs déclenchants, on l’incrimine). J’ai donc dû voir une hémostase pour faire un bilan sanguin. Quand elle m’a posé des questions, je lui ai dit que j’étais végétarienne depuis quelques années. Elle m’a regardée comme si j’étais une folle furieuse : « Vous savez qu’en plus avec vos problèmes de sang et votre anémie naturelle, vous devez au moins manger une viande par semaine ? ». Je me suis retrouvée à lui faire un petit topo sur le fait que NON ON PEUT VIVRE EN PARFAITE SANTE SANS MANGER DES ANIMAUX. Il y a du fer dans bien d’autres aliments que la viande !

    Je ne compte plus le nombre de médecins que j’ai entendu tenir le discours sur comment notre assiette doit être composée. J’ai l’impression d’être plus calée qu’eux en nutrition… Sauf que voilà, aujourd’hui, la plupart des gens ont une confiance aveugle en leur médecin. Si c’est le médecin qui le dit, c’est que c’est vrai.

    Bon, je parle beaucoup de la viande mais c’est surtout pour dire que c’est le passage au végétarisme (en envisageant un jour le végétalisme mais aujourd’hui, je ne me sens pas capable de renoncer aux pâtes fraîches, au fromage et à mes deux petits suisses le matin) qui m’a permis de prendre conscience que l’on avait qu’un seul corps et qu’il fallait en prendre soin.

    Petit à petit, j’ai « donné l’exemple » à mon entourage (même si c’est encore loin d’être parfait puisque ma famille considère qu’acheter des fruits bio, ça ne sert à rien : « Mais on a dit au JT que manger bio, c’était pas meilleur pour la santé – Hm, hm d’accord maman et tu as regardé qui avait commandé cette étude ? Un gros industriel ».

    Chaque jour, j’essaie de manger mieux, d’avoir un mode de vie sain, de prendre le temps de cuisiner (c’est ça aussi le problème de notre société, on ne veut plus cuisiner) et je me remets en question. Il ne faut pas avoir peur de changer ses habitudes mais à mon sens, les habitudes les plus ancrées et les plus dures à déloger se sont bien les habitudes alimentaires ! « Mais laisse-moi manger mes biscuits Petit Dej de Lu, ils disent qu’il a des céréales complètes dedans ! Oui, sinon tu peux manger du pain complet grillé avec du beurre ou de la confiture, c’est bien aussi ».

    Merci encore pour ce très beau et instructif article Coline (et tous les liens que je vais dévorer). Belle journée :)

    1. Bonjour,
      Je me permets une petite nuance: oui, il y a du fer dans bien d’autres aliments que la viande… mais le fer issu d’un produit animal est celui que l’organisme humain absorbe le mieux, contrairement au fer d’origine végétale… S’il y a, par exemple, proportionnellement, plus de fer dans une portion de lentilles que dans un steak, c’est malgré tout, après ingestion, celui issu du steak que notre organisme conserve le mieux. Je suis une « ex végétarienne », car je l’ai appris d’expérience: on ne combat l’anémie en fer (fréquente chez les femmes, en particulier quand elles font régulièrement du sport) qu’en réintroduisant de la viande rouge dans son alimentation, et non en augmentant sa consommation de fer d’origine végétale, même en variant les apports…

  126. J’ai tout lu, annexes et tout.
    J’aime beaucoup ce genre d’articles. Même si je suis renseignée sur la question j’ai appris pas mal de choses.
    Je te rejoint sur les laitages. En même temps je n’aime pas le lait (ni les yaourts…) donc ça aide à ne pas en consommer. D’ailleurs je ne mange quasi pas de laitage depuis que je suis toute petite (j’ai 22 ans), je trouve le calcium ailleurs et je n’ai aucun problème de carence. Bon c’est vrai, j’adore le fromage, mais quand j’en mange trop j’ai des plaques rouge sur le corps… Ah puis je mange des céréales (bio et sans gluten) sans lait (j’ai toujours mangé les céréales sans lait – ça gène tout le monde) et tout va bien! ;)
    Bonne journée et au plaisir de lire d’autres articles aussi documenté que celui là.$
    Floriane.

  127. Très bon article, très intéressant.

    Je viens tous les jours sur ton blog mais je ne commente jamais. Je prend donc quelques instants pour dire que je suis ravie de suivre une blogueuse qui est jolie, qui a du style et qui est éclairée !

    S’alimenter correctement et protéger son corps sont d’autant plus important que notre environnement (malgré les nombreux projets visant à le protéger)est pollué. Je pensais notamment aux pesticides, leur concentration dans l’air ne fait l’objet d’aucune réglementation ni française,ni européenne (je suis chargée d’études environnement).

    Nous ne pouvons qu’espérer une amélioration de notre qualité d’air et d’eau.
    En attendant, bonne appétit!

  128. Comme tu le dis en début d’article, je pense que ce que l’on trouve dans nos assiettes (chez nous) vient surtout de l’éducation que l’on a eu..
    Ma mère est très bonne cuisinière et j’ai le droit tous les jours à de superbes repas! Mon grand-père a un jardin et tous les légumes que je mange viennent de chez lui, et uniquement de lui… Pour ce qui est de la viande, et des fruits, j’ai une ferme à une demi-heure de chez moi, où mes parents achètent tout la bas, fini le super marché pour tout ça..
    MAIS, je dois avouer que je suis pas parfaite à cent pour cent.. J’adore manger un Mc do de temps en temps, c’est mal je sais, mais tellement bon. Par contre, je ne mange jamais de bonbons, et pour les soda, je n’ai jamais vu une seule bouteille chez moi depuis que je suis en âge de regarder ce qu’il y a dans le frigo familial!

    Je pense donc que manger bien c’est très important, et c’est surtout grace à ça, que l’on peut, de temps en temps se permettre un écart plus ou moins gros!
    Pour ce qui est de l’eau, je ne bois que ça (thé matin et soir), je dois être au moins à 2L d’eau par jour!

    Encore merci pour ce post, je suis contente d’avoir pris le temps de le lire! Bisous jolie Coline

  129. Merci merci et merci Coline pour ce post plus que complet et plus que parfait! Tu reponds a toutes mes questions sur le sujet. Moi de meme j’essai au quotidien de manger un peu plus sainement malgré que je sois une grande gourmande! Je vais donc essayer le lait d’epautre et de coco (car oui le lait de vache..cest pour les vaches!) par contre jai un bebe de 15 mois qui mange des yahourts et la..je bloque… Que lui donner a la place? A voir avec le pediatre peut etre.
    Je suis moi aussi revoltée par tout de systeme de surconsommation et je ne veux plus donner de mon fric a ses voleurs et menteurs d’insdustries agro alimentaires! Jai recemmement arreter le jus d’orange (meme le pur jus). Il y a la dessous des personnes salariées sous payées et exploitées dans des conditions de travail ignobles!
    Mon homme et comme le tien mais a force de voir reportages et articles il commence vraiment a changer. Le pb cest ses parents lol « oui alors dans ces cas la on ne mange plus rien! » et vasy que je fourre dans le bec de mon marmot biscuit de merde, chantilly et autre, et trouve vraiment mechant de ne pas lui donner de bonbons! Comme tu dis il y a bcp de gens qui sont totalement insensible a ca et on ne juge pas mais EUX nous jugent! Je passe pour une extra terrestre quand je dis que non je ne bois pas de coca light car il y a des edulcorants dedans.
    Bref dsl pour ce mess tres long mais il fallait que ca sorte tout ca! Encore merci a toi!

  130. Bon,désolée de casser l’ambiance mais PROCHAINE ETAPE,LES FILLES (parce qu’on ne pense pas qu’à notre peau,notre digestion etc): ne PLUS acheter de fringues fabriquées dans des ateliers de confection pratiquant l’esclavage (plus de 1200 morts au Bengladesh lors de l’effondrement d’un immeuble vétuste et faisant travailler des personnes,même des gamins dans des conditions abjectes,c’est bizarre,ce fait-divers n’a quasiment pas été evoqué dans les blogs de mode,scandaleux,non?…).Et je donne UN exemple.
    Plus de ZARA,MANGO,HetM (liste non exhaustive évidemment!)
    En voilà un sujet citoyen un peu plus embarrassant que de décider de ne plus manger de yaourts et de bannir les gâteaux. Mais,ce n’est pas tendance dans les blogs de mode! Et pourtant,oui,c’était un vrai sujet qui aurait eu toute sa place dans ces espaces et qui mériterait au moins autant (plus?) d’indignation,de bonnes résolutions et de leçons de morale.

    1. Tu ne casses pas du tout l’ambiance, t’inquiète ^_^ Ton sujet est très juste et c’est relativement justifié mais…ce n’est pas le sujet aujourd’hui. Et à vrai dire je ne suis pas certaine que ce le soit un jour ici. Il n’est question de truc « tendance » ou quoi que ce soit, juste que je me sens très très trèèèèèèès mal placée pour parler de ça. Porter des fringues, c’est mon job, c’est avec ça que je paie mes factures et même si j’ai une prise de conscience sur le sujet depuis plusieurs années, faut pas se leurrer, elle n’a pas sa place ici. Est-ce qu’il ne faut pas en parler pour autant? Je ne sais pas et je t’avoue que je me pose la question puisque, dans la lignée de mes deux articles, ça aurait évidemment toute se place mais je pense que ce serait excessivement hypocrite venant de moi. Mais je me trompe peut-être?

      1. Pas hypocrite puisque tu en as conscience, mais je comprends ton dilemme.
        Cela dit, même si on ne rejette pas toutes les marques, on peut quand même en boycotter certaines, parce que ce qui me défrisent avec certaines, c’est qu’elles profitent de leur renom pour nous vendre de la merde,faite dans des conditions inhumaines et honteuses et en plus à des prix exorbitants !

      2. Je pense exactement comme Amneso. J’ai ADORE ton article sur le bio, tellement enthousiaste que je lis les commentaires depuis une demi-heure et je me dis.. mais pourquoi ne n’écrit elle pas sur les conditions de fabrication des vetements? L’écroulement du batiment au bengladesh avait déjà éveillé (encore un peu plus) mon attention, j’ai entendu qu’il s’agissait de Primark (pas étonnant vu leurs prix) et de.. H&M. J’ai donc décidé d’arrêter d’y acheter des vetements. Puis est venu le docu d’envoyé spécial (grosses audiences et pourtant aucun écho sur les blogs mode?) d’il y a 2 semaines… et là ça se complique. J’ADORAIS zara, limite j’y voyais la beauté avec un grand B, et là je suis dégoutée en un coup… et dans le centre commercial qui est à UNE minute de chez mois il y a: H&M, zara… et berschka, pull and bear et massimo dutti(qui sont du même groupe que zara..)
        Comment faire? En tant qu’étudiante et vraiment serrée financièrement je trouve ça compliqué… Mais je pense me rabattre sur des marques belges ou françaises… plus cheres mais de meilleures qualité? Chercher des intemporels, des coupes qu’on aimera plus longtemps? Pour moi c’est le même combat que le bio. La terre, les humains.

  131. Bonjour Coline!
    Tes articles sur le bio (cosmétique et alimentation) sont tout simplement GÉNIAUX. Ils donnent une très bonne idée de la chose et permettent de pouvoir commencer à s’y mettre sans que ça fasse trop peur!
    Surtout ils permettent de se rendre compte de tout ce qui est mauvais. Même en ayant une alimentation équilibrée et ne gaspillant pas, on se rend compte qu’on est très loin du compte.
    Je te remercie d’avoir eu le courage d’écrire ces deux articles qui sont très parlant et qui donnent envie de se mettre au bio.

  132. article bien long, mais bien intéressant aussi. Personnellement, je recommanderais un truc qui permet de faire tellement de choses soi-même et en même temps de les faire vite (je fais 4 pains par semaine et ça me prend 20mn! mais idem pour confitures, soupes etc 100% naturel): j’ai nommé le THERMOMIX. Un investissement, mais qui te change la vie et la cuisine!!
    http://thermomix.vorwerk.fr/fr/page-daccueil/

    1. Ne prononce pas ce nom, j’en rêve jour et nuit!! (ma mère en a un, à chaque fois que je vais chez elle, elle me fait des démos, des glaces, des purées, des soupes… Putain de truc génial! <3)

      1. Donc, je prêche une convaincue… :-) certes, ça coûte une paire de Susan cloutées sur NAP 3 jours après la sortie des machins :-), mais ça fait tellement plus de trucs bien pour la santé!! (et même les sorbets, avec fruits du jardin, tu culpabilises même pas tellement y a que des bonnes choses dedans!!)

        1. Alors là d’ac pour les sorbets avec des fruits du jardin ! un truc de malade !!!!!!! et franchement oui c’est cher mais quand je vois le prix de certaines fringues et sacs, c’est pas si cher que ça ! et à priori tu l’as pour une bonne paire d’années !
          A choisir entre 2/3 trucs « ROseamstone » ou « Célinciaga » ben y’a pas photo ……

      2. Merci Coline! voilà un super article (encore!) et pareil je m’y retrouve comme beaucoup de nanas ici!
        ça y est je l’ai! eh oui tout comme toi j’ai bavé devant celui de ma maman pendant des années, et après avoir usé mon homme(5 ans d’acharnement), JE L’AI!!! Je commence à faire des tas de recettes avec mon Thermomix et les enfants aussi adorent! ça donne envi de cuisiner, ça ne fait pas tout et ça ne remplace pas tout(faut pas rêver^^) mais franchement c’est hyper bien foutu et ça facilite les repas!
        à bonnes entendeuses…

  133. Plaisir Un : Trouver des ressources pr mon bidouillage alimentaire « sain » ds lequel j’essaie de trouver mes marques.
    Plaisir deux: Un article sur le « bien manger » qui n’est ni moralisateur ni donneur de leçon! Bravo pour ce positionnement qui enrichit d’autant plus cet article!
    Well done baby et Merci !

  134. Salut Coline et tous ces gens qui on compris que c’est nous, consommateurs, qui changerons la donne…
    Et merci pour cet article et ces commentaires qui, je l’espère, encourageront certains à se poser les bonnes questions.
    Juste une petite remarque sur les « labels ». Je n’arrive plus à y croire: comme le disent certains dans leurs commentaires, ça ne veut plus rien dire. Et le marché du « bio » devient un vrai business…Attention donc, malgré un label, un produit peut ne pas être vraiment bio. Exemple avec un oeuf certifié AB qui en fait est issu de poules élevées en hangars et nourries de 8h à 18h au soja (OGM) qui pourront sortir « à l’air libre » après 18h mais qui ne mangeront plus d’herbe fraiche parce que trop nourries le reste de la journée…
    Rien de mieux donc, de faire le marché (bio de préférence), ou de squatter le jardin de mamie!
    Kiss, love, peace!

  135. Encore un super article, très pertinent (et drôle et décontracté, en plus)! Je suis d’accord à 100% avec ta vision des choses, pleine de bon sens. Je voulais ajouter, pour celles qui ont encore des doutes sur les bienfaits d’une alimentation saine, que j’ai perdu du poids et commencé à avoir une jolie peau à partir du moment où j’ai découvert le pain complet et les céréales complètes et supprimé le lait de mon alimentation (j’en buvais énormément). Dès ce moment-là, j’ai aussi cessé d’avoir des ballonnements quasi-permanents. Aujourd’hui je mange à peu-près comme toi, et je n’ai aucun problème de peau, hormis pendant mes règles (on n’y peut rien…) et quand je bois de l’alcool…
    Merci beaucoup pour tes excellents articles qui prouvent qu’on peut se soucier de son alimentation sans tomber dans un intégrisme sectaire, d’ailleurs peut-être que c’est cela la vraie sagesse, faire du mieux que l’on peut en gardant une certaine souplesse.
    Parce que la vie, c’est funky aussi!!
    Des bisous

  136. MERCI Coline pour ce superbe boulot, cette belle vulgarisation qui fait passer très simplement les informations. On comprend tout et on a envie d’acheter les bouquins, tu transmets très bien « ton savoir », et très humblement, sans aucune critique et avec humour. Ton meilleur article! Je suis locavore, le bio c’est pas encore ça… mais je vois dans ton « exemple » le moyen d’y aller lentement mais sûrement. Ce partage est une réussite. Merci

  137. Coline, je suis amour en ce mercredi froid et pluvieux grâce à cet article (lu jusqu’au bout, annexes comprises, youpi houra tralala) ! Déjà, je ne peux QUE m’intéresser sur le sujet, vu que j’essaie de monter ma boîte de cosmétiques BIO, même si je ne m’intéresse en soi qu’aux cosmétiques, le sujet de l’alimentation me concerne forcément et j’y apprends des TAS de choses puisqu’on peut trouver des éléments animaliers dans des cosmétiques (oui c’est dingue et ça fait super flipper mais bon ….) ! Bref, merci parce que j’ai pu apprendre des choses extras (notamment des termes dont j’ignorais la signification et j’ai pas encore ce déclic de me dire va ouvrir ton dico sale gosse aha) et aussi parce que moi je trouve que tu n’incites PERSONNE à suivre TON mode de vie, tu donnes juste ton point de vue et tu réponds de manière complète à nos interrogations.

    Je suis aussi intéressée car depuis peu je matte de plus en plus de vidéos concernant le rapport des gens à la nourriture, une soirée d’anniversaire j’ai eu un gros débat avec un ami vegan qui a duré .. toute la soirée (et qui a pour le coup failli plomber l’ambiance de l’anniversaire humhum trop grande gueule je suis) !

    J’ai d’ailleurs une vidéo à te montrer (au cas où tu ne la connaisses pas encore) elle m’a ouvert les yeux sur des choses, après il y a beaucoup de choses que j’imaginais ou savais déjà même mais elle peut toujours ouvrir les yeux sur d’autres choses à d’autres personnes ! :)

    http://www.youtube.com/watch?v=UROxRLbVils (ok ça dure une heure mais bon)

    Bref, merci pour tout. Tu es un amour de prendre tant de temps même sur un sujet qui te passionne d’ailleurs, à répondre à toutes nos interrogations et tu y réponds à MERVEILLE.

    PS : depuis que j’suis au courant que le lait à limite l’effet inverse donc ne fortifie pas tant que ça les os, j’en bois plus, j’avance j’avance !

    Bisous bisous.

    1. Moui vaguement pendant genre…3 jours? Mais ça me gave ce genre de trucs, les régimes et compagnie. C’est sûrement très bon pour la santé mais à partir du moment où je le vis comme une contrainte je préfère m’abstenir :)

      1. Ah oui si ça devient une intrants il faut abandonner. Et d’ailleurs c’est un point important que tu soulignes très bien dans ton article, le but n’est pas de se contraindre mais d’apprendre à se faire plaisir autrement !

  138. Étant une fille d’agriculteur reconverti en bio, je tiens à te dire CHAPEAU pour cet article..Je suis 100% d’accord avec toi.
    C’est vrai que l’industrie agro-alimentaire est un vrai bordel. Pour le moment toutes les exploitations agricoles ont du mal à tenir et pour remédier à ça il n’y a presque plus de solution… (La fameuse grève du lait n’a rien changé)
    Chez moi, dans la ferme nous avons ouvert un petit magasin, et on produit, des yaourts, du beurre, on vend des légumes, du pain, bref un peu de tout..ça nous aide à « survivre » en attendant que l’économie soit un peu meilleures, si un jour, ça change…
    Il faudrait que les gens essaient de manger local, ça aiderais un peu les petits agriculteur au lieu de renflouer les caisses des grands magasins qui nous bouffent ! (Révooolllte!)

    Bref trop de blabla, merci pour cet article Coline.

  139. salut Coline! j’ai bcp aimé ton post et suis moi même sur la voie du total bio, une question par contre car j’ai du mal a trouver des infos précises. Connais tu la sucralose et qu’en penses tu ?
    merci Coline . :)

    1. Salut!
      Le sucralose est un sucre de synthèse dont le pouvoir sucrant est plus de 400 fois supérieur à celui du sucre. Autrement dit tu dois en utiliser beaucoup moins pour avoir la même sensation de « sucré » sur les papilles.
      Ce n’est donc pas une molécule naturelle mais il ne me semble pas qu’il y ait déjà des avis médicaux négatifs à ce sujet…

  140. Très bon article rien à ajouter, si ce n’est 2 documentaires que j’ai vu récemment et que je conseille : Les travers du porc (France 5) et Earthlings (Terriens en français).
    Je sais maintenant que même si je ne deviendrai jamais végétarienne je n’achèterai plus de viande dans la grande distribution et je m’assurerai de savoir d’où elle provient.

  141. WAHOU, non mais génial ce post! Si j’avais dû en écrire un je pense qu’il ressemblerait sensiblement à celui-ci. Moi aussi j’ai grandit dans un environnement familial où on fait attention à ce qu’on a dans son assiette et franchement je pense que ça aide à garder de bonnes habitudes quand on grandit ensuite. En plus quand on a des intolérances (produits laitiers + gluten, wouhou) ça permet de ne pas se sentir complètement démuni quand il s’agit de remettre en cause la façon dont on se nourrit, on sait qu’il y a des solutions, entre autre : cuisiner. J’ai adoré ton paragraphe sur la mastication, ça fait des années que je tanne mon mec pour qu’il mange moins vite, mais pour l’instant ça n’a pas l’air d’avoir atteint le cerveau! Pour info il existe d’ailleurs un régime élaboré par un médecin basé uniquement sur la mastication. C’est à dire qu’il faut mâcher minimum 12 fois (je crois, je suis plus sûre) chaque bouchée, faire ses 4 repas par jour en quantité normale et une personne qui serait en surpoids en perdrait tout simplement grâce à ce petit truc tout simple. En fait plus l’aliment est en contact avec la langue, plus les papilles ont le temps de savoir ce qu’est cet aliment, d’envoyer le message au cerveau qui le renvoie à l’estomac pour dire: « hé, tu vas avoir du steak sauce au poivre, balance les acides! ». Bref, l’estomac n’est pas pris au dépourvu et sait comment gérer ce qui va arriver.
    Pour ce qui est des mecs et de la bouffe, le mien a radicalement changé ses perspectives sur la consommation d’animaux après avoir vu un documentaire. Il a tenu vegan deux mois pour finalement réintégrer quelques produits laitiers, oeufs et poissons de temps à autre, mais il mange la plus part du temps sans produit d’origine animal. Moi j’ai plus de mal, je consomme quand même du poisson, des oeufs, parfois de la viande, mais toujours tout bio. Même si bon, comme toi, y’a un moment où faut lâcher du leste, notamment quand on est chez des amis, on ne va pas non plus virer Pol Pot. Donc peut-être que tu devrais faire visionner quelques bons documentaires bien hard core sur la production de viande à ton mec, en mode Orange mécanique, et peut-être qu’il aura envie de faire quelque chose? ;-)
    Au plaisir de lire tes prochains post!

    1. Ah et je voulais aussi ajouter quelque chose sur les fruits avant le repas! ;-) C’est carrément la meilleure façon de les manger en fait, tu as ultra raison de procéder ainsi pour ta fille. Il vaut mieux manger les fruits en dehors des repas ou tout au début d’un repas, les vitamines et autres bienfaits sont mieux assimilés par l’organisme et pas noyés en fin de repas dans le reste de ce qu’on a ingéré.
      Et pour ce qui est du sucre, il vaut mieux éviter de finir un repas sur du sucré (tout ce qui finit en « ose »: glucose, lactose aussi!), ça fait un appel d’insuline et on a faim très vite. À quatre heure c’est le meilleur moment pour en manger, mais là c’est l’affaire de chacun-e et c’est selon ce que l’on ressent dans son corps! Tous ces trucs m’ont été donnés par une super nutritionniste et se sont révélés efficaces dans mon cas au niveau de ma digestion et de mon énergie. Après, encore une fois, et comme tu le rappelles bien, c’est l’affaire de chacun-e.

  142. Super article! je ne suis absolument pas bio, et je ne mange pas très bien depuis quelques temps, mais j’avoue que tout ça est écrit et expliqué simplement, sans la propagande « le bio c’est bien le non bio c’est le mal » qu’on tendance à faire les gens qui prônent les vertus du bio.
    Je n’ai jamais rien eu contre le bio réellement, mais je ne m’y étais jamais vraiment intéressée à cause d’idées reçues Depuis quelques années cependant je commence à changer mon opinion.

    Je suis en ce moment dans un pays qui s’en fiche royalement du bio par contre donc je ne pense pas pouvoir me tourner vers ça, mais l’article reste avant tout un guide simple de « comment bien manger » et je pense que c’est applicable avec toute sorte de nourriture, l’important étant de se sortir de la facilité :)

  143. Bonjour Coline,
    Je ne commente jamais et tu es un des rares blogs que je suis au quotidien avec plaisir. Au vue du boulot et du mal que tu t’es surement donné en faisant cet article, je souhaitais vraiment te dire merci et bravo pour ce post. Ayant aussi des habitudes saines (merci maman) je ne suis pourtant absolument pas une réac de la bouffe mais j’ai été tres intéressée par le sujet et du coup je me suis inscrite a la ruche pres de chez moi. Merci x

  144. Je ne suis pas d’accord avec tout dans ton article. Notamment, lorsque tu dis qu’il faut manger des céréales ou qu’on ne peut pas se nourrir uniquement de fruits.

    Je suis Végétalienne depuis quelques années, ainsi que mon mari et mes 2 enfants (tout le monde est en pleine santé et les analyses de sang parfaites, je précise).
    Depuis 2 ans, je suis crudivore (mon mari aussi), et je suis l’alimentation de Doug Graham « 80-10-10 » qui consiste à manger presque uniquement des fruits crus, mais aussi un peu de légumes crus.
    Je vis sur 3000 calories de fruits (et un peu de légumes) chaque jour depuis 2 ans et non seulement c’est possible, mais en plus je n’ai plus aucun problème de santé.
    Plus de boutons, plus de migraines chroniques, plus de ballonements, plus jamais malade. Je ne prends plus de coups de soleil, je ne grossis plus, je ne suis plus fatiguée, plus de crampes, de vertiges,plus de cernes, plus de quoi que ce soit de désagréable niveau santé.

    Donc attention… Ton article est bien, mais ça mérite encore davantage d’ouverture.
    Je te conseille de lire le livre « 80-10-10 » et aussi « the china study ».

    1. Si ça fonctionne pour toi c’est top! Je ne suis pas là pour juger, encore une fois. N’oublions pas que je suis un être humain, j’ai aussi bien évidemment mes propres opinions et je ne peux pas être totalement objective sur tout ^_^ Je pense que ne manger que des fruits et ne manger que du cru n’est pas une bonne solution mais encore une fois nous sommes tous différents, ce qui convient à l’un ne conviendra pas à l’autre :)

  145. J’étais en train de lire la quasi intégralité de ton article à mon mec (même modèle que le tien, ils sont cool t’as vu mais un peu complexe de l’assiette), jusqu’au moment où tu expliques comment les faire changer d’avis petit à petit… Là j’ai bafouillé un « enfin bref voilà voilà quoi » histoire de ne pas lui révéler cette technique que j’applique aussi.
    De mon côté je fais facilement des sauces tomates maison en mixant bien pour éviter les morceaux et à mettre sur ses pâtes, ça marche hyper bien et j’ai même des compliments (alors qu’il déteste absolument les tomates à cause de la texture).

    En tout cas, merci beaucoup pour ce dossier (c’est plus un article là, on est d’accord!) très complet et rassurant! Je parlais justement l’autre jour du fait que je voulais vraiment recommencer à manger sainement mais que le côté financier me faisait flipper, et les réponses que j’ai eue ainsi que ton témoignage m’ont grandement rassurée.
    D’autant plus parce que tu ne vires pas à l’extrême, ce qu’on voit malheureusement trop souvent et qui à mon avis, ont l’effet inverse de celui recherché.

    Bon courage pour le lait, grosse galère aussi de mon côté, c’est sans doute ce que j’aime le plus au monde (essentiellement version fromage).

    Et je partage ton article un peu partout parce que s’il peut montrer à mon entourage qu’on est pas obligés d’être hippie pour bien manger, ça sera toujours ça de pris!

  146. Salut Coline! Ca fait un bon moment que suis ton blog. Avec cet article, je me lance enfin à écrire un commentaire car je suis heureuse de lire cela sur un blog beauté. Je suis maraîchère bio en bretagne et je me sens donc concernée par ton post! Je pense aussi que la première chose à faire pour être bien dans son corps est de bien manger!!
    Bref merci pour ta bonne humeur.
    Audrey

  147. 100% d’accord avec ton discours, c’est la même démarche que pour les cosmétiques, si vous voulez une belle peau, mangez correctement ! Sauf que beaucoup de personnes l’ignorent et pensent que c’est le produit en lui-même qui fera des miracles.
    Aussi, je pense que l’on ne peut pas se lever un bon matin et dire qu’on va se mettre au bio. Il faut plusieurs étapes d’éducation. Déjà, apprendre et prendre le temps pour faire du « fait maison ».De temps en temps, j’aime bien manger tout ce qui est « junk food » pizza, nems, hamburgers, eh bien je n’irai pas au resto ni chez pizza hut, je fais tout moi-même. Ca prend du temps, mais au moins, je sais ce que j’ai mis dedans. Idem pour les pâtisseries. Et maintenant, je suis à la phase de choisir de bons produits, de saison, j’ai un épicier qui vend de bons fruits & légumes, ça me convient. Mais je ne suis pas encore au 100% bio, j’ai testé lAMAP de mon coin, je tombais souvent sur des légumes que je n’aimais pas donc j’ai laissé tomber. Chez moi, le 100% bio viendra petit à petit, c’est aussi 1 question de budget.
    En bref, je pense que si les gens apprenaient à mieux manger, à oublier les fast-foods, ils se porteraient bien mieux. Tu sais, j’ai des petits cousins qui ne connaissent pas un vrai plat mijoté, leurs mères ne leur donnent que pizzas/quiches surgelées le soir, mc do le week end. C’est donc un casse-tête pour leur faire la cuisine quand ils viennent chez moi. Ou bien, j’ai une amie qui croit bien faire en bannissant l’huile dans son alimentation mais met 6 cuillères de sucre dans son café ! C’est tout une éducation qui est à refaire, réapprendre les bases. j’ai l’air d’un ovni avec mes amies parce que je fais tout moi-même, mais j’en suis fière, j’ai encore des progrès à faire pour arriver à ton niveau. Et puis, on ne peut pas tout boycotter dans l’industrie agro vu qu’il y a pleins d’emplois en jeu. Voilà, j’ai été bien longue, et merci !

  148. MERCI !!! mille fois. J’essaye depuis environ 2 ans de faire vraiment attention à ce que je mange, et à ce que je fais pour (ou ne fait pas) la planète. Je trouve assez assez difficile dans le monde d’aujourd’hui (mondialisation et compagnie) de manger « normalement », surtout que je suis une grande fan du sucre et tout ça tout ça. Malheureusement à Paris manger et Bio et pas cher c’est presque impossible (du moins pour un micro budget d’étudiante). Mais je fais mon petit bonhomme de chemin. Malgré cela devient une quasi obsession, le problème c’est qu’il y a tellement de mots spécifiques pour toutes ses m*rdes et aussi beaucoup de choses passées sous silence…
    Je commence aussi à comprendre qu’il faudrait limiter ma consommation de produit laitier; tu dis boire du lait d’épeautre, mais par exemple le lait d’amande ça ressemble à quoi ?
    Fin bref Merci voilà c’est tout ! Ce n’est pas facile de prendre ce virage, surtout quand la moitié du peuple (les beaufs?) disent que ces des conneries le bio et compagnie…

  149. J’ai découvert ton blog il y a quelques semaines. Au début, j’ai aimé ton style, tes photos. Je trouvais que tu avais une « belle personnalité », alors j’ai décidé d’ajouter ton blog dans mon netvibes pour te suivre. Et puis, quand j’ai lu ton premier post sur la cosmétique bio, j’ai adoré. Aujourd’hui, avec ce post, je suis passée au stade de fan absolue !!! ;-) Ton post d’aujourd’hui est une vraie merveille et même si je connais et partage entièrement ce que tu dis, j’ai quand même fait une belle découverte avec « la ruche qui dit oui ». J’adore le concept et MIRACLE, je viens de me rendre compte qu’il y en a une juste à côté de mon village. C’est QUE DU BONHEUR. Alors, merci, merci et merci encore.

  150. Bravo et merci pour ton article ;-) je me reconnais Bcp dans « ton histoire avec le bio » il y a quelques annees le bio etait presque reservée a une poignee de chanceux en raison des prix excessifs pratiqués..aujourd’hui ce n’est plus le cas et sans aller dans une biocoop, il existe de plus en plus d’alternatives au supermarchés classiques comme la vente directe de paniers chez le producteur du coin ou encore les AMAP ( merci pour l’info des ruches) profitons en !

  151. Bravo pour cet article très complet, documenté, intelligent et pas sectaire. J’en profite pour sortir de l’ombre, moi qui suis ce blog en « sous-marin » depuis pas mal de temps déjà.

  152. Merci beaucoup pour ton article, il est super intéressant et je vois qu’on est sur la même longueur d’ondes donc je me dis que j’ai à peu près pigé le coup du : manger sainement.

  153. Un immense MERCI (applaudissement de ma foule intérieure) pour cet article. Si je ne suis pas encore à fond dans le maquillage bio, je suis pour les cosmétiques tels que les crèmes pour le visage et le shampoing les plus naturels possible. Et c’est pareil pour la nourriture. J’ai 19 ans, je vis loin de chez mes parents et de ma maman qui m’a appris à manger sainement (même si on adore aussi grignoter!) et j’essaie depuis qq temps de changer ma façon de manger. Je me suis réellement retrouvée dans cet article, dans tes combats aussi, certains documentaires ayant achevé de me convaincre qu’on nous vend souvent de la m**** (disoulée). Mais avec un petit budget, une petite cuisine (peut-on appeler ça une cuisine) et pas beaucoup de temps pour cuisiner… ça peut être compliqué. Pourtant, moi qui suis une grande grignoteuse et complètement obsédée par les pâtisseries, je change petit à petit mon alimentation. Ton article est vraiment génial, Coline! (larmes aux noeils) Tu prouves que ça n’est pas forcément plus compliqué et que surtout manger mal c’est se bousiller la santé. Depuis que j’ai réduit la voilure niveau sucre raffiné (et dieu sait que je suis gourmande) et laitages (cheese is my life), ma peau va mieux, ma digestion aussi, et je me sens plus légère dans mes baskets!
    Moi qui voulais faire un régime drastique ayant grossi durant mes études, je me suis rendue compte qu’en faisant attention à la façon dont je me nourrissais et aux aliments que j’achetais, je pouvais juste réguler mon alimentation et me sentir bien mieux. Tu mets la lumière (le phare, le soleil!) sur cette importance. Je n’ai pas l’impression de me priver, et je culpabilise moins quand, un peu déprimée par mes notes ou le soir qui tombe, je grignote du chocolat au crunch ou du fromage, car je sais que ça n’est que ponctuel.

    Merci encore, tu montres qu’on peut faire attention à ce qu’on se met dans le bide tout en restant « normal » :)

    PS: je vais essayer le lait d’épeautre mais pour toi, lequel est celui qui a le moins de goût? Je veux dire que j’ai du mal avec le soja et je cherche un « dupe » ;)

    Clara, qui te suit quotidiennement, et à qui tu manques quand tu pars en vacances :)

  154. Quel article !! J’en suis toute retournée!
    J’aimerais avoir une information supplémentaire, que je ne trouve pas dans ton article, ni dans ton annexe.
    Quelle est la place du pain dans ton régime alimentaire ? Est-ce que tu continues d’en manger ? Si oui, en achètes tu du bio? En boulangerie ou en grande surface ?
    Merci de ta réponse !

    1. Je suis pas ultra branchée pain. Quand j’en ai, j’en mange mais si j’en achète 2 ou 3 fois par mois c’est déjà beaucoup. Et je le mange bio, complet et compagnie.

  155. Chez nous , on essaie de faire des efforts et de consommer autrement : chez nous, nous achetons des fruits et legumes de france et de saison , les cereales semi completes et bio (les pesticides restent dans l’enveloppe … ), et on essaie petit à petit de faire plus nous même (yaourts , conserves … ) .
    Nous avons passé cet été 1 semaine à la ferme . les personnes chez qui nous etions logés vivent en presque autarcie , ils cultivent fruits et legumes (non bio, car arrosés à l’eau de pluie … malgré le 0 pesticides etc…), elevent leurs animaux …

  156. Un grand MERCI Coline d’avoir pris le temps (parce que je pense que ça a dû t’en prendre pas mal!) d’écrire cet article. Moi même maman de deux minis monstres qui ne jurent que par les saucisses (bourrées de trucs pas bons) et tout ce qui ressemble de près ou de loin à une frite MacDal, le casse tête de la nourriture « saine » est toujours présent, mais c’est vrai que c’est trop important pour ne pas passer à côté. Je trouve vraiment très bien que tu te soit donné la peine d’écrire ceci, d’autant plus que vu que pas mal de monde passe par là, cela pourra peut être éveiller des conscience qui sait?

  157. Coucou Coline!
    Petite question autour de la levure de bière que tu rajoutes un peu partout: c est pour le goût ou car ca apporte quelque hors d’interessant au niveau nutritionnel?

  158. Trop chouette cet article !

    Ça fait plaisir de lire un article sur le sujet et assez complet ! Grâce à toi, je découvre la Ruche qui dit Oui, et pourtant moi qui suit dans la campagne profonde, j’en ai une à 8 km !!! Je me suis inscrite et je suis déjà toute réjouie de voir tous les produits disponibles !

    J’avais lu la semaine dernière l’article d’Éléonore Bridge, me ramenant à mes propres interrogations concernant le végétarisme mais plus globalement sur ma manière de manger. Il est vrai que je ne me suis jamais sentie aussi bien qu’en consommant autant de fruits et légumes. Et maintenant dès que je n’en ai pas pendant plusieurs jours, je deviens aigrie ! Ca a été le test en week end chez des amis, nourriture grasse etc, ça m’a rendu malade, des mots de ventre affreux… Alors que certains ça ne leur fera jamais rien, c’est une sorte de nécessité pour moi de mieux manger maintenant, surtout quand on voit les résultats!
    Merci pour la petite liste de lecture, justement ce que je cherchais :)

    Bonne continuation et bon appétit !!!!!! ^^

  159. Coucou Coline, et merci pour ce post très intéressant, tout comme celui sur les cosmétiques bio; je te rejoins sur toute la ligne!

    Je suis entièrement d’accord avec toi au sujet du lait! Pendant trèèèès longtemps je me suis forcée à en boire, manger des yaourt parce qu’on dit qu’il EN FAUT! Oui sauf que moi j’avais très souvent des pb de digestion, j’avais souvent mal au ventre et me sentais très fatiguée par moment, surtout après le repas.

    Alors un jour (l’idée du siècle), je me suis dit J’ARRETE! Et quelle riche idée oh mon dieu! J’ai supprimé le lait (remplacé par des boissons végétales, super bonnes en plus), la crème fraiche (remplacée par des crèmes végétales), le beurre (il y a des margarines bio dans les magasins bio très bien) et plus de yaourts au lait de vaches, de temps en temps j’en prends au lait de brebis ou de chèvres, idem pour le fromage.

    Résultat: je n’ai PLUS mal au ventre, je n’ai plus de souci de digestions comme avant qui me rendaient vraiment malades plusieurs fois par mois, je n’ai plus cette fatigue ET…. j’ai perdu le poids que j’avais en trop!
    JE ME SENS BIEN MIEUX depuis ce changement, c’est incomparable!
    Lorsque je remange qqch avec de la crème fraiche ou du lait j’ai mal au ventre dans la demi-journée qui suit le temps ue mon corps l’élimine, donc c’était bien ça qui me pourrissait la vie, confirmé par mon médecin.
    Je me suis aussi calmée sur le pain, je ne me sens plus « remplie » comme avant.

    Donc je confirme que pour moi, après chacun est différent, mais le lait me rendait vraiment malade et depuis petite! Il faut écouter son corps avant tout, les recommandations générales d’alimentation ne sont parfois pas justes pour tout le monde.
    Après l’histoire du lait, je pense qu’il y a bien d’autres enjeux derrière que ceux véritablement alimentaires, mais c’est un autre débat…

    Bises Coline ;-)

  160. Bonjour Coline,
    Merci pour tes articles sur le bio/durable qui sont de qualité et qui, chose rare, ne pousse pas dans les extrêmes.
    Dans cet état d’esprit je voulais juste te faire remarquer que certains arguments que tu utilises pour le bio sont également utilisés par les anti-bio. C’est le cas par exemple de cet argument « Les légumes ont beaucoup plus de goût, de meilleures valeurs nutritives et une plus grande concentration en anti-oxydants. ». Les anti-bio comme les pro-bio vont te sortir des études démontrants cette phrase mais chacun pour leur camps. Le fait de ne pas manger tout un tas de pesticides et autres produits dangereux est déjà un argument très fort en soit.
    Il y a une chose que malheureusement pour moi on néglige dans le bio c’est l’endroit ou cela a été fait. Les américains par exemple mangent beaucoup de produits bio qui viennent de l’autre bout du monde. Certes c’est bon pour notre santé mais pas vraiment pour la planète. J’ai vue que tu as mis un mot la dessus à la fin de ton article, c’est super mais pour moi ça reste un vrai point faible du bio surtout en super marché.
    Je voulais juste aussi finir sur le bio = safe (j’arrête après sinon je vais faire rabas joie alors que j’adore le bio et ton article). Cela réduit les risques mais il faut être conscient que bio ne veut pas dire totalement sain. En France par exemple on utilise en bio la bouillie bordelaise qui est très riche en cuivre et fini par polluer les sols (et donc les aliments). Je suis tjs choqué par mes voisins qui sont très fières de leur jardin bio mais traitent allègrement les tomates avec de la bouillie bordelaise. Il y a une espèce d’aura, s’il y a écrit bio sur une bouteille c’est forcément sains, si c’est naturel c’est forcément sain.

  161. Alors là, c’est super chouette comme article! Vraiment c’est clair, bien écrit, concis, pas culpabilisant. Bravo, ça me donne envie d’aller plus loin sur la route de l’alimentation saine parce que je suis d’accord avec absolument tout ce que tu dis.
    Pendant tout l’article je me suis demandé comment tu faisais avec ton mec et ta fille, si naturellement ils étaient comme toi (miracle!) ou si tu avais rusé, alors super les articles annexes! Mon mec est aussi un cas typique (t’as envie de quoi en ce moment ? DE LA VIANDE! Oh tiens original.)et c’est pas simple mais ta méthode me plait!
    Un grand merci pour cet article, je l’ai trouvé passionnant et super bien fait. A quand le livre ? :)

  162. Hello !
    Un article totalement passionnant, qui me conforte dans mon idée que le bio est ce qu’il se fait de mieux niveau alimentation ! J’ai été éduqué dans une optique écologique et bio par ma maman (qui ne s’empêche pas de grignoter des m&m’s quand ça lui chante), et j’ai un rapport assez décontracté avec cette consommation ! Malgré tout, et si je peux me permettre de compléter ton article, j’aimerai donner quelques « tips » quand on choisit ses produits au supermarché :
    Par exemple, il vaut mieux prendre du sucre de canne, qui est moins raffiné que le sucre blanc / Il vaut mieux prendre du chocolat Côte d’or qui contient le max de cacao que peut contenir une tablette de chocolat au lait (30%), meilleur goût et meilleur qualité / Se renseigner sur les poissons de saisons !! Oui oui, il y a bien des saisons pour manger un poisson ;) / Privilégier le miel, le sirop d’agave ou la stévia : sucre naturel donc meilleur pour la santé ;)

    Voilà ce que je peux ajouter selon ce qu’on m’a inculqué, après chacun fait comme il le souhaite, mais peut être que ça peut aider :)

  163. article passionnant et très bien structuré
    pas du tout ennuyeux!

    j’étais déjà assez bien informée mais là tu m’as donné envie de sauter le pas cad de faire de vrais changements dans mon alimentation!

    j’ai une cueillette près de chez moi, et il y a également un magasin de produits locaux, je pense que je vais y aller plus souvent!

    mon copain qui est gros mangeur, et gros mangeur de viande en particulier m’avait déjà demandé de ne plus acheter de steacks hachés et de jambon car il ne voulait pas cautionner la façon dont son traités les animaux (son nom de famille est Bardot, ça ne s’invente pas!) je vais vraiment respecter sa demande maintenant et m’orienter vers des produits labelisés.

    et puis je viens d’aller explorer la section BIO de mon leclerc drive et je m’aperçois qu’il y a tout ce qu’il faut pour se nourrir bio au quotidien et pas si cher que ça!!

    bref je sens qu’une révolution alimentaire est en route chez moi!

    merci pour ce coup de pouce!

  164. Un trés bon article, ça fait du bien. je suis justement en train de lire  » Le manifeste pour la terre et l’humanisme » de Pierre Rabhi qui nous explique simplement tout ce que cela engendre. Donc j’ai été très réceptive à tous ce que tu as dit.
    Je suis dedans depuis toute petite et je me rend compte maintenant de la chance que j’ai eu de ne pas avoir manger de petits pots étant bébé ou de connaître le vrai goût d’une tomate. Des choses toutes simples je pensais qui ne le sont malheureusement pas pour beaucoup de personnes.
    Je ne sais pas si tu connais ce film  » Nos enfants nous accuseront » de Jean Paul Jaud, Il fait découvrir l’envers du décors et fait réfléchir
    Je ne veux pas paraître Baba cool mais bien manger va plus loin que regarder les étiquettes des produits, c’est aussi recréer le liens entre consommateurs et producteurs, Savoir ce que l’on mange mais aussi qui la produit pour permettre d’échanger et de mieux connaitre l’aliment pour mieux le cuisiner et l’apprécier…

    Et surtout merci pour ton blog, j’attends avec impatience les autres articles :)

    Pauline

  165. Merci Coline pour ce super article !
    Je suis végétarienne, je ne mange pas de viande, j’aime me préoccuper de ce que je trouve dans mon assiette mais je suis bien moins calée que toi concernant toutes ces infos. Je me coucherai moins bête ce soir (en rêvant sans doute de chips cancérigènes… Uuugh)

  166. Merci Coline pour ce sujet!! Que de choses évidentes ( à mon sens) mais toujours bonnes à se remettre en tête ou à découvrir.
    De mon côté j’ai testé une AMAP pendant un an, les lègumes et les fruits avaient vraiment le goût qu’ils doivent avoir..délicieux! par contre je me suis lassée de ne pas pouvoir choisir vraiment mes recettes. D’un autre côté ça réhabitue vraiment le consommateur aux produits de saison!! et consommer local ça commence d’abord par savoir que ébénon en hiver il n’y a pas de tomates…
    Le côté imposé des légumes permet malgré tout de découvrir de nouvelles variétés.
    Bref, je ne me suis pas réengager pour les légumes mais pour le poisson et la viande. Et ça pour le coup c’est ultra top puisque c’est bon déjà d’une et de deux je congèle tout et je ressors au besoin. Il ne s’agit pas de livraisons hebdo évidemment!
    Et je rebondis aussi sur manger lentement, mâcher etc..c’est tellement la base…il y a même un mode alimentaire au Japon ( je sais plus le nom hein) qui préconise d’arrêter de manger à 70% de satiété manière que le cerveau ait le temps de comprendre que non on n’a plus faim…bref il faut donc sortir de table en ayant encore un peu la dalle..enfin qu’on croit!
    Mille mercis pour ce post
    désolée de m’être étendue ( mais c’est pas toi Coline qui aura le droit de m’en vouloir ;))

  167. Je ne laisse habituellement pas de commentaire mais là je me lâche ahah!
    Super article! Je me retrouves beaucoup dans ce que tu écris (c’est d’ailleurs aussi pour çà je pense que je t’écris ;) ), mon attirance envers la viande et le poisson a toujours été un peu fébrile c’est pourquoi je suis « devenue » végétarienne, ce n’est pas par choix philosophique mais par goût. Mes parents m’ont toujours habitués à manger des légumes, des fruits, à manger équilibré et bio également, les biocop et co c’est mon dada ;). Maintenant je ne suis pas non plus une extrémiste hein (je ne fais pas parti de ces végétariens qui font leur morale à la con…), il est juste possible de bien manger aujourd’hui quand on le veux.
    Je suis actuellement en Angleterre pour un an, je suis chez une famille végétarienne et je suis plutôt ravie concernant la nourriture, il a beaucoup plus de choix pour les végétariens, même dans les restau, nous existons wououuuuuuuuuuu!
    Bref tout çà pour dire que je te suis et j’aime beaucoup ce que tu fais :)
    bisous à toi

  168. ah et aussi ;)
    Je voulais préciser qu’à mon sens le prix du bio est un faux débat, on mange trois fois par jour alors autant que possible le faire bien. Il s’agit de vouloir y consacrer un vrai budget..je préfère gonfler mon budget courses et réduire mon budget cosméto par exemple..tout est question de choix.
    bise et j’en profite pour te remercier pour ce blog beau à voir et à lire.

  169. Salut Coline,

    J’ai découvert ton blog depuis quelques mois et je m’y rend assez souvent parce que j’aime bien tes looks et tes posts me font bien souvent sourire.
    Tout comme toi, je suis maman d’une petite fille d’un an, je suis accro voire victime de la mode et adepte du bio depuis ma grossesse… (encore plus pour ma fille d’ailleurs!)
    Par contre, j’ai souvent l’impression d’être « hypocrite » ou pas en phase avec certaines valeurs que je crois pourtant miennes… je m’explique… je n’ai aucun scrupule (ou pas au point de ne pas de faire) à commander des maillots de bain venus tout droit des Etats Unis (ca c’est tout frais…) tout ca parce que cette marque … ne se fait pas en France ou commander des articles de chez « All Saints » à Londres parce que j’adore leur style et en plus du cuir !! oh my God !! enfin tu vois un peu ?
    Tout ca, est-ce que toi tu y penses et comment tu le ressens ?

  170. Ton article est passionnant. Il me donne vraiment envie de modifier mes habitudes alimentaires. Le problème, c’est que je vis seule. Et quand on vit seul/e, (et en plus, je bosse chez moi !), on a vraiment pas envie de se faire la cuisine :( Comme disait le regretté Bernard Loiseau, faire la cuisine, c’est « un acte d’amour ».
    On cuisine pour sa famille, son mari, son enfant etc… mais quand on est seul, comment on fait ?
    J’ai honte tu vois, j’ai lu tout ton article en attendant le « bip » du micro-ondes où je fais réchauffer quotidiennement mon plat tout fait… Je voudrais manger uniquement bio, sainement, mais si j’achète une salade bio (au lieu de mon paquet en plastique qui renferme quelques feuilles de batavia sans goût), je me dis que je ne vais pas pouvoir la finir avant qu’elle s’abîme…
    J’aimerais bien savoir comment font les autres célibataires pour se nourrir :/ Perso, evidemment, avec une telle alimentation, j’ai pris 18 kilos. Oui, 18. Sans parler de mon taux de choléstérol qui a explosé…
    Pfiou…

  171. C’est très intéressant tout cela ! Je remarque que je suis dans une démarche similaire, même si je n’en suis pas à ton niveau, mais j’y arrive doucement mais sûrement. Le plus dur étant d’éliminer ou du moins diminuer la consommation de viande et sushi (poisson quoi !)

  172. Merci pour cet article, qui a le mérite de bien résumer ma pensée et confirmer tout ce que j’ai pu lire et entendre par ailleurs…
    J’avais beaucoup aimé ce reportage, je ne sais pas si tu l’avais vu :
    http://www.youtube.com/watch?v=civzJ4WF2zM

    Actuellement enceinte et déjà bien sensibilisée au bio et aux ravages de l’industrie pharmaceutique j’avoue chercher toujours plus de solutions pour que mes courses soient mois galères…Je penses aussi me tourner vers la ruche qui dit oui.

    Pour compléter ce que tu disais à propos de manger moins : par exemple quand tu manges des carottes bio tu en manges moins que des non bio car les bio sont plus rassasiantes du fait qu’elles ne sont pas pleines d’eau.. je suppose que cela vaut pour beaucoup d’autres produits…

    Et je suis tout à fait d’accord avec le fait que d’apprendre à nos enfants à bien manger est un des plus grand cadeau qu’on puisse leur faire…

    Biz

    Ps : ca m’a donné faim tout ca!! ;-)

  173. et j’ai oublié de le dire avant, je ne sais pas si tu connais Corinne Gouget mais elle a aussi beaucoup changé ma façon de manger. Elle s’intéresse notamment aux additifs alimentaires, au glutamate et à l’aspartame.
    En revanche (mais c’est un sujet que je ne maitrise pas alors je ne voudrais pas m’avancer, c’est juste une interrogation) si je suis à 100% pour le naturel, manger local, se fournir auprès de petits producteurs, éviter de manger industriel, arrêter de maltraiter les animaux, etc. j’ai du mal avec le bio. Manger des tomates bio du jardin ou des petits producteurs locaux, oui ! Mais à partir du moment où le « bio » est devenu une industrie, produit en masse (je parle du bio vendu dans la grande distribution) je ne sais pas si on peut s’y fier. Ce sera toujours mieux c’est certain mais j’ai de plus en plus la certitude qu’il faut en finir avec la grande distribution. (oui je rêve là!)

  174. Bonjour Coline,

    Vraiment, je tenais à te féliciter pour cet article, clair, concis, précis, complet, simple, enrichissant sur un sujet délicat.

    Bravo, je me suis instruit et vais le lire et relire pour m’en imprégner même si pour ma part je mange équilibré et de façon saine, néanmoins l’étiquette bio je connais moins!

    Merci pour cet article, merci pour ces conseils, merci pour ces détails, merci pour le temps pris pour nous, merci pour la liste de livre que je vais m’empresser d’acquérir (renseignements en premier temps), merci pour cette astuce LA RUCHE wahou formidable me suis inscrite et vais tenter l’expérience pour sûr!

    Encore merci, encore bravo

    Merci pour ce Blog

    A bientôt

    Marie

  175. Bonjour,
    Je découvre votre blog, c’est très beau et bien écrit.
    Un petit complément de lecture concernant la nourriture et la santé (un livre que vous connaissez surement): anticancer de David Servan schreiber.

    Merci à vous

  176. Bonjour Coline!

    Merci pour cet article vraiment très agréable à lire. J’essaye (je dis bien j’essaye) de modifier mon alimentation vers quelque chose que je considère plus sain et j’ai tout simplement commencé par diminuer les protéines animales (moins souvent mais de meilleurs qualités).
    Cet article me motive à poursuivre dans cette voie donc un grand merci à toi!

    Je voulais juste savoir une petite info : pourquoi la levure de bière saupoudrée dans les crudités? Est ce que ca un apport gustatif? En tant que complément alimentaire? Je l’ai vu dans tes menus en annexe et je me posais la question. ( Et désolé si la réponse est cachée quelque part et que je l’ai pas vu!)

    Encore un grand merci, A bientôt!

    Jessica

  177. ah et aussi, une ruse de fouine pour amener les hommes à adopter (ou abandonner) certaines habitudes alimentaires : « il parait que manger trop de « produit de votre choix » ça diminue la production de spermatozoïdes/favorise l’impuissance/augmente le risque de cancer de la prostate/etc. » bref tout ce qui concerne sa virilité, même si c’est faux ça devrait faire mouche! oui je sais c’est malhonnête mais pour l’intérêt supérieur de la santé de notre homme tous les coups sont permis! ^^

    vous pouvez aussi tester le « risque accru de cancer du colon », car le mec va immédiatement visualiser un toucher rectal et c’est assez efficace pour qu’il ait envie de tout faire pour repousser au maximum le jour ou il devra y passer pour divers dépistages… machiavélique!!

  178. Voilà un article très intéressant qui même s’il ne m’apprend pas grand chose, me conforte dans mes choix et mes habitudes de vie et ça fait du bien ! Pour info, on a l’air de manger à peu près pareil mais je n’ai pas la chance d’avoir ta ligne parfaite ;)
    Je me pose cependant une question, j’ai moi aussi été élevée par une mère « psychorigide » pour tout ce qui touche à l’alimentation (mais qui m’a par la même occasion transmis de très bonnes bases en ce qui concerne l’alimentation donc merci Maman !), et j’ai moi aussi une légère (ok, une grosse) addiction au sucré que j’ai beaucoup de mal à soigner. Du coup, je ne peux m’empêcher de me demander si une frustration vécue dans l’enfance vis à vis du sucre n’amène pas à ce genre de comportement ? C’est une question que je me pose régulièrement avec mon fils de 2 ans à qui j’aimerais éviter ce genre de comportement plus tard. J’ai pris le parti de faire un gateau/des crèpes/des gaufres etc. une fois par semaine et le reste du temps, on ne mange pas de dessert aux repas quotidiens (mon copain n’est pas très sucre, j’ai perdu cette habitude grâce à lui) et les goûters sont composés de divers fruits frais de saison.
    +1 pour ton chapitre sur l’alimentation des hommes au passage.
    L’alimentation est un sujet ultra sensible, très personnel et qui demande de très fréquentes remises en question et pour lequel on doit accepter de faire des erreurs parfois ; l’essentiel étant – comme tu le dis si bien – de réapprendre à écouter son corps et ses besoins.
    Bref, merci !

  179. C’est très très intéressant ! J’ai lu le livre Bidoche récemment, j’en avais parlé sur mon blog, ça m’a bien calmée sur la viande, même si je savais déjà pas mal de choses là-dessus. Ton article me motive encore plus. En revanche, à Paris je trouve ça un peu compliqué, j’avais voulu tester la Ruche qui dit oui mais les produits étaient vraiment chers. J’ai entendu parler d’un chouette primeur bio récemment, pas trop cher, je vais plutôt m’orienter vers ça je pense… Merci en tous cas pour cet article très fouillé !

    1. Juliette, c’est qui le primeur bio dont tu parles?
      Ca m’intéresserait…

      Sinon moi aussi j’ai une adresse parisienne: c’est la Maison Pos, rue de Charonne. Produits de petits producteurs de la région de Rouen. Pas forcément bio je crois mais local et de saison.

  180. Bonjour Coline!

    Je suis diététicienne nutritionniste et j’appréhendais un peu ton article. Et bien je dois dire que je le trouve plus qu’à la hauteur. Tu as réussi à exprimer tes habitudes de vie sans aller dans un extrême ou un autre, tu donnes plein de bons conseils et de solutions.

    J’aime beaucoup le fait que tu « avoues » certaines faiblesses (qui n’en a pas?!)et que tu démontres que dans la pratique c’est une autre chose qu’en théorie (merci les hommes, merci les gosses). Qu’il faut savoir s’accorder aussi des moments où on se permet de « craquer » parce que personne n’est parfait.
    Bravo! Tu as pris ton temps, mais ça en valait la peine, ton discours est très cohérent et ton humour allège aussi certaines parties ;-)

    Quand aux filles qui parlent de fringues, d’esclavagisme etc, on ne peut malheureusement pas se battre sur tous les fronts. Choisir d’être responsable et avoir un avis éclairé sur au moins UN point, l’alimentation pour Coline, c’est déjà énorme. Chacun agit à sa manière sur ce qui le touche particulièrement après on ne peut pas non plus sauver le monde ou refouler le système. Sinon allons vivre dans une grotte… pas sûre que ça fonctionne non plus!

    :-* bises

  181. Chère Coline,

    Bon je viens de tout effacer! Ouais j’avais commencé à écrire une tartine légèrement (c’est un euphémisme) redondante par rapport à ton article (mais en parcourant les commentaires je ne suis rendue compte que mes compléments avaient déjà été apportés!)

    Bref je dis BRAVO! J’adhère à 99% (avec quelques nuances) à ton article!

    Après l’alimentation et les cosmétiques éthico-écolo, je rêve du jour où on pourra avoir les sapes qui nous font plaisir sans avoir à exploiter les petits ouvriers du Bangladesh, du Cambodge ou d’ailleurs!
    Enfin c’est une autre « bataille »!! (Ca te dirait pas de créer ta marque?… une idée comme ça! ;o)

    En attendant je me réjouis de découvrir tes nouveaux looks et posts divers et variés!

    Plein de belles pensées de Suisse!

  182. J’ai trouvé ce que je cherchais dans ton article et ça m’a fait du bien. J’essaie moi aussi de changer mon alimentation au quotidien pour perdre du poids, me sentir mieux dans un corps plus sain et arrêter de me pourrir avec des aliments « tout pas bons » pour mon corps.
    Le bio est une démarche intéressante, sauf que je trouve qu’on retrouve (rime non voulue) encore trop de bio dans les supermarchés qui a traversé la terre entière et emballé avec plein de films plastiques. Ca ne colle pas vraiment avec l’idée que j’ai du bio.
    A 100% d’accord avec toi sur les produits laitiers.
    Bref, LONG LIVE LE BIO!

  183. Je suis contente de lire quelqu’un qui a les mêmes convictions que moi. Il est important aussi de ne pas devenir intégriste (j’aime manger des bonbons et des gâteaux industriels de temps en temps… et personne ne réussira à m’empêcher de manger du fromage)!!! C’est super cool cet article, et ça permettra peut-être à plein de monde de découvrir des choses… (ma ruche est en construction, j’en ai marre d’attendre!)
    Pour finir, je te signale deux petites coquilles, dans les titres, on les voit bien du coup ;)

    tu en es arriveE là
    MeilleurE santé

    Merci encore!! bises

  184. Salut Coline,

    C’est na première fois que je te laisse un commentaire mais je me permets de te tutoyer car on a pratiquement le même âge et que, de ce fait, je suis sûre que tu ferais de même!

    Cela fait longtemps que je te suis de manière quotidienne et tes articles m’intéressent, me passionnent, m’enthousiasment, m’amusent et me cultivent selon le sujet, mais là je dois dire que tu as mis en plein dans le mille!
    Je suis depuis quelques mois maintenant, à fd sur me sujet et ce, pour plusieurs raisond:
    -J’ai enmenagé avec mon copain, avec qui je suis depuis plus de 5 ans maintenant, en décembre 2011 et ai, par la même occasion, obtenu mon indépendance alimentaire,
    -j’ai découvert, après des années de handicape et de problèmes à cause de cela, que j’étais intolérante au lactose à un seuil très haut,
    -je suis tombée sur plusieurs vidéos et reportages sérieux remettant en cause les messages de l’industrie agroalimentaire et sur l’alimentation moderne et ses effets négastes sur la santé.

    Je me suis donc acheté plusieurs, dont un que tu cite, « lait, mensonge et propagande » qui m’ont complètement ouvert l’esprit et donner envie d’en savoir encore plus…
    Il faut dire que depuis toute petite je ne digère pas le lait et je suis maintenant au stade où la mmindre trace de lait me rend malade au sens propre du terme! Je passe trois bonnes heures entre la salle de bain et mon lit à attendre que ça passe en souffrant et quelque chose de bien!!
    J’en ai donc décidé que c’était fini et ai voulu supprimer le lait de mon alimentation, je n’avaid de toutes façons, plus vraiment le choix! Seulement, ce n’est vraiment pas facile de réapprendre à manger complètelent différement de ce que tu faisais depuis 23 ans! Mais toutes mes lectures et renseignements sur le sujet m’ont bien aidée.

    Mais ensuite, comme une continuoté logique à ma démarche, je me suis interrogée sur le gluten, le bio etc… Sur ce que je voulais donner comme aliments à mon corps, sur la répercussion sur la santé, le bien être etc. Car depuis toute jeune, je suis très sensible à ce genre de choses et cela m’a toujours un peu « déranger » la façon dont tout mon entourage mangeait, je n’étais pas à l’aise avec tout cela, la viande à outrance, la pain parce (que c’est le bon selon tous mes grands parents au monde!!), le fromage, les plats en sauce bien grasse, etc.

    Je suis donc aujourd’hui toute heureuse de pouvoir choisir mon mode d’alimentation et me sens beaucoup moeux et plus en paix avec moi-même de réellement tout (ou presque!) savoir sur tout ce que les medias et autres industriels essayent de nous faire avaler et le fait de pouvoir CHOISIR en tant que cinsommateur libre me « libère » justement.

    C’est alors en débutante/novice que je me lance dans le bio, car cela le fait du bien dans mon corps (notamment pour mes problèmes d’intolérance) mais aussi dans ma tête car je suis en accord avec moi-mêle. J’achète les fruits et légumes dans un supermarché bio ainsi que mes galettes de rie, de sarrasin, ma purée d’amandes Jean Hervé que je SUR-kiffe, etc.
    Mais, j’aurais bien entendu encore bien besoin de conseils, astuces etc rien que sur les graines (tournesol, lin etc.) car il y encore pleins de choses que je veux ajouter à mon alimentation mais sur lesquels je ne suis pas encore assez renseignée…

    En tous les cas, mille mercis pour ce post ultra riche et intéressant!! Je l’ai lu d’une traite et regarderais les liens pour les livres et vidéos ce soir! J’ai hâte!

    Gros bisous Coline!

  185. Bravo Coline, très bien écrit ton article (que j’ai lu jusqu’à la fin) ;)
    J’ai aussi eu la chance d’être élevée par une mère qui avait conscience des dangers de la nourriture et donc j’arrive à manger à peu près sainement aujourd’hui.
    Par contre, j’imagine que pour quelqu’un à qui aucune base n’ont été inculquées, ça doit être bien plus difficile d’adopter de bonnes habitudes mais comme on dit, quand on veut…

  186. Les commentaires de félicitation et de remerciements pleuvent suite à tes 2 articles. Le mien ne sera qu’une goutte supplémentaire… mais peu importe.
    Je tenais à te dire « BRAVO & MERCI ». Ces articles arrivent (par hasard?) à point nommé car je suis en train de repenser mes modes de consommation et d’usage concernant l’alimentation et la beauté. Je ne veux surtout pas tomber dans l’intégrisme. Alors je fais des recherches et je bouquine pour justement AVOIR LA LIBERTÉ DE CHOISIR EN TOUTE CONNAISSANCE DE CAUSE.
    Je n’ai pas fini de lire et relire tes articles, d’aller me renseigner grâce aux liens que tu nous donnes et à ceux qui se trouvent dans les autres commentaires.
    Bonne journée!

  187. Un grand merci pour cet article super intéressant et très complet. On sent que ça retient à cœur et à raison.
    Je suis en train petit à petit de changer ma manière de vivre et de consommer et cet article entre donc parfaitement en raisonnance avec mes préoccupations du moment. Ça me conforte et me fait avancer.

  188. Un article vraiment intéressant, merci Coline !
    J’aime beaucoup ton point de vu, tes arguments, et ta façon de manger.
    Je suis comme toi, à un détail près : zéro viande et zéro poisson pour moi. Je suis végétarienne, et je ne manque de rien. Je suis même plus en forme qu’avant et j’ai perdue du poids. Puis, je suis mieux dans ma tête aussi…
    L’idée de manger des animaux, DES ANIMAUX QUOI !!!, ça m’a toujours repoussée.

    Enfin bref,
    très bel article, encore merci !
    Bisous Coline

  189. Coline, je ne commente pas souvent, mais là je tenais à te dire bravo et merci pour cet article. Après celui sur les cosmétiques, j’attendais celui là avec impatience. Autant je suis assez cool pour les cosmétiques (et aussi parce que le nombre de produits de beauté que j’utilise se compte sur les doigts d’une main : crème hydratante, basiques de maquillage, gel douche, shampooing et déo), autant l’alimentation et son impact sur notre corps et notre planète me préoccupent beaucoup. J’étais donc curieuse de savoir ce que tu allais dire et je suis d’accord à 3000% ;)

    J’ai moi même les habitudes alimentaires que tu décris, par goût (je ne suis pas une grande fan de viande, encore moins de viande rouge, mais j’adore les légumes, légumineuses et céréales de toutes sortes. Je suis d’ailleurs assez hystérique en magasin bio genre « ooooh du boulghour de petit épeautre!!! Des lentilles béluga!!! des graine de radis à germer!!! ») et surtout par conviction écologique. Depuis trois ans que je vis de façon toute à fait autonome pour mes études (comprendre sans rentrer tous les weekends chez papa/maman pour la lessive ^^), j’ai considérablement limité la viande et le poisson dans mon alimentation, me suis tournée de plus en plus vers le bio (qui en plus fournit des produits différents du circuit classique : laits végétaux, céréales diverses, j’adore!) et surtout, le plus important à mes yeux, je ne me fournis plus qu’en légumes locaux et de saison.

    C’est, pour moi, quelque chose d’extrêmement important. Même si ces légumes ne sont pas forcément labellisés bio, j’ai plus de confiance dans un petit producteur local que dans des grandes exploitations intensives. J’aime également le fait de soutenir leur activité de façon directe, sans passer par les supermarchés qui leur rachètent leur légumes trois fois rien et se font une marge phénoménale dessus. J’ai testé une AMAP pendant un an, et même si je comprends ton point de vue dessus (moi même j’en ai eu marre des kilos de choux en hiver, des navets à la pelle au printemps) ça a boosté ma créativité en cuisine!
    Et j’essaie aujourd’hui de convaincre mes proches que OUI, on vit parfaitement bien en ne mangeant pas de la viande tous les jours, et que NON, ça n’est pas non plus la peine de se transformer en végétalien-raw addict-super hardcore pour faire du bien à la planète. Qu’on peut tout à fait avoir une alimentation équilibrée sans un apport quotidien en protéines animales. Que le tofu c’est BON! ;) Que les tomates de supermarché sont immangeables, même en été, et que des fraises en février c’est « NON mais aaaargh ça va pas la tête! Elles ont plus voyagé que moi dans toute ma vie! » Et qu’une alimentation variée et flexitarienne est meilleure pour la santé et la planète (j’ai d’ailleurs perdu tous les kilos en trop pris pendant mes années de prépa en passant à ce mode d’alimentation). J’ai eu la chance d’avoir des grands parents avec un immeeeeeense jardin qui m’ont donné le goût des vrais légumes, qui m’ont appris qu’une carotte n’est PAS un truc parfaitement droit, orange fluo et qui ne pourrit pas même trois semaines après l’achat (histoire vécue…). Aujourd’hui, une alimentation avec trop de viande m’épuise (digestion plus difficile) et me fait rapidement grossir. Je me suis tout à fait habituée à mon alimentation quasi-végétarienne, et NON je ne m’affame pas (gros cliché contre les végétariens également, mais il n’y a pas besoin de viande à tous les repas pour être rassasiée!), et je suis complètement déprimée par un frigo sans légumes qui sape ma créativité culinaire.

    J’espère que ton article touchera un grand nombre de personne et éveillera des consciences! Certes, le bio coûte plus cher que l’alimentation classique. Mais en réfléchissant à sa consommation, en achetant plus juste et dans des quantités plus raisonnables, et en se fournissant en légumes auprès de producteurs locaux (souvent moins chers qu’en grandes surfaces, et bien meilleurs!), on trouve son équilibre. La preuve, je n’ai jamais explosé mon budget d’étudiante au cours de ces trois dernières années à cause de mon alimentation. Autres sources d’économie notable : faire soi-même ses plats au lieu de les acheter tous faits (certes, ca prend du temps et c’est toujours moins pratique que de décongeler une pizza, mais pourquoi ne pas profiter d’un jour pluvieux pour faire un super stock de buns à burger maison et les congeler? C’est meilleur et tellement plus fun, et aussi en plein dans la tendance!), et limiter ses déchets en utilisant au max les ressources dont nous disposons. Pour cela, je conseille l’excellent livre « Cuisiner mieux en jetant moins » de Lisa Casali, qui explique comment tirer un maximum de profit de nombreux fruits et légumes, mais aussi de pain rassis, restes de pâtes etc. Pour celles qui veulent se lancer dans la cuisine bio, le site cleacuisine.fr et tous les bouquins de son auteure sont une vraie mine d’or. Enfin, de nombreux blogs anglophones sont consacrés à ce type d’alimentation, je citerai entre autres : 101cookbooks, A Coupke Cooks, Naturally Ella, Love and Lemons, etc. Le bio demande un effort, c’est vrai, mais je pense que cela vaut le coup de franchir le pas! Bref, je suis assez passionnée par la chose également, je m’arrête là même si je pourrai continuer des heures! Désolée pour ce méga pavé et merci de l’avoir lu en entier si c’est le cas!

    1. Bon en me relisant je me dis que je passe quand même un peu pour une psychorigide. Qu’on soit clairs, je pense, comme dit dans l’article, que la liberté de choix est plus qu’importante. Je vis en colocation avec une fille qui ne partage pas mon enthousiasme à 100% pour le bio et le tofu, mais je n’ai aucun problème à faire des concessions lorsque nous faisons les courses! Elle est entièrement libre de manger une côte de boeuf lorsqu’elle en a envie, et je ne la force pas à partager mes protéines végétales! De même, je n’ai rien contre les adeptes de la raw-food vegan, c’est une alimentation qui ne me conviendrait pas mais libre à chacun de manger ce qu’il veut! Ce que je déteste par dessus tout, ce sont les discours moralisateurs, le mépris des extrémistes du bio-végétarien qui te regardent de haut parce que t’as mangé à Macdo un jour où tu étais pressée, et qui t’accusent de bousiller la planète parce que que t’as osé manger un démoniaque choco BN à l’huile de palme! Ton article, Coline, est excellent en ce qu’il n’est justement pas culpabilisant!

  190. Merci mille fois pour cet article, vraiment c’est top ! Surtout pour l’annexe menus. Car j’ai beau être archi-convaincue par tout ça, mon grand problème c’est le manque de temps et d’idées. Faire les courses est toujours un supplice, je ne sais JAMAIS quoi acheter.
    Bref, je pars en quête de recettes bio/saison/faciles/rapides.

    Sans virer au blog cuisine, si tu as des sources privilégiées pour trouver l’inspiration, je suis toute ouïe !

  191. Plsu ça va plus je me dis que je mange n’importe quoi, et dire que ma mère (originaire de l’île Maurice) utilise le glutamate à profusion dans TOUS ses plats… froid dans le dos.
    MERCI COLINE, à cause de toi je vais dépenser sur Amazon! (mais grâce à toi j’ai ce putain de déclic)
    Oui je parle de déclic parce que ça fait un que je mange moitié sain moitié WTF, je peux donc progressivement remplacer ce « WTF » (à base de pain/fromage/salami qui vient de je ne sais où) par des aliments plus sains et plus « responsable ».
    J’ai tout lu, ton article est super intéressant et enrichissant, MERCI!

  192. merci coline pour cet article qui arrive à pic. Mon 1er déclic a été comme toi en étant enceinte, mais depuis j’ai gardé des habitudes bio, mais je suis toujours attirée par le sucre (pas le sucre qu’il y a dans les fruits, mais plutot dans le nutella par exemple), je suis actuellement en train de vouloir changer et de me « battre » contre mes pulsions, donc cet article arrive à point pour moi.
    Tu es végétarienne ou il t’arrive de manger de la viande (ou poisson) ?
    Un documentaire film que je te conseille, c’est « Nos enfants nous accuseront », à bientot et encore merci.

  193. Merci infiniment pour cet article !

    En fait, ça correspond de très près à ma façon de manger (mon passage au végétarisme m’a « forcée » à cuisiner plus et donc à me renseigner un peu, s’en est suivie une vraie révolution dans ma cuisine et dans mon rapport à la nourriture…). Mais savoir comment chacun se débrouille est toujours bon à prendre, ça donne des idées et ça encourage à persévérer !

  194. Bonjour Coline, bonjour aux lectrices/lecteurs,
    merci pour ce post, hyper intéressant et, je trouve, bien documenté, et surtout, nu-an-cé (pas de diabolisation, ni de propagande, ni de culpabilisation, c’est rare).
    Je n’ai pas pris le temps de lire tous les com’s, donc désolée si ce sujet a déjà été abordé, mais je voulais juste apporter mon témoignage quant à la méthode France Guillain (qui oui, je suis d’accord, fait son auto-réclame sans cesse, et en sus, écrit comme un pied). Depuis pas mal de temps, je petit-déjeuner exclusivement avec son Miam-ô-Fruits, et ma vie alimentaire a changé. Le nom est ridicule, mais je ne peux que le conseiller. Mon frère et ma mère en sont adeptes, et partagent totalement mon avis. Cette recette est, à mon sens, révolutionnaire.
    Voilà ! Bises, Iris.

  195. Salut,

    D’abord je tiens à te remercier et également à te féliciter pour cet article. Il est extrêmement bien écrit: Tu as trouver le ton juste pour parler de toutes ces choses sans être trop longue ni moralisatrice.

    J’ai un peu le même profil que toi: J’ai été élevé ou on prenait soin de bien manger: Beaucoup de fruits, peu de plats préparés, des menus équilibrés et pas vraiment de privations même si je dois avouer que j’étais pas super fan des endives :)
    Mon père qui est médecin nous a inculquer les principes d’une alimentation saine en nous expliquant toujours pourquoi on ne mangeais pas cela maintenante, pourquoi il n’achetait jamais de cassoulet en boite. Je ne saurais jamais comment le remcercier de m’avoir éveiller au goût des bonnes choses et surtout à l’importance de bien manger.
    Quand j’ai quitté le domicile parental, les soucis de la fin de l’adolescence aidant, je suis tombée un peu dans la malbouffe (peut etre aussi par rebellion :) ) Une fois cette délicate periode passée, sans vraiment m’en rendre compte, je suis revenue à mes premiers amours: les fruits et légumes.
    Je ne suis pas une grande adepte de la cuisine, j’aime avoir le goût des aliments la plupart du temps bruts (Cuisson à l’eau ou vapeur ou avec une sauce servie à part, que l’on peut doser à souhait). Manger sain sans cuisiner = Manger des plats simples.
    Récemment je suis tombée des nues en écoutant une conférence de Gary Yourofsky (Vegan militant). Le discours peut paraître extrême mais … Il ne dit que des vérités! L’idée n’est sûrement pas de marcher dans ses pas, mais bien de prendre conscience que l’image de l’industrie agroalimentaire que l’on nous sert dans les médias est loin loin loin de la réalité. Et là, j’ai décidé de ne plus participer à tout ca. Je suis devenue végétarienne (végétalienne intermittente) et j’essaie dans la mesure du possible de consommer des produits bio. Pour les cosmétiques, c’est un peu le même constat. J’essaie pareil de remplacer mes produits habituels par leur équivalents bio ou naturels.
    Honnêtement, ma vie a changé dans le bon sens du terme. J’ai l’impression de prendre plus soin de moi. Reste que je reste une personne qui vit à 100 à l’heure et que je mange tout trop vite. Mais j’y travaille.
    Ma plus belle victoire n’est pas d’avoir changer ma facon de consommer mais d’avoir convaincu mon copain de le faire. Il a adopté mon mode de conso et délaisse désormais les plats préparés, les snacks, les sodas … au profit d’une alimentation plus saine. Il partage mes menus de vegeta*ienne et s’offre parfois des extras. J’espère aussi amené mon entourage à s’interroger sur leur alimentation et à s’informer. Ton article est du pain bénit, il reprend gloabalement le discours que je tiens au personne qui me demande des explications sur mon propre changement. Jamais de morale, juste de l’information de la sugestion :)
    Merci merci merci,
    Mystinguett.

    1. Merci Mystinguett pour l’aparté sur le discours de Gary Yourofsky. Je ne connaissais absolument pas ce gars et son combat, mais sa conférence m’a scotchée… J’ai littéralement bu ses paroles et ses vérités sont bluffantes (enfin personnellement j’ai appris beaucoup). ça fait réfléchir sur un tas de croyances que l’on a acquis durant tant d’années et ça fait froid dans le dos… Bref, vidéo à partager sans compter !!! Je crois que je vais doucement commencer à changer mon alimentation… !

      Et au passage, merci Coline aussi !! ;-)
      Tout article est passionnant et ouvre les yeux sur des habitudes pourtant simples d’apparence. Bravo pour ton travail, tout comme pour l’aricle sur la cosmétique bio.

      J’espère que tu as d’autres idées derrière la tête pour continuer à traiter du domaine bio & co :-)

  196. Bonjour Coline !
    J’ai juste une chose à dire : Wouaw !
    Merci pour cet article (tu as dû te donner du mal pour l’écrire et je suis très contente que tu l’ai fais). Tu expliques très bien, tu sais de quoi tu parles, c’est juste un PLAISIR de te lire,

    J’adore ton blog =)
    Je te souhaite une bonne continuation

    Bonne fin de journée !

  197. Tout d’abord, un grand merci pour cet article!
    Je pense depuis quelques temps à manger plus sainement (ce qui est très difficile car je suis une gourmande née) et avec toutes ces info, cela me permet d’en apprendre un peu plus!
    Lors de mes prochaines courses, j’essaierai donc de mettre quelques conseils en application (oui, parce que tout changer d’un coup, c’est la déprime assurée et en plus avec le temps qu’il fait à Lille, je risque de me jeter sous un train;))!

  198. Bonjour !

    Je te lis depuis plus d’un an maintenant et c’est la première fois que je poste un commentaire.
    Je suis tellement touchée de lire ton post ! J’ai trouvé en toi mon alter ego !
    J’ai déjà lu le bouquin de Thierry Souccar et j’ai aussi supprimé les laitages (à part un chouilla de gruyère sur ma pizza maison du dimanche), mais je sens que l’hiver va être rude sans raclette. Cela fait maintenant 7 mois que j’ai la même alimentation que celle que tu décris et ma peau va mieux. En revanche, une fondue franc-comtoise (au fromage, donc) a ruiné tous mes efforts pendant des mois (le printemps en hiver sur le visage…). Donc maintenant je tiens bon.

    Moi aussi je galère avec les hormones.

    Sinon, petite info (mais tu dois le savoir puisque tu es frontalière) : en Allemagne, ils sont bcp plus en avance que nous côté alimentation et au Globus par exemple, on trouve un tas de spécialités végétariennes qui ressemblent à de la viande et qui ont conquis mon homme et mes enfants (que des garçons, autant te dire qu’il y a du boulot) !

    Mille mercis d’avoir pris le temps de rédiger cet article !

  199. Bon bein, je crois que tu peux sortir un livre!!! Grâce à toi l’envie de mieux m’alimenter que j’ai depuis quelques temps va enfin être appliquée! Je vais lire les étiquettes et faire des recherches. Adieu Dinosaurus, coca light et mes trésors de Kellogg’s!
    Merci pour cette article Coline!
    Bonne journée.
    Margaux

  200. Merci Coline pour toutes ces explications. Le plus compliqué c’est la mise en pratique, et le temps que ça prend pour aller acheter les bones choses au bon endroit. Toi tu peux moduler avec ton travail « freelance » mais quand tu es cantonné aux horaires de bureau et que tu dois jongler avec tes cours de sport, tes RDV perso et ton blog, ça devient coton.
    Mais bon j’essaye d’intégrer l’organisation à mon vocabulaire ^^

  201. Coucou Coline

    je suis à 2000% d’accord avec ce que tu dis. En fait, tout ce que tu ds, je le savais déjà car j’ai lu aussi beaucoup d’ouvrages sur la question.

    Pour ma part, c’est une intolérance au gluten me provoquant beaucoup d’acné qui m’a donné le déclic.

    Passe voir mon blog à l’occaz’, j’y parle de mon intolérance au gluten et de comment soigner l’acné par l’alimentation.
    => http://bioandthebeauty.blogspot.fr/

    En tout cas, super article plus que méga complet, tu as du y passer des heures …

    Au plaisir,

    Lyly

  202. Bonjour Coline !
    J’ai adoré ton article qui en plus de m’instruire m’a bien fait rire, d’autant plus que je suis dans une phase où j’essaye de revoir mon alimentation (histoire de comprendre pourquoi j’ai tout le temps faim peut importe ce que je mange…mais c’est un autre débat !). J’ai une question toute bête mais ça sert à quoi la la levure de bière en paillette ? ça a un goût particulier ?

    1. Oui ça a un goût de levure de bière :P Perso j’adore ça, ça fait bien 10 ans que j’en colle systématiquement dans mes salades. En plus de ça c’est plein de chouettes vitamines et très bon pour la peau/cheveux/ongles :)

  203. Merci pour cet article très intéressant !

    J’ai décidé de faire plus attention à ce que je mange, mais étant étudiante (aka pas trop de temps, pas de motivation, stress et compagnie) je m’enfile encore des paquets de gâteaux industriels (je viens de manger des madeleines là^^). J’essaie de « vider » mes placards en ce moment…

  204. J’ai lu ton article et les annexes avec grand intérêt…
    Je ne suis pas un exemple en matière de nutrition mais depuis quelques mois je fais plus attention a ce que je mange et je regarde systématiquement les ingrédients des produits que j’achète…c’est un début!!!
    Ma mère a lu le livre dont tu parles « lait, mensonge et propagande » et m’en a parlé tellement elle a

  205. sur ce, je vais me taper une bonne tartine de nutella lol
    non je plaisante ! moi je suis fan de la ruche qui dit oui ! c’est plus sympa que les AMAP, et quand on habite paris comme moi, ça nous permet d’avoir un peu de terroir a portée de panier !
    bravo pour ton post, je pense que tu vas finir par écrire des bouquins !

  206. Super article, je suis étonnée par la qualité des recherches que tu as mené. Je suis en école d’ingé innovation nutrition santé, j’ai donc pas mal buché sur le sujet et je ne m’attendais pas à ce que tu ais une opinion aussi pointue. J’ajouterai juste que le label « bio » est un label avec certification privée, ce qui signifie que ça coute pas mal de sousous pour le mettre en place et surtout malheureusement ça demande parfois trop de changements pour les agriculteurs.
    En revanche je trouve le système de La ruche super et je pense que je vais m’en servir maintenant!!

  207. Bravo Coline pour cet article.
    Comme d’ habitude grâce à votre façon d’ écrire ça a été un vrai plaisir de le lire,vous avez sû rendre attractif un sujet qui,même si il est important,aurait pû être rébarbatif .BRAVO
    Bien qu’ âgée de 64 ans je suis toujours très intéressée par ce que vous publiez. C’ est un réel plaisir de lire ou de regarder les vidéos ,que cela concerne la beauté ,les vêtements ou…….le bio
    Continuez à nous enchanter.
    Je vous embrasse

  208. Yes!

    J’ai beaucoup aimé cette article, ça fait pas mal réfléchir, je pense lire un bouquin de ta liste! Tu me conseil lequel en particuliers? (même si je pense qu’ils sont tous pas mal)

  209. ** Par rapport à l’ AMAP merci beaucoup pour l’info je ne connaissais pas vraiment, après mettre renseigné j’ai vu qu’il y avait un regroupement pour les 10 ans de cette association dommage que la date sois passé!
    J’en apprend toujours d’avantage ici :)

  210. J’ai beaucoup aimé ton article, surtout que ça me concerne depuis peu. pour des raisons de santé (j’ai 22ans) je dois suivre un certain régime alimentaire, celui des groupes sanguins. on est pour ou contre, peu importe. ce qui compte avant tout c’est que cela m’oblige à laisser tombé la viande (qui n’est pas ma passion) ainsi que le sucre blanc, et là c’etait un peu plus compliqué vu qu’il y en a partout. mais du coup ça m’a forcé à me pencher plus sur la nourriture dite bio et c’est vrai que c’est tres intéressant.

  211. UN PLAISIR de lire ton article ! Tellement d’informations intéressantes et je partage totalement ce plaisir du bien manger et du bio. C’est ce que je partage avec mes lecteurs sur mon blog BY LOUISE*SK :-) C’est génial de voir que de plus en plus de personnes comme toi ou Victoria (dont j’ai découvert l’article sur le Slow Diet hier) en écrivent long sur une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie. C’est pourtant tellement simple ! Sans oublier qu’en bonus : Bien dans son corps = bien dans sa tête :)

  212. Salut Coline,

    Bravo et merci pour cet article ! Je suis 100% d’accord avec toi sur tout. Ça me fait plaisir que tu parles des produits laitiers car je suis moi aussi convaincue qu’ils sont mauvais pour la santé (d’ailleurs les animaux n’en consomment qu’au début de leur vie, ça devrait être pareil pour nous). Non, les produits laitiers ne sont pas nos amis pour la vie :p et ça m’énerve qu’on les mette toutes les sauces dans les aliments qui ciblent les enfants.

    Je me suis reconnue dans à peu près tout ce que tu as écrit. En cas d’envie de sucré, je mange quelques fruits secs ou un petit verre de soja au chocolat, qui contient sûrement un peu de sucre certes, mais c’est toujours mieux que le paquet de Pépitos… Et pareil : sain à la maison, mais quand je vais au resto je ne mange pas une salade verte.

    2 suggestions de lecture, pas sur l’alimentation, mais liés au fait de vivre mieux en mettant de la distance avec les produits chimiques :
    – Dominique Loreau (je pense que tu connais) « Faire le ménage chez soi, faire le ménage en soi » Que des conseils simples à appliquer pour se sentir bien chez soi et avoir une maison saine, car mine de rien on s’intoxique aussi au quotidien avec les produits d’entretien (on fait des miracles avec un bout de chiffon et de l’eau, si si ;)
    – Elodie-Joy Jaubert « Layering – Secret de beauté des Japonaises ». J’ai trouvé ce livre à la maison du Japon et il m’a bien plu. Contrairement à ce que le titre laisse penser, ça ne parle pas que de mille-feuille, on découvre pas mal de points pratiques, les rituels beauté/cheveux des Japonaises, des conseils sur les accessoires ou les aliments à privilégier, etc. J’ai trouvé ce petit livre très instructif.

  213. J’ai juste envie de te dire merci.

    Ton blog est génial, j’adore lire tes articles. Je n’ai jamais laissé de commentaire encore, mais là, je tiens à te remercier (pour cet article et tous les autres que j’ai pu lire depuis que je suis ton blog).

    A bientôt !

  214. Bonjour Coline,
    Un petit commentaire de soutien et d’encouragement pour que tu n’hésites à republier ce genre d’articles… C’est très très intéressant!!!! Et pour ma part il tombait à pic, ça fait environ 1 an que je change progressivement ma manière de manger, et de consommer en général… La première chose que j’ai faite, et qui selon moi est la plus simple : supprimer TOUS les plats préparés de mon alimentation! Et ça change tout, on réapprend à cuisiner des choses simples, tout est meilleur…et j’ai perdu du poids! J’ai été « obligée » (longue histoire…) il y a quelques semaines de manger un cordon bleu tout prêt… J’en raffolais quand j’étais enfant et là j’ai juste failli vomir! Comme quoi on s’habitue à tout et n’importe quoi! En bref, merci, car j’ai appris beaucoup de choses :)

      1. En effet, ça concerne essentiellement la viande, mais les passages qui m’ont vraiment marqués concernent surtout nos rapports à la nourriture, à la famille, aux rôles des repas et nos traditions culinaires et leurs impacts sur nous et nos échelles de valeurs.
        Notamment sur le fait par exemple qu’on hésite pas à se ruiner pour un téléviseur dernier cri ou des vêtements, alors qu’on rechigne à mettre des euros en plus pour manger mieux !

  215. Je suis très très d’accord avec toi puisque j’applique ces principes qui viennent, aussi, de ma famille. Maintenant, je mets une petite réserve lorsque tu dis que pour les protéines, il y a les oeufs, alors que tu es revenu sur le traitement infligé aux animaux, la non-nécessité des protéines animales (qui ne sont absolument pas nécessaires pour l’homme). Les oeufs, les fromages, le lait sont pour moi au même niveau que la viande et le poisson; si l’on doit en consommer, ils doivent être bio et de plein air, sauf que même ça ne veut plus dire grand chose, surtout en supermarché. Il y a, malheureusement, tout autant d’hormones et de saletés dedans que dans le reste… Et puis le traitement des volailles est assez horrible :/ (Les Nouveaux Végétariens et l’Adieu aux Steak diffusés sur Arte valent vraiment le détour)
    Il peut-être intéressant de regarder des vidéos/sites sur le végétalisme qui expliquent parfaitement en coin les protéines animales sont en réalité néfastes pour l’homme (montée en flèche de l’acidité du sang et disparition du calcium des os, en plus de tout le reste).
    Je suis loin d’être parfaite moi même, mais je tente de manger aussi végétalien que possible, par respect pour mon corps, mais aussi les pauvres bêtes que l’on mange :) (et pour mettre à mal
    Je plussoie mille fois ce que tu dis sur le lait, et le livre est très bien. Un autre, « Sans lait et sans oeufs » (ou l’inverse) est très intéressant pour les alternatives faciles dans la cuisine de tous les jours. Vegan Society ou Lilli’s kitchen donnent d’intéressantes recettes si jamais cela t’intéresse .
    Enfin, je ne cherche pas du tout à donner de leçon, je réagis juste à chaud et trouve très intéressant et réjouissant de lire un tel post! :)

  216. pfiouuu alors deja : BRAVOOO ! cet article riche et complet c est juste un bonheur a lire!!
    au risque de repeter les autres commentaires, j ai bu tes paroles
    tu es super documente et ca fait plaisir!
    en tant que vegetarienne (depuis 1an) et fervante consomatrice de locavore (depuis tjs!) c est vraiment agreable de lire un article qui ne tombe pas dans les cliches classiques, les mensonges , le marketing et autre….
    je suis d accord a 100% avec toi, et surtout sur le fait de ne pas tomber dans les exces… parce que oui ne je mange plus d animaux mais a noel dernier j ai mange des crevettes (et je pourrais me faire bannir de la famille des vege pour ca :( )
    je reste persuadee que ce qui est d important c est d etre documente et renseigne, en fait d etre simplement conscient de ce que contiennent nos assiettes ! apres chacun mange et assume en fonction de ses propres convictions !
    alors merci encore ! you Go girl ;))
    amicalement (bio)
    Fiona

  217. Merci beaucoup Coline pour cet article passionnant!

    J’ai tout lu avec une grande attention, et j’ai le sentiment que tu as traduit exactement ce que je ressens depuis quelques temps au sujet de ce que l’on tente de nous faire manger!

    Pour ma part, je n’ai jamais été habituée à bien manger, et c’est mon copain qui m’y a sensibilisée (comme quoi!). Et aujourd’hui je dois dire que j’ai pris conscience de mon envie de me faire du bien (et aussi plaisir) en mangeant de bon produits bio et le plus souvent en provenance de producteurs voisins!
    Pour la petite anecdote, mon copain est un passionné d’agriculture, et notre balcon est une vraie serre (tomates, poivrons, salades en pots, plantes aromatiques …)! Il est d’ailleurs tellement convaincu de la nécessité de revenir à une agriculture saine qu’il a récemment quitté son emploi pour lancer sa propre exploitation maraîchère biologique afin de mettre sa pierre à l’édifice!
    J’aurai donc mon producteur à portée de main.

    Encore merci pour cet article clair et constructif,

    Miss B

  218. je suis convaincue depuis belle lurette de la nécessité de se nourrir autrement mais je dois reconnaitre que tes connaissances sur le sujet m’ont scotchée. Du coup, j’ai lu ton article en entier ! Bravo, tu as fait un sacré boulot là….

  219. Comme toujours tu me régales par tes posts. Tu as une façon de décrire et d’écrire tellement agréable . Je me retrouve un peu dans ce que tu as écrit aujourd’hui même si je ne suis pas encore a consommer local ou bio . Continue a écrire sur ce sujet de temps en temps :)

  220. Merci pour cet article très complet. Tout ce que tu racontes te ressemble. J’espère simplement que toutes tes lectrices sauront mettre la distance que tu t’imposes malgré tout : comme tu le dis, c’est important, mais il faut vivre aussi.
    Je suis partisane du bio, pas pour tout, mais pour l’essentiel, et je déteste les plats préparés. Par contre, j’aurais du mal à me passer du lait, de poissons et de poulet…

    J’espère que tout le monde comprendra que tout est dans la modération, qu’il ne s’agit pas de virer intolérant (aux autres) ou psychorigide, que la souplesse est la clé.

    Merci pour toutes ces infos (non mais le glutamate quoi !!), je me coucherai plus maligne ce soir !

  221. Super article, je l’ai dévoré et les annexes avec. De tres bon conseils pour ceux qui comme moi veulent se mettre reellement au bio.
    Enfin quelqu’un du meme avis que moi sur les produits laitiers, ca fait plaisir, parce sur « les produits laitiers sont nos amis pour la vie » quznd ils te donnent des boutons sur la face qui mettent deux semaines a partir c’est franchementt pas cool.

  222. Bravo Coline!
    Ton article est formidable et si complet!

    Par contre attention au bio de supermarché (fruits et légumes viennent souvent de très très loin, genre pommes de terre égyptiennes ou poires argentines!)

    merci en tout cas!

  223. Merci, merci mille fois pour un article qui, je l’espère, touchera et aura un réel impact sur ces personnes qui ne savent peut-être pas comment « bien manger ». Je suis ravie, ravie, chez Victoria et d’autres de mes copines blogueuses, de voir qu’il y a une certaine prise de conscience par rapport à la nourriture, la viande (je suis végétarienne, donc ça me touche), le BIO, etc.

    Peut-être qu’un jour, la majorité se nourrira bien?

    J’ai aussi lu le commentaire de Victoria, et à vrai dire, j’approuve totalement et n’ai pas grand chose à rajouter à ce qu’elle t’a dit :)

    Un grand bravo, ta manière d’en parler, toujours aussi fraiche et naturelle, un peu comme si tu étais une bonne copine change tout (par rapport à des sites plus sérieux je veux dire) et donne une dimension bien plus humaine et réaliste à ces idées que je partage avec toi.

    Si tu en as envie, j’avais pour ma part partagé quelques pensées sur le « manger sain » sur mon blog, il y a longtemps déjà (et c’est forcément orienté végétarisme, mais bon) dont voici les liens: http://whateverworks.fr/2012/10/13/dis-moi-ce-que-tu-manges-je-te-dirai-qui-tu-es/ et récemment mon experience sur la cure de jus maison (rien ne vaut des jus faits maison): http://whateverworks.fr/2013/04/22/healthy-living-la-cure-de-jus/

    Enfin voilà, je suis ravie (et je me répète) de lire un tel article dans ton blog, et je crois que je t’admire encore plus que je ne le faisais te sachant aussi « engagée » côté alimentation :)
    (ah et pour la clope, que je te comprends, je n’arrive pas à m’en passer totalement, j’ai fait un mois avec l’e-cig, c’est franchement pas mal, mais ça reste un peu trop différent.. on finira par en venir à bout!)

    Mille bisous!

  224. Je rajoute mon commentaire à cette longue liste…
    Tout d’abord, un grand BRAVO pour ton article, très agréable à lire, bourré de vérités, sans faire la morale, merci !

    L’éthique est un sujet qui revient beaucoup sur la confection des vêtements sur les blogs mode, et je voulais ajouter de l’eau à cet article sur cet axe.
    Mon père était maraîcher conventionnel, et grandir au milieu des pesticides, j’ai très bien connu cela. Il est décédé d’un lymphome à 50 ans, maladie qui a été reconnue 2 à 3 fois plus présente chez les agriculteurs en 2009, ainsi que les cancers de la prostate (c’est étonnant !).
    Bien sur, je parle d’une agriculture d’il y a 20 ans, et de petits agriculteurs, qui ne prenaient aucune précaution à l’utilisation des produits phyto-sanitaires (joli comme nom !) et mélangeaient un peu tout et n’importe quoi sur les conseils d’un technicien peu scrupuleux. J’espère que ce système a changé !
    Tout cela pour dire qu’en achetant bio, ou directement au producteur en connaissant les conditions d’exploitation, on s’assure que ce dernier travaille sans danger pour sa santé, mais également pour le futur (non, les produits phyto-sanitaires ne disparaissent pas par magie, et finissent forcément dans nos nappes phréatiques).
    Nous nous assurons également qu’ils travaillent avec un revenu JUSTE, et ne sont pas esclaves de centrales d’achat qui leur achètent limite à perte, ce qui les oblige à travailler toujours plus et pressés comme des citrons.

    Bref, des conditions de travail éthiquement acceptables.

    Il y a les AMAPS, les ruches, ou autres organisations qui se montent de plus en plus en France, il ne faut pas avoir peur de sauter le pas.

    J’arrête là, je ne veux pas écrire de roman.
    Merci encore pour cet article, ainsi que tous les autres, même les plus légers !

  225. Vraiment sympa et instructif cet article ça me donne envie de faire plus attention à ce que je mange et de revoir ma consommation de gruyère et de coquillettes…
    un question me taraude, quel goût ça a la levure de bière en paillette ? parce que j’ai essayer les comprimés, et c’est impossible pour moi d’avaler ça, l’odeur me rend malade.
    j’introduirais bien des repas type « Coline » dans mon alimentation, pour voir ce que ça donne. Les céréales et le boulgour, quinoa… ça se trouve uniquement dans le rayon bio ? (j’adore ça mais je ne pense jamais à en acheter).

    P.S. : je suis parfaitement d’accord avec toi concernant la viande, il n’est pas du tout conseillé d’en manger tous les jours, mais 3 fois par semaine, en variant avec la viande rouge, la viande blanche, le poison, les abats et les produits « transformés » type saucisse et autre.

    PP.S. : depuis peu je dois partir très tôt au travail et manger mon petit déjeuner à 6h du matin c’est impossible pour moi, du coup j’ai jeté mon dévolu sur des gateau bio type gerblé,délicieux, ça câle et c’est sain, et pas trop cher. On peut trouver du bon partout il suffit de faire un peu attention.

    a bientôt ! (et désolée pour le pavé).

  226. Merci Coline pour cet article ! C’est extrêmement précis et intéressant. Pour une fois qu’on ne nous bassine pas avec des pseudos régimes sains du type « zéro gluten » ou je ne sais quelle bêtise.

    La seule chose qui me chiffonne c’est que dans la description de tes repas types, tu précises que tu ne manges pas le matin… Le petit déjeuner est vraiment essentiel (comme quoi les paquets de céréales ne disent pas que des conneries), surtout quand on travaille le matin. Après la nuit, le corps à besoin d’être hydraté et alimenté, afin d’avoir de l’énergie. Si on ne mange que le midi et le soir, on passe environ 16 heures sans manger ! C’est beaucoup trop ! Le petit déjeuner doit être consistant, théoriquement le repas le plus consistant et complet de la journée.

    Voilà, tout ça pour dire que sauter le petit déjeuner n’est vraiment pas anodin. Surtout pour les enfants qui se dépensent toute la matinée à l’école ;)

    Merci encore pour ton article qui va aider beaucoup d’entre nous a avoir une alimentation plus saine.

    1. Oui enfin aux dernières nouvelles je ne suis plus une enfant ;)))) Quand je n’ai pas faim et bien je ne mange pas et je ne vais pas forcer sous « prétexte que ». Un verre d’eau avec un jus de citron et un café c’est tout ce dont j’ai besoin :)

      1. Pourtant tu t’habilles chez Zara Kids ;) Non plus sérieusement je disais pas du tout ça pour toi, si tu ne ressens pas le besoin de manger le matin je le respecte tout à fait hein !
        C’est juste que comme tu évoques quelques petits conseils pour les enfants je rajoutais celui là :)

      2. oui, et si nous pouvions un peu faire confiance aux enfants… La mienne ne prend pas grand chose le matin et elle va bien.
        Elle sait dire quand elle a vraiment faim et ne fait pas pitié.
        En leur laissant leur instinct intact, on leur donne la chance de savoir quand ils ont besoin de manger.
        Maintenant, je sais que le rythme de la société ne permet pas toujours de les laisser faire, mais ce serait tellement mieux (et mon commentaire plus détaillé en 335 ;) ).

        Nos Oreilles

    2. Je me permets de réagir à ce que tu dis sur le petit déj.Pourquoi faudrait-il manger si on n’a pas faim,n’est-ce pas là la chose la plus absurde?ne pas manger ne signifie pas ne pas boire déjà mais ces théories sont ridicules si on en vient à manger sans faim (parce que les paquets de céréales le disent?).Perso je ne mange pas le matin alors que je cours 10 km,j’avale un jus de citron fraichement pressé,pars courir et je vais bosser et mange à midi,donc je me dépense et ne ressens aucune faim,n’en déplaise à ceux qui pensent qu’on a tous le même fonctionnement…

    3. Avant je me forçais à manger le matin car il paraîtrait justement que c’est important, et puis en fait rapidement je me suis rendue compte que j’avais autant faim en arrivant le midi, si ce n’est plus ! Finalement je ne mange que lorsque j’ai faim et je m’en porte très très bien. Comme quoi il faut s’écouter et faire en fonction de soi

  227. WOW l’article de malade!
    C’est vrai que c’est pas évident, il y a des trucs tellement alléchant dans les supermarchés que c’est dur de résister.. et quand on a un petit budget c’est déjà pas facile de faire un plein de courses sans dépenser 1/3 de sa paye (j’exagère paaas c’est pas vrai) alors avec que des produits bio c’est encore plus hard.
    Mais ton article motive vraiment à s’orienter vers un mode de vie plus sain. Petit à petit on peut changer ses habitudes, et de toute façon on ne peut pas faire pire que ce qu’on fait déjà. A part manger macdo matin midi soir mais bon ..
    Bref, merci, tu as du passer un bon bout de temps à écrire tout ça, donc bravo :)

  228. Owh ton article! Il me fait tellement pensé à ce que nous raconter mon prof de biologie et physiopathologie humaine (oui, tant qu’a donné le nom de la matière, on le donne en entier, évidemment). Ce que tu écrit, même si c’est du déjà entendu, me motive pas mal pour aborder mon alimentation encore plus sainement (trop de grignotage..)

  229. Vaste sujet….très très subjectif….mais passionnant
    Tu le dis très bien au début de ton article, il fut un temps ou on chassait notre viande et cultivait nos légumes etc….
    Donc la viande me paraît nécessaire dans une alimentation saine et variée…je pense que c’est tout simplement ça la clef: simple et variée…
    J’ai tenté de manger de la manière dont tu parles ici mais, il faut toujours un mais :-), après plusieurs mois, je pense qu’il est quand même très difficile de manger de cette façon idéale voire utopiste…
    En effet, sincèrement, cela demande du temps (temps de « bien » faire ses courses, de cuisiner, de manger même) et le temps n’est pas toujours ce que nous avons le plus….perso, avec mes 45h de taf (hors de chez moi je précise) en moyenne, avec de horaires tardives, il ne faut pas rêver, c’est très compliqué d’avoir le temps de se focaliser sur son alimentation….même si on adorerait…j’ai arrêté aussi de préparer mes plats pour la semaine histoire que tout le monde mange de façon irréprochable, ça me « bouffait » tous mes dimanches…..
    Et, ne l’oublions pas, manger sainement tout le monde en rêve mais honnêtement, ça coûte plus cher…et même en trouvant des bons plans on ne peut qu’en faire le constat, ca coûte plus cher…..en ces temps difficiles, je crois que c’est un peu le nerf de la guerre notre porte monnaie….
    Les AMAP, bon principe, mais effectivement, des fois tu te retrouvés avec des légumes….que-quand-tu-dois-les-cuisiner….ben…t’as pas forcément l’inspiration (tiens, je vais innover….mouais:-)
    Alors, oui, je suis entièrement d’accord avec tes propos….mais je resterai mesurée sur certains points…..notre alimentation nous échappe quoi qu’il arrive….et ça peut être fatiguant et onéreux de devenir « control freak » de la bouffe…
    Et tu oublies quelque chose de fondamental: le PLAISIR, cet article en manque un peu….et, toujours personnellement, une bonne table pour moi n’est pas faite que de légumineuse et de céréales….c’est celle qui te fait du bien aussi au palais, et je dois dire que partager ce genre de repas hyper sain……c’est pas toujours simple……
    J’ai été élevée à la cuisine au beurre et ouiiiii c’est pas bon pour la santé mais pu***ce que c’est bon pour les papilles:-)
    J’ai beaucoup apprécié ton article qui plaira forcément à la majorité mais qui reste inaccessible pour la plupart des gens…
    Étant très épicurienne, je ne pourrais pas lâcher mon steak :-) ni même mon foie gras (j’entends des « beuuurk;-) mais pas non plus mes carottes des sables et mes courgettes….(ce sont des exemples) le tout est de manger va-rié!!!!
    Vive la sauce madère et les pépitos (à l’huile de palme….bah oui….:-)
    Merci coline de lancer un vrai sujet….comme quoi les bloggeuses ont aussi une capacité de réflexion :-)
    Bonne continuation à toi et ton blog
    Sylvia

    1. Je ne pense pas être une meuf « idéale » ou « parfaite » ou « utopiste ». Ce que je raconte ici c’est juste mon quotidien, un quotidien dans lequel je me sens bien et où je prends beaucoup de plaisir. Je pense que je l’ai assez répété, chacun fait comme il veut! Je trouve ça dommage que certaines personnes prennent tout ça de façon trop personnelle… Je ne suis pas diététicienne ou scientifique, ce que je raconte, c’est moi et rien d’autre :)

  230. Merciii beaucoup pour cet article Coline !!!
    Il est très intéressant et grâce à toi on en apprend beaucoup. C’est sûr que le plus important dans le fait de manger sainement c’est la santé !

    Bonne soirée et encore merci :)

  231. Cela fait longtemps que je suis ton blog et c’est la première fois que je vais laisser un commentaire.
    J’ai trouvé ton article intéressant car c’est ton point de vue mais plein de clichés, du mien. Tu fais un amalgame énorme entre industrie agro-aliemnataire et agriculture, qu’elle soit bio ou non. Tu es très bien renseignée sur le bio, bien, mais maintenant il serait temps aussi de te renseigner sur l’agriculture dite plus conventionnelle.
    Contrairement à ce que tu sous entend dans un de tes chapitres, tous les pesticides mis sur le marché ont été homologués, en moyenne, après une dizaine d’années d’études pour démontrer leur innocuité.
    Mais un produit chimique reste un produit chimique et mal utilisé, dans l’agriculture bio ou non, il peu devenir toxique pour l’homme (roténone) comme pour l’environnement (cuivre, les deux sont utilisés en bio), dois-je parler des médicaments?
    Mais surtout l’image que tu as de l’agriculture est déplorable et date des années 60! Aujourd’hui, en France, outre l’agriculture bio d’autres agricultures sont explorées. Il n’existe pas une seule et unique agriculture. Renseigne toi sur l’agriculture raisonnée par exemple.

    Et surtout, les pesticides ne sont pas utilisés dans un seul but de rentabilité comme beaucoup de personne pourraient croire mais dans un but de qualité alimentaire: les fusariums produisent des mycotoxines toxiques pour l’homme dans le blé par exemple, pareil pour le Botrytis sur la vigne ou l’ergot des céréales.
    N’oublie pas que c’est la nature qui produit les pires poisons pour l’homme et qu’ils sont 100% naturels.

    Comme tu souhaites ouvrir l’horizon de certaines personne sur l’agriculture bio, je souhaiterai ouvrir la tienne sur la diversité de l’agriculture dite conventionnelle. C’est juste un échange de bon procédés.

    1. Je sais tout ça, merci. Tu sais j’ai fait de mon mieux, je ne suis pas parfaite et surtout pour rendre tout ça plus ou moins digeste j’ai bien été obligée de « simplifier » les choses et oui, j’ai forcément du oublier des trucs, contre mon gré. Il aurait été absolument impossible de rentrer dans tous ces détails (que ce soit ceux que tu mentionnes ou ceux mentionnés par d’autres) et c’est là que les commentaires deviennent vraiment intéressants car tout le monde peut alors apporter sa pierre à l’édifice :)

  232. Un grand bravo et un grand merci pour cet article!!!
    Très bien écrit!

    Cela fait maintenant à peu près un an que je m’intéresse, fait attention à ce que je mange et ce n’est pas toujours facile quand on ne sait pas cuisiner mais je ne désespère pas.

    Petite question: tu n’achètes jamais de légumes en conserve ou surgelés?
    Si oui, toujours bio?

  233. Yes Coline, il est bien ton article. Et pourquoi que je trouve qu’il est bien? Parce que tu as tout à fait raison. Là aussi, c’est personnel, subjectif, touçatouça…mais quand on observe ce mode de vie (c’est mon cas depuis que je suis petite, merci Maman & Papa) et qu’on voit le bénéfice sur la santé, la fatigue, la planète…On a envie que tout le monde le sache et fasse pareil pour avoir la pêche comme nous.
    Merci!!

  234. Salut Coline,

    Je commente rarement mais je te remercie pour ce post.
    Je vis aux Etats-Unis depuis quelques mois et mon alimentation et surtout la qualité de ce que je mange sont devenus des préoccupations majeures.

    En France, je faisais déjà attention à ce que je mangeais mais connaissant la mauvaise réputation des US en matière d’élevage et d’agriculture intensifs, je me suis vraiment documentée avant de partir.
    Concrètement je mange bio aussi souvent que possible, avec beaucoup de céréales et de légumineuse. Je n’achète pas de viande ici car elle me fait peur. Quand je vois la taille de leur filet de poulet, il est clair que ces poulets ont été nourris à grand renfort d’hormones !

    Pour autant, je ne suis pas totalement végétarienne. Je ne veux pas imposer cette contrainte à mes amis et je mange occasionnellement de la viande hors de chez moi. (Comment résister à un vrai bon burger de temps en temps?).

    Donc voilà, je pense comme toi. Chacun doit trouver son propre équilibre dans son alimentation. Et tout le monde peut faire ses propres choix pour mieux manger !

    Bonne continuation

  235. Bonjour Coline,
    Ca fait maintenant plusieurs années que je te suis en silence, mais les deux derniers articles que tu as écris sur la cosmétique et l’alimentation naturelles m’ont beaucoup touchée. C’est bien de voir que nos blogueuses préférées en ont dans le ciboulot et que prendre soin de soi et de son apparence, ça passe aussi par réfléchir à comment l’on consomme et à ce que l’on mange. Pour ma part je suis étudiante (et je n’ai pas vraiment un budget de folie ;) ) mais ça ne m’empêche pas de me nourrir sainement et tout en bio ! Parce que manger bio, c’est aussi consommer moins et mieux. Franchement, acheter des céréales, des fruits et légumes, et un peu de viande pour la semaine… c’est moins chez que de se bourrer de plats préparés, de bonbons et autres cochonneries qui e remplissent pas l’estomac.

    Bref, comme je vois que tu t’intéresse à tout ce qui est alimentation naturelle et un certain équilibre dans le mode de vie, je me suis dis que ce site pourrait t’intéresser : http://lapetitefabriquededith.com/

    Ma mère est masseuse, aromathérapeute, conseil en alimentation vivante et elle propose des cures et ateliers. Sur ce site, tu trouvera des recettes, des astuces cosmétiques et pleins de propositions pour un rythme de vie plus sain.
    Dis m’en des nouvelles !
    A très vite
    Bises

    Garance

  236. Coline, je te suis depuis longtemps mais je commente pour la première fois: MERCI !!!
    Mais que ça fait du bien d’entendre un discours simple mais cohérent sur l’alimentation. Je te recommande la lecture de l’excellent « Terra Madre » de l’italien Petrini Carlo pour poursuivre la réflexion. Il nous explique bien que c’est justement un retour à la simplicité qu’il faut soutenir parce que tout a commencé à se dérégler quand l’agriculture est devenue industrielle.
    PS pour les différents commentaires : avec les AMAP par exemple, même en banlieue (c’est mon cas) on peut manger mieux et moins cher ! Have a look : http://amap-idf.org/

  237. Salut Coline ! Je te lis beaucoup, je ne t’écris jamais. Mais cette fois, il fallait que je le fasse.
    J’ai dix-neuf ballets, je suis étudiante, mes parents sont médecins, mais ton article -que j’ai lu de long en large- m’a foutu une énorme claque. On m’a appris à bien manger… ou presque. Je suis adepte du marché le samedi matin depuis que j’ai appris à marcher, je connais les fruits selon les saisons, je n’achète que chez des bouchers locaux. A la maison, le Nutella était proscrit, et les céréales industrielles très mal vues.

    Tout ça, avant que je vive seule pour mes études. Là, on choisit la facilité, on tombe dans des schémas toxiques. On oublie de cuisiner parce que c’est triste de manger seule, alors on avale un truc en vitesse sans jeter un œil sur son assiette le temps du repas (entre trois et cinq minutes, voire sept minutes quand c’est vraiment fifou). Je me revois encore tenter de vaincre ces sales habitudes, à poursuivre vainement les calories en trop, en optant pour les produits industriels dits « light », qui au final nourrissent beaucoup moins et nous poussent à manger davantage. Il aura fallu un peu de temps pour comprendre par moi-même ces mécanismes proches du cercle vicieux. Alors forcément, quand je rentrais chez mes parents et que je mangeais des plats maison et sains, je me disais que j’aurais jamais du partir.

    Et bordel, les résultats sont effrayants. Ne serait-ce que la santé. Quand notre corps devient moins résistant aux chocs (des chevilles et un genou fragilisés à vie), quand on vit avec une anémie de fer permanente qui nous met sur les genoux tout les jours dès 14h malgré la nuit de 12h qu’on a passé. Et je n’ai pas encore vingt ans.

    Mais ton article, que dire. Je ne connais pas très bien le bio, j’en ai déjà acheté par curiosité. Mais se manger un tel pavé, écrit par quelqu’un qui sait de quoi il parle, c’est différent. Voilà, il fallait que je te dise, à quel point ce que tu as écrit me motive à changer encore plus mon alimentation hasardeuse, voire erratique par moment (j’ai opéré quelques changements déjà). Pas seulement par question d’esthétique, mais aussi pour espérer voir des changements dans ma santé vacillante (le comble, pour une fille de médecins !).

    Alors merci. Ton article est tout sauf extrême, il énonce des faits sans en faire une doctrine.
    Mes amitiés, et continue de nous parler de ton quotidien, de ta réalité à toi, qui rend certains choses moins abstraites.
    Céline.

  238. Bonjour Coline ! Tout d’abord merci pour cet énorme travail que t’as demandé la rédaction de cet article. Toutes les informations que tu nous donnes sont très intéressantes et même si je ne me sens pas complètement prête à renoncer au coca (même si cela fait déjà un moment que je suis consciente de cette hypoglycémie auto-créée) clairement le jour où je serais enceinte je n’imagine pas une seule seconde ingurgiter bon nombre de produits bien loin de ce qu’on peut appeler de la nourriture. Du coup je comprend hyper bien ta démarche ! Je tenais aussi à te remercier pour les infos que tu donnes sur le lait. Cela fait maintenant au moins un an que j’ai banni complètement yaourts et laits de mon alimentation après m’être aperçue effectivement d’une intolérance au lactose (ayant clairement viré à l’allergie la dernière fois que j’ai mangé un bol de céréales en mode urticaire et compagnie !) de plus en plus répandue et de l’état pourri de ma peau dès que je consommais du lait. Du coup je me suis renseignée et je me suis bien évidemment moi aussi rendue compte qu’effectivement l’être humain n’est pas du tout conçu pour boire du lait ! Bon comme ça me rendait carrément malade j’ai pas eu trop de mal à arrêter pour le lait et les yaourts. Par contre je continue à manger du fromage la fermentation du lait évitant les problèmes liés à l’incompatibilité entre notre système digestif et la consommation de lait. Du coup même si ce n’est pas parfait je ne peux que te conseiller cette méthode d’abandon progressif (d’abord le lait liquide puis le solide grosso modo), je trouve que c’est plus facile de remplacer un yaourt par un fruit et un bol de céréales par une tartine et un café ou un verre de jus d’orange (du maison hein !) que de trouver un substitut sympa au fromage. Après je ne sais pas trop ce qu’il en est niveau composition « pourrie » de ce côté là ?

  239. Ah!!! Coline! Merci de parler de tout ça. Un moment que je suis ton blog, mais je n’avais pas encore réagit.

    Evidemment que le lait de vache n’est pas bon : ce n’est pas fait pour nous mais destiné aux… Veaux!!! Donc, fatalement, ce n’est pas hyper bon pour notre santé. Aucun animal adulte ne consomme de lait sauf… Nous! Et aucun animal n’aurait l’idée de proposer à son petit un autre lait que le sien sauf… Nous! (toujours nous). Même si je suis d’accord aussi avec toi, l’allaitement c’est un choix. Mais force est de constater que les enfants allaités pète la forme (la mienne a 4ans et demi et va très peu chez le doc, une fois par an pour la routine… Toujours allaitée un peu le matin, un peu le soir, enfin quand elle en a envie. Le rythme diminue).
    Mais les lobbies laitiers n’ont aucun intérêt à dire que le lait animal peut provoquer de l’ostéoporose chez l’adulte, irrite souvent la sphère ORL etc. Et même, l’OMS recommande 3 produits laitiers par jour!!! Aaargh…
    Ceci dit, comme une bonne pâtisserie, on peut se faire plaisir de temps en temps avec du fromage ou un yaourt (perso je n’en raffole pas, donc ça ne me manque pas).

    La viande? Ben en fait, nous ne sommes pas carnivores, mais frugivores. Nous n’avons pas l’estomac d’un carnivore, ni les intestins courts des carnivores, ni la dentition d’un carnivore et notre cerveau est trop développé pour aller tuer direct un animal. Alors pourquoi mangeons nous de la viande???
    Bon, là encore, nous pouvons nous faire plaisir… Quand c’est un plaisir.
    Je crois que tu l’as dit plus d’une fois, il ne faut pas tomber dans l’extrême mais si seulement nous pouvions être un peu plus conscients.

    Il y a un blog que j’aime beaucoup et qui aborde ce sujet (et tant d’autres) : http://change-le-monde.com/
    Pour l’alimentation, une vidéo sympa http://change-le-monde.com/en-mangeant/.

    Merci encore Coline et stp, offrez nous plus de merveilleux moments musicaux avec ton frère :)

    Bisous

    Nos Oreilles

  240. Wouah, mais c’est une thèse que tu viens de nous pondre là ^^

    Je suis passionnée par le thème de l’alimentation, j’ai fait mes études dans le domaine, et j’y bosse, je lis des taaas de bouquins, magazines, site sur le sujet et je dois dire que ton article… ben j’y trouve rien à redire ! Il est parfait ! Très complet, assez objectif, tu ne tombes pas dans l’extrémisme bio ou végé, bref j’aurais aimé avoir écrit cet article, tant je partage ta vision des choses !

    J’ai lu l’article, mais je n’ai pas eu le courage de lire les commantaires, alors je vais peut-être radoter, mais dans les documentaires intéressants à regarder sur le thème, il y a « L’adieu au steak » qui est passé récemment sur Arte et qui traite de l’industrie de la viande de façon très intéressante.

    Et si l’aspect sociologique de l’alimentation t’intéresse (« je suis ce que je mange »…), je peux te conseiller un livre que j’adore, c’est « L’homnivore » de Claude Fischler, qui est un sociologue qui s’est spécialisé dans le domaine. (Jean Pierre Poulain est aussi un sociologue de l’alimentation très intéressant)

    Merci encore pour le travail de rédaction !

  241. Le 100% bio n’existe pas, dans le sens ou l’eau qui tombe du ciel et pollué nous vivons dans un monde pollué toi qui est allé a l’étranger tu as pu constater cela, et surtout en Afrique que le tri et la pollution ne font absolument pas parti de leurs préoccupations .Et puis les avocats bio qui viennent du chili par avions ce n’est quand même pas terrible .Il faut avant de consommer Bio privilégier le commerce local les producteurs de légumes et de viandes ,maintenant livrent de plus en plus a domicile donc moins de transport moins de gaz a effet de serre.Moi je suis issus du milieu agricole ce domaine me passionne je pense surtout qu’il ne faut pas surconsommer .En tout cas c’est un bon sujet que tu maitrise bien. Merci pour ce post loin d’être futile et inutile.

  242. C’est vrai qu’il faut faire attention à ce qu’on mange, et encore plus à ce qu’on donne à manger à nos enfants, sans tomber dans la peur du moindre aliment. En ce qui me concerne, je ne fais pas forcément confiance aux produits bio. Beaucoup contiennent des additifs et même de l’huile de palme. A contrario, il existe des marques qui ne le sont pas forcément et qui sont plus saines… Mais c’est pas évident de décortiquer tous les emballages, et on met 2 fois plus de temps à faire ses courses !!

  243. à ajouter, si ce n’est déjà fait
    danger additifs alimentaires de Corinne GOUGET et son site http://www.santeendanger.net/
    je fais mes courses avec son livre, même au supermarché bio …
    Je ne mange plus que de la volaille d’un producteur que je connais. Il faut militer pour rendre transparents les murs des abattoirs de la terre entière.
    De toute façon, bientôt TOUT sera RADIOACTIF, bio ou pas, merci aux nucléocrates qui nous ont « inventé » la pire chose de la planète et rappelez-vous, ce n’est UNIQUEMENT pour faire bouillir de l’eau …

  244. Coucou, bon ben voila c’est mon premier post et je viens te dire que je ne suis pas tout a fait d’accord avec se que tu ecris… oui ça craint. De mon point de vue, tous les labels bio ne se vallent pas. Moi je ne cherche pas a manger bio à tout prix, mais local oui ça c’est certain. Franchement quand je vois que l’êpicerie bio du coin vend des fruits pas de saison venu d’amerique du sud, certes bio, mais là ça ne veut plus rien dire. Et des tomates bio qui viennent du sud de l’espagne … là non plus j’achete pas (mieux vaut faire son jardin, ça c’est le vrai luxe comparé à ceux qui n’ont pas la chance d’avoir un peu de terre pour le faire). En parlant d’Espagne j’avais lu un article disant que là bas production bio ou pas bio, c’est du hors sol, les travailleurs qui viennent d’Europe de l’est se voient confisquer leurs papiers etc.
    Le probleme de la bio c’est que les normes europeennes sont de moins en moins contraingnantes (et comme tu le dis le label bio « nature et progres » est le plus restrictifs donc le plus à même de produire la qualité. Voila, pour faire bref j’achete local avant tout(viande, légumes, fromage, oeuf…)et j’achete bio aussi en supermarché particulierement les produits laitiers (parceque il y a des elevages en france ou les vaches ne broutent pas d’herbe, sont soignées aux antibiotiquesetc moi de ce lait là j’en veux pas. Mais ya aussi des paysans qui bossent bien ! il faut le dire, et les faire travailler!

  245. Merci Coline pour cet article hyper complet, je pense que tu en ravies plus d’une ! Moi j’ai juste une petite question par rapport à ton goûter; bon, ok, je sais que ce n’est pas un blog cuisine ici, mais j’aimerais bien que tu nous donnes quelques une de tes recettes de smoothies !
    Bonne soirée !

  246. Coline, et pourquoi pas recommander le site http://www.noteo.info/ que je viens moi même de découvrir (« association indépendante, qui réunit des experts en nutrition, environnement, toxicologie, responsabilité sociale… ») ; noteo offre un site internet et une application smartphone qui permettent de faire le point sur le contenu de nos placards (produits de beauté, produits d’entretien, alimentation, … ), propose des alternatives (et on s’aperçoit que le prix ne fait pas toujours la différence, ouf ! mais aussi que ce qui est vendu en magasin bio n’est pas toujours transparent). Un bon moyen de s’informer en tout cas.
    De sages préoccupations, merci pour ton billet.

  247. J’ai tout lu, même les annexes. ^^
    C’est vraiment super intéressant. Je me suis penché sur le sujet moi-même il y quelques temps mais ce sont des habitudes vraiment difficiles à prendre, surtout en ayant grandi chez des parents restaurateurs pour qui trier ce qu’on met dans son assiette est quasiment impensable…
    Mais je m’accroche ! :)
    Merci d’avoir partagé tout ça avec nous.
    Bises !

  248. Bonjour Coline,

    Merci pour ton article qui, je trouve, est super complet!!!! J’ai vraiment apprécié sa lecture!
    Je me permets de te conseiller, si tu ne l’ as pas vu, le reportage « Le monde selon Monsanto » qui est juste complètement atterrant! Un truc de fous!… Je pense que tu n’as pas pu passer au travers, et je conseille à tous de regarder ce documentaire.
    « Nous sommes ce que nous mangeons » est aussi assez intéressant, bien qu’il me laisse un peu plus perplexe sur certaines théories.

    En tout cas, encore un grand merci à toi pour tes recherches et le temps que tu as pris pour cet écrit.
    Merci!

  249. Bonsoir Coline et merci beaucoup pour ce bel article!sa fait plaisir de voir sur ton blog un sujet aussi intéressant que celui de l’alimentation!je suis dans une association de consommation locale:les locomotivés:on distribue des paniers (pas forcément bio mais locaux ou agriculture raisonnée)et on prévoit de nombreuses actions sur le consommé local, le gaspillagee…(http://www.loco-motives.fr/)Etant en plus fille de producteurs le « bien manger » est primordial pour moi!Mon copain est plutôt réticent aussi, promis quand j’aurais plus de supterfuges je te les listerais!
    Sinon je pense qu’il est très important d’y trouver du PLAISIR, cela prend du temps de cuisiner, mais quel plaisir de savourer un menu 100% local et bio! Je mange de la viande plusieurs fois par semaine mais toujours d’agriculture bio ou raisonné (et qui n’a jamais fait plus de 30km pour arriver à mon assiette) et puis j’essaye de limiter ma consommation de lait de vache, pour le moment c’est yaourts au lait de brebis avec confiture bio!!!miam miam!Voilà un petit aperçu de ma philosophie, ce petit point de vue m’a permit de gagner des vacances cet été!
    http://www.concours.clcv.org/images/concours/ecocitoyen.pdf
    J’aime beaucoup ce que tu fais et je suis ravie d’avoir découvert ton blog!!!Continue avec ta fantaisie, et ton intelligence d’animer nos virées web!!!!Hélène

  250. WOUAW quel sérieux ! C’est super. Et les annexes sont une très bonne idée, c’est la pratique après la théorie . Merci 1000 fois ! Je vais faire des efforts et mon copain va aller se faire foutre (oups je suis vulgaire pardon).
    En échange je te propose d’écouter ce magnifique groupe que j’écoute en boucle ces temps ci : ALT-J (le clip est naze mais on s’en fou ) http://www.youtube.com/watch?v=Q06wFUi5OM8
    Tu pourrais en faire une reprise avec ton frère … hihi

    La bise !!!!!

  251. Super article !! Deja bravo pour tout le mal que tu as du te donner, mais pendant la sieste des petits ce fut un régal pour moi de lire tout ça ! C

  252. Merci Coline pour cet article très complet et très clair je trouve !
    Je suis justement depuis quelques temps en train de revoir mon alimentation pour diverses raisons et ton article m’a beaucoup intéressé.
    Super blog avec ce qu’il faut de sérieux, de frivolité, de bons looks et de bonne humeur :)

  253. Alors la coline je dis oui, oui, oui, oui, oui ( bon je crois que tu as compris la) a 1000% d’accord avec toi et avec tout ce que tu as ecrit plus les 3 annexes (Florence foresti comme tu dis un cœur avec les doigts) non mais mort de rire!!! L’alimentation prend une place très importante pour moi et surtout depuis que je suis devenue maman. je sais pas toi mais qu’elle putain de galère t’intégrer a nos familles que oui j’ai choisi de manger sainement et encore plus avec mes enfants alors bordel respecter moi, eux, nous sans m’entendre dire madame bio par ci Me bio par la, mais sa coûte cher et ces pas bon le bio…e j’en passe bon c’est un peu le côté obscur des choses. Est ce que toi auss tu es confrontée à de telles situations. Même s’il le disent d’un air ‘Lol’ cela m’empêche surtout pas d’avancer avec les convictions produits locaux, amap…et puis j’avoue j’habite en Ardèche alors…..merci pour ce post excellence lecture

  254. A 100% d’accord avec toi.
    Moi aussi j’essaie de faire attention à ce que je mange, à ce que je donne à manger à mes enfants. je lis les étiquettes, vais sur le marché (producteurs locaux), mange des fruits et légumes DE SAISON, essaie de cuisiner un max (et les enfants sont ravis), mais effectivement tout ça prends du temps, alors comme toi moi non plus je ne suis pas parfaite, je ne me mets pas la pression et on craque de temps en temps sans culpabilité aucune parce que c’est de temps en temps ;)
    Ton long article est super interessant, t’es pas une extrémiste qui prône son truc et les autres sont tous des nuls et ça moi j’aime !!!!
    je m’en vais d’ailleurs lire ton sujet sur le lait et sûrement acheter (emprunter) qq livres que tu conseilles.
    MERCI

  255. B. R. À. V. O !! J’espère que tu continueras parfois ce genre de post, et que tu ne seras pas découragée par certains commentaires ou personnes qui s’immiscent un peu trop dans le poids, les avis partagés.. Ba oui on a bien compris, la science infuse … Personne ne l’as !! Longue vie à ton blog ^_^ Moi j’ADOOORRE!!!

  256. Bonjour Coline,

    Bravo pour ce long post auquel j’adhère pleinement.

    Voici quelques années que j’ai modifié mon comportement alimentaire et celui de toute ma petite famille. Mon déclic est venu de la lecture des livres que tu cites de Thierry Souccar mais surtout ceux de William Reymond (Toxic) et (Toxic food) et celui de Stéfane Guilbaud (Non aux oranges carrées) que je te conseille vivement. On ne sort pas indemne de ces lectures qui nous poussent à nous prendre en mains.

    Comme certains auteurs l’écrivent : nous sommes ce que nous mangeons … Alors reprenons les commandes et ne nous laissons pas tenter et berner par les sirènes de l’industrie agro alimentaire.

    À bon entendeur …

    En attendant tes prochaines vidéos.

    Belle soirée

  257. Waouuuuu! Super article, merci et bravo a toi. J’habite près de Millau alors le bio, le locavore… je connais. Je me retrouve énormément dans ta façon de voir l’alimentation, addiction au sucre comprise lol et je te rejoins aussi pour l’éducation des enfants. bref bravo pour ce gros boulot de rédaction.

  258. Coucou Coline,

    Article très complet, très intéressant et super bien rédigé! Ca a été un réel plaisir de le lire car tout y était extrêmement bien expliqué!

    Il ne faut pas s’étonner qu’il y ait de plus en plus de personnes en mauvaise santé, on nous tue à petit feu…!
    Pour ma part, le plus dur c’est d’avoir sa propre opinion : on entend tellement de sons de cloche différentes que je suis paumée !!
     » Le produit X est bon pour la santé !! »
    Et une semaine après, tu peux lire : « Selon des recherches de l’université de ***, il a été révélé que le produit X serait très mauvais pour la santé et responsable de maladies. »

    Quand je vivais encore chez mes parents il y a quelques années, je mangeais plutôt sainement car évidemment la maman était derrière les fourneaux et soucieuse de la santé de sa fille.
    Mais quand j’ai quitté le cocon familial, seule dans mon appart et influencée par l’euphorie de l’indépendance, j’avais toujours du monde et je mangeais donc très très mal, notamment beaucoup trop de graisses et de sucres.

    Le jour où réellement je me suis rendue compte que tous ces produits étaient empoisonnés, c’est quand j’ai voulu reprendre une alimentation équilibrée et plus saine.
    J’étais incapable de pouvoir remanger des légumes et des fruits comme si mon sens gustatif était devenu insensible. Même cuisinés et assaisonnés, je trouvais ça immangeable car mon palais (et tout mon corps d’ailleurs) était désormais habitué au super-sucré et super-gras.

    Et c’est à partir de ce moment où j’ai commencé à développé un trouble boulimique, je n’arrivais plus à m’arrêter de manger toutes ces merdes. Certes, des facteurs psychologiques peuvent rentrer en jeu mais pour ma part, je sais que la malbouffe en est principalement responsable. Je peux me mettre à trembler quand je n’ai pas ma dose de sucre et de gras comme une droguée, car oui cette alimentation riche totalement anarchique et bourrée de merdes m’a rendu dépendante.

    Désolée pour ce pavé !

    Bonne soirée!!

  259. Ton article est définitivement très intéressant! Merci!
    J’ai déjà vu « notre poison quotidien » et en effet, ça donne envie de changer son mode de vie…

    En ce qui concerne la viande, il y a une petite video (un petit quart d’heure)que tu connais peut-être déjà, qui s’appelle « si les abattoirs avaient des vitres… » et qu’on peut trouver partout sur internet,qui fait réellement froid dans le dos…sur les conditions d’élevage des animaux à viande.
    (mais elle est bien sûr à relativiser, datant de quelques années et ne regroupant que les images les plus ‘trash’ du pire abattoir possible, tous les autres n’étant, dieu merci, pas pareils!)
    Ca t’intéresse peut-être.

    Merci pour cet article, et bonne continuation!
    (ce que je n’arrive toujours pas à cerner, en revanche, c’est la fiabilité des logos ‘commerce équitable’) ;)

  260. Wow ! Ca fait peur quand même ! On a vraiment l’impression d’être marionnettes. J’achète déjà qq produits bio et pas de plats préparés, c’est déjà un bon point. J’ai aussi entendu dire pas une autre source que le gras retient plus facilement les cochonneries, donc je pense que je vais doucement basculer vers le bio tout ce qui est huiles, crème fraiche, beurre… oui non désolée, mettre une croix sur les produits laitiers va être vraiment difficile pour moi, comme pour toi, mais à la différence que je ne suis pas (encore) motivée. Quoi que… je vais essayer les yaourts au soja au chocolat, tiens pourquoi pas ! Mais entre mes céréales au lait, les yaourts aux fruits, la crème fraiche, le beurre, le fromage, pas de fromage sur mes pâtes ??? impossible !!! C’est juste impossible ou je tombe en dépression, non ? ;-)

    D’ailleurs en parlant de produits laitiers et d’hormones, je me posais une question : est-ce que les produits laitiers bio contiennent aussi des hormones ? Je ne sais pas si tu saurais me répondre…

    Bon en tout cas un grand MERCI Coline pour cet article qui remet les pendules à l’heure et qui déstabilise aussi pas mal. C’est sur qu’on ne dit pas de passer au tout bio, mais quand on lit ton article, c’est juste ce que l’on a envie de faire… et d’aller s’installer à la campagne et de cultiver son potager et d’élever des vaches, des chèvres et des poules…

    Encore merci et bravo ! Maintenant j’attends l’article (ou la vidéo) sur les soins corps et visage bio ;-)

  261. Merci beaucoup à toi d’avoir pris la peine de rédiger cet article et de nous faire partager ta vision des choses. Je suis depuis quelques temps déjà dans ce mouvement-là, mais je n’ai pas encore trouvé mon équilibre dans mes pratiques alimentaires. Comment mieux combiner bio et budget (j’habite à Paris, donc pas de producteurs et note toujours salée), comment apprendre à manger moins de viande (mon gros chantier que je ne sais pas par quel bout prendre), etc. Je suis justement inscrite à La Ruche qui dit oui et démarrerai l’expérience très bientôt. Quoi qu’il en soit ton article m’a apporté des infos supplémentaires, mais aussi de nouvelles pistes de réflexion pour cheminer vers mon équilibre. Alors merci ;-)

  262. Merci pour cet article! et bravo!
    Je sais pas si dans les autres commentaire on en parle mais je conseils vivement le livre « NO STEACK » du journaliste Aymeric Caron, en référence au deux catégorie celle sur la viande et « écologie, locavore et alimentation ». Il ne parle pas que de végétarisme, je dirais même quasiment pas ! mais surtout de ce qu’entraine l’industrie agroalimentaire sur notre santé et sur la planète donc l’écologie (faune et flore).
    Je ne suis pas pour qu’on ne mange plus de viande spécialement mais pour se donner les moyens et l’envie de bien la choisir etc
    Bref je me retrouve dans ce que tu écris ! cela me motive a vraiment faire attention!
    Donc merci mille fois!!!
    Cordialement
    Louise

  263. Juste merci. Je pense que tu « résumes » ou plutôt développes exactement ce que, je l’espère, nous sommes de plus en plus à penser. Et si ce n’est pas la cas, aucun doute, pour cet article tu as lu dans mes pensées :)!

  264. Voilà exactement le type de post qui me fait comprendre pourquoi j’ai arrêter de lire la presse dite « féminine » au profit de certains blogs. C’est drôle, vraiment drôle, intelligent, super bien écrit, documenté, on voit que tu as vraiment beaucoup réfléchi, pesé tes mots…De quoi faire rougir beaucoup de pseudo journalistes qui torchent parfois des papiers dans Elle ou Biba…et dire que le « nouveau » 20 ans t’avais approché afin de rédiger des articles pour une somme dérisoire ! Vraiment bravo et merci à toi :) :)

  265. Un article super comme chacun de tes articles! Ton style d’écriture est tellement agréable à lire !!!!
    Merci pour ces avis/conseils/infos !

    Amicalement
    xoxo

    Laura

  266. Merci pour ton article ! Intéressant du début à la fin !

    Dans le genre édifiant, je te conseille « L’Alimentation ou la troisième médecine » de Jean Seignalet…

  267. Mon commentaire va surement changer des autres, car je ne souhaite pas te féliciter, notamment sur un point : ton paragraphe sur la viande (et le poisson). Tu dis ne rien vouloir diaboliser mais en mettant que ce sont les produits les plus « pourris » qui existent, tu le fais ! Je dis ça, car mon père est agriculteur et malgré le fait qu’il ne fasse pas du bio, je peux t’assurer que son bétail est élevé au sol, pas entassé, que ses hangars ne sont pas insalubres et que ses veaux ne sont pas élevés avec du lait synthétique. Alors oui, il n’a pas de magasin local, il envoie ses bêtes à l’abattoir mais ce n’est pas pour autant que la viande qu’il produit n’est pas bonne, bien au contraire ! Je n’aime pas qu’on généralise quelque chose qui porte sur le travail de nombreuses personnes et donc, leur gagne-pain. Tu peux avoir une influence sur les gens qui te lisent et faire en sorte qu’ils n’achètent plus les produits que fabriquent mon père (je raccourci le circuit évidemment !!!). Je sais que ce n’est pas ce que tu cherches, mais je trouve que les mots que tu emplois sur la viande (et le poisson, mais pour le coup, je ne suis pas connaisseuse !!!) sont trop durs et négatifs pour les producteurs.
    Voilà, c’est juste l’ajout que je souhaitais faire !

    1. Je répondrais juste: « Il faut essayer, si on le peut, de privilégier les viandes bio ou tout du moins venant d’un bon boucher ou, mieux encore, d’un éleveur local! » Faut arrêter de tout prendre personnellement et de déformer les propos…

  268. Tu sembles avoir un avis bien tranché sur la question du bio, un peu extrémiste je dirais même ! Il y a des idées qui me semblent tout à fait intéressantes et valables, basées sur de nombreuses sources, mais je pense qu’avant de se pencher sur les produits et les commerces qui nous les vendent, il faut aussi se pencher sur l’agriculture. Et l’agriculture bio n’est pas forcément une agriculture sans aucun produit nocif pour la santé. Le label n’est pas non plus une assurance, et parfois les produits d’un petit maraicher non certifié bio pourront être bien meilleurs (tant au niveau gustatif que sanitaire) que d’autres produits bio. Je ne suis pas experte en la matière, je suis peut être un peu sceptique dans l’âme, mais – bien qu’il m’arrive parfois de privilégier les produits bio – j’émet tout de même des réserves sur le bio (terme qui d’ailleurs est devenu tellement large qu’il ne veut plus signifier grand chose !). Par contre, s’il y a bien une chose dont je suis convaincue et que tu as abordé, c’est de manger local et de saison !

    J’en profite également pour répondre à « Anneso » qui propose « comme prochaine étape » le boycott des marques qui font fabriquer leurs vêtements dans des pays en voie de développement : le boycott est loin d’être la solution ! Il y a deux mois encore j’étais au Bangladesh, j’ai visité des usines, j’ai discuté avec la population, et oui, les conditions sont parfois très difficiles, oui le travail des enfants existe encore, mais les pays essaient tant bien que mal à imposer des règles et à les faire respecter. De nombreuses usines affichent fièrement des panneaux précisant qu’aucune personne de moins de 16 ans ne travaille. Simplement ces pays sont tellement surpeuplés et en pleine croissance qu’ils se développent de façon anarchique et qu’il est difficile de mettre en place une quelconque politique. Bref, simplement pour dire que le boycott n’est pas la solution, ce qu’il faut c’est réussir à faire changer ces conditions, mais ce n’est pas en réduisant la consommation, et donc la production, et donc en supprimant le travail de millions de personnes qui n’ont déjà que ça pour survivre, que les choses s’amélioreront !

    Voilà, désolée d’avoir dérivé, sinon Coline ton blog est top, et ta façon d’écrire l’est d’autant plus !

  269. Bon et bien je viens d’écouter l’émission de radio sur le lait sur France Inter dont qqn a parlé plus haut, hop je remets le lien ci-dessous, c’est très intéressant et on y entend d’ailleurs Thierry Souccar, l’auteur du livre dont tu parles Coline… ça me laisse perplexe… je me demande si je ne vais pas acheté ce bouquin… après avoir fini les packs de lait qui attendant dans mon garage bien sur ;)

    http://www.franceinter.fr/emission-service-public-la-beaute-des-laits-le-lait-est-il-une-vacherie

  270. Salut Coline, alors d’abord j’ai lu ton article en ENTIER, et les annexes ;) et j’ai trouvé ça vraiment intéressant!

    Pour ma part je m’intéresse au bio et aux choses naturelles depuis toujours parce que comme toi j’ai un peu été élevée à ça, surtout par ma mère qui est branchée bio, écolo et naturopathie (chez moi quand t’es malade tu prends du chlorure de magnésium, de l’argile et de la propolis, le doliprane connais pas!), et j’ai toujours été parmi celles qui avaient la meilleures santé/forme physique de mes amis (notamment ceux qui sont sous antibios tous les 2 mois…) donc je pense que c’est assez révélateur! Mais les médocs c’est encore un autre débat, je vais essayer de rester sur l’alimentation ici.

    Je vais essayer de pas laisser un commentaire de 3 pages et de quand même tout te dire! Et j’espère que je ne vais pas répéter des choses qui ont déjà été dites mille fois mais vu le succès de ton article j’ai pas eu le courage de lire les commentaires… Ahah alors d’abord je suis 100% d’accord pour la ruche qui dit oui, pour ce qui est de manger des produits bio et locaux et tout ça sans tomber dans l’excès (manger bio ne veut pas dire manger de l’herbe et dormir avec ses chèvres… :)). Perso mes grands parents ont des poules des lapins et un potager et j’étais tout le temps chez eux étant enfant (ça plus ma mère accro je te laisse imaginer mon enfance « saine ») donc les fruits/légumes/oeufs et la viande la on sait que c’est bio!

    J’ai regardé un peu les bouquins que tu conseilles et je me permets moi aussi de t’en conseiller un, c’est « La diététique de l’expérience » de Robert Masson, si tu ne connait pas ce mec je te recommande vivement de te renseigner sur lui et ce qu’il a écrit. Entre autre il parle du lait (comme toi je limite à fond ma conso de produits laitiers) et il explique que l’homme est le seul animal qui continue de boire du lait après le sevrage et en quoi c’est mauvais, comment le grignotage peut provoquer des cancers de l’intestin… (comme toi aussi je suis une folle de grignotage et de sucre et j’essaye de me calmer, et ça fait un peu réfléchir sur la tablette de milka que je m’enfilai tous les soirs à une époque…). Bref toutes les répercussions de notre façon de nous nourrir sur notre organisme, c’est très intéressant et ce mec est un puits de connaissances et il dirige entre autre une école de naturopathie reconnue internationalement!

    Sinon tu dis que tu mets plein de graines dans tes crudités, donc j’imagine que tu connais mais si c’est pas le cas le gomasio c’est super bon j’en mets sur toutes mes salades :) et je mange aussi des fruits secs et notamment des baies de gogi qui sont très bonnes pour la santé mais ça aussi je pense que tu connais déjà!

    Voila, je suis passionnée par ce sujet et je me retiens de t’écrire des romans à chaque fois mais ton article sur les cosmétiques bio était très intéressant aussi même si pour ma par j’utilise des crèmes mais très peu de maquillage bio… Pour l’alimentation c’est pareil, par manque de temps et surtout par négligence je suis loin d’une alimentation totalement bio (et aussi parce que des fois j’aime manger des hamburgers frites ultragrassesetultrasalées oreo kinders etc ;)) mais même si je mange ce genre de trucs à l’extérieur le week end j’essaye de ne pas consommer certaines choses au quotidien, comme les produits tout prêts, raffinés, les produits laitiers, ou les mélanges produits laitiers/fruits (pire mélange possible dont il est question dans le bouquin dont je t’ai parlé), plein de petites choses comme ça et c’est loin d’être parfait mais c’est toujours mieux que des boites de raviolis tous les jours :)

    Pour finir je suis jeune (22ans) et étudiante et je n’ai pas d’enfant mais d’après le peu d’expérience que j’ai je pense que c’est aussi beaucoup lié à l’éducation, j’ai grandi à la campagne, mes parents tenaient un hotel-restaurant et ma mère est donc cuisinière (ouais le bonheur je le reconnais :)) (je précise que ma grand mère était cuisinière aussi et qu’elle cuisine depuis toujours plein de bonnes choses) et donc elle avait toujours plein de choses au restaurant et depuis que je suis née elle ne m’a jamais forcé à manger mais elle m’a toujours tout fait gouté, du coup j’étais le genre de gamine qui raffolait des crevettes, du foie de veau, des épinards, des haricots vert (du jardin de papy et mamie bien sur)… Et mes parents m’ont aussi poussé à faire du sport, ce qui a était assez naturel chez moi au final et qui est aujourd’hui indispensable à mes yeux pour un bon équilibre de vie. A l’inverse à table c’était la carafe d’eau et rien d’autre (les jus de fruits/sirops/sodas ça n’existait pas chez nous), et malgré une cuisine riche (beurre/huile/crèmes/patisseries…) les choses chimiques n’étaient pas vraiment les bienvenues, résultat je mange de tout mais je ne raffole pas des sauces industrielles type ketchup/mayo (je mange mes frites natures par exemple) et je n’aime pas les boissons pétillantes donc eau pétillantes et aussi sodas (ouais les bulles ça pique…ahem), du coup de ce coté ça n’a jamais été une privation de ne pas en consommer puisque je trouve ça mauvais (bon après sur les bonbons le chocolat et les choses grasses type chips pâtes au fromage pizzas etc je me raisonne mais j’adore ça, on peut pas échapper à tout hein ;)). Ce que je veux dire c’est que quand je vois dans le métro des mamans avec leur gosses de 4 ans qui mangent un paquet de chocos ou pire de monster munch (véridique) à 10h du matin j’ai envie de hurler! Je ne juge pas ces gens (comme je ne juge pas mes potes dont l’alimentation est constituée exclusivement de plats tout prêts/boites/mac do, et je suis la première à le faire de temps en temps), je pense qu’il y a souvent un manque d’information entre autre mais je trouve ça grave, que les adultes mangent de la merde ils sont libres de choisir mais les enfants… Faut pas s’étonner que les jeunes soient tout le temps malades ou obèses après… Comme je t’ai dit je n’ai pas d’enfant donc je ne me rend pas compte et c’est surement plus difficiles que ce qu’on pense d’éduquer des enfants mais si on leur donne envie de faire du sport et de manger équilibré depuis toujours ça devient quelque chose de spontané chez eux, et si on leur fait de la purée maison depuis qu’il sont nés y’a pas de raison qu’ils n’aiment que la purée mousseline, CQFD :)

    Voila mon commentaire fait quand même 3 pages, désolée de t’infliger un tel pavé à lire j’espère que ça n’aura pas été trop ennuyeux pour toi! Je m’arrête la car je pourrai en écrire 3 fois comme ça mais j’ai pitié de toi donc je vais t’épargner ;)

    En tout cas encore merci pour ton article!

  271. Wow! Cet article est top…et super bien écrit (tu devrais p’être penser au livre finalement!!)

    Je me suis remise à manger beaucoup plus sainement au début de l’été et suis redevenue 100% végétarienne au même moment. La nouveauté c’est que j’ai éliminé aussi le lait cette fois ci. (Je continue à manger les oeufs fournis par mes parents car je sais que leurs petites poules ont une vie royale)
    Ça me déglingue de voir comment fonctionne l’industrie agro-alimentaire et les idées reçue qu’elle véhicule auprès de la plus grande partie de la population. Il suffit de voir comment mon entourage a réagit devant mon « nouveau » régime alimentaire : ma mère en panique parce-que mon dieu, mais les protéines! et le calcium! Comment tu va faire pour le calcium? Quand à mes collègues, ils étaient juste atterrés…sans viande la vie ne vaut pas d’être vécue! (Faut dire que je bosse dans un resto, alors évidemment!)
    Moi, je ne vois que des bénéfices. J’ai beaucoup plus d’énergie tout au long de la journée et ma peau est bien plus belle!!

  272. Super article !! Un vrai plaisir de le lire, complet et pas trop long comparé à des articles ultra détaillés sur la matière et parfois trèèèès barbants !
    J’ai un grand intéret pour les produits bio et sains mais mes connaissances en la matière s’acièrent doucement (mais surement) pour préparer ma future vie indépendante (actuellement étudiante et chez ses parents)

    Un grand merci merci !

  273. Wawoouuuu;Quel travail tu as fait là, Bravo et un grand merci. Tu ne peux pas imaginer le nombre de choses que j’ai appris en lisant ton article (sachant que je n’ai pas encore lu les ANNEXES!!!!!mais j’ai regarder tous les liens et commander deux livres sur amazone le premier et le troisième). Je te donne un exemple: Certes je fais les courses (pas tout bio c’est cher surtout quand on est 5 à la maison + grands mangeurs), je cuisine tous les jours les trois repas (même pain fait maison==super maman), les bonbons et sucreries très très limités (anniversaires ou …) MAIS LES PRODUITS LAITIERS chez nous c’est tous les matins lait, goûter du matin et de l’après-midi(yaourts) en plus de tous les fromages et compagnie ==> c’est LA MAMAN (moi) qui ne cesse de répéter à ses enfants que c’est bien pour grandir sans oublier les viandes, poisson and co tous les déjeuner (protéines quoi!!!!); et grâce à toi je découvre que j’ai TOUT FAUX (ou presque), ces genre de livre j’en ai JAMAIS lu, j’y connais rien et donc je connais pas ce que vaut un tel ou autre (du coup je lis pas et j’achète pas), mais là c’est fini je commence donc par ceux que tu as citer en bas d’article je continue ma lecture des annexes ==> et je refais ma liste de cours en urgence !!!!!!!

    En tout cas UN GRAND MERCI POUR TON ARTICLE SUPER MÉGA INTÉRESSANT (TU NOUS SAUVES ).

    ET tu sais quoi c’est quand tu veux d’autres articles;-).

  274. Merci beaucoup pour ce super article qui m’a bien motivé à consommé d’avantage bio, sain (malgré un mec qui s’en fou encore pas mal de bien manger), et surtout à voir si du côté de chez moi (Metz) y’aurait pas un petit agriculteur qui fait de bons produits. C’est une chouette idée qui permet d’ajouter une touche écolo !
    Merci encore et bon courage à toi dans ton combat contre le sucre, le lait et le grignotage :-)

  275. Waouh !! Juste un petit commentaire pour te dire merci pour tout le travail que tu as fait pour rendre cet article comprehensible :-) je sais que ca n a pas du etre facile.
    Jai tout lu ( je reserve les annexes pour tout a l heure), je vais tout imprimer er surligner pour m en souvenir :-)
    Merci beaucoup!
    Connais-tu le livre « L’art de la frugalité et de la volupté » de Dominique Loreau ? ( l’auteur de l’ « Art de l’essentiel » que tu as lu il me semble), si tu ne l’ as pas encore, je te le conseille vivement :-)
    (attention, la je vais abuser) Tu pourras nous donner quelques unes de tes recettes de menus équilibrés ? ( ouos, abusé, tu en as déjà fait bcp ;)
    Bisous Coline et bonne continuation !!

  276. T’es une grande malade d’avoir écrit tout ça! Mais j’ai A-DO-Ré! beaucoup d’infos très intéressantes qui font réfléchir (le changement est déjà en marche de mon côté alors ça ne fait qu’amplifier mes envies de « sain »). Je me réserve les annexes pour demain, ainsi sur le visionnage des liens!

  277. Merci Coline pour cet article qui fait réfléchir sur son alimentation ! Je viens d’une famille très tournée vers le bio mais depuis que j’habite seule je me laisse un peu aller, dans les limite du raisonnable hors de question d’acheter des oeufs non bio ou de la viande d’animaux non élevés en plein air, et encore moins du cassoulet en boite ! Mais comme les légumes bio coutes cher à Paris.
    Mais je me posais une question au niveau des vêtements il parait que des marques (http://ecologie.blog.lemonde.fr/2012/11/20/vingt-grandes-marques-epinglees-pour-des-produits-toxiques-dans-leurs-vetements/) comme Mango, Levi’s, Zara… utilisent des matières toxiques une fois lavées et qui polluent. Sans parler des conditions de fabrication. Et là franchement même si ça me révolte, je me vois pas trop tricoter mes fringues avec de la laine bio… Est-ce qu’au niveau des fringues tu fais attention comme pour la nourriture et les cosmétiques toi ?

  278. Heyy Coline!
    J’apprécie l’article et la mise en lumière de ton alimentation et éthique…Je dois dire que je n’ai pas appris beaucoup de choses gné ( ah si le glutamate de la mort ^^) mais c’est très plaisant à relire et de savoir que des personnes vont le découvrir…
    Je voulais préciser tu dois le savoir, mais l’eau du robinet est malheureusement très altérée par la prise de contraceptif feminin, c’est d’ailleurs la première cause de pollution des eaux ( perturbateur endocriniens etc)…donc à surveiller.
    Et puis j’ai pris l’habitude de dire que le non bio c’est le CHIMIQUE j’ai trouvé que ça calmait plus les gens et les faisait un peu réfléchir.
    En tout cas continue!!!!!!!

    <3

  279. BRAVO !

    Merci Coline ! Je suis ravie que tu parles des produits laitiers, j’ai une famille entière et des amis contre moi …
    Maintenant je sais que je ne suis plus seule à penser que les produits laitiers ne sont pas nos amis, mais nos ennemis ! Je vais finir ton article tranquillement, je suis pressée de voir si tu traites aussi du Gluten dans ton article, l’un des gros problème majeur de notre alimentation.

    Marion – Atlanta – USA

  280. Coucou Coline,

    Un grand merci pour ce super post, on voit que tu as mis du temps pour le construire et que ça te tenais à coeur de nous informer.

    Merci donc à toi, j’ai pas apprendre plein de choses!!

    Bonne journée et gros bisous

  281. Bonjour Coline,
    Merci pour ce post, très intéressant. Je suis moi-même une grande convaincue de la nécessité de revenir à une alimentation saine, équilibrée… et bio, bien meilleure pour le corps, l’esprit, la santé, etc. Et je me retrouve pour beaucoup dans ce que tu proposes (c’est rassurant de voir qu’il y a des gens qui pensent comme soi, non? Parmi mes proches, je passe souvent pour l’allumée de service, qui ne peut pas apprécier « les bonnes choses »… un comble!).
    Néanmoins, si tu me permets, je souhaiterais nuancer quelque peu tes propos en ce qui concerne la consommation de viande et de poisson. Je suis, pour ma part, convaincue qu’il FAUT en consommer beaucoup plus régulièrement que ce que tu proposes… et c’est une conviction qui vient de l’expérience. En effet, j’étais à l’origine végétarienne (avec, malgré tout, un peu de poisson, de volaille, de temps en temps) et j’ai dû revoir complètement cet aspect de mon alimentation l’année dernière à cause de graves carences en fer… L’anémie en fer est un problème fréquent chez les femmes (en grande partie dû au fait qu’elles perdent mensuellement une certaine quantité de sang) et s’aggrave quand on fait de l’exercice physique à une certaine régularité… en particulier la course à pied, qui est un sport « destructeur » de globules rouges (on les brise en se propulsant avec son pied sur le sol)… Or, je ne crois pas me tromper en disant que le jogging est une activité de plus en plus répandue parmi les femmes pour garder la forme. L’année dernière, j’ai dû être transfusée, j’ai connu les joies des injections de fer en intramusculaire et je dois suivre des cures de compléments alimentaires… et remanger de la viande, une à deux fois semaine pour tenter de conserver un taux de ferritine (=ce qui fait circuler l’oxygène dans le sang) +/- correct. Evidemment, je fais beaucoup de sport (ceci explique cela), mais, malgré tout, il me semble important de préciser qu’il peut y avoir des risques (des dangers) pour une femme à trop limiter sa consommation de viande. L’idéal est de consommer 100-150 gr de viande de bœuf (bio) une à deux fois/semaine, saignante (steak) ou crue (carpaccio), que, perso, j’accompagne de léguminaise maison. Pour favoriser la digestion, on évite de l’associer à des féculents ou à des légumineuses… et on ne boit de thé vert qu’en dehors des repas (au moins 1h après le repas), car le thé vert empêche la fixation du fer…
    Pour le poisson, si il est cuit à la vapeur et que l’on prend garde à ne pas le laisser baigner dans son « jus de cuisson », il n’y a pas de souci puisque c’est l’eau qu’il « transpire » qui contient les éléments polluants qu’il peut contenir (les toxines s’éliminent par la « transpiration », comme c’est le cas pour nous).
    Voilà…

  282. Honnêtement, j’avais un peu peur de me plonger dans ton article lorsque je l’ai vu. Et je suis plus qu’agréablement convaincue par tous tes dires ! J’aime beaucoup ta façon d’expliquer les choses, sans les imposer ; tu expliques ta façon de voir les choses, de les comprendre, et sans un discours surfait ! Bref cet article est vraiment captivant et m’a appris beaucoup de choses ! Je t’avoue que je ne suis pas une adepte du bio. Non pas que je ne le souhaite pas, mais plus par facilité et par budget aussi. Je mange des fruits et des légumes, mais j’avoue rarement bio. Mais je pense qu’en effet je pourrais si je le voulais vraiment m’y mettre progressivement. Comme tu le dis, en effet les label bio des hypermarchés ne sont pas si excessifs. ‘Fin bref, j’ai adoré cet article, et tu as suscité une bien réelle curiosité chez moi ! ^^ :)
    Des bises !

    Anne

  283. Merci pour ce post très très intéressant.
    Ca fait du bien du bien de voir quelqu’un qui dit « mangez de tout, mais n’abusez de rien » ce qui est TELLEMENT sensé !!!

    Juste une petite réserve sur le bio, notamment les oeufs. Je suis tombée sur ce reportage sur France 5 dimanche dernier
    http://www.france5.fr/emission/nourriture-low-cost-qui-profitent-les-prix/diffusion-du-15-09-2013-20h35

    Il y est montré un élevage de poules à l’alimentation bio, entassées dans un hangar (oui le label n’autorise pas plus de 3000 poules par bâtiment, mais le producteur s’est débrouillé pour contourner), avec un accès à un énorme pré, mais elles restent près du hangar car la chaine d’alimentation se trouve à l’intérieur. Pour finir on apprend dans le reportage que même les producteurs d’alimentation « bio » pour poules se font avoir: le soja provient à 80% d’OGM…alors que les fournisseurs disent le contraire.

    Dans le cas des oeufs, il vaut donc mieux acheter à de petits producteurs qui laissent d’abord les poules picorer dans les prés avant de les gaver d’OGM.

    C’est tout ce que j’avais à ajouter :)

    Un vraie source d’infos cet article et tous ces commentaires!!!

  284. Bonjour Coline, tout d’abord merci d’avoir pris le temps de rédiger cet article très intéressant, je suis d’accord avec toi en tout point, spécialement en ce qui concerne la viande et les produits laitiers.

    L’industrie du lait est une des plus grosses en France, et c’est pour cela qu’on nous bassine de publicités à propos de ses bienfaits, tout ça c’est juste une histoire de fric, notre santé leur importe peu. Le lait est très mauvais pour l’homme, c’est d’ailleurs le seul être humain qui boit le lait d’un autre animal, une fois adulte… Sans rappeler évidemment que ce lait a été volé au veau auquel il était destiné, mais qui finira du coup à l’abatoire.

    Je suis personnellement vegan (je ne mange aucun animal et sous-produits animaux), et je n’ai jamais été en aussi bonne santé. De plus, pour moi il est inconcevable de continuer à manger de la VIANDE, du POISSON, en 2013. Si on n’a pas le courage de tuer une vache ou un poulet soit même, on n’en mange pas, voilà tout.
    Alors bien sûr je passe pour une dingue, mais j’espère que le veganisme trouvera sa place en France, comme il l’a trouvée chez nos voisins les allemands.

    Un petit documentaire à ce propos : http://www.youtube.com/watch?v=ce4DJh-L7Ys

    PS : Il n’y a aucune vitamine, protéine, calcium… d’origine animale qu’on ne peut pas trouver dans les végétaux comme tu l’as si bien dit. Pas de soucis de carence, donc :)

    Très bonne journée à toi !

  285. Je n’ai qu’une chose à dire… Merci.
    Je lis ton blog depuis bientôt 4 ans et il est rare que je laisse des commentaires (sinon j’en laisserai un à chacune de tes tenues, héhé), mais là… je suis obligée de te dire un grand merci. Pourquoi ? Parce que ça faisait un moment que je me disais qu’il fallait que je fasse attention à ce que j’achète et ce que je mange (my goood j’ai 22 ans mais quand je vais faire mes courses je me répète « ne passe pas dans le rayon kinder et le rayon bonbons, ne passe pas dans ses rayooonnns »…. BREF). Pourtant ma grand-mère a 80 ans cette année et est un véritable exemple de beauté pour moi; quand je mange chez elle je découvre toujours de nouveaux aliments et elle me parle également beaucoup du Bio. Je crois qu’à vous deux vous m’avez convaincu :).
    Donc encore merci pour ton super article et tes annexes,
    Donne-nous des petites recettes :D (héhéhéhé),
    Grosse bise

  286. Bonjour Coline,

    nous sommes une petite bande de copines à suivre ton blog, et je tiens à te remercier pour ces articles concernant le bio en général que ce soit dans l’alimentaire ou dans les cosmétiques! MERCI MERCI MERCi, ça va faire deux ans que moi aussi j’ai commencé ce « combat » et que j’essaie d’avoir un train de vie plus sain…
    Je me tue à dire qu’il y a des choses facile à faire au quotidien qui nous sauverons (peut être) de cancers et autres saloperies.. Quand mes copines se focalisent sur les calories de ce qu’elles boivent ou manger j’ai envie de leur dire, bois un perrier c’est tout aussi rafraichissant et au moins tu n’ingurgites pas tous ces composants chimiques qui alarment autant les scientifiques…
    Je viens de regarder le documentaire « Faux sucre, zéro calorie, mais à quel prix? » et cela confirme donc ma méfiance envers la stévia, ma mère l’utilise depuis des années mais en poudre verte comme on le voit dans le documentaire.. Pour le reste, ce n’est qu’un truc « moins pire » que l’aspartame et je fais bien de le mettre entre guillemet il me semble..

    Merci encore pour tout ça. Continues ainsi, ton blog est une petite merveille, je t’embrasse

  287. Bonjour Coline, ton article je l’ai lu du début à la fin avec un réel intérêt. Je viens de découvrir le monde du crudivorisme, ayant eu des troubles alimentaires ce monde là me passionne. J’ai découvert des vidéos telle que « Earthlings » il faudrait que tout le monde l’ai vu au moins une fois. J’étais à la recherche de bouquin pour mieux me documenter sur les réel faits de l’industrie alimentaire (qui me dégoute déjà depuis 2 ans et demi) donc je te remercie car ton article est complet et tu donne de réelles infos et tellement bien fondées ! Enfin voilà, juste un petit merci et peu être que les gens de ce monde arrêteront d’être bète et ignorant face une société qu’il ne connaisse absolument pas, et qu’il arrêteront de nous juger car on s’y intéresse.

  288. Bonjour Coline !
    Je voudrais juste te dire Bravo ! J’aime beaucoup le fait que ton blog ne soit pas juste un blog beauté, même si j’adoooore tes looks.
    Et sinon, je t’avoue qu’au début je me disais « Mais c’est quoi le problème avec les produits laitiers ??? ». C’est dingue, je fais super attention quand j’achète du boeuf (ou pire, tout ce qui est en rapport avec de la volaille), mais je n’avais jamais poursuivi le raisonnement jusqu’au lait (oui, je sais, c’est pourtant on ne peut plus évident maintenant que tu l’expliques).
    Pour la viande, c’est vrai que je n’en ai pas toujours envie et il m’arrive d’en cuisiner juste parce qu’il faut en manger 100g par jour, c’est fou !
    Et tu as tout à fait raison quand tu dis qu’il faut un maximum cuisiner par soi-même, c’est forcément meilleur pour notre santé !
    Alors merci pour cet article qui me fait réfléchir, va sans doute modifier ma façon de me nourrir, de faire les courses aussi (je ne connaissais ni les amap ni les ruches) et surtout qui me redonne la motivation dont j’avais besoin pour cuisiner !!!
    Bonne journée !

    1. Salut Coline,
      C’est encore moi (ne panique pas, je pourrai retrouver une vie sociale et reprendre le boulot dans deux semaines, j’arrêterai de commenter ton blog tous les deux jours, bref …).
      J’ai repensé à la partie de ton article sur comment faire manger des légumes aux enfants, et je voulais partager avec toi des petits trucs qui marchent assez bien avec mes filles.
      Evidemment, elles adorent le melon (normal, c’est sucré, on n’est pas si loin que ça des fruits que tu donnes à ta fille en entrée). Le concombre ça marche bien aussi parce qu’on fait ensemble une sauce fromage blanc/sel/poivre/ciboulette qu’elles viennent chercher avec moi dans le jardin. Elles mangent très facilement des tomates cerise, elles peuvent les cueillir avec moi, se servir toutes seules, … Et aussi, les feuilletés individuels courgette/feta. Simplissime, on peut faire des dessins à la fourchette sur la pâte, elles adorent !
      Par contre, pour les poireaux, épinards, brocolis, haricots verts, je n’ai aucune solution, on se demande bien pourquoi ;-)
      Voilà, je te souhaite une bonne journée
      Aurélie

  289. Un article vraiment passionnant, complet, et très bien rédigé!
    je fais également très attention à ce que je mange, je cuisine tout moi-même, pas de plats tout prêts, je mange également peu de viande ou de poisson, j’ai eu du mal à faire comprendre à mon mari que sans viande on peut vivre (hé oui!) lui qui a été élevé dans une famille « carnivore »…
    merci pour ton super article je connais pas mal de choses, mais j’ai encore appris 2/3 trucs, donc c’est cool de faire partager!
    Bisous
    http://www.madeinsisters.com

  290. Article très intéressant tout comme le précédent sur les cosmétiques ! Je me suis inscrite à « La ruche qui dit oui » Je suis une folle de miel mais je ne veux pas de miel de Tchernobyl tu vois :D J’essaye de le prendre dans le coin et je cherchais justement un petit producteur. La ruche de mon coin est en construction. Pareil pour l’AMAP. Cela fait un moment que je veux me tourner vers ce concept. J’ai trouvé le relais de ma ville et vais y faire un tour ^^

    J’essaye de manger le plus sain possible avec un homme qui s’en fiche complètement et pourrait se nourrir que de knacki et de coca. Pas simple tous les jours ! En plus il veut absolument que je mange de la viande et des produits laitiers sous prétexte que je vais dépérir. J’ai aussi un dérèglement hormonal du coup j’ai arrêté le lait même si je m’autorise encore le fromage en petite quantité. Difficile de lui faire comprendre que je ne le force pas à boire du lait de soja donc qu’il me laisse tranquille ! Mais ça commence à rentrer dans sa petite tête. On connait les relous du bio mais il y a aussi les relous de la malbouffe ^^

    Je file lire les annexes !

  291. Génial… Tout simplement.

    J’aurai aussi tendance à rajouter une petite chose, le fait de bien manger et surtout de façon saine vient beaucoup de l’endroit d’où l’on vient.
    Je vais prendre mon exemple. Je vis au fin fond de la campagne et je travaille en centre ville (45 mn de chez moi).
    Mes voisins et moi avons l’habitude de manger des produits locaux et du jardin, des produits de saison et non des tomates au mois de février. Pour la viande, on va chez les agriculteurs du coin qui vendent directement… et ces habitudes là sont hyper importantes mais surtout NORMALES.
    A contrario, mes collègues de travail qui vivent en ville depuis toujours sont surpris que j’apporte des plats que j’ai cuisiné moi-même pour le déjeuner. Eux ont tendance à acheter des plats tout prêts où à aller acheter (sandwichs, pasta box…).
    Le fait de manger des tomates au mois de février est normal puisque « il y en a dans les supermarchés » (??!!).
    Une de mes collègue ne savait même pas que les pommes étaient des fruits d’automne, elle pensait que c’était au mois de juin, et le raisin n’en parlons même pas…

    Après je ne généralise pas, je pense que c’est une question d’éducation et d’information mais la tendance est quand même bien là, à la campagne on mange mieux et sainement… Après il y a des exceptions à tout.

    PS: As-tu regardé Cash Investigation hier soir sur France 2? (il doit exister un replay je pense) Le sujet c’était les récoltes de la honte, ça parlait surtout de l’origine des produits de nos supermarchés et des conditions de récolte ainsi que du pouvoir des industriels… super intéressant même si on le sait un peu, ça image pas mal..

    =)

  292. MERCI MERCI MERCI Coline pour cet article et le temps que tu y as passé !!! c’était passionnant ! ça me fait très plaisir de voir que je ne suis pas la seule à avoir ce rapport à l’alimentation saine. J’ai vingt ans, je suis étudiante, et autour de moi c’est pas facile d’exprimer mon point de vue. en achetant certains aliments bio, j’ai l’impression de passer auprès de mes amis pour une « gosse de riche », alors que pas du tout, j’économise juste sur d’autres domaines pour pouvoir manger bien car pour moi c’est crucial pour me sentir en forme et en accord avec mes valeurs. je vais lire le livre sur les laitages, car je suis une ancienne accro au lait de vache, et je suis en train de me « sevrer » petit à petit (j’ai du mal avec le lait de soja mais les laits d’amande et d’avoine sont supers bons !). Bref encore merci pour ces mises en gardes, conseils, infos =D

  293. Bonjour Coline!

    Je suis ton blog depuis pas mal de temps avec un plaisir toujours croissant (tiens! un croissant! en parlant de nourriture…(; )
    Je trouve ces articles extrêmement intéressants, ça m’emballe franchement de commencer à m’informer et à pouvoir « consommer autrement » et tu es de bons conseils!!

    Je voudrais juste apporter un commentaire sur un point précis de ton article lorsque tu dis : « Il a été prouvé que certains colorants, au pif le E120 (Cochenille/Acide Carminique) pouvaient provoquer l’hyperactivité chez les enfants »
    Tu le dis toi-même très clairement, il ne faut pas croire tout ce que l’on dit, de fait, ce genre de conclusions qui lient « données organiques » (ingestion de colorants, de bonbons…) à « résultats cliniques ou psychologique ou psychopathologiques » (hyperactivité…) sont plutôt dangereuses à énoncer comme telles.

    Je pense, et c’est un point éthique, qu’il est important de rester au plus près de ce qui est concerné dans ton article : l’organisme, la forme, la santé, la manière de consommer, le moral sûrement lié à tout ça bien sûr…Sans évacuer la dimension « bien être corporel lié au bien être psychique », n’énonçons pas de diagnostics spécifiques là où cela n’a pas lieu d’être.

    Certes ce n’est qu’une phrase et elle est sûrement tirée d’une source sérieuse mais autant que tu « dénonces » avec tact un mode de consommation répandu et néfaste me paraît ultra utile et intéressant, autant aller sur un terrain qui lie l’organisme à une catégorie de « troubles psychopathologiques » (pour employer le jargon un peu lourdingue) peut être dangereux.

    Contrairement au diabète, à l’obésité et autres troubles dont tu parles dans ton article, l’hyperactivité ne se mesure pas par une prise de sang, un test, une mesure…Pour aller un peu plus loin, l’hyperactivité est un « trouble » classé dans un manuel de psychiatrie et ce classement ne fait pas l’unanimité et n’aide pas vraiment à accueillir ce genre de souffrances. Prudence donc, à traiter ce point dans un article qui parle de l’alimentation et du bio!

    Tu ne tombes pas dans « l »hygiénisme » à outrance dans ton article et c’est ça qui nous plait! Ne tombons pas dans des conclusions hâtives qui sont parfois réductrices et qui n’appartiennent pas au domaine que tu traites.

    1. Je ne pense pas avoir fait de conclusions hâtives :/ Je me renseigne sur le sujet depuis des années, évidemment je ne suis pas « LA référence » en la matière et loin de là, et je commets des erreurs comme tout le monde mais pour le point des colorants, que dire si ce n’est que c’est juste prouvé scientifiquement… Après oui, l’hyperactivité ce n’est le diabète ou l’obésité mais pour avoir une gamine hyper énergique, au point que à sa première année de maternelle on m’a conseillé de l’emmener voir un psy pour voir si elle n’était pas hyperactive (au secours…) je peux te dire que réduire sa consommation de bonbons et de trucs très sucrés et inutiles à sa santé a grandement amélioré les choses.
      Il n’en reste pas moins que ce n’est pas une vérité absolue mais au fond je ne fais que reprendre ce que j’ai appris et parler un peu de mon expérience personnelle. Certains additifs SONT dangereux, pour la santé, le système nerveux et j’en passe. Et certains le sont tellement que les industriels en arrivent à noter des trucs comme « cet ingrédient peut avoir des effets indésirables sur les enfants en bas âge » ou un truc du genre (véridique, lu sur la boîte d’un flan pâtissier industriel O_o) donc je pense que c’est bien d’aborder aussi un peu ce sujet car ce n’est pas anodin :)

  294. Bonjour,

    Merci pour ton article, je pense qu’il est important de parler de notre alimentation et de ne pas oublier que nous avons le choix En tant que consommateurs, si nous changeons notre manière de consommer, les industriels seront obligés de suivre…
    Juste, une remarque, car je suis d’accord avec toi que manger bio c’est bien… mais bio ne veut pas forcément dire « écologiquement responsable ». En effet, beaucoup de fruits et légumes bio en supermarchés (monoprix ou carrefour notamment) sont emballés (ce qui crée des déchets supplémentaires et inutiles) et viennent souvent d’un pays étranger (en France, on manque cruellement de parcelles bio).
    De même, la plupart des gâteaux bio contiennent de l’huile de palme! (oui oui!), qu’on sait être un désastre écologique! Sans parler du soja: on déforeste à outrance pour nourrir les occidentaux au détriment des populations locales, de même avec le quinoa…
    Bref, ce que je veux dire, c’est qu’au delà de manger bio, je pense qu’il faut déjà apprendre à manger des denrées locales et qui suivent les saisons. Avoir une démarche écologique globale pour améliorer les choses dans son ensemble (pour la planète entière) et pas seulement pour son bien être…
    Cela dit, cette idée tu l’as quand même abordés en filigrane…
    Merci en tout cas, la sensibilisation du plus grand nombre est très importante! (et merci pour les super liens!!!)
    Bonne journée

  295. Tes articles sur le bio sont vraiment super bien faits et très intéressants =D
    J’ai aussi la chance d’avoir grandi dans une famille ou on fait très attention à l’alimentation, ma maman n’achète presque que du bio depuis toujours, et ils m’ont soutenue quand j’ai voulu devenir végétarienne à 7 ans!
    Je consomme du lait et des oeufs dans les plats cuisinés mais pas seuls car je n’aime pas leur goût, je suis compliquée. Je n’aime pas le fromage (sauf la mozza) et le beurre/margarine. Je préfère le lait de soja, et suite aux conseils de mon ostéopathe j’alterne avec du lait de riz, lait de chataigne, lait d’amande,…
    Je bois beaucoup de thé et de jus 100%; j’aime faire des smoothies et milshakes et essaye de boire plus d’eau!
    Je ne fume pas et ne supporte pas la fumée de cigarette (j’ai la nausée et tousse), j’ai arrêté l’alcool depuis quelques années pcq je trouve que ça me faisait faire trop de conneries et que c’était mauvais pour ma peau et mon foie (même si je ne juge absolument pas les gens qui boivent). J’estime être une personne saien même si j’adore les chips, c’est mon vice! J’adore aussi les pizzas et les bonbons! J’aime beaucoup marcher mais je ne suis pas une sportive! J’ai néamnoins repris le yoga iyengar une fois par semaine cette année, c’est déjà ça! Je le fais pour la respiration, pour la santé, la ligne et pour gérer mon stress!
    J’adore cuisiner et j’ai plein de livres de cuisine végétariennes et de pâtisseries =D

    1. Quand je me relis j’ai peur de passer pour une folle arrogante =$
      Je suis assez saine dans mon mode de vie mais je suis quelqu’un d’ouverte, tolérante et qui ne juge pas les autres (ou du moins j’essaye)!
      Je fais très attention à ce que je met sur ma peau et sur mes cheveux, et à ce que j’ingurgite dans mon alimentation et les médicaments!
      Bisouus

  296. un grand merci pour cet article très fouillé et complet! comme je le disais sur un précédent commentaire (sur ton article sur la cosméto bio), je me suis intéressée à ce qu’il y avait dans mon assiette en suivant une personne très proche de moi (et jeune) qui a une maladie musculaire. Elle a tout changé dans son alimentation : plus de gluten, plus de lactose, que des poissons « bleus » (hareng, sardines, maquereaux). Je me suis donc posé bon nombre de questions! j’ai beaucoup lu, je l’ai suivi dans des conférences. Concrètement pour moi qui suis en bonne santé, aujourd’hui j’ai diminué mes apports de protéines animales, de lactose (sans pour autant les supprimer, la frustration c’est mon pire ennemi!). Je mange beaucoup de légumes/fruits du jardin familial et davantage de céréales (c’est encore là que le bas blesse, je ne m’y connais pas trop. Au lieu de dévorer un paquet de gâteaux secs, je me tourne vers les fruits secs que j’adore de plus en plus. Je vais suivre tes conseils sur la levure de bière et le reste. Je continue à me documenter, en ce moment je lis « faut-il être végétarien ? Pour la santé et la planète.. » de Aubert et Le Berre. C’est bien fait, avec des petits tableaux et graphiques comme j’aime!
    bonne journée Coline ! et encore M.E.R.C.I !

  297. Merci pour cet article très intéressant et bien documenté. Que l’on soit en phase avec ce type d’alimentation ou non, l’important est que cela fasse réagir et réfléchir.

  298. Bonjour à toi Coline et aux mamans adeptes du bio qui pourront peut être m’éclairer,
    Le fils de 3 ans de mon compagnon est accro à son bib de lait au chocolat le matin. Il se plaint souvent d’avoir mal au ventre peu après le petit déj et je me dis que ce serait peut être bien de tenter un lait végétal pour voir si ça lui convient mieux. Quel lait serait le plus adapté pour que ce soit bien nourrissant avant l’école et assez neutre au goût (et qui puisse se boire chaud, je ne sais pas si c’est possible avec tous). Est-ce qu’il y en a un qui est un substitut facile à faire accepter aux enfants (goût proche)?
    Sinon je ne peux qu’applaudir ton travail Coline et surtout ton approche déculpabilisée des petits craquages sur des choses pas bonnes pour la santé. Ayant été élevée par une maman à fond sur la diététique et l’aspect santé de l’alimentation, j’ai la chance d’avoir eu de très bonnes bases. Le seul hic a été son rejet quasi total des sucreries qui nous faisaient forcément envie puisqu’on les voyait autour de nous. Résultat, je fonçais me gaver chez les copines dès que l’occasion se présentait et j’ai développé une addiction au sucre des que j’ai pu aller me fournir seule! Ce n’est évidemment pas seulement du à ma mère mais il est sûr que la frustration attise les envies. Il vaut mieux manger 2 bonbons de temps en temps plutôt que deux paquets dès que maman à le dos tourné!
    À part ça, je ne remercierai jamais assez ma petite maman de m’avoir fait manger des crudités deux fois par jour (elle avait aussi la technique de la pomme en entrée:) Donner des bases alimentaires de qualité à un enfant est un cadeau qu’on lui fait pour la vie. Et les enfants sont aussi capables de comprendre beaucoup de choses, mêmes petits, comme la différence entre les bienfaits d’un sucre lent qui donne de l’énergie pour toute la journée et un sucre rapide que l’on consomme avant un cours de sport .
    Bref merci maman et merci Coline de mettre toutes ces infos essentielles sur un blog lu par tout plein de gens qui ne seraient pas allés spontanément se renseigner.

  299. J’ai lu tout ton article et je suis d’accord avec toi sur quasiment tous les points. Etant étudiante j’ai connu la première année d’indépendance en cuisinant « rapide ». Je mangeais du jambon industriel qui n’a pas de goût, beaucoup de boites de conserve (cassoulet, ravioli, tartiflette) mais rien ne ressemblait à ce que j’avais l’habitude de manger. Ca a l’air bon sur la photo mais le goût ne va pas avec.

    Eclair de conscience l’année suivante. J’ai la chance d’avoir une cuisine décente donc je peux cuisiner. J’allais faire de « vraies » courses pour faire mes repas ; beaucoup de légumes, du jambon à la coupe (qui est presque au même prix que l’industriel), et un morceau de viande pour la semaine. C’est pas parfait mais au moins c’était bon.

    Comme toi, j’ai été habituée à manger sainement par mes parents. Mon père ne mange pas beaucoup de viande et ma mère est une adepte des boulgour, quinoa et compagnie. Je suis encore ces habitudes familiales.

    Sauf que… Maintenant que j’habite avec mon copain qui est un adepte de la viande j’ai un peu plus de mal. Si il pouvait, il mangerait un steak le midi et de la charcuterie le soir. J’ai essayé de m’y faire (il achète la viande donc je n’ai rien à dire) mais mon cerveau me dit non. Je ne prends plus aucun plaisir à en manger. 1ère année de fac un morceau de viande me faisait rêvé maintenant je la fuis. Je vais essayer de le freiner un peu la dessus. Ou alors il mangera sa viande tout seul et je mangerai autre chose..

    Il ne me reste plus qu’une envie c’est manger bio. J’ai de la chance d’avoir grâce à ma famille des légumes du jardin (donc sans traitement). Ce qui est déjà pas mal. J’essaye déjà de respecter les fruits et légumes de saison mais je souhaiterais étendre ça à plus de choses. Problème : budget étudiant.

    Pour conclure, ton article tombe à pique car c’est le genre d’infos que je recherche en ce moment. Je te remercie pour avoir pris le temps de partager toutes ces informations. Je reviendrai lire tes annexes plus tard et voir les vidéos.

    Bises

    Ps : désolée pour cet énorme commentaire…

  300. Bonjour Coline,
    est-il indiscret de te demander dans quels supermarchés tu te fournis en aliments bio ?(je pense aux graines par exemple)

    Merci dans tous les cas et bonne journée :)

  301. Déjà, merci pour cet article, bien fait, bien construit, et surtout nuancé. A aucun moment je n’ai trouvé que tu imposais ton mode de vie ou tes idées, et c’est quelque chose de très plaisant pour le lecteur!
    Ensuite, je voulais ajouter mon expérience personnelle mais je me dis qu’un gros pavé à lire (encore un) va peut-être te rebuter après 400 et quelques commentaires^^. Mais sait-on jamais, j’y vais:

    Le sujet de l’alimentation est un sujet extrêmement complexe, parce qu’il touche TOUT LE MONDE (jusqu’à preuve du contraire, tout le monde a besoin de bouffer pour vivre), et sur tous les aspects: sociaux, éthiques, moraux, économiques, santé, plaisir et j’en passe des vertes et des pas mûres (mouahah). Je me suis énormément renseignée sur le sujet. D’une part, je me sens très concernée par l’environnement (je suis en master 2 de droit de l’environnement, et espère trouver un stage / job dans l’industrie alimentaire justement, si ça correspond à mes idéaux), et d’autre part, j’ai du cholestérol héréditaire, et de gros problèmes de foie dans ma famille, ce qui m’impose de surveiller mon alimentation.

    Du coup, j’ai creusé, à grand renfort de reportages tels que « l’adieu au steack », de livres (Bidoche de Nicolino ou encore le fameux Faut-il encore manger des animaux, de Jonathan Safran Foer), et de conférences (Pierre Rahbi notamment, a dit des choses très intéressantes sur le sujet).
    Le fait est que ce que l’on mange a un impact. Un impact (énorme) sur notre santé (je parle par exemple des pesticides, ou des animaux bourrés d’antibiotiques, qui se retrouvent dans la viande, donc dans notre estomac), mais aussi sur d’autres personnes. Par exemple, la culture de soja destinée à nourrir les animaux « viandes » est une plaie énorme au Paraguay, où les villages sont brûlés pour faire + de surface d’agriculture, et les gens empoisonnés par les pesticides qui s’infiltrent dans leur eau, et dans leur terre. Ou encore, l’industrie de la viande européenne détruit le marché africain (au Ghana notamment), puisque l’Europe et la Politique Agricole Commune pratiquent des prix très bas par rapport à ceux réels (c’est-à-dire qui représentent le coût d’un élevage), à l’exportation, ce qui empêche le marché africain de se développer, alors qu’on sait bien que ces pays ont besoin de leur propre agriculture pour évoluer. Toutes ces informations m’ont énormément touchées, et je ne parle même pas du poisson (j’ai fais mon mémoire sur la pêche durable, et pendant mes recherches, j’ai découvert des choses édifiantes).
    Bref, tout ça pour dire: qu’on le veuille ou non, ce que nous consommons a un impact planétaire. Et il faut en avoir conscience.
    Je ne prône pas un extrémisme, moi même, je ne mange que très peu de viande (uniquement de la viande de très bonne qualité dont je vérifie les conditions d’élevage), mais j’en mange quand même et je bouffe du fromage, des gâteaux etc etc sans faire spécialement attention. Tout simplement parce qu’on ne peut pas vivre en se privant de tout, et que de toute façon, chacune de nos actions a un impact sur d’autres personnes (souvent négatif) (parce que bon, y’a le problème de la bouffe, mais aussi de l’essence, des cosmétiques, des fringues, du bois pour les meubles etc etc).
    En attendant, avoir conscience des choses aide à les changer, petit à petit. Et l’argent n’est pas forcément un problème: je suis étudiante, très petit budget, et pourtant, j’arrive à me nourrir à 90% de produits sains et bios, en me dépatouillant avec les bons plans (la ruche qui dit oui, le marché…)

    En fait, ce qui me dérange le + dans cette industrie, c’est le manque de transparence. Il est extrêmement difficile de savoir exactement par quoi est passé la pomme qu’on mange, le saucisson ou même le t-shirt qu’on enfile le matin. Et les médias ne font que peu d’efforts alors que pourtant, c’est eux qui peuvent nous aider à améliorer notre mode de vie, puisque c’est eux qui informent les gens. Et j’avoue que c’est ce qui me dérange le plus dans ce problème. Parce que si tout le monde avait conscience des conséquences de ses actes, tout le monde pourrait faire ses choix en pleine connaissance de cause (et je pense que la majorité de la population n’est ni inhumaine ni insensible, donc prête à accepter 2-3 changements mineurs).

    Enfin bref, c’est un vaste problème, à la fois politique et économique (y’a qu’à prendre la pub qui nous encourage à bouffer du boeuf entre anges et démons, alors que tout le monde sait que la viande rouge en excès est mauvaise pour la santé). Je pense que le problème sanitaire causé par l’alimentation n’est clairement pas une priorité dans notre société actuelle, et je trouve ça dommage. Parce qu’un jour, on s’en mordra les doigts ^^. Mais les choses changent quand même, petit à petit, et cela passe par des articles sur des blogs, comme le tien et par une prise de conscience de la population^^.

    Donc merci :)

    Sur ce commentaire de 3 mètres de long , je m’en vais bouffer un gâteau au chocolat bio ahah

    Bisous!

    P.S: perso pour les oméga 3 protéines tout ça tout ça, je prend de la spiruline en poudre et de l’açai en poudre dans un verre d’eau le matin: c’est abominable (vraiment dégueulasse), mais vraiment efficace (mes analyses de cholestérol sont meilleures d’année en année et j’ai jamais de bouton mouahaha)

  302. Hello,
    J’adore ton article, vraiment très bien fait même si je ne suis pas toujours d’accord avec ce que tu dis (mais toutes les idées que j’avais doivent être noté dans une cinquantaine d’autres commentaires: bio/huiledepalme-soja entre autre)
    Et pis tes annexes <3
    J'ai un homme à la maison, quand il n'y a pas de viande dans son assiette j'ai l'impression qu'il pense que je veux l'assassiner, pas toujours facile!!

    J'ai beaucoup de cholestérol du haut de mes 22ans et çà a commencé à être un problème. Grande consommatrice de fromage j'ai bataillé comme une folle pour ne plus avoir besoin de mon fromage aux 3repas, je me faisais environ 2fromages par semaine (sans compter la mozza, le cheddar et gruyère rapé) aujourd'hui j'en achète rarement, même pas tout les mois, je dois en mangé 5fois dans le mois à tout cassé et j'ai perdu 3kg rien qu'en faisant çà.
    Manger sain, c'est une priorité!
    Merci de nous faire partager ton expérience

  303. Très bon article comme d’habitude. Seulement je tiens à nuancer certains de tes propos (apres chacun est libre de penser ce qu’il souhaite). Je suis la fille d’un agriculteur et d’une agricultrice (non bio). Depuis toujours mes parents m’ont appris à bien me nourrir et éviter la « mal-bouffe ». Seulement aujourd’hui je trouve injuste que les agriculteurs soient la cible d’attaques. Mes parents comme beaucoup d’autre préfèreraient aujourd’hui faire du bio, seulement le salaire ne serais plus du tout le même (apres ça c’est un autre débat). Les agriculteurs restent dépendant des industriels faut pas rêver!
    mais en ce qui concerne le reste de l’article il est tres intéressant.
    Bonne journée

    1. Encore une fois merci de ne pas prendre mes propos de façon personnelle. Je suis désolée mais pour ce post j’ai été obligée de vulgariser pas mal de choses et je n’attaque pas plus les agriculteurs que les industriels ou les consommateurs. Nous sommes tous dans le même bateau ^_^

    2. Je suis d’accord avec ta remarque mais je ne pense pas que Coline ait pointé du doigt les agriculteurs mais l’ensemble de l’industrie agro-alimentaire d’aujourd’hui.
      Dans le cadre de mes études, j’ai été amenée à interviewé un agriculteur. Il m’expliquait qu’il aurait aimé cultiver bio mais que ses hectares étaient trop pollués et bientôt inexploitables, et ce, à cause de la surproduction à laquelle on les a incité depuis l’instauration de la PAC (politique agricole commune): plus ils produisaient et plus ils recevaient de subventions. Alors, il a souscrit à une MAE: en échange de bonnes pratiques environnementales de sa part, il touche une subvention versée par l’Union européenne. C’est tout ce qu’il peut faire aujourd’hui, à défaut de cultiver bio.
      Donc selon moi, les agriculteurs sont « victimes » de cette industrie toxique pour l’environnement. Ce sont les grands oubliés. Gérer une exploitation coute une fortune à l’année, et malheureusement ils ne bénéficient pas d’aides suffisantes pour passer au bio.

  304. Je suis d’accord avec toi Coline et c’est le rythme de vie que je me « force » à adopter. J’ai perdu 12 kilos en an JUSTE EN MANGEANT LENTEMENT. Je ne comprenais pas pourquoi j’étais « bouboule » alors que je mangeais des produits pourtant sains … Je mangeais beaucoup trop tout simplement. Maintenant je me sens mieux dans mon corps et dans ma tête et en bonus de ça : je suis mince, sans être maigre. Cependant une question me taraude : as-tu toujours arrêté de fumer ? Si non cela pourrait être assez contre productif. Bises et Merci pour ce texte qui va en éclairer plus d’une!

  305. Merciii enfin quelqu’un qui ne boit pas du lait tous les jours et qui ne prend pas pour autant mes os en pitie !! ^^
    Par contre je me rends compte que j’y connais rien, alors merci. Et je me rends compte aussi que je mange de la merde…:p
    J’habite en Angleterre et c’est la CATA alimentaire… Y a le marche le asmedi mais j’achete surtout sushis/fromages/saucisses. Mais les supermarches au secours… les mecs ils vendent du raisin sans pepins ! Ca me parait quand meme pas tres naturel…
    Le truc c’est que pour moi manger c’est un immense plaisir et rien de ce qui est bio/bon pour la sante ne me donne du plaisir. J’en mange tres tres peu, j’allais dire le strict minimum mais meme pas, je peux laisser passer 3 jours sans manger ni fruits ni legumes; par devoir. Apres je fais gaffe un minimum, je mange pas non plus tout le temps des frites.

  306. Ton article est super génial!
    J’ai quasi la même façon de manger que toi,et j’ai aussi supprimer le lait de vache par du lait de riz miam.
    Pour les viandes et poisson idem j’en consomme que très peu mais les fromages j’avoue que c’est plus dur.
    Une bonne pizza / pátes quatres fromages huuumm. Et je te rejoins quand tu dis le bio= moins manger pour moi je ne grignote plus du tout.
    Je te kiffe grave Coline
    Bisou

  307. Merci pour cet article plein de vérités! Au-delà du fait qu’il soit très intéressant et que le sujet traité concerne tout le monde, je trouve qu’il amène à se poser les bonnes questions sur notre alimentation. Manger local et se renseigner sur la provenance/production/fabrication des aliments que l’on mange est une chose à laquelle on ne pense pas toujours et c’est une démarche que je souhaite adopter depuis une petit moment! Ton article est un réel coup de (pied aux fesses) pousse! :)

  308. Article passionnant, très éclairant et très détaillé, merci Coline :) Tu t’impliques vraiment pour des sujets autres que la mode/beauté/etc (et d’ailleurs je trouve que tu es l’une des meilleures blogueuses dans ce domaine !) et c’est aussi ce que j’apprécie dans ton blog. Grâce à toi, j’ai beaucoup appris sur le bio, et ça m’encourage encore plus à consommer mieux, pour mon corps et pour la planète. J’ai déjà entrepris cette démarche depuis quelques temps, même si je fais quelques écarts (qui n’en fait pas ?), mais ton article me conforte encore plus dans l’idée que bien manger n’est pas une corvée, une contraire. La solution de facilité n’est pas toujours la bonne, et l’industrie tend à nous le faire croire. Rien ne vaut de bons plats cuisinés maison ;)

  309. Juste envie de te remercier pour ce magnifique article ! Je partage à 200% (que dis-je : à 2000%) ta vision de l’alimentation.

  310. Merci pour ce super article, je trouve qu’il est vraiment très bien construit, qu’il nous informe sans nous inciter (Lance toi dans un bouquin) !! Plusieurs m’ont vraiment ouvert les yeux moi qui a 20 ans essaye de manger sainement sans dépenser tout mon argent !

    Merci encore, te lire est un réel plaisir !

  311. REGARDE ABSOLUMENT ENVOYE SPECIAL CE SOIR !
    ça s’intitule « Textile : modde toxique ? » et c’est un sujet sur lequel j’aimerais beaucoup connaître ton avis.

  312. Salut Coline!
    ça fait déjà un petit bout de temps que je suis ton blog et ta chaîne YouTube et je trouve que tu fais un super travail. ouais en fait depuis que tu es passé au court niveau cheveux. (bon ça c’est dit)
    J’ai adoré tes deux articles sur le Bio. Dans les cosmétiques et dans l’alimentation. Avant je n’étais pas très attirée par le Bio, pour moi aussi plus j’ai grandi plus j’avais envie de savoir ce qui composait ma nourriture, je voulais avoir un corps sain (ce qui est quand même préférable pour une danseuse!). J’ai toujours eu tendance a manger un peu de bio, mais jamais à 100%. Disons plutôt 63,5%.
    Et ton article m’a convaincue a passer au 100% bio. Je trouve que tes arguments sont très bien construits et je veux être une militante pour les « vrais » aliments.

    Merci pour toutes tes informations!

    Aurélie :)

  313. Coucou Coline !

    D’abord, merci beaucoup d’avoir pris le temps d’écrire un article aussi complet.
    Ma question porte sur un sujet un peu moins glamour mais qui reste dans les thème du lobby industriel et d’une approche écologique j’ai nommé la coupe menstruelle !

    Est-ce que tu en as entendu parler ?
    Je me suis un peu renseignée sur le sujet dernièrement et je pense en commander une bientôt mais ton avis sur la question (si tu en as un) m’interesserai

    Merci d’avance pour ta réponse
    Des bisous ! :)

  314. Bonsoir Coline,
    Je suis entièrement d’accord avec toi, je valide!! J’ai la chance de manger bio depuis ma naissance et j’hallucine de voir tant de ‘bouffe industrielle’ apparaître.. Je suis naturopathe et ton article est très complet et peut ouvrir les yeux de certaines personnes et les guider un peu mieux!!!
    A ce sujet, je ne sais pas si tu as déjà vu cette vidéo sur la gélatine c’est juste flippant..
    http://www.dailymotion.com/video/xb8lke_a-diffuser-largement_tech?start=3

    Bonne soirée!!

  315. Mange Bio c’est surtout un mode de Vie.

    Je partage pas mal ton point de vue, ce qui me pousse a poster pour la première fois un commentaire sur ton blog.

    Je me mange Bio sans faire de fixation dessus. Parce que je ne crois pas que cela protège notre organisme. Quand on voit ce qui nous entoure, notre exposition est tel qu’un pesticide de plus ou de moins, ça change pas grand chose. Surtout si tu respires l’air parisien ou que tu vis prés d’une usine de métallurgie (par exemple). Mais si on peut en ingérer moins, je suis d’accord ça fais pas de mal.

    Manger Bio pour moi c’est encourager les éleveurs/agriculteurs qui essayent d’impacter le moins possible leur environnement. C’est pourquoi je vais aussi bien acheter chez un producteur local et non labellise Bio. Ce qui reviens ici, en Caroline du Nord, a aller au Farmer Market, ouvert uniquement aux producteurs locaux. J’achète les produits de saisons et j’essaye de faire avec. Pas de laitue en été, parce qu’il fait trop chaud, bon ben tans pis, je me gave de tomates.

    Parce que manger Bio, c’est aussi accepter la nature. Non une pomme n’est pas toujours rouge, sans imperfection et brillante. Et non on en mange pas toute l’année, en Juin on mange des fraises :-) Et oui des fois y a des vers dans les Mirabelles. Et non on va pas être malades parce que le concombre est un peu ramolo.

    Bref manger Bio, c’est surtout pour moi essaye de vivre plus en accord avec le rythme de la nature. Et ma fois, dans mon assiette ça se traduit par une belle diversité.

  316. Coucou, super article, mon préféré même ! Bravo, je suis 100 % d’accord avec toi mais un truc important a dire c’est de faire attention à la provenance des produits car dans certains pays le label bio n’est pas protéger et on peut se retrouver a acheter des pesticides en boite :)

  317. Bonsoir Coline,
    Je lis ton blog tous les jours mais je n’ai jamais laissé de commentaires. J’ai lu attentivement tes articles sur le bio en cosmétique et dans l’alimentation et je dois dire que je suis complètement d’accord avec toi! (bon sauf pour la viande et le fromage ^^ mais comme tu dis il ne faut pas virer « relou » juste de faire de meilleurs choix). Je suis quand meme très étonnée (mais agréablement surprise!) qu’une jeune femme de ton age se sente concerné par le bio et tout ce qui va avec, c’est vrai avant 30 ans (ou meme après pour certains!) c’est Macdo à volonté. Je te comprends, j’ai aussi été élevée dans une famille qui a toujours fait attention, notamment à cause (ou grace?) au cholestérol, donc éviter le mauvais gras. Et puis mes grands parents étaient agriculteurs alors forcément, les bons légumes, fruits et œufs, je connais! Et puis surtout, j’adoooore toujours ta petite pointe d’humour présente dans tes articles, toujours super agréables à lire d’ailleurs!!! Une chose est sure, je continuerai à te lire chaque jour ;) Bonne soirée

  318. je me posais une question, quand on mange « sain », a t on besoin de compléments alimentaires ? je me pose cette question car j’essaie de bien manger, j’ai eu pas mal de prise de conscience mais j’y vais petit à petit, en essayant tout d’abord de me débarrasser de mes « pulsions » et de ne plus manger de produits « industriels », et il faut dire que je manque tout le temps de qque chose : fer, magnésium, etc… donc je me demandais pour les personnes ayant une bonne hygiène de vie, avez vous besoin de compléments ? merci de me répondre :-)

  319. Bravo pour cet article très complet et bien documenté, je commence petit à petit à m’éveiller à la question du « manger sainement, etre un minimum respectueuse de mon environnement », ce qui n’est pas forcément naturel pour tout le monde. Et en particulier l’homme comme tu le dis si bien, article qui m’a fait mourir de rire par son réalisme :) « trier les déchets mais pour quoi faire voyons mets tout dans la meme poubelle c’est plus rapide » ou « mais tu as vu le prix des fruits bios prends moi les bons premiers prix qui viennent du Pérou c’est beaucoup mieux, il y a plus pour le meme prix » gnééé.
    Je me bat donc au quotidien pour essayer de changer les habitudes de mon mec ce qui n’est en effet pas chose facile. Le « manger plus » plutot que le « manger moins mais plus sain » Oui je préfère manger 100grammes de fraises provenant du cultivateur bio près de chez moi plutot que 500grammes venant d’Espagne pour le meme prix. #copinetyran
    Je pense que malgré tout j’ai énormément de progrès à faire niveau alimentation, niveau fringues (merci Envoyé Spécial de ce soir de me foutre encore plus les boules) donc merci pour cet article je vais petit à petit me renseigner encore plus sur ces sujets. Pour éviter de faire l’autruche…
    Et d’ailleurs concernant les produits laitiers je suis entièrement d’accord avec toi, cela fait très longtemps que je ne mange plus de produits laitiers (mea culpa je ne résiste pas à un chèvre frais du fromager du coin une fois de temps en temps) et c’est clairement bénéfique pour ma peau (les rares fois où je cède au fromage blanc je vois clairement une recrudescence de boutons et peau grasse) mais bon peut etre que je somatise un peu à ce sujet :)
    En tout cas merci de tous ces renseignements et de toutes ces pistes de réflexion. Chacun peut y trouver son compte, peut adapter cela selon ses convictions et peut trouver son degré de satisfaction.

  320. bonsoir Coline ! merci pour cet article et grâce à toi j’ai découvert hier La Ruche qui dit oui !
    je me suis inscrite et passe ma première commance pour la semaine prochaine. je suis hyper enthousiasmée par le concept :-)

  321. Merci Coline pour ce post très enrichissant!

    J’ai compris et appris beaucoup de choses!
    Et c’est vrai qu’avec du recul, je me dis que j’utilise de plus en plus de produits cosmetiques naturels, surtout pour mes cheveux et ma peau(Furterer entre autre), je fais beaucoup de sport pour me sentir bien dans ma tête et dans mon corps, mais c’est vrai que maintenant il faudrait que je m’attaque à ce qu’il se passe dans mon assiette!
    Bien que j’ai pour habitude de cuisiner moi même, de manger beaucoup de fruits et légumes, il reste encore à faire!….Sans allez vers l’extreme non plus… Bah oui, un bon bigmac après la séance de ciné, ca fait du bien de temps en temps! :) ….et ton post donne les bonnes directions!

    Merci

    Agathe

  322. Waouw…Super article ! Je devais aller faire des courses tout à l’heure, tu me fais revoir ma liste…. Merci ! Merci ! Merci !

  323. Un article très intéressant où je me retrouve pas mal… Je suis très sportive alors j’ai besoin de protéines mais je me tourne de plus en plus vers des protéines végétales… Je suis étudiante donc je n’ai pas les moyens de tout acheter bio mais je fais au mieux. Merci en tout cas pour tout ça, un plaisir de te lire!

  324. Merci pour cette article. Intéressant et qui confirme ce que je pense déjà et que j’essaie de mettre en place à mon niveau…

    Petit lien vers une vidéo pour un « restaurant bio » que je ne connais pas. Donc pas d’avis sur le resto mais une jolie vidéo sur la mal-bouffe… http://youtu.be/lUtnas5ScSE

    Bonne journée

  325. Merci pour cet article bien documenté !
    Je vis à peu près comme ça et j’essaie de convaincre mes trois ados (c’est pas gagné !), ils se moquent pas mal ! Mais je suis sure qu’avec le temps, ils comprendront et s’y mettront…
    Sinon, je viens de m’inscrire à la Ruche qui dit oui. Je ne connaissais pas et il y en a une au bout de ma rue, alors merci aussi pour ça. C’est décidé je m’y mets.
    Bon we !

  326. Bonjour Coline,

    Merci beaucoup pour ce post très intéressant. Pas mal de rappels et quelques informations que j’ignorais, ça fait du bien un petit rappel à l’ordre. C’est vrai que la santé commence là, il n’y a pas de secret.
    Personnellement c’est un sujet qui m’intéresse particulièrement mais souvent par manque de temps et par fatigue on en oublie les bonnes habitudes et ça finit en pizza indus devant la télé…
    Mais là j’ai pas mal de temps devant moi et je compte l’utiliser à bon escient; je lis Le Livre Antitoxique du Dr Laurent Chevallier, prends un bon paquet de notes et pourrai consommer en connaissance de cause (avec un bébé grandissant dans mon ventre et un petit homme de 4 ans, je me dis qu’il n’est jamais trop tard…).
    Tu abordes un peu tout les sujets, je me retrouve dans ce que tu dis (grignotage, prix du bio, et surtout homme et enfant :) ), et ça fait du bien puisque c’est une chose de savoir ce qu’il ne faut pas faire, mais dans les faits, Comment on fait? Ton article y répond plutôt bien alors merci Coline !

    Bonne journée,
    Bises,
    Marie.

  327. Bon Coline, tu m’as remise dans les rails!Meme si j ai grandi dans une famille « vive le bio », »regarde mon beau potager » et « la lavande et l’argile c’est mes meilleurs potes », et bien depuis que je suis étudiante je fais n’importe quoi!Pas pour le coté financier,mais plus parce que mes études me prennent énormément de temps et que les canelloni en barquette c est quand même super rapide à chauffer au micronde…Il y a même eu une année ou je buvais du coca tous les jour!Mais c est trop addictif ce truc!!Bref, depuis cette rentrée je suis motivée, depuis quelque mois je suis de nouveau à 50% bio, je peux faire mieux et ton article me motive trop, loin de ma mère j avais un peu besoin qu’ on me rappelle pourquoi le bio c ‘est quand même vachement mieux!
    Merci Coline pour ce super article, super complet!
    Bisous
    Hélène

    P.S.:Le cassoulet en boite…j avoue c’est moi…

  328. Merci pour ce très bon article, super intéressant, argumenté, documenté, bref une vrai pro du « bien manger ». Merci aussi pour les petits conseils pour enfants et hommes, je vais tenter quelques astuces.
    J’aime beaucoup ton blog, ton style et ton humour, tu es un vrai rayon de soleil dans cette grisaille ambiante!!! Merci encore de nous avoir fait partager tes connaissances sur notre nourriture terrestre; je pense que tu en a fait réfléchir plus d’un(e) et c’est ça aussi participer à rendre le monde meilleur. Bravo et longue vie à Coline!!!

  329. Un grand bravo Coline pour cet article qui a du te prendre du temps!
    Pour ma part c’est le sport (et les nombreuses blessures ou état de fatigue inexpliqué) qui m’a permis de comprendre comme toi que nos mauvaises habitudes alimentaires nous bouffait notre énergie et notre santé.

    Mise à part le « manger tout bio » auquel je n’adhère pas encore je suis à 100% d’accord avec tout tes conseils alimentaires et je t’en remercie de les faire partager…et j’espère qu’ils feront écho auprès de tes lectrices moins sensibles à ce sujet car quand je vois les habitudes alimentaires de mes élèves (je suis prof d’EPS) je suis franchement désespérée.

    Sinon je suis un peu dans le même cas que toi : j’ai une tendance à grignoter à longueur de journée et j’ai un mec à la maison qui pourrait se contenter d’une vache et d’une patate comme alimentation.
    Pour le grignotage mon truc à moi c’est une pomme ou un thé vert non sucré, et je dois dire que ça marche plutôt pas mal.
    Et pour faire passer les légumes dans l’assiette de monsieur, bah comme toi je feinte et ce qui marche le mieux c’est les tartes de légumes (bon souvent je suis quand même obligé de rajouter un peu de viande ou du fromage avec)

    Encore une fois merci pour ce post

    Bonne journée à toi, biz

  330. Pfiou quel boulot! tu as rédigé un article digne des plus grands! ben ouaih tu réussis a être claire, concise,à intéresser et faire réagir! et surtout ce n’est pas de la théorie, tu parles de ton (notre) quotidien!!!! je kiffe!!!! comme bcp d’autres je te suis à 3000%! moi même en pleine réflexion sur ce que je mets dans mon assiette et dans celle de ma ptite family!… et là où c’est difficile c’est de trouver du bio et qui vient du coin alors j’ai testé pas mal de trucs… et puis je ne trouvais pas mon bonheur soit par rapport au prix soit par rapport au « non choix » de ce qu’on a dans son panier bio… Alors comme bcp je suis au bio mais à 60% en désespérant parfois car l’impression que c’est pas simple, pas le temps, pas l’argent…. bref c’est là que Sainte Coline arrive avec « La ruche qui dit oui » et moi ben ni une ni deux je dis oui!!!! inscrite à 3 ruches dès hier! je commande ce soir! merci qui???? merci Coline!

  331. J’ai été ravie de lire ce post. Depuis que je suis étudiante, et donc complétement indépendante du reste de la famille niveau alimentation et cuisine, j’essaie au maximum de faire attention à ce que je mange. Avec un père agriculteur, j’ai été à bonne école concernant tout ce qui est fruits et légumes. J’ai toujours eu la chance d’avoir des fruits et des légumes de saison sur la table, et une grand-mère méditerranéenne qui m’a transmit son goût pour la cuisine des bons produits (ateliers confitures, tartes aux pommes, potager…). C’est en lisant l’annexe sur les enfants que je me suis rappelée de tout ça. Mon expérience personnelle me laisse penser que pour leur faire manger fruits et légumes, il faut les impliquer dans le processus de manière ludique. Par exemple, les emmener dans des potagers où ils ramasseront eux-mêmes les produits qui finiront dans leur assiette. De la même manière, ils préfèreront manger quelque chose qu’ils ont cuisiné eux-mêmes, en jouant sur les couleurs et les saveurs. En plus de les encourager à manger plus sainement, c’est petits moments permettent de créer ou de renforcer une certaine complicité avec une maman, une mamie ou un papy :)

  332. Un énième commentaire pour te remercier Coline, moi qui étais si loin de m’intéresser au bio, et loin d’être un modèle de diététique, tu me donnes envie de m’y mettre !

    Ecouter mon corps, le respecter, respecter ce(ux) qui m’entourent et me nourrissent, tout cela me parle et me motive à revoir mon train de vie.
    Tu rends tout ça tellement plus simple, plus « humain ». Oui on peut manger bio sans pour autant tomber dans le délire hippie et écolo extrême. Et ça fait un bien fou de lire des trucs comme ça !
    Merci merci merci <3

  333. Merci Coline, ton article est vraiment génial et super interessant! tu vois je ne me suis jamais posée de questions sur tout ça mais ton article me fait reflechir…
    Bisous bisous et merci pr tous ces renseignements

  334. Merci pour cet article, moi qui était déjà concernée donc un peu informée j’ai appris plein de choses! Et je partage la quasi totalité des messages que tu fais passer.
    Juste quelques remarques du coup :
    – Bravo parce que jamais tu ne parles de régime ni même préconises une alimentation qui pourrait s’en rapprocher (que du cru, que des fruits, pas de viande du tout, le sucré seulement à 16H03, aucun aliment tabou et j’en passe…). Les régimes font grossir! Même les « meilleurs ». On ne peut pas vivre toute sa vie sous contrainte. La frustration c’est le mal ;-)
    – Manger sainement et de bons produits ne signifie pas forcément maigrir ou être mince je suis d’accord. On n’a pas tous le même métabolisme. Malheureusement…
    – Manger c’est aussi gérer des émotions, des sensations, des addictions… et là on n’est pas tous à égalité (cf des bouquins du DR Zermatti). Moi je mange ce que je produit dans mon jardin et mon verger et le peu de viande et d’oeufs que j’utilise viennent de la ferme d’une de mes tantes, je privilégie les produits non raffinés, je n’achète ni bonbons ni gâteaux, … et je suis grosse. Car je gère mon stress et d’autres émotions avec la bouffe ( mais je fume pas!) et que j’ai aussi fait trop de régimes. Mon corps maintenant doit avoir peur de manquer, il stock tout le traitre.
    – Et rien à voir, mais tu n’abordes pas (il me reste 2 annexes à lire) la question de l’huile de palme (le maaal pour moi). Cette saloperie qui en plus est parfois bio. A cause d’elle et de tous les additifs je sent que je vais finir aveugle à décrypter les étiquettes!
    Quelques questions aussi (si jamais tu continues de lire encore tous les comms!) :
    – Moi mon problème avec les laitages ce n’est pas le fromage en fin de repas mais le yaourt en dessert ( je fais gaffe à ne pas forcer sur les laitages au soja) et le fromage dans la cuisine. Je continue à faire des quiches, des gratins, à mettre parfois du parmesan sur les pâtes et de la mozza sur les pizzas. J’ai pas trouvé de vraie solution pour le salé. Alors que pour le sucré les laits végétaux sont top pour cuisiner.
    Voilou, c’est confus contrairement à toi, mais donc pour résumer, BRAVO pour ce « non sectarisme »!

  335. Merci Coline pour cet article !
    Je me suis surprise à lire ce texte avec beaucoup d’intérêt, moi qui jusqu’ici me suis toujours un peu fichue du bio ! Très intéressant. Bon, j’avoue, les gros problèmes de santé que j’ai eus récemment n’y sont certainement pas pour rien. A 29 ans, je me dis que ce serait chouette de durer un peu plus longtemps :-) et une bonne alimentation sera aussi un élément de mon rétablissement.
    Du coup, en allant faire les courses aujourd’hui, j’ai pris plein de petites choses bio que je vais appréhender, et surtout je vais repenser ma façon de m’alimenter en général. Ce qui sera le plus compliqué ? Le coca-light, une vraie drogue pour moi :-/
    Une petite question…pour sucrer, le sirop d’agave, tu en penses quoi ? Bien, ou mieux vaut rester sur la stevia ?
    Encore merci !
    Emilie

  336. D’abord Coline, j’aime énormément ton blog, si frais et pétillant! Tes derniers articles sur le bio m’ont beaucoup intéressés car moi aussi ma grand mère me soignait à coup d’argile et me nourissait de galettes de tofu bio. J’aimerais juste apporter une petite précision: manger bio c’est bien, manger bio et local c’est mieux. Tu le sous-entends quand tu parles des AMAP, mais je trouvais important de le préciser. Local parce que c’est bon pour l’environnement (quel est l’intéret de manger un avocat bio s’il vient de l’autre bout du monde??). Et puis les normes bio diffèrent d’un pays à l’autre et je pense que la France fait partie des pays les mieux armés. Je vis en Finlande et le bio c’est la rigolade: il y a très souvent des additifs et des E en tout genre!
    Le bio s’est démocratisé mais au prix d’un manque de transparence des fois. Alors comme toi, je dis reprenons le controle de nos assiettes et informons-nous!

  337. J’ai presque tout lu les commentaires et apparemment personne ne se pose la même question que moi, c’est quoi un repas équilibré ?
    Comment arrives-tu à savoir qu’un plat est équilibré ?

    J’entends parler de 5 fruits et légumes par jour, de produits laitiers, de fer, de lipides, de glucides, de protéines, les acides gras, le sucre et tout cela me perds. Je recherche LE livre ou LE site Internet qui va m’expliquer ce qu’est des lipides -par exemple- à quoi il sert dans mon organisme, si je dois le favoriser, dans quels aliments je le retrouve.

    Aujourd’hui, mon alimentation est essentiellement basée de légumes et quinoa/lentilles & co. Mais je sens que mon corps n’est pas au top et je cherche la lecture qui va m’aider à trouver mon équilibre.

    Autre chose, qui n’a rien à voir, il me semble avoir lu que des parisiennes avaient du mal à passer au bio, la solution les campaniers : des paniers où pour 8€ les légumes et fruits sont imposés. J’adore réfléchir à quel plat réaliser avec ingrédients et ça me permets de découvrir des légumes. Cette semaine, ma liste des courses s’élèvera à environ 15€, pour 23€ je mange pendant 1 semaine.

  338. Coucou Coline ! Tout d’abord, bravo pour ton article, il est très intéressant. Je tenais à te répondre du « côté producteur/agriculteur » qui est forcément un point de vue différent du tiens.

    Mes parents sont agriculteurs ils ont longtemps produit une agriculture conventionnelle (je ne comprends d’ailleurs pas ce terme, en quoi la « convention » est de traiter les fruits ou légumes… ?) mais il y a quelque année, mon père à eu un « déclic » il s’est dit : je passe au bio. Ce déclic est venu à cause du décès de mon grand-père, lui aussi agriculteur, qui est tombé malade à cause des produits de traitements dont il n’abusait pourtant pas. A partir du moment où la décision a été prise, il a pris contact avec un association de producteurs bio, des organismes de certification (d’ailleurs tu as omis Ecocert qui est valable aussi pour les légumes dans ta liste), bref il s’est renseigné sur le sujet. Il a eu une tonne de papiers à remplir et la machine était lancée. Il faut savoir que pour qu’un agriculteur devienne bio, il faut deux ans de « conversion » où l’agriculteur produit comme un bio mais n’est pas considéré comme tel. Ils considèrent qu’il faut deux ans pour que la terre soit « lavée » des pesticides et autres engrais qu’on a mis à l’intérieur. Et deux ans plus tard, ça y est, le produit est considéré comme « bio ». Depuis, mon père « malade » dès qu’il passe à coté d’un champ où un autre agriculteur est en train de traiter, l’odeur est vraiment horrible. Ce qui est super intéressant c’est que depuis que nos champs sont tous bio, il a beaucoup plus de coccinelles et autres animaux à aller dedans (sont pas fous), c’est super bien sauf quand les lapins, par exemple viennent manger dans ton champ parce que celui du voisin n’est pas bon.

    En plus des légumes on a des poules, donc des œufs « maison » tout les jours et je peux vous dire que la couleur, la consistance et le goût n’ont vraiment rien à voir. En plus de ça, on en mange moins parce qu’il ne sont pas rempli d’eau ou de colorant comme ceux qu’on trouve souvent dans les magasins. Et puis quand on peut, c’est super sympa les poules, et le coq fait un super chien de garde (xD).

    Nous élevons également des poulets, qui sont bios, garanti sans OGM (mon père refuse de donné des OGM à manger aux poulets, le problème c’est qu’il faut toujours le préciser puisque sinon on nous donne automatiquement de l’aliment avec OGM) et ils ont un méga grand champ dans lequel ils vont la journée.

    Du coup on consomme énormément de légumes bio et poulets bio, on a nos œufs et nos fruits maisons. Mais on ne mange pas non plus exclusivement bio, mais on essai de le faire au maximum. Du coup une partie de notre entourage viens s’approvisionner directement chez nous.Il est vrai qu’on mange souvent moins quand on mange bio parce que la nourriture est plus « consistante » et du coup de « meilleure qualité ». Je sais que mes parents ne pourraient pas achetés que du bio à cause du coût des légumes par exemple, mais il faut savoir que certaines cultures sont désherbées entièrement la main et que du coup quand tu dois te taper deux hectares à genoux pour enlever toutes les mauvaises herbes, le coût de production est forcément plus élevé. Par ailleurs, ce n’est pas le producteur qui fixe le prix de son légume à l’expéditeur de légumes qui lui achète son produit, mais l’expéditeur qui le fait (en tout cas ça fonctionne comme ça ici). Cet été par exemple, l’expéditeur voulait nous acheter notre kilo de courgettes bio à 0,10 centimes ! Je ne connais pas le prix dans le magasin mais je sais qu’il est très supérieur. Mon père à donc du laisser pourrir dans le champ sa culture puisque aller les récolter nous aurait coûter plus cher que de les vendre. Et c’est un exemple parmi tant d’autres… Du coup c’est vrai qu’une bonne solution pour votre portefeuille et celui de votre producteur est d’aller chercher les légumes directement chez lui.

    Voilà, je sais j’ai raconté ma vie mais je souhaitai partager un peu de mon histoire. Et même si vous ne voulez ou pouvez pas consommer bio essayer de consommer des produits de saison, en plus ne pas « pouvoir » manger un fruit qu’il nous fait envie parce que ce n’est pas la saison, ça permet d’en profiter vraiment quand c’est le moment et de pourvoir le « redécouvrir » à chaque fois.

    Il y a un moment maintenant tu nous avais montré une application pour les colorants alimentaires et pour les fruits et légumes de saisons, depuis elles sont dans mon téléphone et je m’en sers très souvent.

    Bonne journée à toutes et à tous et encore désolé pour le pavé !

    1. Coucou, je voulais te dire que je trouve ton interventio très intéressante!!
      Juste un truc qui m’a fait sourire, ton père est agriculteur bio, et si j’ai bien compris produit des légumes bio? Mais il achète ses légumes non bio au supermarché?
      C’est pas une critique du touut j’espere que tu le prendras pas mal, ca m’a juste fait sourire ^^
      En tout cas je trouve la démarche de ton père vraiment bien!!

    2. Hello Coline !
      Rien à ajouter de plus, ton article est vraiment super intéressant, sans être trop moralisateur pour autant ! Tout ce qu’il faut pour me plaire. Je tiens juste à partager ce lien (si tu ne le connais pas déjà) vers le guide de Greenpeace qui recence pas mal de produits (par marques principalement) qui contiennent des OGM. La dernière mise à jour date de 2011 mais parcourir le tableau peut parfois surprendre (notamment sur des marques qu’on croit irréprochables, je parle surtout pour des novices comme moi)… ça m’a véritablement fait ouvrir les yeux sur le problème, et sur l’abondance de produits dans la colonne rouge ! ( http://guide-ogm.greenpeace.fr/guide) J’avoue ne pas être une grande spécialiste, donc tes références vont pas mal m’aider à l’avenir. J’ai peur de tomber de haut (étant une étudiante fauchée, j’ai tendance à faire n’importe quoi), mais en tout cas merci pour tous ces conseils, et pour ta tolérance.

  339. Encore un très bel article, qui me donne matière à réflexion ^^.
    je voulais aussi signaler que j’ai trouvé une vidéo intitulée
    « la vérité sur l’industrie cosmétique » qui est américaine mais
    je trouve qu’elle est quand même bien faite.
    Je pense que faire bouger les mentalités des grands groupes cosmétiques est aussi important que d’encourager les groupes bio.
    Voilà, bisoux à tous

  340. Merci coline pour cet article! CHez nous on tente de changer notre alimentation, même si c’est pas encore vraiment satisfaisant on a fait du chemin. Tu as raison pour la viande, c’est parait il une des premieres causes de mortalité, car ca augmente le risque d’avoir certaines maladies.
    Il n’y a que dans nos sociétés occidentales que l’on mange autant de viandes, et pendant des siècles c’était un plat « rare » et on s’en portait pas plus mal.
    Surtout quand on sait comment sont fabriqués les steaks hum. Après c’est un travail a faire sur soi, pas forcément facile, qui peut prendre du temps mais indispensable.
    Il faut qu’on éveille nos consciences, et les consciences.

  341. Coucou Coline!

    Tout d’abord merci pour cet article! Il n’est pas du tout indigeste ou trop long à lire, j’ai trouvé cela concis et clair.
    Je ne sais pas si tu connais Candice (Fruity Harmony) sur YouTube; mais elle a une catégorie Vlog Santé qui pourrait t’intéresser et elle donne pas mal de références de livres sur « la nourriture » en général (les additifs, le sucre, le gluten…).
    Voilà je voulais te donner l’info au cas où cela t’intéresserait!

    Merci encore pour ta bonne humeur, je te lis et suis chaque via ton blog, Facebook & Instagram et je t’adore!
    Pleins de bisous

  342. ça a l’air passionnant mais ça fait un peu gros dossier à lire ! Je sais que tu veux pas faire de vidéo car elle serait longue , mais pk pas faire ça en plusieurs parties ? ça serait vraiment cool ! ;)

  343. Que dire si ce n’est merci pour cet article vraiment passionnant, que j’ai lu jusqu’au bout (et les annexes aussi).
    C’est un sujet qui m’intéresse de plus en plus, et c’est grâce aux blogs que j’en suis venue à me poser des questions au sujet de l’alimentation saine (notamment ceux d’Eleonore Bridge et d’Eleusis & Mégara), donc bravo à toi et aux autres blogueuses mode d’aborder ces sujets un peu plus sérieux que d’habitude, mais ô combien importants!

  344. Une véritable admiration pour ton article et le travail effectué pour un tel résultat. On a pas l’habitude de lire des choses dans ce style de nos jours et ca fait du bien.
    Un grand bravo pour cet article et pour tout le reste de ton blog évidemment.
    Chloé

  345. Je suis d’accord sur une bonne partie de l’article, mais je ne vois pas ce qu’il vient faire sur un blog mode. Ca n’engage que moi, mais je crains les dérives, parce que tu es quand même vachement lue (même si tu insistes sur le fait que c’est ton cas à toi, je penses que beaucoup de jeunes filles, naïves, vont suivre ton exemple et adopter une méthode de manger qui n’est pas la leur.). Parler de nourriture et de façon de manger est un sujet qu’il faut aborder avec des pincettes.

    Il faut quand même faire gaffe, le bio est devenu un instrument marketing. Beaucoup de produits de gamme « bio » ne le sont pas … C’est devenu un atout commercial, et il faut savoir décrypter les étiquettes et ne pas tomber dans le piège. C’est pour beaucoup devenu une étiquette, et pas un mode de vie. Encore moins, quelque chose de réalisable pour et par tous (où sont les resto-u bio ? à quand une gamme de fast-food bio abordable ? et quand on n’a pas le temps de lire toutes les étiquettes au supermarché ? …)

    Franchement, les produits dits bio avec un packaging démentiel en sont l’exemple parfait (3 couches, des sachets individuels, etc …). Manger bio, d’accord, mais il faut aussi adopter les gestes qui vont avec, et ne pas foncer la tête dans le guidon. Et puis le bio produit à des milliers de kilomètres …

    Il faut manger raisonnablement : ne pas manger des tonnes et des tonnes, et privilégier le local. Là encore, il faut faire attention : par exemple au supermarché, il y a des oeufs récoltés localement (un truc, comme nos « éleveurs de la région ») mais … produits hors-sols. La blague …

    Bref, j’adhère à ton blog, en partie à ton mode d’alimentation, mais pas à l’article.

  346. Très bon article très complet sur le sujet !
    J’ai lu aussi le bouquin sur les produits laitiers et c’est effectivement une claque !
    Je me suis dit heureusement que je n’en consomme pas beaucoup, a part du fromage car ça fait peur tout ça …
    Quand je lis fin article (avec lequel je suis d’accord a 100 %), je suis bien contente d’avoir eu une bonne éducation alimentaire par mes parents !

    Bisous Coline :)
    Ps : même si j’étais déjà au courant et que je t’ai déjà félicitée a ce sujet, encore bravo pour ta collection capsule avec Monshowroom :-)

    Manon

  347. Merci pour cet article très intéressant Coline !
    Je suis de plus en plus soucieuse aussi au niveau de mon alimentation, et ce n’est pas chose facile.
    Depuis peu, je suis devenue végétarienne. As-tu lu le livre de Jonathan Safran Foer, « faut-il manger des animaux? » ?

  348. Article très lisible, clair, précis et surtout très intéressant. Enceinte, et venant de visionner le documentaire de Marie-Monique Robin, je viens de décider d’arrêter tout net ma consommation de coca zéro. Aspartame + Bisphénol A, ça fait froid dans le dos. Ca va être compliqué, je ne bois pas de café, et ai besoin de ma petite dose de caféine. Je mange assez sainement, mais tout ceci m’encourage grandement à réviser encore plus mes principes alimentaires, sans pour autant tomber dans la névrose.
    Un grand merci.

  349. Coucou Coline !
    Je trouve ça génial que tu es eu la patience d’écrire cet article, c’est un sujet qui me touche beaucoup et de la façon dont c’est rédigé, cela va sans doute mettre la puce à l’oreille à certains (enfin espérons le =)). Et ne t’inquiète pas pour la longueur, en plusieurs fois ça passe ! Je pioche dans ta doc et tiens si tu ne l’as pas encore vu :
    – « Solutions locales pour un désordre global » de Coline Serreau (agriculture)
    – Bientôt sur nos écrans « Super trash » de Martin Esposito (gestion d’une décharge)
    Bye ;)

  350. Waou! Je suis bluffée par ton article Coline! Tout en sachant trier les informations je trouve que ton article est très éclairant et complet. Donc merci a toi pour toutes ces infos qui commmencent a m’aider a changer mon alimentation. Car en effet meme si je suis etudiante, et ait donc un budget assez serré, je peux quand meme prendre et7 appliquer certains de tes conseils et acheter par exemple des produits bios assez basiques comme le lait, la farine, etc. Apres en ce qui concerne les viandes ou poissons cela depend aussi des organismes.

    Bises et merci encore!

  351. Wahou! Je suis admirative face à ta capacité à respecter cette ligne de conduite alimentaire!

    Mes deux seules barrières:
    mon addiction aux produits laitiers & mon mec; punaise que c’est dur de les faire manger sain! et c’est pourtant pas faute d’avoir eu une bonne éducation alimentaire pfiou… A l’usure je l’aurais ;)

    Merci d’avoir pris le temps de mettre tout ça par écrit (j’ai noté et apprécié le clin d’œil lait/acné) ça m’a donné envie d’approfondir le sujet, et comme d’autres lectrices j’aimerai beaucoup que tu nous donnes d’autres recettes de repas type !

    Merci encore

  352. Salut Coline !
    Je tenais vraiment à te remercier pour cet article. Chez moi on avait depuis un moment perdu l’habitude de manger bien. Avec ton article (et un reportage dimanche sur ce qu’il y avait dans les princes qu’on donnait au goûter à ma belle-fille) j’ai eu une grosse grosse prise de conscience, et j’ai entamé officiellement hier ma première semaine de « manger sain ». Je pense que nos corps t’en remercieront d’ici quelques années. Mais un grand merci dès maintenant.

  353. Grosso modo je suis d’accord avec beaucoup de choses SAUF concernant le bio où je trouve qu’il est primordial de regarder sa provenance. Je pense qu’il est mieux de manger des produits cultivés localement en raisonné que bio qui ont un bilan carbone catastrophique et des règlementations locales aléatoires.

    Et concernant la composition des produits, je fais vraiment la chasse à 2 choses : Le sirop de glucose fructose et l’huile de palme. Pas facile de trouver par exemple des biscuits pour le goûter des enfants qui n’en contiennent pas (même en bio). Je suis fidèle à quelques marques et lis beaucoup les compositions des produits.

    Pour le poisson, il ne faut pas oublier que certains apportent des oméga3 excellents pour la santé et que le poisson sauvage de nos côtes n’est pas qu’une chair polluée et pas bonne ;)

    Bonne journée

  354. Merci pour cet article très très très intéressant!
    Ca ne fait que quelques mois que je change ou du moins que j’essaie de changer mes habitudes de consommations et surtout au niveau alimentaire. A mon stade toute information est bonne a prendre!Le déclic pour moi ça été une intoxication alimentaire qui m’a scootché pendant plus de 10 jours et une envie de mon marie de retrouver un équilibre (arrêt du tabac, reprise du sport, rééquilibrage alimentaire…)
    Tout ça pour dire qu’en peu de temps on voit des changements nets, perte de poids, meilleur qualité de vie, les repas sont redevenus des moments de plaisir et non plus de la consommation pure et simple…
    Bref merci pour ce nouvel article.
    Bonne continuation.

  355. Tout simplement un grand MERCI!!!! Je suis une fidèle lectrice et que dire si ce n’est que je partage à 100% ton avis étant moi-même une « bio-addict » et végétarienne depuis de nombreuses années. Ça fait tout simplement du bien de lire des propos comme les tiens :). La petite allusion « Non on a pas besoin de manger de viande même lorsqu’on est un homme » tout simplement géniale et tellement vrai…
    Bref, bonne continuation et merci encore de nous « régaler » un peu plus chaque jour.

  356. Pensez à moudre les graines de lin, son enveloppe n’étant pas digérée par l’estomac, on ne profite pas de la totalité de ses bienfaits lorsqu’elle est entière

  357. Article superbe, en accord à 200% avec mon mode de vie depuis quelques années.
    Perso, j’entends souvent « ah tu manges bio? Mais ça coûte super cher!! » Alors oui, si tu veux acheter l’équivalent des chocapik, de ton steak etc oui, ça coûte une blinde. Les gens ont du mal à comprendre qu’en mangeant bio, on mange différemment : moins de viande, pas /peu de produits industriel, plus de céréales et légumineuses et tout ça mis bout à bout fait qu’on s’en tire parfois pour moins cher!
    Je fais une différence entre le bio local de ma Biocoop / producteur locaux/ mon panier AMAP et le bio des grandes enseignes=> je sais pas pourquoi, mais le bio made in Egypt ou China, j’y crois pas trop ^^Et le coût du transport la dedans? Et les emballages? Bref, il y a BIO et bio quoi ;)
    Je ne saurais trop te conseiller ces livres : Eating Animals (faut-il manger des animaux de Jonathan Safran Soer sur les conditions d’élevage. Effrayant, édifiant. Anticancer de David Servan-Schreiber -> un livre qui me fait un bien fou et que je relis tous les ans) et bien sûr tu as parlé de ceux de Thierry Soucar, (lait mensonges et propagandes est particulièrement indispensable et courageux dans ce monde de 3 produits frais par jour)
    Du coup tu te rends compte que tout est lié (index glycémique, équilibre acide-basique, alimentation saine et bio = tout ça, c’est la même chose!)
    Quelques blogs que j’aime bien : Cléa http://www.cleacuisine.fr (of course! TOUS ses livres sont de vrai pépites), celui là découvert il n’y a pas longtemps : Eating Bird Food http://www.eatingbirdfood.com et puis j’avoue, j’adore Goop et les livres de Gwyneth Paltrow ;)))
    Encore merci pour cet article. Chacune de tes phrases auraient pu sortir de ma bouche mais je ne l’aurais sans doute pas aussi bien écrit, tu as tout dit, clap clap! <3

  358. CLAP CLAP CLAP CLAP CLAP
    waouh ton article fait très chaud au coeur Coline ! je me reconnais à 200 % dans tes paroles, et j’admire la façon que tu as d’expliquer ces GRANDS principes alimentaires évidents et pourtant si peu « respectés », un grand merci. je suis étudiante en médecine et te lis régulièrement, je me sens particulièrement concernée par ce sujet et j’ai d’ailleurs pour projet d’exercer plus tard une médecine plus sensée et appropriée (homéopathie), basée en grande partie sur une alimentation réfléchie. Si tu en as le temps, découvre Jean Seignalet : »L’alimentation ou la troisième médecine » ou même « les laitages, une sacrée vacherie » écrit par Nicolas Le Berre. Et juste pour le citer « La maladie cherche à me guérir » de Philippe Dransart (ma bible! un ouvrage epoustouflant et fascinant sur notre rapport au corps.)
    Encore bravo pour ce bel article,
    Camille

  359. Merci pour cet article, bien écrit et bien construit ! Une seule remarque : non seulement on n’a pas besoin de manger des animaux tous les jours, mais en fait on n’a pas besoin d’en manger tout court. Et ça pour le coût c’est aussi top pour la santé. Je suis végétarienne depuis 3 ans plus ou moins, et j’ai jamais été aussi bien. En plus, comme mon mec est végé aussi, je n’ai pas à faire face à ce que tu décris dans l’annexe sur « les hommes », d’ailleurs un brin sexiste car un homme qui boude devant des légumes j’appelle plutôt ça un enfant de trois ans mais bon…
    Pour les protéines, tu expliques bien toi même : soja, quinoa, légumineuses et céréales complètes, lentilles etc. Il y a plein de sources de fer un peu partout : soja et quinoa toujours, lentilles aussi, noix, brocolis, cacao, fèves, et j’en passe.
    Surtout que la viande, même bio, vient d’abattoirs qui eux sont tous semblables, et les animaux sont quand même obligés de manger du fourrage l’hiver et non leur alimentation naturelle donc ça n’a de bio que le nom.
    Quant au soja, il faut l’acheter bio en effet et si possible français/UE, sinon il risque de contenir des OGM et de provenir d’endroits (Amérique du Sud notamment) où sa culture nuit à la population locale. De même pour l’huile de palme et de nombreux produits qui peuvent sembler tous bêtes mais auxquels il faut essayer de faire gaffe dans la mesure du possible.

    ciao et bonne continuation :)

  360. Je passe régulièrement sur ce blog sans mettre de commentaire, mais la je ne peux pas m’empêcher de dire BRAVO! Essayer de manger bien est un combat de tous les jours, encore plus essayer de l’expliquer aux gens (hier encore j’ai eu une discussion passionnante sur le lait…). Je tiens juste à dire que l’excuse que j’entend le plus dans ce genre de discussion c’est « le bio , les fruits les légumes machin ça coûte cher » et je tiens à dire que je suis étudiante, avec un budget d’étudiante, et j’y arrive, évidemment je ne mange pas toujours parfaitement bien mais c’est facile de faire des efforts si on veut ;)
    Quelques petits conseils en plus, pour ceux qui boivent du soda à outrance (moi avant…) un truc qui m’a aidé, c’est de l’eau pétillante avec du jus de citron (super bon pour la santé le jus de citron en plus) ; ça a le côté pétillant et acide du soda, le sucre en moins. :)

    En tout cas je tiens à te féliciter pour ton article, c’est le genre d’article auquel je ne m’attendais pas sur ce genre de blog. Si je peux te conseiller aussi les livres de Dominique Loireau, ce sont eux qui m’ont fait prendre conscience de ce problème avec la nourriture, bon, elle est très extrême dans ses propos mais certaines choses sont très intéressantes. Encore merci pour cet articles et ces conseils !

  361. Bonjour Coline,
    Lectrice assidue j’ai pourtant loupé ce post MAIS merci a victoria et son tumblr, me voici.
    Tout d’abord MERCI pour le temps que tu as du consacrer à cet article et merci pour cette révélation! J’ai tout lu et même pris des notes.
    Je suis contente de lire aussi bien dans l’article que dans les commentaires que je ne suis pas la seule à revendiquer que manger trop de viande = danger!
    J’ai appris de nombreuses choses et surtout c’est décidé je m’implique! Je me posais beaucoup de questions car j’ai un fils de 5ans donc forcément les gateaux le lait etc on pense que c’est le passage obligatoire sans penser aux alternatives mais je vois que tu y arrives tout en l’inculquant à ta fille et surtout en privilégiant sa bonne santé plutôt que les dictats.
    Merci infiniment pour cet article!

  362. Tout simplement merci pour cet article qui m’a beaucoup plu ! C’est simple, pas moralisateur et moi…et bah ça m’a parlé. Tu m’as donné envie d’essayer de faire plus attention à moi et ma petite famille. Bonne fin de week end.

  363. très très bon article que je ne peux qu’approuver.
    Une des choses qui a fait mon « déclic » a été un livre : « Faut-il manger les animaux ? » de Jonathan Safran-Foer. Je le recommande vivement à toutes les personnes que je croise :)

  364. Merci pour cet article Coline, je pense souvent à surveiller mon alimentation mais je ne fais que des petits pas: l’an dernier arrêt total des fast-food (où je pouvais me retrouver deux fois par semaine).
    J’essaie vaguement de manger moins de viande et de produits laitiers aussi mais pour une amatrice de fromage et de charcut’ c’est pas évident!
    Surtout quand la grande majorité de ton entourage te prend pour une hérétique quand tu réponds à leur « pourquoi? » par « ben pour ma santé.. ».
    En plus je suis AUSSI fumeuse donc la clopeuse qui va se soucier de sa santé, ça en fait rire plus d’un!
    Ceci dit je suis en limitation de cigarettes aussi :)
    Tout ça pour dire que c’est sympa de voir que je ne suis pas la seule hérétique gastronomique!

  365. J’ai juste envie de dire: MERCI! Merci de (ouais j’avais dis « juste » mais en fait j’ai pleins de trucs à dire) donc merci d’avoir pris le temps d’écrire tout ça, j’ai tout lu, merci! Merci aussi de démystifier tout ça. D’habitude on lit ce genre d’articles et on se dit « ouais ça a l’air super facile pour elle, mais moi je vais galérer, je tente même pas » alors que là, avec tes réponses « je prends sur moi » ou « je galère » on se dit que ok, pour nous aussi ça ne va pas être facile mais si t’y arrives, nous aussi! Donc je vais essayer de manger plus sainement, moins vite et penser à tout ce que tu nous livres dans ton article. Ca fait du bien… merci! :)

  366. Je te suis depuis un moment et j’adore ton franc parlé ! Suite à ton article sur ton alimentation je t’invite à regarder cash investigations sur france 2, il y a quelques temps ils ont fait un reportage sur les produits bio et les grandes enseignes qui nous vendent ces produits! A mon grand étonnement c’est une grosse fumisterie ! J’aimerais ton avis et surtout te prévenir de tous ces mensonges que l’on nous vend. Continue reste comme tu es !

  367. Merci pour cet article passionnant.
    Je me retrouve dans ton parcours. Le fait de devenir mère a été un changement positif dans ma vie. C’est cette étape qui m’a permise d’ouvrir les yeux. Etant maintenant responsable de 2 petites vies je me dois et c’est un vrai plaisir de les préserver des dangers. Un corps sain pour mes enfants, voilà tout!
    C’est mon mari qui m’a fait passer du côté naturel de la beauté. Il n’a voulu que des cosmétiques bio pdt ma première grossesse pour respecter la vie que je gardais au chaud. Et depuis je continue.
    C’et un vrai plaisir de te lire. Un pur moment!

  368. Article au top! y’a plus qu’à s’y mettre! J’allais te proposer d’écrire un article sur « Comment convaincre mon mec de manger mieux? » et là je suis tombée sur l’annexe! Tu devances mes désirs, trop forte! Je m’en vais donc la lire!

  369. Très très intéressant… En particulier l’annexe sur le lait (car le reste je le savais et suivais déjà de façon plutôt naturelle). Je reste un peu scotchée par le fait que le calcium animal soit mal assimilé par l’homme, car depuis le temps qu’on nous rebat les oreilles avec le fait qu’il faille prendre au moins 3 laitages par jour ! Je savais déjà qu’il fallait de la vitamine D pour fixer le calcium, ce dont on manque cruellement sous l’hémisphère nord, mais là je suis un peu blasée par la « nouvelle » car chez moi on en consomme énormément… Mais est-ce que, quotidiennement, la ration de calcium qu’on trouve ailleurs peut remplacer celle du lait ?

  370. Hello Coline,

    Merci pour ton article! ça fait du bien de voir que d’autres personnes en prennent conscience (qu’on est pas juste seule, à se demander si on ne serait pas devenue parano…) et que oui, IL NE FAUT PAS TOUT GOBER (jeu de mot attention), en terme « d’information massive » dans l’alimentaire mais comme dans TOUS LES AUTRES DOMAINES d’ailleurs. Prenons du recul, et faisons nous notre propre idée en s’informant nous-mêmes des choses – comme tu l’as fait –
    Keep going Coline!(ouais chui bilingue aussi)
    PS: les conseils que tu donnes sont similaires à l’alimentation crétoise (beaucoup de légumes/fruits/céréales, peu de viande/poisson), connue, reconnue et recommandée pour la santé.
    PPSS: A quand un post sur la chasse au sanglier? :)

  371. Coline un simple merci. Je n’avais pas lu ce post alors que j’ai l’habitude de roder par ici pour te lire. Cet article résume tout ce qui a fait qu’un jour je suis passée du stade carnivore avec une éducation alimentaire très mediterrano-sudouestienne au statut de locavore a tendance veggie qui aime la bouffe quand même. Ça implique une véritable ré-éducation et du temps avec de possible rechutes mais se sentir bien dans son corps et avoir conscience qu’on se nourrit pour son bien voire même qu’on se soigne par la nourriture change une vie…
    Je te dis merci pour ce long post parce qu’il traduit tout ce que je pense et qu’il va probablement aider a en éduquer.m d’autres ect…

  372. J’arrive à un peu à la ramasse vu que tu as posté ce billet il y a plus d’un mois.
    Je comprends parfaitement ta pensée. Encore la semaine dernière, il y avait un reportage très intéressant sur les perturbateurs endocriniens dans les légumes/fruits.
    Ce mode de fonctionnement nous oblige à prendre conscience que nous pouvons décider de ce que nous voulons manger.
    Je trouve ta démarche vraiment très bien expliquée.

    Bonne journée :)

  373. Bonjour Coline,

    Merci pour ton article cri du cœur qui fait vraiment écho à tout ce que je vis et expérimente en ce moment dans ma vie. Malheureusement je pense que tout le monde n’a pas encore atteint ce niveau de conscience ou préfère peut être croire que non, ceux qui nous nourrissent ne peuvent pas être foncièrement méchants et ne voir pas plus loin que leur petit profit au point de risquer la santé de millions de personnes. L’industrie pharmaceutique, les conglomérats de l’agro-alimentaire, cosmétiques etc etc je vais essayer de rester dans le débat parce que le sujet et immense et que quand on commence à ouvrir les yeux je pense qu’on ne peut plus jamais les fermer, sur ce que l’on sait mais également que ce que l’on ignore encore.
    Avant j’étais comme tout le monde, à aimer manger les bons petits plats préparés avec amour par Ronald, à me dire que tout ça n’avait pas réellement d’importance, à me dire aussi que je ne pouvais rien changer a ce mode de fonctionnement. Pourquoi l’aurais-je voulu d’ailleurs ? A 29 ans on est encore trop jeune pour se poser ce genre de questions !
    Et puis mes parents sont tombés malades, gravement, cancer du sein et cancer du rein. Pourtant ils ont tjs mangé sainement, plutôt du marché, pas d’excès, beaucoup de fruits et légumes pour ma maman. Plus de viande pour mon papa ;). Et puis un jour ils sont partis, l’un après l’autre. Et j’ai vu la médecine moderne impuissante à les soulager, impuissante à les guérir. Alors j’ai commencé à réfléchir, à me renseigner, j’ai découvert par exemple que contre ce type de maladie, certains médecins pratiquant une thérapie nutritionnelle à base de beaucoup de fruits et de légumes, la suppression des additifs and co avait sauvé certains patients. Que les vitamines pouvaient avoir un effet considérable sur la réduction des maladies, voire de la dépression.
    Alors je me suis dit qu’il fallait que ce terrible événement m’ait au moins servi à ça, à prendre conscience de tout ceci et à changer mon comportement face à ce qui m’entoure.
    J’essaye de partager mes « découvertes » avec le plus grand nombre mais le chemin est encore long.
    J’espère que ta popularité permettra à ce message important d’être entendu et largement diffusé.
    Bonne continuation et surtout une belle et longue vie à toi et aux tiens.

  374. Coucou =D

    Merci beaucoup pour ton article vraiment intéressant ! (j’ai mis quand même 2 jours à le lire >< mais ça c'est juste parce que je devais me coucher tôt !)
    Ma soeur est une grande conso' de bio (d'ailleurs, c'est aussi un peu pour ça que j'ai commencé à suivre ton blog, pour trouver des cosméto' bio et pour lui en parler ^^) depuis maintenant 5 ans. Et j'ai aussi envie de m'y mettre.
    Par contre, ce n'est pas du tout pour ma santé que je veux m'y mettre, mais plutôt pour des raisons écologiques ! Oui ! Moi aussi j'en ai marre de ce gros bordel de surconsommation, des tonnes de gaspillages et de nos agriculteurs qui n'arrivent pas à s'en sortir face au prix ultra compétitif de l'importation ! Et cette pu*ain de pollution qui détruit la terre de nos enfants ! Sans parler de l'écosystème qui en pâtit le plus.
    Et du coup (oui parce que tout ça c'était pour dire quelque chose ^^) je me demande si acheter du bio en supermarché, ce n'est pas n'importe quoi ? Parce qu'au final peu de produit viennent de France (à moins que je ne trompe o.o). Par contre je ne critique pas ça ! C'est juste une question que je me pose. C'est déjà bien d'acheter bio car ça "sensibilise" les grandes distributions sur le besoin du conso' à manger mieux. Et peut être que petit à petit le local se fera aussi vraiment bio ! Parce que le local, pour l'économie, ça ne fait pas de mal !
    Bref, encore merci pour ton article ^^

  375. Re coucou !

    Je viens de lire l’annexe sucre !
    Sais-tu qu’au Japon, il est « interdit » de donner du chocolat (entre autre) à un enfant de moins de 3 ans ? Ni rien qui ai un goût trop fort, pour limiter justement les problèmes d’addiction au sucré, ou au gras. Ainsi les enfants mangent plus facilement de tout puisqu’ils ne vont pas réclamer de bonbons ou cochonnerie avant les repas.
    J’ai une amie Japonaise, avec qui on discute de tout, et surtout des différences entre nos pays. Elle m’a expliqué que dès l’âge de 6 ans, l’école sensibilise les enfants sur l’alimentation… mais genre mille fois plus que nous ! Par exemple : il faut manger équilibré (bon là comme nous) et ne pas dépasser les Kcal dont on n’a besoin dans la journée (oui bon, un peu comme chez nous aussi) MAIS ! Par contre, quand ils mangent à la cantine par exemple, sur leur menu il est écrit le nombre de kcal du repas, les pourcentages de vitamine, calcium, protéine qu’ils ont mangé, avec un rappel de ce dont ils ont besoin dans la journée, pour qu’ensuite à la maison, le soir, les parents puissent compléter le tout. Et donc, c’est ultra équilibré ! Pas étonnant que les japonaises soient toutes fines ! (Bon, par contre, côté bio là bas c’est pas important… j’dirais même que maintenant c’est foutu =( et la pollution, n’en parlons pas ! =( )

    (désolée pour mes pavés à chaque fois =S, en espérant ne pas te saouler…)

  376. Le temps à passer depuis que tu as posté cet article, mais qu’importe : merci ! Pour ton point de vue (que je partage beaucoup), ton expérience, tes recherches, et ta documentation.
    N’ayant jamais été trop fan de l’amap (du fait, comme tu le dis aussi, de ne pas pouvoir contrôler le contenu de mon panier), j’ai grâce à toi découvert (entre autres) le principe de la ruche. J’en ai trouvé une à 15mn de chez moi, et c’est un vrai bonheur.
    Bref, un grand merci !

  377. Merci pour votre article passionant. Je suis aussi une adepte du bien manger et me passionne pour la nutrition/nutrithérapie et on n’a jamais assez de bons conseils pour une prise de conscience de toutes les erreurs faites durant les dernières decennies et qui nous mènent à la catastrophe sanitaire.
    Bravo !

  378. Bonjour Coline, merci pour ton article il est impressionnant. Je n’ais pas la chance comme toi de mincir si bien, non moi je suis pas ce que l’on pourrait dire grosse, mais j’ai bien 6kg à perdre. Pourtant je ne parviens pas à les perdres, je suis maman de 3 grandes filles. Je ne mange aucun fromages, pas de lait, et peu de créme. Pourrais-tu me conseiller s’il te plaît. En te remerciant, bien cordialement
    Helene Muriel

  379. Bonsoir Coline,

    Merci beaucoup pour ton article ! Maman depuis peu je commence à prendre conscience de ce qui se trouve réellement dans mon assiette (et bientôt celle de mon fils du coup) et ça fait peur !
    Petit à petit j’essaie d’arriver à une alimentation vraiment plus saine et ton article m’éclaire sur certains points (je suis addict au lait tout comme toi (céréales, fromage & cie…).
    Le plus dur c’est de convaincre mon mec que non un steak tous les soirs bah c’est pas obligatoire !

    Bonne soirée ;)

  380. Bonjour Coline,

    Pas plus tôt qu’hier, je suis à nouveau venue lire ton article sur l’alimentation que je trouve extrêmement bien construit et référencé.
    Et par hasard, je suis tombée ce matin sur une émission sur Arte « Le ventre, notre deuxième cerveau » qui, je pense, devrait te captiver au plus haut point.

    Il semblerait que notre ventre, lui aussi, soit bourré de neurones et que bon nombre de nos comportements soient influencés non pas par notre cerveau uniquement, mais également par notre ventre. Complètement fou!?

    Je te mets le lien du replay ci dessous:
    http://www.arte.tv/guide/fr/048696-000/le-ventre-notre-deuxieme-cerveau

    Bon dimanche!

  381. Salut !
    Ce que je viens de lire est extrêmement édifiant !
    TOUT ce que tu as écrit aurait pu être écrit de ma main, parce que je vis, pense, et réagis EXACTEMENT comme toi !! IN-CROY-ABLE-MENT HALLUCINANT !!!!
    BisouZZZ
    Véro.

  382. Bonjour, J’ai relu tous tes articles « Go green » « Bio » et cie parce que je me pose de plus en plus de questions sur l’impact de ma consommation sur la planète à différents niveaux. Et j’aime beaucoup ta façon de repenser ton quotidien pour limiter au maximum ton impact écologique.

    J’ai un petit frère de 11 ans hyper engagé dans l’écologie et tout et tout (il est abonné à la newsletter de Greenpeace, parraine des animaux, etc.). Et du coup je réfléchis de plus en plus grâce à lui et aux différentes prises de conscience car c’est tout de même un sujet « d’actualité » (depuis plusieurs années).

    As-tu regardé le documentaire « Made in France » ? Je l’ai trouvé vraiment très intéressant parce que ça ajoute une autre dimension au manger bio, écologie, etc. On ajoute la dimension économique qui peut vraiment faire écho dans la tête de ceux qui ne sont pas assez convaincus par le côté « sain » et écolo de ta démarche.

    Maintenant que je « sais » (que j’ai vraiment pris conscience) qu’acheter ma brosse à dents Bioseptyl fabriquée en France, en plus d’économiser le transport, ça fait fonctionner l’économie de mon pays, je me sens vraiment engagée.

    Une autre expérience qui m’a marquée, c’est que je suis récemment allé passer un weekend à la campagne (dans le Centre) dans un petit lieu-dit hyper mignon. Le gîte dans lequel je logeais avait un petit poulailler et un potager que nous pouvions utiliser. J’ai mangé les meilleurs oeufs à la coque de ma vie. Et en rentrant chez moi, je me suis dit, « c’est quand même fou d’avoir sacrifié le goût à ce point ».

    Je tente petit à petit de changer ce que je peux changer (je vais commencer par ma salle de bain et mon alimentation) tant pour préserver les ressources de la planète, économiser les transports, les emballages, recycler mais aussi pour soutenir les producteurs de mon pays, les entreprises qui produisent sur le sol français parce que c’est important pour moi d’avoir un pays en bonne santé écologiquement et économiquement.

    Malgré tout c’est encore un peu cher donc je ne peux pas tout me permettre mais je me dis que si moi je ne fais rien, 1) je ne peux pas me plaindre (du manque de nature, de verdure, du goût des aliments, des entreprises qui ferment…) et 2) pourquoi les autres bougeraient alors que quelqu’un qui est convaincu ne bouge pas.

    C’est un peu décousu mais j’avais envie de partager mon ressenti et de m’exprimer un peu là-dessus parce que c’est un sujet qui me passionne et m’interroge beaucoup.

    Continue à raconter les changements que tu fais, certains peuvent prendre ça pour de la propagande mais moi je trouve que c’est très intelligent et ça m’aide à trouver des directions où aller auxquelles je n’avais pas pensé.

    Voilà. Bonne soirée. Marie

  383. Woaw que dire à part merci ?
    Je me pose de plus en plus de question sur mon mode de vie mon bien être mon alimentation… Ton article m’aide beaucoup .. Je pense que je vais acheter un des bouquins je je sais pas par lequel commencer .. Je veux y allez doucement mais sûrement ..
    Merci pour ton partage … C’est génial !

  384. Bonjour,
    J’ai vu que l’article ne date pas d’hier, mais toujours est-il qu’il reste d’actualité. En survolant les titres et les sous-titres, j’ai vite compris qu’on partage les même idées, et j’ai pris plaisir à lire votre article. J’ai tellement de choses à dire sur le sujet, mais quelques phrases ne suffiront pas. Alors permettez-moi de vous présenter mon livre blanc qui s’intitule « Marre de la malbouffe, marre des arnaques agroalimentaires, devenez jardinovore ! » Je laisse le lien en signature pour que ceux qui seraient intéressés par sa lecture.
    Merci encore pour ce long article complet.
    A bientôt !
    Jenny

  385. Merci Coline pour ton article!!
    C’est toujours difficile de trouver des arguments pour convaincre ma famille qui sont des afficionados de « ah ben je vois pas pourquoi on changerait! on fait comme ça d’habitude! »
    Il m’ont pourtant vu passer en neurochirurgie à cause de l’alimentation…
    Bonne continuation ton site est super!
    Béatrice

  386. Merci pour ton article !
    Si je peux néanmoins te conseiller un livre qui me semble à mettre en toutes les mains, c’est bien celui-là :  » Faut-il manger les animaux » de Jonathan Safran Foër . ( ou son titre original pour les bilingues anglais/français : Eating Animals ).

  387. Il n’est jamais trop tard pour lire et faire partager un article, surtout quand il est de qualité. Bravo pour ton écriture et ta documentation :)

  388. Très très bon sujet et très bien traité je trouve! Je suis à 1000% d’accord avec ce que tu écris et je me retrouve totalement…
    Bref passons, tout ça pour te conseiller si tu ne l’as pas vu, Solution locale pour désordre global de Coline Serreau et un reportage France2, La mort est dans le pré, diffusé à genre 1h du matin (heure de grande audience pour informer les gens…)
    Je t’ai découvert très récemment (environ 1 mois je crois et j’adore ta vidéo, ton ton…(ah ah) et ta plume.
    Une belle découverte, une youtube pas seulement férue de make Up et de shopping mais une belle tête bien faite, pleine d’esprit et d’humour.
    Bref, n’ai pas les chevilles qui enflent mais c’est sincère.
    J’adore regarder des vidéos mais toi tu me donnes envie de sauter le pas et de me lancer moi aussi. D’abord pour mon plaisir et peut être pour le plaisir de celles qui me suivront… To be continued…

  389. bonjour je voudrais juste faire un commentaire sur la partie « le prix du bio ». il est completement absurde de dire que les bio coop vendent des pommes a 12 euros la pomme! tu as vu ca ou toi?? le bio des supermarchés est un bio qui ne respecte pas du tout les memes regles que les produits vendus en epiceries specialisées et de plus les legumes bios des supermarchés viennent d’afrique ou amerique latine , espagne au plus pres . tous ses pays font du bio intensif. Je t’invite aussi a aller vraiment comparer les prix des fruits et legumes au kilos dans les epiceries specialisées si tu regarde bien en prenant la meme origine tu sera surprise. il y a bio de supermarché et bio si tu conseille aux gens d’aller en grande surfaces acheterb du bio alors tu n’a rien compris . cordialement Karine

  390. Le livre  » LE GLUTEN » Comment le blé moderne nous intoxique de Julien Venesson
    Très très intéressant et ça fait peur même.
    Félicitation pour ton blog
    Amicalement Marie

  391. Bonjour Coline,

    Je tiens déjà à te remercier pour ce blog hyper sympa que je viens tout juste de découvrir!
    Je suis végétarienne depuis peu et je m’interesse de plus en plus a mon mode d’alimentation (et tt ce qui l’entoure), c’est pourquoi cet article m’a interpellé. Merci pour toutes ces infos utiles et aussi les conseils livres/documentaires, je vais les regarder sans tarder!

    Bonne continuation

  392. merci beaucoup pour cet article un parfait résumé de tout ce que je pense, finissons-en avec toutes ses analyses et etudes qui racontent tout et n’importe quoi comme par exemple sur le lait je suis d’accord à 100 % avec tout ce qui est dit dans cet article,une vraie bible du manger sain

  393. Bonjour Coline
    Cet article est intéressant. C’est rare sur le net. Il y a quelques petits « points » que je ne partage pas (mais vraiment des broutilles), mais sinon dans l’ensemble il est constructif. Cet article va dans le sens de ma désobéissance alimentaire.
    Sincèrement.
    Stefane

  394. Bonjour Coline,

    A l’occasion de ton dernier post sur tes découvertes alimentaires (mmmmh chocolat!!!), je relis celui-ci qui est vraiment très intéressant!
    Maman d’une petite fille de 21 mois, je me pose une question : donnes tu des produits laitiers à ta fille ?
    J’aimerais éventuellement réduire sa consommation de lait/yaourt mais ne sait pas trop vers quoi me tourner…par un moment je lui ai donné du lait de chèvre car il est, parait il, meilleure pour les bébés que le lait de vache mais bon cela reste un lait animal et puis c’est pas donné…

    Je voulais savoir ce que toi tu avais donné à ta fille après l’allaitement : lait de croissance ? lait végétal ?
    Merci!!

    1. Ma fille ne consomme quasi pas de produits laitiers, juste du fromage de temps et temps et de chèvre la plupart du temps. Pour le lait on boit du lait d’épeautre (le seul que je trouve acceptable, gustativement parlant ^^). Je l’ai allaitée plus de 6 mois donc elle passait déjà à la « vraie nourriture (enfin les petits pots ;)) mais par contre pour le lait je lui donnais du lait maternisé (donc de vache, je crois?). Je t’avoue qu’à l’époque je ne me posais pas trop de questions sur le sujet :/

  395. Merci pour cet article très précis et rempli d’informations intéressantes qui montre encore une fois l’importance de manger bio, et sans se rendre obligatoirement dans une boutique bio.