Les questions du samedi #4 (ou presque)

Je n’ai absolument pas réussi à faire de vidéo cette semaine.

Pourtant je m’y suis mise plus d’une fois, j’ai du faire une dizaine d’essais mais rien à faire, ça ne passait pas. C’était soit trop long, soit j’oubliais la moitié, soit c’était du grand n’importe quoi et on ne comprenait rien, bref, je n’ai rien réussi à faire qui soit « publiable ».

Donc pour une fois, on va se la faire à l’écrit, si vous voulez bien ;)

(Histoire que vous n’ayez pas trop envie de vous pendre en arrivant face à ce flot de mots, j’ai mis des photos un peu pourries.

La première c’est une robe Free People que j’ai achetée il y a longtemps longtemps. C’est La robe noire parfaite mais…uniquement quand j’ai envie d’être « bien habillée ». Pas souvent, donc ;) Elle n’en reste pas moins extrêmement précieuse.

La seconde c’est un sac de course réutilisable (la marque c’est Cora, pour celles qui veulent le même ;-)) rempli de vêtements que j’ai trié cette semaine et dont je vais me séparer. Doit y en avoir 5 autres comme ça, en attente…

La troisième c’est aussi sorti de mon dernier tri. Mais c’est en stand by parce que je ne suis pas sûre… Je les mets de côté et j’attends de voir si quelque chose me manque. Si ça n’arrive pas, ça vire.

Enfin la dernière c’est le côté penderie de ma nouvelle armoire (oui, je vous avais dit que je revoyais l’arrangement de mon dressing, vous vous souvenez?). Il y a tous mes gilets, toutes mes chemises, mes pantalons et robes dis « chics », mes shorts, mes jupes et tous mes jeans.)

 

Je voulais rebondir sur la dernière vidéo des questions du samedi et faire une petite mise au point.

En lisant vos réactions (que ce soit dans les commentaires, par mail ou sur Facebook) je me suis rendue compte qu’au fil des ces dernières semaines je n’avais pas réellement réussi à me faire comprendre.

J’ai manqué de clarté dans mes propos et je pense avoir fait l’erreur de ne pas dire les choses de façon nette et précise.

Quand je dis vouloir modifier ma consommation il ne s’agit en aucun cas d’arrêter de consommer!

Je l’ai dit dans les vidéos du Défi 5, j’aime les vêtements, ils représentent une partie de ce qui me fait plaisir dans ma vie et je n’ai en aucun cas l’intention de m’en passer.

 

 

J’admire beaucoup les personnes comme Marie ou l’auteur de Dead Fleurette qui trouvent la « force » de prendre des décisions extrêmes comme « je n’achèterais plus que 4 ou 5 pièces par saison ». Pour moi c’est une véritable preuve de courage et je suis pleine d’admiration.

Malheureusement, à l’heure actuelle je me sens incapable de prendre la même voie et, de surcroît, je n’en ai pas l’envie réelle.

En gros, c’est perdu d’avance si je tente de me lancer dans un tel projet.

 

Ce qui est délicat dans le fait de partager tout ça avec vous c’est que de l’autre côté de votre écran, vous n’avez pas accès à toutes les pièces du puzzle.

Pour la plupart je pense que vous n’imaginez pas l’ampleur de la « catastrophe ». Les centaines de vêtements (oui, oui, centaines) accumulés depuis des années, les sommes astronomiques dépensées là dedans et surtout le mal-être et la gêne qui en découlent.

Alors évidemment vous ne pouvez pas imaginer car je ne vous en n’ai pas parlé et j’ai sûrement occulté une bonne partie de l’histoire.

Mais comme dit, j’éprouve beaucoup de gêne vis à vis de ma consommation, voire de la honte. Vous devinerez donc qu’il n’est pas évident d’en parler et de me mettre « à nu » devant toutes les personnes qui passent ici.

Et pourtant je garde l’envie de le faire car à chaque fois que j’aborde le sujet, de près ou de loin, je suis extrêmement touchée par vos témoignages. Extrêmement touchée que certaines prennent le temps de m’envoyer des mails pour me remercier, me dire que ce que je fait les aide un peu et me raconter leur propre histoire.

Ca me touche et surtout, ça m’aide à avancer.

 

Mais toujours est-il que j’avais besoin de dire les choses clairement et donc d’aborder quelques points oubliés.

Le processus a été entamé il y a très longtemps maintenant. Précisément le jour ou j’ai écrit cet article.

Le discours était déjà similaire « Et en parlant de baisse je reverrais bien mon propre dressing à la baisse tiens… » « L’impression qu’au fil du temps et malgré les nouveautés on aime finalement toujours les même choses » « chercher à se satisfaire de choses simples »

Et ce jour là, l’une d’entre vous m’a conseillé de lire « L’art de la simplicité » de Dominique Loreau. (A mon tour, je vous le conseille, très vivement)(encore une fois, j’aurais pu le faire plus tôt…)

J’ai lu ce bouquin 4 ou 5 fois depuis un an et je le feuillette régulièrement. Il a radicalement changé ma vision des choses, j’ai eu envie que ma vie ressemble un peu plus à celle que décrivait l’auteur. Cette vie simple et saine. Elle m’a sérieusement vendu du rêve, en gros.

Mais pour autant le « travail » ne se fait pas en un éclair. Ca prend du temps et de l’énergie. Il y a eu des hauts et des bas, des périodes ou j’ai énormément consommé et d’autres nettement plus « calmes ». Mais j’ai rarement perdu de vue mon « objectif ». Simplement, il est assez difficile de changer ce qui est ancré en nous, de modifier des « comportements » qui font parti intégrante de notre vie et qui nous semblent « normaux ».

Alors il y a bien l’évolution, le temps qui passe, la maturité, tout ça mais le changement, le vrai, tu peux lui courir après longtemps (et crever sur le bord de la route, dévorée par des hérissons, au passage) avant de le rattraper. C’est sûrement pour ça que je rame un peu.

Toujours est-il que depuis quelques mois je suis dans une réelle motivation. Motivée par le fait de partager tout ça ici, par ce que je vois chez d’autres (Marie et Dead Fleurette, pour changer ;)), motivée par vous, aussi.


 

Cela fait à peu près 6 mois que je trie mon dressing. J’essaie d’épurer au maximum, de ne garder que le meilleur et même si j’avance je suis encore loin du but, j’en suis consciente. J’essaie tant bien que mal de trouver le juste milieu entre la sur-consommation et mon plaisir personnel.

Car je l’ai dit, arrêter net de consommer, ce n’est pas envisageable. Est-ce que ça relève de la lâcheté? Je ne sais pas. Peut-être? Toujours est-il qu’à ce jour je ne suis pas prête à gérer la frustration qu’une telle décision engendrerait. Et je doute que je le sois un jour (bon après, on ne sait jamais, évidemment… ;))…

 

Je cherche donc uniquement à consommer moins. A acheter de façon durable, à éviter au maximum les choses que je vais porter une fois puis qui n’attireront plus jamais mon attention ensuite. A acheter de façon qualitative plutôt que quantitative, à essayer de me tourner vers des choses qui vont être produites près de chez moi plutôt qu’à l’autre bout du monde.

A consommer INTELLIGEMMENT, en somme.

Tout en gardant à l’esprit que TOUT EST RELATIF. Ce qui va sembler énorme à une personne question quantités va sembler normal à une autre personne.

Il faut bien comprendre qu’ici il s’agit de mon cas. Et je juge que si j’achetais, par exemple, 60 fringues par mois « avant », si aujourd’hui j’arrive à n’en acheter que 30, c’est un grand pas en avant.

Ca reste très important niveau quantité mais à mon niveau et pour mon cas bien précis, j’ai avancé.

Tout est relatif, je le répète.

 

 

D’autre part, j’aimerais juste préciser que mon blog n’entre absolument pas en jeu dans l’histoire. S’il a pu avoir un impact sur ma consommation c’est uniquement par rapport aux sponsors (que je n’aurais jamais eu sans mon blog, évidemment ;)) et aux tonnes de vêtements que j’ai reçu de leur part.

Passé ce point, il n’entre en rien dans les causes de ma sur-consommation car elle date de bien avant que je le créé et je juge qu’un blog n’induit pas de devoir constamment montrer de la nouveauté. Je ne suis absolument pas « gênée » de monter plusieurs fois la même veste ici et dans tous les cas je n’ai jamais acheté POUR mon blog.

 

 

Pour conclure, ne prenez pas cet article comme une justification.

Je le fais car j’ai envie de partager cette « expérience » avec vous et que, par logique, j’ai envie que nous soyons, au maximum, sur la même longueur d’onde et que nous puissions nous comprendre sans trop de difficultés.

Sachez aussi que j’accepte à 100% qu’on ne trouve pas d’intérêt à tout ça, qu’on trouve ça débile, vide, inutile, superficiel ou que sais-je.

Nous sommes toutes différentes et notre rapport à notre consommation l’est tout autant. Comme pour mon changement de bord niveau cosmétiques, je ne cherche pas à convaincre, à ce que tout le monde soit d’accord avec moi et suive mon chemin.

Je continuerai à aborder ce sujet mais peut-être de façon moins régulière. L’idée n’est pas de faire de ce blog un endroit à l’ambiance plombante, où on se prend la tête tous les deux jours avec ds questions ô combien existentielles.

Tout ceci n’est pas très grave, au fond, mais je trouve ça important, parfois, de se donner la peine de prendre un peu de recul sur soi et sur ce que l’on fait, sur la façon dont on vit et surtout de se demander si l’on vit « bien ».

 

 

Merci à celles (et ceux?) qui auront eu le courage de tout lire et à la semaine prochaine avec des histoires de valises… ;)

88 commentaires sur Les questions du samedi #4 (ou presque)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Je trouve que tu as été très clair dans ton article et je comprend mieux tes motivations, tu as beaucoup de courage parce que se changer soit même c’est pas évident.
    De mon coté, ça m’a encouragé à trier mes placards et a faire le vide de tout ce que je ne porte jamais donc merci :)
    bises

  2. Tu as bien le droit de faire ce que tu veux!
    Même si, pour ma part, je suis une vraie anti-consumériste, je ne me permettrais à aucun moment de juger ta consommation de fringues. Il me semble que le plus important est que tu y réfléchisses (ce que tu fais depuis un moment!), et que tu n’aies plus ce mal-être dont tu parles. Il faut que tu trouves ton rythme, et si c’est 10, 20, 30 fringues par mois, si ça te convient et que tu n’éprouves plus la culpabilité dont tu parles, alors ce sera gagné! Nous n’avons pas toutes les mêmes moyens, ni les mêmes convictions, ni les mêmes priorités : personne n’a donc le droit de te juger, à partir du moment où toi, tu es en accord avec ta conscience, et que tu n’es ni frustrée, ni écoeurée.
    Et, quelque part, le fait que tu revendes tes fringues lorsque tu n’en veux plus est aussi un acte militant : ça demande du temps, de l’investissement, et tu pourrais aussi bien les laisser pourrir dans un coin plutôt que de te faire ch… à leur donner une seconde vie!
    Merci pour la référence du bouquin, ça me tente bien de le lire…

  3. Bonjour Coline, tout d’abord, je tenais à dire que je suis ton blog depuis peu longtemps, qu’effectivement, je ne sais rien de ce que tu veux bien laisser de toi ici depuis le début, mais que néanmoins, cela ne m’a pas empêchée d’être sensible à ton blog.
    J’ai bien lu ton article et ta question sur ta (sur)consommation, mais à dire vrai, je pense réellement que c’est quelque chose qui se passe au plus profond de nous. Je discute assez souvent de ma propre consommation, gênée au départ, je finis par ne plus l’être car je considère que c’est un plaisir réel que d’aller dénicher des pièces de vêtements qui me semblent exceptionnelles. Je suis une collectionneuse de vêtements, ça ne veut pas dire que j’achète à l’impulsion, mais ça veut juste dire que je recherche une nouvelle histoire à me raconter.
    Je suis tout à fait d’accord sur le fait de devoir prendre du recul sur soi-même, pour moi, il est important de se reconnecter à la réalité, avec les personnes qui vivent autour de nous mais il est aussi important que ces personnes là comprennent que nos sommes des femmes passionnées, et que « femmes passionnées » se greffe à tout ce que l’on entreprend.
    Merci pour ton post, ça remet les choses à leur place.
    Bien à toi, Souf.

  4. j’avais déjà compris ta résolution du dressing plus intelligent =) et je trouve ca très bien, il faut parfois aussi se poser et faire ses comptes.
    Combien ai-je dépensé en fringues ce mois-ci, ca fait une belle douche froide, et on se dit si j’avais pas acheté ca j’aurais pu m’offrir / mettre de coté pour autre chose ;)

    Il faut garder l’excitation d’un achat car si on achète juste parce que… « voilà » ca n’a plus vraiment le gout du plaisir ;)

    Bisous
    Anne
    http://www.melledubndidu.fr/

  5. Je suis cette expérience via ton blog et celui de Marie depuis un petit moment maintenant et j’avoue que vous m’inspirez. Je rêve aussi de me débarrasser de tout ce dont je ne sers pas ou si peu. Mais c’est en effet très difficile. La question « Et si j’avais envie de reporter ça « un jour » ?  » est récurrente…
    Depuis le temps que j’entends parler de « L’art de la simplicité », je crois vraiment qu’il faut que je me le procure. J’espère que ça m’aidera à avancer encore un peu dans mon envie d’épurer.
    Merci en tout cas de partager tout ça avec nous. Pour mon cas, ça m’aide beaucoup dans ma propre démarche.
    Bon week-end !

  6. parfait ce tri,j’aimerai en faire autant, mais il faut que j’investisse dans un dressing.as tu trouvé ton bonheur chez ikéa.
    ce serait bien de nous montrer le réaménagement de ton dressing pour nous donner des idées, car moi c’est le foutoir, j’entasse tous les fringues, y a des tas un peu partout, et les chats qui se vautrent dessus, c’est pas top.
    bonne journée.

  7. Merci pour ce bel article qui prouve bien que ta démarche n’est en rien une envie passagère et superficielle mais le fruit d’une réflexion. Maintenant je pense que tout le monde aura compris.
    Je pensais à toi et à Marie(oui oui)en faisant ma valise. C’est fou comme en vacances avec peu de fringues, tout est plus simple pour s’habiller le matin. On a juste bien choisi pour que tout aille à peu près avec tout, que tout soit joli et seyant. Et pourtant je suis en Bretagne où, on est d’accord le temps n’est pas des plus radieux en ce moment, impossible donc l’équation : 2 shorts + 5 T-shirts + des spartiates et zou galinette.
    Des bisous

  8. Coucou Coline

    j’adore ta manière de voir les choses par rapport a ta consommation de fringues.Suite à tous ça je suis allée voir le blog de Marie,et du coup je me suis moi aussi remise en question par rapport à ça,via vos 2 blogs et niveau personnel aussi.

    J’en ai également parlé sur mon blog,car moi aussi j’avais envie d’un changement.Je suis comme toi,je me vois mal arrêter tous du jour au lendemain mais d’acheter plus malin.Là je me rends compte que j’ai des vêtements qui ne me correspond pas bref…

    Donc oui je suis d’accord avec toi et je te suis dans ta démarche.Bravo et continue comme ça.

    Pour mon article c’est par ici:
    http://athena83.blogspot.com/2011/08/le-jeudi-cest-permis-9-mon-dressing-et.html
    (désolée mais il faut faire un copier/coller sur une autre page ;) )

  9. moi j’ai aussi avancé grâce à ton blog et celui de marie.
    Le blog de dead fleurette , plus épuré et triste, ne m’a pas donné envie d’adhérer, contrairement aux vôtres. Continuer à se faire plaisir, mais plus sagement, c’est ça le but…
    je pense lire ce bouquin que bcp conseillent!!
    à bientôt coline, et reparle nous de tes avancées et tes idées si tu le peux, moi ça m’intéresse tjs !

  10. Très intéressant cet article ! Je suis moi aussi Marie et également dead fleurette depuis et ton évolution à toi que j’avais déjà remarqué d’ailleurs l’année dernière dans l’article que tu cites.
    J’ai moi-même lu L’art de la simplicité qui en effet comme tu dis vends du rêve : on a envie de tout jeter et trier après l’avoir lu, ce que j’ai d’ailleurs fait en partie mais pas pour les fringues (je n’ai pas encore eu le courage) mais pour d’autres trucs style bibelots, déco…

    Tout ça pour dire que je suis tout à fait d’accord ça ne se fait pas en une journée ce travail sur soi (Rome ne s’est pas faite en un jour comme on dit) et que je trouve ça très positif de se remettre en question et de se laisser le temps pour ça.
    Perso je n’ai pas vraiment eu le courage de trier mes vêtements je pense par peur du regret : jeter des vieux trucs auxquels on s’attache sans raison, ou des vêtements moins vieux mais que l’on ne porte pas, on se dit toujours et si….un jour l’envie me prenait de le reporter !

    Bref bon courage pour ta propre expérience ! C’est très intéressant de la suivre continue comme ça :)
    +++

  11. je te comprends parfaitement. Les choses de la vie font qu’en ce moment je suis forcée de moins consommer et j’avoue qu’en te lisant je vis beaucoup mieux les choses et je relativise, je me sens mieux dans ma façon d’être et de me comporter face a toute cette surconsommation!
    Merci!
    bisous
    http://www.lejardindhyvert.com
    wwwlejardindhyvertleblog.blogs​pot.com

  12. Mais pourquoi te justifies-tu de quoi que ce soit??? une passion ça ne se quantifie pas! Sache qu’il y a plein de mecs craignos qui dépensent 100% de ce qu’ils gagnent dans le tuning et c’est bobonne qui fait les courses!=O. Et quelque part, il est naturel qu’une personne passionnée comme toi se soit lancée dans un blog… Effectivement, tes achats sont hors-normes… Quand j’achète BEAUCOUP, moi c’est que j’ai acheté 10 fringues dans le mois! et là je m’en veux, mais principalement d’un point de vue financier (je n’ai pas les moyens) mais t’en fais pas que si je les avais… hin hin hin (rire sardonique) je me dépêcherais de faire comme toi (smiley béat) Je crois que le principal problème est qu’il ne faut pas confondre épuration du dressing et baisse de ta conso… en fait cela n’a strictement rien à voir. Mais je crois que tu es maintenant bien au clair dans ta tête et que vraiment, tu n’as plus besoin de te justifier de quoi que ce soit! :) continue à nous montrer « tes plus belles trouvailles! »

  13. J’avoue que je n’ai pas tout tout lu, je préfère le vidéos (moi je t’ai bien compris !). Par contre c’est quoi la police que tu utilises sur les photos ?
    Le sac Cora, je l’ai aussi mais je le trouve pourrave, je préfère les Carrefour :p
    Moi je consomme intelligemment niveau fringue parce que je suis encore étudiante et que la majeure partie de ma thune passe dans mon chez moi et dans les sacs … :/

  14. Je comprends tout a fait ta démarche et je trouve ça vraiment bien que tu en parle ici. Pour ma part, j’ai fait le grand tri dans mon armoire, j’ai sorti tous les vetements que je ne portais jamais ou rarement et c’est beaucoup plus clair, je sais de quoi j’ai vraiment besoin. Tu nous parles de ton expérience mais après c’est à chacun
    de faire en fonction de ses besoins et de ses envies…. ou pas.
    Bon je file voir ce livre (« L’art de la simplicité ») dont tout le monde parle, un peu de lecture ça fait pas de mal.
    Dans ton prochain post tu nous parle de cintres ? Oh jdeconne ;)))) Des bisoux et bon week-end !

  15. Merci pour ce post qui fait du bien. On devrait toutes se poser la question: « pourquoi j’achète ce vêtement?  » avant chaque achat. Juste pour voir…
    Sinon il y a aussi la technique du « je n’achète jamais dès que je le vois »; je repose le vêtement et si jamais j’y pense encore demain je l’achète. Eh bien crois moi, 2 fois sur 3 tu l’oublies!
    Maintenant un gros lâchage de temps en temps c’est bon aussi! ;)

  16. Un big up pour cet article! Comme je suis d’accord avec toi!! Je suis en pleine phase de remise en question vis a vis de ma façon de consommer, notamment les fringues. J’ai fait un méga tri dans ma penderie, et au final, quand j’ai constaté le tas que ça faisait, je me suis dit « ah ouais quand même » tellement j’avais accumulé de fringues pour au final porter quoi?… 3 ou 4 pièces dans chaque catégorie (pull, jupes,etc.) qui reviennent tout le temps, des bons basiques quoi.
    Grosse prise de conscience, envie d’acheter des bonnes pièces « durables » que je n’aurais pas envie de revendre parce que j’ai 12 fois les mêmes.
    Je pense que c’est une excellente chose, parce que d’avoir fait le tri comme ça, dans des vêtements, ce qui a priori relève du futile (mais néanmoins utile, se balader a poil dehors laisse béton, surtout avec le temps de mierda qu’on se paye lol), m’a fait du bien d’un point de vue psychologique.
    Tout ça pour dire :
    Merci pour cet article utile Coline ^^

  17. De mon côté j’avais très bien perçu et compris ta démarche, j’ai un peu la même, à une autre échelle, et du coup ça me semblait parfaitement logique que tu cherchais à mieux dépenser mais non pas à ne plus dépenser du tout ! Il ne faut pas tomber dans les extrêmes pour autant !
    J’ai lu « L’art de la simplicité » grâce à Marie et comme toi, ce livre m’a remis les pendules à l’heure. Je m’y réfère souvent et il permet de bien recentrer ses priorités :)
    Question plus « technique » maintenant : où as-tu trouvé tes cintres ? Dans ma penderie, je n’ai aucun cintre coordonné et j’en cherche de jolis mais simples en bois… Comme disait Marie dans sa dernière vidéo, le portant permet de rendre le vêtement bien plus joli ;)
    En tout cas, je n’ai pas du tout trouvé ton article long ou indigeste, au contraire, j’aime vraiment ta démarche et ta volonté de nous inclure, de nous faire partager tes doutes, tes idées …
    Continue comme ça ;)
    Bon week-end

  18. Bonjour Coline !
    Je suis ton blog depuis déjà pas mal de temps, sans n’avoir jamais laissé de commentaires.
    J’ai un peu les mêmes problèmes que toi, je consomme trop, beaucoup trop, mais je n’ai pas encore le courage d’arrêter (ou d’essayer d’arrêter), étant donné que la plupart du temps, ce sont mes parents que me paient tout …
    Donc je suis très admirative de ce que tu fais.

  19. J’aurais deux réactions à ça. Déjà si tu adoptais la démarche de dead fleurette et compagnie, ça ne serait plus toi. Pas sûr que je te suivrais et perso j’ai du mal avec ces extrêmes, dont je ne vois pas vraiment l’utilité à long terme. Je n’aime pas trop cet aspect « je montre au monde entier comme je fais les choses bien, des défis mode anti consommation, etc ». On peut admirer certes, mais moi ça ne me fait pas rêver. En-dehors de cela, je ne sais pas comment elles vivent. Si je te suis c’est aussi pour tes nouveautés, tes idées, ta pêche, ton style. J’ai pas envie que ton blog s’endorme ;-)
    L’autre chose c’est que je pige pas les filles qui te comprennent pas. Déjà tu t’es expliquée hyper clairement et plusieurs fois, donc qu’elles revoient leur manière de te lire avant de critiquer. Ensuite, ce qui me gêne c’est ces gens qui critiquent la sur-consommation modesque – alors qu’elles viennent lire les blogs mode tous les jours, allô? – et beaucoup sont sûrement de celles qui ressortent avec des sacs h&m pleins de m*! enfin, y a pas que les habits!!! Le fait de bouffer de la viande, des cochonneries, de posséder une voiture et de rouler avec – parce que les gens veulent une maison individuelle et donc vont à la campagne et donc ont « besoin d’une voiture (super excuse) – je trouve que là niveau consommatiob débile et pas responsable, on atteint des sommets, cette consommation là, individuelle et égoïste a mité le paysage français et son urbanisme et est irreversible, et génère une pollution terrible. Mais ça pourtant, ça reste le modèle à atteindre par le citoyen lambda, logique et peu remis en question, le rêve et le but à atteindre dans l’évolution d’une vie. Alors c’est pas parce que tu nous éclates avec tes superbes fringues, qui se de plus en plus clean de surcroît, que les gens peuvent se permettre des remarques pareilles!

  20. Moi je trouve que tu as raison de te faire plaisir, après tout qd on achète, on fait vivre les commerçants non ? (auto-persuasion ;)).
    Perso, si j’avais un plus gros budget j’achèterai bcp + de fringues, chacun gère en fonction de ses moyens et pourquoi devrait-on se justifier ?

    Passe une bonne journée Coline, bises !

  21. Je continue de penser que la sensation de « bien-être » va de pair avec un nombre limité de pièces achetées.
    Pour l’avoir vécu, je n’ai jamais éprouvé autant de culpabilité et de gêne qu’à l’époque où j’achetais énormément et n’importe quoi, alors que depuis que je me fixe quelques règles, comme par exemple me limiter à 4 achats par saison, je prends un réel plaisir à réfléchir à quoi choisir et surtout je me projette dans la durée avec des articles de qualité dont le style me correspond vraiment.

    Je ne suis pas en train de juger le fait que tu achètes beaucoup, je pense en revanche que cette pratique ne t’apporte pas le plaisir que tu souhaiterais, du moins aujourd’hui, et c’est la raison pour laquelle tu as du mal à te défaire de l’idée d’acheter moins.

    Tu le dis toi-même dans ton post, tu as acheté des centaines de vêtements mais aujourd’hui tu ne te sens pas nécessairement épanouie avec, au contraire, tu sembles embarrassée par eux, oppressée par tous ces trucs… je reprends l’exemple de ton post intitulé « En ce moment » car il est très révélateur de la façon dont tu penses encore, tu as sélectionné des articles que tu as déjà dans des coloris différents … pour moi, se constituer un dressing « idéal » c’est justement choisir une belle pièce de chaque catégorie de vêtements et ne pas démultiplier à l’infini les mêmes affaires. A quoi servent 15 paires de bottines ?

    Le plaisir vient quand on regarde une pièce et qu’on sait qu’elle est spéciale car unique ou limitée dans son dressing, moi je me dis en regardant mes manteaux, ça c’est mon manteau noir en laine bouillie, belle qualité, belle coupe, acheté en soldes, ou encore ça c’est mon manteau gris mi-laine mi-alpaga acheté en soldes et je ressens une grande satisfaction à avoir fait ces choix spécifiques et zapper tout le reste car moins adapté.

    Voilà un article très intéressant qui amène à réfléchir http://observers.france24.com/fr/content/20110221-echapper-diktat-mode-une-bloggeuse-decide-porter-meme-robe-pendant

    Il ne s’agit pas de reproduire cette expérience mais de comprendre ce que dit la jeune bloggeuse qui l’a menée (infos sur le blog http://onedressprotest.com/page/2/) dans le rapport de chacun aux vêtements, à la manière dont nous sommes perçus à travers les vêtements et à la manière dont nous pouvons être « esclaves » des vêtements.

    Elle a éprouvé une véritable libération en faisant ça. Il est important de se poser la question de la compulsion, car c’est bien de cela qu’il s’agit, pourquoi acheter autant de fringues? et pourquoi je ne suis pas bien en achetant autant de fringues? tu as déjà répondu à certaines de ces questions mais ce que je vois ici, c’est que tu redoutes véritablement de prendre une mesure « radicale » en limitant le nombre de pièces achetées alors que finalement c’est la clé du bien-être, l’accumulation est la conséquence de la société de consommation et de la mondialisation mais avoir toujours plus n’est pas gage d’être épanouie ou heureux, c’est juste que le marketing est parvenu à son but en laissant penser qu’on a besoin de toujours plus. Puisque tu as des considérations éthiques et environnementales (cf. l’origine des articles), va jusqu’au bout de ta réflexion et sélectionne de vraies belles choses durables. Il faut essayer pour comprendre, je suis étonnée que tu penses que c’est perdu d’avance pour toi de passer à des choix plus limités car c’est contradictoire avec la démarche même que tu as entrepris, faire le tri dans ton dressing est la clé, d’ailleurs la photo de ton armoire est belle, elle est le reflet évident de ton changement de façon de penser, mais selon moi elle n’est que la 1ère étape d’une longue route ;-)

  22. OH la la, comme je te comprends en lisant cette page!! moi aussi je ressent bien souvent une honte et une gêne à la suite d’une crise d’achat, j’ai rattrapé ma frustration en deux années (accès à une indépendance financière) ce qui m’a permis de remplir deux énormes commodes et une penderie!! Je me fais plaisir,il est vrai, j’aime changer de tenue et avoir toujours la fringue un peu originale (comme beaucoup de filles!!), mais voila j’ai parfois l’impression, et la crainte surtout, de devenir complètement futile!! Au départ le shopping c’était comme le chocolat c’est à dire une sorte de refuge lors de coup de blues, mais maintenant c’est plutôt quotidiennement, comme un fumeur et sa cigarette. Je pense que la facilité de la CB, (un jour il faudrait que je compte combien de fois je dit « en carte svp » un jour de shopping!!) nous aide pas à réfréner nos envies modesques. Il est vrai que cela soulage de voir qu’on est pas seule dans cette situation et que bien souvent on fini par se calmer. Sans doute est-ce notre consommation qui évolue et prend en maturité tout comme nous. Tout cela pour te dire merci, merci pour ton blog et merci de parler de tout cela.
    bonne continuation à toi

  23. Bonjour Coline !

    J’ai tout lu !! ;)
    C’est très bien dit je trouve, je comprend qu’en video ça devait être horrible a faire !
    Juste pour te dire que comme Marie je trouve que les cintres en bois c’est vraiment le top, magnifique penderie !!! ;D

    Bonne journée !!

    PS: A quand une video pour la recette du rouge a lèvre bio ??!!! hihi

  24. Love sur toi et ta franchise.
    Sans déconner, j’aime, quoi !

    T’y crois que j’me suis lancé le défi de ne rien acheter pendant six mois ?
    Ben si.
    Juste j’ai le droit d’en recevoir en cadals pour mon anniv’ en Octobre. Mais même pas à Noël.
    Bon en même temps, c’est pas comme si devais faire pendant ce temps avec deux pauvres tees et un jean (Samedi confession : j’ai un dressing à faire pâlir une blogueuse mode)(euh une blogueuse mode plutot baba rock ‘n louze hein).
    J’ai trié plein de fois, donné à mes frangines (des trucs neufs même), épuré, mais pas au point d’Une chic fille.
    Le but étant de vrt m’approprier ce dressing. Et de me rendre compte que fouyaya y a large de quoi faire pendant un bail.

    Six mois…

  25. « 4 ou 5 pièces par saison »::j’ai envie de dire waouw…quoique ça dépend si on compte 4 saisons (donc 20 pièces par an,ça va,surtout si c’est des beaux trucs)ou 2 comme pour les collecs de mode: là,bon,ahem…

  26. Hello Miss!

    Tout d’abord je tenais à te rassurer : le fait d’aborder ces questions de fond, ça ne me « plombe » pas le moral, au contraire, je trouve ça hyper intéressant d’aborder cet aspect essentiel; ce questionnement constitue une valeur ajoutée à ton blog, le rend tout simplement plus riche.

    Je pense que tu as de nombreuses raisons de ne PAS CULPABILISER!!! En effet, nombre de personnes n’ont pas cette prise de conscience( liée à la surconsommation) avant d’avoir un certain âge, une certaine expérience, etc. Tu fais donc preuve de maturité en te posant ces questions dès aujourd’hui.

    Je te passe le récit de mon expérience perso, parce que tu vas louper ton avion. (C’est dans 5 jours? Oui oui c’est bien ce que je dis) mais je me reconnais beaucoup dans tes propos. Et ça rassure.
    Ne plus du tout acheter de fringues n’est à mon sens pas une solution, car cela eut générer une frustration immense et provoquer des dégâts (gros craquage non contrôlé).

    J’ai appris à hiérarchiser et à devenir « difficile » : je n’achète plus que les pièces que je juge « idéales », en terme de coupe, couleur, confort, qualité de facture, prix également… (ça réduit le choix considérablement ce dernier critère!!)

    J’ai cru comprendre que tu prenais le temps de réféchir quand tu achetais, et ça c’est juste LA BASE! Dès lors qu’il y a prise de temps pour réfléchir, on est plus dans la compulsion*, on est dans le choix assumé. Et cet achat doit devenir une satisfaction et non une source de culpabilité.(*Parce que le vrai truc trop foireux,trop dangereux et trop blasant, c’est de tomber dans la compulsion).

    Le fait d’aimer les fringues fait partie de ta personnalité, c’est une partie de ta créativité que tu exprimes, et donc c’est lié à ton identité. Remettre en cause ce que l’on est, ce que l’on aime, ça peut aussi conduire à un mal être*. (et oui dur dur à trouver le juste milieu!) Maintenant faut juste que tu continues ton « travail » en vue d’atteindre le stade du « sans regret, tout ce que j’ai j’le kiffe et j’le mets »; (en revanche il faut être tolérant envers soi même, car ça fait longtemps qie j’ai entammé ce travail et il m’arrive encore de commettre des petites erreurs).
    (*Attention là je ne t’encourage pas du tout à consommer, ce n’est pas le sens de mon propos!)
    Je pense que ce qui peut aider à un peu moins consommer de fringue, c’est aussi le « faire soi-même », je suis entièrement d’accord avec ce que tu disais par rapport à ton jardin. « Il faut cultiver son jardin » concluait Voltaire vers la fin de sa vie.

    Faut se projeter plus loin, penser aux vrais rêves que l’on a envie de réaliser, et surtout pas s’isoler, car ennui= le terreau de la surconsommation comme vous disiez si bien, la Chic Fille et toi.

    Bonne journée Coline

  27. Je te comprends, j’ai moi aussi cette attitude d’entasser les fringues, les pièces et de me sentir mal à la fin..Je l’ai d’autant plus constaté lors de mon récent déménagement, en empaquetant les vêtements et en constatant qu’ils représentaient plus de la moitié des cartons..Mais comme toi, je me dis qu’il est impossible que j’arrête de consommer net. Et l’idée d’acheter juste 4 ou 5 pièces par saison m’est juste inimaginable. Résultat, je suis aussi dans ce process où je me demande comment freiner ma consommation et m’en porter mieux (et mon compte également!)

    Bref, tout ça pour dire que tu as eu raison d’écrire cet article, d’en parler avec tes lectrices et je pense que les messages de certaines d’entre elles te feront du bien :)

    Bisous,
    Amélie

    http://www.sogirlyblog.com

  28. Bah moi comme d’hab’ je bifurque du sujet:
    j’aime ce tri de dressing! En te lisant à chaque fois je me sens moins seule dans mon ras de marrée de vêtements. Maintenant que j’habite dans très très petit à paris mon dressing s’est vu réduit de plus de la moitié! Et tout y est rangé par style: t-shirt – robes etc… et par couleur! Oui madame :D

  29. J’ai acheté « l’éloge de la simplicité » et j’ai été un peu déçue.Ce livre s’adresse largement aux CSP+ comme on dit,déjà,des conseils comme expliquer qu’il vaut mieux attendre de pouvoir s’offrir un canapé de marque et ne pas en acheter un bon marché « en attendant »,je connais quelques smicards qui vont regarder leur télé assis sur la moquette pendant 20 ans,ahem.
    Pareil pour le sac,perso,je n’ai pas les moyens d’avoir un Balenciaga à 1000 boules(allez,j’ai juste un pov’ Darel à 250,pfff)
    Quand à ses conseils de régime,OUHLA! « jeûner et le moyen le plus rapide de perdre du poids », »jeûner donner l’haleine fraîche »…euh…et celle-là,aussi,elle est bonne: « à chaque repas ne mangez pas plus que la taille de votre poing ».Mouais…c’est plus de la simplicité,là,c’est de l’anorexie!
    Bref,je la trouve trop extrème et donneuse de leçons et ça m’a déplu MAIS(oui:: MAIS): je reconnais,j’admets et je concède (oui,j’ai beaucoup de vocabulaire) que ce bouquin peut donner des pistes pour consommer mieux,se libérer de certaines contraintes débiles,se débarasser des choses qui nous encombrent la tête et la maison.
    Disons que j’en garde un quart…allez un tiers.

  30. Hello !

    Je t’admire bcp par les initiatives que tu prends au niveau de tes fringues.. J’aimerai bcp une vidéo make-up avant ton départ, je sais que tu dois etre occuper par ton voyage, les valises et tout sa ! :) Il y a l’air d’avoir de très jolies trucs dans les fringues que tu vent et aussi dans ceux du stand by :p

    Voilà voilà, une bonne aprés midi, bises ! :)

  31. Salut!

    Je suis ton blog depuis un petit moment mais je n’ai jamais laissé de commentaires. Je viens ici tous les jours et j’adore :)
    Je ne consomme pas autant que toi (je n’ai pas de salaires!!) et ne me retrouve pas (encore) face à ton problème. Ceci dit, réduire ta consommation de 60 fringues à 30, c’est réduire de moitié, donc moi je dis félicitations!!!

    A bientôt :)

  32. Je cite :

    « J’admire beaucoup les personnes comme Marie ou l’auteur de Dead Fleurette qui trouvent la « force » de prendre des décisions extrêmes comme « je n’achèterais plus que 4 ou 5 pièces par saison ». Pour moi c’est une véritable preuve de courage et je suis pleine d’admiration.

    Malheureusement, à l’heure actuelle je me sens incapable de prendre la même voie et, de surcroît, je n’en ai pas l’envie réelle. »

    TROP DURE, la vie. Mais genre t’as pas honte ? Vivons-nous dans le même monde ? Tu prends le métro parfois ? Es-tu de ces gens qui détournent la tête quand ils voient ces « gens » station St-Michel en pensant à ton petit billet-blog ridicule que tu vas poster le soir-même ? Franchement, autant pas être hypocrite ou faire la nana pseudo mal-à-l’aise pour se donner bonne conscience, c’est pire que tout et encore + indécent. Je te conseille juste de switcher de Gulli vers I-Télé pour voir le monde dans lequel on vit, descends de ta tour d’argent pour voir de plus près les gens qui méritent VRAIMENT l’admiration de leurs prochains. Parce que le monde des Bisounours / bloggeuses mode – t’as vu je suis in, c’est pas la vraie vie, c’est un microcosme qui vit hors du temps mais qui n’est pas dans l’air du temps. Jamais.

    Je sais que tu ne publieras pas le comm, mais c’est pas grave, je tenais à te vomir un peu de ma Bavaria sur ta robe Free People. J’essaierai de vomir du Roederer la prochaine fois, je ferai l’effort, promis. Bonne journée.

  33. J’admire ta motivation et ton avancée par rapport à ton objectif, sincerement parce que j’en manque cruellement, pour des problèmes tout autres je l’avoue mais si j’avais au moins ta motivation je serai heureuse bref. je pense que je te comprend un peu car si j’avais les moyens je serai tout à fait comme toi, c’est vrai que c’est tellement agréable d’acheter des choses (j’ai l’impression d’être un monstre en disant ça mais bon –‘) et donc ba euh je voulais te dire bravo et je pense que je lirai L’art de la simplicité car j’en aurai bien besoin.
    C’est toujours un réel plaisir de lire ton blog Coline, quelque soit le sujet de l’article du jour, c’est mon petit moment privilégié de la journée et c’est moins dur pour ceux qui cherchent aussi à avancer et évoluer de constater qu’il y a des gens qui font pareil, c’est comme un soutien supplémentaire. Donc tout simplement merci Coline :).
    Aucun lien, mais j’ai pensé à toi dernièrement car j’étais dans l’est de la France, et j’ai eu froid alors que je n’avais que des affaires d’été NATURELLEMENT! ><

  34. Je trouve toujours beaucoup d’intérêt et de plaisir à lire tes articles sur la consommation car ça me rappelle (en même temps que mes propres tendances) les examens de consciences de « l’accro du shopping » de sophie kinsella (je sais, j’ai une culture livre de plage… impressionnante). En même temps que tu t’interroges tu nous donnes l’occasion de nous positionner et de nous interroger par la même occasion car, ça n’est plus un secret pour personne, nous sommes dans une société de consommation où la tentation est partout. Pour qui aime le shopping (et je ne connais pas beaucoup de filles qui y soient réfractaires à 100%), les appels ne manquent pas. Pubs, promo, soldes, nouvelles collections, défilés, magazines, ça peut parfois tourner au harcèlement. Et c’est pour ça que je pense qu’il est d’autant plus difficile (mais Nécessaire) de réviser sa consommation à la baisse… et consommer, comme tu le disais plus haut, intelligemment.
    La semaine dernière tu nous parlais des fameux « 30 jours » et, séduite par l’idée, je l’ai un peu reprise à ma sauce en « m’astreignant » à 30 jours de « non-shopping »… et même si ça n’a rien d’insurmontable, je trouve l’expérience assez profitable… car finalement, la majorité des choses qui pourraient à la rigueur me « tenter » sont finalement totalement superflues.

    En bref, comme tu le disais, tout est relatif, tout le monde ne voit pas la consommation de la même façon mais c’est toujours enrichissant de pouvoir lire d’autres expériences…

  35. merci pour cette mise au point et je me reconnais un peu dans tout ce que tu raconte car moi je n’ai pas encore commencé e travail j’en suis juste à l’étape ouje m’en rnds comptes que je surconsomme… j’achète pour acheter encore des fois je me pose mm la question de consulter pour achats compulsifs…
    donc je ne te jugerai en aucun cas!
    je suis dc en plein travail et de vous lire toi marie et dead fleurette va bcp m’aider je crois

  36. j’aime beaucoup cet article vraiment et je suis sure que tu es sur la bonne voie vers ton objectif de mieux consommer, quand je vois la photo d’une partie de ton dressing je me dit que c’est pour ma pars a totalité du miens et que j’en suis relativement satisfaite et que j’arrive à m’habiller sans problèmes et tu sûre que tu n’arriverais pas à regrouper toutes tes fringues (les mieux evidemment) dans cette partie du dressing et seulement dans celle çi, car après tout je suppose que comme bcp d’entre nous tu porte souvent les même fringues au final (celle que tu aime particulièrement)?
    Bises

  37. Tiens, j’ai le même sac Cora que toi ;)

    Jusque là, je n’ai que tres rarement reagi sur tes articles à propos de ta consommation mais cette fois ci, je pars pour un long monologue :-)
    Je te l’avais dis sur facebook et je vais me répéter ici mais moi j’ai très bien compris ce que tu cherches à faire. Tout simplement parce que je fais à peu près la même chose mais à plus petit échelle (moins d’achats et de depenses pour moi). De la même manière que toi, je n’ai pas décidé d’arrêter de consommer, tout simplement parce que j’adore ça. J’adore acheter, j’adore dépenser, j’adore avoir de nouvelles choses. Mais je pense qu’il est important, désormais que j’apprécie ce que j’achète et surtout dans une moindre mesure. Parce qu’il m’arrivait même de depenser de l’argent que je n’avais plus. Quand on y pense … c’est juste hallucinant d’en arriver là. Donc, fini les razzia de 2h chez H&M où je ressors avec plus de 100€ de merde (4 tee shirts blancs alors que j’en ai deja 4 a la maison, par exemple …).
    Pour essayer d’avancer dans mon rapport à la consommation, j’ai différentes astuces. Les mêmes que les tiennes vu ce que j’ai pu voir dans tes précédentes vidéos ;) Je me pose toujours la question de savoir si j’en ai vraiment besoin ou pas, que ce soit des chaussures, un sac, ne fringue mais aussi des petits objets divers, de la deco, … Et une tonne d’autre conneries. Je suis un panier percé et même si j’ai 2 € dans mon porte monnaie, il faut que j’achète une merde.
    Maintenant, j’attends très souvent avant d’acheter un produit et si vraiment je continue d’y penser et que j’en ai très envie, je me l’offre mais j’arrête la spontanéité. Je le fais encore mais occasionnellement. J’essaye d’avoir des achats plus réfléchis, de manière générale.

    Je tri aussi bcp depuis un certain temps et courant aout, je compte mettre bcp de choses en vente et/ou donner encore une fois.
    Ca fait un bien fou de vider et d’épurer. On se sent comme libéré. C’est fou comme parfois on se sent étouffé sous le poids de toutes ces affaires qui nous entourent. Pour ma part, toute cette histoire à commencer le 1er janvier de cette année. J’ai eu une lumière, une sorte de petage de plomb, besoin d’air, besoin de changement, … J’ai tout mis par terre dans une pièce. J’avais fais un gros tri et, depuis, je fais du tri par vague … Comme toi, je garde parfois des sacs ou des cartons en « stand by » pour voir si j’en ai besoin et je vire ou je garde quelques temps plus tard.

    Dès lundi, mon chéri n’est plus en vacances donc je pars pour une semaine de gros tri. J’ai décidé qu’a la fin de la semaine, tout devait être trié (fringues, deco, vaisselle, …) J’ai un tout petit appart donc très peu de choses bien sur, enfin bcp trop malgré tout. Ma chambre ne ressemble plus a une chambre et j’ai du mal a accéder a la fenêtre et à une partie du dressing -_- Des tas de vêtements s’amoncellent partout (c’est horrible), des chaussures dans tous les recoins (et pourtant j’en ai peu). Je ne trouve même plus un simple jean’s. Au secours, je vais mourir sous mes affaires. J’ai même un cuit vapeur, une chaine hi-fi et un radiateur d’appoint a vendre qui traine dans ma chambre … Tu vois, il n’y a pas que des fringues, c’est la cata :/ Et je ne parle pas des cartons restés dans le garage de mes grands parents et de chez mes beaux parents par manque de place chez moi … Bref, la semaine prochaine, j’ai un super programme comme tu vois.

    Dsl pour ce long monologue mais peut etre te sens tu moins seule désormais ? ^_^

  38. Je suis touchée par ton article, je trouve très humble ta façon de te mettre à nu de la sorte, et très courageux qui plus est. Cela rend ce blog encore plus « humain »,et ça permet d’aborder la face « honteuse » de toute fashion addict : le côté consumériste…. Je me retrouve complètement dans ton article, et je voulais te faire part de ma façon à moi de gérer cela : pour ma part, je suis à fond dans la fringue d’occasion, cela me coute moins cher, et puis c’est aussi je pense une façon écolo et intelligente de consommer, c’est du recyclage en quelque sorte! Enfin, moi, ça me déculpabilise! Et je revends asussi, souvent, dons en fait j’essaye de ne réinvestir que ce que j’ai gagné en revendant, ce qui me permet de respecter un budget, et je ne touche pas à mon salaire. j’adore chiner dans les brocantes, sur ebay, rechercher la fringue vintage que personne n’aura, même si de temps en temps je m’autorise une petite virée en magasin… Je ne doit pas être la seule, je pense que c’est une tendance qui se répend de plus en plus. Enfin voilà, c’était mon temoignage perso, à chacun son truc pour gérer ses névroses et ses achats compulsifs!

  39. @Meryl: Tant mieux alors! C’est le genre de commentaires qui me font extrêmement plaisir :):)

    @Mathilde: Je n’ai pas pris certains commentaires reçus comme des jugements ou comme des remarques « agressives ». J’ai juste constaté que je n’avais pas été claire en fait. Par contre nous sommes d’accord sur tout le reste et je ne peux QUE te conseiller ce livre. Il ne parle évidemment pas que d’histoires de penderie mais aussi d’intérieur, de santé, de beauté. Une mine d’or :)

    @Souf: J’ai beaucoup aimé ton commentaire :) Pour mon cas je ne pense pas qu’il s’agisse vraiment de « collection » car je m’attache très peu aux vêtements (mis à part quelques exceptions) et mon but est réellement d’avoir des choses que j’aime et que je porte. Simple vu comme ça, non? ;) Comme tu el dis si justement, c’est très personnel et ça se passe « à l’intérieur » :)

    @Anne: Autant te dire que des douches froides du genre j’en ai pris un paquet! Moi qui veut changer de bagnole depuis des mois, j’ai juste envie de me foutre des baffes -____-‘

    @Mariiine: Ah oui, la fameuse… Perso je pense que ça dépend de chacun. Comme je le dit un peu au dessus, je m’attache très peu aux vêtements etc. Ce ne sont que du cuir, du tissu à mes yeux, ça n’a pas de « valeur » particulière et je juge que rien n’est irremplaçable (ou presque!). J’ai eu du ma aussi, durant longtemps, à me séparer des choses mais au final c’est une question de choix et d’envies :)

    @Martine k: Yes je le ferais dès la rentrée! Chez ikea, oui, j’ai trouvé ce dont j’avais besoin. Une nouvelle armoire, une petite commode, un miroir (je n’avais pas de miroir dans mon dressing quand même, au secours °___°) et des cintres :)

    @Fyz: « Zou galinette » ahahah!!! J’adooooore :D Et oui, entièrement d’accord avec toi! C’est en partie pour ça que j’adoooore faire ma valise et partir en vacances. Tout est plus simple :)

    @Athena: MErci pour ton lien, je file voir ça dès que j’ai un peu de temps :)

    @Hélène: Bizarrement je SAVAIS que ça allait te plaire, ahahah!!

    @Agatano: J’en reparlerais, ne t’inquiète pas :) Peut être juste de façon un poil moins récurrente ;)

    @Cycy: Même chose que Mariine :) Je pense qu’en matière de sapes, les regrets ça peut difficilement exister. Il y évidemment les choses un peu rares que l’on peut posséder ou qui nous ont été offertes (ou comment, moi, je garde un sac que je n’ai pas porté depuis 3 ans parce que c’est mon mec qui me l’a offert ;)) et auxquelles ont tient tout particulièrement mais au dela de ça je pense que déjà, si l’idée de se séparer de quelque chose fait son apparition c’est qu’on ne regrettera pas. Avec tout ce que j’ai vendu cette dernière année, crois moi, rien ne me manque :)

    @Laeti: Arf, y être contrainte ne doit pas être évident mais si mon histoire peut t’aider alors tant mieux tant mieux :D

    @La fille normale: Je ne me justifie pas, je ne fais qu’expliquer les choses car je juge important qu’elles soient claires, autant pour moi que pour vous, pour que je (et « on » même) puisse avancer.
    Les choses sont un poil plus compliquées qu’une histoire de « passion » dans mon cas car déjà je ne considère pas les vêtements comme une passion mais comme un simple plaisir parmi tant d’autre dans ma vie. Et au dela de ça il y a une réflexion un peu écologique derrière tout ça et surtout beaucoup d’argent gaspillé.
    Je parle en mon nom évidemment et je sais que beaucoup de personnes n’ont pas la même vision des choses que moi (ou Marie ou Dead Fleurette). Nous sommes toutes différentes :)

    @Marie: Elle s’appelle Boutique je crois, dispo sur Dafont :) Et merde moi j’ai pas de Carrefour chez moi, la lose ahah^^

    @Nana: ahah :) Tu rigoles tu rigoles mais c’est très important, comme l’a dit Marie, les cintres :) Et comme tu dis, tout ça est très personnel et chacun doit faire au mieux, e fonction de SES envies et de SES convictions.

    @Crouchette: On est d’accord. Lorsque je n’achète pas de suit je n’ai souvent aucun regret. Mais parfois si, ahah :) Difficile de faire la part des choses…

    @Poleen: Chez Ikea! Ils les vendent par lot de 6 ou 8 pour quelques euros :)

    @Miffy: J’aurais du le préciser mais je n’ai pas été « critiquée », je n’ai pas reçu d’attaques rapport à tout ça. Simplement des constatations de lectrices qui m’ont donné l’impression que je n’étais pas claire :) Je te suis parfaitement sur le point des « extrêmes ». Ce n’est pas du tout dans ma nature d’être quelqu’un d’extrémiste, je suis plutot du genre à relativiser pour tout et n’importe quoi (trop, d’ailleurs, ahem… ;)) donc j serais incapable de faire la même chose. Toujours est-il que j’admire et que je ne crois pas que ces actes soient réalisés dans le but de, je simplifie, se « vanter ». Je crois que certaines personnes ont besoin d’en arriver à des extrêmes alors que d’autres non :)

    @Sofy: Tu plaisantes mais c’est pas faux non plus, pour le commerce; Si tout le monde arrête d’acheter on va rapidement être dans la merde, ahah ;)

    @Severi: Alors attention, aujourd’hui je me sens TRES bien dans mon dressing :) Suite à ces nombreux tri j’ai gardé uniquement le « meilleur », ce qui me va bien et je m’habille facilement, sans plus aucune prise de tête. Ce que tu dis n’est pas faux mais malgré tout je continue à penser que chacun doit trouver SON équilibre.
    Continuer à acheter ne me pose pas de problème. Simplement je réfléchi plus et surtout, je ne veux pas « dépasser » certain nombres de choses que je possède. Exemple pour les chaussures. Si j’ai envie d’une nouvelle paire de bottines,s achant que j’en ai déjà pas mal et bien je m’impose d’en revendre une paire. Pareil pour les sacs, les montres mais un peu moins pour les vêtements, c’est vrai. Toujours est-il que lorsque j’achète de nouvelles choses, quasiment de suite après je vais faire une mise à jour du vide dressing pour faire un « roulement » et ne pas entasser.
    Aujourd’hui j’achète encore des choses mais je ne me sens pas « mal » après l’avoir fait.
    Et surtout, EVIDEMMENT que je revois tout à la baisse! J’ai déjà beaucoup de choses dans mon dressing, beaucoup de très bonne qualité et que j’adore donc je sais que je n’ai « besoin » de rien.
    Mais toujours est-il que le plaisir d’acheter est toujours présent et que je ne souhaite pas m’n séparer comme je n’ai pas envie, par exemple, d’arrêter de prendre un verre de vin quand je vais au resto même si je sais que je vais boire la moitié parce qu’au delà je serais bourrée ahah ;)

    @Bulle: Ouh la je ne suis pas encore prête à me lancer dans une telle fabrication! Mais un jour, sûrement :)

    @Folie Privée: Il me semble que j’avais vu ça quelque part. Mon chapeau bas, m’dame! J’ai déjà pensé à le faire pendant 1 mois mais je suis une chie dans le froc… ;)

    @Anneso: Je pense que c’est par saison « été/automne/hiver… ». Sinon, ça craint VRAIMENT ahah ^^

    @Rose k: ahahah!!! le coup de l’avion, j’adooooore :D J’approuve le « j’ai appris à devenir difficile » car c’est un peu ce que je suis en train de devenir. Une chieuse, quoi (ça tombe bien, c’est tout moi, uhuh ^^). Si un mini truc cloche sur une fringue, je zappe. Et soudainement, nettement moins de choses me plaisent!
    Enfin pour ce qui est du point de la personnalité et du mal être, je suis 100% d’accord. Se priver d’une « partie de soi » (ouais, c’st un peu abusé mais tu comprends l’idée j’en suis sûre ;)) c’est difficile à vivre et personne ne devrait avoir à le faire.

    @Amélie: Je ne te raconte même pas à quoi ressemblait MON déménagement il y a 3 ans °___° Pour les façons de « freiner », ça prend du temps comme je l’ai dit mais si on en a vraiment envie on y arrive. C’est pas la mer à boire quoi, hein? :)

    @Anneso: Alors là OUI OUI et OUI, je te rejoins à 200%! J’ai adoré ce bouquin mais j’ai oublié de préciser que j’ai adoré uniquement certaines parties. Les passages sur la nutrition sont extrêmement flippants (quoi que pas forcément faux, pour l’histoire de l’estomac qui fait la taille approximative de notre poing). t pour ce qui est de ne pas achetr « en attendant », on est d’accord aussi. Elle a un état d’esprit assez…spécial mais toutes les parties sur les vêtements et l’intérieur sont très bonnes à prendre, de mon avis :)

    @Somno: Ben je prends pas le métro parce que je vis pas à Paris. Par contre j’ai croisé un SDF l’autre jour je lui ai donné une clope. Et oui, j’ai vaguement entendu parler de ces gens qui ont un peu faim dans le nord de l’italie mais bon écoute, chacun sa merde hein, qu’est-ce que tu veux que je te dise d’autre???
    Par contre pour le vomi t’es pas cool, elle est en soie ma robe, va falloir que je l’emmène au pressing et j’ai pas le temps je pars en vacances dans 5 jours et je voulais l’emmener, pffff…..

    @L. Blackstones: AHAHAH!! Bienvenue chez moi ;) Tu comprends mieux pourquoi je suis toujours en jean et en veste du coup, non?

    @Célie: J’aimerais aussi tenter le coup des 30 jours « sans » mais je manque de motivation et je suis surtout bourrée de faiblesses -____-‘

    @Annegaelle: Si tu veux mon avis: nous avons TOUS besoin d’une bonne psychothérapie :)

    @Louise: Ce srait l’idéal effectivement :) A savoir qu’il y a encore une 2ème partie dans cette armoire avec des étagères. Et à côté de ça il y a juste un portant avec mes robes et mes vestes. Ca serait presque possible didonc ^^

    @Lilidiasy: Hey, il est pas TROP CANON ce sac Cora??? ;-) Et oui merci, je me sens bien moins seule ahah :) Bon courage, vraiment, pour tout ça. L’air de rien c’est important de chercher à se sentir bien à tous les niveaux de sa vie. Des plus importants aux plus futiles (comme les cas de dressings ;))

  40. Je comprend ce que tu essaye de faire depuis plusieurs mois déjà.
    Je me reconnais tout à fait même si c’est moins extrême en quantité (enfin je crois :-s).

    Dernièrement je me suis rendu compte à quel point je jetais l’argent par les fenêtres (c’est ce que je pense aujourd’hui des sommes hallucinantes dépensées en fringues et chaussures…surtout chaussures…) pour ces choses qui parfois reste dans le placard sans jamais être portées (ou une fois).
    C’est kler que cette satisfaction d’avoir une nouvelle veste ou un nouveau jean est tellement éphémère…..
    Je pourrais faire tellement de chose avec tout ce que j’ai dépensé. Je trouve aussi que je me suis améliorée quand je vois mon enveloppe des dépenses 2010 (la pire de toute..) et celle de 2011 (même si cette année n’est pas fini). Car oui, je garde tout les tickets de tous mes achats…..Il faudrait d’ailleurs que je fasse le total pour 2010 histoire de me mettre une bonne claque !!!!!!!!!!

    J’essai moi aussi aujourd’hui de dépenser plus qualitatif que quantitatif car même si certaines pièces peuvent nous coûter le même prix que 3 tops et 3 jeans chez Zara, la plupart du temps, nous sommes beaucoup plus satisfaite par ces achats la…belle matière, coupe original……

    J’espère que tu vas réussir à dépenser moins, dépenser mieux et dépenser comme tu le souhaite sans pour autant te sentir coupable !!!

    Moi je commence doucement et mon déménagement va être Un/Le nouveau départ, je le sais !!!

    Bisous Coline, bon week end ;-D

  41. @ SOMNO: Quel ton sermonneur et agressif!!! (et contre-productif). Oui,les dépenses compulsives de fringues,tenez-vous bien,C’EST MOINS GRAVE QUE LA FAMINE EN SOMALIE,OUIII!!! voualà!!! pas du tout DEMAGO!

    Bon, en même temps,on n’est pas sur Rue89,on est sur un blog mode,on parle donc de « problématiques » mode et shopping,eh oui et aussi: les gens dépensent l’argent durement gagné comme ils veulent,ils collectionnent les culottes ou les livres ou les poignées de porte,si ils veulent.
    Beaucoup de choses m’agacent chez certaines blogueuses mode que je trouve parfois trop superficielles et « waow c’est topissime,il me le faut où je meurs » mais,ici,ce débat est justement tout-à-fait intéressant et motivant.
    Moi,depuis que je lis ces articles ici et chez La chic fille,j’ai réfléchi à ma consommation,j’ai trié (et donné)les vêtements que je ne porte pas,j’ai décidé d’y aller mollo désormais,pour autant je n’ai pas l’intention de devenir chiante,moralisatrice,voire intégriste.
    Ce genre de réactions donnent envie de se ruer chez H et M,de s’empiffrer de junk food,de s’abonner à Gala,de regarder avidement le 13 heures de JP Pernaud(oui,là,je vais un peu loin) et de faire un bon bras d’honneur à ceux qui veulent t’expliquer comment on vit « bien ».

  42. Ah lala !
    Quand j’étais plus jeune, je voyais ma soeur consommer beaucoup de vêtements, elle avait une garde robe trois portes (et trois grosses portes !), des cartons remplis de vêtements, des valises mêmes… et j’en rigolais mais ça ne m’empêchait pas d’aller fouiner et de lui piquer certaines pièces car quand j’avais 13 ou même 18 ans, je m’en foutais, je me concentrais sur des trucs futiles qui ne servaient à rien, comme je l’ai si bien dit dans mon blog. Et puis, hop à 19 ans, je ne sais pas trop ce qui m’est arrivée, j’étais lassée de mon image, de mes jean’s que j’avais depuis genre mes 12 ans (car comme je fais toujours 1m45 depuis tout ce temps, ça change rien hein, lol), j’avais envie de plus de confiance en moi. C’est pareil quand on va chez le coiffeur, malgré que je déteste ça, car il faut savoir que mes cheveux et moi, c’est une histoire difficile, surtout ma frange, j’ai beaucoup pleuré parfois (je suis une enfant capricieuse) mais quand ça n’allait pas, j’aimais bien y aller pour qu’on s’occupe de moi. Etctéri ectéra. Maintenant je suis d’accord avec ce que tu dis, moi-même je fais souvent le tri de ce que je porte et ne porte plus et j’essaie de me concentrer sur qui est durable et ne l’est pas mais comme je me lasse ultra vite, c’est dur :( C’est un travail de dur haleine c’est sûr ! Bref, j’en parlerai une autre fois car ça fait lonnnng là ! :)

  43. Depuis le début je te suis complètement dans le mieux consommer, le fait que tu ai amorcé ce changement m’a donné la motivation de le faire aussi. C’était quelque chose qui trottait depuis longtemps dans ma tête sans jamais trouver l’envie de me lancer vraiment. On a toute nos raisons de vouloir mieux ou moins consommer. Je pense que ton blog doit nous servir de support et d’entre aide pour tenir contre la « consommation ennui » ;) mais les motivations qui nous y poussent doivent rester personnelles et adaptatives à chacune.
    Donc Toute derrière Coline et en avant « le mieux consommer »!!!

  44. Chère Coline,

    Je suis ton blog depuis plus d’ un an sans avoir eu le courage de te laisser un commentaire. Je profite donc de cet article pour m’ exécuter ! J’ ai été très sensible aux vidéos « dead fleurette » du blog de Marie. Je trouve son expérience très enrichissante et courageuse !
    Je ne suis pas une « addict de l’ achat compulsif », j’ ai ce que l’ on peut appeler le syndrome du  » j’ hésite entre .. et puis ça.. ». Ce côté un peu chiant de ma personnalité ( vive le gémeaux :) me permet INVOLONTAIREMENT de freiner toute envie compulsive.
    Tout ça pour dire, que je suis très touchée par ce type d’ article mais surtout et avant tout par ta personnalité, et l’envie que tu as de nous faire partager tes questionnements, doutes, envies, coups de coeur..

    C’est donc avec un GRAND plaisir que je click sur ton site, présent dans mes « favoris » pour suivre tes petites aventures ( surtout les vidéos.. ^^) toutes les semaines.

    UNE fidèle lectrice parmi tant d’ autres..

  45. Je me retrouve totalement dans la description que tu fais de ton « ancienne » consommation, et le  » problème » qui en découle.
    Je suis actuellement en plein dedans…je consomme, je surconsomme et je commence vraiment à avoir honte de ce comportement. Chaque mois depuis les 8 derniers mois je me retrouve fauchée et le dressing et shoesing de plus en plus rempli… de chose magnifique que je ne porte jamais car ce sont chaque fois des coups de coeur mais : » Zut j’ai rien qui va avec »..

    C’est vraiment devenu un problème et j’ai beaucoup de mal à prendre sur moi et me retenir d’acheter… et j’ai hooooonte hooooonte hoooooonte!
    Je me suis dit qu’il fallait que je fasse une liste, de ce qu’il me « manque » pour pouvoir mettre tout ce que j’ai dans ma garde robe… et de tenter de m’en tenir à ca.. Mais.. m’y tenir est toute une histoire.

    Tout ca pour dire que je comprends vraiment ta démarche et que consommer à outrance c’est vraiment super malsain, et qu’il faut réagir comme tu le fais.

    Bonne journée!

    Marie

  46. Merci Coline, sincèrement, de partager tout ça avec nous. Même si certaines personnes ne comprennent pas ou critiquent carrément, ce que tu fais est humble et honorable à mes yeux. Et je pense que nous sommes nombreuses à le penser, pas vrai? :-)
    Car comme tu le dit tu te mets « à nu » et je pense que ça ne doit pas être évident quand on tient un blog beaucoup visité comme le tien. Et même s’il y a évidemment plus grave dans la vie comme tu le dit il faut parfois prendre du recul et savoir remettre les choses en ordre quand ça dérape. Je pense que tu es réellement sur la bonne voie et ton raisonnement me semble plein de bon sens.

  47. Tiens, tu as publié mon com ? Ton courage t’honore, j’aurais compris que tu le fasses pas cette fois !^^

    En fait t’es une super-fille ! :-*

  48. Je comprends tout à fait ton choix de ne pas arrêter de consommer. Moi-même (même si je consomme moins que toi), je me vois mal arrêter de consommer du jour au lendemain, ce serait HORRIBLE si on me disait que je ne pouvais plus faire de shopping. Bref, j’ai tout de même une légère incompréhesion (voire un léger désaccord ?) : je ne comprends pas trop a quoi ca sert d’acheter des vêtemens puis hop, d’en avoir marre et d’opter pour la facilité en les vendant (sauf bien sûr dans le cas particulier où ces vêtements sont une « honte » que tu as achetés pendant la période où tu achetais un peu n’importe quoi, cad avant le 16 aout 2010 environ). Donc ma question est :
    tout ce que tu vends/ce dont tu te débarasses actuellement, ce sont des choses achetées avant avoir voulu consommer intelligemment, ou AUSSI des vêtements que tu aurais acheté depuis le 16 aout 2010 (c’est a dire le moment où tu t’es faite de vraies réflexions) ?

  49. Coline, je ne peux être que bien placée pour comprendre ce que tu fais depuis 6 mois, et surtout la manière dont tu fais ce tri.
    En effet, depuis que j’ai mon blog (et même un peu avant), je me suis fixée le même objectif, et ma conclusion a été très simple : « ma fille, fait des wishlist que tu garderas un mois avant d’acheter quoi que ce soit qui se trouve dessus, afin de voir si ce n’est pas un coup de tête. De même, achète-toi des basiques pas forcément chers, mais de beaux bijoux et accessoires pour en faire de belles tenues. »
    ça fait un peu « les 10 commandements de la sap’  » cette histoire mais ça résume bien.
    En gros, je préfère de loin acheter des basiques, et mettre le prix dans des chaussures ou des accessoires, ça se vaut largement (et je me lasse de rien, je ne jette plus du tout).
    De même, au début où je suivais la « blogosphère » (que je n’aime pas ce mot, ça fait secte ^^), et que je flashais sur une de tes fringues, ça m’est arrivée d’en commander 2 ou 3 que tu avais, et de me rendre compte que ce qui était beau sur les autres, ne l’était pas forcément sur moi !
    Tout ça pour dire que c’est long de se connaitre, de trouver son style, d’accepter que tout ne nous aille pas, et de prendre en compte notre morphologie… Enfin, plein de choses comme ça :)

    J’espère que ça n’a pas été long, chiant et flou ;)
    Bonne continuation Coline !

    Manon

  50. Je viens de faire un post un peu sur ce thème très actuel qui sera bientôt publié. Perso, je n’ose même pas compabiliser tous mes achats, j’en ai des palpitations rien que d’y penser. Régulièrement, l’idée même d’acheter m’écoeure. C’est dans ces moments-là que je me dis que c’est grave… Sans chercher à tenter l’expérience, je vais essayer de me cantonner à l’achat de belles pièces et de ne plus succomber à des vêtements « trop jolis » (et parfois si improbables !)
    Et j’ai d’autant intérêt à le faire que je vais connaître deux années sans vrais revenus !
    Je n’ai pas non plus envie de te féliciter ou quoique ce soit mais je trouve ça très bien d’avoir conscience de ses travers et de chercher à les corriger.
    Pour ce qui est des gens qui trouvent que tu vis dans le monde des bisounours… Il est vrai que moi-même j’hallucine parfois du prix de tes achats mais chacun peut bien faire avec ses moyens après tout (même si des fois, ben, j’suis trop jalouse !!)
    Bonne journée Coline !

  51. Bonjour Coline,

    Je voulais te dire que je suis très contente d’être tombée sur ton blog il y a un an car il m’a aidé à réaliser pleins de choses mine de rien. Depuis que je te suis (tout les jours), j’ai osé faire une permanente alors que j’hésitais depuis 3 longues années à me lancer, j’ai arrété de croire qu’être belle c’était forcément être tirée à quatres épingles avec la jupe et le maquillage impec (je te vois à l’aise dans tes basquettes et toujours super jolie, forcément ça aide), je porte des jeans en permanence parce que j’aime ça et en plus je me sens sexy, je me lache quoi! Et j’évolue.

    Je voulais t’encourager dans ta démarche de faire le tri dans ton armoire parce que je trouve vraiment ça bien que tu te remettes en question et que tu nous montre un peu l’envers du décor des blogueuses mode.

    Et je voulais aussi dire que chacun mène sa vie comme il le souhaite donc ne te prend pas trop la tête concernant certaines remarques désobligeantes. Si tout le monde vivait et consommait de la même façon la vie serait bien monotone.

    Une fidèle lectrice qui ne te laisse pas assez de commentaires (oups!)

  52. Bonjour Coline,

    C’est la 1ère fois que je commente ton blog que je suis déjà depuis quelques mois et qui m’amuse beaucoup.
    Outre tes bons conseils et les excellentes idées, je trouve en ce blog un petit « sas de réconfort dans ce monde de brut » (rire) car en effet, il faut le dire, c’est quand même génial d’être une fille, et de pouvoir échanger sur tout cet univers.

    Alors merci pour tout et continue comme ça, je trouve ça juste génial !

  53. Bonjour Coline,

    Je n’ai jamais laissé de commentaires même si je suis ton blog depuis un certain temps, mais ton post m’a donné envie de réagir cette fois-ci.

    Est-ce que tu te sens jugée par tes lectrices parce que tu partages ton questionnement sur ta consommation? En tant que lectrice, je trouve au contraire que c’est plutôt bien de partager ce genre de réflexions avec nous, surtout que, en tant que femmes, je pense que beaucoup d’entre nous ont pu être confrontées à ce genre de questions.

    En ce qui me concerne, c’est même plutôt rassurant de se dire que je ne suis pas la seule! Ce blog t’appartient, et à mon humble avis, c’est à toi de choisir ce que tu as envie de partager, pas gens qui te jugent ;)

  54. Je connais bien ce mal-être que la surconsommation en tout genre peut générer. Parfois moi même j’achète sur un coup de tête des conneries
    (et hop la je ressors du DM – vive les frontaliers- avec 10 mini sachets remplis à ras….) surtout depuis que j’ai un vrai travail avec un bon salaire. Cette boule au ventre quand on voit le résultat, je l’ai souvent.
    Alors oui il est très bien de se remettre en question. Non bien sur personne ne changer du jour au lendemain. C’est très dur de se remettre en question et il faut avoir le courage de le faire. Consommer mieux, voilà un objectif difficile à atteindre et bravo pour ton initiative et ta motivation. Less is more!

  55. J’ai tout lu ! Bravo pour ta sincérité qui ne ressemble en rien à une justification.
    Je suis aussi en train de relire L’art de la simplicité. Je le redécouvre. Perso, je repousse le grand tri depuis 6 mois… Mais c’est comme arrêter de fumer : on y pense, on y pense, et un jour, on se jette ) l’eau et son se rend compte de la puissance de notre pensée !
    Ton dressing tout bien rangé avec ses beaux cintres (spéciale dédicace à Marie la Chic Fille ;) me fait rêver ! Continue, ton blog est TOP !

  56. Bravo Coline pour ta sincerité et ton authenticité, enfin bravo oui mais surtout merci!! Ca fait des mois que je me dis qu’il faut que je tri mes fringues en je remets toujours a plus tard, non pas parce que je n’ai pas le temps, parce que le temps je pourrais en trouver, non mais parce que je crois que ca m’angoisse. Etre face a cette accumulation, face a ces tas de vetements, et devoir me decider surtout à jeter/garder/donner, et bah ca me stresse. De devoir me dire, « ce truc je garde ou pas, peut etre qu’il va me manquer un jour » et au final je le remettrais peut etre jamais..J’en viens a me dire faut que j’agrandisse mon dressing plutot que faut que je trie et fasse de la place; avec le recul je trouve ça tellement con. Bref pas evident pour moi. Mais tu m’as aidé, au fil de tes posts sur ta consommation a me lancer et je vais me lancer. Alors juste merci Coline!!

  57. @Poleen : les cintres ikea sont vraiment pas chers. Ce sont les moins chers que j’ai trouvé en bois et j’ai cherché partout. Ils en ont toujours des grands cartons en bas (tous les magasins sont faits pareil ;) ) au rayon des accessoires dressing, boites, rangement, paniers, …
    Par contre, je viens de voir sur le site qu’ils ont un autre lot composé de 5 cintres seulement. Le prix à l’unité revient à qqs centimes de moins que le lot de 8 et les cintres sont juste à peine plus fins que le lot de 8 qui est à 3.99€.
    http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/70078934#/30025141/
    http://www.ikea.com/fr/fr/catalog/products/90160051

    D’ailleurs, j’ai une anecdote à ce propos. ATTENTION je raconte ma vie pas du tout interessante …
    Une fois, je voulais profiter d’aller à Ikea (bah oui, les 2 magasins les plus proches sont a 1h30/2h de route de chez moi donc je n’y vais pas tous les jours) pour m’acheter ces fameux cintres (vu que j’y allais pour des meubles aussi) et remplacer tout ceux de mon dressing. Oui, j’ai une maniaquerie c’est que j’adore avoir des cintres identiques. Choses que j’ai depuis que j’avais bossé chez Etam il y a 7/8 ans car j’avais pu récupérer 2 cartons de cintres. Mais ils sont moches ces cintres gris en plastique et je revais de cintres en bois. Bref, je me dis que je vais en acheter pour en avoir suffisamment pour toutes mes fringues. Je calcule donc le nombre de vêtements cintrés mais il s’avère que je cintre beaucoup plus que je ne plie donc j’en ai vraiment bcp.
    Et là, panique lorsque je fais le calcul nbr de cintres nécessaires + qqs uns en rab vu que je rachèterais des fringues / nbr de cintres par lot x prix du lot (3.99€). Je suis arrivée à une somme astronomique (°_°) … quand on y pense c’est couillon de dépenser autant pour des cintres, du moins en une seule fois. Faut quand même manger à la fin du mois. Et mon copain trouvant ça encore plus débile (il ne comprend pas l’interet d’un beau cintre) avait catégoriquement refusé cet achat. Il n’avait pas tort quand j’y repense. Et finalement, j’ai décidé de m’y prendre autrement. Bah oui, j’y tiens a ces foutus cintres en bois.
    Du coup, a chaque fois que je vais chez Ikea, j’achète 1 ou 2 lots. Je passe a coté d’Ikea tous les 2 mois desormais (raison medicale) et je passe près du magasin. Ça passe plus inaperçu et je n’ai pas l’impression d’avoir foutu 70€ dans des cintres en une seule fois.
    Si ça ce n’est pas de la technique 100% nana pour blouser son mec alors je ne m’y connais pas (^_^) Dès novembre, un magasin ouvre à 10km de chez moi, j’irais faire un tour au moins une fois par mois pour remplir le placard plus vite.

    Elle est belle ma vie :-) En plus, je ne passe pas du tout pour une folle du cintre en bois ou une folle tout court …

    Et sinon, ton cabas Cora il est rose ou bleu ? Moi j’ai les 2 couleurs :-p

  58. Aaaaaahhhh « l’art de la simplicité » !! J’avais songé à te le suggérer, mais je n’ai pas osé …
    C’est vraiment un super bouquin. Je l’ai depuis 2007, et je le relis fréquemment, pour me « rebooster » quand je sens que je dépasse les limites niveau consommation.
    C’est une bible pour moi !

    Bon des fois ça ne fonctionne pas, mais je pense que c’est parce qu’à certains moments, le shopping (ou la bouffe, c’est selon) me permet de compenser un manque, gérer une angoisse, traverser une sale période.
    C’est ma façon de gérer le problème, et c’est pas plus malsain que de crier sur les autres, passer son temps sous la couette à pleurer ou se ronger les ongles. Enfin je pense.

    Chacune a son propre rapport à la consommation/à l’argent. Il y a des collectionneuses/dépensières nées, des radines (heu… pardon ! économes), des généreuses (genre je culpabilise moins quand je dépense 250 € pour l’anniv de mon mec ou de ma mère que quand c’est pour moi ^^)

    Il ne faut pas culpabiliser. Juste essayer de corriger le tir.
    Ce que tu fais en somme.
    C’est ça qui fait la bonté et l’intelligence d’une personne selon moi : avoir conscience de ce que l’on est, de ses défauts et des erreurs que l’on commet, et savoir changer ce qui doit être changé. (oui c’est un peu l’esprit du fameux « Seigneur, donne-moi la force d’accepter » … blabla. Je suis pas catho, mais cette prière est quand même assez vraie. Enfin pour moi.)

    Sur ce, je te souhaite de très bonnes vacances Coline ! ^^

  59. Rien à voir avec l’article, bien je me reconnait assez dans ce que tu dis (la culpabilité, la honte, l’argent dépensé dans des fringue qu’on ne met pas,…), mais je trouve que tu écris très bien.

    Je le pense tout le temps en te lisant, et quand l’article est un peu long, tu précise tout de suite « attention, beaucoup de blabla ». Je trouve que ça passe tout seul, tu arrive à te faire très bien comprendre.

  60. J’ai lu L’Art de la Simplicite il y a 3 ans, avant de demenager…J’avais (beaucoup) des sacs des vetements non-portees dans le grenier que je trainer depuis des annees (genre 15 ans, imagines?!). J’ai fait quelques fetes et j’ai tout donner. Puis le reste au Emmaus.
    Puis il fallait refaire mon chez moi avec mon amoureux, et je me suis eclater pour le deco- les encheres, les antiquaires, les puces…et il avait aussi les fringues, bien sur. Deuxieme enorme (enorme)tri au bout d’un an, et la decision de me faire une vrai garde-robe, une belle. (beau?)
    Surtout parce-que j’ai honte d’avoir, a la fois, tant de fringues qui prend la place mais qui ne fait pas plaisir, d’avoir depenser tant de sous pour rien, et a rater les choses que je veux parce que faut des sous(que j’aurais tres bien pu acheter, finalement.)
    Finalement c’est une discipline et une reflection que j’aime beaucoup- j’aime tellement avoir MES basiques a moi, de savoir ce que j’aime et pourquoi, comment je vais etre et apparaitre, et d’insister la-dessus.
    Et oui, vu qu’on est inonder de marchandise appetissants, ce n’est pas toujours facile, c’est sur, mais le shopping- ou plutot l’achat (ou le non-achat!)-est plus un veritable plaisir maintantant que quelque chose d’assez lourde (literally and figuratively.)

    Pour toi je trouve que c’est normale que tu passe par la vu ton age, ta creativee et ton sens d’aesthetique qui ont besoin de exutoire (outlet?) donc le « trop plein » peut facilement arriver- surtout dans ce monde de surconsommation-(et blogs et shipping qui elargi encore plus!). Mais c’est bien de reprendre la controle et d’arriver d’etre plus « discriminating », et c’est interessant de pouvoir voir comment tu approches cela, pour toutes celles (et ceux) qui suivent ton blog.

  61. Effectivement on arrive souvent à la conclusion qu’acheter toutes ces choses ne mène à rien,en tout cas pas au bonheur (qui dure le temps de rentrer chez soi avec son sac).Cela dit je te cite « A acheter de façon qualitative plutôt que quantitative, à essayer de me tourner vers des choses qui vont être produites près de chez moi plutôt qu’à l’autre bout du monde » n’est ce pas un peu (beaucoup) en contradiction avec ton récent article (sponso?) sur Pimkie???Je trouve que oui.

  62. Aurelie: je « m’oblige » a porter un vetement que je n’arrive pas a donner (chaussures etc) au moins une fois pour voir si je veux reelement le garder ou non. Je trouve une ensemble, je le mets, je la porte…Generalement, a la fin de la journee, on sait tres bien pourquoi on veut ou pas une vetement! J’ai trouvais que ca fais le tri beaucoup plus facilement et rapidemen, si ca pourrais t’aider. (Il reste y a toujours les « toujours pas sur » mais le tas est moins grand!)

  63. « dévorée par des hérissons sur le bord de la route »…j’adore! hihihi hahaha J’aime cette pointe d’humour alors que tu traites d’un sujet qui te tiens à coeur… la vie est courte, il est donc important de réussir à en profiter pleinement et donc réussir à être heureux! Et pour être heureux il faut se battre!! Et oui parfois il faut batailler contre soi même, comprendre le « pourquoi du comment du parce que je fais ça comme ça », pour mieux se connaitre et mieux se corriger pour être plus serein et au final plus en accord avec notre moi idéal! Et il est très courageux de ta part de témoigner de ta propre expérience car tu pourrais te contenter d’offrir du superficiel et au lieu de ça tu livres tes failles donc chapeau bas miss Coline! Perso je te reçois 5 sur 5 et je trouve ça très positif comme toute remise en question. Le principal c’est que tu te trouves… et dieu sait que c’est pas facile au milieu de tonnes de fringues avec le risque de finir sur le bord de la route entourée de bêtes féroces!! ;-) (Je ne suis pas certaine que de ton côté t’auras pigé un fichtre mot à ce que je baragouine mais une chose est sure tes vacances vont tomber à pique car pour le bord de mer ou de piscine c’est simple: slip de bain + lunettes de soleil = simplicité absolue + zéro prise de tête = :D) allez pour la peine je te fais une bise!

  64. Je vois TRES bien ce que tu veux dire, mais ça tu t’en doutes surement.
    Le mal-être de trop avoir et la honte d’acheter sans cesse.
    Je l’ai toujours pris comme quelque chose d’indécent, faire du shopping toutes les semaines, toujours avoir une chose nouvelle à mettre.
    C’est presque pathologique mais on ne se défait pas d’années de sur-consommation en un claquement de doigts, c’est certain.
    Toujours est-il que personnellement, maintenant que je consomme moins, je me sens moins mal à l’idée d’avoir acheté quelque chose de nouveau.

    Je pense que les quantités que tu acquiers vont diminuer petit à petit, parce que sincèrement 30 pièces par mois c’est Enorme. Mais si tu as divisé de moitié c’est déjà super et à mon avis cette diminution va continuer naturellement.

    C’est vrai que ça donne l’impression de dramatiser la consommation mais parfois il faut bien ça pour se mettre un bon coup de pied au c** et changer.

    Bises

  65. Bonjour Coline,
    Eh bien moi je le trouve très clair cet article, et très intéressant. Autant j’aime les photos de looks, les astuces, les bons plans et autres, autant j’aime lire ce que les blogueuses ont à dire. Je trouve la réflexion sur le rapport entre mode et consommation, plaisir et frustration, bref cette éternelle balance assez passionnante. C’est fondamental, je pense, de se pencher sur ce qui sous-tend le rapport aux fringues d’une personne qui en consomme beaucoup. Tout d’un coup les choses prennent beaucoup plus de profondeur… Même si la superficialité du goût de la sape fait partie intégrante de la mode, et que s’habiller est avant tout un plaisir, une seconde nature!
    Avance à ton rythme sur ta quête d’une conso vestimentaire plus responsable. Tu as opéré un changement, continue et ne te flagelle pas en cas de craquage! Après-tout les vide-dressing sont fait pour ça, les dons de vêtements aux associations aussi!
    Au plaisir de lire d’autres articles de ce genre,
    Affectueusement,
    Lilsirene

  66. Hello Coline,

    Moi ce qui me parait important, c’est pas tant le combien d’achats par moi, mais bien plus la réflexion qu’il y a derrière, qui elle est bien plus générale et qui nous concerne un peu toutes. C’est un challenge et une bataille contre soi même de faire l’effort de réfléchir à comment l’on agit et si l’on est en accord avec soi même, et de changer le cas échéant une foule d’habitude bien ancrée. Et ca, vmt, ca s’applique à tout le monde, et sur tous les sujets. C’est un effort d’introspection, et une lutte de tous les jours. J’ai aussi eu récemment une envie de bouleversement de ces (mauvaise) habitudes, c’est pour cela que ton article me parle!
    Quant à tes résolutions, je vois pas en quoi ca serait lâche d’arrêter ta consommation, tu cherches à consommer mieux, personne ne parle de stopper!
    et je trouve que ta conclusion résume tout : « Tout ceci n’est pas très grave, au fond, mais je trouve ça important, parfois, de se donner la peine de prendre un peu de recul sur soi et sur ce que l’on fait, sur la façon dont on vit et surtout de se demander si l’on vit « bien ». » :)
    Bisous,
    Soraya

  67. coucou Coline,
    j’ai pris le temps de lire ton article même si j’avais déjà compris auparavant ce que tu voulais faire passer comme message. Je trouve ça courageux de ta part d’expliquer à tes lectrices ton parcours « consommation ». Car j’ai connu aussi la surconsommation qui m’a été transmise par ma mère étant petite. J’ai grandi avec cette image. Malheureusement, comme tu l’avais expliqué(tu as ton 1er job,et tu gagnes de plus en plus), cela s’est agravé avec les années. Et pour être honnête, c’était un sujet de dispute avec mon chéri. Il ne comprenait pas qu’on puisse acheter autant de fringues. J’ai moi aussi éprouvé ce sentiment de honte car j’étais arrivée à un point ou si je n’avais plus rien de nouveau à me mettre et bien ça n’allait pas. J’ai mis longtemps à admettre que c’était un comportement problématique(je parle pour moi). Car il faut être honnête, acheté des fringues tout le temps et construire son nid douillet avec son homme ne sont pas toujours compatibles(j’entends par là les frais tels que l’emprunt, les meubles, les assurances,et tout ce qui va avec l’achat d’une maison). C’est dur de ce dire que le super beau sac qu’on a vu devra attendre car il faut acheté un canapé ou une garde robe. Mais pour ma part c’est ça, entre autre, qui m’a aidé à consommer moins mais surtout mieux. Et j’avoue que maintenant je prends même du plaisir à attendre de m’acheté qqch pour lequel je dois épargner.
    Je terminerai ma tartine en disant qu’un jour, une prof de philo nous a dit qu’on avait trop tendance à donner de l’importance aux choses matérielles au détriment des petites choses qui rendent vraiment heureux. j’aime garder cette idée en tête et cela me permets maintenant d’apprécier beaucoup plus les petits plaisirs de la vie plutôt que de chercher mon bonheur dans la surconsommation.
    Merci à toi Coline d’être vraie et sincère avec tes lectrices car c’est loin d’être évident à faire.
    beau dimanche à toi

    ps: je vais regarder après ce livre ;)

  68. quand tu as expliqué ton intention de « mieux » consommer la première fois j’avais bien compris l’idée de la démarche. Si tu constates tes progrès c’est déjà bien ! En tout cas ta nouvelle armoire a l’air sympa (et bien rangée !)

  69. Hey
    Sans originalité particulière je suis ton blog depuis un petit moment mais n’étais jamais passée à la phase « commentaire »(ou alors sur des concours?

    bref tout ça pour dire que j’apprécie beaucoup ta démarche, en tant qu’étudiante j’ai un budget shopping minimini ce qui m’oblige a restreindre ma consomation, d’autant que je suis assez portée sur des produit « qualités » (chaussures et sac en cuirs, une vrais névrose)
    donc voilà, liumité la quantité pour investire dans des belle pièces, dont je suis sure de ne pas me lasser (quitte a les traquer sur internet et autres dépôt-vente, parfois plusieurs mois)

    Autre partie du billet plus « futile », l’autre jour je suis tombée chez Monop’ sur des débardeurs 100%cotons hyper bien taillés poue 6euros seulemnt!j’voulais juste partager le bon plan…

    voilà merci beaucoup pour ton, blog rafraîchissant!

  70. Coucou coline,
    Perso ça me fait peur de lire des commentaires comme somno. Quelle violence.
    Moi j’aime les fringues, même si je n’en ai pas autant que toi. Nous n’avons pas le même niveau de vie, ni la même manière de s’habiller. Nous vivons de façon très différente, mais si je viens ici, c’est parceque j’y prends du plaisir. J’ai bcp de mal à comprendre pourquoi les personnes qui considère ton blog comme de la m…. y viennent faire un tour. Peut-être qu’ils ont besoin de se rassurer de se dire ce que fait Coline c’est de la merde moi je suis mieux…
    En tout cas continue, reste fidèle à toi même. Ta réflexion sur les fringues j’ai bien saisi que cela ne voulait pas dire stopper tout, mais comme tu l’as dit là essayer de consommer plus intelligemment.

    Tu veux que je te cite un exemple??
    Moi cela fait des années que je mange je pense à 80-90 % bio et le max d’origine très locale. Mais il y a de schoses sur lesquels je craque : la mayonnaise bénédicta réputée pour être avec des OGM…. et puis si je suis au bord de la mer et qu’il y a un marchand de glaces je vais pas me priver même si elle sont pas bio!!!

    Dans la vie c’est intéressant et enrichissant d’avoir une réflexion et du recul sur nos actes et nos pensées, mais il ne s’agit pas d’oublier la légèreté et le plaisir.

  71. Les fringues : ok. Ton style qui déchire : ok. Mais les discours bidons où tu cherches à expliquer le pourquoi du comment de ta consommation, personnellement je m’en balance ! Jveux dire, c’est tout de même quelque chose qui est du domaine du privé, et qui te concerne toi et uniquement toi ! Je ne comprend pas pourquoi ça intéresse tant de gens… Allez du look ! Et ne relève plus cet acharnement !

  72. Je suis d’accord avec Meryl. On comprend mieux où tu vas, ce que tu veux et aussi ce que tu ressens. Et personnellement, ça me motive aussi à ne pas acheter inutile (et ce depuis le début que tu parles de tout ça), j’avais tendance à acheter dès que j’aimais, sans pour autant le mettre, achats compulsifs. Et grâce à toi, je me sens avancer aussi ! C’est petit à petit, c’est dur, mais on y arrive ! Tu y arriveras aussi ! Faut bien connaitre son dressing !
    Merci Coline !

  73. Je l’avoue bien volontier, je n’ai pas suivi « l’histoire » auparavant sur le blog qui t’amènes aujourd’hui à écrire ce billet.
    Je l’ai lu avec une grande attention, je trouve que tout ce que tu dis est très juste et très bien écrit.
    J’ai souvent ce tiraillement entre les 10 paires de Ballerines à 15€ ou LA paire à 150€, et l’envie de revenir à l’essentiel.
    Bravo à toi

  74. @ Elsa, ça interesse parce que ça concerne un bon nombre de personnes c’est tout.

    Coline, je suis pas mal ton blog depuis un moment, et je comprends tout à fait ta démarche. Justement, moi j’aime voir que derrière la façade des blogueuses « je montre mon look » il y ait un raisonnement sur le rapport aux fringues. Bref, je vais pas répéter tout ce qui a déjà pu être dit en diagonal.

    Il n’empêche que moi aussi je réfléchis souvent à mon rapport aux fringues. Je ne suis certes pas « à ton niveau » mais comme tu l’as dit, tout est relatif. Et tes reflexions nourrissent les miennes.

    Sinon j’aime aussi voir le retournement de situation avec les produites cosmétiques bio/naturels et je dois avouer que je suis aussi en train de changer de ce côté là. Bon, j’avais déjà amorcé doucement la pente après des discours d’une mère d’une copine qui bosse dans un magasin bio et qui va à pas mal de conférences.

    Mon message est un peu touffu mais en tout cas, c’est un plaisir de lire tes articles.

    Pour le temps pourri, je compatis, je suis dans le même département que toi !

  75. @Coline : Merci pour la réponse (sur la police) ! Et c’est vrai que dans l’est (j’habitais Metz avant), les carrefour j’en ai pas vu des masses !

  76. J’ai découvert la semaine dernière le blog de Dead Fleurette qui cette jeune femme m’a carrément épaté !!!
    Puis, après j’ai entendu parler du blog de Marie, qui elle, m’a carrément fait rire !!!

    Et je leur tire mon chapeau, peut être qu’un jour, j’y arriverais, en tout cas, il est déjà grand temps de ranger mon dressing.

    Chaque chose en son temps :)

    Belle journée,
    M.